1978 vague nicoise seconde vague italienne et vague au Michigan

1978 partie 2

  1978 quelques livres

À la recherche des OVNI La vérité sur les soucoupes volantes Encore un livre à sensation, qui parle de prodiges et de petits hommes verts? Certainement pas. Cet ouvrage s'en tient aux faits et se veut réellement objectif. Fruit d'uneétude patiente et méthodique, il est l'œuvre de deux chercheurs qui se sont limités à l'approche la plus scientifique et la plus prudente qui soit. Rejetant toute argumentation facile ou démunie de preuves, ils dénoncent ici les attitudes outrancières des trop nombreux fanatiques et répondent dans un langage clair et univoque aux questions que l'on peut se poser sur les objets volants non identifiés. Un dossier captivant, et dont le ton exempt de part-pris ne fait qu'augmenter la crédibilité.

Auteur : Jacques Scornaux et Christiane Piens Éditeur : Marabout ISBN : Année : 1978 Couverture : Poche Pages : 252 Traduction de :

http://www.chucara.com/livres/226/descrip.htm

Des signes dans le ciel

Trente-six physiciens, chimistes, biologistes et astrophysiciens, parmi lesquels trois prix Nobel, interrogés en 1962 par l'Académie américaine des sciences sur la marche de leurs travaux, signèrent un rapport comportant le passage suivant, dont nou citons scrupuleusement la traduction exacte: « La recherche de la vie extra-terrestre est, de l'opinion de beaucoup, l'événement le plus passionnant, le plus excitant, et le plus profond, non seulement de ce siècle, mais de tout le mouvement naturaliste qui a caractérisé l'histoire de la pensée occidentale depuis trois siècles. Ce qui est en jeu, c'est la chance de gagner une nouvelle perspective sur la place de l'homme dans la nature, une nouvelle étape dans la discussion sur le sens et la nature de la vie. »

Auteur : Paul Misraki Éditeur : Éditions Robert Laffont ISBN :

 

http://www.chucara.com/livres/227/descrip.htm

Ils en savaient trop sur les soucoupes volantes

En 1953, l'International Flying Saucer Bureau (IFSB) cesse brutalement toute activité. Son fondateur, Al bender, déclare qu'il a enfin résolu le mystère entourant les soucoupes volantes et enjoint les autres soucoupistes à la "plus grande prudence." Puis il disparaît. En fait, comme nous l'apprend Gray Barker, il a reçu la visite d'hommes menaçants, tout de noir vêtus... Ainsi naît la légende des Men In Black (MIB), ces personnages qui, après chaque apparition d'ovnis, se rendent chez les témoins et les chercheurs, "conseillant" à ceux qui en savent trop de se taire... Qui sont au juste ces MIB? Y aurait-il sur Terre une cinquième colonne extraterrestre? Les envahisseurs chers à David Vincent existent-ils vraiment?

Gray Barker, qui fut aux États-unis l'enquêteur en chef de l'IFSB, répond à ces questions troublantes. Et entraîne le lecteur en Australie, en Nouvelle-Zélande et même jusque dans l'Antarctique, sur lews traces de ces mystérieux visiteurs.

Paru aux États-Unis en 1956, cet ouvrage révélait pour la première fois l'existence des Men In Black, qui envahissent aujourd'hui nos écrans... Attention, en lisant ce livre, vous prenez vous aussi le risque d'en savoir trop sur les soucoupes volantes!

Auteur : Barker, Gray et Lagrange, Pierre Éditeur : Presses du Châtelet ISBN : 2-84592-066-0 Année : 2002 Couverture : Laminée Pages : 373 Traduction de : They knew too much about flying saucers

http://www.chucara.com/livres/233/descrip.htm

 

Ils ont rencontré des extraterrestres", livre par René Pacaut, Alain Lefeuvre éditeur,  1978.

O.V.N.I. La fin du secret Le phénomène des Objets Volants Non Identifiés (O.V.N.I.) est un domaine que bien peu d'auteurs ont abordé selon une approche scientifique rigoureuse. C'est cette rigueur qu'a choisie Robert Roussel. Il met les points sur les « i » en distinguant le VRAI (observations réelles d'O.V.N.I. étayées par les témoignages vérifiés de témoins oculaires et par les procès-verbaux de la gendarmerie) du FAUX (confusions avec des ballons-sondes, des satellites, des météorites, etc.). Pour la première fois, Robert Roussel a été autorisé à faire état des observations militaires les plus significatives (rapports et procès-verbaux de l'armée de l'air, centralisés par son bureau de prospectives et d'études). Avec Robert Roussel, on sort enfin de cette période de secret à tout prix, qui a été de règle jusqu'alors, pour exposer au grand jour le bilan des recherches concernant les O.V.N.I., recherches qui sont considérées aujourd'hui comme d'intérêt national - une affaire d'État.

Auteur : Robert Roussel Éditeur : Éditions Belfond ISBN : 2-253-02555-0 Année : 1978 Couverture : Livre de poche Pages : 382 Traduction de :

 

http://www.chucara.com/livres/115/descrip.htm

PRACHAN, Jean:

LE TRIANGLE DES BERMUDES, BASE SECRETE DES O.V.N.I.

1978, France Belfond Français

SCHNEIDER, Adolf, MALTHANER, Hubert:

LE DOSSIER SECRET DES O.V.N.I

1978, France De Vecchi Français Français

ROUSSEL, Robert:

LA FIN DU SECRET Les dossiers confidentiels de l'armée de l'air

1978, France Belfond Français Français

SCHNEIDER, Adolf, MALTHANER, Hubert:

LE DOSSIER SECRET DES O.V.N.I

1978, France De Vecchi Français Français

Les Extra-terrestres m'ont dit... « Le temps, soudain, s'était arrêté. Sans m'en apercevoir, je venais d'être transporté 5 kilomètres plus loin, dans une vaste carrière. « Devant moi, un engin lumineux de 3 mètres de hauteur et 25 mètres de diamètre, irradiait, par pulsations lentes, une lueur blanc-argenté-bleuté...

« Tout devint silencieux.

« Quatre êtres, en combinaisons métalliques, me regardaient avec bonté. Ils étaient grands, blonds et très beaux.

« Et j'entendis en moi les mots suivants :

« «Tu vas entrer dans notre vaisseau. Nous pratiquerons sur toi, une opération qui te permettra de vivre beaucoup plus longtemps que les autres hommes. La terre est en danger de mort. Écoute et répète à tes frères ce que nous allons te dire... » »

Et Pierre Monnet raconte. Au risque de passer pour four. Au risque de perdre son emploi, sa femme, ses amis. Il raconte. Et l'avertissement qu'il nous transmet, frappe le lecteur honnête de stupeur, de crainte et d'espérance.

Un livre qui répond à toutes vos questions sur les êtres d'outre-espace : qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Que nous veulent-ils ?

Auteur : Pierre Monnet Éditeur : Éditions ALain Lefeuvre ISBN : Année : 1978 Couverture : Laminée Pages : 263

 

 

http://www.chucara.com/livres/120/descrip.htm

La Mémoire des OVNI(des Argonautes aux Extraterrestres) (8 juin 1978)
de Bastide J -- Broché
 

WALTON, Travis:

THE WALTON EXPERIENCE

1978, USA Berkley Books ISBN 4-25-03675-8 Anglais Anglais

Sphere Books Ltd. The Flying Saucerers Arthur Shuttlewood 1978 PB Nonfiction, Great Britain © 1976 Arthur Shuttlewood

Sphere Books Ltd. The Hynek UFO Report Dr. J. Allen Hynek 1978 PB Nonfiction, British edition © 1977 Dr. J. Allen Hynek

John Magor 1978 HB Nonfiction, Canada © 1977 John Magor

H.M.E. Publication Saucer Trek Rick R. Hilberg, Allan J. Manak & Robert S. Easley 1978 LBklt Nonfiction, Back Cover All rights reserved

 

Global Communications UFO's Around The World Timothy Green Beckley & Edward J. Babcock, Jr., eds 1978 LPB Nonfiction © 1967 Edward J. Babcock, Jr. & Timothy Green Beckley

Sphere Books, Ltd. UFOs: A Scientific Enigma D.A.J. Seargent 1978 PB Nonfiction © 1978 D.A.J. Seargent

Berkley Publishing Corp. The Walton Experience Travis Walton 1978 PB Nonfiction © 1978 Travis Walton

STANFORD, Ray:

THE SOCCORRO SAUCER

1978, UK Willimas Collins Sons & co - Anglais Anglais

Davis,Isabel. Close Encounters At Kelly:1955,1978
Gatti,-,UFO Encounters Of The Fourth Kind,1978
Haisell,David. The Missing Seven Hours,1978
Haisell,David. The Missing Seven Hours Revealed,1978
Inglesby, Eric. ufos and the christian, 1978 A
Shuttlewood,Arthur. The UFO Prophecy,Global,1978
Siegel & Butterfield. The Extraterrestrial Report,A & W,1978
Yorilhon,Claude. Space Aliens Took Me To Their Planet,1978
Zeidman,Jennie. A helicopter:UFO encounter over Ohio,Cufos,1978
Catoe, Lynn E, UFOS AND RELATED SUBJECTS: AN ANNOTATED BIBLIOGRAPHY,
Detroit, Gale Research Co., 1978
( prepared by the Library of Congress )
Cohen, Daniel,CREATURES FROM UFOS, New York, Dood Mead, 1978
Cohen, DanielTHE WORLD OF UFOS, Philadelphia, Lippincott, 1978
Goran, Morris Herbert, THE MODERN MYTH, ANCIENT ASTRONAUTS AND UFOS,
Cranbury, N.J., A. S. Barnes, 1978
Larsen, Sherman J., CLOSE ENCOUNTERS: A FACTUAL REPORT ON UFOS,
Milwaukee, Raintree Publishers, 1978
Lee, Gladden, HEIRS OF THE GODS, New York, Wade Rawson, 1978
Sable, Martin Howard,
EXOBIOLOGY: A RESEARCH GUIDE, Brighton, MI, Green Oak Press, 1978
Seargent, David, UFOS: A SCIENTIFIC ENIGMA?, Sphere, 1978
Walton,Travis, THE WALTON AFFAIR, New York, Berkley, 1978
Watson, Ian, MIRACLE VISITORS, Gollancz, 1978

O.V.N.I. La fin du secret Le phénomène des Objets Volants Non Identifiés (O.V.N.I.) est un domaine que bien peu d'auteurs ont abordé selon une approche scientifique rigoureuse. C'est cette rigueur qu'a choisie Robert Roussel. Il met les points sur les « i » en distinguant le VRAI (observations réelles d'O.V.N.I. étayées par les témoignages vérifiés de témoins oculaires et par les procès-verbaux de la gendarmerie) du FAUX (confusions avec des ballons-sondes, des satellites, des météorites, etc.). Pour la première fois, Robert Roussel a été autorisé à faire état des observations militaires les plus significatives (rapports et procès-verbaux de l'armée de l'air, centralisés par son bureau de prospectives et d'études). Avec Robert Roussel, on sort enfin de cette période de secret à tout prix, qui a été de règle jusqu'alors, pour exposer au grand jour le bilan des recherches concernant les O.V.N.I., recherches qui sont considérées aujourd'hui comme d'intérêt national - une affaire d'État.

Auteur :Roussel, Robert Éditeur : Belfond ISBN : 2-7144-1145-2 Année : 1978 Couverture : Laminée Pages : 285 Traduction de :

http://www.chucara.com/livres/238/descrip.htm

voir aussi

http://www.ufologie.net/htm/rousselolfdsf.htm

 

Triangle des Bermudes, Le base secrète des O.V.N.I. Des centaines de disparitions de navires et d'avions, des milliers de victimes: le mystère du Triangle des Bermudes défie les explications rationnelles et constitue l'.nigme la plus déroutante - et la plus effrayante - de tous les temps. De nombreux ouvrages se sont déjà efforcés de cerner le problème. Mais le livre de Jean Prachan, que nous publions aujourd'hui, apporte des révélations stupéfiantes qui feront l'effet d'une véritable "bombe" et dont les répercussions seront considérables sur le plan international, à l'heure où des équipes de chercheurs américains et russes sondent les profondeurs du Triangle maudit.

Après avoir passé en revue les "cas" historiques des disparitions les plus spectaculaires, après avoir analysé toutes les "solutions" avancées par les savants, Jean Prachan n'hésite pas à affirmer, preuves à l'appui, que la vérité tient à une triple relation: Bermudes - Atlantide - O.V.N.I.

Jean Prachan démontre: - que l'Atlantide, le fabuleux continent englouti, repose sous les eaux du Triangle des Bermudes; - que les Atlantes, survivants d'une civilisation technologique supérieure à la nôtre, y ont aménagé, à 9000 mètres sous la mer, des bases secrètes d'O.V.N.I. ou, plus exactement, d'O.P.N.I. (Objets Plongeants Non Identifiés); - que les O.V.N.I. (ou O.P.N.I.) s'attaquent à tous ceux qui risquent, directement ou indirectement, de remettre en cause l'équilibre stratégique et militaire est-ouest: car l'Atlantide renferme les plus importants gisements d'uranium de tout l'univers.

L'Atlantide ayant disparu, il y a quelque dix mille ans, à la suite d'une formidable explosion atomique, les Atlantes n'hésitent pas à utiliser toutes les méthodes de dissuasion en leur pouvoir pour préserver la neutralité de Triangle des Bermudes et éviter au monde une nouvelle catastrophe, cette fois-ci irréversible.

Auteur : Prachan, Jean Éditeur : Éditions Belfond ISBN : 2-7144-1175-4 Année : 1978 Couverture : Laminée Pages : 217 Traduction de :

http://www.chucara.com/livres/247/descrip.htm

 

 

 

Ces OVNI qui Annoncent le Surhomme Ovni et extraterrestres divisent l’opinion autant que le fit, autrefois, l’affaire Dreyfus. Le phénomène, ou le mythe, a suscité des réactions, non des idées. Il était temps d’en finir avec les équivalents modernes des dieux antiques.

L »élément qui semble avoir échappé à tous les chercheurs retient l’attention de Pierre Viéroudy, devenu depuis l’un des chefs de file du groupe d’ufologues le plus important de France.

Ce livre retrace fidèlement sa propre aventure.

Elle débute dans le sud-ouest de la France. Là, se trouvent des grottes aux parois recouvertes de dessins mystérieux.

Jusqu’à présent, on leur assignait une signification « magique ». Or Pierre Viéroudy découvre qu’il s’agit tout simplement de représentations d’Ovni. L’une d’elles, notamment, montre un cosmonaute pénétrant dans sa soucoupe au moyen d’une… échelle!

Le doute n’est plus permis.

Mais ce n’est pas tout à fait la bonne piste, celle qui conduit à l’explication. Il s’y engage du jour où il s’aperçoit de la nature paranormale du phénomène. Peu à peu, tout s’éclaire. Il parvient même à acquérir une certitude expérimentale. La maîtrise n’est peut-être plus très loin… Car, si ce que pressent Pierre Viéroudy est vrai, alors, le contrôle de la matière dotera l’individu de pouvoirs qui feront de lui un surhomme.

Auteur : Pierre Viéroudy Éditeur : Éditions Sélect ISBN : Année : 1978 Couverture : Laminé Pages : 288

 

http://www.chucara.com/livres/209/descrip.htm

 

Les O.V.N.I. en Bretagne Anatomie d'un phénomène Le phénomène O.V.N.I. a déjà suscité un nombre assez considérable d'ouvrages. Alors, pourquoi une nouvelle étude sur le sujet ? Tout n'a-t-il pas été dit et redit ? Il semble bien que non, car après avoir lu le livre de Jean-François Boedec on s'aperçoit que le problème a été traité de façon radicalement nouvelle et analysé sous un angle tout à fait particulier.

Quant aux témoignages réunis et qui se rapportent à la seule région bretonne, ils amènent, par leur diversité, à des conclusions radicalement différentes de celles proposées jusqu'ici.

Les O.V.N.I. EN BRETAGNE : enfin une approche au problème mondial que posent les O.V.N.I.

Auteur : Jean-François Boedec Éditeur : Éditions Fernand Lanore ISBN : Année : 1978 Couverture : Laminée Pages : 185

 

http://www.chucara.com/livres/143/descrip.htm

Ces O.V.N.I. qui nous observent Un dossier d'enquêtes de la Commission d'Étude Ouranos Le titre de cette présente brochure, « CES OVNI QUI NOUS OBSERVENT », a été emprunté à notre ami Alain Gadmer, qui l'utilise lors de ses conférences. Ainsi, ce Numéro Spécial d'OURANOS aura été, de A à Z, le fruit d'un travail collectif qui a pu voir le jour grâce au bénévolat de tous les membres actifs d'OURANOS qui ont apporté leur participation plus ou moins directement. Notre désir initial a été d'apporter des cas d'observations qui ont pu être contrôlés auprès des témoins par nos enquêteurs auxquels il nous faut ici rendre hommage.

Auteur : Ouranos Éditeur : Ouranos ISBN : Année : 1978 Couverture : Laminée Pages : 130

 

http://www.chucara.com/livres/130/descrip.htm

 

Preuves de l'existence des Soucoupes Volantes Photographies, témoignages, preuves indiscutables... Le dossier concernant l'existence des soucoupes volantes se renforce chaque jour et devient de plus en plus probant. Il faudra bien un jour le rév1-ler au grand public qui a le droit d'être informé.

C'est un des objectifs de ce livre qui dévoile les dernières preuves de l'existence d'objets, qualifiés publiquement de « Non Identifiés ».

Auteur : Antoine Ribera et Raphaël Farriols Éditeur : Éditions de Vecchi ISBN : Année : 1978 Couverture : Laminée Pages : 262

 

100 Questions sur la vie Extra-terrestre Des questions simples, celles que tout le monde se pose. Des réponses précises, claires, instructives. Unique et sans pareille, la collection « 100 questions » est une encyclopédie universelle populaire à la portée de tous.

Auteur : Prof. Pierre Couillard Éditeur : Éditions Paul Dottini ISBN : Année : 1978 Couverture : Livre de poche Pages : 106

http://www.chucara.com/livres/138/descrip.htm

 

Ace Books Alien Meetings Brad Steiger 1978 PB Nonfiction © 1978 Brad Steiger Provided by Les Treece-Sinclair and Jim Klotz

Paradise Press Close Encounters of the Third Kind Diary Bob Balaban 1978 PB Nonfiction © 1978 Paradise Press, Inc., Illustrations © 1977 Columbia Pictures Industries, Inc.

Abacus The Flying Saucer Vision John Michell 1978 PB Nonfiction, Great Britain © 1967 John Michell

PaperJacks Ltd. The Missing Seven Hours David Haisell 1978 PB Nonfiction © 1978 U.P. Investigations Research, Inc.

MUFON MUFON 1978 Symposium Proceedings Walter H. Andrus, Jr., ed. 1978 LPB Nonfiction © 1978 MUFON

Fontana Socorro Saucer Ray Stanford 1978 PB Nonfiction, Revised ed. © 1976 & 1978 Ray Stanford

Pocket Books/Simon & Schuster Sky Creatures: Living UFOs Trevor James Constable 1978 PB Nonfiction © 1976, 1978 Trevor James Constable

 

Pocket Books Ultimate Encounter Bill Barry 1978 PB Nonfiction © 1978 Bill Barry

 

  1978 france fondation du cnegu

"DES MEMBRES DU CNEGU ONT PARTICIPE A LA CREATION DE L'ASSOCIATION SCEAU

SAUVEGARDE CONSERVATION DES ETUDES ET ARCHIVES UFOLOGIQUES

SCEAU/ARCHIVES OVNI

BP N° 19

91801 BRUNOY CEDEX

Ces quelques pages sont consacrées au SCEAU, association indépendante du CNEGU

Grace au SCEAU, de nombreuses archives sont sauvegardées. Ainsi et par exemple, il est possible actuellement de consulter plus de 400 livres à la Médiathèque du Pontiffroy à Metz ou de consulter les fonds d'archives des associations et des chercheurs du CNEGU aux archives départementales à Saint-Julien-Les-Metz. 120 livres viennent d'être déposés à Nice ...

D'autres fonds sont déposés en divers points du territoire français."

--

les mysteres de l'est Chaque revue est agrémentée de photos, dessins relatifs aux sujets traités ou de dessins humoristiques. Ces derniers sont réalisés par Raoul ROBE.

 

http://www.cnegu.fr.st/

  1978 TERRICCIOLA (PI) italie

ANNO 1978 o 1979 DI SERA TERRICCIOLA (PI) AQ-LU souce cun

 
  1978 LAGO MAGGIOR italie

ANNO 1978 IMPRECISATO LAGO MAGGIORE AQsouce cun

 
  1978 MESSINA (ME) italie

ANNO 1978 (fra Luglio e Nov.) 20:-22:00 MESSINA (ME) BQ souce cun

 
  1978 SARTEANO (SI) italie

ANNO 1978 21:00 SARTEANO (SI) EN souce cun

 
  1978 TERRAROSSA (MS) italie

ANNO 1978 (primi mesi) 22/h TERRAROSSA (MS) AQ A souce cun

 
 

1978 gillot ile de la reunion france

d'etonnantes photographies a gillot  nous avons attendu 48 h avant de publier cette information notre photographe daniel ubertini a immobilise sur la pellicule un ovni dans le ciel de gillot. Si nous ne publions qu'aujourdh'ui ces images prises samedi c'est que nous avons voulu eliminer d'abord toute hypothese d'erreur photographique ou de rayure ou de tache sur la pellicule. Aujourdh'ui nous pouvons le dire il y avait bien quelque chose  dans le ciel au moment ou daniel ubertini a appuye sur le declencheur quoi ? les images etonnangtes que vous voyez dans cette page sont le fruit df'un hasard heureux. I etait 14 h environ samedi quand notre photographe daniel ubertini gara sa voiture sur un chemin derriere l'usine de la mare . en fin de matinee il avait fait a gilot les photos de l'arivee du senateur virapoulie puis avait dejeune a l'aerogare avant de se diriger vers la plaine des palmistes;sur le chemin du depart il decida de s'arreter a la mare afin de faire une photo du boeing 747 au decollage.le vol  f473 devait partir vers maurice a 14h05 notre photographe s'installa derriere l'usine de la mare sur le chemin menant a la propriete de m barau. En pleind ans l'axe dela piste. Sur son trepied un nikon a moteur equipe d'un etele objetctif de 500 mm et d'un doubleur de foacle viotesse de l'obturateur 1500) de seonce. A 14h07 l'avion se presenta au bout de piste et daniel ubertinit fit ses premieres photos il photographia ainsi l'approche de l'avion le decollage de sa roue avant son decollage de la piste son passage ala verticale et son depart vers l'est. a aucun moment ilne remarqua dans son appareil d'objet insolite. Il faut dire que quand on fait de sphotos avec un appareil reflex a moteur les declenchements sont tres rapproches et laissent peu de de temps pour voir une image quelconque sur le miroir. .;

ce n'est qu'au developpement que le photographe remarqua sur son negatif des traces etranges qu'il pris d'abord pour un dechiremen de la gelatine .verifiaction faire le film etait vierge de toute rayure. L'obseravtion attentive du negatf et des agrandissements mettait en evidence des coincidences troublantes.trois images en aprticulier laissaient apparaître de straces inexplicables. Nous les avons reproduites dans cette page.la premiere a ete faie a 1500 m de distance environ au moment ou l'avion commence a Decoller ;sur sa gauche presque au dessus de l'aile droite une tache blanche apparaît suivie d'une osrte de trainee.la seconde image a ete faite a 800 m de distance environ alors que l'avion apres etre passe a la verticale s'eloignait vers maurice. Une autre tache blanche est nettement visible dans la meme positions apr rapport a l'aile. la troisieme image a ete faite au moment environ un tiers de seconde apre sla precedente assez scetique sur l'existence des ovni il attribuerait ces etranegs photos a une reflexion du soleil sur les viters du cockpit qui aurit cree dans l'atmosphere une soertt d'image virtuelle du soleil mais cela n'explique pas l'objet noir. M franck directeur de l'aviation civile s'est egalement montre captive par les imlages de daniel ubertini. Il nous afait remartquer qu'ovni ne signifiait pas obligatoirement presence de l'aile de l'avion ? la sonde pourrait avoir une face reflechissannte et une tache noire ce qui est parfaitement plausible et avoir ete entrainee dans le sillage de l'avion car les tourbillons de son deplacement montrant tout a tour sa face eblouissante tache blance et son cote noir onjet sombre .mais on ne comprend guere que personne dansle boieng ou ailleurs n'air remarque cet objet dont la taille apparente est proche de celle d'un reacteur. Seconde phot prise alors que l'appareil apres etre passe a la verticale du photographe s'eloigne versd maurice la boule est toujours la au dessus de l'aile droite

 

Cette premiere photo a ete faite alors que le boieng vient de quitter la piste. L'avion est a environ 1500 m du photographe.on distingue une boule claire suivie d'une trainee dans le cjhamps gauche de la phjoto au dessus de l'extremite de l'aile droite.

 

Troisieme photo prise environ 1/3 de seconde apres la precedente elle est reproduite en entier en premeire page nous en avons agrandi ici une partie pour mieux montrer l'objet visible exactement au meme emplacement que la tache blanche au dessus de l'aile droite: une forme noire sur le dessus blanche sur le dessous surmontee d'une sorte de fouet. Une precision la profondeur de champ d'un teleobjetcif esttres etroite un objet ne se trouavnt aps dans le meme plan que l'avionj aurait ete flou l'ovni etait donc proche de l'aile

 

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

 

  1978 vague russe

Ainsi, dans l'Union soviétique ont été marquées par trois pics d'activité de "soucoupes volantes". Ils sont venus en 1967-1968, 1976-1978 et 1989. Ce dernier a été le plus "utile". Sur elle est passée de 3 à 4 mille observations visuelles (ce qui est la broche 1 du premier type), 500 à 700 cas de débarquements d'OVNI sur la Terre (broches 2 de la première espèce) et environ 170 rencontres avec des créatures humanoïdes (contact du troisième type).

http://www.x-libri.ru/elib/smi__643/00000001.htm

Так вот, в СССР были отмечены три пика активности "летающих тарелок". Они пришлись на 1967-1968, 1976-1978 и 1989 годы. Последний был самым "урожайным". На него выпало от 3 до 4 тысяч визуальных наблюдений (это контакты 1-го рода), от 500 до 700 случаев посадок НЛО на Землю (контакты 2-го рода) и около 170 встреч с человекоподобными существами (контакты 3-го рода).
 

1978 vague italienne

UFO in Italia vol. 5: dal 1977 al 1980,di Boncompagni, Mari, Artori, Baccarini, Panzera, Marcucci

http://www.centroufologiconaz

ionale.net/avvistamenti/avvufo1978.html

http://www.centroufologicon

azionale.net/avvistamenti/avvufo1954.html

cas par jour

1978 piemont abruzzes Italie

les ovnis se multiplient dans le ciel de l'Italie.apres les engins lumineux mysterieux reperes au  dessus du piemont c'est dans les paturages des abruzzes au centre meme de la Botte que trois jeunes gens ont paercu un ovni de fort intensite lumineuse qui volait a une vietesse fantastique vers le sud ouest

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

  1978 SVEPS projet de station de detection automatique des ovnis

sveps societe varoise d'etude des phenomenes spatiaux

(J.C. BOURRET: "Le nouveau défi des OVNI" - France Empire 1976 - p. 259 263

  1978 autriche un bolide

Ufólogos et scientifiques s'allient à la recherche d'observations du "rayon en boule" Un des mystères les plus illustres que la nature - par ce qui est peu su de de ce dernier - est le phénomène atmosphérique appelé rayon en boule ou rayon globulaire (ball lightning en Anglais, foudre dans boule en français ou kugelblitz en allemand). En effet, bien que la littérature scientifique sur ces manifestations lumineuses spontanées date de fin du siècle XIX, il n'a pas été donné encore avec le mécanisme physique précis qui les produit. Il s'agit d'un phénomène doté de lumière propre qui apparaît normalement pendant les orages, a une durée très brève, il se caractérise pour avoir un diamètre réduit, une densité supérieure à à celle de l'air, une considérable quantité d'énergie par centimètre cube, une incorporation température et une capacité dynamique propre. Toutefois, on n'a pas obtenu développer un modèle unique pour ce phénomène parce que paraissent coexister plusieurs types de rayons globulaires, quelquesglobulaire inertes et d'autres explosifs, quelquesinerte diminutos et d'autres de grande taille, quelques de courte vie et d'autres de longue durée, produits pendant des orages électriques et d'autres en l'absence de mauvais temps, etc.. Pour cette raison, il n'y a pas non plus une explication scientifique qui satisfait tous les paramètres observés dans les milliers de cas étudiés partout dans le monde. Pour la première fois en Espagne, une équipe de chercheurs avec cette annonce demande à nouveau aux citoyens qu'ils créent avoir eu l'occasion d'observer le phénomène du rayon en boule, qui le communiquent pour que ses témoignages puissent scientifiquement être étudiés. Ce qui est ufólogo de Valence Vicente-Juan Ballester des Ormes, de l'auteur de plusieurs livres sur le phénomène OVNI et du directeur du Projet FOTOCAT,

http://fotocat.blogspot.com/

) et le psychologue argentin- espagnol afincado à Madrid Heriberto Janosch González, avec la collaboration du Dr. Alexander G Keul, de l'Université de Salzburg (Autriche) et un des experts européens plus reconnus dans ce sujet, ont formé un équipement pour le recueil et l'étude des témoignages de rayon en boule en Espagne. À cet effet, on demande à tout lecteur qu'il crée avoir observé ce phénomène qui envoie une lettre au PARAGRAPHE de COURRIERS 12140,.46080 VALENCE, ou bien un message de courrier électronique à la direction fotocat@anomalia.org, en indiquant exclusivement son nom et ses signes. Ensuite ils recevront un bref formulaire conçu pour le recueil des données fondamentales de l'avistamiento. Finie l'étape de récolte d'information, on procédera la tabulation et l'étude des données, en les contrastant avec les théories scientifiques actuelles. Les résultats seront publiés dans les revues scientifiques traditionnelles. Fin Note d'Ovni. Net : Peser que l'étude est pour l'Espagne, Vicente-Juan Ballester des Ormes sont rendu étendu à autres pays. Ce pourquoi toute cette personne qui a eu des expériences de ce type, on lui remerciera pour sa collaboration avec cette étude.

http://www.ovni.net/

 

1978 lima perou

un avion peruvien suivi pendant 15 minutes Lima un ovn a suivi durant 15 minutes un appareil commercial peruvien rapportent dans un journal l'equipage et plusieures passagers de l'avion.l'appareil venait de piura dans le nord du pays et se dirieait vers lima volait et environ 3000 m d'altitude. l'ovni a ete vu par les pilote plusieurs memebres de l'equipage  et la majorite des 70 passagers qui semblaient tres emus a leur arriveea lima.

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

1978 saint anton Autriche

un ovni a ete apercu peu avant la tombee de la nuit par deux gardes forestiers pres de la loclaite de saint anton en basse Autriche. Selon les depositions des deux hommes il avat la forme d'une boule rouge vif avec une trainee incandescente. Le passage de l'objet dans le ciel aurait dure environ 10 secondes.

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

1978 amazonie sous terrain intra terrestres ?

le point de depart de l'aventure incoryable de yan est qu'il avait la quasi certitude qu'une des tribus indiennes vivant en amazonie detenait la clef du mystere. Puis il y eut la recontre avec de pacifiques jivaros ensuite le fait que yans s'apercut que leur langage lui etait parfaitement comprehensible.il s'apprentait au magyar ancien qu'il connaissait fort bien. Cette anecdoite banale en soi fit que les indiens reputes pour leur ferocite lui accorderent leur amitie. iL vecut avec la tribu s'identifia a elle;et un jour l'imprbable se produisit. Au cours d'une aprtie de chasse dans la jungle avec deux compagnons jivaros ils recontrerent deux autres indiens assis sur une enorme roche gravee des memes signes que sles tatouages qu'ils portaient au visage. Presses de question ils finirent par reveler.; cette pierre cache l'entree d'un souterrain dont nous avonqs la garde car iol conduit a un lieu sacre. Ce fut le declic et si ce lieu sacre etait la cache secrete des incas ?… la premiere inspection fit apparaître une porte encadree d'enormes pîerres taillees a angles droits d'un ajustement si net et si precis qu'on aurait pu les croire decoupees au laser comem a machu pichu puis un long couloir parfaitement revetu de blocs assembles sans aucun ciment et s'enfoncant aui coeur de la terre.  Au bout d'un quart dh'eure de reptation dit il j'ai apercu apres que la galerie eut brusquement vire sur la droite une espece de  lumiere glauque blafarde me dirigeant evrs celle ci je debouchait dans une salle ne comportant qu'une seule ouverture la continuation du souterrain que j'avais emprunte au centre etait dressee une colonned e uqartez ou de crystal d'ou  provenait apr je ne sais quel procede ou astuce ladite lumiere. A cet instant je fut rejoint par l'un des jivaros gardant l'entree secerete.nous decouvrime splus tard une seconde salle circulaire au centre de laquelle se dressait une table de pierrre entouree de sept sieges egalement de pierre disposes face a 7 portes ouvrtes dans la roche. Le chiffre 7 chiffre magique etait present ici inexplicablement…yan et son compagnin preirent des heures durant dans l'obscurite oppressante suivent des boyaux dans lesquels ils pataugent dans la boue gluante des galeries labyrinthes ou yres vite se perd tout sens de l'orienttion. portes apres porets galeries apres galeries sas apres sas la descente dantesques e porusuite le secret est bien garde. Soudain apres une chute dans le cide et la senasation d'etre pris au piege apres le passage d'une derniere porte les explorateurs restent bouche bee a leurs pieds figes dans les pauses les lus natureslles des qsquelettes des dizaine sde squelettes huymains entierement recouverts d'une fine couche d'or masques cotiers bracelets orenent toujours ceux qui furent vraisemblabelement les dignitaires de la mystereieuse civilisation. Sur un pupitre de pierre polie ouvert ecote a cote d'enormes livres d'or sur lesquel sont graves des hieroglyphes yan s'en approche je n'osais effleures les pages de ce sprecieux parchemins confiera til plus tard? Soudain je me sentis tout drole cille si j'avais ete plong en etat d'hypnoise j'etais incapabke de fair ele moidnr emouvement. Alors immegreant d'une sore de brouillard lumineux je distingait tout au fonds de la caverne qautre. Ne touhces rien qui ne t'appartienne sinon tu ne retrouveras plus jamas le chemon de ton soleil

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

 
  1978 norvege endroit non precise

1978, nuit - la Norvège, photo inconnue de l'endroit (UFO) montre une goutte rouge de lumière sur un fond noir. Aucuns détails disponibles. L'information insuffisante.

Sources : Fotocat (via ForgetoMori)
http://fotocat.blogspot.com/
http://forgetomori.com/2008/ufos/norway-in-ufo-photos/

1978, night – Norway, unknown location (UFO)

Photo shows a red blob of light against a black background. No details available.

Insufficient information.

 

 

1978 Charles Bowen le responsable bien connu de Flying Saucer Review FSR edite un livre sur les rencontres rapprochées, un must !

Zig 1614

Fsr 1978 3

 

 

1978 caselle Italie

franco azzario 35 ans gardien de parking de caselle l'autres soir j'etais sur la place de l'aeroport j'ai leve les yeux au ciel il y avait un globe jaunatre tout a cote grand seil un ballon de rugby dans le noir sur la cirielanzo.il etait 3h15 azzario accourut a l tour de contrôle pour avertir le policier de service les techniciens lui affirmerent nous aussi nous l'avons vu. L'a vilel s'emplit de  photographes amateurs qui les yeux au ciel objetcif braque fouillerent l'univers etoiles a la recherche d'un point mobile d'une lumiere plus vie et apres chaque photo un coup de telephone a notre redaction vers suze, au dessus de musine trois globes papillonnent sur le mont cappucini;le château de rivoli a une couronne d'ovni.. temoin cette extraordinaire photo ces globe slumineux sont ils les sirenes d'ancienens memoires ? ou plus ismplement le miroir de nos vieilles inecrtitudes et de nos nouvelels peurs ? le saura t on enfin ? en attendant lecteurs a vous d ejuger al et sd

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

  1978 essais nucleaires
13/02/1978 Campos Site d'essais du Nevada Souterrain
23/02/1978 Reblochon Site d'essais du Nevada Souterrain
27/02/1978 Polyphème Moruroa Souterrain
15/03/1978   Lop Nor Souterrain
16/03/1978 Karab Site d'essais du Nevada Souterrain
19/03/1978   Semipalatinsk Souterrain
22/03/1978 Pylade Moruroa Souterrain
23/03/1978 Iceberg Site d'essais du Nevada Souterrain
23/03/1978 Topmast Site d'essais du Nevada Souterrain
25/03/1978 Hécube Moruroa Souterrain
26/03/1978   Semipalatinsk Souterrain
11/04/1978 Fondutta Site d'essais du Nevada Souterrain
11/04/1978 Backbeach Site d'essais du Nevada Souterrain
11/04/1978 Fondutta Site d'essais du Nevada Souterrain
22/04/1978   Semipalatinsk Souterrain
25/04/1978 Asco Site d'essais du Nevada Souterrain
10/05/1978 Transom Site d'essais du Nevada Souterrain
24/05/1978   Semipalatinsk Souterrain
29/05/1978   Semipalatinsk Souterrain
1/06/1978 Jackpots Site d'essais du Nevada Souterrain
2/06/1978   Semipalatinsk Souterrain
11/06/1978   Semipalatinsk Souterrain
1/07/1978 Xanthois Moruroa Souterrain
5/07/1978   Semipalatinsk Souterrain
7/07/1978 Satz Site d'essais du Nevada Souterrain
12/07/1978 Lowball Site d'essais du Nevada Souterrain
19/07/1978 Arès Moruroa Souterrain
26/07/1978 Idoménée Moruroa Souterrain
28/07/1978   Semipalatinsk Souterrain
9/08/1978 Kraton-4 Russie Souterrain
10/08/1978   Nouvelle-Zemble Souterrain
24/08/1978 Kraton-3 Russie Souterrain
29/08/1978   Semipalatinsk Souterrain
29/08/1978   Semipalatinsk Souterrain
31/08/1978 Panir Site d'essais du Nevada Souterrain
12/09/1978   Bolshoy Azgir Souterrain
13/09/1978 Diablo Hawk Site d'essais du Nevada Souterrain
15/09/1978   Semipalatinsk Souterrain
20/09/1978   Semipalatinsk Souterrain
21/09/1978 Kraton-2 Russie Souterrain
27/09/1978 Cremino Site d'essais du Nevada Souterrain
27/09/1978 Draughts Site d'essais du Nevada Souterrain
27/09/1978 Rummy Site d'essais du Nevada Souterrain
27/09/1978   Nouvelle-Zemble Souterrain
8/10/1978 Vyatka Russie Souterrain
14/10/1978   Lop Nor Souterrain
15/10/1978   Semipalatinsk Souterrain
17/10/1978 Galit S Russie Souterrain
17/10/1978 Kraton-1 Russie Souterrain
31/10/1978   Semipalatinsk Souterrain
2/11/1978 Emmenthal Site d'essais du Nevada Souterrain
2/11/1978 Schédios Moruroa Souterrain
4/11/1978   Semipalatinsk Souterrain
18/11/1978 Quargel Site d'essais du Nevada Souterrain
18/11/1978 Quargel Site d'essais du Nevada Souterrain
29/11/1978   Semipalatinsk Souterrain
29/11/1978   Semipalatinsk Souterrain
30/11/1978 Priam Moruroa Souterrain
30/11/1978   Bolshoy Azgir Souterrain
1/12/1978 Concentration Site d'essais du Nevada Souterrain
14/12/1978   Lop Nor Atmosphérique
14/12/1978   Semipalatinsk Souterrain
16/12/1978 Farm Site d'essais du Nevada Souterrain
17/12/1978 Étéocle Moruroa Souterrain
18/12/1978 Galit Russie Souterrain
19/12/1978 Eumée Moruroa Souterrain
20/12/1978   Semipalatinsk Souterrain

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'essais_nucléaires

 

 
  1978 ile de la reunion

En 1978 c'est carrément plus de 150 personnes qui assistaient à une représentation au théâtre en plein air de St Gilles qui sont survolées par un objet bleu vert très lumineux qui semble finir sa course dans la mer. Les années passent, les ovnis sont toujours là.

http://benzemas.zeblog.com/37658-les-ovnis-a-la-reunion/

 

 
  1977-1978 vague mondiale prononcée, concentrations en Australie, la Nouvelle Zélande, le Chili, l'Italie, et le Moyen-Orient.

http://www.cohenufo.org/UFO%20Waves-

Role%20of%20NICAP%20by%20Richard%20Hall.htm

 
  1978 chili revelations du general Hernan Gabrielli Rojas

Source : Inexplicata, Scott Corrales, rédacteur/Ovnivisión) (du Chili/Revista COT/Terra Chili INEXPLICATA Le journal d'Ufology hispanique 2 janvier 2003 SOURCE : Ovnivisión (Chili) DATE : 26 décembre 2002 LE GÉNÉRAL CHILIEN RETIRÉ DISCUTE SA RENCONTRE AVEC UN UFO GÉANT SANTIAGO DE CHILI. - Dans une entrevue avec Terra.cl., le Général retiré Hernan Gabrielli Rojas a mentionné qu'il avait ajusté au loin contre un UFO colossal tout en s'engageant dans un vol s'exerçant dans les cieux du Chili nordique. Selon le militaire, l'objet était la taille de 10 ou 15 porte-avions, et sa présence a été prise par les radars à bord de deux chasseurs à réaction F-5 aussi bien que l'aéroport de Cerro Moreno à Antofagasta. - Que vous rappelez-vous au sujet de votre contact avec l'UFO ? Sur 20 ans sont allés près (c'avait lieu en 1978). J'étais un capitaine et pilotais une mission avec deux combattants F-5. C'était midi et je volais avec capitaine Danilo Catalán - nous étions les deux instructeurs de vol. L'accompagnement de nous était Fernando Gomez, une technologie de l'avionique, et un stagiaire différent. Le F-5 est radar-equipped, et une ligne est apparue de l'un côté à l'autre - en d'autres termes, une trace dans tout le côté inférieur de l'écran. Une trace pour un navire de surface, un croiseur, est d'approximativement un centimètre de long, mais cette ligne est allée d'un côté [de l'écran] à l'autre. J'ai supposé que la portée de radar avait échoué, et Danilo dit Catalán, mais son " de radar également ; failed" ;. J'ai alors conseillé le radar moulu à Antofagasta et ils ont également pris la ligne. Nous avons été engagés dans ces détails quand nous avons regardé vers l'est : nous volions du nord au sud à proximité de Mejillones, et avons vu un objet cigar-shaped déformé. Déformé, comme une banane de plaintain. Elle a été enveloppée dans la fumée. - Ce qui était l'object' ; taille de s ? Elle était grande et doit avoir été environ 15 à 20 milles loin. Elle s'est déplacée la même direction que nous. Nous n'avons eu aucun missile, pistolet ou n'importe quoi. Comme vous pouvez imaginer, l'effroi était plus ou moins considérable. Nous pourrions voir une grande chose entourés dans la fumée, et de ce qu'une vapeur a publié. Toute cette situation doit avoir duré environ cinq minues. Nous avons approché l'UFO mais il était immobile. Il ni ne s'est approché ni a retraité - il a simplement navigué le parallèle à nous. Il était tout à fait impressionnant, parce qu'il était vraiment quelque chose étrange, et quelque chose pourrait être vue dans la dissimulation derrière la fumée. - Que s'est produit plus tard ? L'objet a alors disparu vers l'île de Pâques à un rapport de vitesse impressionnant. Le ciel s'est dégagé et les lignes sur le radar ont disparu. Cependant, là a eu été un objet volant physiquement là. It' ; s pas un filé, m'a laissé vous disent. It' ; s mon seulement expérience avec UFOs. ------------------------------------------ ANCIEN COMMANDANT DISCUSSES UFOS DE L'ARMÉE DE L'AIR DE CHILEN SOURCE : Revista COT (

http://www.revista-toc.cl.nu/

) DATE : 08.31.03 ANCIEN COMMANDANT DISCUSSES UFOs de l'ARMÉE DE L'AIR [Entrevue conduite par Alejandro Guillier ; transcription par Rodrigo Cuadra Salazar] Alejandro Guillier (journaliste) : UFOs, puits… rien meilleur que pour interroger un pilote de guerre au sujet des expériences he' ; s a eu si he' ; s vu quelque chose, mais lui s'avère cet I' ; le VE entendu parlent de y a il un pilote militaire à Antofagasta qui vers la fin des années septante -- ' ; 78 -- avait été le vol et a couru dans une chose très étrange. Il s'avère également que le pilote est devenu un général, le Général retiré Hernan Gabrielli, et we' ; aller re lui parler au sujet de cette expérience plutôt intéressante. Comment allez-vous, général ? Bonjour. Hernan Gabrielli Rojas (général-Rouissez.) : Bonjour, Alejandro. Bonjour à vous. Alejandro Guillier : Ceci s'est produit dans ' ; 78, selon une version, mais ce qui est l'histoire au sujet de votre fonctionnement dans un UFO tout en pilotant un avion de guerre ? Hernan Gabrielli : Nous étions deux F-5s, métier duel de formation, et nous revenions à la base après exécution de notre mission, Cerro Moreno, midi. De Mejillones vers Antofagasta, à une altitude d'environ 35.000 pieds - 40.000 pieds. J'ai soudainement détecté un défaut de radar et ai vu une ligne qui a couru le côté pour dégrossir sur la portée, et mon étudiant, Danilo Catalán, a également détecté la même chose, et assez curieusement c'était le radar moulu, qui a un grand écran, qui a également indiqué un défaut de radar. À ce moment-là nous avons regardé vers [la partie du ciel indiqué sur l'écran de radar] et nous avons vu cet UFO. Alejandro Guillier : Quel était-il exactement ? Qu'était-ce vous est-il parvenu à voir ? Peut-il être décrit ? Hernan Gabrielli : Il a été visualisé comme banane déformée fumée-couverte et half-, très grande, en d'autres termes, très grande dans la vue plate. Nous étions entre 15 ou 20 milles loin. Il était énormément grand et entouré par une fumerolle qui s'est déplacée notre très même direction et à la même vitesse que nos avions. Alejandro Guiller : … et vous le feutre a tenté de le vérifier dehors. Hernan Gabrielli : Nous l'avons approché soigneusement et… mais telles étaient de bonnes instructions. Nous nous dirigions en arrière de l'attaque 1, qui est une tactique de combat n'impliquant les appareils-photo de pistolet, aucun canon, les missiles ou toute autre chose. Ainsi nous l'avons approchée avec prudence. Malheureusement l'UFO n'est pas parti vers une seule minute, ainsi nous sommes arrivés dans un instant. Alejandro Guillier : Mais je comprends que vous avez dû monter. Hernan Gabrielli : Non… Alejandro Guillier : Afin de s'approcher, quelle était votre position ? Aller vers le haut. Hernan Gabrielli : Aucun… nous avons partagé la même altitude, entre 30.000 et 35.000 pieds. Alejandro Gabrielli : Mais F-5s sont les avions rapides. Quand vous avez obtenu près de lui scurried la manière ainsi… Hernan Gabrielli : Naturellement. It' ; combattant de SA qui couvre 10 milles marins par minute, en d'autres termes, 20 kilomètres une minute. C'est la vitesse normale pour cela des avions. Alejandro Guillier : Et cet objet que vous avez vu, quand a-t-il disparu ? À quelle vitesse ? Hernan Gabrielli : Inimaginable, en d'autres termes, des milliers de milles marins par minute, parce qu'il a disparu vers l'ouest soudainement et l'écran a éclairci. En d'autres termes, chacun des trois écrans de radar--le radar, la mine et le Danilo' moulus ; s -- fonctionnaient normalement ; il wasn' ; t juste une expérience visuelle mais physique aussi bien, matérielle, qui a matérialisé sur l'écran. Maintenant, si vous me demandez ce qu'est il, d'où il vient, don' ; t me demandent. I haven' ; t la plus légère idée. Alejandro Guillier : Maintenant… est-il ce temps de la visée usuel parmi les pilotes militaires chiliens ? Hernan Gabrielli : Pas, ils ne sont pas. Alejandro Guillier : Et est-ce qu'autre fonctionnaire a remarqué qu'il avait été vol et choses étranges vues ? Hernan Gabrielli : Regardez, à ce moment-là il y avait également une autre visée par un fonctionnaire près de Calama, mais aucun… qui était l'âge des avions de vampire. Alejandro Guillier : What' ; s cela ? Hernan Gabrielli : Les vampires étaient les avions en bois, et le combattant monté à un certain nombre de pieds et pourraient voir de dessous cet cet UFO didn' ; t… didn' ; mouvement de t. Cependant, pendant que le pilote s'élevait, il a dit que l'objet ou l'UFO' ; la taille de s était telle que… Alejandro Guillier : … ce il didn' ; le mouvement et lui de t ont pu ne jamais l'atteindre. Hernan Gabrielli : Il ne l'a jamais atteint. Ils plus tard ont envoyé une paire de combattants, puis un F-5 et rien, vraiment… Alejandro Guillier : Et ils couldn' ; t continuent de s'élever. Hernan Gabrielli : Pas, ils couldn' ; t continuent leur montée. Alejandro Guiller : Il a atteint son altitude maximum et puis… Hernan Gabrielli : Cinquante quelque chose mille pieds, et lui ont dû revenir. Alejandro Gabrielli : Et par les descriptions vous, le général, était-il là se rappellent-ils une similitude avec la visée que vous avez eue à Antofagasta ? Hernan Gabrielli : Pas, parce que celui-ci a eu une autre forme, il a eu une forme… en d'autres termes, comme si regardant de dessous vers le haut, les pilotes volant lorsque dit lui était triangulaire. Alejandro Guillier : Triangulaire… il couldn' ; t ont été un avion américain, un de ces avions d'espion. Hernan Gabrielli : I don' ; t pensent ainsi. C'était 1978. La dernière chose était autour alors le SR-71, qui est un avion d'espion des États-Unis, mais il vole au mach 3, tellement là est déplacement. Cette chose ne s'est pas déplacée. Alejandro Guillier : Redressez, cette chose a été suspendu dans le ciel. Bien, et ensuite cela que vous avez débarqué et must' ; le VE a eu un projectile de whiskey, j'imaginent. Hernan Gabrielli : Pas, numéro. Il y avait des remarques, en d'autres termes, chaque vol de combat ou de formation est sa propre histoire, ainsi c'était juste une autre anecdote. Alejandro Guillier : Maintenant, pourquoi fait toute de FACH [l'Armée de l'Air chilienne] la poignée de ceci avec un tel secret, parce qu'il en fait est apparu devant le congrès, avant des parlementaires, et chacun était silencieux de mort… là n'étaient aucune telle chose. Tout qu'ils font est crée plus de souci, parce qu'on indique : " ; Bien, il doit y avoir quelque chose terrible qui le FACH, les sénateurs et les députés don' ; t veulent discuter, " ; et dans ce cas-ci ils étaient toute la tranquillité. Hernan Gabrielli : Regardez, it' ; s pas qui there' ; s une réticence de parler, mais puisque c'est une information presque intangible qu'elle ne peut pas être manipulée, lui ne peut pas être traité. Pour te dire la vérité, le commandant bas est au courant et alors la page est tournée et des résumés d'activité normale. Alejandro Guillier : Droite. Bien, la semaine dernière dans Calama, une avion de ligne de LAN volait au cours du week-end avec les joueurs de l'équipe de Wanderers pour la grande allumette contre Cobrelola et le pilote a été forcé de faire un tour spectaculaire, plongeant pour éviter une collision. Censément il n'y avait aucun avion là. Ce serait également équivalent à un UFO. Hernan Gabrielli : Sûrement. En d'autres termes, si les pilotes étaient obligatoires dans prendre une manoeuvre évasive, avec des passagers à bord, il doit avoir été quelque chose… Traduction (c) Scott 2003 Corrales Institut d'Ufology hispanique Mercis spéciaux à Rodrigo Cuadra Salazar

http://www.ufoevidence.org/cases/case997.htm

 

 

http://www.vigilia.com.br/sessao.php?categ=0&id=451

 

Source: Inexplicata, Scott Corrales, editor / Ovnivisión (Chile) / Revista TOC / Terra Chile INEXPLICATA The Journal of Hispanic Ufology January 2, 2003 SOURCE: Ovnivisión (Chile) DATE: December 26, 2002 RETIRED CHILEAN GENERAL DISCUSSES HIS ENCOUNTER WITH A GIANT UFO SANTIAGO DE CHILE.- In an interview with Terra.cl., retired general Hernan Gabrielli Rojas mentioned that he had squared off against a gigantic UFO while engaging in a training flight in the skies of northern Chile. According to the military man, the object was the size of 10 or 15 aircraft carriers, and its presence was picked up by the radars aboard two F-5 jet fighters as well as the Cerro Moreno airport in Antofagasta.

- What do you remember about your contact with the UFO? Over 20 years have gone by (this was in 1978). I was a captain and was flying a mission with two F-5 fighters. It was noon and I was flying with captain Danilo Catalán - we were both flight instructors. Accompanying us was Fernando Gomez, an avionics tech, and another trainee. The F-5 is radar-equipped, and a line appeared from side to side - in other words, a trace throughout the bottom side of the screen. A trace for a surface ship, a cruiser, is approximately one centimeter long, but this line went from one side [of the screen] to another. I assumed the radar scope had failed, and told Danilo Catalán, but his radar also "failed". I then advised the ground radar at Antofagasta and they also picked up the line. We were engaged with these details when we looked toward the east: we were flying from north to south in the vicinity of Mejillones, and saw a deformed cigar-shaped object. Deformed, like a plaintain banana. It was swathed in smoke.

- What was the object's size?

It was large and must have been some 15 to 20 miles away. It moved in the same direction as us. We had no missiles, guns or anything. As you can imagine, the fright was more or less considerable. We could see a large thing surrounded in smoke, and from which a vapor issued. All of this situation must have lasted some five minues. We approached the UFO but it was motionless. It neither approached nor retreated - it merely sailed parallel to us. It was quite impressive, because it was truly something strange, and something could be seen in concealment behind the smoke.

- What happened later?

The object then disappeared toward Easter Island at an impressive rate of speed. The sky cleared and the lines on the radar vanished. However, there had been an object physically flying there. It's not a yarn, let me tell you. It's my only experience with UFOs. FORMER CHILEN AIR FORCE COMMANDER DISCUSSES UFOS SOURCE: Revista TOC

http://www.revista-toc.cl.nu/

) DATE: 08.31.03 FORMER AIR FORCE COMMANDER DISCUSSES UFOs [Interview conducted by Alejandro Guillier; transcription by Rodrigo Cuadra Salazar] Alejandro Guillier (journalist): UFOs, well...nothing better than to ask a war pilot about the experiences he's had if he's seen anything, but it turns out that I've heard talk about there being a military pilot in Antofagasta who toward the late Seventies -- '78 -- had been flying and ran into a very strange thing. It also turns out that the pilot became a general, retired general Hernan Gabrielli, and we're going to talk to him about this rather interesting experience. How do you do, general? Good morning. Hernan Gabrielli Rojas (general-Ret.): Hello, Alejandro. Good morning to you. Alejandro Guillier: This occurred in '78, according to one version, but what is the story about your running into a UFO while flying a warplane? Hernan Gabrielli: We were two F-5s, dual training craft, and we were returning to base after completing our mission, Cerro Moreno, noon. From Mejillones to Antofagasta, at an altitude of some 35,000 feet - 40,000 feet. I suddenly detected a radar fault and saw a line that ran side to side on the scope, and my student, Danilo Catalán, also detected the same, and curiously enough it was the ground radar, which has a large screen, that also indicated a radar fault. At that time we looked toward [the part of the sky indicated on the radar screen] and we saw that UFO. Alejandro Guillier: What was it exactly? What was it you managed to see? Can it be described? Hernan Gabrielli: It was visualized as a smoke-covered, half- deformed banana, very large, in other words, very large in plain sight. We were between 15 or 20 miles away. It was tremendously large and surrounded by a fumarole which moved in our very same direction and at the same speed as our aircraft. Alejandro Guiller: ...and you felt tempted to check it out. Hernan Gabrielli: We approached it carefully and...but those were good instructions. We were heading back from Attack 1, which is a combat tactic involving gun cameras, no cannon, missiles or anything else. So we approached it with caution. Unfortunately the UFO did not go away toward a single minute, so we arrived in an instant. Alejandro Guillier: But I understand that you had to ascend. Hernan Gabrielli: No... Alejandro Guillier: In order to approach, what was your position? Going upward.. Hernan Gabrielli: No...we shared the same altitude, between 30,000 and 35,000 feet. Alejandro Gabrielli: But F-5s are swift airplanes. When you got near it scurried way so... Hernan Gabrielli: Of course. It's a fighter that covers 10 nautical miles a minute, in other words, 20 kilometers a minute. That is the normal speed for that aircraft. Alejandro Guillier: And this object you saw, how soon did it vanish? At what speed? Hernan Gabrielli: Unimaginable, in other words, thousands of nautical miles a minute, because it vanished toward the west suddenly and the screen cleared up. In other words, all three radar screens--the ground radar, mine and Danilo's -- were operating normally; it wasn't just a visual experience but a physical one as well, a material one, that materialized on the screen. Now, if you ask me what it is, where it comes from, don't ask me. I haven't the slightest idea. Alejandro Guillier: Now...is this time of sighting customary among Chilean military pilots? Hernan Gabrielli: No, they are not. Alejandro Guillier: And has any other functionary remarked that he had been flying and seen strange things? Hernan Gabrielli: Look, at that time there was also another sighting by a functionary near Calama, but no...that was the age of the Vampire aircraft. Alejandro Guillier: What's that? Hernan Gabrielli: Vampires were wooden aircraft, and the fighter climbed to a certain number of feet and could see from below that this UFO didn't...didn't move. However, as the pilot climbed, he said that the object or UFO's size was such that... Alejandro Guillier:...that it didn't move and he could never reach it. Hernan Gabrielli: He never reached it. They later sent out a pair of fighters, then an F-5 and nothing, really... Alejandro Guillier: And they couldn't continue climbing. Hernan Gabrielli: No, they couldn't continue their ascent. Alejandro Guiller: It reached its maximum altitude and then... Hernan Gabrielli: Fifty something thousand feet, and it had to turn back. Alejandro Gabrielli: And by the descriptions you recall, general, was there any similarity with the sighting you had in Antofagasta? Hernan Gabrielli: No, because this one had another shape, it had a shape...in other words, as though looking from below upward, the pilots flying at the time said it was triangular. Alejandro Guillier: Triangular...it couldn't have been an American plane, one of those spy planes. Hernan Gabrielli: I don't think so. This was 1978. The latest thing around at the time was the SR-71, which is a U.S. spy plane, but it flies at Mach 3, so there is displacement. This thing did not move. Alejandro Guillier: Right, this thing was suspended in the air. Well, and after that you landed and must've had a shot of whisky, I imagine. Hernan Gabrielli: No, no. There were remarks, in other words, each combat or training flight is its own story, so this was just another anecdote. Alejandro Guillier: Now, why does the FACH [Chilean Air Force] handle all of this with such secrecy, because it has in fact appeared before Congress, before parliamentarians, and everyone was deathly silent...there were no such things. All they do is create more concern, because one says: "Well, there must be something awful that the FACH, the senators and the deputies don't want to discuss," and in this case they were all quiet. Hernan Gabrielli: Look, it's not that there's an unwillingness to talk, but since it is an almost intangible piece of information it cannot be handled, it cannot be processed. To tell you the truth, the base commander is informed and then the page is turned and normal activity resumes. Alejandro Guillier: Right. Well, last week in Calama, a LAN airliner was flying over the weekend with the players of the Wanderers team for the big match against Cobrelola and the pilot was forced to make a spectacular turn, diving to avoid a collision. Supposedly there was no airplane there. This would also be equivalent to a UFO. Hernan Gabrielli: Surely. In other words, if the pilots were forced into taking an evasive maneuver, with passengers aboard, it must have been something... Translation (C) 2003 Scott Corrales Institute of Hispanic Ufology Special thanks to Rodrigo Cuadra Salazar

 

 

1978

Zig1845

Zig1846

Zig1848

http://www.ufopop.org/fullimage.php?cid=1970/BobMorane.jpg

 

  1977 1978 base d'aviano italie

 "Il était 1977 ou 1978, la dimanche de l'Open Day de Juillet (traditionnelle fête américaine pendant laquelle une partie de la structure militaire s'ouvre le public). Je bondis au moins une dizaine de photographies. Sur deux des photos développées des notaires quelque chose très curieux de camper sur le fond ". Celle-ci le témoignage de Claudio Gallet, d'auteur des deux photos. Ici nous reproduisons une des photos (même avec le détail) et l'agrandissement du détail de la seconde photo.

http://www.edicolaweb.net/fotouf6g.htm

  1978 Balseiro Atomic Center argentine

'"Après mon observation initiale sur les jupes du Cerro Otto (mon entreprise était en bas, CA-ING-MON-6 et l'École d'instruction des Andes, 10 kilomètres, face [le lac] Nahuel et à côté du Centre Balseiro atomique, il y avait quelque chose de flottant lentement sur la montagne, passant du rouge au feu jaune. Rien n'a jamais été le même, par le simple fait que personne n'a jamais pensé à répondre à ses signaux, y compris nos supérieurs. Qu'était-ce? Mis à part sa lenteur exaspérante, le temps semblait rester immobile. Huit à dix minutes, et il est apparu à tomber derrière l'autre côté de la montagne, à partir de laquelle seul un éclair peut être vu. Il mélangé avec une nuit de lune très, si brillante qu'elle semblait jour.

«Plus tard, en pleine campagne, tout en demarkating itinéraires, nous nous sommes retrouvés à Leones Cerro, quinze cents mètres de l'aéroport. Utiliser votre visage montre comme exemple, l'aéroport était à 12 heures, la gare ancienne et notre bivouac au: 17 minutes. C'était un lieu enchanté, où j'ai vu une fois belle potable de Red Deer à partir d'un ruisseau, tout en cherchant des moyens de subsistance, ce qui était rare à plus d'une occasion.

"En face de nous était un canyon smal, avec une profondeur importante. Il a agi comme un entonnoir à l'une de ses extrémités. Longueur moyenne, quinze cents mètres, largeur, cinq cents. Ce sont des approximations.

"Les nuits de pleine lune, ce désert était toujours sombre, étant donné sa forme et sa profondeur. Avec mon fusil à côté de moi, je monte la garde encore une autre nuit, quand soudain, le canyon éclairée par une lumière jaune lumineux. Le temps? 0200 heures.

"Je me suis réveillé mon tentmate et lui ai dit que j'avais vu une lumière extraordinaire, mais il avait maintenant sorti (je vous rappelle que ce sont les signes d'une guerre imminente).

«XXX, qui est le nom de mon compagnon et son chauffeur, m'a dit d'arrêter de boire du vin autant et de quitter duper autour. J'ai insisté et dit: «Vous lourdaud, ce qui si son Chiliens? Qui va à avertir la patrouille? Viens avec moi ou je vais seul. "Je exprimé des doutes sur ce que cette chose pourrait être, mais je ne pouvais pas prendre le luxe d'interrompre mes camarades bien méritée dormir à cause de quelque chose que je n'étais pas complètement certain.

«XXX se leva et à contrecoeur m'a accompagné à ce qui était essentiellement un rebord. Nous parlions de choses à voix basse, et il n'y avait aucun signe de la lumière. Soudain, tout s'est à nouveau brillante. Nous avons spéculé que cela aurait pu être un camion ou un véhicule conventionnel, mais notre connaissance de la région nous a crié que c'était impossible.

«Ces flashs avaient une durée de quelques secondes, comme des clins d'œil de l'œil, mais la lumière était incroyable. Au milieu de tout cela, nous avons décidé de contacter notre supérieur, YYY caporal infirmier, qui, pour une raison quelconque ne pas refuser et se leva comme un pompier. Quand il est arrivé, la lune brillait sur l'aéroport et près de l'origine de la pré-Cordillère des Andes pour jeter une ombre. Nous étions face à la lune, le canyon était dans l'ombre, et nous lui avons dit que nous avons vu les lumières ci-dessous, et puis plus rien du tout. Soudain, collé à la pente de la montagne en face (comme un aimant de réfrigérateur), nous avons vu la lumière et sa source: un disque greysh avec la taille approximative de trois grosses voitures ensemble (une dizaine de mètres de long). Sans faire de bruit, il est passé de la base, presque à notre hauteur. Pas de bourdonnements, pas d'odeurs, rien. Seul le silence. «Quand il a varié sa position nous pouvions le voir que quelques secondes dans le profil. Il était aussi grand comme une maison (3 mètres), son centre était immobile, et il donnait l'impression d'avoir les écoutilles comme un avion, aux couleurs changeantes. Ces couleurs ne sont pas conventionnels pour l'époque, autant que leur luminosité était concernée. Ils ressemblaient à LED, c'est-à-dire, un peu comme le coton (sic) et passe du jaune au rouge, puis au vert ou pourpre, rapidement et de manière fugace de secondes, se extinction tout aussi rapide.

«Après qu'il s'en alla, elle apparaîtra dans une autre seconde de même pente, comme si en jouant avec notre recherche. À ce stade, le caporal YYY appelé le chef de patrouille, toute la patrouille, et ensemble, ils ont décidé de convoquer le premier lieutenant ZZZ, le commandant de la base, avec tous les soldats plus âgés comme moi, qui ont rapporté de voir le développement de nouvelles étranges avec leurs FAL fusils en main. suite ici

(Traduction (c) 2011, S. Corrales, IHU. Un merci spécial à Carlos Iurchuk, El dragon invisible)

 

After my initial sighting on the skirts of Cerro Otto (my company was below, CA-ING-MON-6 and the Andean Instruction School, Kilometer 10, facing [lake] Nahuel and next to the Balseiro Atomic Center, there was something floating slowly over the mountain, changing from red to yellow lights. Nothing was ever the same, by the mere fact that no-one ever thought to reply to its signals, including our superiors. What was it? Aside from its exasperating slowness, time appeared to stand still. Eight to ten minutes, and it appeared to fall down behind the other side of the mountain, from which only a flash could be seen. It blended with an extremely moonlight night, so bright that it seemed like day.

“Later on, in the open countryside, while demarkating routes, we found ourselves at Cerro Leones, fifteen hundred meters from the airport. Using your wristwatch face as an example, the airport was at 12 o’clock, the ancient train station and our bivouac at :17 minutes. It was an enchanted place, where I once saw beautiful red deer drinking from a stream, while searching for sustenance, which was scarce on more than one occasion.

“Across from us was a smal canyon, with a significant depth. It acted like a funnel at one of its ends. Average length, fifteen hundred meters; width, five hundred. These are approximations.

“On nights of full moon, this wilderness was always DARK, given its shape and depth. With my rifle beside me, I stood guard yet another night, when the canyon suddenly lit up with a glowing yellow light. The time? 0200 hours.

“I woke up my tentmate and told him I’d seen a tremendous light, but it had now gone out (may I remind you that these were the signs of an imminent war).

“XXX, which is the name of my companion and driver, told me to stop drinking so much wine and to quit fooling around. I insisted and said: “You blockhead, what if its the Chileans? Who’s going to warn the patrol? Come with me or I’m going alone.” I harbored doubts about what that thing could be, but I couldn’t take the luxury of interrupted my comrades’ well-deserved sleep due to something that I wasn’t completely certain about.

“XXX got up and grudgingly accompanied me to what was basically a ledge. We were discussing things in hushed tones, and there was no sign of the light. Suddenly everything turned bright again. We speculated that it could have been a truck or conventional vehicle, but our knowledge of the area screamed at us that this was impossible.

“These flashes had a duration of seconds, like winks of the eye, but the light was incredible. In the middle of all this, we decided to contact our superior, nurse corporal YYY, who for some reason did not refuse and got up like a firefighter. When he arrived, the moon was shining over the airport and nearly causing the Andean Pre-Cordillera to cast a shadow. We were facing the moonlight, the canyon was in shadow, and we told him that we saw lights below, and then nothing at all. Suddenly, stuck to the slopes of the facing mountain (like a refrigerator magnet), we saw the light and its source: a greysh disk with the approximate size of three large automobiles together (some ten meters long). Without making any noise, it had risen from the base, nearly at our own height. No buzzing noises, no smells, nothing. Only silence. “When it varied its position we could see it only a few seconds in profile. It was as tall as a house (3 meters), its center was motionless, and it gave the impression of having hatches like an airplane, changing colors. These colors were not conventional for the time, as far as their luminosity was concerned. They resembled LED lights, that is to say, somewhat cotton-like (sic) and changed from yellow to red, then to green or purple, swiftly and fleetingly in a manner of seconds, extinguishing themselves just as fast.

“After it went off, it would appear in another second of the same slope, as though playing with our search. At this point, corporal YYY called the patrol leader, the entire patrol, and together they decided to summon First Lieutenant ZZZ, the base commander, along with all of the older soldiers like myself, who reported to see the strange new development with their FAL rifles in hand.

(Translation (c) 2011, S. Corrales, IHU. Special thanks to Carlos Iurchuk, El Dragón Invisible)

 

  1978 departement de la vienne france

Bonjour

je suis nouveau venu sur ce forum. J'ai 45 ans et les ovnis me passionnent. je voudrais vous poser une question et donner une information et si quelqu'un peu me repondre alors c'est super.

J'ai durant toute mon enfance vecu dans le departement de la vienne. Un jour de juillet (la date exacte est plutot a 1 ou 2 ans...) de l'annee 1978 il faisait très beau et le ciel etait degagé pas de nuages.... Depuis le matin il y avait dans le ciel une sorte d'objet qui ne bougeait pas direction le nord ouest. Dans l'AM l'objet etait toujours au meme endroit alors, avec mon père nous avions des jumelles et nous avons observé. Ce que je me souviens c'est que l'objet etait plutot vertical, comme une sorte de tube couleur jaune or et ne bougeait pas. Les jumelles n'etaient pas puissantes donc j'ai observé ce que j'ai pu... L'objet est bien resté au moins une journée au même endroit, la nuit ça brillait. Mon père a telephoné, je crois, a la gendarmerie du l'autre village et d'apres les personnes cela aurait ete un ballon sonde de Meteo France. A cet époque tout le village de 300 habitants avaient vu cet objet et en plus cela me paraissait un peu mysterieux car apres avoir vu pendant plusieurs heures le soit disant ballon sonde , je ne voyais pas de ballon et en plus un ballon qui ne bouge pas pendant 24 h et qui est lumineux la nuit ?????

Bon, une personne peut-elle m'aider pour cette observation ?

Merci par avance

Frederichttp://www.forum-ovni-ufologie.com/vos-temoignages-observations-d-ovni-phenomenes-et-pan-f3/ovni-en-1978-t6916.htm

 

 
  1978 baca grande saquache county usa

Témoin : Endroit De Femme : Baca Grande, Comté De Saguache, Date des Etats-Unis : temps 1978 : Femme de la nuit A souffrant du cancer ovarien, réclamé elle a été guérie par des étrangers. Les êtres l'ont enlevée, stateing qu'elle "a eu besoin de leur aide." (O'Brien, Vallée Mystérieuse

http://www.geocities.com/Area51/Rampart/2653/injurywriteup.html

Witness: Woman Location: Baca Grande, Saguache County, USA Date: 1978 Time: Night A woman suffering from ovarian cancer, claimed she was cured by aliens. The beings abducted her, stateing that she "needed their help." (O'Brien, Mysterious Valley
  debut 1978 pekin chine


OVNI, Nouveaux dossiers chinois, de Shi Bo
 

  1978 bresil endroit non precise

Témoin : Endroit De Luis Silveira : Date Du Brésil : temps 1978 : Le témoin a été frappé par un faisceau de lumière qui est venu du ciel. Après l'incident, il a souffert d'une fièvre élevée pendant deux jours, et d'un mal de tête provisoire. (Vallee, Confrontations p.191)

http://www.geocities.com/Area51/Rampart/2653/injurywriteup.html

Witness: Luis Silveira Location: Brazil Date: 1978 Time: The witness was hit by a beam of light that came from the sky. After the incident, he suffered from a high fever for two days, and a temporary headache. (Vallee, Confrontations p.191)
  1978 Cape, South Africa

«SPARKLER 'EFFET DE MONTAGNE EN AFRIQUE DU SUD - Affaire N ° 70 Cap, Afrique du Sud Transceipt de l'interview par Pam Pwdey. En 0,1978, Charles et Moira G., ainsi que wtth Don et Margie Mc., Ont été rester à la maison de vacances Don en Peady Bay, à environ 50-80 km de clown le toast du Cap, Herrnanus dernières. Il était en début de soirée, l'atmosphère était Déat comme il n'y avait pas de smog provenant factoriee à proximité. Charles a été le premier ta remarque une très «lumière dans le ciel et cailed à Don et leurs wivos Iwo se joindre à lui sur le balcon du premier étage. En regardant les montagnes, haut-dessus d'eux, il Ware ce qui semblait être un # o lignes de lumières qui ne muid ont été une lumière, plutôt petite mais très brlght. Cette lumière se déplaçait vers la gauche et à droite, et le clown, la vitesse et douves e incroyable. Tout le monde cornmented à quelle vitesse lt tiré d'une aide à un autre. Il y avait pas d'aéroport dans la région, la plus proche étant à Cape Town et en tout cas, pas d'avion ou hellcopter se comporterait dans une telle & Mariner rano. Il vas crépuscule à la chaux, pas encore nuit, la lumière était sa chère mais sans aptour intense, il vas stightly brumeux. La lumière n'avait pas de forme réelle. Il a commencé ta s'éloigner, à un angle, pas un gang très rapide. Thon, tous d'un coup, il ramassa une vitesse énorme et a tout simplement disparu. La mort effet intéressant était la suite: ils tous se tenait là, abasourdi à la diseppearance rapide de la lumière, quand toute la montagne a commencé ta crackie comme si elle était éclairée par isparldere Il cavas aucun bruit, mais de minces filets de lumière sortaient de la montagne où l'° saigné avait été, presque comme si elle avait de l'électricité et du lac Lett derrière elle. Il avait la profonde incidence sur les mort tous. Charles Adde, en mots propres bis: «atter Long qui, en 1987 et somelime et vers une heure du matin, je me promenais le long de la route à la recherche vers la montagne. J'ai vu 'tas' e de lumières oranges qui ressemblaient à de grandes taches lumineuses de giowing Jelly et qui semblaient être en se déplaçant le long de la distance. Ils étaient là où la route principale serait 18 19

être, et quelque chose comme 30 degrés d'altitude. Il n'y a rien là que con refléter la lumière qui travelo, comme lignes de tramway (il n'ya pas de tramways dans la arec), et le chemin de fer sont linos mach inferieure vers le bas. Il ya codai * pas de lumières oranges là-bas. «Je les wetched minutes sema, il y avait six d'entre eux va le long Dans une formation higgiedy-mêle, en gardant leur distance. Ils ne suivaient pas un modèle uniforrn soit. Ils ont voyagé de ma IEFT tdo mon rght, au sud TE North, pour environ minutes pive, thon disparu hors de vue. Ils n'ont pas été goifig esperially Faut soit, en fait, seulement et environ 25 mph. Maintenant, l'ingénieur m et a travaillé avec electricily toute ma vie. 1 savoir sur les lampes au sodium whieh dégagent une lueur orange, mais ils den't FIA «dans l'air et de se déplacer: ils sont fixe. Cette observation particulière a été signalé à la newepeper et les gens que je connais a téléphoné et a plaisanté au sujet de mon tosing ma vue! » Afrinews 1993

www.ufoafrinews.com

 

1978 MOUNTAIN 'SPARKLER' EFFECT IN SOUTH AFRICA — Case N° 70 Cape, South Africa Transceipt of interview by Pam Pwdey. In .1978, Charles and Moira G., together wtth Don and Margie Mc., were staying at Don's holiday home in Peady Bay, about 50-80 km clown the Cape toast, past Herrnanus. It was early evening, the atmosphere was deat as there was no smog from factoriee nearby. Charles was the first ta notice a very 'light In the sky and cailed to Don and their Iwo wivos to join him on the first floor balcony. Looking over the mountains, high up above them, there ware what appeared #o be a unes of lights which 'muid have been one light, rather small but very brlght. This light moved to the left and right, up and clown, et e moat incredible speed. Everyone cornmented how fast lt shot from one aide to another. There was no airport in the area, the nearest one being in Cape Town and in any case, no plane or hellcopter would behave in such an &rano mariner. It vas dusk at the lime, not yet dark, sa the light was dear but with no intense aptour, it vas stightly hazy. The light had no real form. It started ta move away, at an angle, not gang very fast. Thon, ail of a sudden, it picked up tremendous speed and just disappeared. The mort interesting effect was the aftermath: they ail stood there, dumbfounded at the swift diseppearance of the light, when the whole mountain started ta crackie as though it was lit by isparldere There cavas no sound, but thin threads of light were coming out of the mountain where the °bled had been, almost as though it had lett &lac electricity behind it. It had the mort profound affect on them ail. Charles adde, in bis own words: 'Long atter that, somelime in 1987 and et about one o'clock in the morning, I was walking Along the road looking towards the mountain. I saw e 'bunch' of orange lights which looked like big bright blobs of giowing Jelly and which seemed to be travelling along In the distance. They were where the main road would 18 19

be, et something like 30 degrees altitude. There's nothing there that con reflect light that travelo, such as tramlines (there are no trams in the arec), and the railway linos are mach iower down. There are codai* no orange lights there. 'I wetched them for sema minutes; there were six of them going along In a higgiedy-piggledy formation, keeping their distance. They were not following a uniforrn pattern either. They travelled from my ieft tdo my rght, south te north, for about Pive minutes, thon disappeared out of view. They were not goifig esperially faut either; in fact, only et about 25 mph. Now, l'm an engineer and worked with electricily ail my life. 1 know about sodium lights whieh give off an orange glow, but they den't fia« around In the air and move about: they're fixe. This particular sighting was reported to the newepeper and people I know telephoned and joked about my tosing my eyesight! ' Afrinews 1993

 

  1978 santa cruz bresil

Témoin : Vicente Fernandes Filho et endroit de femme : Santa Cruz, Date Du Brésil : temps 1978 : Nuit où les deux témoins ont été frappés par un faisceau de lumière d'un UFO, les paralysant. La femme s'est évanouie. Il a fallu à une heure pour les témoins à sentir bien assez pour partir de la scène. (Pratt, Zone dangereuse de UFO p.33)

http://www.geocities.com/Area51/Rampart/2653/injurywriteup.html

Witness: Vicente Fernandes Filho and woman Location: Santa Cruz, Brazil Date: 1978 Time: Night The two witnesses were hit by a beam of light from a UFO, paralyzing them. The woman fainted. It took an hour for the witnesses to feel well enough to leave the scene. (Pratt, UFO Danger Zone p.33)
  1978 reims france

Observation Ovni 1978: le / à 18h environ - Boules lumineuses - reims - Marne (dép.51)

Prénom ou pseudo : alain

Ville: reims Département: Marne (dép.51) Région: Champagne-Ardenne Pays: France Date: //1978 Heure du début de l'observation: 18h environ Durée de l'observation: 10 minutes environ

Conditions météo: nuageux Nombre de témoins: 2 Type de phénomène: Boules lumineuses Signalement officiel: Non

Récit complet de l'observation: desoler de temoigner si tard car je ne voulais pas qu on me prenne pour un fou car cela c est passé il y a longtemps en 1978 une boule lumineuse est arrivé comme une balle au dessus de nous a environ 100 m d hauteur presque a la verticale de nous ca a duré 10 miunute environ et c est reparti comme une balle la vitesse depasse la raison d un terrien cela a fait tres peur a la personne qui etais avec moi a ce moment la nous fesions les vendanges moi j etais tres jeune donc ca ne ma pas perturbé plus que ca cordialement alain

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t17847-1978-le-a-18h-environ-boules-lumineuses-reims-marne-dep51#ixzz2gmBe5Qyp

 
  1978 oaxaca mexique . sous reserve

Témoin : Endroit D'Homme : Oaxaca, Date Du Mexique : temps 1978 : Un homme s'est châtré après réception d'une commande de ce qu'il a pensé était un étranger. (email de fanfaron Escobar Sotomayor à discussion 1947 de projet liste-Décembre 11

http://www.geocities.com/Area51/Rampart/2653/injurywriteup.html

Witness: Man Location: Oaxaca, Mexico Date: 1978 Time: A man castrated himself after receiving an order from what he thought was an alien. (Email from Hector Escobar Sotomayor to Project 1947 discussion list-December 11
48 1978, URSS,
Le vétérinaire V.G. Paltsev, sur sa tournée à 500 miles de Moscou, se trouva nez à nez avec un engin au sol. Trois petits humanoïdes avec des têtes en forme d'œuf, avec de longs doigts aux mains, se trouvaient debout près du véhicule. Comme le vétérinaire voulut s'en approcher il fut mis knock-out par une force étrange. Quand il se réveilla, il constata que sa montre s'était arrêtée. Au-dessus de lui la forme d'un disque couleur de feu était en train de disparaître. Le Dr. Paltsev retourna chez lui, continua à travailler comme si rien n'était arrivé. Mais la nuit, très souvent, il rêvait qu'il avait été monté à bord de l'engin pendant qu'il était inconscient. (Roger BOAR et Nigel BLUNDEL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p. 36)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html
 
 

1978 vert toulon  vertus chalons sur marne france

ovni apercu dans la marne. Chalons sur mane une familel marnaise a affirme aux gendrames de vertus marnes pres de chalons sur marne qu'elel avait vu evoluer une boule orangee lumineuse pendant un quart d'haure de sa maison de vert toulon.mme jacqueline bemelmans 36 ans secretaire a declare qu'elle avait apercu lundi matin a  6h15 une boule orangee de  1 m de diamtre environ survoler sa maison a une latitude qu'elle ne pouvait definir. Elle avait alors rev eille son mari mr jacques bemelmans 39 ans chef d'atelier et en compagnie de leur fils patrice 17 ans il spurent ont ils assure aux gendarmes suivre pendant une quinzaine d eminutes l'ecolution de cet objet volant et silencieux qui oscillait "comme un helicoptere" dans un halo bleute/ m et mme bemelmans et leur fils ont egalement precise que l'objet s'etait eteint au passega pres de leur maison d'une automobile qui roulait tout feux allume spour s'eclairer a nouveau et disparaître enfin vers le sud>. Les gendarmes de la brigade de verjus ont ouvert une enquete

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

 
  1978 triangle  des bermudes

En 1978, le SS Hawarden Bridge, retrouvé abandonné dans les Antilles.

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Triangle_des_Bermudes

 

 
  1978 Halifax, West Yorkshire angleterre

56. 0300 heures. Endroit - Halifax, West Yorkshire. Deux officiers de police en uniforme dans un véhicule marqué ont observé un passage léger lumineux au-dessus de leur endroit chez Southowram, haut au-dessus de Halifax. Le UFO est venu à un vol plané silencieux au-dessus de la région de parc de Savile de la ville. Ils ont observé d'autres officiers observer le même objet du dernier endroit. Ils ont observé l'objet pendant entre 20-30 minutes jusqu'à ce qu'il ait soudainement augmenté sa taille plusieurs fois avant de s'écarter à la vitesse. Apercevoir a été officiellement rapporté aux sièges sociaux divisionnaires de police à Halifax et un certain nombre de officiers ont comporté des visites reçues des membres du mod. Apercevoir en service. 4 officiers. Source - PRUFOS/CONFIDENTIAL.

http://www.ufocasebook.com/PRUFOSREPORT.pdf

56. 0300 hours. Location – Halifax, West Yorkshire. Two uniformed police officers in a marked vehicle observed a bright light pass over their location at Southowram, high above Halifax. The UFO came to a silent hover above the Savile Park area of the town. They observed other officers watching the same object from the latter location. They watched the object for between 20-30 minutes until it suddenly increased its size many times over before moving away at speed. The sighting was officially reported to Divisional Police Headquarters in Halifax and a number of the officers involved received visits from members of the MOD. On Duty sighting. 4 Officers. Source – PRUFOS/CONFIDENTIAL.
  1978 topologie de venus par pioneer 12

Le Pioneer-12 de l'Amérique en 1978, Pioneer-12 est devenu le troisième satellite artificiel de Venus. Il a produit la première carte topographique de la planète entière. Pioneer-12 150 la formation image kilomètre-Recherche Magellan de kilomètre-Recherche Altimetry Venera-15,16 1 0.1 pionnier de la formation image kilomètre-Recherche était la première de quatre vaisseaux spatiaux orbitaux qui traceraient Venus avec le radar, et une comparaison de leur assurance et de résolution est montrée ci-dessus. Utilisant un altimètre d'impulsion-modulation de S-bande avec une antenne de 38 centimètres, Pioneer-12 est retourné plus de 127.000 mesures altimetry à un espacement nominal de 150 kilomètres. le radar Terre-basé était une résolution beaucoup plus élevée à ce moment-là (10 kilomètres), mais il n'a pas fourni des informations sur l'altitude et la structure topographique. Le radar pionnier, conçu par l'équipe de P.H. Pettengill's au MIT, a également enregistré la rugosité thermique par radio d'émission et de surface. La carte d'altimètre du radar Pioneer-12 les données pionnières était la première carte complète de Venus qui a illustré sa structure globale. Vues ci-dessus sont des projections stereographic et de mercator des données, colline ombragée et hypsometrically colorée. Le pionnier a indiqué la montagne polaire continent-classée d'Ishtar Terra avec la montagne tectonique géante, maxwell Montes. Il a également montré le continent équatorial d'Aphrodite Terra. Tous les deux étaient plus impressionnants que l'alpha Regio et bêta Regio, vus du côté de Venus qui a fait face à la terre pendant la conjonction. Phoebe Regio était où la plupart des sondes de Venera de Soviétique ont débarqué. À certains, la topographie a suggéré que Venus ait été une planète d'un-plat, à la différence de la terre avec ses nombreux plats dérivants et subducting. Cette tectonique de plat de question est demeurée sans réponse jusqu'à ce que des images plus élevées de résolution pourraient être obtenues. Des données de Côté-Regarder-Radar de Pioneer-12's pendant les approches les plus étroites de l'orbite fortement excentrique, l'altimètre de radar ont pu être pêchées pour fonctionner en mode côté-regardant de radar. L'analyse de Gamme-Doppler a mesuré 64 positions de chaque réflexion du faisceau. Ceci a complété une bande équatoriale étroite (où les méthodes de gamme-Doppler sont sans visibilité) de résolution d'environ 30 kilomètres.

http://www.mentallandscape.com/V_RadarMapping.htm

 

America's Pioneer-12 In 1978, Pioneer-12 became the third artificial satellite of Venus. It produced the first topographical map of the entire planet. Pioneer-12 150 km-Res Altimetry Venera-15,16 1 km-Res Imaging Magellan 0.1 km-Res Imaging Pioneer was the first of four orbiting spacecrafts that would map Venus with radar, and a comparison of their coverage and resolution is shown above. Using an S-band pulse-modulation altimeter with a 38 cm antenna, Pioneer-12 returned over 127,000 altimetry measurements at a nominal spacing of 150 km. Earth-based radar was much higher resolution at that time (10 km), but it failed to give information about altitude and topographical structure. The Pioneer radar, designed by P.H. Pettengill's team at MIT, also recorded radio thermal emission and surface roughness.

Pioneer-12 Radar Altimeter Map The Pioneer data was the first complete map of Venus that illustrated its overall structure. Seen above are stereographic and mercator projections of the data, hill shaded and hypsometrically colored. Pioneer revealed the continent-sized polar highland of Ishtar Terra with the giant tectonic mountain, Maxwell Montes. It also showed the equatorial continent of Aphrodite Terra. Both were more impressive than Alpha Regio and Beta Regio, seen on the side of Venus that faced the Earth during conjunction. Phoebe Regio was where most of the Soviet Venera probes landed.

To some, the topography suggested that Venus was a one-plate planet, unlike Earth with its many drifting and subducting plates. This question plate tectonics remained unanswered until higher resolution images could be obtained.

Pioneer-12's Side-Looking-Radar Data During the closest approaches of the highly eccentric orbit, the radar altimeter could be angled to operate in a side-looking radar mode. Range-Doppler analysis measured 64 positions from each reflection of the beam. This filled in a narrow equatorial strip (where range-doppler methods are blind) with a resolution of about 30 km.

Magellan
0.1 km-Res Imaging

Pioneer-12
150 km-Res Altimetry

Venera-15,16
1 km-Res Imaging

  1978 URSS, sud de la Russie
Le Dr. A.I. Nikolav, professeur en histoire respecté, a dû être hospitalisé pendant trois mois pour se rétablir de sa rencontre rapprochée. Avec trois de ses collègues il était en vacances, campant dans le sud de la Russie, lorsqu'ils ont découvert un objet en forme de disque, métallique, partiellement caché dans les hautes herbes. L'une des quatre personnes a lancé quelques pierres vers l'objet : les cailloux semblaient disparaître dans l'engin. Tous les quatre se sentirent alors sous l'influence d'une force étrange. Nicolaev perdit conscience, les autres, malgré qu'ils furent chancelants et faibles, l'emportèrent tant bien que mal. Tandis que deux collègues restaient avec l'homme inconscient, le troisième partit à la recherche de secours. Les deux amis restés en sentinelle, s'endormirent, comme par enchantement. A leur réveil il y avait là deux petites silhouettes, hautes de moins d'un mètre, en tenues d'astronautes et coiffés de casques. Voyant que les terriens se réveillaient, les deux extraterrestres se dépêchèrent vers leur engin. L'objet luisait comme du feu en disparaissant dans le ciel. (Roger BOAR et Nigel BLUNDEL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p. 37)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html
 
  1978 rio negro argentine

Durant l'année 1978, l'Argentine, était au bord d'un conflit de guerre avec le Chili... ] Je tout comme milliers de soldats nous avons été soulignés et avons été formés dans moins de 8 mois pour le faire face à l'éventualité. Nous avons ainsi appris à vivre, armés jusqu'aux dents et avec une coexistence stoïcienne dans un moyen hostile, qui ne pardonnait pas d'erreurs. Dans une de ces sorties (Quilcha, à moins de 300 mètres de la ligne de frontière), il passons énormément de nuits de vigilia complète, où l'observation était priorité 1.

Je dois, commenter qui arrête ce qui est lugareños, par Chiliens ou argentins, voir des "lumières", elle est comme pour nous voir passer des voitures, rien les affecte dans cet aspect, il sera qu'ils ont une balance très simple et froide pour mesurer les faits et les choses, servir- il ne sert pas, bon- mauvais, agressif- non agressif, et nos visiteurs, sont toute chose moins agressifs, dirait qu'en tout cas, certains sont plus curieux que d'autres, et on donne le luxe de nous surveiller comme nous voyons ils : avec une certaine classe d'étonnement. Tu verrais mes gestes, et les alarmes en voyant des lumières en flottant dans pleine obscurité, et ce qui est lugareños (verres à vin), me répondre "j'ai, ce que tant problème ?, cela est une plaque, et toujours sont là!" Passé le premier avistaje, sur ce qui est faldeo de la Colline Otto (ma compagnie était au-dessous, CA-ING-MON-6 et École Instruction Andine, kilomètre 10, face au Nahuel, et collé au Centre Atomique Balseiro), où quelque chose flottait, lent sur la colline, changeant des lumières rouges, jaunes, rien a déjà été la même chose, par le seul fait que personne n'a jamais réussi à répondre, supérieurs inclus. Quel était cela ? Distinct la lenteur exaspérante le temps qui paraissait prisonnier, 8 ou 10 minutes et a paru être tombé pour l'autre secteur de la colline, où on a seulement distingué une étincelle, qui a été amalgamée avec la nuit extrêmement alunada, il paraissait de jour. Ensuite, dans une découverte à domaine plat, en délimitant des routes, nous sommes tombés dans la colline De Léon, à 1.500 mètres de l'aéroport, en faisant appel au quart de cercle de ton horloge d'aiguilles il serait : Aéroport les 12, la gare viejísima de trains et Vivace le nôtre à le : 17. Un lieu de rêve, où en cherchant le soutien plus de une fois faible, j'ai pu voir de beaux cerfs rouges, de plusieurs pointes en abrevando au cours d'eau.

Avant le nôtre un petit canon, avec l'importante chute, rendant les fois de gorge avec des caractéristiques d'entonnoir dans une de ses pointes, longueur approximatives : 1.500, je élargis 500, toujours approximatifs. Dans des nuits de lune remplit cet endroit était maintenue à à FONCÉES, vu, sa conformation et profondeur. J'avec mon canon, en faisant face à une nuit plus de garde, quand rapide du canon, on illuminera avec lumière vive couleur jaune. Heure ? 02. Je réveille à mon compagnon de carpe et je le commente, qui avait vu une lumière puta de mère, mais qui avait été éteint maintenant (recuerdote qui étaient ce qui est prolegómenos d'une guerre imminente). XXX, qui est ainsi appelé mon compagnon et chauffeur, me dit qu'il le détende au vin, et me cessez de joder. J'insiste et je le dis : Noir boludo, si arrivent à être des Chiliens, qui va informer à la patrouille ? Acompañame ou vais seulement. À l'intérieur le mien il y avait beaucoup de doutes en ce qui concerne ce qu'il serait cela, mais ne pouvait pas me donner le luxe de casser le repos mérité de mes camarades, par quelque chose de de ce que n'avait pas certitude, par mon angle de vision. XXX il a été levé, et des rechignants il m'a accompagnée, presque jusqu'à ce que c'était un bord. Nous étions dans pleine discussion à des moyennes des voix, donc de la lumière ni des signes, quand on a récemment illuminé tout. Nous spéculions avec lesquel dehors un camion ou un véhicule conventionnel, mais notre connaissance de la zone nous criait qu'il était impossible.

Ces étincelles duraient, secondement, comme si elles étaient guiñadas, mais la lumière était incroyable. Au milieu de cela nous décidons d'appeler à notre supérieur direct, l'extrémité infirmier YYY, celui qui pour un certain motif x, non renegó et a été levée comme les pompiers. Quand il arrivera il était seulement la lune sur l'aéroport et presqu'en faisant nous l'ombrage à la pre-Cordillera de de eux Marche, face à la lumière lunaire, et le canon dans foncées, quand nous le dirons que nous avons vers le bas vu des lumières, et il ne passait rien et rien, et de tôt collé à la pente de la colline de d'en face (comme un aimant de réfrigérateur), nous voyons la lumière et de de ce qu'il venait : ceci était une plaque grisado approximativement de trois grandes voitures ensemble (quelque 10 mètres de longueur). Sans aucun son était montés depuis la base presqu'à notre hauteur, ni des bourdonnements, des parfums ni vu, seulement le silence. Quand a varié sa position lui nous avons pu voir quelques seconds de profil, et était haut comme une maison (3 mètres), son centre ne se déplaçait pas, et donnait l'impression d'avoir comme écoutilles d'avion, qu'ils changeaient de couleur. Ces couleurs pour l'époque n'étaient pas conventionnelles, quant à leur luminosité, paraissait lumière de led, c'est-à-dire comme algodonosa, et passait du jaune, à ce qui est rouge, à ce qui est vert ou violáceo, seconds rapide, et fugace, pour ensuite de l's'éteindre rapidement. Après être éteint, il apparaissait dans un autre secteur la même colline, comme s'il jouait, avec notre recherche. À l'heure actuelle l'extrémité YYY appelle au chef de patrouille, la patrouille complète, et entre tous décident d'appeler au chef de base, le Lieutenant Premier ZZZ, plus tous les vieux soldats comme moi, que FAL en main sont allée face à la nouveauté. En arrivant notre chef maximal, nous demande ce qu'il passe ?, et davantage de bon que certaine, ou danse terrible est.

Tous nous indiquons l'obscurité, et a arrivé, il a été allumé, et pour notre surprise, il s'est déplacé illuminé, avec un vol cassé, anormal, comme dans zigzag, et on a en haut mis le nôtre comme à 300. il Était réellement rapide comme nous n'avions jamais vu rien. Quand il s'est situé face à nos têtes, le Lieutenant Premier ZZZ a bramé chargent carajo !, et ceci s'est déplacé comme verticalement et ça a été un point. L'ennui de de tout ceci est que ne puis-elle rappeler ni ni mes camarades de cette nuit, ce que l'a-t-il été ce qu'avons-nous ensuite fait ? Dormons-nous, dansons-nous, ce qu'a-t-il été ? Un inclusivement (le vois presque toujours, vit en Tigre), ne rappelle pas le fait, rappelle des morceaux, comme entre des nuages. Quelque chose est passé cette nuit, et encore non avec lui rappeler ce qu'il a été... ] Mon nom, est Carlos Lettieri. Revêt comme soldat régulier dans la Compagnie d'Ingénieurs de Montagne 6, Aujourd'hui Régiment Juan Domingo Perón. Je me suis là effectué comme Infirmier, Pointeur et Lanceur d'Instalza. Comme tel j'ai pris part les préparatifs et les sorties de survie et "Vivace", par la possible lutte par le Canal de Beagle, avec le Chili. Ceci est arrivé durant l'année 1978 - séance plénière Mondiale de Football argentin, et a duré presque 2 années jusqu'à la médiation du Pape Wojtilla. Notre Classe était la 1959, et il a été amalgamé avec reçu la 1960.

Les faits connexes d'avistamiento d'Ovnis, arrivent dans l'endroit Colline De Léon, et ancienne Gare Ferroviaire de Chemins de fer Argentins. Dans ce point, nous coexistons avec des soldats de la classe 1960 autour de 50 jours, avec ses nuits. Il convient de souligner, que ceux que nous avions connaissance des avistamientos, nous étions la troupe instruite, que propos est de pas étions ceux que davantage d'autonomie nous avions.

http://www.geocities.com/Area51/3184/bari78.htm

 

 

Une partie du groupe de soldats qui ont pris part des faits.

  1978 mer de Laptev

a) Pas de perturbation du milieu aquatique;. Ovni en vol stationnaire à proximité d'un destroyer, temporairement désactivé les outils de navigation. Dans ce cas, le commandant et presque tous l'équipage a constaté à une hauteur de 30 mètres par-objet en forme de cloche, qui a déclenché un jaune couleur de la lumière et semble translucide. A l'intérieur, sombre vibrer quelque chose comme un cœur. Après un certain temps un OVNI a coulé lentement dans l'eau et à grande vitesse de glissement sur la surface de l'eau, sans perturbation du milieu. Quand il fut hors de vue, l'équipement du navire gagné. Un autre navire à quelques miles du destroyer vu non loin balayé l'eau jaunâtre objet étrange.

http://www.x-libri.ru/elib/innet383/00000025.htm

в) отсутствие возмущения водной среды; 1978 г. Море Лаптевых. НЛО, зависший рядом с эсминцем, временно вывел из строя навигационные приборы. При этом командир и почти весь экипаж наблюдали на высоте около 30 метров колоколообразный объект, который искрился светло-желтым цветом и казался полупрозрачным. Внутри нечто тёмное пульсировало, как сердце. Через некоторое время НЛО медленно опустился на воду и на большой скорости заскользил по водной глади без возмущения среды. Когда он скрылся из виду, корабельные приборы заработали. Другой корабль в нескольких километрах от эсминца видел невдалеке пронёсшийся по поверхности воды странный объект желтоватого цвета.
  1978 vague italienne

europa ufo werner walter

 

  1978 tbilissi

Dans un autre cas, «Ufone" humanoids ont semblé être plus grand que 2 mètres. La réunion a eu lieu en 1978 près de Tbilissi, la capitale de la Géorgie (alors république soviétique). Le capitaine de Milizija Avtandil Bukhrashvili assisté à la descente d'un énorme objet lumineux, qui a atterri sur une colline non loin de son domicile, et qui avait mis "planant dans l'air" deux personnes qui, le premier déplacé horizontalement, puis est descendu dans verticale sur sa véranda, venendosi être en face de lui. Étaient couverts par un costume et une «cloche de plongée» qui cachait le visage qui ressemblait à une sorte de «casque» avec deux sortes de "antennes" de ce côté vibré, avec de petites "billes" de lumière aux extrémités. Dans une correspondance pour le nez et les yeux avaient une sorte de «fenêtre» horizontale, à travers lequel on pouvait voir deux yeux qui ressemblent à ceux des grenouilles. Également sur la poitrine a été noté une "fenêtre" d'un type similaire. L'un d'eux se tourna vers le témoin en géorgien parfaite, demande un tour sur leur navire. Le témoin a refusé, prétextant l'excuse qu'il avait des problèmes cardiaques ..., puis le témoin a entendu un bruit comme un «voyeur», peut-être un signal pour les deux êtres, qui en réalité se leva et retourna à bord de leur navire, qui a quitté à la verticale .

http://misterobufo.corriere.it/2010/11/inco

ntri_ravvicinati_ovni_ufo_alieni_extraterrestri_abduction_et.html

In un altro caso gli “Ufonauti” apparivano esseri umanoidi di altezza superiore ai 2 metri. L’incontro avvenne nel 1978 nei pressi di Tbilisi, capitale della Georgia (allora Repubblica Sovietica). Il capitano della Milizija Avtandil Bukhrashvili fu testimone della discesa di un enorme oggetto luminoso, che atterrò su una collina poco distante dalla sua abitazione, e da cui uscirono “librandosi nell’aria” due esseri, che prima si spostarono in orizzontale e poi discesero in verticale sulla sua veranda, venendosi a trovare davanti a lui. Erano coperti da una tuta e da uno “scafandro” che ne nascondeva il volto, che ricordava una specie di “elmo” con due specie di “antenne” laterali che vibravano, con piccole “sfere” luminose alle estremità. In corrispondenza del naso e degli occhi avevano una specie di “finestrella” orizzontale, attraverso la quale si intravedevano due occhi che ricordavano quelli delle rane. Anche sul petto si notava una “finestrella” di tipo simile. Uno dei due si rivolse al testimone in perfetto georgiano, invitandolo a fare un giro sulla loro nave. Il testimone rifiutò, accampando la scusa che aveva problemi di cuore…; dopodiché il testimone sentì un rumore simile a un “pigolio”, forse un segnale per i due esseri, che in effetti si sollevarono e tornarono alla loro nave, che ripartì in verticale.
  1978 vol washington moscou

Capable d'observer les ovnis et le général Pavel Popovich, mais pas dans l'espace, et de l'avion. Il a décrit ce qu'il a vu dans l'interview, obsédé par l'enregistrement vidéo:. "J'eus juste de regarder le phénomène inexplicable ou d'un objet, il est arrivé en 1978 quand je suis sur un plan de Washington à Moscou, nous volaient à une altitude de 10.200 mètres, et pendant. de vol, j'ai remarqué à travers la fenêtre de vol une trajectoire parallèle, une unité triangulaire Nous volions à une vitesse de 950 kilomètres par heure, et le triangle (il a été isocèle-nym) avaient un taux significativement plus élevé:.. environ 1500 km / h. Il est facile de nous battre et de passagers. et l'équipage a vu clairement. le reste du vol, nous venons de parler de lui. C'est un phénomène qui n'a rien à comparer. " Général Popovich est devenu le président de l'Association des ufologues russes. Mais malgré cela, il était très sceptique quant à l'UFO: «95 pour cent de toutes les observations d'OVNI rapportés peuvent être facilement balayés, mais cinq autres doivent être pris au sérieux», - dit-il.

http://www.x-libri.ru/elib/smi__063/00000001.htm

Удалось наблюдать НЛО и генералу Павлу Поповичу, но не в космосе, а с борта самолета. Он описал увиденное в интервью, зафиксированном на видеокассете: "Мне только раз удалось наблюдать за необъяснимым явлением или объектом. Это случилось в далеком 1978 году, когда я возвращался на самолете из Вашингтона в Москву. Мы летели на высоте 10 200 метров, и во время полета я заметил через иллюминатор летящий параллельным курсом некий треугольный аппарат. Мы летели со скоростью 950 километров в час, а этот треугольник (он был равнобедрен-ным) имел значительно более высокую скорость: примерно 1500 километров в час. Он легко обошел нас. И пассажиры, и экипаж четко видели его. Весь оставшийся полет мы только о нем и говорили. Это явление ни с чем не сравнить". Генерал Попович стал президентом Ассоциации уфологов России. Но, несмотря на это, он весьма скептически относится к уфологии: "95 процентов всех сообщений о появлении НЛО можно смело отбросить в сторону, но пять -необходимо воспринимать серьезно", - говорит он.
  1978 San Bernardino, California usa

San Bernardino, Boomerang De la Californie Date : temps 1978 : Soirée J'ai laissé à l'Armée de l'Air le service actif en 1978 pendant environ 2 années de 1/2. Ma dernière tâche de service actif à ce moment-là était George AFB la Californie, extérieur juste de Victorville (elle est clôturée maintenant). Quoi qu'il en soit, après séparation de l'Armée de l'Air à ce moment-là nous avons vécu dans San Bernardino, CA. De notre maison, nous pourrions des gammes voir de San Bernardino et de San Gabriel montagne. Nos prochains voisins de porte étaient les parents adoptifs provisoires, et j'aiderais dehors avec les gosses de temps à autre. Une nuit, ce garçon âgé de 16 ans qui restait avec elles et moi se reposaient en notre cour arrière juste aprés le crépuscule parlant de diverses choses. Pendant que nous nous asseyions là, nous regardions la dernière lumière sur les montagnes. C'était une nuit claire, et en fait il y avait plusieurs avion dans le ciel jalonné vers le haut, attendant le dégagement pour débarquer à l'aéroport international de Los Angeles, environ 90 milles loin de nous. Quoi qu'il en soit, comme nous nous avons reposés là les deux scie cette dérive très grande d'objet lentement au-dessus de nous et vers les montagnes. Cette chose était haute vraiment haut, plus haut que l'avion attendant pour débarquer aux heures RELÂCHÉES et au moins 20 ou 30 plus grandes que n'importe lequel de ces avion. C'était sorte d'une forme de boomerang et réfléchissait les lumières ci-dessous sur ce qui ont ressemblé à une peau en aluminium balayée, sans l'autre éclairage. Nous l'avons eu en vue pendant environ 30 secondes à une minute jusqu'à ce qu'il ait disparu entre les gammes de montagne. Merci au témoin du rapport.

http://www.rense.com/general54/HCHBC.HTM

San Bernardino, California Boomerang

Date: 1978 Time: Evening

I left Air Force active duty in 1978 for about 2 1/2 years. My last active duty assignment at that time was George AFB California, just outside of Victorville (It's closed now). Anyway, after separating from the Air Force at that time we lived in San Bernardino, CA. From our house, we could see both the San Bernardino and San Gabriel mountain ranges. Our next door neighbors were temporary foster parents, and I would help out with the kids once in a while. One night, this 16 year old boy that was staying with them and I were sitting in our back yard just after sundown talking about various things. As we sat there, we were looking at the last light on the mountains. It was a clear night, and as a matter of fact there were several aircraft in the air staked up, waiting for clearance to land at Los Angeles International airport, about 90 miles away from us. Anyway, as we sat there we both saw this very large object drift slowly over us and toward the mountains. This thing was really high up, higher than the aircraft waiting to land at LAX and at least 20 or 30 times larger than any of those aircraft. It was sort of a boomerang shape and was reflecting the lights below on what looked like a brushed aluminum skin , with no other lighting. We had it in sight for about 30 seconds to a minute until it disappeared between the mountain ranges.

Thank you to the witness for the report.

 

  1978 USA navette spatiale finalisation du projet

In 1979, Boeing and the US Air Force Rocket Propulsion Laboratory proposed a small unmanned "Air-Launched Sortie Vehicle", ALSV consisting of a reusable spaceplane and a huge expendable propellant tank.

 

et mise en oeuvre concrete des projets

http://capcomespace.net/dossiers/espace_US/

shuttle/1960-80/1978%20msfc%207887863.jpg

apres quelques retards le premier vol columbia STS1

 aura lieu en 1981 le12 avril

la finalisation n'empeche pas encore certaines autres idees

comme ce Star-raker

Rockwell International’s “Star-raker” was a heavy-lift ramjet/rocket HTHL SSTO capable of atmospheric cruise and powered landing for maximum operational flexibility. Previous Rockwell studies in the late 1960s indicated Mach 6 turboramjets would be of significant advantage for HTHL TSTOs but only marginal for SSTOs.

http://www.abo.fi/~mlindroo/SpaceLVs/Slides/sld047.htm

 

 

1978 Wynnum Qld australie

1130hrs 1 femelle / 2 mâles "Washburns» [3]

Lors d'une conférence de Budd Hopkins a été approché par un couple d'âge moyen qui lui a montré une série de photos insolites de couleur rouge. Budd Ils ont dit qu'ils auraient dû être dans la photo, mais ne le sont pas. En vertu de la régression, Jenny a rappelé l'invisible OVNI qui a eu son à partir d'un terrain de jeu que son mari a pris une photo. À bord se trouvent plusieurs petits chiffres. Jenny se retrouve alors nue sur une table et a reçu un examen gynécologique. Elle et les garçons ont ensuite été retourné à l'aire de jeux où elle a vu son mari, la caméra toujours en main. Ils ont ensuite tous les revenus à la normale. En vertu de la régression Sam rappelé avoir vu la famille pouvant être pris en charge.
(Hopkins, Budd. (1993.) "L'invisibilité et l'enlèvement phénomène OVNI." Dans MUFON UFO International Symposium Proceedings. Seguin. MUFON. Pp182-201.)

1978 Wynnum Qld 1130hrs 1 female/2 males "Washburns" [3]

At a lecture Budd Hopkins was approached by a middle aged couple who showed him a set of unusual red coloured photos. They told Budd that they should have been in the photo but were not. Under regression, Jenny recalled an invisible UFO which took her from a playground as her husband took a photo. On board were several small figures. Jenny then found herself nude on a table and was given a gynaecological exam. She and the boys were then returned to the playground where she saw her husband, camera still in hand. They then all returned to normal. Under regression Sam recalled seeing the family being taken up.

(Hopkins, Budd. (1993.) "Invisibility & the UFO abduction phenomenon." in MUFON International UFO Symposium Proceedings. Seguin. MUFON. pp182-201.)
 

http://www.project1947.com/kbcat/kbabduct0505.htm

  1978 russie l'institut 22

22 L'Institut organisation a été créée en 1978, par l'Académie des sciences et le Ministère de la Défense de l'Union soviétique. Sa mission était d'enquêter sur les ovnis en Union soviétique. Institut 22 était une organisation secrète pendant 13 ans (jusqu'à la chute de l'Union soviétique), et peut être comparé aux 12 américain Majestic et le Projet Blue Book.

Au cours de son existence un grand nombre de soldats, des marins et des pilotes de l'Armée Rouge ont reçu l'ordre de surveiller les ovnis et autres événements inexpliqués, sans autre précision. Les commandes pourront être remis assez facilement puisque le ministère de la Défense a été impliqué - donc pas de questions pourraient être posées.

22 ont étudié Institut près de 3000 signalements d'ovnis. Environ 5-10% de tous les cas restés inexpliqués lorsque l'organisation dissoute.

Il ya une théorie du complot que l'Institut 22 a été impliqué dans un cover-up du lancement d'un quasi-nucléaire. En 1982, l'une des bases soviétiques nucléaires a été mis en ligne, et sans raison apparente un missile nucléaire était prêt à lancer. Après 30 secondes de panique et le chaos, le lancement a été abandonnée aussi mystérieusement qu'elle était apparue. Plus tard, des témoins ont dit qu'il y avait eu une certaine activité OVNI près de la zone de la base - donc la raison de la participation Institute 22 et cover-up.

Les OVNIS ont été expliqués comme des fusées, dont l'armée testait d'une altitude plus élevée. La crise nucléaire a été expliquée comme un simple test.

http://en.wikipedia.org/wiki/Institute_22

 

The Institute 22 organization was created in 1978, by the Academy of Sciences and the Ministry of Defense in the Soviet Union. Its mission was to investigate UFOs in the Soviet Union. Institute 22 was a secret organization for 13 years (until the fall of the Soviet Union), and can be compared to the American Majestic 12 and Project Blue Book.

During its existence a great number of soldiers, sailors and pilots of the Red Army were given orders to watch for UFOs and other unexplained events, without any further information. The orders could be handed out quite easily since the Ministry of Defense was involved - thus no questions could be asked.

Institute 22 have investigated around 3000 UFO reports. About 5-10% of all cases remained unexplained when the organization dissolved.

There is a conspiracy theory that Institute 22 was involved in a cover-up of a near-nuclear launch. In 1982, one of the Soviet Nuclear Bases was brought online, and for no apparent reason a nuclear missile was ready to launch. After 30 seconds of panic and chaos, the launch was aborted as mysteriously as it had appeared. Later, witnesses said that there had been some UFO activity near the area of the base - thus the reason for Institute 22's involvement and cover-up.

The UFOs were explained as flares, which the Army was testing from a higher altitude. The nuclear crisis was explained as a simple test.

 

  ??-??-1978-b CISU Case: 053

Location: San Benedetto del Tronto (AP)

Category: C (Objects that surface out the water)

Evaluation: Insufficient information

Original Source: "Il Giornale dei Misteri" n. 162 pag. 10.

Sighting Description: Una fonte anonima, che pare sia un militare della Capitaneria di Porto di San Benedetto, racconta un avvistamento alquanto singolare: una piccola barca venne rinvenuta intatta con a bordo il corpo senza vita di un pescatore. Il cadavere presentava una fortissima disidratazione. I medici legali che si occuparono del caso indicarono il momento del decesso, che risaliva ad una paio di notti prima, proprio in coincidenza con l’avvistamento di un oggetto dal mare a velocità vertiginosa. Pare che dell’avvistamento fossero testimoni sia alcuni marinai, sia i tracciati radar, di non si sa quale base o nave. Il racconto prosegue in modo fantascientifico, ovvero che sulla faccenda cadde un velo di riserbo da parte delle autorità, poiché quella zona era un tratto di mare in cui le astronavi aliene provavano nuovi propulsori e spesso emergevano e si immergevano. Sembra quindi che il povero pescatore fosse entrato in una zona interdetta alla navigazione.

Questo caso, che sembra essere uscito dalla penna di un romanziere di fantascienza, è l’ideale per presentarci l’anno 1978, anno fondamentale per l’ufologia italiana e per gli avvistamenti di u.s.o., specialmente quelli dell’autunno in Adriatico. Soprattutto è emblematico perché rispecchia la mentalità e le idee che, del fenomeno, avevano gli ufologi e gli appassionati dell’epoca.

http://forum.abruzzometeo.it/showthread.php/1751-Ondata-Ufo-In-Adriatico-Nel-78

 

 
  ??-??-1978-a CISU Case: 220

Location: Pescara

Category: D (Navigation aids, or objects standing still on the water surface)

Evaluation: Insufficient information

Original Source: e-mail del testimone del 16/10/2002.

Sighting Description: Una e-mail di una persona, che si dichiara essere un militare da poco in pensione, racconta di due fotografie scattate da una motovedetta della Capitaneria di Porto di Pescara nel lontano 1978 al largo della costa abruzzese.

In entrambe sarebbe ritratto un oggetto discoidale che rimane sospeso sulle onde marine, proprio sul pelo dell’acqua; il soggetto occupava in entrambi gli scatti l'80% dell'intero fotogramma. Il testimone racconta di essere riuscito a farsi due copie per sé, in formato 30x20, poiché in quel momento, era stato incaricato della stampa dei fotogrammi. Questi furono poi ritirati da un'Ufficiale del SIOS Marina proveniente da Roma ed atterrato con altri militari presso l'aeroporto militare "Liberi". Purtroppo non vi sono altri particolari. E’ comunque probabile che il caso possa essere inquadrato nell’ondata adriatica e quindi che sia avvenuto nei mesi di ottobre-novembre del 1978.

http://forum.abruzzometeo.it/showthread.php/1751-Ondata-Ufo-In-Adriatico-Nel-78

 

 
  1978 aerodyne

avril 1992 aerodyne Les soucoupes, ou du moins les formes " OVNIesques " ont eu beaucoup plus de succès avec les drones. Le CanadairCL-227 Sentinel a été développé à partir d'un démonstrateur dont le premier vol remonte à 1978. Originellement motorisé avec un moteur Wankel il a dans ses dernières versions doublé de volume et est maintenant propulsé par une turbine Williams. Son apparence très particulière (une haltère positionnée verticalement avec deux hélices contra-rotatives placées entre les deux boules) ne l'a pas empêché d'être un succès à l'exportation et de participer à des appels d'offre pour la Marine américaine. Sikorsky reste donc aujourd'hui la seule grande firme américaine à admettre ouvertement faire voler une soucoupe volante sous la forme de l'engin de surveillance télécommandé " Cypher ". Cypher est une soucoupe à hélice carénée centrale qui fit son premier vol sous portique en Avril 1992 et son premier vol libre en 1993. Equipé de caméra(s) c'est un drone de surveillance rapproché, idéal pour les forces de police urbaine. Les dernières versions ont vu pousser de petites ailes ce qui semble prouver que les soucoupes rondes ne volent pas toujours carré... http://aerostories.free.fr/dossiers/ADAV/page11.html

 

CanadairCL-227 Sentinel

  1978 UAD Data/computer systems SOBEPS: Descriptif des Listings OVNILOG. 1978 1

http://www.afu.info/booksbycodeU.htm

 
  1978 : Kazahstan Occidental.

 Un UFO semblable est forme à un avion de chasse a été abattu prétendument par les militaires de Soviétique. Le UFO et ses pilotes ont été transportés à Zhitkur. 19 : 1978 : Inconnu d'endroit. Un UFO cylindre-formé débarqué viennent 35 mètres de long a été saisi par le militaire soviétique et transporté prétendument à Zhitkur.(russie)

http://www.burlingtonnews.net/ufocrashes.html

 
  1978 quelques publications

"Alerte ! Extra-Terrestres !" a été publié en 1978 par le dessinateur Tibet et le scénariste Duchateau aux éditions Le Lombard.

"Science-Fiction et soucoupes volantes" a été publié en 1978 par Bertrand Méheust aux éditions Mercure de France. (Envoi de «Paul St Charles». Si vous n'avez pas lu ce livre, courez vous le procurer. Lecture essentielle.)

Le dossier secret des O.V.N.I." a été publié en 1978 par Adolf Schneider et Hubert Malthaner aux éditions DE VECCHI. L'édition originale a été publiée en langue allemande par Hermann Bauer Verlag KG, Freiburg BRD, sous le titre : DAS GEHEIMNIS DER UNBEKANNTEN FLUGOBJEKTE en 1976

"Ils ont rencontré des extra-terrestres" a été publié en 1978 par René Pacaut aux éditions Alain Lefeuvre - Promazur.

http://www.rael.free.fr/75/alerte.htm

 
  1978 Pahrump, Nevada
 
  1978 Murmansk, Russia
 
  1978 norvege

http://members.fortunecity.com/galactic4/ufo1978.html

 

 

1977 1978 Ventura, California usa

 

Ventura, Cigare Rougeoyant Rouge Orange De la Californie A formé L'Objet Date : 1977 ou 1978 Temps : 8:30 à 9:30 P.M.. Endroit d'apercevoir : Autoroute de Santa Paula à l'est de Ventura la Californie. Nombre de témoins : 1 Nombre d'objets : 1 Forme des objets : Le cigare a formé ovale. Description complète d'event/sighting : C'est vieil apercevoir -- mais j'ai entendu un certain chercheur de UFO sur l'art Bell montrer parler du même événement il y a quelques années. Ne vous rappelez pas le nom du chercheur, mais quand il parlait d'apercevoir je s'est rendu compte que j'avais vu l'exact la même chose, mais seulement de la direction opposée -- et que l'objet était entre moi et l'autre observateur. Entraînait une réduction l'autoroute de Santa Paula entre les heures de 8:30 et de 9:30 P.M.. Nuit sans lune. J'étais juste à l'ouest de Santa Paula conduisant vers Ventura CA. Un couple des milles à l'est du EL Rio j'ai noté rougeoyer rouge-orange, objet formé par cigare venant du nord à environ une altitude de 600 à 900 pieds. Je ne pense pas que l'objet était plus qu'un mille de moi. J'ai arrêté la voiture, suis sorti et l'ai observé pendant qu'elle volait lentement du nord aux sud à une vitesse réduite. L'objet palpitait lentement dans l'intensité (lueur rouge-orange) et s'est de temps en temps égoutté une flamme jaunâtre de lui est queue pendant qu'il volait. D'abord I pensé lui étaient des militaires voyagent en jet dans la détresse et sur le feu. Mais il y avait aucun voyagent en jet le bruit. Et il a volé loin trop lent, sous la vitesse de stalle d'un avion de voyager en jet. J'ai atteint à l'intérieur de la voiture et ai clignoté mes faisceaux élevés espérant à plusieurs reprises obtenir une réponse de l'objet. Il n'y en avait aucun. Le métier a continué à voler dans vers le sud une direction vers la direction de l'aéroport naval de Mugu de point. Du point de tenait le terrain environnant est complètement plat. La visibilité était d'au moins 15 à 20 milles parce que je pourrais voir les clignoteurs du côté de colline au-dessus de Mugu basculer où la station de cheminement militaire a été localisée. L'objet doit avoir volé directement au-dessus ou très près au périmètre bas naval. J'ai continué à observer jusqu'à ce que la lumière se soit développée faible dans la distance. La longueur totale de ceci apercevant était plus que deux et une moitié de minutes. Je réalise que c'était il y a de trente ans et je ne suis pas certain de l'année. Je pense qu'elle était 78. Mais je suis certain de la forme, de la couleur, de la vitesse, de la direction et des aspects d'flamme-égoutture du métier. Je n'ai pas réalisé qu'il y avait des autres, peut-être plus de témoins jusqu'à l'exposition de Bell d'art il y a des années. Et lorsqu'il n'y avait aucune manière de rapporter de telles choses -- comme ce site Web. Si vous savez qui le chercheur qui était sur le d'exposition de Bell d'art (je que savez il y avait beaucoup) prière de ceci à lui. Ce cas particulier a semblé important pour lui. Merci au témoin du rapport.

 

Ventura, California Orange Red Glowing Cigar Shaped ObjectDate: 1977 or 1978Time: 8:30 to 9:30 p.m.Location of Sighting: Santa Paula Freeway East of Ventura California.Number of witnesses: 1Number of objects: 1Shape of objects: Cigar shaped elongated.Full Description of event/sighting: This is an old sighting--but I heard some UFO researcher on the Art Bell show talking about the same event a few years ago. Don't remember the name of the researcher, but when he was talking about the sighting I realized that I had seen the exact same thing, but only from the opposite direction--and that the object was between me and the other observer.Was driving down the Santa Paula Freeway between the hours of 8:30 and 9:30 PM. Moonless night. I was just west of Santa Paula driving toward Ventura Ca. A couple of miles East of El Rio I noticed a orange-red glowing, cigar shaped object coming from the north at about an altitude of 600 to 900 feet.I don't think the object was more than a mile from me. I stopped the car, got out and watched as it slowly flew from north to south at a slow speed. The object was slowly pulsing in intensity (glow orange-red) and occasionally dripped a yellowish flame from it's tail as it flew.At first I thought it was a military jet in distress and on fire. But there was no jet noise. And it flew far too slow, under the stall speed of a jet aircraft.I reached inside the car and flashed my high beams repeatedly hoping to elicit a response from the object. There was none. The craft kept on flying in a southerly direction towards the direction of Point Mugu Naval Air Station. From the point of was standing the surrounding terrain is completely flat. The visibility was at least 15 to 20 miles because I could see the flashers on the hill side above Mugu Rock where the military tracking station was located.

The object must have flown directly overhead or very near to the Naval Base perimeter. I kept watching until the light grew dim in the distance. Total length of this sighting was no longer than two and an half minutes.

I realize this was thirty years ago and I am not certain of the year. I think it was 78. But I am certain of the shape, color, speed, direction and flame-dripping aspects of the craft. I did not realize there was another, perhaps more witnesses until the Art Bell Show years ago. And at the time there was no way to report such things--as this web-site.If you know who the researcher that was on the Art Bell show (I know there were many) please forward this to him. This particular case seemed important to him.

 

Thank you to the witness for the report.

 

 

http://www.rense.com/general75/hhb.htm

 

  Année 1978, environ vol Madrid-Séville espagne

Un avion de ligne commerciale de Madrid-Séville route ont aperçu un OVNI lenticulaire la lumière de la taille d'un Jumbo59 a été suivie, comme un obstacle, pour les cinq ou six petits ovnis des mêmes fonctionnalités, mais ces ovnis peu largué une sorte de métal en fusion.

source INFORME FENÓMENO OVNI ANTE LA CIUDADANIA ESPAÑOLA
Gabriel Gomis Martín DICPE, Asociación para el Desarrollo e Investigación de Casos Paranormales de España
 

Año 1978 aproximadamente Un avión comercial ruta Madrid-Sevilla divisan un OVNI lenticular luminoso del tamaño de un Jumbo59 que era seguido, a modo de rémoras, por cinco o seis OVNIs más pequeños de las mismas características si bien éstos pequeños OVNIs dejaban caer una especie de metal fundido.
 

1978 Italie invasion d 'ovni en Italie.

 De nombreux temoins apparemment sains de corps et d'esprit on affirme avoir vu une scoucoupe volante hier avant l'aube. ces temoins s'etant manifeste en de multiples points d'Italie peut etre s'agit il de plusieurs ovnis. A rome deux employes de la compagnie aerienne alitalie qui se rendaient a leur travail ont declare ete sortis de leur voiture lorsqu'ils ont vu un objet brillant de forme triangulaire voler silencieusement vers le nord. A totre del lago en toscane d'autres personnes ont vu un objet brillant lui aussi en forme de torpille qui venait du sud et qui a vole autour du lac a une latitude de 500 m environ avant de disparaître en laissant une trainee bleutee. A peu pres au meme moment m giorgio micheli homme d'affaires du nuoro en sardaigne affirmait qu'il avit vu une soucoupe volante evoluer a proximite puis prendre la direction dunord est. L'histoire la plus etrange a ete racontee a gela en sicile ou des temoins ont soutenu qu'ils avaient vu unes sorte d'etoiile se deplacer lentement vers l'est puis grossir de taille et emettre des razyons lumineux jaunes et blancs l'objet est alors devenu completement circulaire l'engin a ensuite disparu dans le ciel

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

selon d'autres temoignages il s'gairait d'un ovni ou de plusieurs a geometrie variable . apeu de choses pres les temoignages concordent l'objet avait une forme de pointe de fleche qui au moment des accelerations s'elargissait en triangle. Il portait de sphares extremement puissant s. selon des pompiers de ligurie l'engin se deplacait tres lentement .il etait de couleur bleue et se dirigeait vers l'interieur.puis il a accelere brusquemment prenant une forme de tirangle en emettant une lueur jaunatre. Deux pecheurs deforlani ont egalement apercu un ovni de formede V et deux temoins de romagne l'ont decris comme un vballon de rugby aplait. A urbino dans les marches meme description de deux jeunes gens .une patrouille de police avait signale la presence d'un objet en forme de triangle survolant rome peu avant 6 heures du matin

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

  1978 Kuantan Pahang malaisie

Endroit. Date De Kuantan Pahang Malaisie : temps 1978 : le petit objet de l'inconnu A portant plusieurs chiffres minuscules de humanoid a été rapporté pour avoir débarqué en raison d'une école locale par des étudiants. Aucune autre information. Addition de HC # source 1463 :

Ahmad Jamaludin, en sommaire de A de UFO et événements relatifs en Malaisie 1950/1980 type : UFO intérieur vu par entités de B ? Index Élevé D'Étrangeté : 5 ROS : 10 commentaires : Plus d'information est exigée sur ce cas.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

Location. Kuantan Pahang Malaysia Date: 1978 Time: unknown A small object carrying several tiny humanoid figures was reported to have landed on the grounds of a local school by students. No other information.

HC addition # 1463 Source: Ahmad Jamaludin, in A summary of UFO and Related events in Malaysia 1950/1980 Type: B Entities seen inside UFO? High Strangeness Index: 5 ROS: 10 Comments: More information is required on this case.

 

  1978 Peter Tavy angleterre

Un rapport non documenté décrivant une rencontre avec une figure convenue argentée portant quelque chose ressemblant à un seau métallique sur sa tête. Aucune autre information. Source de l'addition 2320 de HC : Type de PUFORG : E ? Rencontre avec le humanoid d'isolement. Index Élevé D'Étrangeté : 4 ROS : 7 commentaires : plus d'information est exigée sur ce cas

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

Location. Peter Tavy England
Date: 1978
Time: unknown
An undocumented report describing an encounter with a silver suited figure wearing something resembling a metallic bucket on his head. No other information.

HC addition # 2320
Source: PUFORG
Type: E? Encounter with isolated humanoid.
High Strangeness Index: 4
ROS: 7
Comments: more information is required on this case
  1978 en mer au large de la finlande

Après une collision avec un avion soviétique de combattant, un objet formé par disque est tombé dans l'océan outre de la Finlande où il était récupérer-avec le humanoid corps-par une équipe soviétique de récupération. Aucune autre information. Source de supplément de HC : Type De Les Ovnis : H ? Rétablissement rapporté de UFO d'accident et de ses occupants. Index Élevé D'Étrangeté : 6 ROS : 4 commentaires : Plus d'information est certainement nécessaire sur ce cas, probablement faux par chercheur Anton Anfalov de UFO.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

Location. Ocean off Finland
Date: 1978
Time: unknown
After a collision with a Soviet fighter plane, a disc shaped object fell into the ocean off Finland where it was recovered---with humanoid bodies-by a Soviet salvage team. No other information.

HC addendum
Source: Les Ovnis
Type: H? Reported recovery of crash UFO and its occupants.
High Strangeness Index: 6
ROS: 4
Comments: More information is definitely needed on this case, possibly bogus per UFO researcher Anton Anfalov.
  1978 Soyuz 29

Vladimir Kovalenok Vladimir Kovalenok is a cosmonaut who was born on March 3, 1942, in Beloye, Belorussia.

Kovalenok became a cosmonaut in 1967. He has spent over 216 days in space aboard 3 spaceflights.

In 1977, Kovalenok flew aboard Soyuz 25. The spacecraft tried to dock with the Salyut 6 space station. However, a computer malfunction forced the crew to head back to Earth.

In 1978, the crew of Soyuz 29 was more successful. They docked with Salyut 6 and spent 139 days there.

Kovalenok made his third spaceflight aboard Salyut 6 again in 1982.

http://www.windows2universe.org/people/astronauts/kovalenok.html

Soyuz 29 crew

 

http://www.webring.org/l/rd?ring=astron;id=65;url=http%3A%2F%2Fwebspace%2Ewebring%2Ecom%2Fpeople%2Fku%2Fum_8764%2Fsoyuz%2Ehtml

 

 
     
  1978 Kinderhook New York usa

après-midi Deux jeunes garçons, Barry Scott, et lie de Russell campaient dans les bois, quand ils ont entendu quelque chose marcher à pas marqués en bas de la colline. Quand ils ont regardé hors de leur tente, ils ont vu que quelque chose qui a flotté davantage qu'elle a marché. Chaque garçon a apparemment vu quelque chose de différent. Barry a vu être blanc formé par cloche, et Russell a vu que quelque chose qu'il a décrite comme "comme la Vierge Mary." Celui qui il ait été, l'entité disparue parmi les arbres, laissant les deux garçons dans un état d'excitation déconcertée. Addition de HC # source 3007 : Sharon Jarvis, Type Foncé De Zones : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

Location. Kinderhook New York
Date: 1978
Time: afternoon
Two young boys, Barry Scott, and Russell Lee were camping in the woods, when they heard something tramping down the hill. When they looked out of their tent, they saw something that floated more than it walked. Each boy apparently saw something different. Barry saw a bell shaped white being, and Russell saw something he described as "like the Virgin Mary." Whatever it was, the entity vanished among the trees, leaving the two boys in a state of bewildered excitement.

HC addition # 3007
Source: Sharon Jarvis, Dark Zones
Type: E
  1978 Wielikoje pologne

Mendelejew W Charitonow a rapporté voir dans un jardin près de quelques bois un petit objet transparent se reposant sur la terre. L'objet a semblé être fabriqué à partir de deux sections, dans une qu'il pourrait voir un siège dans ce qui a semblé être une console de commande. Le témoin s'est approché et la scie 3 "les humains parfaits" à l'intérieur, excepté les visages, qui étaient de façon ou d'autre "différents." Il a invité les humanoids pour sortir. Mais apparemment il a été pris l'intérieur où il a été reposé à une console et a vu un clavier carré qui a apparemment commandé le bateau. Il a été alors donné un tour dans l'objet et par la suite libéré sur le même champ. Source de supplément de HC : Type de CUN Milan : La communication directe de G avec des étrangers, témoin a été prise à l'intérieur de l'objet. Index Élevé D'Étrangeté : 5 ROS : 6 commentaires : Date et endroit probablement incorrects

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Wielikoje, Poland
Date: 1978
Time: unknown
Mendelejew W Charitonow reported seeing in a garden close to some woods a small transparent object resting on the ground. The object appeared to be made out of two sections, in one he could see a seat in what appeared to be a command console. The witness approached and saw 3 "perfect humans" inside, except for the faces, which were somehow "different." He invited the humanoids to come out. But apparently he was taken inside where he was sat at a console and saw a square keyboard that apparently controlled the ship. He was then given a ride in the object and eventually released on the same field.

HC addendum
Source: CUN Milan
Type: G Direct communication with aliens, witness was taken inside object.
High Strangeness Index: 5
ROS: 6
Comments: Date and location possibly incorrect
  1978 pres de Sydney Australie

18h30 18-year le vieux témoin, qui a eu un feutre plus tôt une contrainte étrange à partir pour le week-end et pour louer une salle à un isolé, vieil hôtel sur la côte, était dans sa chambre, qui a donné sur l'eau, se reposant sur une chaise, car il obtenait l'obscurité. Après environ une heure elle a noté très un lumineux pour s'allumer dans le ciel qui a semblé se déplacer sa direction. L'objet lumineux a soudainement commencé à descendre et a commencé à planer très près de la fenêtre, seulement environ 50 pieds au-dessus de l'eau. Alors après une faute de temps apparente, elle s'est trouvée ouverture elle des yeux et maintenant mensonge à plat sur son lit, il était maintenant jour et elle bientôt a été assommée pour apprendre que deux jours avaient passé sans elle se rappelant n'importe quoi. Elle a retourné à la maison et pendant qu'elle s'asseyait dans sa chambre considérant ce qui s'était produite, une avalanche de pensées versées dans son cerveau. Elle s'est bientôt rappelée que pendant qu'elle s'asseyait dans la chaise regardant fixement la lumière elle s'est soudainement trouvée à bord de de ce qui a semblé être un "vaisseau spatial." Désorienté elle a observé un groupe d'"personnes" se tenant devant elle. Il y avait deux hommes et trois femmes, les hommes étaient les plus proches d'elle, et les femmes juste quelques pieds derrière elles. Elle a décrit les humanoids comme les personnes les plus belles qu'elle avait jamais vues. Elles tout eu voyagent en jet les cheveux noirs, et la plupart de perforation de pearl/blue l'observe avait jamais vu, leur peau était extrêmement pâle et leurs teints impeccable. Le sentiment l'a effrayée a atteint dans son sac de main et a saisi des ciseaux, possession ils des deux mains directement devant elle, dans un geste menaçant. Elle a hurlé aux "étrangers" pour ne pas venir plus près d'elle. L'homme le plus près à elle a simplement souri, alors a très lentement commencé à soulever son bras jusqu'à ce qu'il ait été droit dehors devant lui. Les ciseaux que le témoin tenait soudainement ont commencé à fondre ; chaque partie des ciseaux a commencé à rouler en arrière dans un mouvement de bordage, jusqu'à eux blessent vers le haut dans une courbure très serrée. L'homme le plus proche d'elle était le seul à parler et a dit le témoin de ne pas s'inquiéter qu'ils ne soient pas allés la blesser qu'ils ont seulement dû regarder quelque chose. Le même homme lui a dit qu'ils ont dû la regarder des mains. Il a alors fait des gestes pour qu'elle suive et a marché sur un couloir qui a eu un léger amont d'altitude. Après environ 10 pieds ils ont atteint ce qui a semblé être une chambrette ou une impression sur le mur. Il y avait de petits appareils là qui ont ressemblé à une surface reflétée, 2'par 2'. Elle a été invitée à la placer des mains sur la machine, car ils ont dû obtenir un disque. L'homme a alors descendu seul le couloir et à gauche le témoin. L'homme retourné alors font des gestes au témoin pour le suivre encore en bas du couloir. Ils se sont arrêtés près d'une salle et ont été dits de satisfaire l'attente là. Curieux elle est entrée dans la salle, et a noté qu'elle a été formée légèrement comme demi de diamant, avec les murs et le plafond inclinés. La salle entière était une couleur impaire de red/rust. Elle a alors marché hors de la salle et a suivi le couloir dans une direction ascendante. Le couloir a répondu à une salle très grande, c'était presque noir de lancement, et la seule chose dans la salle entière était une chaise regardante très confortable de recliner. Elle a approché la chaise et a placé sa main sur l'accoudoir, immédiatement la salle semblent changer, et elle seul s'est sentie "dans l'univers." Elle a répété ceci plusieurs fois mais bientôt l'homme maintenant familier était évident et lui a dit que pour ne pas toucher la chaise encore et pour ne pas le suivre, car elle a descendu le couloir encore, elle soudainement s'est trouvée sur le lit en arrière à l'hôtel. Source de supplément de HC : Type De Karen Lyster : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Sydney Australia
Date: 1978
Time: 1830
The 18-year old witness, who had earlier felt a strange compulsion to leave for the weekend and rent a room at an isolated, old hotel on the coast, was in her room, which overlooked the water, sitting on a chair, as it was getting dark. After about an hour she noticed a very bright light up in the sky that seemed to be moving in her direction. The bright object suddenly began to descend and began hovering very close to the window, only about 50 feet above the water. Then after an apparent time lapse, she found herself opening her eyes and now lying flat on her bed, it was now daylight and she soon was stunned to learn that two days had passed without her remembering anything. She went back home and as she sat in her room pondering what had happened, an avalanche of thoughts poured into her brain. She soon remembered that as she sat in the chair staring at the light she suddenly found herself onboard of what appeared to be a "spacecraft." Disoriented she watched a group of "people" standing in front of her. There were two men and three women, the men were the closest to her, and the women just a few feet behind them. She described the humanoids as the most beautiful people she had ever seen. They all had jet black hair, and the most pearl/blue piercing eyes she had ever seen, their skin was extremely pale and their complexions flawless. Feeling scared she reached into her hand bag and grabbed a pair of scissors, holding them in both hands straight in front of her, in a threatening gesture. She yelled at the "aliens" not to come any closer to her. The man nearest to her simply smiled, then very slowly began to raise his arm until it was straight out in front of him. The scissors that the witness was holding suddenly began to melt; each part of the scissors began to roll back in a curling motion, until they wound up in a very tight curl. The man closest to her was the only one to speak and told the witness not to worry that they were not going to hurt her that they only needed to look at something. The same man told her that they needed to look at her hands. He then gestured for her to follow and walked on a corridor that had a slight elevation upside. After about 10 feet they reached what appeared to be an alcove or indentation on the wall. There was a small apparatus there that looked like a mirrored surface, 2' by 2'. She was asked to place her hands on top of the machine, as they needed to get a record. The man then walked down the corridor and left the witness alone. The man returned then gesture at the witness to again follow him down the corridor. They stopped beside a room and was told to please wait there. Curious she entered the room, and noticed that it was shaped somewhat like a half diamond, with slanting walls and ceiling. The entire room was an odd red/rust color. She then walked out of the room and followed the corridor in an upward direction. The corridor came up to a very large room, that was nearly pitch black, and the only thing in the entire room was a very comfortable looking recliner chair. She approached the chair and placed her hand on the armrest, immediately the room seem to change, and she felt "alone in the Universe." She repeated this several times but soon the now familiar man appeared and told her not to touch the chair again and to follow him, as she walked down the corridor again, she suddenly found herself on the bed back at the hotel.

HC addendum
Source: Karen Lyster
Type: G
  1978 pres de Scottsdale Arizona usa

19h30 Le témoin conduisait dans une région éloignée quand il a soudainement perdu la commande de son véhicule, il a conduit dessus jusqu'à ce qu'il ait répondu au dessus d'une colline, et là il a été commandé de s'arrêter. Il a laissé la voiture et s'est trouvé marchant sur une vallée qui a été remplie de lumière. Il a été alors commandé escalader une montagne voisine ; cela lui a pris cinq heures pour atteindre le dessus. Il n'a pas rappelé beaucoup ensuite qu'et a eu une heure de temps absent. Plus tard sous l'hypnose il s'est rappelé que pendant qu'il marchait sur la vallée un faisceau de lumière lumineux a brillé sur lui. Il a alors vu dix êtres habillés dans la position blanche en cercle. Les êtres étaient cinq-pied cinq pouces de grand, les équipements collants de port qui ont couvert leurs visages. Leurs têtes étaient ovales et elles ont eu un grand objectif noir rond au-dessus du secteur d'oeil, leurs bouches ont été fendues comme et les nez étaient des trous. Ils ont eu de petits coffres et bras minces. Il a été alors pris à bord d'un objet où il a été examiné et de certain robot comme des êtres coupés à l'intérieur de son nez. Quand le témoin a été libéré il a vu deux objets planants un plus grands que l'autre. Addition de HC # source 1180 : Aileen Edwards, sur la route de UFO encore. Type : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Scottsdale Arizona
Date: 1978
Time: 1930
The witness was driving in a remote area when he suddenly lost control of his vehicle, he drove on until he came up to the top of a hill, and there he was commanded to stop. He left the car and found himself walking on a valley that was filled with light. He was then ordered to climb a nearby mountain; it took him five hours to reach the top. He did not recall much after that and had one hour of missing time. Later under hypnosis he recalled that as he was walking on the valley a bright beam of light shone on him. He then saw ten beings dressed in white standing in a circle. The beings were five-foot five inches tall, wearing skintight outfits that covered their faces. Their heads were elongated and they had a large round black lens over the eye area, their mouths were slit like and the noses were holes. They had small chests and thin arms. He was then taken onboard an object where he was examined and some robot like beings cut inside his nose. When the witness was released he saw two hovering objects one larger than the other.

HC addition # 1180
Source: Aileen Edwards, On the UFO road again.
Type: G
  1978 pres de Damascus Virginie usa

soirée John Cornett et trois amis conduisaient sur la route de Dollarsville quand ils ont vu un métier lambrissé énorme avec différents types de lumières sur sa coque descendant lentement au-dessus du secteur. Ils ont retiré au côté de la route et ont vu le métier descendre plus bas. Ils pourraient maintenant voir qu'il a eu une coque segmentée avec de nombreux ports de visionnement. Une petite sphère blanche tirée loin du métier partant d'un traceur vert derrière, ceci a apparemment tracassé les yeux de témoin. John Cornett a laissé le véhicule et a senti la communication mentale du métier. Il pourrait maintenant également voir plusieurs figures se déplacer derrière les panneaux de visionnement, ceux-ci étaient très grand avec de grandes têtes, il pourrait voir l'éclairage bleu à l'intérieur du métier. Le métier soudainement a tiré loin vers le nord à la grande vitesse tirant une longue feuille de flamme de son arrière. Addition de HC # source 2317 : CUFOS Classe Le Type : Un Index Élevé D'Étrangeté : fiabilité 7 de source : 8 commentaires : C'est un cas de témoin de répétition.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Damascus Virginia
Date: 1978
Time: evening
John Cornett and three friends were driving on Dollarsville road when they saw a huge paneled craft with different types of lights on its hull descending slowly over the area. They pulled off to the side of the road and saw the craft descend lower. They could now see that it had a segmented hull with numerous viewing ports. A small white sphere shot away from the craft leaving a green tracer behind, this apparently bothered the witness eyes. John Cornett left the vehicle and felt mental communication from the craft. He could now also see several figures moving behind the viewing panels, these were very tall with large heads, he could see blue lighting inside the craft. The craft suddenly shot away towards the north at high speed shooting a long sheet of flame from its rear.

HC addition # 2317
Source: CUFOS Files
Type: A
High Strangeness Index: 7
Reliability of Source: 8
Comments: This is a repeat witness case.
  1978 pres de Fort Lewis Washington usa

12h15 du matin Pendant une nuit un peloton des soldats conduisaient des jeux de guerre dans la forêt, quand le camion a fonctionné mal et a perdu toute la puissance. Un soldat, Edwin Godoy, a été commandé rester derrière avec le camion en tant qu'autres hommes à gauche à pied. Peu après que le minuit il ait noté une figure environ 300 mètres partis de lui, se tenant à côté de quelques arbres de pin dans la forêt. La figure était très grande, et son corps a été complètement couvert de cheveux. Il a eu de longs cheveux grisâtres foncés partout son corps et il s'est tenu à côté des arbres de pin balançant son corps en longueur tout en regardant directement Godoy. Il a été très fortement construit et ses yeux ont rougeoyé rouges dans l'obscurité. La figure a soudainement commencé à fonctionner vers le témoin. Après le hurlement à la figure à arrêter, il a mis le feu à un projectile dans l'air puis à la figure. La figure velue a saisi son coffre et a émis un gémissement fort, s'est arrêtée et a puis fonctionné à son bon disparaître dans la forêt. Godoy s'est fermé à clef dans le camion jusqu'au matin. Les unités d'armée spéciales postérieures ont trouvé un liquide vert particulier dans le secteur, pensé pour avoir été sang de la créature. Addition de HC # source 3161 : Type De Jorge Martin : Index Élevé D'Étrangeté De E : fiabilité 7 de source : 8 commentaires : Le sang vert ou verdâtre a été rapporté avant en même temps que ces créatures et d'autres.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Fort Lewis Washington
Date: 1978
Time: 1215A
One night a platoon of soldiers were conducting war games in the forest, when the truck malfunctioned and lost all power. One soldier, Edwin Godoy, was ordered to stay behind with the truck as the other men left on foot. Soon after midnight he noticed a figure some 300 meters away from him, standing next to some pine trees in the forest. The figure was very tall, and its body was completely covered with hair. It had dark long grayish hair all over its body and it stood next to the pine trees swinging its body sideways while looking straight at Godoy. It was very strongly built and his eyes glowed red in the dark. The figure suddenly began running towards the witness. After yelling at the figure to stop, he fired a shot into the air then at the figure. The hairy figure grabbed its chest and emitted a loud moan, stopped and then ran to his right disappearing into the forest. Godoy locked himself in the truck until the morning. Later special army units found a peculiar green liquid in the area, believed to have been blood from the creature.

HC addition # 3161
Source: Jorge Martin
Type: E
High Strangeness Index: 7
Reliability of Source: 8
Comments: Green or greenish blood has been reported before in conjunction with these creatures and others.
  1978 Jao Pessoa, Paraiba bresil

nuit Le témoin dormait dans sa chambre quand il s'est soudainement réveillé avec un début, effrayée. Il a alors vu deux êtres se tenir à côté de son lit. L'un d'entre eux a porté un vase en cristal, qui a contenu un liquide bleu à l'intérieur. Il a dit au témoin qu'ils ont voulu le guérir d'un problème s'infectant d'oeil qu'il a eu. A très effrayé le témoin a refusé n'importe quel traitement, et alors les deux humanoids ont marché par le mur et ont disparu. Addition de HC # source 3659 : Centro Paraibano de Ufologia Type : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Jao Pessoa, Paraiba Brazil
Date: 1978
Time: night
The witness was sleeping in his room when he suddenly woke up with a start, frightened. He then saw two beings standing next to his bed. One of them carried a crystal vase, which contained a blue liquid inside. He told the witness that they wanted to cure him of a festering eye problem he had. Very frightened the witness refused any treatment, and then both humanoids walked through the wall and vanished.

HC addition # 3659
Source: Centro Paraibano de Ufologia
Type: E
  1978 La Parguera Porto Rico

nuit Un homme a noté deux hommes légers grands de peau, avec de longs cheveux argentés blonds se tenant à côté de quelques arbres à côté de sa maison. Les figures portaient de longues tuniques noires et ont eu de grands médaillons pendre de leurs cous. Les médaillons ont eu les lumières multicolores. Les êtres ont regardé brièvement le témoin puis ont marché fixement loin apparemment disparaissant lentement de la vue en tant qu'eux à gauche le secteur. Addition de HC # source 1200 : Jorge Martin, Énigme # Type 43 : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. La Parguera Puerto Rico
Date: 1978
Time: night
A man noticed two tall light skin men, with long blond silvery hair standing next to some trees by his home. The figures were wearing long black tunics and had large medallions hanging from their necks. The medallions had multicolored lights. The beings stared briefly at the witness then walked away apparently disappearing slowly from view as they left the area.

HC addition # 1200
Source: Jorge Martin, Enigma # 43
Type: E
  1978 ripon catane italie

L'OVNI "est venu du passé": Développements récents

--------------------------------------------------------------------------------

Le cas des " ovni venu du passé », comme il a été rebaptisé l'observation d'OVNI à Ripon (Catane) est survenue en 1978, mais rendue publique à une distance de 33 ans. Un épisode controversé, le résultat de différentes interprétations et des analyses. Un objet volant dans le ciel photographiée par le témoignage de la ville sicilienne que pendant des décennies, a voulu conserver les images de cette journée. Le Centre d'OVNI Siciliano était intéressé dès le premier instant de l'histoire, de convaincre le témoin de rendre public ses coups. Sans doute impressionnant, sauf qu'il est à la fois un problème est survenu qui a fait le jaune ovni sans doute plus compliqué. L'absence de négatifs. Sans eux, il sera pratiquement impossible de faire une analyse précise pour établir la nature exacte de l'embarcation de photos caractère. Le témoin était encore engagé dans la recherche des négatifs , ce qui n'est pas facile, car il a été plus de trois décennies.

Le Sicilien UFO Center, dans une note officielle, cependant, a fourni des développements intéressants. A cette époque, d'après des reconstructions faites par Salvatore Giusa , il ya eu plusieurs observations inhabituelles dans la région.

Décembre 1978, au moins dans le thème OVNI, a été un mois particulier. Ils étaient aussi des années, il convient de noter, l'un des plus intenses "rabat" sur le territoire italien.

« En passant au crible les archives de la CUS - Giusa expliqué dans la note- , j'ai trouvé d'autres cas survenus dans cette période, certains ont été rapportés dans mon livre, «l'histoire des OVNIS sicilienne d'un phénomène». Voici un exemple des épisodes qui est lié dans le même mois et l'année. Dans la nuit du lundi 25 et mardi 26 Décembre, nous sommes, de nombreux pêcheurs qui se trouvaient à la mer Ripon, aperçut un étrange objet lumineux planant dans le ciel. Ce fut le début de la "voir" des ovnis qu'à partir de ce moment, et pendant trois jours consécutifs, deviendra de plus en plus animé.

L'objet non identifié a été assez proche, étant donné qu'elle a montré très grand. Elle dégageait une lumière intense, "mercurial". Parfois, il demeura immobile pendant plusieurs minutes, puis déplacé à une vitesse soudainement changer de direction brusquement. Six heures du matin, lorsque les pêcheurs retourné à la terre, l'OVNI était encore dans le ciel, le front de mer du village de Torre Archirafi. Un autre épisode mystérieux également eu lieu à Giarre dans la même journée ». (Photo: Courtoisie du Centre pour les ovnis Siciliano)

http://notiziefresche.info/lufo-venuto-dal-passato-gli-ultimi-sviluppi_post-143756/

L’UFO “venuto dal passato”: gli ultimi sviluppi

--------------------------------------------------------------------------------

Il caso dell’ “UFO venuto dal passato”, come è stato ribattezzato l’avvistamento OVNI di Riposto (Catania) avvenuto nel 1978 ma reso pubblico a distanza di 33 anni. Un episodio controverso, frutto di interpretazioni e analisi diverse. Un oggetto volante fotografato nel cielo della cittadina siciliana dal testimone che, per decenni, ha voluto custodire le immagini di quel giorno. Il Centro Ufologico Siciliano si è interessato della vicenda dal primo momento, convincendo il testimone a rendere pubblici i suoi scatti. Senza dubbio suggestivi, solo che è contemporaneamente sorto un problema che ha reso il Giallo UFO senza dubbio più intricato. L’assenza di negativi. Senza di essi sarà praticamente impossibile operare delle analisi accurate volte a stabilire l’esatta natura dell’oggetto volante protagonista delle foto. Il testimone sarebbe tutt’ora impegnato nella ricerca dei negativi, operazione non facile considerando che sono passati più di tre decenni.

Il Centro Ufologico Siciliano, in una nota ufficiale, ha però fornito degli sviluppi interessanti. In quel periodo, secondo le ricostruzioni operate da Salvatore Giusa, vi furono diversi avvistamenti anomali nella zona.

Il dicembre del 1978, almeno in tema OVNI, fu un mese particolare. Erano anche gli anni, va rammentato, di uno dei più intensi “flap” sul territorio italiano.

“Spulciando negli archivi del C.U.S- spiega Giusa nella nota- ho trovato altri casi che si verificarono in quel periodo,alcuni sono state riportati nel mio libro:”Ufo Sicilia cronologia di un fenomeno”. Ecco ad esempio uno degli episodi che si riallaccia in quello stesso mese e anno. La notte tra lunedì 25 e martedì 26, siamo a dicembre, numerosi pescatori di Riposto che si trovarono in mare, avvistavano uno strano oggetto luminoso che volteggiava nel cielo. Era l’inizio dello “show” di UFO che da quel momento, e per tre giorni consecutivi, sarebbe diventato sempre più vivace.

L’oggetto non identificato era abbastanza vicino, considerato che si mostrava di notevoli dimensioni. Emanava una luce intensa, “mercuriale”. Alle volte se ne stava immobile per diversi minuti, poi si spostava con velocità improvvisa cambiando bruscamente direzione. Quando alle sei del mattino i pescatori tornarono a terra, l’UFO era ancora nel cielo, sul mare antistante la frazione di Torre Archirafi. Un altro episodio misterioso si verificava anche a Giarre negli stessi giorni”. (Foto: per gentile concessione del Centro Ufologico Siciliano)

 

  1978 Sydney New South Wales, Australie

nuit Le témoin femelle a soudainement réveillé le sentiment agité et a entendu une voix. Plusieurs figures apparent humaines comme mais identiques entre eux comme copie, semblé, et dirigé lui venir avec eux. Elle a été alors poussée par une porte dans une salle qui a ressemblé à une salle de studio de TV. Elle s'est alors vue, son mari, et sa fille sur un écran de visionnement, marchant apparemment par un centre commercial. Cette scène était apparemment une prévision d'un futur événement. Aucune autre information. Addition de HC # source 2032 : Type De Keith Basterfield : Index Élevé D'Étrangeté De G : fiabilité 7 de source : 9 commentaires : Nous revoyons le cas dans "copier-comme" lequel les étrangers supposés sont décrits comme presque identiques entre eux ou. En cela enferme sont nous traitant vraiment copie ou des hybrides ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Sydney New South Wales, Australia
Date: 1978
Time: night
The female witness suddenly woke up feeling agitated and heard a voice. Several figures apparently human like but identical to each other like clones, appeared, and directed her to come with them. She was then pushed through a doorway into a room that resembled a TV studio room. She then saw herself, her husband, and her daughter on a viewing screen, apparently walking through a shopping center. This scene was apparently a prediction of a future event. No other information.

HC addition # 2032
Source: Keith Basterfield
Type: G
High Strangeness Index: 7
Reliability of Source: 9
Comments: Again we see the case in which the supposed aliens are described as almost identical to each other or "clone-like". In this cases are we really dealing with clones or
Hybrids?
  1978 Terre Haute, Indiana usa

nuit Un mari et une épouse étaient à la maison quand quelqu'un a regardé dans la fenêtre. En ce moment ils ont éprouvé une faute de temps. Sous l'hypnose le mari s'est rappelé qu'il était allé avec quelques êtres aider à réparer le moteur de leur métier. Les êtres étaient humanoid avec le cheval comme des têtes et robot comme le corps. L'épouse s'est rappelée de regarder une console qui lui a montré des images d'un monde loin parti. L'épouse a censément subi des dommages permanents d'oeil. Addition de HC # source 496 : Thomas E Bullard, abductions de UFO la mesure d'un type de mystère : Index Élevé D'Étrangeté De G : fiabilité 7 de source : 8 commentaires : Ces humanoids ressemblent étroitement à ceux rapportés par le Néerlandais Contactee qui a écrit le livre "contact de la planète Iarga"

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Terre Haute, Indiana
Date: 1978
Time: night
A husband and wife were at home when someone looked in the window. At this point they experienced a time lapse. Under hypnosis the husband recalled that he had gone with some beings to help repair the engine of their craft. The beings were humanoid with horse like heads and robot like body. The wife remembered looking at a console that showed her images of a far away world. The wife reportedly suffered permanent eye damage.

HC addition # 496
Source: Thomas E Bullard, UFO Abductions
The Measure of A Mystery
Type: G
High Strangeness Index: 7
Reliability of Source: 8
Comments: These humanoids closely resemble those reported by the Dutch Contactee who wrote the book "Contact from the Planet Iarga"
  1978 mufon symposium type de rencontres aliens

 
  1978 Home Counties angleterre

nuit Les deux témoins, les garçons jumeaux se tenaient dans le vestibule quand un jumeau a commencé l'abattage très impair. Il s'est senti comme un tremblement de terre frappait. Il y avait des vibrations et des tremblements fonctionnant par lui. Son frère a commencé à sentir la même chose aussi. L'atmosphère de la maison avait changé, elle s'est sentie tendue et silencieuse. Même les chiens ont semblé être affectés. Alors une lumière lumineuse est apparue comme réflexion dans le verre givré de la porte. En même temps une petite figure a fonctionné par le hall et se dirige en haut. Seulement un des jumeaux a vu la figure, qui a été décrite comme 3-feet grand et habillée dans une toute la salopette noire avec un casque couvrant la tête. Le chien est soudainement allé enragé et alors dirigé au loin dans là pleurnicher restant faisant le coin et se recroqueviller. Un des jumeaux a obtenu un couteau et a recherché la maison l'intrus, naturellement rien n'a été trouvé. Addition de HC # source 2287 : La Bourrique Randles, Tiennent le premier rôle Le Type D'Enfants : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Home Counties, England
Date: 1978
Time: night
The two witnesses, twin boys were standing in the hallway when one twin began felling very odd. It felt like an earth tremor was striking. There were vibrations and tremors running through him. His brother began feeling the same thing too. The atmosphere of the house had altered, it felt tense and silent. Even the dogs appeared to be affected. Then a bright light appeared as a reflection in the frosted glass of the doorway. At the same time a small figure ran through the hall and headed upstairs. Only one of the twins saw the figure, which was described as 3-feet tall and dressed in an all black jumpsuit with a helmet covering the head. The dog suddenly went berserk and then headed off into a corner remaining there whimpering and cowering. One of the twins obtained a knife and searched the house for the intruder, of course nothing was found.

HC addition # 2287
Source: Jenny Randles, Star Children
Type: E
  1978 Kitley Woods, Indiana usa

nuit Le témoin est sorti du lit pour aller à la cuisine. Elle a approché une fenêtre et s'est après rappelée de se trouver sur une table dans une salle bien-allumée. Deux êtres de humanoid avec de grandes têtes et yeux noirs liquides l'examinaient. Les êtres ont eu la peau grise et une légère construction, et étaient 4 à 5-feet grand. Les êtres ont sondé ses narines et ont d'une manière quelconque fait remplir sa gorge de sang. Elle a vaguement rappelé d'autres détails. Addition de HC # source 2244 : Type De Budd Hopkins : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Kitley Woods, Indiana
Date: 1978
Time: night
The witness got out of bed to go to the kitchen. She approached a window and next remembered lying on a table in a well-lighted room. Two humanoid beings with large heads and liquid black eyes were examining her. The beings had gray skin and a slight build, and were 4 to 5-feet tall. The beings probed her nostrils and in some way caused her throat to fill with blood. She vaguely recalled other details.

HC addition # 2244
Source: Budd Hopkins
Type: G
  1978 lac Ul'ken-Borly  Kustanay region Kazakhstan

Le sud-ouest du lac Ul'ken-Borly un métier métallique en forme de disque a été trouvé apparemment brisé près du lac. On nain-comme le humanoid a été trouvé à l'intérieur de l'objet. Le disque et son occupant ont été livrés à Semipalatinsk. On signale que le corps du humanoid est stocké dans le laboratoire souterrain près de l'aéroport de gouvernement chez Vnukovo. Le humanoid apparemment a vécu temporairement chez Semipalatinsk apparemment placé dans un caisson d'altitude avec une atmosphère d'anhydride carbonique. Le disque a été stocké pendant quelque temps au terrain d'aviation de Kustanay et était changent transporté à Stepnogorsk, où il a été caché dans la soute souterraine ainsi qu'encore trois UFOs. Source de supplément de HC : Anton "Cade" Belousov, Type De Rapport De X-Dossiers De Soviétique : Index Élevé D'Étrangeté De H : fiabilité 8 de source : 8 commentaires : Réservé actuellement.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Kustanay region Kazakhstan
Date: 1978
Time: unknown
Southwest of Ul'ken-Borly Lake a disc-shaped metallic craft was found apparently crashed near the lake. One dwarf-like humanoid was found inside the object. The disc and its occupant were delivered to Semipalatinsk. It is reported that the body of the humanoid is stored in the underground laboratory near the government airport at Vnukovo. The humanoid apparently lived temporarily at Semipalatinsk apparently placed into an altitude chamber with a carbon dioxide atmosphere. The disc was stored for sometime at the Kustanay Airfield and was alter transported to Stepnogorsk, where it was hidden in the underground bunker together with another three UFOs.

HC addendum
Source: Anton "Cade" Belousov, Soviet X-Files Report
Type: H
High Strangeness Index: 8
Reliability of Source: 8
Comments: Reserved at this time.
  1978 porto rico endroit non precise

nuit Le témoin se trouvait vers le bas sur son lit essayant d'aller dormir quand il a commencé à sentir une sensation de rotation peu commune. Son corps entier a semblé vibrer. Pendant que son esprit commençait à l'espace libre qu'il s'est rendu compte de se tenir à l'intérieur de ce qu'il a assumé était un "vaisseau spatial," les environnements palpitaient avec une lumière brillante. Il a senti un message mental et a vu un groupe de sept êtres se tenant directement devant lui, mâle et femelle. Certains tenus autour et d'autres manoeuvraient une certaine sorte de commande. Un des êtres qui était humain dans l'aspect et a porté un costume blanc pur regardé le témoin avec les yeux perçants les plus intenses et il est témoin jamais. Une belle lueur a entouré les êtres et le témoin a senti un sens de paix émaner d'eux. Les êtres blancs-garbed, celui ont semblé être le chef communiqué avec le témoin en employant telepathy. Il a parlé de l'énergie employée pour propulser leur bateau et de beaucoup d'autres sujets comprenant l'esprit et la création cosmiques. Bientôt il s'est trouvé en arrière sur son lit avec de la mémoire claire de tous ce qui avaient transpiré. Addition de HC # source 2205 : Tailleur De Douglas, Magasin International Vol. 3 # De Bibliothèque de UFO Type 4 : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Puerto Rico, exact location not given
Date: 1978
Time: night
The witness was lying down on his bed attempting to go to sleep when he began to feel an unusual spinning sensation. His whole body appeared to be vibrating. As his mind began to clear he became aware of standing inside what he assumed was a "spaceship," the surroundings were pulsating with a brilliant light. He felt a mental message and saw a group of seven beings standing directly in front of him, both male and female. Some stood around and others were manipulating some sort of control. One of the beings that was human in appearance and wore a pure white suit looked at the witness with the most intense and penetrating eyes he ever witnesses. A beautiful glow surrounded the beings and the witness felt a sense of peace emanating from them. The white-garbed beings, that seemed to be the leader communicated with the witness by using telepathy. He spoke of the energy used to propel their ship and of many other subjects including the cosmic mind and creation. Soon he found himself back on his bed with a clear memory of all that had transpired.

HC addition # 2205
Source: Douglas Taylor, International UFO Library Magazine Vol. 3 # 4
Type: G
  1978 Winnipeg colombie britanique canada

nuit Pendant une période avaient lieu beaucoup de phénomènes étranges comprenant "les brises fraîches" oiseau-comme les bruits de flottement, lumières s'éteignant dessus et par eux-mêmes, le témoin principal, Mme C, scie une nuit une boule de lumière planant dans le vestibule arrière. Plus tard cette Mme C de soirée se rendait soudainement compte de l'"moine-comme" la figure à capuchon des pi d'environ 6 pi de grands et seulement trois du lit. La forme blanche n'a eu aucun visage évident, et s'est simplement tenue prêt le chevet avec ses bras sur ses côtés. Elle s'est tenue immobile pendant 4 minutes, et pendant ce temps Mme C n'a pas dit un mot à son mari. Le matin suivant il a admis à contrecoeur qu'il l'avait vue aussi. Source de supplément de HC : Chris Rutkowski, abductions et étrangers ce qui continue vraiment ? Type : Index Élevé D'Étrangeté De E : fiabilité 7 de source : 8 commentaires : Un autre à capuchon ou moine-comme la figure rapport, ce type d'entité a été rapporté souvent avec le type différent de phénomènes comprenant UFOs.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Winnipeg, British Columbia, Canada
Date: 1978
Time: night
During a period were many strange phenomena including "cool breezes" bird-like fluttering sounds, lights going on & off by themselves, the main witness, Mrs C, saw one night a ball of light hovering in the back hallway. Later that evening Mrs C was suddenly aware of a "monk-like" hooded figure about 6 ft tall and only three ft from the bed. The white form had no visible face, and simply stood by the bedside with its arms at its sides. It stood motionless for 4 minutes, during which time Mrs C did not say a word to her husband. The next morning he grudgingly admitted he had seen it too.

HC addendum
Source: Chris Rutkowski, Abductions & Aliens What's really going on?
Type: E
High Strangeness Index: 7
Reliability of Source: 8
Comments: Another hooded or monk-like figure report, this type of entity has been reported often along with different type of phenomena including UFOs.
  1978 pres de San Angelo, Texas usa

nuit Un homme militaire et son épouse conduisaient sur la route 77 sur son chemin en Ohio quand pendant qu'ils allaient au-dessus d'une colline ils sont venus sur une ligne de noir robed des figures marchant à travers la route. Il n'y avait aucune manière dans cette route foncée que les figures ne pourraient pas voir les phares de véhicule. Avant que le conducteur pourrait réagir, elle a conduit le juste de véhicule entre deux des figures de marche. Les figures n'ont reculé ou n'ont pas montré aucune réaction. Assommé elles ont noté cela plus loin en arrière dans la ligne, étaient allumées un homme avec une chemise d'"bûcheron", déboutonné, marchant avec elles. Les témoins ont été effrayés puisqu'il y avait eu de nombreuses "mutilations de bétail" dans le secteur autour du même temps. Ils ont gardé sur conduire et à gauche le secteur. Source de supplément de HC : Fortean Chronomètre Le Type : Index Élevé D'Étrangeté De E : fiabilité 7 de source : 7 commentaires : Rapport additionnel d'à capuchon ou moine-comme des entités.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near San Angelo, Texas
Date: 1978
Time: night
A military man and his wife were driving on Highway 77 on his way to Ohio when as they went over a hill they came upon a line of black robed figures walking across the highway. There was no way in this dark road that the figures could not see the vehicle headlights. Before the driver could react, she drove the vehicle right between two of the walking figures. The figures did not flinch or show any reaction. Stunned they noticed that further back in the line, was a man with a "lumberjack" shirt on, unbuttoned, walking with them. The witnesses were frightened since there had been numerous "cattle mutilations" in the area around the same time. They kept on driving and left the area.

HC addendum
Source: Fortean Times
Type: E
High Strangeness Index: 7
Reliability of Source: 7
Comments: Additional report of hooded or monk-like entities.
  1978 Capapava bresil

nuit Un objet autobus-formé lumineux était atterrissage vu sur un champ. Un chiffre de humanoid environ 1.70 mètre de hauteur était brièvement position vue à côté de l'objet. Des traces de la terre ont été apparemment trouvées. Aucune autre information. Source de supplément de HC : Type de GEPUC Brésil : C

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Capapava, Brazil
Date: 1978
Time: night
A luminous bus-shaped object was seen landing on a field. A humanoid figure about 1.70 meters in height was briefly seen standing next to the object. Ground traces were apparently found. No other information.

HC addendum
Source: GEPUC Brazil
Type: C
  1978 El Cobre, Algeciras espagne

nuit Un employé local d'usine de l'eau a été étonné quand l'usine circule en voiture soudainement et a mystérieusement coupé. Pendant qu'il sortait au contrôle il a vu à environ 300 mètres loin que un lumineux objecte flotter à environ 80cm de la terre. Le métier a ressemblé à un oeuf sur un appartement disque-comme la plateforme et il était au sujet de 8meters de diamètre. Il changeait des couleurs d'orange en vert et puis en bleu. À côté de l'objet tenu l'humain deux aiment des figures environ 1.80m dans la taille portant une combinaison convenable serrée d'une seule pièce. En ce moment le feutre de témoin paralysé et ne pouvait pas se déplacer. Des moments plus tard les deux figures ont écrit l'objet et ce disparaître majestueux rapidement un enlevé de la vue dans les moments de ciel plus tard le témoin pouvait se déplacer encore. Source de supplément de HC : El Rincon de Caravaca, type de l'Espagne : B

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. El Cobre, Algeciras, Spain
Date: 1978
Time: night
A local water plant employee was surprised when the plant motors suddenly and mysteriously shut off. As he stepped outside to check he saw at about 300 meters away a luminous object floating at about 80cm from the ground. The craft resembled an egg on a flat disc-like platform and it was about 8meters in diameter. It was changing colors from orange to green and then to blue. Next to the object stood two human like figures about 1.80m in height wearing a one-piece tight fitting coverall. At this point the witness felt paralyzed and was unable to move. Moments later the two figures entered the object and this one took off majestically quickly disappearing from sight in the sky. Moments later the witness was able to move again.

HC addendum
Source: El Rincon de Caravaca, Spain
Type: B
  1978 Sarteano italie

21h00 Les témoins ont repèré un phosphorescent minuscule homme-comme l'entité qu'ont couru en bas d'une rue en sauts et limites laissant elle, une traînée lumineuse. Aucune autre information. Source de supplément de HC : Type de CUN : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Sarteano Italy
Date: 1978
Time: 2100
Witnesses spotted a tiny phosphorescent man-like entity than ran down a street in leaps and bounds leaving behind it, a luminous trail. No other information.

HC addendum
Source: CUN
Type: E
  1978 Portland, Oregon usa

crépuscule Un couple des étudiants était près du campus d'université d'état de Portland près d'un vieux système de tunnel venant des collines. Ils ont entendu un bruit sortir du trou d'égout, et ont vu ce qu'ils décrivent pendant qu'un "homme de taupe" sortent du trou. Il n'était pas velu, a eu de grands yeux, crocs, un long museau, trois griffes les pieds, mais c'étaient circulaires, et semblé ne pas être porté dehors. Il a également eu une petite queue velue. Les deux étudiants ont eu le sentiment que la chose les a psychically connus, et qu'il était conscient. Il a fonctionné de nouveau dans le trou quand ils ont jeté des roches à lui. Source de supplément de HC : Le Bulletin Occidental De Société De Bigfoot # Type 11 : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 


Location. Portland, Oregon
Date: 1978
Time: dusk
A couple of students were near the Portland State College campus near an old tunnel system coming from the hills. They heard a noise coming out of the sewer hole, and saw what they describe as a "mole man" come out of the hole. It was not hairy, had big eyes, fangs, a long snout, three claws for the feet, but these were circular, and appeared not to be worn out. It also had a small hairy tail. Both students had the feeling that the thing psychically knew them, and that it was conscious. It ran back into the hole when they threw rocks at it.

HC addendum
Source: The Western Bigfoot Society Newsletter # 11
Type: E
  1978 Los Narejos, Murcia espagne

nuit Pendant une nuit plusieurs soldats et officiers ont observé une lumière lumineuse énorme descendre au-dessus de la base militaire locale. Peu après que la lumière soit descendue les témoins ont observé plusieurs petits humanoids colorés verts qui se sont déplacés autour en grands sauts et limites. Les figures courtes ont disparu derrière une barrière boisée et alors la lumière lumineuse est apparue encore, a monté vers le haut dans l'air et a disparu vers la mer. Source de supplément de HC : Antonio Perez, Type D'Ovni Murcia : C

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Los Narejos, Murcia, Spain
Date: 1978
Time: night
One night several soldiers and officers watched a huge luminous light descend over the local military base. Soon after the light descended the witnesses watched several small green colored humanoids that moved around in large leaps and bounds. The short figures disappeared behind a wooded fence and then the bright light appeared again, rose up into the air and disappeared towards the sea.

HC addendum
Source: Antonio Perez, Ovni Murcia
Type: C
  1978 pres de Hagatna, Guam

nuit Deux marins dans la ville pour le congé de rivage ont garé leur fourgon de Volkswagen près d'un pont et ont vu ce qu'ils ont décrit en tant que "jeune mariée" marchant près d'elles. Quand ils sont retournés d'un pique-nique de famille, ils ont conduit après la dame blanche qui a fait un pas de côté. Semblant arrières, ils ont noté qu'elle a été allée. Quand ils ont garé la voiture plus tard, ils ont vu une série d'éraflures du côté de la voiture, comme quelqu'un avaient couru leurs ongles le long de la peinture. "de chose étrange était, il y avait des éraflures sur le verre de fenêtre latérale de passager également, mais vous ne pourriez pas les sentir avec vos mains." Il y avait des marques mais aucunes dépressions. Source de supplément de HC : Jireena Blas, les spiritueux du type de la Guam : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Hagatna, Guam
Date: 1978
Time: night
Two sailors in town for shore leave parked their Volkswagen van near a bridge and saw what they described as a "bride" walking near them. When they returned from a family picnic, they drove past the white lady who stepped aside. Looking back, they noticed she was gone. When they parked the car later, they saw a series of scratches on the side of the car, like someone had run their nails along the paint. "The weird thing was, there were scratches on the passenger side window glass also, but you couldn't feel them with your hands." There were marks but no depressions.

HC addendum
Source: Jireena Blas, The Spirits of Guam
Type: E
 
  1978 Yutz, France

fin de nuit  le jeune homme  chef d'un groupe local d'Ufological, a rapporté rencontrer les traces possibles des emplacements d'atterrissage près de sa maison. Une nuit il s'est réveillé pour voir un humanoid d'une chevelure grand et blond portant un uniforme brillant se tenant dans sa maison. La figure s'est tenue devant un compartiment et a semblé ne pas toucher la terre et a soudainement disparu sur place. Autour du même temps tandis que la mère de témoin étendue dans la lecture de lit elle observait petit être velu avec d'énormes yeux et désire ardemment les oreilles aiguës. La figure bizarre a alors sauté sur une table de nuit et disparaît pendant que le témoin l'approchait. Source de supplément de HC : Catalogue Régional De Robe longue De Raoul, Type de GPUN : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Yutz, France
Date: 1978
Time: late night
A young man, head of a local Ufological group, reported encountering possible traces of landing sites near his home. One night he woke up to see a tall, blond haired humanoid wearing a brilliant uniform standing in his home. The figure stood in front of a cupboard and appeared not to touch the ground and suddenly disappeared on the spot. Around the same time while the witness mother laid in bed reading she observed a small hairy being with enormous eyes and long pointed ears. The bizarre figure then jumped on top of a night table and disappears as the witness approached it.

HC addendum
Source: Raoul Robe Regional Catalogue, GPUN
Type: E
  1978 pres de Riga, Latvia (lettonie ?)

minuit Tatiana Melnik avait fait une promenade le long du bord de la mer quand soudainement elle a vu dans le juste de l'eau outre de la côte un cercle de lumière flottant juste au-dessus de l'eau. Au centre du cercle a tenu des combinaisons blanches de port d'un homme et un chapeau à tolérances serrées qui ont couvert son visage. D'autres qui sont venus à la scène n'ont vu rien. Source de supplément de HC : Type D'Anton "Cade" Belousov : E ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Riga, Latvia
Date: 1978
Time: midnight
Tatiana Melnik had gone for a walk along the seashore when suddenly she saw in the water right off the coast a circle of light floating just above the water. In the center of the circle stood a man wearing white overalls and a close fitting cap that covered his face. Others that came to the scene did not see anything.

HC addendum
Source: Anton "Cade" Belousov
Type: E?
  1978 moscou russie

A de fin de nuit certain N, un traducteur, est allé au lit un de fin de nuit à sa Moscou à plat quand soudainement ses chiens de deux recouvrements commencés pour pleurnicher et skulking dans un coin. Quelques minutes plus tard là semblé devant une fenêtre plutôt grande une figure énormément grande. N n'a eu aucun temps pour me réagir car elle a entendu (pas dans des ses oreilles, mais plutôt à la nuque de son cou, comme elle la met) une expression très définie trois fois répétée, "a besoin de votre esprit, j'a besoin de votre esprit, j'a besoin de votre esprit". La voix était calme, masculine, mécanique, et légèrement robot-comme. Après elle a senti une douleur pointue dans le dos de sa tête et dans des les deux temples et s'est évanouie. Après ne pas avoir fait rapport à son bureau le jour suivant, les collègues inquiétés sont allés à son endroit après le jour ouvrable. Thy a entendu les chiens pleurnicher derrière la porte. Ils ont ouvert la porte avec l'aide de la police et ont trouvé N se trouvant sur le plancher incapable de se déplacer. Avec l'aide des médecins elle est venue à ses sens et a dit : "j'ai une impression que toute mon énergie avait été sucée hors d'elle". Cela lui a pris un moment plutôt bon de récupérer. Source de supplément de HC : Vladimir Azazha, "UFO : Type de l'aspect psychophysique ": E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Moscow, Russia
Date: 1978
Time: late night
A certain N, a translator, went to bed one late night in her Moscow flat when suddenly her two lap dogs started to whine and skulking in a corner. A few minutes later there appeared in front of a rather large window an enormously tall figure. N had no time to react as she heard (not in her ears, but rather at the nape of her neck, as she puts it) a very definite phrase thrice repeated, "I need your mind, I need your mind, I need your mind". The voice was calm, masculine, mechanical, and somewhat robot-like. Next she felt a sharp pain in the back of her head and in both temples and fainted. Having not reported to her office the next day, the worried colleagues went to her place after the working day. Thy heard the dogs whining behind the door. They opened the door with the help of the police and found N lying on the floor unable to move. With the help of doctors she came to her senses and said: "I have an impression that all my energy had been sucked out of her". It took her a rather long time to recover.

HC addendum
Source: Vladimir Azazha, "UFO: The psychophysical aspect"
Type: E
 
 

1977 ou 1978 Dundee, Ecosse angleterre

 

Le Disque Métallique Argenté De Dundee, Ecosse A formé L'Objet Date : temps 1977 ou 1978 : Matin de fin d'été. Cher Brian J'ai lu vos articles édités sur le site Web de Rense avec le grand intérêt et je voudrais vous dire d'une expérience de mes propres. Je n'ai jamais vu n'importe quelle mention d'elle dans aucun de ces emplacements d'enchaînement traitant cette sorte de chose, mais on l'a bien certifié alors. Entre 1973 et 1980 j'ai habité à Dundee, Ecosse. Dans environ 1977 ou 1978 je marchais au matin de fin d'été du travail un. Il était tôt et le soleil était toujours tout à fait bas dans le ciel. Je me suis avéré justement rechercher et ai vu un argent, disque métallique dans le ciel ci-dessus. Il était tout à fait en avant parce que le soleil, étant si bas, se reflétait outre de lui. Il n'y avait aucune inscription là-dessus que je peux me rappeler et je ne devrais pas aimer mettre en danger une conjecture à sa taille D'abord moi ai présumé que c'était un hélicoptère ou un ballon de survivre à mais car il a semblé être silencieux et totalement statique j'aie commencé à me rendre compte que ni l'un ni l'autre de ces options n'était probable. Tous les cinquante yards ou ainsi je jetterais un autre coup d'oeil et alors par la suite il n'était plus là. Je ne l'avais pas vu disparaître et ai été plutôt embarassé par lui. Quand j'ai obtenu de travailler je l'ai mentionné à un de mes collègues. Il m'a immédiatement passé une copie du journal de matin local, le courier de Dundee (www.thecourier.co.uk), et il y avait dedans tout à fait un article en avant concernant lui. Évidemment là a eu été un certain nombre de ces choses volant autour de toute la nuit. Les douzaines de personnes les avaient observées. La police locale avait été informée et les avait vues. Le RAF chez Leuchars avait été informé et, je semblent se rappeler, avait envoyé vers le haut d'un couple des avions pour étudier. Ils les ont comptés que couldn't voient n'importe quoi ! Ce, naturellement, était non-sens. Si peu de douzaine gens, y compris la police, pourraient voir ces choses avec le leur propres unaided des yeux de la terre alors qu'il est tout à fait évident que le RAF avec tout leur équipement sophistiqué de surveillance et de détection aurait pu les voir et les dépister sans l'ennui du tout. Si vous voulez plus de détails je suggérerais que vous contactiez le courier de Dundee et lisiez une copie de leur article original. Il était assez complet. La police de Dundee et le RAF pourraient également pouvoir aider de leurs disques. Merci à la personne du rapport et de l'information.

http://www.rense.com/general65/hhbbc.htm

 

Dundee, Scotland Silver Metallic Disc Shaped Object

 

Date: 1977 or 1978

Time: Late summer morning.

 

Dear Brian

 

I read your articles published on the Rense web site with great interest and I would like to tell you of an experience of my own. I have never seen any mention of it in any of the web sites dealing with this sort of thing, but it was well attested at the time.

 

Between 1973 and 1980 I lived in Dundee, Scotland. In about 1977 or 1978 I was walking to work one late summer morning. It was early and the sun was still quite low in the sky. I happened to look up and saw a silver, metallic disc in the sky above. It was quite prominent because the sun, being so low, was reflecting off it. There were no markings on it that I can remember and I should not like to hazard a guess at its height

 

At first I presumed it was a helicopter or a weather balloon but as it seemed to be silent and totally static I began to realize that neither of those options was likely. Every fifty yards or so I would take another look and then eventually it was no longer there. I had not seen it go and was rather puzzled by it. When I got to work I mentioned it to one of my colleagues. He immediately passed me a copy of the local morning paper, the Dundee Courier (<http://www.thecourier.co.uk>www.thecourier.co.uk), and in there was quite a prominent article about it.

 

Evidently there had been a number of these things flying around all night. Dozens of people had been watching them. The local police had been informed and had seen them. The RAF at Leuchars had been informed and, I seem to remember, had sent up a couple of planes to investigate. They reckoned they couldn't see anything!

 

This, of course, was nonsense. If a few dozen people, including the police, could see these things with their own unaided eyes from the ground then it is quite obvious that the RAF with all their sophisticated surveillance and detection equipment would have been able to see them and track them with no trouble at all.

 

If you want more details I would suggest you get in touch with the Dundee Courier and read a copy of their original article. It was pretty comprehensive. The Dundee police and the RAF might also be able to help from their records.

 

Thank you to the person for the report and information.

 

  1978 south Northants  northampton angleterre

Rencontre du UFO d'Elsie sur l'A45 dans Northants du sud Elsie Oakensen prochaine "vue" précédente "GalleryOne de PreviousNext la" des expériences de UFO les plus célèbres de Northamptonshire est le conte 1978 d'Elsie Oakensen qui a cru que sa voiture a été arrêtée sur son chemin à la maison à l'église Stowe par une machine de vol. "comme d'habitude j'ai arrêté l'A45 dessus à l'A5 vers Towcester," elle a dit. "le voyage avait été calme, mais alors directement en avant de moi j'ai vu deux lumières très lumineuses, un rouge et un vert. "il y avait beaucoup du trafic mais il a semblé comme si tout était entré dans le ralenti. Je pourrais voir un objet formé parcloche, ai fait de la matière plastique très douce, et il n'y avait aucune ouverture ou fenêtre." Elsie a continué son voyage mais quand elle s'est dégagée la route principale elle a cessé sa voiture pour jeter un coup d'oeil plus étroit. "un feu vert commencé pour clignoter. J'ai décidé de remettre en marche le moteur mais quand j'ai transformé en village quelque chose de étrange produit - la voiture, qui juste service qui jour, ai complètement coupé. "par la suite il s'est remis en marche mais j'avais seulement voyagé environ 100 yards quand il s'est arrêté encore. La lumière normale a disparu et tout était dans la noirceur absolue. "puis soudainement un cercle blanc brillant de lumière environ que un yard de diamètre a polie sur la route. Le moment très suivant, comme si quelqu'un avait effleuré un commutateur, la lumière normale est retournée et je conduisais ma voiture normalement." Le voyage entier a pris 15 minutes plus long que la normale bien qu'elsie ne puisse pas expliquer le temps supplémentaire. Elsie était ainsi mesmerised par son expérience qu'elle a continué pour écrire à plusieurs livres concernant elle la rencontre étroite de la troisième sorte. Aujourd'hui Elsie vit toujours dans l'église Stowe et, en dépit d'une chute récente dans Daventry affectant sa mémoire, elle est encore convaincue qu'elle a eu une rencontre extraterrestre. Elle a dit : "j'ai regardé mes livres et je ne peux pas me rappeler ce que j'avais écrit, mais il doit être vrai."

http://www.northamptonchron.co.uk/news/Elsie39s-UFO-encounter-on-the.3739785.jp

 

Elsie's UFO encounter on the A45 in south Northants

Elsie Oakensen

 

One of the most famous UFO experiences in Northamptonshire is the 1978 tale of Elsie Oakensen who believed her car was stopped on her way home to Church Stowe by a flying machine. "As usual I turned off the A45 on to the A5 towards Towcester," she said. "The journey had been uneventful, but then directly ahead of me I saw two very bright lights, one red and one green.

"There was a lot of traffic but it seemed as if everything had gone into slow-motion. I could see a dumb-bell shaped object, made of very smooth plastic material, and there were no openings or windows."

Elsie continued her journey but when she came off the main road she stopped her car to take a closer look.

"A green light started to flash. I decided to restart the engine but when I turned into the village something strange happened – the car, which had just been serviced that day, completely cut out.

"Eventually it restarted but I had only travelled about 100 yards when it stopped again. The natural light disappeared and everything was in absolute blackness.

"Then suddenly a brilliant white circle of light about a yard in diameter shone on the road. The very next moment, as if someone had flicked a switch, natural light returned and I was driving my car normally."

The whole journey took 15 minutes longer than normal although Elsie cannot account for the extra time.

Elsie was so mesmerised by her experience that she went on to write several books about her close encounter of the third kind.

Today Elsie still lives in Church Stowe and, despite a recent fall in Daventry affecting her memory, she is still convinced she had an extraterrestrial encounter.

She said: "I looked at my books and I can't remember what I had written, but it must be true."

 

  1978 Général à la retraite AFFIRME AVOIR RENCONTRÉ un gigantesque OVNI dans le nord du Chili A la retraite des forces aériennes chiliennes a dit la semaine dernière que lui et son ailier avait rencontré un immense OVNI pendant un vol de formation sur la partie nord du Chili, vingt-cinq ans. "Dans un entretien avec Terra-Chili, le général à la retraite Hernan Gabrieli Rojas a indiqué qu'il avait" squared off 'contre un gigantesque OVNI alors que dans l'exercice de la formation flght dans le ciel du nord du Chili. " Selon Gabrieli Rojas, qui a pris sa retraite après une longue carrière WTH les Fuerzas Aéreas de Chile (FACH chilien ou Air Force - JT), «l'objet est la taille de 10 à 15 porte-avions, et sa présence a été capté par les radars à bord de deux F-5 avions de chasse ainsi que de l'aéroport de Cerro Moreno Antofagasta. L'incident a eu lieu en 1978, Gabrieli Rojas a dit, "J'ai été un capitaine et de vol a été une mission avec deux chasseurs F-5. Il est midi, et je vole avec le capitaine Danilo Catalan (son ailier - JT). Nous étaient tous les deux instructeurs de vol. accompagnement nous a été Fernando Gomez, un technicien de l'aviation, et un autre stagiaire. Le F-5 est équipé de radar, et une ligne est apparu un côté à l'autre - en d'autres termes, une trace dans le bas de la ( radar) écran. Une trace d'un navire de surface, un transporteur, est d'environ un centimètre (0,4 pouce) de longueur, mais cette ligne est d'un côté de l'écran à l'autre. " «Je suppose le radar n'avait pas dit et Danilo catalan, mais son radar avait aussi 'a échoué." J'ai ensuite informé le radar au sol à Antofagasta, et ils ont repris la ligne. Nous étions dans l'avion du nord au sud, à proximité de Mejillones et a vu une déformation en forme de cigare objet. Deformed, comme une banane plantain. Il a été enveloppé dans la fumée. ' " L'OVNI "était grand et doit avoir été de 25 à 32 km (15 à 20 miles). Il est passé dans la même direction que nous. Nous n'avons pas eu de missiles, d'armes ou quoi que ce soit. Comme vous pouvez l'imaginer, la peur a été plus ou moins considérable. Nous avons pu voir une grande chose entourée de fumée et de vapeur à partir de laquelle une délivrés. L'incident doit avoir duré environ cinq minutes. Nous avons approché l'OVNI, mais il était immobile - elle ne s'est parallèlement à nous. Il est tout à fait impressionnant parce que c'était vraiment quelque chose d'étrange, et quelque chose pourrait être envisagée dans la dissimulation derrière la fumée. " «L'objet a ensuite disparu (ouest) vers l'île de Pâques à un rythme impressionnant de la vitesse. Le ciel dégagé et les lignes sur notre radar disparu. Cependant, il y avait eu un objet volant physiquement là. Il ne s'agit pas d'un fil, permettez-moi de vous dire . Il a été ma seule expérience avec les OVNI. "(Voir OVNIvision Chili de Décembre 26, 2002. Muchas gracias a Scott Corrales y Cristian Riffo OVNIvision Chili del grupo para eso informe.)

http://www.ufoinfo.com/roundup/v08/rnd0802.shtml

 

 

1978 RETIRED GENERAL SAYS HE ENCOUNTERED A GIGANTIC UFO IN NORTHERN CHILE A retired Chilean air force general said last week that he and his wingman had encountered an immense UFO while on a training flight over northern Chile twenty- five years ago. "In an interview with Terra-Chile, retired general Hernan Gabrieli Rojas mentioned that he had 'squared off' against a gigantic UFO while while engaged in a training flght in the skies of northern Chile." According to Gabrieli Rojas, who retired after a long career wth the Fuerzas Aereas de Chile (FACh or Chilean Air Force--J.T.), "the object was the size of 10 to 15 aircraft carriers, and its presence was picked up by the radars aboard the two F-5 jet fighters as well as the Cerro Moreno airport in Antofagasta." The incident took place in 1978, Gabrieli Rojas said, "'I was a captain and was flying a mission with two F-5 fighters. It was noon, and I was flying with Captain Danilo Catalan (his wingman--J.T.). We were both flight instructors. Accompanying us was Fernando Gomez, an aviation technician, and another trainee. The F-5 is radar-equipped, and a line appeared from side to side--in other words, a trace across the bottom of the (radar) screen. A trace for a surface ship, a carrier, is approximately one centimeter (0.4 inches) long, but this line went from one side of the screen to the other.'" "'I assumed the radar scope had failed and told Danilo Catalan, but his radar had also 'failed.' I then advised the ground radar at Antofagasta, and they picked up the line. We were flying from north to south in the vicinity of Mejillones and saw a deformed cigar-shaped object. Deformed, like a plantain banana. It was swathed in smoke.'" The UFO "'was large and must have been 25 to 32 kilometers (15 to 20 miles) away. It moved in the same direction as us. We had no missiles, guns or anything. As you can imagine, the fright was more or less considerable. We could see a large thing surrounded in smoke and from which a vapor issued. The whole incident must have lasted about five minutes. We approached the UFO but it was motionless--it merely stood parallel to us. It was quite impressive because it was truly something strange, and something could be seen in concealment behind the smoke.'" "'The object then disappeared (west) towards Easter Island at an impressive rate of speed. The sky cleared and the lines on our radar vanished. However, there had been an object physically flying there. It's not a yarn, let me tell you. It was my only experience with UFOs.'" (See OVNIvision Chile for December 26, 2002. Muchas gracias a Scott Corrales y Cristian Riffo del grupo OVNIvision Chile para eso informe.)

http://www.ufoinfo.com/roundup/v08/rnd0802.shtml

 

 

  1978 Chiltern pres de Long Crendon, Buckinghamshire angleterre

54. 0300 heures. 1978. Endroit - Chiltern, près de long Crendon, Buckinghamshire. Deux officiers en uniforme, PC ERIC RAYMENT et un agent de police spécial ont été garés vers le haut de parler à un autre officier en uniforme quand ils ont observé aller léger brillant au nord-ouest. Après quelques secondes il a disparu de la vue pour réapparaître seulement peu de temps plus tard demi de mille de leur endroit. L'objet voyageait à une vitesse réduite à une altitude de 500 pieds. Aucun bruit n'a été entendu. La lumière a été décrite comme taille d'un champ du football. Comme le UFO lentement passé au-dessus du paysage les officiers a observé plusieurs plus petites lumières voler autour de l'objet principal. Ils ont observé le UFO pour approximativement cinq minutes avant qu'ils ont littéralement disparu avant leurs yeux. Pendant apercevoir les officiers ont employé leur police transmettent par radio (VHF) pour entrer en contact avec des sièges sociaux de police de Kiddlington. Ils ont été invités à donner une description de l'objet au-dessus de l'air sachant que les détails seraient automatiquement enregistrés dans la salle de commande. Le PC Rayment a fait une pleine entrée de livre de poche et a accompli un croquis du UFO. Apercevoir en service. 3 officiers. Source - Eric Rayment/PRUFOS.

http://www.ufocasebook.com/PRUFOSREPORT.pdf

54. 0300 hours. 1978. Location – Chiltern, near Long Crendon, Buckinghamshire. Two uniformed officers, PC ERIC RAYMENT and a Special Constable were parked up talking to another uniformed officer when they observed a brilliant light going Northwest. After a few seconds it disappeared from view only to reappear a short time later a half mile from their location. The object was travelling at a slow speed at an altitude of 500 feet. No noise was heard. The light was described as the size of a football field. As the UFO slowly passed over the landscape the officers observed several smaller lights flying around the main object. They watched the UFO for approximately five minutes before they literally disappeared before their eyes. During the sighting the officers used their police radio (VHF) to contact Kiddlington Police Headquarters. They were asked to give a description of the object over the air knowing that the details would automatically be recorded in the Control Room. PC Rayment made a full pocket book entry and completed a sketch of the UFO. On Duty sighting. 3 Officers. Source – Eric Rayment/PRUFOS.
  Janvier 1978 australie Activité UPO dans l'État de Victoria En Décembre 1977 et Janvier 1978, les producteurs laitiers dans et autour de Leitchville, Victoria, ont été frôlés par des lumières mystérieuses. Nous avons interviewé certains des agriculteurs qui avaient envoyé des rapports entre nous (les noms des fichiers VUFORS). Toutefois, les personnes intéressées s'est avéré être bien plus que les quelques habitants de la petite ville. Tellement en fait, que VUFORS président Judith Magee et moi avons été invité à donner une conférence à l'Hôtel de Ville. Les gens venaient de miles autour, et d'aussi loin que Echuca, Swan Hill, et Shepparton. La salle était bondée, ce qui laisse seulement debout. Il a été décidé qu'une conférence répétition devrait être accordée la nuit suivante. Plus tard nous avons appris la raison de la vive in-térêt - la plupart des agriculteurs qui avaient été soit bourdonnaient tout en irriguant, ou avait aperçu UF0s, ou connaissaient des amis et des parents qui avaient eu des expé-riences, mais avait hésité à signaler par crainte de ridicule, étaient impatients d'en savoir plus sur les UF0s. Qu'y avait-il autour de cette zone pour attirer UPOS? Mais bien sûr, il était le centre de l'irrigation sys-tème de Northern Victoria! Fsr 1990 1 Janvier 1978 australie UPO Activity in Victoria State In December 1977 and January 1978, dairy farmers in and around Leitchville, Victoria, were buzzed by mysterious lights. We interviewed some of the farmers who had sent us reports (names in VUFORS files). However, those interested proved to be far more than just the few residents of the small town. So many in fact, that VUFORS President Judith Magee and I were requested to give a lecture at the Town Hall. People came from miles around, and from as far away as Echuca, Swan Hill, and Shepparton. The Hall was packed, leaving only standing room. It was decided that a repeat lecture should be given the following night. Later we learned of the reason for the keen in-terest — many of the farmers who had either been buzzed while irrigating, or had sighted UF0s, or knew of friends and relations who had had experi-ences but had hesitated to report for fear of ridicule, were eager to know more about the UF0s. What was there around that area to attract UPOs? Why, of course, it was the centre of the irrigation sys-tem of Northern Victoria! Fsr 1990 1
  debut janvier 1978 Teheran Iran

12-year vieux Sara prétend avoir communiqué avec un "espace étant" 5 fois dans une période de sept jours. La créature était environ 6 pi 7 pouces de grands, a eu des bras 3 fois la longueur des humains et a été couverte de fourrure noire. Elle s'est identifiée comme l'"HONNEUR" et dit il était de 10 années légères en avant de la terre. La créature a apparemment donné le monstre de Sara comme des puissances, car elle ne peut prétendument débrancher les prises murales, déplacer des meubles et tourner la radio marche-arrêt sans toucher aucun de ces articles. Addition de HC # source 3044 : Robert E Bartholomew, Type De Savoir de UFO : E ou F ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Teheran Iran
Date: early January 1978
Time: unknown
12-year old Sara claims to have communicated with a "space being" 5 times in a 7-day period. The creature was about 6 ft 7 inches tall, had arms 3 times the length of humans and was covered with black fur. It identified itself as "HONOR" and said he was 10 light years ahead of Earth. The creature apparently gave Sara poltergeist like powers, as she is allegedly able to unplug wall sockets, move furniture and turn the radio on and off without touching any of the items.

HC addition # 3044
Source: Robert E Bartholomew, UFO Lore
Type: E or F?
  janvier 1978 pres de Gateshead Tyne and Wear angleterre

03h50 du matin Le témoin s'est soudainement réveillé au bruit d'un bourdonnement aigu qui a semblé venir de l'intérieur de sa tête. Ceci s'est produit plusieurs nuits dans une rangée jusque à une nuit où quelqu'un s'est emparé de sa main. Tout qu'elle a vu était le bras de la personne qui la tenait, elle avait peur pour regarder. Un costume bleuâtre rougeoyant a couvert le bras de l'être. Elle pouvait de façon ou d'autre voir par sa propre main comme si étaient une photo de rayon X. Enfin la figure à gauche et le bruit de ronflement ont fini. Addition de HC # source 1427 : Bourrique Randles, Type De Monstres D'Esprit : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

 

Location. Near Gateshead Tyne and Wear England
Date: January 1978
Time: 0350A
The witness suddenly woke up to the sound of a high-pitched buzz that seemed to be coming from inside her head. This happened several nights in a row until one night when somebody took hold of her hand. All she saw was the arm of the person that was holding her, she was afraid to look. A glowing bluish suit covered the arm of the being. She was able somehow to see through her own hand as if were an X-ray photo. Finally the figure left and the buzzing sound ended.

HC addition # 1427
Source: Jenny Randles, Mind Monsters
Type: E
  janvier 1978 pres de Puyehue, Chili

Endroit. Près De Puyehue, Date Du Chili : Temps De Janvier 1978 : égaliser met Gaspar et plusieurs autres hommes voyageaient en minibus pendant un voyage d'affaires quand ils ont noté une lumière sur un dégagement voisin du côté de la route. Ils ont arrêté l'autobus et Gaspar a fonctionné vers la lumière. Il y avait un flash soudain et Gaspar arrêté sur ses voies apparemment réduites aux cendres (!). deux figures a sorti planer léger et à l'aide d'un dispositif ressemblant à un grand aspirateur (aspirateur) a absorbé ce qui était à gauche de Gaspar dans ce qu'a semblé être un grand sac en aluminium. De façon ou d'autre en cette condition Gaspar a été fait pour comprendre qu'il allait être reconstitué à bord de l'objet. Bientôt il s'est trouvé dans une chambre entourée par une lumière très blanche, plus lumineuse sur le dessus et plus opaque vers le fond. La salle a ressemblé à la pièce examinante d'un docteur avec un lit simple au centre. Gaspar a rencontré plusieurs homme-comme des humanoids très semblables aux humains excepté des différences très subtiles particulièrement dans le secteur des mains. Il a été donné un examen complet qui a inclus son coeur, tête et organes génitaux. Une femelle extraterrestre blonde plus tard a été introduite dans la salle et clairement communiquée à Gaspar par l'intermédiaire de telepathy qui le compagnon souhaité avec lui en tant qu'élément d'une "expérience". Il a été également dit que la durée de l'humain était trop courte pour leurs buts. Bientôt il a été retourné à ses amis, qui dormaient paisiblement dans l'autobus et plus tard pendant qu'il se tenait autour de parler avec eux, sa parka et plusieurs autres affaires ont soudainement éclaté dans des flammes. Peu après que l'incident que la vision de témoin s'est amélioré spectaculairement et une marque étrange est apparu sur son front. Source de supplément de HC : Jorge Anfruns, Conozca Mas Año 4 # Type 6 : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

 

Location. Near Puyehue, Chile
Date: January 1978
Time: evening
Don Gaspar and several other men were traveling by minibus during a business trip when they noticed a light on a nearby clearing on the side of the road. They stopped the bus and Gaspar ran towards the light. There was a sudden flash and Gaspar stopped on his tracks seemingly reduced to ashes (!). Two figures exited the hovering light and using a device resembling a large aspirator (vacuum cleaner) absorbed what was left of Gaspar into what appeared to be a large aluminum bag. Somehow in this condition Gaspar was made to understand that he was going to be reconstituted onboard the object. Soon he found himself in a room surrounded by a very white light, brighter on the top and more opaque towards the bottom. The room resembled a doctor's examining room with a single bed in the center. Gaspar met several man-like humanoids very similar to humans except for very subtle differences especially in the area of the hands. He was given a thorough examination that included his heart, head and genitalia. A blond extraterrestrial female was later brought into the room and clearly communicated to Gaspar via telepathy that the wished to mate with him as part of an "experiment". He was also told that human's life span was too short for their purposes. Soon he was returned to his friends, who were sleeping peacefully in the bus and later as he stood around talking with them, his parka and several other belongings suddenly burst into flames. Soon after the incident the witness vision improved dramatically and a strange mark appeared on his forehead.

HC addendum
Source: Jorge Anfruns, Conozca Mas Año 4 # 6
Type: G
  1978 Stackstead Lancashire angleterre l'ovni vu par la celebre actrice anglaise thora hird

Rencontres du genre Thora Hird DE BEN Ashford et STEWART WHITTINGHAM

Publié: Aujourd'hui Ajouter un commentaire (11) EY oop là, Chuck! Un plat d'argent plane dans le ciel à un hotspot Lancashire pour les bateaux étrangers. Ceci est l'observation étrange 44e depuis 1977 dans une région surnommée "UFO Valley».

Et la poche endormi de Lancs - mieux connu pour donner au monde légendaire actrice Dame Thora Hird - a bouclé le plus grand nombre de rencontres rapprochées dans le pays. La dernière observation dans le Bacup et Rossendale zone a été faite par Sacks Aron.

Le charpentier de claquer le mystérieux objet de sa fenêtre sur un téléphone mobile.

Hier, il a raconté comment il planait depuis moins d'une minute avant le zoom en mode silencieux à l'arrêt à grande vitesse.

Big Star ... Dame Thora Aron, 34 ans, a ajouté: "C'était incroyable - et certainement pas un avion normal. J'ai saisi mon téléphone, en prit une photo - puis quand je me suis retourné il avait disparu. Il n'y avait aucun bruit, rien. C'est très obsédante à penser que j'ai vu un OVNI. "

Mais les observations dans la famille - avec papa Aron Mike, 69, spotting trois OVNIS près de leur maison dans le village de Stackstead.

Ancien tailleur Mike a déclaré: «La première fois en 1978 ressemblait à celle Aron voyait.

«Il était ovale, à environ 600 pieds et faisant 80 mph. Je me disais" Mince alors, what the heck floraison est-ce? "Quatre autres personnes ont aussi repéré elle et les flics enquête. Mike a ajouté: «Il s'agit d'OVNI Valley. Étrangers pourraient être à la recherche d'eau ou de matériaux dans les carrières de pierre."

La nuit dernière, il a été suggéré les OVNIS Lancs pourrait être le boudin noir.

Le petit déjeuner traite pourraient avoir échappé en orbite au cours de la journée mondiale de Boudin Throwing Championnat dans la ville voisine Ramsbottom.

b.ashford @ the-sun.co.uk

Lire la suite: http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/2850292/44th-UFO-sighting-in-Lancashire-since-1977.html # ixzz0fLgJPpmQ

 

/http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/2850292/44th-UFO-sighting-in-Lancashire-since-1977.html

 

 

 

Close encounters of the Thora Hird kind By BEN ASHFORD and STEWART WHITTINGHAM

Published: Today Add a comment (11) EY oop there, chuck! A silver saucer hovers in the sky at a Lancashire hotspot for alien craft. This is the 44th strange sighting since 1977 in an area dubbed "UFO Valley".

And the sleepy pocket of Lancs - best known for giving the world legendary actress Dame Thora Hird - has now clocked up the highest number of close encounters in the country. The latest sighting in the Bacup and Rossendale area was made by Aron Sacks.

The carpenter snapped the mysterious object from his window on a mobile phone.

Yesterday he told how it hovered for less than a minute, before silently zooming off at high speed.

Big star ... Dame Thora Aron, 34, added: "It was amazing - certainly not a normal aircraft. I grabbed my phone, took one photo - then when I looked back it had gone. There was no sound, nothing. It's very haunting to think I've seen a UFO."

But sightings run in the family - with Aron's dad Mike, 69, spotting THREE UFOs near their home in the village of Stackstead.

Former tailor Mike said: "The first in 1978 looked like the one Aron saw.

"It was oval, about 600ft up and doing 80mph. I thought, 'Blimey, what the blooming heck is that?'" Four others also spotted it and cops investigated. Mike added: "This is UFO Valley. Aliens might be looking for water or materials in the stone quarries."

Last night it was suggested the Lancs UFOs might be BLACK PUDDINGS.

The breakfast treats could have escaped into orbit during the annual World Black Pudding Throwing Championship in nearby Ramsbottom.

b.ashford@the-sun.co.uk

Read more: http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/2850292/44th-UFO-sighting-in-Lancashire-since-1977.html#ixzz0fLgJPpmQ

 

  janvier 1978 Warkworth nouvelle zelande

nuit Un jeune couple a vu une lumière lumineuse dans le ciel. Ils ont poli une lumière clignotante à elle et elle est rapidement descendue et a débarqué tout près. C'était un métier formé par soucoupe argentée rougeoyant. Une porte s'est ouverte et une figure très grande s'est tenue là. Les témoins ont alors ondulé à la figure qui alors a ondulé en arrière. La porte s'est alors fermée et le métier rose et gauche. Addition de HC # source 219 : Keith Basterfield, Journal De Mufon # Type 177 : A

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Warkworth New Zealand
Date: January 1978
Time: night
A young couple saw a bright light in the sky. They shone a flashing light at it and it quickly descended and landed nearby. It was a glowing silvery saucer shaped craft. A door opened and a very tall figure stood there. The witnesses then waved at the figure that then waved back. The door then closed and the craft rose and left.

HC addition # 219
Source: Keith Basterfield, Mufon Journal # 177
Type: A
  janvier 1978 entre Orlando et Jacksonville Floride usa

nuit Cinq témoins conduisaient sur un bout droit abandonné de route quand un objet lumineux rouge est descendu derrière quelques arbres près d'eux. Ils ont atteint leur destination 2 heures d'en retard. Les rêves postérieurs ont indiqué qu'ils avaient été enlevés par de petits humanoids gris de peau et probablement examinés. Aucune autre information. Addition de HC # source 501 : Thomas E Bullard, abductions de UFO la mesure d'un type de mystère : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Between Orlando and Jacksonville Florida
Date: January 1978
Time: night
Five witnesses were driving on a deserted stretch of road when a red luminous object descended behind some trees near them. They reached their destination 2 hours late. Later dreams revealed that they had been abducted by small gray skin humanoids and possibly examined. No other information.

HC addition # 501
Source: Thomas E Bullard, UFO Abductions The Measure of A Mystery
Type: G
  janvier 1978 Curitiba bresil

nuit Claudia a accompagné son jeune fils Cristovao, à l'ascenseur ainsi il pourrait descendre pour jouer. Dans l'ascenseur ils ont rencontré un homme étrange qui a souri chez Cristovao. Plus tard inquiété de son fils ne la retournant pas à la maison tôt est allée interroger le doorman au sujet de son fils et celui-ci lui a indiqué qu'il ne l'avait pas vu sortir de l'ascenseur. Ils ont recherché en vain jeune Cristovao le reste de la nuit. Autour de la même heure les événements étranges se produisaient dans l'appartement : les objets se déplaçaient sur leur propre volonté et un bruit semblable à un "signal sonore" a été constamment entendu. Le matin suivant autour de 0800A un employé à une centrale locale a découvert Cristovao dormant en raison de l'usine. Selon Clauida, Cristovao émettait une odeur très forte et dit lui une histoire incroyable au sujet d'embarquer une "fusée" qui l'a porté à une lune jaune, là de lui a été porté à une plus grande "lune encore." Là il a rencontré un homme et une femme qui ont semblé manquer des bouches. Les humanoids ont apparemment inséré quelques articles dans la tête de Cristovao et lui ont donné le riz et des poissons pour manger et une boisson gazeuse rougeâtre. Dans cette scie de Cristovao d'endroit d'autres enfants. Il a été placé sur un petit lit, couvert de couverture et plus tard permis de dormir. Il a dit à sa mère qu'ils retour jour pour lui. Elle également l'a découvert plusieurs la peau du fils de marques dessus qui n'avait pas été là précédemment. Il a continué à se diriger à la région du ciel où il a dit que "la lune jaune" était apparue. Les occurrences paranormales étranges autour de la maison ont continué pendant un moment et puis ont abruptement cessé. Source de supplément de HC : Pablo Villarrubia, Type De Mario Rangel : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Curitiba, Brazil
Date: January 1978
Time: night
Claudia accompanied her young son Cristovao, to the elevator so he could go down to play. In the elevator they met a strange man that smiled at Cristovao. Later worried about her son not returning home early she went to ask the doorman about her son and this one told her that he had not seen him get out of the elevator. They searched in vain for young Cristovao the rest of the night. Around the same time strange events were occurring in the apartment: objects were moving on their own volition and a sound similar to a "beep" was constantly heard. The next morning around 0800A an employee at a local power plant discovered Cristovao sleeping on the grounds of the plant. According to Clauida, Cristovao was emitting a very strong odor and told her an incredible story about boarding a "rocket" that took him to a yellow moon, from there he was taken to an even larger "moon." There he encountered a man and a woman that appeared to lack mouths. The humanoids apparently inserted some items in Cristovao's head and gave him rice and fish to eat and a reddish gaseous drink. In that place Cristovao saw other children. He was later placed on a small bed, covered with a blanket and allowed to sleep. He told his mother that they would one day return for him. She also discovered several marks on he son's skin that had not been there previously. He kept pointing at the region of the sky where he said the "yellow moon" had appeared. The strange paranormal occurrences around the house continued for a while and then abruptly ceased.

HC addendum
Source: Pablo Villarrubia, Mario Rangel
Type: G
  janvier 1978 baikonour russie

2. Au début de Janvier 1978 à environ 20,00 huit soldats et un lieutenant a observé un objet de forme allongée, suspendue au-dessus du site d'essai à une altitude de 200 m. Selon des témoins, l'objet a été fabriqué en métal léger et non lumière.

http://www.x-libri.ru/elib/smi02060/00000001.htm

2. В начале января 1978 года примерно в 20.00 восемь солдат и лейтенант наблюдали продолговатый объект, повисший над испытательным полигоном на высоте 200 м. По словам очевидцев, объект был сделан из светлого металла и не светился.
  Janvier 1978 Armidale, à Bakers Falls Creek. Australie

TROIS CAS: Bakers Creek Falls, NSW, 1978. «J'ai décrit les étrange expérience de Gary P. * sur la Old Grafton Armidale route, au cours de Janvier 1978, en détail dans UFO Research (NSW) 's la publication, "Australian UFO Newsletter" 14, ce qui seul un résumé suffira ici. Au cours des premières heures de Janvier 10, 1978, Gary P. observé deux OVNI environ 10 milles de Grafton, le long de la Armidale Old Road. L'un des objets approché et semblait lentement se diriger vers le flanc d'une montagne côté. Il semble périodiquement une question "pluie d'étincelles." Cette observation apparemment a duré environ 20 minutes. C'est le voyage, que suit, qui est d'intérêt ici. Gary P. trouvé lui-même dans son arrêt sur Kombi * Narne et adresse sur le dossier (pas pour publication). la route, à environ 5 heures du matin à sa gauche a été un objet très brillant, et se situaient à une certaine distance dans la direction de Bakers Falls Creek. Comment se fait-il, qu'il s'est retrouvé dans cette position. Je cite de mon rapport: "MP" s de la perception du temps laissant Grafton, jusqu'à qu'il trouve lui-même à la boulangerie Creek Falls - un distance d'environ une centaine de kilomètres - est certainement pas clair. Il pense que la première observation de Grafton a eu lieu un long le temps de Grafton, mais apparemment après avoir retracé son parcours, il est certain qu'il s'est produit seulement 10 minutes hors de la ville. Il pensait que c'était seulement quelques minutes après le départ de la première UFO sighting derrière qu'il a vu «une groupe de chasseurs "réunis autour d'une feu à côté de la route, mais son à son retour le long de la reconstruction cette voie, les lieux de ces "chasseurs" un % de bonnes heures de temps après cela. Puis il a estimé qu'il était de 10 ou 15 minutes avant qu'il ne Les boulangers se trouve à Falls Creek. Son deuxième voyage le long de cette route mettre à environ une heure et demie. En fait, il ne peuvent même pas se rappeler la conduite du voir la distance entre les "chasseurs" et en tournant à Bakers Falls Creek. Même si il est fréquent que les personnes à conduire sur de longues distances sans souvenir de ce voyage, cette route apparemment lui. Pour beaucoup de sa distance, il est la poussière de gravier surface, qui serpente en plateau pays. La route serpente et tourne et même quand il donne enfin aux cours d'une surface de bitume, il exige toujours attention à Voyage en toute sécurité. Après avoir conduit en haut et en bas de cette route de nombreuses fois, je m'étonne que quelqu'un, de ne pas avoir fait le voyage, il avant, il n'aurait pas un souvenir vivace d'une assez mauvaise route. En effet, sans rappeler à l'ensemble des facultés, je m'attends à une voyageur fatigué qui au lieu de trouver lui-même l'entreprise de séparation avec la route dans de nombreux endroits ...." M. P souvenir des chasseurs et de la localité mai place à Tyringham - une petite communauté environ à mi-chemin entre Grafton et Armidale. Ici, en 1973, j'ai étudié ce qui semble avoir été l'un des plus intense jamais UFO volets expérimenté dans Australia15. Monsieur P. n'a ne pas s'arrêter et de partager son aventure avec les "chasseurs" comme il l'a senti qu'il mai ont été ridiculisé et mai de ne pas l'heure ont été propices à la sécurité routière rencontres avec des inconnus. Peu de temps après ce qu'il récollets voir »la même chose nouveau - jaune ces objets dans un paddock ", mais il n'est pas certain. Il sans suite sur le rappel de ce que arrivé juste à l'extérieur jusqu'à ce que Armidale, à Bakers Falls Creek.

Mufon rapport aout 1980

 

Janvier 1978 Armidale, at Bakers Creek Falls. Australie

CASE THREE: Bakers Creek Falls, NSW, 1978.« I described the strange experience of Gary P.* on the Old Grafton Armidale road, during January 1978, in detail in UFO Research (NSW)'s publication, "Australian UFO Newsletter"14, thus only a summary will suffice here. During the early hours of January 10, 1978, Gary P. observed two UFOs about 10 miles out of Grafton, along the Old Armidale Road. One of the objects approached and seemed to be slowly moving down the side of a mountain side. It seemed to periodically issue a "shower of sparks." This sighting apparently lasted for about 20 minutes. It is the interim journey, that follows, that is of interest here. Gary P. found himself in his Kombi stopped on *Narne and address on file (not for publication). the road, at about 5 a.m. To his left was an incredibly bright object, hovering some distance away in the direction of Bakers Creek Falls. How is it, that he found himself in this position. I quote from my report: "Mr. P.'s perception of time from leaving Grafton, up until he finds himself at Bakers Creek Falls — a distance of about a hundred miles — is certainly not clear. He thought the first sighting out of Grafton occurred a long time out of Grafton, but apparently after retracing his route he is certain that it occurred only about 10 minutes out of the town. He thought it was only a few minutes after leaving the first UFO sighting behind that he saw "a group of hunters" gathered around a fire beside the road, but his reconstruction upon returning along that road, places these "hunters" a good % hour in time after this. Then he felt it was 10 or 15 minutes before he finds himself at Bakers Creek Falls. His second trip along that road put it at about an hour and a half. In fact he cannot even recollect driving the distance between seeing the "hunters" and turning up at Bakers Creek Falls. Although it is common for people to drive long distances without recollection of the trip, this particular road would seemingly preclude it. For much of its distance it is dirt gravel surface, which winds its way up into plateau country. The road twists and turns and even when it finally gives way to a bitumen surface, it still requires complete attention to travel it safely. Having driven up and down this road many times myself, I find it astonishing that someone, not having travelled it before, would not have a vivid memory of a fairly bad road. In fact without recall to total faculties, I would expect that a weary traveller would instead find himself parting company with the road in many places...." Mr. P's recollection of the hunters and the surrounding locality may place it at Tyringham — a small community about halfway between Grafton and Armidale. Here in 1973, I investigated what appears to have been one of the most intensive UFO flaps ever experienced in Australia15. Mr. P. did not stop and share his adventure with the "hunters" as he felt he may have been ridiculed and the hour may not have been amenable to safe roadside meetings with strangers. Shortly after this he recollects seeing "the same thing again — these yellow objects out in a paddock," but he was not certain. He continued on without any recall of what happened until just outside Armidale, at Bakers Creek Falls.

Mufon report aout 1980

 

  janvier 1978  USA, endroit non précisé
(cfr : 1961, 19 septembre) Betty Hill a échappé à un accident mortel, grâce à la présence d'un ovni dans le ciel. Elle allait traverser une ligne de chemin de fer, quand elle fut effrayée par une forme volante noire, où pulsait une lumière couleur rouge rubis. Cette chose volait rapidement vers elle, elle s'arrêta, fit marche arrière, et quelques secondes à peine plus tard un train express passait sur les voies où elle s'était engagée. (suite août 1980) (Roger BOAR et Nigel BLUNDEL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p 61)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html
 
  janvier 1978 Cononley, Skipton North Yorkshire angleterre

51. 0230 heures. Janvier. Endroit - Cononley, Skipton dans Yorkshire du nord. Les officiers en uniforme la picoseconde VALLÉE ÉLÉGANTE de DODD et de PC ALAN voyageaient dans un véhicule marqué de police quand ils ont observé un UFO circulaire formé par dôme à proximité de Cononley près de Skipton, Yorkshire du nord. Ils l'ont vu à la proximité étroite à une altitude de 100 pieds se déplaçant silencieusement au-dessus des champs. L'objet a passé directement au-dessus de la voiture de police. Des hublots pourraient être vus sur la pièce supérieure de dôme du métier et il y avait trois sphères dépassant de son dessous. Pendant qu'ils continuaient à observer l'objet a été vu pour aller au-dessus d'une colline comme si à la terre. Ils n'ont étudié mais ont trouvé aucun signe de l'objet. Bientôt ils ont été joints par un autre officier dans un véhicule marqué qui l'a confirmé aussi avait été témoin du UFO d'une position géographique différente. Des contrôles ont été faits avec le radar d'aéroport de Manchester mais ont prouvé le négatif. Apercevoir en service. 3 officiers. Source - investigateur étranger par élégant Dodd, livres d'édition 1999 de titre. Pages 7-10.

http://www.ufocasebook.com/PRUFOSREPORT.pdf

51. 0230 hours. January. Location - Cononley, Skipton in North Yorkshire. Uniformed officers PS TONY DODD and PC ALAN DALE were travelling in a marked police vehicle when they observed a dome shaped circular UFO in the vicinity of Cononley near Skipton, North Yorkshire. They saw it at close proximity at an altitude of 100 feet moving silently over fields. The object passed directly over the police car. Portholes could be seen on the upper dome part of the craft and there were three spheres protruding from its underside. As they continued to watch the object was seen to go over a hill as if to land. They did investigate but found no sign of the object. Soon they were joined by another officer in a marked vehicle who confirmed he too had witnessed the UFO from a different geographical position. Checks were made with Manchester Airport radar but proved negative. On Duty sighting. 3 Officers. Source - Alien Investigator by Tony Dodd, Headline Publishing Books 1999. Pages 7-10.
  1 janvier 1978 LA REOLE (53) 1978 Observé le 01/01/1978 Région Aquitaine Département Gironde Classe C Résumé Observation d'un objet se déplaçant lentement . Description détaillée Le 1er janvier 1978 vers 17h15 un agriculteur observe au Sud-Ouest dans le ciel une lueur de couleur orange clignotante. Celle-ci se déplace lentement en direction du SUD. L'observation a duré deux minutes. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce phénomène pour lequel nous manquons d'informations. Compte-rendu de l'enquête Aucun.http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/aqu/etude_1978-01-00471.html  
  1 janvier 1978 Lillestrøm, Skedsmo norvege

1 janvier 1978, 00:20 - Lillestrøm, Skedsmo ainsi que trois autres personnes, Eldbjørg Fjeldberg a observé une lumière orange pendant huit minutes. Elle a suspecté la première fois quelques feux d'artifice. L'objet a été observé par les jumelles 10x50, et il a ressemblé à deux ellipses se tenant sur le bord près de l'un l'autre. Elles sont allées dehors ; l'objet était à une taille de 35°, et il a commencé à palpiter. Pendant qu'il obtenait plus près de l'horizon, de petits flashes blancs ont été vus, et en même temps les étincelles tiraient dehors de la lumière. Fjeldberg a estimé la taille comme semblable pour signaler les feux d'artifice légers, et de près de trois fois la taille apparente de la planète Jupiter. Quatre photos ont été tirées par Fjeldberg. Nous suspectons un certain genre de feux d'artifice.

Sources : Fotocat (via ForgetoMori)
http://fotocat.blogspot.com/
http://forgetomori.com/2008/ufos/norway-in-ufo-photos/

1 January 1978, 00:20 – Lillestrøm, Skedsmo

Together with three other people, Eldbjørg Fjeldberg observed an orange light for eight minutes. She first suspected some fireworks. The object was observed through 10x50 binoculars, and it looked like two ellipses standing on edge close to each other. They went outside; the object was at a height of 35°, and it started pulsating. As it got closer to the horizon, small white flashes were seen, and at one time sparks were shooting out from the light. Fjeldberg estimated the size as similar to signal light fireworks, and close to three times the apparent size of the planet Jupiter. Four photos were shot by Fjeldberg.

We suspect some kind of fireworks.

 

2 1 JANVIER 1978 Santa Monica Californie usa

UN PILOTE VETERAN CROISE UN OVNI DOTE DE HUBLOTS

Alors qu'Hallstrom approchait Santa Monica à une altitude de 7,500 pieds, le ciel était dégagé à l'exception d'une couche brumeuse au voisinage du Los Angeles International Airport.

"A ce moment je regardais Jim juste devant moi, lorsque je le vis [l'OVNI] juste au bord de la zone brumeuse au-dessus de LAX [Los Angeles International Airport] légèrement du coté Est... J'ai pensé qu'il s'agissait de Jim et je l'ai donc observé pendant une minute, parce qu'il venait juste de me donner sa position, mais cela semblait grandir et se diriger vers moi et j'ai donc réalisé qu'il ne pouvait pas s'agir de Jim." "J'ai commencé à essayer de voir ce que c'est, mais je ne pouvais pas voir d'ailes, bien qu'à ce moment je discernais des fenêtres qui semblaient être des hublots pour des passagers. Cependant, alors qu'il s'approchait, je fus vraiment en mesure d'observer qu'il n'avait ni ailes ni empennage, au contraire d'un avion..." Hallstrom se demanda alors s'il pouvait s'agir d'une sorte d'hélicoptère, mais l'engin approchait à grande vitesse. Alors que l'OVNI passa à près de 6000 pieds à sa gauche, il regardait vers le bas à un angle de 30 à 45 degrés. A ce moment il put observer la forme de l'engin de façon précise. Il n'y avait ni rotor ni dérive.

"Tout d'un coup j'ai pu vraiment contempler la forme entière de cet engin circulaire en forme de soucoupe. J'ai pu voir un dôme, parfaitement défini, et garni de hublots. Il semblait fait d'un métal très brillant, comme du nickel ou du chrome très bien poli, ou un acier inoxydable, mais pas tout à fait car il avait une teinte légèrement jaune que n'ont pas ces métaux." A peu près de 16 à 20 hublots régulièrement espacés étaient visible autour de la circonférence du dôme, juste au-dessus de sa base. Le dôme apparaissait comme une demi-sphère parfaite d'une vingtaine de pieds de diamètre reposant sur une base estimée à 30 pieds. L'OVNI continua son vol sur un angle de 310 degrés par rapport à la trajectoire d'Hallstrom sans aucune oscillation, tremblement ou déviation. Il n'y avait également aucun signe visible d'un quelconque système de propulsion. Le soleil se reflétait en un point brillant alors que l'OVNI se déplaçait. A peu près au bout d'une minute, l'OVNI disparut de la vue du Cessna. Hallstrom estimait que sa vitesse était d'environ 650 miles par heure. Il se hâta de prendre des notes et effectua un schéma de ce qu'il avait vu."

Il contacta alors tout d'abord Jim Victor pour lui expliquer ce qu'il avait vu, puis il avertit les différentes autorités de contrôle aérien.

Hallstrom, qui était secoué par son observation, fut plus tard sujet à des cauchemars récurrents à propos d'OVNIS et d'extraterrestres. Il n'avait auparavant jamais considéré ce sujet comme sérieux, mais les implications de ce ce qu'il avait vu ne le laissaient pas en paix. Il déclara plus tard que cette expérience avait changé le cours de sa vie.

REFERENCES: MUFON UFO Journal, Janvier 1978, pp. 3-5. Enquêteurs: Robert K. Bowker and Idabel Epperson. http://ufologie.net/htm/santam78f.htm

78.01.01 - 12h50 USA Northwest of Santa Monica, California

P Cessna 170A pilot a metal-looking saucer with a clear dome and several "windows"

http://www.project1947.com/acufoe.htm

 

http://www.ufoinfo.com/onthisday/January01.html

 

  Calgary, AB1/1/19782/14/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1954&record_id=4702-1954-8672&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1955&record_id=4702-1955-8673&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  1 janvier 1978 corpus christi texas usa

Le site web indique que le 1er janvier 1978, à Corpus Christi, Texas, USA, un objet a été observé, des occupants de l'engin ont été vus, par temps nuageux par un témoin masculin nommé Tercek, sur la rive.

La source est indiquée comme "CUFOS, J. Allen Hynek Center for UFO Studies".

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-01-usa-corpuschristif.htm

 

 
 

1 janvier 1979 guri venezuela

 gigantesque panne d'electricite au venezueale presque tout le territorie venezuelien a ete prive d'electricite hier a la suite d'une de splus importantes pannes de courant des derniers annees la capitale et le spirncipales vilels du pays sont restee sdans l'obscurite pendant pres d'une heure. La panne est dure a une defaillance survenrue a la centrale hydroelectrique de guri est du venezuela a la suite semble til d'une surcharge des lignes .l'illumination des sapins de noel est une des causes de la surconsommation de courant ayant engendre cette surcharge

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  Entre Janvier 1, 1978 17:00 Carcelén et Alatoz, Albacete Espagne Le jeune José Luis López García est venu avec son frère et son oncle à piloter un avion modèle en profitant du beau temps qui règne. Son frère Alexandre observé un objet étrange et son oncle alors arrêté la voiture. Ils sont sortis et ont vu l'objet en vol stationnaire à une hauteur de 800 mètres sur une butte rocheuse. Oncle Joseph se tourna pour prendre la caméra de recul, mais il n'y avait rien sur le monticule. L'objet est à peu près sphérique, blanche et brillante et un diamètre de 8 à environ 10 mètres et d'une hauteur de 6-8 mètres. 2Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 1 Enero 1978 17:00 Entre Carcelén y Alatoz, Albacete España El joven José Luis López García salió con su hermano y su tío a volar un avión de aeromodelismo aprovechando el buen tiempo reinante. Su hermano Alejandro observó un extraño objeto y su tío frenó entonces el coche. Se bajaron y vieron al objeto suspendido en el aire a una altura de 800 metros sobre un montículo rocoso. El tío de José se volvió para coger la cámara fotográfica pero al regresar ya no había nada sobre el montículo. El objeto era de forma casi esférica, de color blanco brillante y de un diámetro estimado de unos 8 ó 10 metros y con una altura de 6 a 8 metros. 2
  1 janvier 1978 après-midi Tardienta, Huesca Espagne Juan Francisco González Osanz observée, alors qu'il conduisait sa voiture deux taches noires entourées par une piste orange. Les deux objets est resté immobile pendant un certain temps et ensuite séparés en suivant les instructions. Le témoin a pu prendre une photo du phénomène. 1Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 1 Enero 1978 Tarde Tardienta, Huesca España Juan Francisco González Osanz observó, cuando conducía su coche dos puntos negros rodeados de una estela anaranjada. Los dos objetos permanecieron inmóviles durante algún tiempo y después se separaron, siguiendo direcciones opuestas. El testigo pudo realizar una fotografía del fenómeno. 1
 

1 janvier 1978 hure gironde France

le conseiller du village de hure pres de la reole a vu vers 17h15 apparaître sans faire le moindre bruit un objet tres lumineux rouge orange de forme cylindrique

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

LA REOLE (53) 1978 1/01/1978 Gironde C 1/10/2008 1
  DOM. 01 GENNAIO 1978 NOTTE PIASCO (CU) AQ  
 
LUN. 02 GENNAIO 1978 02.20/h CAMPOCATINO (FR) AQ-AN-BO
 
  2 janvier 1978 simonswood moss rainford angleterre

1978 - quatre jeunes hommes conduisaient à la maison sur une route d'isolement dans un secteur marécageux plat appelé Simonswood Moss dans Rainford, Angleterre quand ils ont réalisé qu'ils avaient pris un tour faux sur une route étroite de saleté encadrant un fossé. Soudainement un chiffre de sept pieds de grand est apparu dans la lueur des phares, huit mètres en avant. L'être portait un costume d'une seule pièce fluorescent blanc avec des initialisations. Il n'a eu aucun dispositif facial perceptible et il a eu les bras très courts finir dans les griffes. Il a également eu une boîte avec deux lumières rouges de clignotant sur son coffre. La figure a pris deux mesures vers les témoins et s'est arrêtée. Les témoins ont paniqué, à gauche le secteur et ont conduit à une ferme voisine où ils ont informé les autorités. (source : Albert S. Rosales, base de données 1978, cas de contact de Humanoid # 377, citant Peter Hough, UFOs 1947-1987 : La recherche 40-Year d'une explication).

http://www.ufoinfo.com/onthisday/January02.html

1978 - Four young men were driving home on an isolated road in a flat boggy area called Simonswood Moss in Rainford, England when they realized they had taken a wrong turn onto a narrow dirt road bordering a ditch. Suddenly a seven foot tall figure appeared in the glare of the headlights, eight meters ahead. The being was wearing a white fluorescent one-piece suit with boots. It had no discernible facial features and it had very short arms ending in claws. It also had a box with two flashing red lights on its chest. The figure took two steps towards the witnesses and stopped. The witnesses panicked, left the area and drove to a nearby farm where they notified the authorities. (Source: Albert S. Rosales, Humanoid Contact Database 1978, case #377, citing Peter Hough, UFOs 1947-1987: The 40-Year Search for an Explanation).
  2 janvier 1978 gomez palacio mexique

1978 - Un homme s'asseyait dans son pièce avant dans Gomez Palacio, lecture du Mexique tard la nuit où il a soudainement regardé voient jusqu'à un homme blond et bleu-observé grand dans sa chambre. Le témoin a demandé, "qui sont vous?" Quand il n'a reçu aucune réponse qu'il a demandée, "ce qui sont vous faisant ici?" En ce moment l'étranger, dont le corps a été entouré par une lueur étrange, a tourné autour sans toucher le plancher. Le visiteur a flotté par les portes de deux autres salles et sur le patio à l'arrière de la maison, suivi du témoin. La lueur autour du corps de l'homme a augmenté et il a volé vers le haut dans l'air et hors de la vue. (source : Albert S. Rosales, base de données 1978 de contact de Humanoid, citant Paul R. Hill, bulletin d'APRO, septembre 1978).

http://www.ufoinfo.com/onthisday/January02.html

1978 - A man was sitting in his front room in Gomez Palacio, Mexico reading late at night when he suddenly looked up to see a tall blond, blue-eyed man in his room. The witness asked, "Who are you?" When he received no reply he asked, "What are you doing here?" At this point the stranger, whose body was surrounded by a strange glow, turned around without touching the floor. The visitor floated through the doorways of two other rooms and onto the patio at the rear of the house, followed by the witness. The glow around the man's body increased and he flew up into the air and out of sight. (Source: Albert S. Rosales, Humanoid Contact Database 1978, citing Paul R. Hill, APRO Bulletin, September 1978).
  2 janvier 1978 montargil portugal

nuage etrange et perte de connaissance

http://www.youtube.com/watch?v=kOKMqlvhfgA

le témoin manuel prates

  2 janvier 1978

Zig1574Zig1575HUMANOID RENCONTRE AURAINFORDJenny RandlesCe rapport a UFOIN Kreen préparés suivant un travail considérable par Stephen Balon, un enquêteur de la DIGAP de longue date Lancashire groupe. L'assistance du projet de loi Skellon, aussi DIGAP, et Tony Pace, de BUFORA, Nous tenons à remercier dans certaines parties de l'enquête. Stephen Balon a maintenant rejoint l'équipe UFOIN. T SA incident implique la rencontre de quatreles jeunes hommes avec un chiffre étrange de humanoid sur une route isolée près de Rainford, Merseyside. Bien qu'il n'y ait aucune observation réelle OVNI à l'époque, l'affaire est d'un intérêt particulier pour plusieurs raisons.Tout d'abord, l'entité décrite correspond étroitement avec plusieurs vues en association directe avec le phénomène OVNI. Deuxièmement, les rapports ont été reçus de l'activité OVNI dans la région immédiate seulement 46 heures avant la rencontre et, troisièmement, la Mersey-side/South Lancashire / région du Nord-Cheshire est devenu le fucus pour une importante "flap" immédiatement Foll ¬ raison de cet incident.La localitéLes événements ont eu lieu sur une route ancien entraîneur dans le Merseyside, à mi-chemin entre les villages de la pluie ¬ gué et Kirkby (à quelques miles au nord-est de la ville de Liverpool). En fait, la localisation exacte est précisément sur les frontières des trois comtés: Merseyside, Greater Manchester et Lancashire.La région est déserte, avec peu de signes d'habitation humaine de sauver un ou deux fermes. Il est surtout ouvert mossland, connu sous plusieurs noms, y compris la messe Kirkby Il est situé deux ans et demi miles au nord-ouest de la ville de Saint-Helens, et la route elle-même s'étend du nord au sud en raison presque dans les domaines du Parc Knowsley Safari , • UEL est célèbre pour sa réserve d 'animaux sauvages.La route des diligences est peu utilisé et est assez étroite, étant bordée par des arbres le long de sa route parfaitement droite. Il ya des fossés boueux sur les côtés, puis gris et de la garrigue, et il n'ya pas de lumières de n'importe quel type long de son parcours. NORD UFO Network CONFÉRENCE ANNUELLEPour être apartheid en Scunthorpe, South Humberside, le 24 Juin, 1978. Le thème sera "rencontres rapprochées" avec un accent sur la «nouvelle» ufologie. Admission (sous réserve de révision) 50pDétails à partir de: Nigel Watson, 1 Angerstein Road, Scunthorpe, South Humberside, DN17 2LZ L'incidentQuatre jeunes hommes dans la vingtaine avaient été sortis pour la soirée du Janvier 2, 1978, et qui revenaient de la direction de Rainford à la région de Liverpool où ils vivent. Les hommes étaient Geoff Hales (qui était au volant), Stephen Simpson, Glynn Mathews et Keith Thomas. Ils s'étaient arrêtés sur le chemin de la maison pour boire un verre, mais ce n'était pas assez de moyens pour avoir nui à leur jugement, et en fait la police étaient en mesure de confirmer que les hommes n'étaient pas en aucune façon état d'ébriété.Il était environ 23h15 alors qu'ils se rendaient sur Rainford sur le B 5203 route. Ils se sont tournés à gauche sur la route ancien entraîneur, en traversant la 570 A et de procéder pendant environ un mile à travers ouverte campagne, en direction ouest sud-ouest.A un endroit que nous avons pu localiser ta comme OS de référence Sj 456007 ils sont venus à la croisée des chemins. Pour suivre leur itinéraire prévu vers le 580 A, ils auraient tourné à gauche à ce point. En fait, ils tourné à droite, qui, dans les conditions qui prévalent a été une erreur très facile à faire, rincer les Ings Surround ¬ sont sans relief et sont à peu près semblable dans toutes les directions. Geoff, le conducteur, s'est vite rendu compte de son erreur et a freiné brusquement. La voiture a été seulement roulait à environ 30 mph, mais la surface de la route était légèrement grasse et les roues arrière a dérapé. La voiture se déplaça vers l'accotement., Puis dans le fossé boueux où il a été arrêté (apparemment par des moyens normaux).Geoff était le premier à voir la figure, illuminée dans les faisceaux des phares. Il était debout au milieu de la route à une distance estimée de 25 pieds d'eux.L'entitéAIL les témoins étaient cohérents dans leurs ions ¬ descript de ce qu'ils ont vu. Il y avait de légers écarts plus petits détails, tels que la hauteur (même si tous ont convenu que c'était au moins 6 '6 "et peut-être autant que 7'), mais en général rien de plus que l'on pourrait s'attendre.Il semble l'entité était essentiellement humanoïde, et était vêtu d'un costume d'une seule pièce d'une couleur fluorescente blanc. En fait, le procès a été dit à briller. Il y avait des bottes blanches, qui étaient assez courtes, et un casque arrondi qui n'avait pas de saillies visibles ou des ouvertures. Il y avait aucune indication des traits du visage, et aucun signe d'un joint entre la tête et les parties du corps de la combinaison.Le corps était très large - beaucoup plus large que l'on s'attendrait normalement pour un homme, et l'autre caractéristique inhabituelle était la description de l'anus. Ils étaient très courte et, en fait, selon certaines estimations étaient qu'ils étaient seulement environ 8 pouces de long. Les hommes ne sont pas certain de ce que les mains étaient Iike. Ils étaient plus foncés que le reste du corps, mais il n'est pas clair s'il y avait des gants ou non. Ils ont fait donner l'impression de griffes, mais, contrairement aux comptes rendus des journaux, qui ont déclaré que le chiffre ne ont des griffes, les témoins ne sont pas Daim cela avec certitude.Les seules autres fonctionnalités de l'entité était une boîte de rect-angulaire sur sa poitrine, dans la partie médiane juste au-dessous »de la tête. Cette s'enlevaient en relief, comme si ressuscité d'entre les corps, et avait sur lui deux lumières rouges qui clignotaient sur et en dehors en alternance rapide.La description de base ne conforrn avec les vêtements ou les engins utilisés par les travailleurs de laboratoire, ou d'autres Persans, par ces quelques circonstances étranges, qui pourraient avoir été dans cet endroit désert. En tout état de cause les hommes sont certains de la «non humains» • Les caractéristiques que le chiffre semblait posséder.Après les effetsComme on pouvait s'y attendre les hommes étaient un peu non-nervures de cette expérience et leurs premières pensées ont été pour "foutre le camp de là." Geoff a tenté d'obtenir la voiture en marche arrière et revenir en arrière. Comme il l'a fait pour la figure a pris trois ou quatre étapes de leur direction, apparaissant à la fois d'être hésitant, et comme surpris et effrayé comme ils l'étaient.Maintenant Geoff Hales est un asthmatique et les symptômes de cette maladie peut être provoquée par coup tright, et il était quand la créature avançait qu'il avait une attaque. Il s'en est suivi une lutte frénétique à l'intérieur du véhicule pour les sortir de la scène. Finalement, ils ont réussi à sortir et sont repartis sur la route où ils auraient dû prendre l'origine.Dans toute la durée de l'observation de l'entité était d'environ 20 secondes, et comme ils sont partis le long du chemin les témoins étaient terrifiés.La première habitation ils sont venus à la ferme était Birch Brown. Ici ils se sont arrêtés et, malgré l'heure Iate, se précipita à la ferme et de toute urgence se réveilla l'agriculteur. Voyant leur état de détresse extrême, et la condition physique des malheureux Geoff Hales, il a téléphoné à la télé ¬ Kirkby police, qui est venu tour immédiatement.L'agriculteur a commenté Stephen Salon lorsqu'il a été interrogé: «Ceux gars ont été vraiment peur quand ils ont appelé. Ils n'ont pas été embêter. "Trois policiers sont arrivés à la ferme, et je suis retourné avec Stephen Simpson à l'endroit. Un des officiers était Pc. McCluskie. Il a dit aux investisse-igators qu '«il ne fait aucun doute qu'ils ont eu peur, à la fois visible et physiquement. Je pense qu'ils ont vu quelque chose définitivement. Le garçon qui était asthmatique a été assis à l'arrière de la voiture quand nous sommes arrivés. Ses genoux tremblaient, il était blanc et il ne pouvait pas parler correctement. Quand nous sommes arrivés à l'endroit que je pris la route vers la droite et j'ai bloqué mes portières. Je ne voudrais pas y être allé moi-même, sans un autoradio. "Les policiers ont fouillé la zone pendant plus d'une demi-heure, mais ce n'était évidemment très difficile dans l'obscurité. Rien du tout n'a été trouvée. Stephen Balon revint quelques jours plus tard, et regarda dans la zone avec les témoins. Rien n'a été trouvé et aucun lectures inhabituelles ont été enregistrées sur un compteur Geiger.L'activité OVNI dans le domaineCette région a en aucun cas été dépourvue de l'activité OVNI. En effet, deux très intéressantes CE-III des événements ont eu lieu dans la proximité assez proche de la place dans les trois pièces ans.Le 18 mai 1975, trois témoins à Rainhill, Merseyside (environ 5 miles au sud) ont rapporté l'atterrissage d'un OVNI dans un bosquet de trees.I L'objet semblait Iike trois balles de tennis dans une formation triangulaire. En fouillant les lieux de l'incident quelques empreintes de pas inhabituelles ont été trouvés qui a conduit à une mare aux canards. Ils ont été en forme de carré, sans l'étape ¬, mesurant 14 pouces par 6 pouces, et ont été fortement découpée. L'impression était acquise qu'ils ont été faites par un chiffre volumineux et lourds qui Face à l'ouest: à gauche la route qui aurait dû être prise. Fléché, le tournant pris accidentellementa apparemment été mis dans l'environnement tout d'un coup, et sorti tout aussi soudainement (les étapes a commencé et s'est terminée très clairement dans le milieu d'un grand morceau de terrain boueux).Puis, le 11 mai 1976 est venu la rencontre de Mme Kent à supérieur Fold, Greater Manchester, 2 quand elle a observé une figure dans un costume argenté à côté d'un OVNI sphérique. Fold est supérieur d'environ neuf miles à l'est de Rainford.Ces corrélations sont intéressants, si ce n'est pas important. Cependant, il n'allait pas tarder à être découvert que la police avait reçu de façon indépendante, plusieurs rapports de quelque chose vu même Gloser à Rainford le jour avant que les quatre hommes rencontrés l'humain ¬ oid. Le principal ensemble de témoins de ce rapport étaient en Shevington, Greater Manchester, un village proche de Wigan et environ trois miles au nord-est de Rainford. Ils ont requis l'anonymat, mais se composent d'un hushand et la femme, de leur locataire, et un voisin qui avaient tous été en regardant la télévision le soir du réveillon du Nouvel An. Le programme s'est terminé à environ 1,45 h Janvier lst, et c'était une nuit froide éclairée par la lune.L'abject a été décrite comme une papille circulaire de la lumière, qui était de couleur rouge vif, avec une teinte bleuâtre à elle, et qui a donné un effet flou violet globale. Il était plus léger sur la face inférieure et a donné l'apparence d'être éclairée de l'intérieur. Elle illuminait les environs et a été clairement perçue comme une lueur, même quand il est allé derrière les maisons.Le disque était très grande (environ dix pouces de diamètre à bout de bras!) Et a été extrêmement faible (décrit comme le toit de hauteur). Sa vitesse était assez lente, qui rappelle quelque peu d'un hélicoptère, mais en apparence totalement différente, et avec absolument aucun bruit. L'esprit ¬ blesses a gardé en vue pour entre trois ou quatre minutes pendant qu'il se déplaçait vers l'Ouest Sud-Sud.Le cours que l'abject roulait aurait-il fallu directement vers Rainford, qui est bien sûr très intéressant. Dans ce cours, il passerait à proximité du village de Orrell (environ deux miles au nord-est de Rainford) et c'est de là que plusieurs autres témoins s'avança à la police et a déclaré avoir vu une forme de cigare rouge se déplacer du Sud-Ouest. Ces rapports étaient tous indépendants, et ils n'ont jamais été publiés dans une foret. Qu'ils aient ou non aucun rapport avec l'Rainford rencontrent le jour qui suit est, bien sûr, la question ta ouvert.Suite à la publication de l'en-contre Rainford dans la presse nationale (où, bien souvent Staries les hommes ont été tordus avec des commentaires facétieux à leur sujet après avoir vu un Cyberman `'*), un autre événement le plus intéressant a été porté à la connaissance des enquêteurs.Cette observation a impliqué deux policiers, pièces Lowe et Roberts, de la Division de Prescot. Le 11 Janvier 1978, à 16h45, ils étaient en patrouille de la circulation sur l'autoroute M62 à proximité de Rainhill (rappelez-vous l'observation 1975 a mentionné cartier). Ils ont vu une lumière blanche brillante dans le ciel nordique planant au-dessus Power Station Bold. Après une dizaine de secondes cette lumière a commencé à palpiter, puis déplacé à travers le ciel à une vitesse fantastique de haver dans le sud sur la station de Fiddlers Ferry puissance. Ici, il a commencé à palpiter à nouveau après environ deux secondes et a été clairement perçu comme un 'T' inversé forme qui brillait très vives. Après un temps total d'observation d'une vingtaine de secondes, le UFO strié loin, verticaIly, réduit à un point de lumière qui a disparu dans un deuxième ou SA.Ce rapport a été étudiée par Peter Hough de l'Association de Manchester UFO Research, en collaboration avec Arthur Tomiinson de DIGAP. Évidemment, il semble peu probable que cela devrait être juste une coïncidence que la lumière devrait apparaître au-dessus des centrales Botte dans la région.Il semblerait que quelque chose de très étrange a eu lieu au cours de ces semaines dans cette petite zone et, en fait, au moment où j'écris ceci, une autre rencontre intéressante rnost fin de la troisième sorte de la zone a été rapportée (ce tirne impliquant des entités et d'ovnis), et est l'objet d'une enquête détaillée menée par UFOIN. Cela a eu lieu à Frodsham le 27 Janvier, 1978.ConclusionsIl semble peu douteux que les quatre hommes ont vu quelque chose de très inhabituel qui a causé leur grande frayeur. La preuve circonstancielle pointe vers la possibilité que ce n'était en effet une rencontre avec un OVNI occupant, même si nous devons garder à l'esprit d'autres considérations.# 1 est pas totalement impossible que les hommes ont été soumis à un canular par quelqu'un qui habillé dans un costume. Toutefois, en tenant compte de l'heure et à distance Ness ¬ de l'emplacement le sens de tout un tel canular semble très difficile à imaginer. Certes, la police voir ce que seulement une possibilité éloignée et, franchement, sont très intrigués par ce que les témoins ont vu. Ils savent seulement qu'ils ont vu quelque chose.Les enquêtes menées par les ufologues et des policiers ont découvert aucune explication plausible de ces événements, et personne n'a Corne de l'avant d'admettre qu'ils sont responsables de quelque expérience bizarre ou canular.De toute évidence, la description peut se rapporter à un occupant UFO - mais tout ce que nous pouvons faire à l'heure actuelle est terni le cas non identifié et laisser la question ouverte.Références:(P.4) Cyberman étaient des créatures de fiction dans un Doctor Who série télévisée de la BBC.1. Mid une terre OVNI à Rainhill? Randles, J. BUFORA Journal Sept / Oct. 1975.2. FSR Vol.22, n ° 3 p. 27 (1976 séries)Fsr 1978 6

2 janvier 1978

Zig1574 Zig1575 HUMANOID ENCOUNTER AT RAINFORD Jenny Randles This UFOIN report has kreen prepared following considerable work by Stephen Balon, an investigator for the long-standing Lancashire group DIGAP. The assistance of Bill Skellon, also of DIGAP, and Tony Pace, of BUFORA, is gratefully acknowledged in parts of the investigation. Stephen Balon has now joined the UFOIN team.

T HIS incident involves the encounter of four young men with a strange humanoid figure on an isolated road near Rainford, Merseyside. Although there was no actual UFO sighting at the time, the case is of special interest for several reasons. First, the entity described corresponds closely with several seen in direct association with the UFO phenomenon. Secondly, reports were received of UFO activity in the immediate area just 46 hours previous to the encounter and, thirdly, the Mersey-side/South Lancashire/North Cheshire region became the fucus for an important "flap" immediately foll¬owing this incident. The locality The events took place on an old coach road in Merseyside, midway between the villages of Rain¬ ford and Kirkby (just a few miles north east of the City of Liverpool). In fact the exact location is precisely on the borders of the three counties: Merseyside, Greater Manchester and Lancashire. The area is desolate, with few signs of human habitation save one or two farms. It is mostly open mossland, known by several names including Kirkby Mass. It is situated two and a half miles north west of the town of St. Helens, and the road itself runs almost due north to south into the estates of the Knowsley Safari Park, •hich is famous for its reservation of wild animais. The coach road is little used and is quite narrow, being lined by trees along its perfectly straight route. There are muddy ditches to the sides, and then grays and scrubland, and there are no lights of any type along its course.

NORTHERN UFO NETWORK ANNUAL CONFERENCE To be heid in Scunthorpe, South Humberside, on June 24th, 1978. The theme will be "CLOSE ENCOUNTERS" with an accent on the 'new' ufology. Admission (subject to revision) 50p Details from: NIGEL WATSON, 1 Angerstein Road, Scunthorpe, South Humberside, DN17 2LZ

The incident Four young men in their early twenties had been out for the evening of January 2, 1978, and were returning from the direction of Rainford to the Liverpool area where they live. The men were Geoff Hales (who was driving), Stephen Simpson, Glynn Mathews and Keith Thomas. They had stopped on the way home for a drink, but this was by no means enough to have impaired their judgement, and in fact the police were able to confirm that the men were not in any way intoxicated. The time was about 11.15 p.m. as they drove out of Rainford on the B 5203 road. They turned left on to the old coach road, crossing the A 570 and proceeding for about a mile through open country-side, heading West South West. At a spot that we have been able ta locate as OS Reference Sj 456007 they came to a crossroads. To follow their scheduled route towards the A 580 they should have turned left at this point. In fact they turned right, which in the conditions prevailing was a very easy mistake to make, rince the surround¬ings are featureless and are somewhat similar in ail directions. Geoff, the driver, quickly realised his error and braked sharply. The car was only travelling at about 30 m.p.h., but the road surface was slightly greasy and the back wheels skidded. The car moved over on to the verge., and then into the muddy ditch where it was stopped (apparently by normal means). Geoff was the first to see the figure, illuminated in the beams of the headlights. It was standing in the middle of the road at an estimated distance of 25 feet from them. The entity Ail the witnesses were consistent in their descript¬ions of what they saw. There were slight discrepancies

over minor details, such as height (although ail agreed that this was at least 6' 6" and possibly as much as 7'), but in general nothing more than one might expect. It seems the entity was basically humanoid, and was clad in a one piece suit of a flourescent white colour. In fact the suit was said to glow. There were white boots, which were quite short, and a rounded helmet which had no visible protrusions or openings. There was no indication of facial features, and no sign of a joint between the head and body parts of the suit. The body was very broad — much broader than one would normally expect for a man, and the other unusual feature was the description of the anus. These were very short and in fact, some estimates were that they were only about 8 inches long. The men are not certain what the hands were Iike. They were darker than the rest of the body, but it is not clear whether there were gloves on them or not. They did give the impression of claws but, unlike the newspaper accounts which stated that the figure did have claws, the witnesses do not daim this with any certainty. The only other feature of the entity was a rect-angular box on its chest, in the middle portion directly underneath' the head. This stood out in relief as if raised from the body, and had on it two red lights which flashed ôn and off in rapid alternation. The basic description does not conforrn with any clothing or gear used by experimental workers, or other such persans, by some strange circumstances, who might have been in this remote spot. In any event the men are certain of the "non human"• features that the figure seemed to possess. After effects As one might expect the men were somewhat un-nerved by this experience and their first thoughts were to "get the hell out of there." Geoff attempted to get the car into reverse gear and back out. As he was doing so the figure took three or four steps in their direction, appearing both to be hesitant, and as surprised and frightened as they were. Now Geoff Hales is an asthmatic and the symptoms of this illness can be brought on suddenly by tright, and it was when the creature moved forward that he had an attack. There followed a frantic struggle inside the vehicle to get them away from the scene. Eventually they did manage to get away and drove off down the road which they should have taken originally. In all the duration of the sighting of the entity was about 20 seconds, and as they drove off along the path the witnesses were terrified. The first habitation they came to was Brown Birch Farm. Here they stopped and, despite the Iate hour, rushed to the farmhouse and urgently awoke the farmer. Seeing their state of extreme distress, and the unhappy physical condition of Geoff Hales he tele¬phoned the Kirkby Police, who came round immediately. The farmer commented to Stephen Salon when he was interviewed: "Those lads were really scared

when they called. They were not messing about." Three policemen arrived at the farmhouse, and went back with Stephen Simpson to the spot. One of the officers was Pc. McCluskie. He told the invest-igators that "There was no doubt they were scared, both visibly and physically. I think they definitely saw something. The lad who was asthmatic was sat in the back of the car when we arrived. His knees were shaking, he was white and he couldn't speak properly. When we got to the spot I took the road to the right and I locked my car doors. I wouldn't have gone there on my own without a car radio." The police searched the area for over half an hour, but this was obviously quite difficult in the dark. Nothing at all was found. Stephen Balon returned a few days later and looked at the area with the witnesses. Nothing was found and no unusual readings were recorded on a geiger counter. UFO activity in the area This region has by no means been devoid of UFO activity. Indeed two highly interesting CE-III events have happened in fairly close proximity to the spot within the part three years. On May 18, 1975, three witnesses at Rainhill, Merseyside (about 5 miles to the south) reported the landing of a UFO in a copse of trees.I The object looked Iike three tennis balls in a triangular formation. On searching the scene of the incident some unusual footprints were found which led up to a duck pond. They were square shaped with no in¬step, measuring 14 inches by 6 inches, and were heavily indented. The impression gained was that they were made by a large and heavy figure which

Facing west: to the left the road which should have been taken. Arrowed, the turning accidentally taken was apparently put into the environment suddenly, and taken out just as suddenly (the steps began and ended quite clearly in the middle of a large patch of muddy ground). Then on May 11, 1976 came the encounter of Mrs. Kent at Higher Fold, Greater Manchester,2 when she observed a figure in a silvery suit beside a spherical UFO. Higher Fold is about nine miles east of Rainford. These correlations are interesting, if not important. However, it was soon to be discovered that the police had received independently, several reports of something seen even Gloser to Rainford on the day before the four men encountered the human¬oid.

The principal set of witnesses for this report were in Shevington, Greater Manchester, a village close to Wigan and about three miles north east of Rainford. They have requested anonymity, but consist of a hushand and wife, their lodger, and a neighbour who had all been watching TV on New Year's Eve. The programme finished at about 1.45 a.m. on January lst, and it was a cold moonlit night. The abject was described as a circular dise of light, which was bright red in colour, with a bluish tinge to it, and which gave a fuzzy purple effect overall. It was lighter on the underside and gave the appearance of being lit from within. It illuminated the surroundings and was clearly seen as a glow even when it went behind houses. The disc was very large (about ten inch diameter at arm's length!) and was extremely low (described as roof-top height). Its speed was quite slow, somewhat reminiscent of a helicopter, but in appearance totally different, and with absolutely no sound. The wit¬nesses kept it in view for between three or four minutes as it moved towards the South South West. The course that the abject was travelling would have taken it directly towards Rainford, which is of course very interesting. On this course it would pass close to the village of Orrell (about two miles north east of Rainford) and it was from here that several more witnesses came forward to the police and reported seeing a red cigar shape moving South West. These reports were all independent, and they have never been published in any foret. Whether or not they bear any relation to the Rainford encounter the following day is, of course, open ta question. Following the publication of the Rainford en-counter in the national press (where quite typically the men's staries were twisted with facetious comments about them having seen a `Cyberman'*) another most interesting event was brought to the notice of investigators. This sighting involved two policemen, Pcs Lowe and Roberts, from the Prescot Division. On January 11, 1978, at 4.45 p.m. they were on traffic patrol on the M62 motorway near Rainhill (remember the 1975 sighting mentioned cartier). They saw a brilliant white light in the northern sky hovering over Bold Power Station. After some ten seconds this light began to pulsate, and then moved across the sky at a fantastic speed to haver in the south over Fiddlers Ferry Power Station. Here it began to pulsate again after about two seconds and was clearly seen as an inverted 'T' shape which glowed very brightly. After a total observation time of about twenty seconds the UFO streaked away, verticaIly, reduced to a pinpoint of light which vanished within a second or sa. This report was investigated by Peter Hough of the Manchester UFO Research Association, working with Arthur Tomiinson of DIGAP. Obviously it seems unlikely that it should be just coincidence that the light should appear over botte power stations in the area. It would seem that something very odd took place during these weeks in this small area and indeed, as I write this, another rnost interesting close encounter of the third kind from the area has been reported (this tirne involving entities and UFO), and is the subject of a detailed investigation by UFOIN. This took place at Frodsham on January 27, 1978. Conclusions There seems little doubt that the four men saw something very unusual which caused them great fright. The circumstantial evidence points to the possibility that this was indeed an encounter with a UFO occupant, although we must bear other considerations in mind. 1# is not totally impossible that the men were subjected to a hoax by someone who dressed up in a suit. However, bearing in mind the hour and remote¬ness of the location the sense of any such a hoax seems very hard to imagine. Certainly the police view this as only a remote possibility and, frankly, are very puzzled by what the witnesses saw. They only know that they saw something. Investigations by ufologists and police have not uncovered any plausible explanation for these events, and nobody has corne forward to admit that they were responsible for some bizzare experiment or hoax. Quite clearly, the description may relate to a UFO occupant — but all we can do at the present moment is terni the case unidentified and leave the matter open. References: (p.4) Cyberman were fictional creatures in a Doctor Who BBC television series. 1. Mid a UFO land at Rainhill?' Randles, J. BUFORA Journal Sept/Oct. 1975. 2. FSR Vol.22, No. 3 p. 27 (1976 series) Fsr 1978 6

 

  2 janvier 1978 Risley, Cheshire

Zig1605Zig1606RENCONTRE entité àRISLEYJenny Randles et Paul WetnallCette enquête UFOIN détaillée de ce qui semble être une rencontre rapprochée du quatrième type a été entreprise à la suite des enquêtes initiales de l'Association de Manchester UFO Research. Des remerciements spéciaux aux membres Peter Warrington et Peter Hough doit être donnée.17 mars 1978, Risley, Cheshire CE4 (EM, Physio, Psycho) * Les lecteurs se souviendront que tard dans la nuit de2 janvier 1978, quatre jeunes hommes qui reviennent d'une soirée a rencontré un chiffre étrange de humanoid sur une route isolée près entraîneur Rainford, Merseyside. En effet, le début de 1978 semble avoir produit une série de rencontres rapprochées dans le Merseyside et de Cheshire régions du comté. Cet incident particulier est un plus dans la série des observations surprenantes de apparemment liés aux ovnis vus chiffres sans la présence d'un OVNI. Toutefois, dans ce cas le cas prouve d'intérêt beaucoup plus grand en raison des effets associatifs. Ces effets, il est ajouté, est sorti presque par hasard au cours des enquêtes. Il était évident que le témoin lui-même placé aucune importance sur plusieurs d'entre eux, et très probablement omis de mentionner thern aux ufologues autres qui descendaient sur lui en hordes avides. Pour nos esprits c'est un point intéressant, car il pose la question: «Combien d'autres observations apparemment inoccuous pourrait en fait se révéler de beaucoup plus signific ¬ ment si les bonnes questions sont posées à des témoins"Le lundi 13 Mars 1978, le long-métrage Close Encounters du troisième type a eu une première royale à Londres. Pendant des semaines, autour cette fois au sujet de la Grande-Bretagne avait été saisi par la folie OVNI. Il est regrettable pour le service ingénieur Ken Edwards qu'il était la première personne après cette expérience à une application ¬ rencontre arently véritable proximité de ce type et d'avoir cette histoire rendue publique.Ken a sa rencontre fin le vendredi, Mars 17 et le soir de la journée suivante, il a été diffusé sur toutes les stations de radio locales, et il est apparu dans la presse locale. Le lendemain, dimanche Mars 19, la presse nationale s'empare de l'histoire et portaient des titres tels que "Close Encounter comme Ken rencontre un monstre" (Sunday People), "poutres géantes argenté fantastique lumière" (Sunday Post) et le ridicule " Ken et un tlàsher de l'espace extra-atmosphérique "(Nouvelles du monde). «Ibis abouti à des ufologues, les médias et les touristes hommes trom plaine grouillent autour de la modeste demi ¬ detatched la maison de Ken et Barbara qui savait à peine ce qui venait de les frapper! Comme les destins aurait il une conférence de la pseudo société religieuse Aetherius a été prévue pour les environs de Warrington, quelques jours après et les voisins racontent une histoire effrayante de pratiquement toute la bande des délégués qui apparaissent en dehors de la maison à la recherche du couple non ¬ chance. A cette époque, ils avaient en fait disparu en retraite, leurs plans pour des vacances déjà gravement perturbé par cette invasion de leur vie privée.Cet aspect de l'épisode est d'une importance parce qu'il a amené certaines personnes à acquérir une fausse impression du témoin. En fait c'était la police qui avait déclaré aux médias de la rencontre, informer ¬ ment local Warrington Guardian, le samedi matin. Ken Edwards rappelle leur donnant perm ission-pour ce faire comme ils ont dit que les nouvelles locales de papier souvent sonné pour les histoires d'intérêt immédiat de ce genre. Compte tenu de la pression, il était sous la suite de son expérience ce fut naturel, et Ken insiste sur le fait qu'il dit à la police qu'il était bien de faire cela "... à condition qu'il n'alla pas plus loin." Évidemment bain de la police et le témoin a mal interprété la situation actuelle (encore une fois très compréhensible que le grand film n'était pas encore arrivé dans le nord de l'Angleterre à cette époque, et Ken n'avait plus qu'un intérêt passage ordinaire dans OVNI). Le journal local de détection l'occasion d'une grande histoire à leur porte avait dévoilé les détails des agences et tout le monde est devenu intéressé. Ken et Barbara ont été balayés, même si il faut dire qu'ils n'ont jamais fait un sou de la publicité qui en résulte. Il a été accepté par eux, mais ils n'ont pas s'y complaire. En effet, Ken est le genre de personne qui serait selon toute ¬ omodate, et n'aimait pas à dire non à tout organisme qui a demandé à ¬ entendre son histoire. La seule fois où il s'est fâché était lorsque les représentants de la Société Aetherius arrivé de lui dire qu'il avait été "choisi par Dieu." Alors que n'étant pas un persan sur ¬ religieux, qu'il considérait de tels propos, non seulement comme un non-sens, mais un peu méprisable -, mais même alors, assis à l'inconfort et permis à la société à-dire sa pièce et puis s'en vont.Ceci, et l'impact des nombreux UFO investisse-igators, chacun d'entre eux pensaient qu'ils avaient le droit de son temps, était le hersage situation de Ken Edwards avait été confronté à quand nous s'est approché de lui pour une enquête complète de trois semaines. La suite de la rencontre. Ce fut une politique délibérée de lui donner le temps de respirer. Nous avions déjà établi un rapport avec lui dans la mesure où nous savions que le contour de ce qui s'était passé. Dans ce cas la presse sont ta être félicité pour avoir leurs faits raisonnablement* Voir "Édition de données d'OVNI» à la page 22. Lieu de Risleycorriger. La seule chose déplorable est l'étendue de ce qu'ils ont laissé dehors!La rencontreKen Edwards, âgé de 39 ans, est un ingénieur de service qui vit au Fearnhead, Warrington, Cheshire. La région est sur le bord de la ville de Warrington New développe-ment avec plusieurs domaines de l'industrie légère (principalement distributive et électrique) et un lot de logements neufs (une grande partie de ce pas vétérinaire occupé). Il est agréablement sous ¬ urbaine, et dans un mile ou de l'espace rural à l'Est. Entre Warrington et Manchester, il s'étend à environ dix miles de tourbière mossland connus sous le nom Chat Moss. En marge de cette Risley mensonges, où, en dehors d'un centre de détention provisoire grande, il ya une usine d'énergie atomique de recherche rattaché à l'Université de Manchester.Le vendredi soir, Ken était allé dans sa camionnette pour assister à une réunion syndicale. Ce fut à vendre dans le Grand Manchester, une quinzaine de miles de distance. C'était un événement régulier pour assister à ces réunions, et la route qu'il a pris la maison était une très familier, le long de la nouvellement construite l'autoroute M62 qui traverse Chat Moss de l'Est à l'Ouest. Désactivation ici environ un mile et demi de la maison qu'il se rendrait le long du chemin Dayton, en passant sur le site Relais nouvelle AA, la caserne des pompiers, le réacteur et d'autres bâtiments de l'usine de l'énergie atomique. Cette dernière section du parcours est encore plus familier à Ken, qui est un itinéraire quotidien, en rentrant du travail.Ken avait laissé vendre à environ 23h00 eta été à la Risley désactiver à l'approche 11h30. Il est passé de la circulation sur l'autoroute comme il éteint, mais il a rencontré rien après cela jusqu'à ce qu'il partit à la maison après son expérience, à un moment les détails consciemment rappelés indiquerait était d'environ 0h25 ou plus tard. Apparemment, il n'est pas nécessairement significatif qu'aucun circulation, adopté par car il ya un effort local pour maintenir le trafic loin de cette route tandis que le site est encore en développement. Cela se fait principalement par pas signer ¬ affichage des directions, de sorte que seuls les habitants locaux sont fiables aux de l'utiliser comme un raccourci.Après avoir été sortie de l'autoroute pendant une minute ou si Ken avait accéléré à seulement environ 30 mph. Il avait passé sur le site AA à sa droite et s'approchait de la caserne de pompiers sur sa gauche (1/4 mile à venir) et le réacteur à sa droite (également 'A-mile). Sur la droite était un talus, une dizaine de fget, haute surmontée d'un morceau plat de terre en friche. Quelques buissons bordée voir ici et là. A sa gauche était une barrière de sécurité 10 pi de haut, parallèlement à la route aussi loin que la caserne des pompiers (voir schéma). Le pied de cette barrière est enfoui au plus profond dans le sol, et est surmonté de barbelés.Phares de la camionnette étaient sur la poutre pleine, et à environ 100 mètres sur la droite au sommet de la digue Ken aperçut une figure étrange. Au début, il pensait que c'était seulement quelqu'un qui grimpe vers le bas, inhabituel car il était à ce moment-là de la nuit. Cepen-dant, quand il a observé la méthode de "descendre" et le costume particulier de la figure, il est devenu perplexe, et un ralentissement de la camionnette vers le bas. Au cours des dix prochaines secondes environ le chiffre est descendu à fond de la digue. Comme il se tenait là sur un point d'herbe qui flanquait la route, Ken a décidé d'arrêter. Il a tiré sur le côté à environ 50 mètres de la figure, intrigué, mais pas trop effrayé.La chose la plus étrange "qu'il" - comme Ken se réfère à l'entité - était qu'il marchait dans un mode voûté. Ce qu'il a fait avec les bras tendus en avant, contrairement à un humain qui aurait inévitablement pour équilibrer l'arrière dans une certaine mesure pour éviter le basculement. Nous avons essayé cette méthode de se promener dans un em-bankment qui est raide et pas du tout facile à grimper vers le bas en aucune façon. Il n'y avait pas moyen que l'entité, tel que décrit - si humaine - aurait pu marcher vers le bas de la manière indiquée. Ken reste très intrigué par cela, mais a été encore plus surpris par l'apparition de la figure elle-même.La créature était grand (environ sept pieds) avec un corps large et bras qui s'étendait jusqu'à directement sur la poitrine et non à partir des épaules. Le corps était raide, et il semblait marcher à partir des hanches comme si elle n'avait pas les articulations du genou. Pas de marquage ont été remarquées sur le corps, qui brillait une sorte d'argent mat, comme si englobait totalement dans un type bleu de chauffe du vêtement. La partie ANLY de la figure que ce n'était pas l'argent était à la tête, et cela était obscur. Il était également très ronde et a donné l'impression d'être enfermé dans un casque de type passe-montagne, Pas de bosses ont été vus comme les voitures, le nez ou la bouche, mais il y avait deux petits yeux ronds. Il semblait y avoir aucune ligne de cheveux.Cette apparition bizarre procédé à traverser la route devant le témoin, se déplaçant à travers un angle de son champ de vision. Il a procédé à un rythme tranquille et peut-être pris une demi-minute à pied de la veille au centre de la route, où il s'est arrêté une trentaine de pieds à l'avant de la camionnette. Ken était maintenant au courant que c'était quelque chose de très bizarre et il est devenu de plus en plus peur.La figure se tenait au centre de la route pendant environ une minute. Au cours de cette firme qu'il a tourné sa tête vers le fourgon et deux arbres ou de la lumière ont été projetés dans les yeux et a heurté le témoin. Ken Edwards est certain que ceux-ci ne sont pas simplement dus à la réflexion des phares dans les yeux, mais il semble être une fonction ta des yeux eux-mêmes. Ces faisceaux de lumière ont divergé légèrement, mais chacun d'eux était encore d'environ six pouces de large quand ils ont atteint le fourgon. Ils sont restés en vue tout le temps que l'entité a regardé vers lui.Après une minute de ce match `regarder« l'entité a continué à marcher le long de la ligne qu'il avait prise à l'origine, et passa dans les quinze pieds de la camionnette. Il a ensuite abordé la barrière de sécurité juste avant de la camionnette. À aucun moment, ne le témoin ont une vue frontale complète de l'entité en raison de la route il a fallu traverser la route. Au lieu de cela, il avait une vue de côté - il a tourné sa tête pour projeter des faisceaux de lumière - et une vue partielle de l'arrière; aucune différence n'a été observée dans le "costume" porté par la figure.À l'approche de la clôture de sécurité de l'entité a soulevé ses bras de manière à ce que les doigts semblent pointer vers la clôture. (Ken ne pouvait pas voir les doigts donc c'est pure supposition.) L'entité alors arrêté momentanément, a baissé ses bras, et se dirigea vers l'avant tout droit à travers la clôture: A aucun moment at-il remarqué la clôture ou la figure tour transparente ou Jose son apparence solide. La créature vient de traverser, comme si elle n'était pas là, et a ensuite été vu à l'autre côté avec la clôture encore complètement intacte. Il n'y a aucun signe du tout de tout dommage à l'escrime, et aucune manière dans laquelle illusion d'optique pourrait avoir causé l'effet rapporté. Il semble y avoir aucune explication rationnelle à cet aspect de l'histoire du tout.Une fois à l'autre côté de la clôture le chiffre a continué de marcher à la même vitesse et escalada le talus (qui était légèrement plus élevée de ce côté) et a disparu au-dessus. Total L'entité, basée sur le croquis Ken Edwarddurée de cette séquence d'événements (y compris environ une minute lorsque le chiffre a été arrêté au milieu de la route) peut avoir été plus de trois ou quatre minutes.Aspects subjectifs de la rencontreSa loin la rencontre semble très simple, et typique d'autres incidents similaires. Toutefois, les cotisations à quelque chose de plus étaient à venir lorsque le témoin a décrit avoir le sentiment que l'incident avait duré beaucoup plus longtemps que il est évident qu'elle aurait pu faire. Il a dit qu'il savait qu'il n'aurait pas duré plus de trois ou quatre minutes, mais subjectivement, c'était comme si elle avait duré au moins quinze minutes. Lorsque nous avons sondé dans le temps la femme de Ken aspect attesté le fait qu'il était arrivé à la maison vers 00h30 (une heure après le premier contact de l'entité). Le lecteur de cet endroit à son domicile (ce qui explique Ken il a fait beaucoup plus vite que d'habitude une fois qu'il s'est passe) prend moins de cinq minutes. En d'autres termes, nous avons une grande inconsistancy ici, avec quelque chose comme trois quarts d'heure restant à être pris en compte.Ken est au courant de cet écart. Cependant, il ne considère pas qu'il est tout sinistre derrière elle. Son opinion est qu'il a été si terrifiés après la rencontre qu'il était assis dans un état de grande crainte pour ce a la longueur du temps avant d'être en mesure de chasser. Son commentaire était: «Vingt minutes semble loin le temps je sais, mais j'ai été pétrifié et je ne veux pas passer par ce nouveau." Indépendamment du fait qu'il s'agit d'un probable après-réaction, il semble peu probable que doit il rester dans le seul endroit depuis si longtemps, puis d'entraînement décollé à grande vitesse. Son esprit est vide de tout ce qui aurait pu se passer, et l'écart de temps il reste.Lorsque l'entité a regardé vers Ken et brillaient les faisceaux de lumière à lui, il dit qu'il se sentait bizarre, Son la tête se mit à nager avec des pensées étranges, des centaines apparemment se précipiter à travers son esprit à la fois. Parmi ceux-ci, il ne peut que rappeler un. Avant cette expérience, il n'avait pas de vues sur le phénomène OVNI d'une façon ou d'une autre, mais la pensée dominante au cours de la "correspondance regarder" était "... est-ce quelque chose de l'espace et ce qui ne le veux avec moi?"Également au cours de cette phase de l'expérience le témoin a senti une sensation curieuse. Il la décrit comme étant semblable à «... quelqu'un qui a deux énormes mains en appuyant sur moi du haut. La pression était énorme." Cette force, ou quoi que ce fût, semble avoir paralysé, et il est resté pendant quelques minutes après la figure avait disparu. Il rappelle d'essayer d'apporter ses mains sur le volant pour s'éloigner, mais pour une période de temps inconnue, il ne pouvait pas le faire. Il ne pouvait pas déplacer les muscles du corps, sauf les yeux, qui avaient suivi le cours de l'entité autour de la partie de la fourgonnette.Ken ne sais pas s'il y avait des effets sur le moteur ou les lumières. Il ne se souvient pas, et ne se souvient pas également de mettre le moteur hors tension ou sous tension. 1f il a couru pendant toute la durée de l'expérience, il y avait pas d'effets notables sur la suite de la performance de la fourgonnette ou la quantité d'essence utilisée par celle-ci. Il est également intéressant de noter que le seul trafic de lui passer au cours de l'expérience est venu au moment où il s'éloignait pour conduire à la maison (ce qui serait à environ 12,25 h ou près de cinquante minutes après l'entité avait soi-disant disparu). Il a considéré l'arrêt des véhicules autres, mais a décidé contre elle. Il pensait que le pilote pense lui mati.Objectif séquellesQuand son mari rentra chez Barbara Edwards a immédiatement remarqué quelque chose n'allait pas. Ken était blanc et qui tremblent et se versa un whisky pour calmer ses nerfs. Il lui dit, "J'ai vu un homme d'argent." Après avoir récupéré calme bis il a commencé à se préparer pour le lit et participait d'une boisson nuit. Puis, soudain, il s'est entièrement habillé de nouveau et dit: «.? Je pense que je ferais mieux de s'adresser à la police Voulez-vous me prendre"Barbara l'a conduit au poste de police à Padgate, un mile de là. Ils ont pris très au sérieux son histoireet fait un rapport complet. Une fois convaincu qu'il cire sobre, authentique, et encore très peur, ils sont allés avec lui à la scène. Il n'y avait rien à trouver et aucun signe de quoi que ce soit après avoir traversé une clôture parfaitement intact. Ils sont ensuite allés à l'usine de l'énergie atomique et a raconté l'histoire. Ils ont pris un rapport complet et a promis de se pencher sur elle.C'était bien après 4h00 du matin quand Ken a finalementrentrés chez eux. Il était incapable de dormir et était jusqu'àtrès eariy, se sentir «très rugueuse». Il ne se sentait pasphysiquement, mais pour les nuits qui suivirent, il n'a pasdormir correctement. L'expérience a manifestement eu uneffet profond sur lui, et sa femme l'atteste. "Ilavait été très fortement ébranlée », dit-elle,« et je nesavoir quoi en faire. Je dois le voirmoi-même pour vraiment y croire. Mais il a vu quelque chose de trèsétrange, je sais. "La première chose inhabituelle KenEdwards a remarqué le lendemain que sa montre était dûarrêté à 11h45. On peut supposer que ce fut à un certain stade de la rencontre, et très probablement à la conculsion de celui-ci. Il a pris la montre et a essayé de le faire fonctionner, mais sans sucess. C'était un manuel montre ° Id et semblait avoir un défaut assez standard. Toutefois, il a décidé qu'il valait mieux ne pas essayer de le faire réparer au cas où il était important. Plusieurs personnes ont essayé plus tard de l'ONU-avec succès pour le faire fonctionner. Jenny Randles il a traité, mais qu'il ne fonctionnait pas, puis à un moment donné au cours de l'entrevue de Paul Whetnall le ramassa les bras croisés et il posa de nouveau. Quand il a été vérifié quelques minutes plus tard il a été constaté à travailler normalement. En vérifiant les deux semaines après cette entrevue, il a travaillé absolument normalement, et une fois de plus garder le temps parfait.La deuxième chose inhabituelle que Ken remarqué, c'est l'apparition au cours de cette première fin de semaine de trois sombres mA! Lcs à l'intérieur de trois doigts. Il y avait le petit doigt, et les deux doigts adjacents sur la main droite, et la marque étendu le long de la longueur des doigts. Et c'était comme un coup de soleil profonde, et fanée lentement au cours des trois prochaines semaines. Lors de l'entretien c'était juste détectable. Le témoin avait placé aucune signification réelle de ces marques, mais il est certain qu'ils ont développé immédiatement après la rencontre. Il n'a pas souffert de maladies de la peau dans le passé.D'une importance primordiale, cependant, semblent être les effets sur l'émetteur radio coûteux et récepteur incorporé dans la camionnette. Voyant un technicien de maintenance, cela est en utilisation régulière, et est vitale pour le travail de Ken. Il avait enfin été utilisé pour transmettre le jeudi, mais a été reçu normalement le vendredi avant la rencontre. Il était à côté pour être utilisé sur le lundi, quand Ken est retourné au travail, et il a été immédiatement évident qu'il ne fonctionnait pas. Voyant la propriété de la société pour laquelle il travaillait, il a été retourné, et c'est seulement un jour ou deux avant notre entrevue que le poste de radio, et les conclusions du departrnent service, ont été retournés. Apparemment, il y avait eu une surtension massive à travers l'ensemble qui avait brûlé l'ensemble du circuit de diode émettrice, et la plupart des condensateurs. Les dégâts étaient si importants (plus de £ 200 à réparer) qu'il était moins cher pour obtenir un nouvel ensemble que de réparer celui-ci. La spéculation était que la flambée avait été ramassé par le biais de l'antenne. Pas d'autres parties du système électrique de la fourgonnette ont été touchés.Une autre chose qui rnay ou peut-être pas d'importance: quelques jours après la rencontre d'un lapin mort a été trouvé par le témoin sur le point route à l'endroit où l'entité avait d'abord paru. h ne portait aucune marque sur elle d'indiquer pourquoi il était mort, et il avait disparu quand nous sommes arrivés à la scène. Lapins ne sont pas rares dans la région.La zone elle-même n'a pas montré des signes évidents de quoi que ce soit ayant Ianded. Il y avait une tache ovale d'herbe aplatie immédiatement au sommet de la digue, dont la plupart n'était probablement pas significative.D'autres expériences pour témoin dieKen Edwards n'avait jamais vu un OVNI, et il n'a eu des expériences psychiques avant w cet incident. Cependant, après la rencontre qu'il a eu trois expériences étranges. Le jeudi 23 Mars 1978, six jours après la première rencontre, il avait été interviewé par un investiagtor indépendant UFO de Leeds. Ayant été tenus en retard, il prit l'homme sur la scène de l'incident aux alentours de minuit. A l'endroit il s'est soudainement senti un retour de la sensation étrange qu'il avait ressenti pendant le «match de regarder." compléter avec la pression sur la tête. Il est sorti de la voiture et il marchait avec l'enquêteur vers le talus qui ils sont montés. Au sommet de l'enquêteur l'a quitté et est reparti, et c'est alors, dans la distance, qu'il avait vu la figure de nouveau, au sommet de la terre des déchets et en s'éloignant de lui. Il était bien en vue quelques secondes et, dans la crainte, il IEFT le remblai et rentra chez lui.A 02h00 sur Avril 2, il revenait par van de votre journée dans le Yorkshire. Avec lui, c'était sa femme. Venant de l'autoroute M62 ont suivi le même chemin et il a de nouveau été soumis ta le sentiment étrange. Pour des raisons de Sonie il s'arrêta au bord du chemin et est sorti. Il se tenait au milieu de la route et la sensation se sont renforcées. Pour un instant sa vision noircie complètement. Quand il a récupéré son retour dans la voiture et la maison Draye à grande vitesse. Depuis ce temps, il a poussé un long détour exprès ta éviter la zone et au moment de l'écriture (Avril 25) n'a pas eu de récidives de l'étrange sensation. Il n'a pas non eu des rêves étranges.A 3h00 le matin du 12, il a été Avril réveillé par un bruit étrange. Il était comme un bruit de ronflement profond qui semblait remplir la maison. Il est sorti de son lit pour voir s'il pouvait trouver de quoi il s'agissait (électrique quelque chose croyants avait été laissé sur). Il n'a pas réveiller sa femme, mais n'ont rien trouvé. Il a ensuite ouvert la fenêtre et regarda dehors. Le bruit était fort, mais il ne vit rien. Puis il s'est juste arrêté subitement et il est retourné au lit. Il a été découvert plus tard que deux hommes sur un site à Risley avait entendu le bruit et, levant les yeux, avait vu un rouge passe Uval abjecte à travers le ciel.L'activité OVNI autour de la date en questionAlors que la rencontre elle-même est fascinant il n'y a pas Implication directe apparente du phénomène OVNI. Cependant, il est intéressant de noter qu'il existe un grand nombre de rapports indépendants pour une période de 24 heures sur skie soit de la rencontre qui indiquent que l'activité OVNI était importante durant cette période (quoi que cela pourrait signifier).ConclusionsIl est l'opinion des enquêteurs que Ken Edwards avait une véritable expérience qui est étroitement liée à d'autres incidents similaires dans le passé où il existe une corrélation incontestable avec le phénomène OVNI. Une fois de plus la présente affaire illustre le chevauchement entre les ovnis et autres phénomènes paranormaux, avec les accents intensément subjectives, la répétabilité, et les similitudes entre le comportement de l'entité et celle d'un fantôme.La possibilité existe que quelque chose d'autre-transpiré - peut-être une expérience de contact - pendant la période laps de temps. Il se peut que perpétuer le souvenir d'une telle expérience a eu lieu après que l'entité avait disparu (en d'autres termes, l'amnésie choc normal) ou il peut avoir été induite amnésie pendant la période où les faisceaux de lumière ont été brillait au témoin. De toute façon la possibilité d'utiliser l'hypnose de régression afin de découvrir cette période manquante est actuellement à l'étude. Cependant, beaucoup de preuves (si elle était à paraître) serait à un niveau différent de l'objet-ivité, et peut même ne pas être pertinente ou même valables. En conséquence. h a été décidé de présenter les éléments de preuve objectif en soi et de fournir toute autre témoignage, si tant est qu'elle se matérialise jamais, dans un article ultérieur.Nous croyons que quelle que soit la relance de cet incident, et il peut être entièrement psychologique, il nous fournit des indications intéressantes sur la nature de l'expérience OVNI. Efforts AII de trouver une explication rationnelle ont échoué. Il avait été vérifié qu'il était définitivement PAS quelqu'un de l'usine de Risley dans n'importe quelle mission mystérieuse. Les policiers sont perplexes. En effet, il est un amusant petit post-scriptum.Le lundi suivant la rencontre de la police appelé pour voir M. Edwards et lui a demandé de les accompagner dans une voiture de patrouille. Ils l'ont emmené sur le site et ensuite à la caserne des pompiers. Sans avertissement, comme ils tournaient le coin, un pompier dans une combinaison spéciale de protection est sorti de derrière un bâtiment. Le costume était Iike un tablier d'argent."Est-ce que vous avez vu?" dit le policier se tournant vers Ken Edwards."Pas de chance Rien. Comme lui." a déclaré le témoin impassible.Les policiers se grattaient la tête à sa condamnation évidente et je suis retourné à la planche à dessin. Ils ont stili pas venir avec une réponse satisfaisante et ont maintenant amortis comme «juste un de ces incidents bizarres qui se produisent de temps à autre."De notre point de vue, bien sûr, il est plus intéressant. Ken Edwards présente des symptômes typiques d'un contacté. Stade précoce, et si nécessaire l'enquête va se poursuivre.Fsr 1978 2

2 janvier 1978

Zig1605 Zig1606

ENTITY ENCOUNTER AT RISLEY Jenny Randles and Paul Wetnall This detailed UFOIN investigation of what appears to be a close encounter of the fourth kind was undertaken following initial enquiries by the Manchester UFO Research Association. Special thanks to members Peter Warrington and Peter Hough must be given. March 17, 1978, Risley, Cheshire CE4 (EM, Physio, Psycho)*

READERS will recall that late on the night of January 2, 1978, four young men returning from a night out encountered a strange humanoid figure on a lonely coach road near Rainford, Merseyside. Indeed the early part of 1978 seems to have produced a spate of close encounters in the Merseyside and Cheshire county regions. This particular incident is one more in the series of puzzling observations of apparently UFO-related figures seen without the presence of a UFO. However, in this instance the case proves of much greater interest because of the associative effects. These effects, it is added, came out almost accidentally during the course of the investigations. It was obvious that the witness himself placed no importance on several of them, and quite probably failed to mention thern to the other ufologists who descended on him in eager hordes. To our minds this is an interesting point, because it begs the question: "How many other seemingly inoccuous sightings might in fact turn out to be of much greater signific¬ance if the right questions are asked of the witnesses?" On Monday March 13, 1978, the feature film Close Encounters of the Third Kind had a royal premiere in London. For weeks around about this time Britain had been gripped by UFO mania. It was unfortunate for service engineer Ken Edwards that he was the first person after this to experience an app¬arently genuine close encounter of this type and to have this story made public. Ken had his encounter late on Friday, March 17 and by the evening of the next day it was being broadcast on all local radio stations, and it appeared in the local press. The next day, Sunday March 19, the national press got hold of the story and carried headlines such as "Close Encounter as Ken meets a monster" (Sunday People), "Silvery giant beams light fantastic" (Sunday Post) and the ludicrous "Ken and a tlàsher from outer space" (News of the World). 'Ibis resulted in ufologists, the men trom media and plain sightseers swarming around the modest semi¬detatched home of Ken and Barbara who hardly knew what had hit them! As the fates would have it a conference of the pseudo religious Aetherius Society was scheduled for nearby Warrington some days afterwards and neighbours tell a frightening tale of practically the whole bunch of delegates appearing outside the house in search of the un¬ fortunate couple. By this time they had in fact gone into retreat, their plans for a holiday already severely disrupted by this invasion of their privacy. This aspect of the episode is of importance because it has caused some people to gain a false impression of the witness. In fact it was the police who had told the media of the encounter, inform¬ing the local Warrington Guardian on the Saturday morning. Ken Edwards recalls giving them perm-ission to do this as they said that the local news-paper often rang for stories of immediate interest such as this. In view of the pressure he was under following his experience this was natural, and Ken insists that he told the police that it was alright to do this "...provided it went no further." Obviously bath the police and the witness has misread the current situation (again very understandable as the big movie had not arrived in the north of England at that time, and Ken had no more than an ordinary passing interest in UFOs). The local paper sensing the opportunity for a big story on their doorstep had released details to the agencies and everyone became interested. Ken and Barbara were swept away, although it must be said that they never made a penny out of the publicity that resulted. It was accepted by them, but they did not revel in it. indeed, Ken is the sort of person who would acc¬omodate anyone, and did not like to say no to any¬body who asked to hear his story. The only time he became annoyed was when representatives of the Aetherius Society arrived to tell him that he had been "chosen by God." Whilst not being an over¬religious persan, he regarded such talk as not only nonsensical but somewhat contemptible — but even then sat out the discomfort and allowed the society to say its piece and then leave. This, and the impact of the many UFO invest-igators, each of whom thought they had a right to his time, was the harrowing situation Ken Edwards had been confronted with when we approached him for a complete investigation three weeks .following the encounter. This was deliberate policy to allow him time to breathe. We had already established a rapport with him to the extent that we knew the outline of what had happened. In this instance the press are ta be congratulated on getting their facts reasonably * See "Publishing of UFO Data" on page 22.

Location of Risley correct. The only lamentable thing is the extent of what they left out! The encounter Ken Edwards, aged 39, is a service engineer who lives at Fearnhead, Warrington, Cheshire. The area is on the edge of the Warrington New Town develop-ment with several light industry estates (mostly distributive and electrical) and a lot of new housing (much of it not vet occupied). It is pleasantly sub¬urban, and within a mile or so of rural land to the east. Between Warrington and Manchester there stretches about ten miles of peat bog mossland known as Chat Moss. On the fringes of this lies Risley, where apart from a large remand centre, there is an atomic energy research plant attached to Manchester University. On the Friday night Ken had gone in his van to attend a union meeting. This was at Sale in Greater Manchester, some fifteen miles distant. It was a regular occurrence to attend such meetings, and the route that he took home was a very familiar one, along the newly-built M62 motorway that runs across Chat Moss from East to West. Turning off here about a mile and a half from home he would travel along Dayton Road, passing the new AA Relay site, the fire station, the reactor and other buildings of the Atomic Energy plant. This last section of the journey is even more familiar to Ken, being a daily route on coming home from work. Ken had left Sale at approximately 11.00 p.m. and was at the Risley turn off at approaching 11.30. He' passed traffic on the motorway as he turned off, but met nothing after this until he drove off home after his experience, at a time the consciously recalled details would indicate was about 12.25 a.m. or later. Apparently it is not necessarily significant that no traffic passed by as there is a local effort to keep traffic away from this road while the site is still under development. This is done principally by not sign¬posting the directions, so that only local inhabitants are fiable to use it as a short cut. After being off the motorway for a minute or so Ken had accelerated to only about 30 mph. He had passed the AA site on his right and was approaching the fire station on his left (1/4 mile ahead) and the reactor on his right (also 'A-mile). On the right was an embankment, about ten fget high, topped by a flat piece of wasteland. A few bushes lined this here and there. On his left was a 10 ft.-high security fence running parallel to the road as far as the fire station (see diagram). The foot of this fence is buried deep into the ground, and is surmounted by barbed wire. The van's headlights were on full beam, and about 100 yards ahead on the right at the top of the embankment Ken caught sight of a strange figure. At first he thought it was only someone climbing down, unusual as it was at that time of night. How-ever, when he observed the method of "climbing down" and the peculiar garb of the figure he became puzzled, and slowed the van down. During the next ten seconds or so the figure descended to the bottom of the embankment. As it stood there on a verge of grass which flanked the roadside, Ken decided to stop. He pulled into the side about 50 yards from the figure, intrigued but not unduly frightened. The strangest thing about "it" — as Ken refers to the entity — was that it walked in a stooped fashion. This it did with arms stretched forward, unlike a human who would inevitably have to balance backwards to some extent to prevent toppling over. We have tried this method of walking down an em-bankment which is steep and by no means easy to

clamber down in any way. There was no way that the entity, as described — if human — could have walked down in the manner stated. Ken remains very puzzled by this, but was even more puzzled by the appearance of the figure itself. The creature was tall (about seven feet) with a broad body and arms that stretched up directly out of the chest and not from the shoulders. The body was stiff, and it seemed to walk from the hips as if it had no knee joints. No markings were noticed on the body, which shone a kind of dull silver as if encompassed totally in a boiler suit type of garment. The ànly part of the figure that was not silver was the head, and this was dark. It was also very round and gave the impression of being enclosed in a balaclava type helmet, No protruberances were seen such as cars, nose or mouth, but there were two small round eyes. There seemed to be no hair line. This weird apparition proceeded to cross the road ahead of the witness, moving at an angle across his field of view. It proceeded at a leisurely pace and took perhaps half a minute to walk from the verge to the centre of the road, where it stopped some thirty feet in front of the van. Ken was now aware that this was something very bizarre and he became progressively more frightened. The figure stood in the centre of the road for about a minute. During this firme it turned its head towards the van and two shafts or light were projected from the eyes and struck the witness. Ken Edwards is certain that these were not simply caused by headlight reflection from the eyes, but appeared ta be a function of the eyes themselves. These beams of light diverged slightly, but each were still only about six inches wide when they reached the van. They remained in view all the time that the entity looked towards him. After a minute of this `staring match' the entity continued to walk along the line that it had originally taken, and passed within fifteen feet of the van. It then approached the security fence just ahead of the van. At no point did the witness have a full frontal view of the entity due to the route it took across the road. Instead, he had a side view — it turned its head to project the beams of light — and a partial view of the back; no differences were observed in the "suit" worn by the figure. Upon approaching the security fence the entity raised its arms so that the fingers appeared to point towards the fence. (Ken could not see any fingers so this is pure supposition.) The entity then stopped momentarily, lowered its arms, and walked forwards straight through the fence: At no point did he notice the fence or figure turn transparent or Jose its solid appearance. The creature just walked through it as if it were not there, and then was seen at the far side with the fence still completely intact. There is no sign at all of any damage to the fencing, and no manner in which optical illusion could have caused the reported effect. There appears to be no rational explanation for this aspect of the story at all. Once at the other side of the fence the figure continued walking at the same speed and clambered up the embankment (which was slightly higher on that side) and disappeared over the top. Total

The entity, based on Ken Edward's sketch duration of this sequence of events (including approximately one minute when the figure was stopped in the middle of the road) can have been no more than three or four minutes. Subjective aspects of the encounter Sa far the encounter sounds very straightforward, and typical of other similar incidents. However, dues as to something further were forthcoming when the witness described having the feeling that the incident had lasted much longer than it obviously could have done. He said that he knew it could not have lasted more than three or four minutes, but subjectively it was as if it had lasted at least fifteen minutes. When we probed into the time aspect Ken's wife attested to the fact that he had arrived home at about 12.30 am (one hour after first encountering the entity). The drive from this spot to his home (which Ken says he did much faster than usual once he got going) takes less than five minutes. In other words we have a large inconsistancy here, with something like three quarters of an hour remaining to be accounted for. Ken is aware of this discrepancy. However, he does not consider there is anything sinister behind it. His opinion is that he was so terrified after the encounter that he sat in a state of great fear for this Iength of time before being able to drive away. His comment was; "Twenty minutes seems a long time I know, but I was petrified and I do not want to go through that again." Regardless of the fact that this is a probable after-reaction, it does seem must unlikely that he would remain in the one spot for so long, then drive off at great speed. His mind is blank as to anything that might have happened, and the time discrepancy remains. When the entity looked towards Ken and shone the beams of light at him he says he felt weird, His

head began to swim with strange thoughts, hundreds of them seemingly rushing through his mind at once. Of these he can only recall one. Prior to this experience he had no views on the UFO phenomenon one way or another, but the dominant thought during the "staring match" was ". . .is this something from outer space and what does it want with me?" Also during this phase of the experience the witness felt a curious sensation. He describes it as being like " . . . someone with two enormous hands pressing down on me from the top. The pressure was tremendous." This force, or whatever it was, seems to have paralysed him, and it remained for some minutes after the figure had disappeared. He recalls trying to bring his hands off the steering wheel to move away, but for an unknown period of time he could not do so. Nor could he move any muscles of the body, except the eyes, which had followed the course of the entity around to the side of the van. Ken does not know whether there were any effects on the engine or lights. He does not recall any, and also does not recall switching the engine off or back on again. 1f it ran for the duration of the experience there were no subsequent noticeable effects on the performance of the van or the amount of petrol used by it. It is also interesting to note that the only traffic to pass him during the experience came along just as he moved away to drive home (this would be at about 12.25 am or almost fifty minutes after the entity had supposedly vanished). He considered stopping the other vehicles but decided against it. He thought the driver would think him mati. Objective after-effects When her husband reached home Barbara Edwards immediately noticed something was wrong. Ken was white and shaking and poured himself a whisky to calm his nerves. He said to her, "I've seen a silver man." After recovering bis composure he started to get ready for bed and partook of a night beverage. Then suddenly he got fully dressed again and said; "I think I had better go to the police. Will you take me?" Barbara drove him to the police station at Padgate, a mile or so away. They took his story very seriously and made out a complete report. Once satisfied that he wax sober, genuine, and still very frightened, they went with him to the scene. There was nothing to be found and no indications of anything having passed through a perfectly intact fence. They then went to the Atomic Energy plant and related the story. They took a full report and promised to look into it. It was well after 4.00 am when Ken finally returned home. He was unable to sleep and was up very eariy, feeling "very rough." He did not feel physically, but for the next few nights he did not sleep properly. The experience had obviously had a deep effect on him, and his wife attests to this. "He had been very badly shaken," she said, " and I don't know what to make of it. I would have to see it myself to really believe it. But he saw something very strange, I know." The first unusual thing Ken Edwards noticed the next day was that his watch had stopped at 11.45. Presumably this was at some stage of the encounter, and most likely at the conculsion of it. He took the watch off and tried to get it to work, but without sucess. It was an °Id manual watch and seemed to have a fairly standard fault. However, he decided that he had best not try to get it repaired in case it was important. Several people later tried un-successfully to get it to work. Jenny Randles handled it but it did not function, then at one point during the interview Paul Whetnall picked it up idly and then put it down again. When it was checked some minutes later it was found to be working normally. On checking two weeks after this interview it was working absolutely normally, and once more keeping perfect time. The second unusual thing that Ken noticed was the appearance during this first weekend of three dark ma!lcs on the inside of three fingers. There were the little finger, and the two adjacent fingers on the right hand, and the mark extended along the length of the fingers. Et was just like a deep sunburn, and faded slowly over the course of the next three weeks. At interview this was only just detectable. The witness had placed no real significance on these marks, although he is certain that they developed immediately following the encounter. He has not suffered any skin ailments in the past. Of prime importance, however, seem to be the effects on the expensive radio transmitter and receiver incorporated into the van. Seing a service engineer, this is in regular use, and is vital to Ken's work. It had last been used to transmit on the Thursday, but was receiving normally on the Friday before the encounter. It was next to be used on the Monday when Ken returned to work, and it was immediately apparent that it was not functioning. Seing the property of the company for which he worked it was returned, and it was only a day or so prior to our interview that the radio set, and the service departrnent's conclusions, were returned. Apparently there had been a massive power surge through the set which had burnt out the whole of the transmitting diode circuit, and most of the capacitors. The damage was so extensive (in excess of £200 to repair) that it was cheaper to obtain a new set than to repair this one. The speculation was that the surge had been picked up through the aerial. No other parts of the electrical system of the van were affected. One other thing that rnay or may not be of significance: a few days after the encounter a dead rabbit was found by the witness on the roadside verge at the spot where the entity had first appeared. h had no markings on it to indicate why it was dead, and it had gone when we reached the scene. Rabbits are not uncommon in the region. The area itself showed no obvious signs of anything having Ianded. There was one oval patch of flattened grass immediately atop the embankment, which most probably was not significant. Other experiences for die witness Ken Edwards had never seen a UFO, nor has he had any psychic experiences prior w this incident.

However, following the encounter he has had three strange experiences. On Thursday March 23, 1978, six days after the initial encounter he had been interviewed by a freelance UFO investiagtor from Leeds. Having been kept late, he took the man to the scene of the incident around midnight. At the spot he suddenly felt a return of the strange sensation that he had felt during the "staring match." complete with the pressure on the head. He got out of the car and walked with the investigator towards the embankment which they climbed. On top the investigator left him and walked away, and it was then, in the distance, that he saw the figure again, atop the waste land and walking away from him. It was in view just a few seconds and, in fear, he Ieft the embankment and returned home. At 2.00am on April 2 he was returning by van from a day out in Yorkshire. With him was his wife. Coming off the M62 motorway they followed the same road and he was again subjected ta the strange feeling. For sonie reason he stopped by the roadside and got out. He stood in the middle of the road and the sensation grew stronger. For an instant his vision blacked out completely. When he recovered he got back into the car and draye home at speed. Since that time he has driven a long way round purposely ta avoid the area and at the time of writing (April 25) has had no recurrences of the strange feeling. Nor has he had any odd dreams. At 3.00am on the morning of April 12 he was awakened by a strange noise. It was like a deep humming sound that seemed to fill the house. He got out of bed to see if he could find out what it was (believing something electrical had been left on). He did not awaken his wife, but found nothing. He then opened the window and looked outside. The noise was louder, but he saw nothing. Then it just stopped suddenly and he returned to bed. It was later discovered that two men on a site at Risley had heard the noise and, looking up, had seen a red uval abject pass across the sky. UFO activity around thé date in question While the encounter itself is fascinating there is no apparent direct involment of the UFO phenomenon. However, it is interesting to note that there are a large number of independent reports for a period of 24 hours on either skie of the encounter which indicate that UFO activity was prominent during this period (whatever that might mean). Conclusions It is the opinion of the investigators that Ken Edwards had a genuine experience which relates closely to other similar incidents in the past where there is undoubted correlation with the UFO phenomenon. Once more this case exemplifies the overlap between UFOs and other paranormal phenomena, with the intensely subjective overtones, the repeatability, and the similarities between the behaviour of the entity and that of a ghost. The possibility exists that something -else transpired — possibly a contact experience — during the time lapse period. It may be that such an unremembered experience took place after the entity had gone (in other words, normal shock amnesia) or it may have been induced amnesia during the period when the beams of light were shone at the witness. Either way the possibility of using regression hypnosis to uncover this missing period is being explored. However, much evidence (were it to be forthcoming) would be on a different level of object-ivity, and may indeed not be relevant or even valid. Consequently. h has been decided to present the objective evidence per se and provide any further testimony, if indeed it ever materialises, in a subsequent article. We believe that whatever the stimulus for this incident, and it may be entirely psychological, it provides us with interesting insights into the nature of the UFO experience. AII efforts to find a rational explanation have failed. It had been ascertained that it was definetly NOT someone from the Risley plant on any mysterious mission. The police are baffled. Indeed there is an amusing little postscript. On the Monday following the encounter the police called to see Mr Edwards and asked him to accompany them in a patrol car. They took him to the site and then went on to the fire station. Without warning, as they turned the corner, a fireman in a special protective suit stepped out from behind a building. The suit was Iike a silver apron. "Is that what you saw?" said the policeman turning to Ken Edwards. "No chance. Nothing like it." said the witness unperturbed. The policemen scratched their heads at his obvious conviction and went back to the drawing board. They have stili not corne up with a satisfactory answer and have now written it off as "just one of those odd incidents that happen from time to time." From our point of view, of course, it is more interesting. Ken Edwards shows typical symptoms of an .early stage contactee, and if necessary the investigation will continue. Fsr 1978 2

 

 

3 janvier 1978 estirac hautes pyrenees France

en f'in d'apres midi les habitants d'estricaobserverent dans le ciel ce qu'ils decrivirent coimme trois points lumineux vert orange et rouge immobiles et asboluemnt silencieux .iuls etaient a environ 70 m du sol.l'objet a soudainement fait un demi tour sur place toujours sans bruit.

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  4 Janvier (février ?) 1978 Kawaga Miki-Cho Japon

15h Hirobumi Matsushita prend des photos avec un ami lorsqu'ils remarquent un objet métallique brillant doré et coloré volant haut au-dessus d'eux dans le ciel bleu. Il n'y a pas de nuages et une légère brise souffle, mais pas assez pour emporter des débris aussi haut dans l'air. L'objet semble se déplacer de sa propre initiative, apparemment sous un contrôle intelligent. Matsushita ajuste son appareil et prend quelques photos de l'étrange objet avant qu'il disparaisse. http://www.rr0.org/1978.html

http://ufocasebook.com/bestufopictures3.html

ou

4 février 1978 Miki-Cho, Japon Cet ovni en forme de cloche était en train de planer au-dessus de  island nation près de Miki-Cho quand il a été photographié . Il est très semblable à plusieurs autres observations d'objets japonais. Après peu de temps, le supposé ovni est monté rapidement vers le haut.

http://ufocasebook.com/bestufopictures3.html

  4 janvier 1978 penang malaisie

Penang, en Malaisie, le 4 Janvier 1979. Soumis par Ahmad Jamaludin, qui a 6 rapports UFO observations dans le nord de la péninsule, près de l'île de Penang en Janvier-Juillet 1979. '• \ L'OVNI taktn photo par le personnel de la RAAF hier. B UTTERWORTH, Wed. - Un non identifié battant object (UFO) a été aurait aperçu ici par un RAAF personnel. Et pour l'appui de ses revendication, la RAAF personnel, qui ont refusé de divulguer son nom, dit qu'il a deux photographies prises de la vue Il a dit au National Echo aujourd'hui qu'il a été sortant d'un supermarché dans Jalan Bagan Luar chemin quand il a connu une série d'argent objet dans le ciel à environ 6.15pm hier. Il a décrit les objet comme "éclatante en lumineux de couleur orange " et a eu plusieurs hublot garnitures de fenêtres le bord. L'objet snaped a été comme un soucoupe volante. Il a dit qu'il a pris 12 plans de son mais quand la caméra film a été développé, seulement deux photos montrant l'objet est sorti. Les photos ont été prise près de la ville Conseil de terrain de soccer en face du supermarché. Selon-lui, l'objet était en vol stationnaire dans le ciel près de 20 minutes avant ft Nouvelles de l'éclairage se répand à travers le ville, bien que de nombreux les gens sont encore douteux que c'était un OVNI.

 

mufon journal fevrier 1980

 

Penang, Malaysia, 4 January 1979. Submitted by Ahmad Jamaludin, who reports 6 UFO sightings in the Northern Peninsula near Penang Island during January-July 1979. '• \ THE UFO photo taktn by the RAAF personnel yesterday. B UTTERWORTH, Wed. - An unidentified flying object (UFO) was reportedly sighted here by a RAAF personnel. And to substantiate his claim, the RAAF personnel, who refused to disclose his name, said he had taken two photographs of the sight- He told the National Echo today that he was coming out of a supermarket in Jalan Bagan Luar Road when he saw a round silvery object in the sky at about 6.15pm yesterday. He described the object as "glowing in bright orange colour" and had several porthole windows lining the edge. The object was snaped like a flying saucer. He said that he took 12 shots with his camera but when the film was developed, only two shots showing the object came out. The pictures were taken near the Town Council soccer field opposite the supermarket. According to -him, the object was hovering in the sky for nearly 20 minutes before ft News of the lighting is spreading through the town although many people are still doubtful that it was a UFO.

  L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 24, le 4 janvier 1978.

O.V.N.I. dans le Vaucluse

Plusieurs témoignages rendus publics, hier, font état d'un objet volant non identifié qui aurait été aperçu, au soir de la Saint-Sylvestre, sur quatre communes du Pays d'Apt. Un agriculteur de Lacoste (Vaucluse), M. Claude Gautier, a déclaré avoir aperçu l'engin, vers 19 h 15, se dirigeant vers sa voiture et la survolant ensuite un moment à une cinquantaine de mètres de hauteur. Il a été saisi d'une grande frayeur, persuadé qu'il s'agissait d'un avion sur le point de s'écraser au sol.

Il garde le souvenir d'un objet sphèrique de couleur rouge orangée laissant derrière lui une traînée blanche chargée de fumée. "La route, dit-il. s'est trouvée soudain éclairée d'une vive lueur, ainsi que la campagne environnante à une centaine de mètres à la ronde".

Plusieurs autres personnes dont deux gendarmes ont observé ce même phénomène, soit depuis leur voiture, soit depuis leur domicile. Un témoin affirme avoir vu l'engin s'immobiliser dans le ciel pendant près d'une minute avant de reprendre son vol.

http://ufologie.patrickgross.org/press/lemeridional4jan1978f.htm

 

  4 janvier 1978 Wrose angleterre

nuit Le témoin se situait dans le lit quand une figure transparente argentée courte a soudainement semblé planante au-dessus du lit. Il a semblé humain comme et portait un moine comme la robe longue. Il a également semblé avoir certaine aile courte comme des saillies et un type lumineux lumière de halo autour de sa tête. Il a soudainement disparu dans la vue plate. Addition de HC # source 1790 : Nigel Watson, portraits du type étranger de rencontre : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Wrose England
Date: January 4 1978
Time: night
The witness was lying in bed when a short silvery transparent figure suddenly appeared hovering above the bed. It seemed human like and was wearing a monk like robe. It also appeared to have some short wing like protrusions and a bright halo type light around its head. It suddenly vanished in plain sight.

HC addition # 1790
Source: Nigel Watson, Portraits of Alien Encounters
Type: E
    On January 5 at 9:00 am and 11:00 am EST, air quakes were once again re¬ported on Folly Beach, South Carolina. These reports as weli as those on January 3 were not recorded by seismographic equipment but were heard and feit by residents of the area and caused moderate shaking of the ground. Jahn was advised by USC that the seismic equipment hart iman placed inland from the beach and recorded the sonic waves on minute after the initial wave had struck the beach area. it was their opinion that the disturbance was de¬finitely sorgo in nature. To support this statement they indicated that based on the air wave moving et 1,100 ft. per second, the distance between the beach and inland seismic equipment would have caused the one minute delay between the

two readings. They also calculated the frequency of the wave at burst of two cycles per second. UFO iNVESTIGATORMIARCH-APRIL 1978

 

  5 janvier 1978 Klamath Falls, OR
V-formation of 10 lights passed plane

http://www.nicap.org/waves/1978fullrep.htm

 
  OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1977:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 7, le 5 janvier 1978.

Apt

DOSSIER

OVNI en pays d'Apt?

Ils sont légion à en avoir vu...

Certains (et ils sont de plus en plus nombreux) y croient; d'autres restent sceptiques. Il ne reste pas moins vrai que le phénomène OVNI (Objets Volants Non Identifiés) ne cesse d'alimenter les discussions et les chroniques des journaux.

Ce phénomène fait également l'objet d'études très sérieuses: savants, scientifiques, chercheurs et journalistes se penchent sur la question. De nombreux ouvrages ont été écrits sur les OVNI. Les témoignages de témoins ont leur importance. Au dossier des OVNI il faut aujourd'hui ajouter l'observation faite samedi en début de soirée en pays d'Apt par plusieurs témoins dignes de foi.

M. GAUTIER: "COMME UN AVION QUI PREND FEU..."

Le témoignage le plus intéressant est celui d'un jeune agriculteur du Plan-de-Lacoste, Claude Gautier, écoutons-le.

Il était environ 19 h. 05 et je circulais sur la RN 100 en R12 break, lorsqu'entre Notre-Dame de Lumière et Les Beaumettes, j'ai soudain aperçu une boule de la grosseur d'un seau à vendanges descendre le ciel en vrille, de couleur rouge-orangée laissant derrière elle une traînée blanche et fumante. L'engin venait à faible vitesse sur ma voiture et j'ai pensé à un avion qui prenait feu. J'ai alors accéléré et lorsque cette boule a disparu, la route et la campagne étaient illuminées fortement sur environ 60 m autour de la voiture, cachant même la couleur des phares. Je me suis arrêté au garage Guill, aux Beaumettes qui a alerté les gendarmes.

Faits intéressants à signaler la voiture a continué de circuler, les chiens qui se trouvaient dans la R12 n'ont eu aucune réaction, ce soir-là un fort mistral soufflait et l'engin se trouvait à environ 100 m de hauteur dans le ciel, il se dirigeait vers Apt.

M. Georges julien demeurant quartier de l'Etang dans le Plan-de-Bonnieux, vient confirmer les déclarations de M. Gautier.

Samedi entre 18 h. 30 et 19 heures, alors que je venais de donner à manger aux chiens, j'ai aperçu une grosse lueur vers Goult. Le ciel était tout rouge-orangé et j'ai distingué une boule immobile, puis une à deux minutes après, tout a disparu. J'ai pensé à un feu d'artifice, mais lorsque mon fils m'a rapporté qu'un objet mystérieux avait été aperçu le même jour dans le même secteur, j'ai fait le rapprochement.

D'AUTRES TEMOIGNAGES

Des habitants de Bonnieux, de Lacoste et de Goult affirment avoir fait une observation identique, comme deux gendarmes de la brigade de Beaumette qui ont été intrigués par une lueur rouge dans le ciel. On attend avec impatience d'autres témoignages qui s'ils nous parvenaient pourraient peut-être apporter un éclaircissement sur cet objet bien mystérieux aperçu en ce dernier jour de l'année 1977.

Nos photos: - M. Claude Gautier: "J'ai eu très peur...". -M. George Julien: "Je n'explique pas ce que j'ai aperçu samedi soir...".

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal5jan1978f.htm

OVNI OU METEOR EN FRANCE, 1977:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 3, le 5 janvier 1978.

Ces étranges objets qui nous viennent du ciel

De nombreux témoignages en Pays d'Apt

De notre agence d'Apt. C'est bien connu, nous vivons sous le ciel le plus pur d'Europe. En ces nuits claires d'hiver, on y distingue des milliers d'étoiles qui scintillent durement. On y aperçoit aussi, parfois, d'étranges choses. Les OVNIS.

Faut-il croire ou ne pas croire? Comment ne pas se poser la question lorsque tant de témoins oculaires, presque toujours dignes de foi, affirment avoir vu? Et comment ne pas verser une nouvelle pièce au dossier de l'insolite lorsque ces témoignages se multiplient et concordent parfaitement.

Quoi qu'il en soit, nul ne peut rester indifférent.

Et même si l'on sourit parfois aux comités d'études, aux associations pseudo-scientifiques qui sont créées ça et là, nous devons aussi enregistrer, comptabiliser puis porter témoignage.

Hier, c'était dans le Gard, aux environs d'Uzès, que deux jeunes filles observaient un surprenant phénomène.

Aujourd'hui, c'est en pays d'Apt.

Nous avons pu joindre plusieurs témoins convaincants qui ont aperçu simultanément un mystérieux engin évoluer dans le ciel.

Et bien que nous soyons entre la Nativité et l'Epiphanie, personne ne croit aujourd'hui à une réédition de l'étoile des mages.

Nous sommes allés sur place et avons vu quelques-uns des témoins.

Doit-on dire que notre sentiment rationaliste a été sérieusement ébranlé?

De là à être pleinement convaincus...

Samedi 31 décembre - L'année 1977 s'achève.

Il est 19 heures à Lacoste. Un jeune agriculteur du Plan, Claude Gautier s'apprête à aller réveillonner.

Il circule au volant d'une R12 breack [sic, break] en direction des Beaumettes où il ramène deux chiens de chasse que lui avait prêté un ami. c'est alors qu'entre Notre-Dame de Lumières et les Beaumettes, son attention est attirée par une lueur étrange dans le ciel.

"J'ai d'abord cru à un avion en feu qui allait s'écraser".

Puis, M. Gautier, digne de foi, poursuit.

"J'ai ensuite vu une boule rouge-orangée qui laissait derrière elle une longue traînée blanchâtre chargée de fumée et semblait se diriger légèrement en vrille à faible vitesse en direction de mon véhicule. L'engin semblait se trouver à environ 50 et 100 m de hauteur dans le ciel et était auréolé d'une lueur qui s'étalait sur environ 60 m autour de la voiture et dans la campagne. C'était impressionnant, on croyait être en plein jour [Météore?]. Au moment où j'ai accéléré, l'engin a disparu. Je me suis alors rendu au garage Guille, aux Beaumettes, d'où l'on a téléphoné aux gendarmes".

Le propriétaire du garage devait enregistrer, quelques minutes plus tard, un autre témoignage, celui d'une jeune automobiliste affirmant avoir aperçu cet étrange objet auréolé d'une lueur rouge dans le quartier "La Sauvage", c'est à dire, dans le même secteur que celui de Claude Gautier. Mais, plus convaincantes encore, d'autres personnes viennent ajouter leurs témoignages à ces deux déclarations. M. Georges Jullian qui demeure au quartier de l'Etang au Plan de Bonnieux est catégorique: "Cela s'est passé samedi, vers 18 h. 30 et 19 heures. Je venais de donner à manger aux chiens; j'ai alors été intrigué par une lueur rouge-orangée qui éclairait le ciel de Goult et j'ai aperçu une boule, immobile. Une minute plus tard, elle disparaissait.

J'ai immédiatement pensé à un feu d'artifice, mais lorsque mon fils, lui aussi, m'a rapporté l'événement, j'ai aussitôt fait le rapprochement".

On reste pensif lorsque à ces observations faites par des gens "tranquilles" et de bonne foi, viennent d'ajouter celles de deux gendarmes qui ont aperçu ces mêmes lueurs mystérieuses, ou encore, celles des habitants de Bonnieux qui déclarent avoir vu un engin insolite évoluer dans le ciel.

Des déclarations qui concordent et qu'il conviendra d'approfondir.

On procède, d'ailleurs, actuellement à une enquête.

QUELQUES FAITS A SOULIGNER

Dans la R12 de M. Gautier, les chiens pourtant toujours en éveil n'ont eu aucune réaction.

On ne peut en aucun cas parler d'illusion d'optique ou d'hallucination.

Le ciel non plus n'a pu tromper les observateurs, il était pur et un mistral vif soufflait alors, le dégageant de toutes impuretés.

Jusqu'à ce jour une dizaine de témoignages ont été recueillis.

Alors en pays d'Apt on se pose des questions.

Ce n'est pas la première fois que de tels phénomènes se produisent.

Le scepticisme a fait place à l'interrogation.

Et s'il s'agissait tout simplement d'objets expérimentaux que l'on veut nous cacher? [Alors pourquoi les gens les voient-ils?]

Et si tout simplement ces OVNI étaient de notre monde. [Et si tout simplement un météore bel et bien extraterrestre était passé?]

L'avenir répondra peut-être un jour aux questions que nous nous posons.

Enquête-reportage de Jean-Marc AUBERT avec la collaboration de René BRUNI.

Nos photos: - Claude Gautier: "Il faut l'avoir vu pour le croire". - Georges Jullian: "Si on me l'avait dit". - Les témoins sont précis: c'était là.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal5jan1978-2f.htm

 

 

  OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 2, le 5 janvier 1978.

Encore deux OVNI au-dessus de Bonnieux

Mme Heckenroth, demeurant à Oppède, et qui regagnait hier soir son domicile vers 18 h 10, a aperçu deux OVNI au-dessus de Bonnieux. Selon la description qu'elle en a faite à notre correspondant, les OVNI d'une couleur blanche très brillante sont demeurés quelques instants immobiles l'un au-dessous de l'autre avant de se rejoindre et de disparaître derrière le Lubéron en direction des Bouches-du-Rhône.

Si d'autres personnes ont vu hier soir ces deux OVNI, nous aimerions bien entendre leur témoignage.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal5jan1978-3f.htm

 

  6 janvier 1978 Santo Antonio De Caparica Estremadura Portugal

22h30 Deux hommes marchant loin d'un café beachfront ont vu un bas léger bleuâtre lumineux de vol au-dessus de l'océan à la grande vitesse dans un angle descendant. La lumière s'est alors arrêtée et est descendue lentement dans un secteur boisé, à côté de quelques raisons campantes voisines. Les deux hommes ont couru dans le secteur boisé, qui a été maintenant complètement allumé par une lumière bleuâtre. Lors d'écrire un dégagement ils ont vu 8 mètres de parti un humain énorme comme la figure, portant un équipement argenté convenable lâche, brillant dans l'aspect. Il a également porté un grand casque blanc avec un pare-soleil noir étroit à la hauteur d'oeil. La figure s'est tenue à travers des témoins et alors elle a tourné autour et a lentement marché vers un métier formé par soucoupe bleuâtre métallique planant avec un dôme sur le dessus, celui planait très près de la terre. Les deux hommes sont devenus effrayés et ont couru loin du secteur. Pendant la rencontre un des témoins a senti un bruit de ronflement particulier à l'intérieur de sa tête et a souffert du manque de sommeil après. Les traces le jour suivant rectifiées ont été trouvées au dégagement. Addition de HC # source 108 : Ballester Olmos, Et Type Trompeur De Fernandez Peri Enciclopedia De Los Encuentros Cercanos Ovnis : C

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Santo Antonio De Caparica Estremadura Portugal
Date: January 6 1978
Time: 2230
Two men walking away from a beachfront café saw a bright bluish light flying low above the ocean at high speed in a descending angle. The light then stopped and descended slowly into a wooded area, next to some nearby camping grounds. Both men ran into the wooded area, which was now completely lighted by a bluish light. Upon entering a clearing they saw 8 meters away a huge human like figure, wearing a loose fitting silvery outfit, shiny in appearance. He also wore a large white helmet with a narrow black visor at eye level. The figure stood across from the witnesses and then it turned around and slowly walked towards a hovering metallic bluish saucer shaped craft with a dome on top, that was hovering very close to the ground. Both men became frightened and ran away from the area. During the encounter one of the witnesses felt a peculiar buzzing sound inside his head and suffered from lack of sleep afterwards. The next day ground traces were found at the clearing.

HC addition # 108
Source: Ballester Olmos, & Fernandez Peri Enciclopedia De Los Encuentros Cercanos Con Ovnis
Type: C
  OVNI DANS LE VAUCLUSE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 2, le 6 janvier 1978.

Un OVNI au-dessus du Barroux

"Comme lorsqu'on soude à l'arc"

Mardi soir, c'était au-dessus de Bonnieux que deux OVNI étaient observés. Mercredi c'était au-dessus du Barroux que le phénomène a eu pour témoins M. et Mme Vigier demeurant à Mazan.

Il était 20 h. 05 très exactement, Mme Vigier qui travaille à la maison de retraite de Bédoin regagnait son domicile à bord de la voiture que conduisait son mari quand, soudain, dans le virage qui se trouve à hauteur du restaurant "Au Brave Crillon", elle vit des lueurs éclatantes dans le ciel.

"C'était comme lorsqu'on soude à l'arc, précise-t-elle. Mon mari a été aussi perplexe que moi quant à l'origine du phénomène, Le ciel était clair et il n'y avait pas d'orage dans l'air. Ce qui est sûr aussi c'est que ce n'était pas un avion, ça m'a fait une drôle d'impression. Moi qui n'y crois pas".

Après avoir pu être observé pendant deux minutes environ par ces deux témoins, l'OVNI a disparu en direction d'Avignon.

Si d'autres personnes ont aperçu cet OVNI mercredi soir du côté du Barroux ou d'ailleurs, c'est bien volontiers que nous enregistrerons leurs témoignages.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal6jan1978f.htm

 

  6 janvier 1978 Trujillo Pérou Un grand nombre de personnes ont vu un objet qui a émis une série de rayons bleus. L'objet a tourné à la mer où il a été introduit. 3Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 6 Enero 1978 Trujillo Perú Un gran número de personas vieron un objeto que emitía una serie de rayos de color azul. El objeto se dirigió hacia el mar donde se introdujo. 3
  6 janvier 1978 Santo Domingo da Caparica, Portugal Une technique de construction navale de 35 ans et un ami se dirigeaient vers le stock visé à marcher quand ils ont observé une lumière très intense bleu qui descend du ciel sur un terrain arboré verticalement. Témoins sont venus voir à 8 m. un chiffre qui les choquait. Il était un être humain-comme, environ 2,30 m. grand, vêtu d'un costume "telle qu'elle est utilisée par les pompiers", lâche et lumineux. La tête avait été couverte par un casque. L'objet, qui était statique à 10-12 m. haut, ont été aplatie avec une partie supérieure au centre, la mesure de 25-30 m. et 5-6 m de long. élevé. Les témoins ont fui la scène. 4Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 6 Enero 1978 Santo Domingo da Caparica, Armada Portugal Un técnico de construcción de 35 años y un amigo se dirigían caminando a la población citada cuando observaron una luz azulada muy intensa que descendía del cielo verticalmente sobre una zona arbolada. Los testigos se acercaron viendo a 8 m. una figura que les horrorizó. Era un ser de apariencia humana, de unos 2,30 m. de estatura, vestido con un traje "como el que usan los bomberos", holgado y blanco brillante. La cabeza la llevaba cubierta por un casco. El objeto, que se hallaba estático a 10-12 m. de altura, era achatado, con una parte más alta en el centro, midiendo 25-30 m. de longitud y 5-6 m. de alto. Los testigos huyeron del lugar. 4
  VEN. 06 GENNAIO 1978 10.30/h TRIESTE (TS) AQ B  
  SAB. 07 GENNAIO 1978 13.25/h S.LORENZO A VACCOLI (LU) AQ A  
  SAB. 07 GENNAIO 1978 15/h TRIESTE (TS) AQ A  
  SAB. 07 GENNAIO 1978 20.05/h BERGAMO (BG) AQ  
3 7 janvier 1978 Guebling Moselle france


Un ouvrier de 30 ans circulait à 04 h 30 en cyclomoteur sur le chemin reliant Vergaville à Guebling. Il vit à une distance qu'il ne peut préciser, trois boules brillantes à ras du sol, plus gros que des phares de voiture. Une de ces boules s'est détachée du groupe et s'est approché du témoin comme une étoile filante, a éclairé comme un énorme projecteur d'une lumière blanche uniforme si fort qu'il ne distinguait presque plus la route de l'accotement. Il a eu peur et n'a pas regardé par où est partie cette boule. Il ne peut dire si l'engin fit un bruit quelconque, étant casqué. (J.C. BOURRET: "OVNI, l'armée parle" - France Empire 1979 - p. 219 à 219)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html

 
  7 janvier 1978 DIEUZE (57) 1978 Observé le 07/01/1978 Région Lorraine Département Moselle Classe D Résumé Observation de lueur vive semblant suivre le témoin. Description détaillée Le 4 janvier 1978 vers 4h 50 un témoin circulant à cyclomoteur aperçoit trois lumières très vives au ras du sol. Une de ces lumières très puissante se détache du groupe pour se rapprocher du témoin et le suivre jusqu'à l'entrée du village voisin avant de disparaître. Aucun bruit n'a été entendu. Aucun vol d'hélicoptère n'a été effectué dans ce secteur cette nuit là. Ce phénomène n'a pas été identifié. Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/lor/etude_1978-01-00474.html

 
  7 janvier 1978 VERGAVILLE moselle france

OVNIS PRES DE VERGAVILLE, 7 JANVIER 1978: Ce document a été reproduit dans la littérature ufologique grand public depuis longtemps disponible.

Groupement: Moselle. Compagnie: Château-Salins.

Le 7 janvier 1978, à 13 heures, M. R., maire de G[...] (Moselle) nous signale que des objets volants non identifies ont été aperçus le matin même, par un de ses administrés, M. M[...] A[...].

Les faits se sont produits le 7 janvier 1978 vers 4 h 50, à cinq kilomètres au nord de Dieuze, sur le chemin communal reliant la commune de Vergaville à celle de Guebling, M. M[...], notre informateur, circulant à cyclomoteur, a aperçu à deux kilomètres de la sortie de Vergaville, sur sa droite, trois objets émettant une lumière blanche vive, paraissant posées sur le sol. L'un d'entre eux s'est dirigé au-dessus de M. M., l'éclairant d'un large faisceau lumineux. L'engin a disparu à l'entrée de Guebling. La direction prise n'a pu être déterminée.

Constatations:

Le 7 janvier 1978, à 13 h 15, à bord de notre véhicule de dotation, nous nous transportons sur les lieux indiqués par notre informateur. Nous ne remarquons aucune trace ou indice à l'endroit présumé.

Enquête:

Le 7 janvier 1978, à 13 h 40, nous entendons:

M. A[...], 30 ans, ouvrier, demeurant à Guebling (Moselle), marié, de nationalité française, qui nous déclare:

"Ce matin, vers 4 h 30, je circulais à cyclomoteur, sur le chemin communal reliant Vergaville à Guebling. A deux kilomètres de Guebling, à ma droite, à une distance que je ne puis préciser, mais à ras du sol, j'ai été surpris par trois lueurs très vives, formant comme des boules brillantes. Il m'est difficile d'évaluer la grosseur, ne connaissant pas la distance. Cela me paraissait plus petit qu'une voiture. Une de ces boules s'est détachée des autres, s'est rapprochée de moi, telle une étoile filante, m'a éclairé comme s'il s'agissait d'un énorme projecteur et m'a suivie jusqu'à l'entrée du village. Je ne puis dire dans quelle direction cet objet a disparu, car j'avais peur et je ne me suis pas retourné. Je précise que je n'ai entendu aucun bruit de moteur. Je portais un casque qui m'enveloppait la tête et les oreilles. Lorsque je roulais, tout le sol autour de moi, dans un rayon de dix mètres environ, était éclairé, d'une lumière blanche uniforme, au point que je distinguais difficilement l'accotement de la route. Je ne puis vraiment donner aucun renseignement sur la disparition des engins. Au moment où cet objet m'a pris dans son projecteur, il était placé derrière moi. Je ne puis dire à quelle hauteur ni à quelle distance."

Le 7 janvier 1978, à 13 h 10.

Par message n° 16/2 en date du 7 janvier 1978, nous avons rendu compte des faits à notre commandant de compagnie à Château-Salin (Moselle).

Afin de vérifier si d'éventuelles manœuvres d'hélicoptères de combat ont eu lieu dans la région de Vergaville, le 7 janvier 1978 au matin, nous transmettons la présente procédure à la brigade de gendarmerie de [...] (Moselle).

Fait et clos à D[...], le 15 janvier 1978.

Groupement: Moselle. Compagnie: Sarrebourg.

Analyse: Effectuer vérifications auprès unités stationnées sur circonscription concernant vols ou manoeuvres effectués par aéronef le 7 janvier 1978 dans secteur de Vergaville, suite à observation OVNI par cyclomotoriste.

Reference: P. V. n° 14 de la brigade de D[…], en date du 7 janvier 1978.

Le 30 janvier 1978, à 20 h 30, de service au camp L[...] à P[...] (Moselle), faisant suite à la procédure citée en référence, nous nous sommes présentés au bureau de service opérationnel (vols) du 1er régiment d'hélicoptères de combat.

L'officier de service, après vérification des plans de vols, nous a fait connaître qu'aucun vol n'avait été effectué par des aéronefs de l'unité, le 7 janvier 1978.

Ce même jour, nous avons également pris contact avec le commandant de la GEALAT.

Cet officier nous a fait connaître que le personnel de son unité n'effectue jamais de vol de nuit, et qu'en conséquence, à la date du 7 janvier 1978, aucun appareil de son unité n'avait décollé.

http://www.ufologie.net/foiafr/g12f.htm

 

 
  OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 3, le 7 janvier 1978.

OVNI (suite)

"Comme si la lune se promenait dans le vallon de Gordes"

Plusieurs phénomènes OVNI ont été observés ces jours derniers et c'est un témoignage de plus que nous versons à ce dossier qui est loin d'être clos. Ce témoignage, nous le devons à Mme Delorme, institutrice en retraite demeurant à Gordes, et qui a d'ailleurs consciencieusement fait son devoir en déclarant ses observations à la gendarmerie.

Voici ce que nous a dit Mme Delorme:

"Le 28 décembre, je sommeillais dans ma chambre, les volets ouverts. Soudain, j'ai été réveillée par une forte lueur. Il était très exactement 7 h. 07, j'ai regardé mon réveil. Je suis sortie sur ma terrasse et j'ai vu une boule ronde très brillante, de 50 cm environ qui se déplaçait lentement à une trentaine de mètres de moi. C'est comme si la lune se promenait dans le vallon de Gordes".

Et Mme Delorme tient à préciser: "J'ai été fort impressionnée car je m'intéresse au phénomène OVNI. Bien entendu, cela ne signifie pas que je crois aux soucoupes volantes ou aux petits bonshommes verts qui sont sensés les habiter. Mais il y a quelque chose et quelque chose qui nous échappe...". Voici ce que nous a fort aimablement déclaré Mme Delorme.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal7jan1978-2f.htm

 

  OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 2, le 7 janvier 1978.

Le point du jour

"L'Ovni... soit"

En cette période où à l'instar de la période estivale, l'information a quelque mal à se remettre du révellion, oui, en cette période les OVNI sont de retour.

On en parle beaucoup, si bien que l'on scrute plus que de coutume cette voûte céleste qui, la nuit venue, peut nous apporter la clé du mystère.

Quoiqu'il en soit, nos concitoyens n'ont pas résisté au désir d'observer. Bien leur en a pris, puisque certains ont vu. Ainsi, mardi soir, vers 19 heures, un de nos concitoyens a vu, au-dessus des quartiers nord une boule lumineuse se déplaçant à assez grande vitesse, boule suivie d'une légère traînée. Notre informateur qui a eu déjà l'occasion de voir pareil phénomène, en nous rendant compte du fait nous a précisé "cela avait bien l'air d'une météorite".

Autre information transmise à ce sujet, le 1er de l'an, entre 18 h 30 et 19 heures, deux personnes dignes de foi, qui circulaient route de la Gatasse, ont aperçu vers l'est, un rond lumineux fixe avec un faisceau à l'avant. Le phénomène a été observé durant quelques instants et puis soudain le point lumineux a disparu.

Sur cette observation, aucune explication, seul le fait signalé demeure.

Indéniablement ça bouge du côté du ciel. Voilà qui nous fait même comprendre l'attitude des Gaulois qui, prudemment, gardaient toujours leur lance dressée vers la voûte céleste, craignant un jour que le ciel ne leur tombe sur la tête.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal7jan1978f.htm

 

 
  7 janvier 1978 2000L UC N. du Grand Canyon, Arizona Le capitaine Leonard H. volait un vol commercial au NE de Phoenix à Salt Lake City , Utah, à 35 000 pieds d'altitude . Bien que le ciel était parfaitement clair que lui et sa FO remarqué un large éclat de ciel R. F. Haines 68 visible sur " mostof le ciel occidental . " " La lueur approché l'avion rapidement , dans un délai d'environ 30 secondes, la lueur éclairés de l'avion à l'extérieur et (aussi) ont illuminé le cockpit à l'intérieur .... comme cette lueur approchait l'avion , une sphère était au centre de la lueur . Une sphère qui a semblé être de la taille ( angulaire ) de la lune quand il s'agit à l'horizon. Et à ce moment particulier de la lune était à moitié plein , directement au-dessus . Et si cela n'avait rien à voir avec la lune , mais il ne semble quelque chose comme la lune dans cette légère coloration métallique avec un peu d'effet marbré. Et cet objet s'élève à 90 degrés à nous ( sur le côté gauche ) et il s'est arrêté sur un quart de mile de la avions .... Et il nous arpentait - nous travelingalong à la vitesse de croisière normale de jet d'environ 600 miles à l' heure. " capitaine H. appelé Los Angeles ATC pour demander s'ils avaient un rapport de " tous les objets lumineux dans le ciel . Le retour immédiat de l'ATC était « Nous avons une fusée hors de Vandenberg . " J'ai dit: « Ce n'est pas une fusée . D o vous avez quelque chose d'autre? " Ils ont dit :« Non, vous êtes autorisé à Salt Lake contrôle " . " capitaine H. alors appelé Salt Lake contrôle qui lui a donné la même information de base . Il a ensuite déclaré : «Et à cette époque , ce objet a commencé à s'éloigner de notre position et un angle d'environ 45 degrés vers le haut et a disparu , à environ 5 secondes . Et le lendemain, j'ai appelé la FAA et leur ai demandé s'ils voulaient un rapport . Ils ont dit qu'il a pas d'agence à ce moment prend rapports de cette nature . Et ce fut la fin de l'incident . " ( Interview par J. Timmerman , CUFOS , le 17 Juin , 1989) [ Commentaire de l'auteur : Une fois de plus , on trouve sur le désintérêt des fonctionnaires de la FAA sans suite - jusqu'à . Il n'est pas étonnant que les pilotes se sentent peu enclins à communiquer ces rencontres . ]Aviation Safety in America -A Previously Neglected Factor (1) Richard F. Haines (2) Chief Scientist National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena -NARCAP -October 15, 2000 75. January 7, 1978 2000L UC N. of Grand Canyon, Arizona Capt. Leonard H. was flying a commercial flight to the NE from Phoenix to Salt Lake City, Utah at 35,000 feet altitude. Although the sky was perfectly clear he and his FO noticed a broad sky glow R. F. Haines 68 visible over “mostof the western sky.” “The glow approached the aircraft rapidly, in a period of about 30 seconds the glow lighted the airplane on the outside and (also) lit up the cockpit on the inside.... as this glow approached the airplane, a sphere was in the center of the glow. A sphere that appeared to be about the (angular) size of the moon when it comes over the horizon. And at this particular time the moon was half full, directly overhead. And so this had nothing to do with the moon, but it did appear to be something like the moon in that light metallic coloring with a little bit of mottled effect. And this object came in at 90 degrees to us (on the left side) and it stopped about a quarter of a mile away from the aircraft.... And it paced us -- we were travelingalong at normal jet cruise speed of about 600 miles an hour.” Capt. H. called Los Angeles ATC to ask if they had a report of “any glowing objects in the sky. ATC’s immediate return was “We have a rocket off of Vandenburg.” I said, “This is no rocket. D o you have anything else?” They said, “No, you’re cleared to Salt Lake control”.” Capt. H. then called Salt Lake control who gave him the same basic information. He then stated, “And about this time, this object started to recede from our position and angled up about 45 degrees and disappeared, in about 5 seconds. And the next day I called the FAA and asked them if they wanted a report. They said there was no agency at this time taking reports of this nature. And that was the end of the incident.” (Interview by J. Timmerman, CUFOS, June 17, 1989) [Author’s comment: Once again, we find disinterest on the part of FAA officials with no follow - up. It is little wonder that pilots feel disinclined to report such encounters.]
    The next reported air quake activity was on January 8, 1978 et 8:30 and 9:30 am EST. Two additional air quakes were fait but not recorded in the vicinity of Moncks Corner, South Carolina approxi¬mately fifty miles from the Charleston area. UFO iNVESTIGATORMIARCH-APRIL 1978
  DOM. 08 GENNAIO 1978 IMPRECISATO QUIESA (LU) AQ C  
  DOM. 08 GENNAIO 1978 20.07/h FIRENZE (FI) AQ  
 

DOM. 08 GENNAIO 1978 21/h AZZONICASORISOLE (BG) AQ A
 
  8 janvier 1978 e vermont port campbell australie

margaret  mc gann 34 1 am 5 minds  no cloud distance approx 400 m  one like fluorescent light approx 4 to 6 times evenoing star  round at firs t then umbrella shape movement striaght down similar to high speed morse on short wave  radio sound 10 mhz approx, fast flatered very slow  controlled descent then vanoshed. the object appeared as a bright light dropping  verticall y and at a rapid rate the brightness became more intenses as the light  descended and appeared  to be free falling  then came under control  slowed dramatically  the light the,n spread on  and as if illuminating  the surrounding area  . it was so bright  that the trees  were lit up  and clearly visible  the light then vanished as if swithed off 2 mins in total 

National Archives of Australia

 

8 janvier 1979 grotte dans l'etat de pernambouc bresil

robots vivants au bresil. Des hommes mesurant trois metres auraient ete vus lundi sortant d'une grotte dans l'etat de pernambouc a quelque 2600 km au nord de rio de janeiro  a annonce maardi une agence presse bresilienne. C'est un fermier geraldo cordeiro nunes qui aurait decouvert ces etranges robots muinis d'antenens de bras et de jambes carres de couleur verdatre

8 janvier 1979 nice matin

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 2, le 8 janvier 1978.

Un O.V.N.I. dans le ciel orangeois

En ouvrant vers 8 heures, se fenêtre donnant au Sud, Mlle I.C., une jeune orangeoise demeurant près de l'arc de Triomphe, a aperçu une forte lumière au-dessus de la colline Saint-Eutrope. Croyant être victime d'une illusion d'optique, elle alla chercher sa mère, qui elle aussi, put durant près de 10 minutes observer ce foyer d'où émanait une forte lueur blanc-jaunâtre.

Puis ce foyer lumineux est monté à la verticale, laissant derrière lui un sillage luminescent (comme le fait une comète) a disparu derrière un nuage pour reparaître plus haut encore mais seulement sous forme d'un point qui, petit à petit, s'est évanoui.

Cela se passait mardi matin 3 janvier.

La jeune fille, accompagnée de sa mère, est allée à la gendarmerie toute proche pour signaler ce fait; de son côté, la gendarmerie s'est informée auprès de la base aérienne pour savoir s'il y avait eu des lancements de ballons-sondes pour des observations météorologiques (la réponse fut négative).

Est-ce le même OVNI qui en ce moment se promène sur la région provençale? Est-ce un exemplaire d'une "armada" qui sillonne le ciel de notre province?

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal8jan1978f.htm

 

  9 janvier 1978 South Middleton Massachusetts usa (voir aussi 1977 )

 

19h30 Deux des témoins se reposaient dans leur pièce vivante, quand par la fenêtre ils ont vu une grande lumière blanche jaunâtre d'approche pêcher vers la terre ; un des témoins a décrit l'objet comme boule orange jaune de lumière. Un témoin s'est épuisé la porte arrière pour voir l'objet disparaître derrière les arbres. L'interférence de téléphone a été rapportée dans la maison en même temps. Plus tard un des enfants dans en haut une salle a rapporté voir une figure blanche au pied du lit qui a essayé de le toucher. Moments où plus tard le père a entendu un bruit venir d'une salle vide, allant l'étudier a alors entendu un bruit à la fenêtre, quand il a tiré les rideaux en arrière il a vu une figure blanche se tenir sur le toit de porche arrière. La figure était à capuchon et semblée porter un masque. Plus tard tout en étudiant un bruit à la porte de porche avant le même témoin voyait la figure convenue blanche se tenir juste en dehors de la porte de verre. Addition de HC # source 257 : David Webb, Journal De Mufon # Type 143 : C ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

9 10 janvier 1978 sud middleton massachussetts usa

Janvier 9-10, 1978 : Middleton Du sud, MA. Cas de Humanoid (section XII).

http://www.www.nicap.org/Chronology/78.htm

L'MIDDLETON Humanoids AFFAIR Par David Webb (Co-Chairman, Study Group MUFON humanoïde) Une série complexe d'incidents eu lieu dans et autour de la maison de la Gould famille dans le sud de Middleton, Massachusetts, une communauté rurale situé à environ 15 km au nord de Boston. Ces incidents observations datant de 1962, de deux types de êtres et plusieurs types d'ovnis. Un augmentation de l'activité a débuté à l'automne de 1977 et a continué au printemps 1978. Scattered incidents sont toujours en cours rapportés à ce chercheur. Au cours de la période d'intense. activité différents individus signalés de voir un ou plusieurs types de petits, blanc adapté, casqués chiffres. Pendant 4 jours à partir de 9-12 Janvier 1978, le principales observations d'un OVNI (s) a eu lieu Gould sur la propriété. Il est possible qu'un seul OVNI s'est posé sur la propriété de la nuit du 9 Janvier reste deux jours avant départ le matin de Janvier 12. Toutefois, l'ordre exact des événements est confuse. Le 9 Janvier et 10 il ya eu des observations d'un whitesuited figure dans le voisinage d'un OVNI; par conséquent, ces observations sont de type C dans l'humanoïde du Groupe d'étude du système. Seule la série Janvier et deux bien documenté humanoïde rencontres en avril 1978 sont abordés dans ce article. Les autres manifestations sont plus âgés, moins bien documentés ou vague. Pour de plus amples détails, le lecteur est renvoyé à la pleine rapport sur le dossier à MUFON siège. Raymond Fowler renvoyé cette affaire à moi et a aidé à l'enquête. Synopsis Les membres de la famille sont Gould Theresa (50 ans) et Thomas (52) et leurs trois enfants, Allan (21), Nancy (20) et Douglas (14); âges en 1978. Thomas est un indépendant de menuiserie qui est un émigrant du Canada. Il servi dans l'Aviation royale du Canada pendant 4 ans comme un medic. Thérèse est née et a vécu dans la maison de ses parents pendant 42 ans avant Elle et Tom ont construit leur maison en 1967, où la plupart des événements ont eu lieu. Ils ont récemment vendu la maison! La mère de Theresa vit toujours à côté de la maison familiale. Près de huit hectares de territoire s'étendant au nord de ces les maisons sont dans la demeure familiale

mufon journal 1980

Location. South Middleton Massachusetts
Date: January 9 1978
Time: 1930
Two of the witnesses were sitting in their living room, when through the window they saw an approaching large yellowish white light angling towards the ground; one of the witnesses described the object as a yellow orange ball of light. One witness ran out the back door to see the object disappear behind the trees. Telephone interference was reported in the house at the same time. Later one of the children in an upstairs room reported seeing a white figure at the foot of the bed that tried to touch him. Moments later the father heard a noise coming from an empty room, going to investigate he then heard a noise at the window, when he pulled the curtains back he saw a white figure standing on top of the back porch roof. The figure was hooded and seemed to be wearing a mask. Later while investigating a noise at the front porch door the same witness saw the white suited figure standing just outside the glass door.

HC addition # 257
Source: David Webb, Mufon Journal # 143
Type: C?

January 9-10, 1978: South Middleton, MA. Humanoid case (section XII).

 

THE MIDDLETON HUMANOIDS AFFAIR By David Webb (Co-Chairman, MUFON Humanoid Study Group) A complex series of incidents occurred in and around the home of the Gould family in South Middleton, Massachusetts, a rural community located about 15 miles north of Boston. These incidents included sightings dating back to 1962 of two kinds of beings and several types of UFOs. A surge of activity began in the fall of 1977 and continued through the spring of 1978. Scattered incidents are still being reported to this investigator. During the period of intense. activity different individuals reported seeing one or more types of small, white-suited, helmeted figures. During 4 days from 9-12 January 1978 the major sightings of a UFO(s) occurred on the Gould property. It is possible that a single UFO landed on the property the night of January 9, remaining for two days before departing on the morning of January 12. However, the exact sequence of events is confused. On January 9 and 10 there were observations of a whitesuited figure in the vicinity of a UFO; therefore these sightings are Type C in the Humanoid Study Group's system. Only the January series and two well-documented humanoid encounters in April 1978 are discussed in this article. The other events are older, less well documented or vaguer. For more details the reader is referred to the full report on file at MUFON headquarters. Raymond Fowler referred this case to me and aided in the investigation. Synopsis The Gould family members are Theresa (aged 50) and Thomas (52) and their three children, Allan (21), Nancy (20) and Douglas (14); ages are in 1978. Thomas is a self-employed carpenter who is an emigrant from Canada. He served in the RCAF for 4 years as a medic. Theresa was born and lived in her parents' home for 42 years before she and Tom built their home in 1967, where most of the events occurred. They recently sold the house! Theresa's mother still lives next door in the family home. Nearly eight acres of land extending to the north of these homes are in the family estate.

  9 janvier 1978 Puig Major, Majorque Espagne Divers objets volants non identifiés ont été détectés par le radar de la base hispano-américaine commune située dans le haut de Puigmajor. Récepteurs radio souffert d'interférence de ladite base et a commencé à fonctionner seul. La station radar capte les signaux d'OVNIS qui se déplaçait à des vitesses ultrasoniques et les intervalles rares. 5 Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 9 Enero 1978 Puig Major, Mallorca España Varios objetos volantes no identificados fueron detectados por el radar de la base conjunta hispano-norteamericana situada en la cumbre del Puigmajor. Los receptores de radio de dicha base sufrieron interferencias y se pusieron a funcionar solos. La estación de radar captó señales procedentes de ovnis que se desplazaban a velocidades ultrasónicas y a intervalos poco comunes. 5
  10 janvier 1978 Bakers Creek Falls, pres de Armidale NSW, Australie

04h00 du matin Un homme 25-year a rencontré deux, objets jaunes formés et lumineux irréguliers dans le ciel de nuit près de Grafton. Un des objets a approché et a semblé abaisser lentement une montagne. Il a semblé publier périodiquement une "douche des étincelles". Cet apercevoir d'initiale a duré pendant environ 20 minutes. Le conscient a conduit sur mais a eu la difficulté rappeler la prochaine partie du voyage. Une certaine demi-heure plus tard, il a observé un objet très lumineux, qui a semblé être une "cage de poulet". L'objet était stationnaire sur la terre pendant 10 minutes, et alors il s'est déplacé. C'était un objet ovale énorme avec des "hublots", planant au-dessus de la terre. Des photographies ont été prises mais montrent seulement une forme jaune brouillée. Le conscient sorti de sa voiture et ensemble au loin dans le pré pour essayer d'obtenir plus près de l'objet. Cependant, pendant qu'il obtenait plus près, l'objet a semblé retraiter dans un brouillard étendu. L'avançé et la scie conscientes le brouillard retraitant hors du ravin. Soudainement arrêté et retourné le long de son chemin original vers lui. Il l'a rapidement enveloppé ramenant la visibilité à moins de 10 pi. Le brouillard a été accompagné d'un bruit semblable à un aspirateur. Alors le brouillard a rapidement absorbé avec le bruit, laissant le témoin seul. Il est revenu à sa voiture le matin et a noté deux "ondes de choc entières" une minute à part, comme si le des secteur a été soudainement secoué, et puis normalité. Le témoin ne pourrait pas rappeler jusqu'à une heure du voyage en dépit du déplacement sur une route de vrillage et de rotation, qui a vraisemblablement exigé l'attention constante du conducteur. Source de supplément de HC : Marquez Moravec, Type De Phénomènes de PSIUFO : G ? Index Élevé D'Étrangeté : fiabilité 8 de source : 8 commentaires : L'hypnose régressive dans ce cas-ci pourrait avoir indiqué ce qui s'est vraiment produit pendant cette heure absente. Je crois que ceci n'a pas été essayé. Mais ce reste toujours une rencontre élevée d'étrangeté.

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Bakers Creek Falls, near Armidale NSW, Australia
Date: January 10 1978
Time: 0400A
A 25-year man encountered two, irregular shaped, bright yellow objects in the night sky near Grafton. One of the objects approached and appeared to slowly move down a mountainside. It seemed to periodically issue a "shower of sparks". This initial sighting lasted for about 20 minutes. The percipient drove on but had difficulty recollecting the next part of the journey. Some 1/2 hour later, he observed a very bright object, which appeared to be a "chicken coop". The object was stationary on the ground for 10 minutes, and then it moved. It was a huge elongated object with "portholes", hovering over the ground. Photographs were taken but only show a blurred yellow shape. The percipient got out of his car and set off into the paddock to try to get closer to the object. However, as he got nearer, the object appeared to retreat into an extensive fog. The percipient advanced and saw the fog retreating out of the ravine. Suddenly the stopped and returned along its original path towards him. It quickly enveloped him reducing visibility to less than 10 ft. The fog was accompanied by a sound similar to a vacuum cleaner. Then the fog quickly dissipated along with the sound, leaving the witness alone. He returned to his car in the morning and noticed two "shockwaves" one minute apart, as if the whole area was suddenly shaken, and then normality. The witness could not recollect up to an hour of the journey despite traveling on a twisting and turning road, which presumably required the driver's constant attention.

HC addendum
Source: Mark Moravec, PSIUFO Phenomena
Type: G?
High Strangeness Index: 8
Reliability of Source: 8
Comments: Regressive hypnosis in this case could have revealed what really happened during that missing hour. I believe this was not attempted. But it still remains a high strangeness encounter.
  10 janvier 1978 Fort Dix/McGuire AFB, New Jersey usa

Source : NIDS, institut national pour la Science de découverte Le témoin oculaire primaire dans le cas, Jeffrey Morse, (i) allégué qu'il avait travaillé en tant que policier de sécurité chez McGuire AFB à 03.00 le 18 janvier 1978 quand il a été annoncé au sujet de l'activité d'UFO au-dessus de la base de l'armée de DIX de fort qui a touché McGuire AFB. (ii) Morse a allégué qu'il a entendu qu'une entité non-humaine avait été tirée et il plus tard a vu le cadavre de l'entité se trouvant au sol sur une piste hors d'usage chez McGuire AFB. (iii) La scène a été rapidement établie un cordon autour et le corps crated et a été piloté à Wright-Patterson AFB (WPAFB) pour l'examen. (iv) Morse lui-même, deux jours après l'incident de tir, a été allégué appelé à WPAFB et interrogé au sujet de l'événement. Il a été averti de garder la tranquillité et sous peu ensuite a été transféré à l'Okinawa, Japon. (NIDS - Institut national pour la Science de découverte) ---------------------------------------------- Lettre de sergent Morse récapitulant son expérience et l'incident : En janvier de 1978, j'ai été posté chez McGuire AFB, NJ. Pendant une soirée, pendant le délai de 0300hrs et de 0500hrs., il y avait un certain nombre de visées d'UFO dans le secteur au-dessus du gisement d'air et du camp d'armée de DIX de pi. Je suis un policier de sécurité et étais sur la patrouille courante alors. New Jersey Énoncez la police, et les députés de DIX de pi couraient le code dans la direction de Brownsville, NJ. Un soldat de la cavalerie d'état a alors écrit la porte #5 à l'arrière de l'aide et de la permission de demande basses pour entrer. J'ai été expédié et le soldat de la cavalerie a voulu l'accès au secteur de piste qui a mené très à l'arrière du gisement d'air et s'est relié à un secteur fortement boisé qui fait partie du secteur de formation de DIX. Il m'a informé qu'un MP de DIX de pi pursueing (sic) un bas objet de vol ce qui a alors plané au-dessus de sa voiture. Il l'a décrit comme ovale, sans des détails, et rougeoyer avec (sic) une couleur verte bleuâtre. Sa transmission par radio a été découpée. À ce moment-là devant sa voiture de police, apparue une chose, environ des 4ft grands, grisâtres (sic), un brun, une grosse tête, de longs bras, et un corps fuselé. Le MP a paniqué et a mis le feu à cinq séries de sa .45 calorie dans la chose, et à une ronde dans l'objet ci-dessus. L'objet alors s'est sauvé directement vers le haut et s'est joint à onze autres hauts dans le ciel. Ceci que nous tous avons vu mais didn ? t connaissent les détails alors. Quoi qu'il en soit, la chose a fonctionné dans les bois vers notre fenceline et ils ont voulu le rechercher. À cette heure plusieurs patrouilles étaient impliquées. Nous avons trouvé le corps de la chose près de la piste. Elle était apparemment montée la barrière et était morte tout en courant. Elle était soudainement secrète et personne n'a été permis près du secteur. Nous roped au loin le secteur et AF OSI a sorti et a succédé. C'était le bout que j'ai vu de lui. Il y avait une mauvaise puanteur venant de elle aussi. Comme sentir mais lui d'ammoniaque wasn ? t constent (sic) dans le ciel. Que jour, une équipe de Wright-Patterson AFB est venue dans C.A. 141 et est allée au secteur. Ils crated le dans une boîte en bois, ont pulvérisé quelque chose au-dessus de elle, et l'ont puis mise dans un plus grand récipient en métal. Ils l'ont chargé dans l'avion et ont décollé. C'était lui, rien plus n'a été dit, aucun rapport rédigé et nous tous n'ont été dits pour ne pas avoir n'importe quoi dire à son sujet ou nous serions traduits en conseil de guerre. --------------- Morse, dans des conversations suivantes, a indiqué que pendant deux jours après que l'incident lui et d'autres en service à la scène ont été appelés à Wright Patterson AFB pour l'interrogation, et chacun a été transféré promptement à un d'outre-mer bas séparé. La caisse de DIX/McGuire de fort était également d'intérêt parce qu'un investigateur en avant d'UFO, limeur de George, prétendu avoir été présente chez McGuire AFB le matin du 18 janvier 1978. M. Filer a dit à NIDS qu'il était témoin d'une agitation avec les lumières rouges sur une des pistes hors d'usage chez McGuire quand il est arrivé sur la base à 4:00 AM. Il a plus loin réclamé qu'il a reçu des nouvelles un sergent principal aîné au poteau de commande de McGuire le même matin que (i) l'activité d'UFO avaient été aperçus par tour de contrôle et sur le radar au DIX voisin de fort et (ii) un étranger avait été tiré qui matin et qu'on l'avait trouvé mort sur la piste chez McGuire.

http://www.ufoevidence.org/cases/case317.htm

 

Source: NIDS, National Institute for Discovery Science

The primary eyewitness in the case, Jeffrey Morse, alleged (i) that he had been working as a security policeman at McGuire AFB at 03.00 on January 18, 1978 when he was notified about UFO activity over Fort Dix army base that adjoined McGuire AFB. (ii) Morse alleged that he heard that a non-human entity had been shot and he later saw the dead body of the entity lying on the ground on a disused runway at McGuire AFB. (iii) The scene was rapidly cordoned off and the body was crated and flown to Wright-Patterson AFB (WPAFB) for examination. (iv)Morse himself, two days after the shooting incident, was allegedly summoned to WPAFB and interrogated about the event. He was warned to keep quiet and shortly thereafter was transferred to Okinawa, Japan.

(NIDS - National Institute for Discovery Science)

----------------------------------------------

Letter from sergeant Morse summarizing his experience and the incident:

In January of 1978, I was stationed at McGuire AFB, NJ. One evening, during the time frame of 0300hrs and 0500hrs., there were a number of UFO sightings in the area over the air field and Ft. Dix Army camp. I am a security policeman and was on routine patrol at the time. N.J. State Police, and Ft. Dix MPs were running code in the direction of Brownsville, NJ. A state trooper then entered gate #5 at the rear of the base requesting assistance and permission to enter. I was dispatched and the trooper wanted access to the runway area which led to the very back of the air field and connected with a heavily wooded area which is part of the Dix training area. He informed me that a Ft. Dix MP was pursueing (sic) a low flying object which then hovered over his car. He described it as oval shaped, with no details, and glowing with a blueish (sic) green color. His radio transmission was cut off. At that time in front of his police car, appeared a thing, about 4ft tall, grayish (sic), brown, fat head, long arms, and slender body. The MP panicked and fired five rounds from his .45 Cal into the thing, and one round into the object above. The object then fled straight up and joined with eleven others high in the sky. This we all saw but didn?t know the details at the time. Anyway, the thing ran into the woods towards our fenceline and they wanted to look for it. By this time several patrols were involved.

We found the body of the thing near the runway. It had apparently climbed the fence and died while running. It was all of a sudden hush-hush and no one was allowed near the area. We roped off the area and AF OSI came out and took over. That was the last I saw of it. There was a bad stench coming from it too. Like ammonia smelling but it wasn?t constent (sic) in the air. That day, a team from Wright-Patterson AFB came in a C141 and went to the area. They crated it in a wooden box, sprayed something over it, and then put it into a bigger metal container. They loaded it in the plane and took off. That was it, nothing more was said, no report made and we were all told not to have anything to say about it or we would be court martialed.

---------------

Morse, in subsequent conversations, revealed that two days after the incident he and others on duty at the scene were summoned to Wright Patterson AFB for interrogation, and each was transferred promptly to a separate base overseas.

The Fort Dix/McGuire case was also of interest because a prominent UFO investigator, George Filer, claimed to have been present at McGuire AFB on the morning of January 18, 1978. Mr. Filer told NIDS that he witnessed a commotion with red lights on one of the disused runways at McGuire when he arrived on the base at 4:00 AM. He further claimed that he heard from a Senior Master Sergeant at McGuire command post on the same morning that (i) UFO activity had been sighted by the control tower and on radar at neighboring Fort Dix and (ii) an alien had been shot that morning and that it had been found dead on the runway at McGuire.

 

 

10 janvier 1978 meyrargues bouches du rhone

la endarmerei de meyrargues recut plusieu stemoiganges de personnes qui declaraient avoir vu evoluer deux ovnis luminuex de forme cylindrique d'ne lngueur de 4 m pour un diametre d'un metre

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  10 janvier 1978 South Middleton Massachusetts usa

14h30 Le témoin coupait le nord juste en bois de sa maison quand il a repèré une figure convenue blanche tenant sur un chemin environ 90 pieds de distance. La figure a été décrite comme quatre et demi de pied grand portant un casque carré avec deux eyeholes ronds ; elle a eu les larges épaules et bras qui ont accroché en bas de ses côtés. Elle a porté les mitaines grises chacune avec 3 chiffres. Le témoin a parlé anglais et français à la figure mais n'a obtenu aucune réaction significative. Après pendant quelque temps le témoin a conduit en arrière à la maison et sur son chemin là il a repèré un objet formé grand par oeuf sur une pente dans un secteur partiellement boisé. L'objet était gris-foncé en couleurs et a eu la bulle comme des fenêtres. Addition de HC # source 258 : David Webb, Journal De Mufon # Type 143 : C

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

"Donald Johnson indique que le 9 janvier 1978, deux membres de la famille Gould étaient assis dans leur salle de séjour à South Middleton, Massachusetts, à 15:30, quand ils ont vu une grande boule de lumière jaune approcher en biais se sol par leur fenêtre. L'un d'eux a couru par la porte arrière à aperçu que l'objet disparaissait derrière quelques arbres. Des interférence de téléphone ont été expérimentée dans la maison à cette heure environ. Plus tard un des enfants en haut dans une chambre à coucher a rapporté voir un personnage blanc au pied de son lit qui a essayé de le toucher. Quelques instants plus tard le père a entendu un bruit venir d'une pièce vide, et quand il est allé voir il a alors entendu un bruit à la fenêtre. Ouvrant les rideaux, il a vu un personnage blanc se tenir sur le toit de porche arrière, à seulement quatre pieds de distance. Le personnage était à capuchon et semblait porter un masque. Plus tard tout en étudiant un bruit à la porte au porche avant il revoyait le personnage blanc se tenant juste en dehors de la porte de verre.

Les sources sont indiquées comme David F. Webb, MUFON UFO Journal, numéro 143; Richard H. Hall, The UFO Evidence, Volume II: A Thirty-Year Report, p. 22; David F. Webb, FSR, juin 1981, p. 23, citant Raymond E. Fowler; David F. Hall et Ted Bloecher, HUMCAT: Catalogue of Humanoid Reports, cas A1905."

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-10-usa-southmiddletonf.htm

 

 

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-10-usa-southmiddletonf.htm

 

Location. South Middleton Massachusetts
Date: January 10 1978
Time: 1430
The witness was chopping wood just north of his house when he spotted a white suited figure standing on a path about 90 feet away. The figure was described as four and a half foot tall wearing a square helmet with two round eyeholes; it had broad shoulders and arms that hung down its sides. It wore gray mittens each with 3 digits. The witness spoke English and French at the figure but got no significant reaction. After awhile the witness drove back home and on his way there he spotted a large egg shaped object on a slope in a partially wooded area. The object was dark gray in color and had bubble like windows.

HC addition # 258
Source: David Webb, Mufon Journal # 143
Type: C

  10 janvier 1978 pres de Pskov russie

22h00 L'étudiant Vladimir Sergeevich Kharitonov vacationing dans la ville rendant visite à ses parents. En soirée claire de lune il est allé en dehors de la maison obtenir de l'air frais. Soudainement il a noté de drôles de gens en sa cour. Il les a approchés leur demandant en colère : "ce qui sont vous faisant dedans ici?" Quand il a vu leurs visages, il a réalisé, que c'étaient les personnes très peu communes. Leurs visages ont été couverts par un certain genre de trellis formant un ornement complexe. Les visages n'étaient pas évidents derrière le tissu lisse, mais leurs mentons étaient clairement évidents. Les figures étaient minces et bien construites. Leur taille était au sujet de 1.80m. un d'eux était apparemment une femme, puisqu'il pourrait voir de longs cheveux dépasser du capot (capot) descendant au milieu du dos. Ils étaient tous dans les costumes bien ajustés sans boutons ou coutures évidentes. Le matériel était brillant, comme le titane poli. Derrière un tas voisin des notations il y avait un objet voiture-classé, dont les étrangers ont invité le témoin. Cette machine a eu une coupole transparente sur le dessus approximativement 2 m de diamètre et 1.5 m de hauteur. La partie plus inférieure de darkish était plus grande et saillue en arrière derrière la coupole, et la section avant était plus courte. La chose entière était en rond, sans les bords pointus. Ils sont allés à l'intérieur et se sont reposés sur des sièges. Les sièges étaient mous, et confortables. À l'intérieur d'elle était très spacieux. L'"chef" qui a invité le témoin, reposé dans l'avant. La femme près de lui, il s'est assis derrière, et troisième être près de lui. Le chef a fermé la porte manuellement. Il n'y avait aucun bruit audible de se déplacer ou de clic. Après cela, le panneau de commande blanc-jaunâtre a commencé à briller devant lui, se composant des boutons transparents approximativement 15 x 30 millimètres pièce. Ils ont reposé immobile pour environ 1 minute. Il a compté jusqu'à 9 rangées des boutons avec 25 boutons chacune. Il non noté leur a fermé une porte intérieure mais il s'est senti d'isolement dans l'"espace". Le chef a commencé à appuyer sur des boutons sur le panneau ; en ce moment le témoin a noté qu'il a eu 5 doigts peu communs (aucuns détails). La machine a commencé monter lentement, tournant simultanément autour de son axe. Il a vu des maisons, des voitures et la route au-dessous de lui. À 40 mètres elles ont arrêté et ont fait face à l'ouest. Le servir d' équipier s'est reposé calmement, sans prêter l'attention au témoin. Soudainement Kharitonov a senti une accélération très pointue de l'objet et a senti une verticale forte monter. À ce moment le témoin est devenu effrayé et pensé il était enlevé et poinçonné l'"chef" sur la tête avec son poing. Sa mémoire a semblé finir en ce moment ou il est allé sans connaissance parce qu'il a après réveillé le mensonge sur le tas des notations où il le métier s'était à l'origine assis. Source de supplément de HC : V N Fomenko, faits renversants finis de solénoïde Shulman Extraterrestrials Russie et nouvelle hypothèse, type 1990 de Moscou : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Pskov, Russia
Date: January 10 or 15 1978
Time: 2200
Student Vladimir Sergeevich Kharitonov was vacationing in the city visiting his parents. In a clear moon evening he went outside the house to get some fresh air. Suddenly he noticed strange people in his yard. He approached them asking them angrily: "What are you doing in here?" When he did see their faces, he realized, that these were very unusual people. Their faces were covered by some kind of lattice forming an intricate ornament. The faces were not visible behind the smooth fabric, but their chins were clearly visible. The figures were slim & well built. Their height was about 1.80m. One of them was apparently a woman, since he could see long hair protruding from the hood (cowl) descending to the middle of the back. They were all in tight-fitting suits without buttons or visible seams. The material was shiny, like polished titanium. Behind a nearby heap of logs there was a car-sized object, which the aliens invited the witness to. This machine had a transparent cupola on top approximately 2 m in diameter and 1.5 m in height. The darkish lower part was larger and jutted back behind the cupola, and the front section was shorter. The whole thing was round, with no sharp edges. They went inside and sat on seats. The seats were soft, and comfortable. Inside it was very spacious. The "leader" who invited the witness, sat in front. The woman near him, he sat behind, and the third being close to him. The leader shut the door manually. There was no audible sound of moving or click. After that, the white-yellowish control panel started shining in front of him, consisting of transparent buttons approximately 15 x 30 mm each. They sat immobile for about 1 minute. He counted up to 9 rows of buttons with 25 buttons each. He did not noticed them closed an inner door but he felt isolated from "space". The leader began pressing buttons on the panel; at this point the witness noticed that he had 5 unusual fingers (no details). The machine started slowly ascending, simultaneously rotating around its axis. He saw houses, cars and the road below him. At 40 meters they stopped and faced west. The crew sat calmly, without paying attention to the witness. Suddenly Kharitonov felt a very sharp acceleration of the object and felt a strong vertical ascend. At this moment the witness became frightened and thought he was being abducted and punched the "leader" on the head with his fist. His memory seemed to end at this point or he went unconscious because he next woke up lying on top of the heap of logs where he the craft had originally sat.

HC addendum
Source: V N Fomenko, Sol Shulman Extraterrestrials over Russia Stunning Facts and New Hypothesis, Moscow 1990
Type: G
 
  10 janvier 1978 Chicago, IL 12:25 AM. A 31 ans, ambulancier a été conduite pour ramasser son mari (un policier) de travail lorsque les 3 ans, son fils a appelé l'attention sur un "mouvement étoile" près de frais généraux. À destination de quelques secondes plus tard, elle a pris note d'un disque d'argent en forme de l'objet ( "tasses à thé avec le haut et le bas de soucoupe") plus grand que la pleine lune d'aller de l'avant avec du jaune-orange traîne comme déplacé. Saucer arrêté, une direction inverse, avancer de nouveau et déplacés de la construction à laquelle elle était garée. Trail uniquement visible lorsque l'objet était en mouvement. 1-2 minutes. (IUR, 3,2

http://www.nicap.org/waves/1978fullrep.htm

 

Jan. 10, 1978; Chicago, IL 12:25 AM. A 31-year-old paramedic was driving to pick up her husband (a policeman) from work when the 3-year-old son drew her attention to a "moving star" nearly overhead. At destination a few seconds later she noted a silver disc-shaped object ("with teacups on top and bottom of saucer") as large as a full moon moving forward with yellow-orange trail behind as it moved. Saucer stopped, reversed direction, moved forward again and moved off behind building to which she was parked. Trail only visible while object was in motion. 1-2 minutes. (IUR,3,2)
  11 janvier 1978 Rainhill pres de St Helens angleterre

50. 1645 heures. 11/01/78. Endroit - Rainhill près de rue Helens. Après un certain nombre de rapports par des membres du public dans la période de janvier, deux officiers, PCS LOWE et PCS en uniforme ROBERTS de la Division de Prescott, ont observé une lumière blanche brillante planer au-dessus de la centrale électrique "bold". Après approximativement 10 secondes le UFO a bourdonné à la vitesse vers la centrale électrique de bac de violoneurs où il s'est arrêté et a plané une fois de plus. L'objet a alors commencé à palpiter et après quelques secondes l'objet est apparu sous forme de ` inversé T 'qui a rougeoyé brillamment. Après des 20 secondes plus encore le UFO a strié hors de la vue voyageant verticalement dans le ciel. D'être bas dans le ciel à devenir une pointe d'épingle de haut léger dans le ciel a pris littéralement une seconde. Apercevoir en service. 2 officiers. Source - Non 6 de FSR Vol. 23.

http://www.ufocasebook.com/PRUFOSREPORT.pdf

Drawing made by two police officers following their UFO sightings over Rainhill in 1978.

http://www.prufospolicedatabase.co.uk/7.html

 

 

50. 1645 hours. 11/01/78. Location – Rainhill near St Helens. Following a number of reports by members of the public in the January period, two uniformed officers, PC LOWE and PC ROBERTS of the Prescott Division, observed a brilliant white light hovering over the Bold Power Station. After approximately 10 seconds the UFO zoomed at speed toward the Fiddlers Ferry Power Station where it stopped and hovered once more. The object then began to pulsate and after a few seconds the object appeared in the form of an inverted ‘T’ that glowed brightly. After a further 20 seconds the UFO streaked out of view travelling vertically into the sky. From being low in the sky to becoming a pinpoint of light high in the sky took literally a second. On Duty sighting. 2 Officers. Source – FSR Vol 23 No 6.

  11 janvier 1978 Puig Major, Majorque Espagne cojunta employés par radar a détecté la présence hispano-américaine dans l'espace objet volant non identifié à des vitesses ultrasoniques. Telle était l'alarme que lesdites protections de base ont été renforcées. 6Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 11 Enero 1978 Puig Major, Mallorca España Los empleados del rádar de la base cojunta hispano-americana detectaron la presencia en el espacio de objetos volantes no identificados a velocidades ultrasónicas. Tal fue la alarma que los guardias de la citada base fueron reforzadas. 6
  11 janvier 1978 Mytchett, near Camberley, Surrey

Zig1704BAS NIVEAU OVNI à MytchettOmar FowlerNotre collaborateur est président du Groupe d'enquête sur les Phénomènes Aériens Surrey (SIGAP) et est membre de UFOIN Dans la soirée du mercredi 11 Janvier 1978,deux de quinze ans garçons, Ron Hills et lan Hoole, rentraient chez eux après la visite de leur club de jeunes local à Mytchett, près de Camberley, Surrey. Il était environ 21h35 Il était une nuit froide et venteuse et venteux. Ils ont décidé de courir à la maison à ¬ Ensemble, juste pour un peu de sport et de l'espoir de parvenir à un meilleur moment que celui de la semaine précédente. Comme ils l'expliquent, ils ont aussi besoin de garder la forme.Comme ils ont couru vers le haut d'un pont au-dessus du chemin de fer le long de la route Mytchett, près de la maison des mineurs Arms public, ils ont pris conscience de ce qu'ils ont décrit comme un objet de grande taille "voler au-dessus d'eux." Au début, ils pensaient que c'était un avion car il passait au-dessus mais il y avait ce qui semblait être deux phares brillants en face de lui qui éclairaient les nuages. Il y avait aussi deux feux rouges clignotants au-dessous qui ont été sur et en dehors En variante.Ron avait été conduit, mais lan rattrapé avec lui et, au sommet du pont, ils s'arrêtèrent pour faire le point sur la chose. Cela a été maintenant s'amenuisent et se déplaçait sur les champs d'une ancienne ferme à leur gauche. Ils ont pu voir une forme oblongue assez grande avec des bords arrondis, mais à aucun moment, a déclaré Ian, pourraient-ils voir une forme définie. (Un dessin qui ils n'ont représenté plus tard ce qui semblait être une sorte de super ¬ structure, avec un dispositif comme un ascenseur à la "arrière" et il y avait aussi "des bandes brillantes" en cours d'exécution à la verticale sur le côté qu'ils pouvaient voir.)Comme l'objet obtenu moins ils pouvaient entendre un léger bruit, et ils étaient tout à fait sûr de ce temps, il n'était pas un avion parce que, comme ils ont fait observer plus tard, il était à ce moment si faible que si elle avait été un avion "le bruit serait ont été énormes. Comme l'objet s'est déplacé au loin, ils étaient momentanément sans voix et plus de un peu peur. Comme Tan mettre tous deux se sentirent comme s'ils voulaient à pleurer.Récupération leur sang-froid, ils ont continué sur leur chemin de la maison de discuter de ce qu'ils avaient vu et en gardant un œil attentif sur les feux rouges, stil! clignote dans la distance. Ils étaient maintenant la marche rapide avec moins d'un demi-mile d'aller. Quand ils arrivèrent à Loman Road, Ian dit-il encore attiré l'attention de Ron aux lumières qui étaient maintenant à l'arrêt, après quoi ils ont commencé à courir. lan a continué (dans le rapport qu'il a écrit pour moi):.. "... comme nous l'avons fait il a commencé à se déplacer J'ai dit à Ron cela mais comme il avait l'air, un toit de maison lui a bloqué le point de vue J'ai alors dit à Ron de regarder le l'espace entre les toits et bien sûr il l'a vu à nouveau. "Les garçons ont commencé à courir à nouveau comme ils pouvaient entendre le bruit de la chose plus en plus fort et se rapproche • Il est apparu à la suite de leur ... ils ont continué à courir, et arrêté par Lynwood disque L'objet comme première vue: sur la base de croquis lan Hoole Apparence de l'objet lorsqu'il est vu sur Salisbury Grove A titre de comparaison, l'objet vu à travers le Surreyet les frontières du New Hampshire en Janvier et Février 1974Immobilier, où ils ont confirmé que l'objet a été de les suivre. Ils ont couru pour une autre centaine de mètres et s'est arrêté.Ensuite, pour les jeunes témoins venus de la partie la plus effrayante de la rencontre car ils rendu compte que l'objet était maintenant juste au-dessus eux. Ils pouvait voir qu'il était massif et brillant avec ce qui semblait être "petites fenêtres" (avec une lumière orange, a déclaré Ron) autour d'elle. Ian a dit tout l'objet brillait d'une lumière brumeuse, comme si la production de chaleur terrifie. Là encore, les deux faisceaux de lumière à "l'avant" pourrait être vu et les feux rouges clignotants. Sans plus tarder, et avec toutes les pensées de se maintenir en forme à long défunts, ils ont couru aussi fort qu'ils le pouvaient pour la maison lan, maintenant moins de 100 mètres. Alors que Ron faisait le guet sur l'intrus aérienne, Tan a crié à sa mère de venir à. Au moment où elle atteint la porte Ron a déclaré que leobjet a été décroissant derrière quelques arbres. Néan-Mme moins Hoole dit qu'elle ne pouvait entendre le bruit inhabituel.Quand j'ai parlé au père de Ian, il a dit que les garçons étaient sur le point d'être dans un état de choc, ils étaient blancs comme des fantômes face, et ont été visiblement terrifié par ce qu'ils avaient vu. Depuis quelque temps après, ils étaient fragiles et nerveux.Serait-ce avoir été un retour du mystère abjecte vu beaucoup tout au long de Surrey et de Hampshire en Janvier et Février 1974?Fsr 1978 1

11 janvier 1978

Zig1704 LOW-LEVEL UFO AT MYTCHETT Omar Fowler Our contributor is Chairman of the Surrey Investigation Group on Aerial Phenomena (SIGAP) and is a member of UFOIN

ON the evening of Wednesday, January 11, 1978, two fifteen-year-old boys, Ron Hills and lan Hoole, were returning home after visiting their local Youth Club at Mytchett, near Camberley, Surrey. The time was about 9.35 p.m. It was a cold, windy and blustery night. They decided to run home to¬gether, just for a bit of sport and hoping to achieve a better time than that of the previous week. As they explained, they also needed to keep fit. As they ran towards the top of a bridge over the railway along the Mytchett Road, close to the Miners' Arms public house, they became aware of what they described as a large object "flying over the top of them." At first they thought it was an aircraft as it passed overhead but it had what appeared to be two headlights shining in front of it which lit up the clouds. There were also two red lights underneath which were flashing on and off altematively. Ron had been leading, but lan caught up with him and, at the top of the bridge, they stopped to take stock of the thing. This was now getting lower and was travelling over the fields of an old farm to their left. They could see a rather large oblong shape with rounded edges, but at no time, said Ian, could they see a definite shape. (A drawing which they did later depicted what seemed like a sort of super¬structure, with a device like an elevator at the "rear" and there were also "shiny strips" running vertically on the side that they could see.) As the object got lower they could hear a faint noise, and they were quite sure by this time it was not an aeroplane because, as they commented later, it was by that time so low that if it had been a 'plane the noise would have been tremendous. As the object moved off into the distance they were momentarily speechless and more than a little scared. As Tan put it they both felt as though they wanted to cry. Recovering their composure they continued on their way home discussing what they had seen and keeping a wary eye on the red lights, stil! flashing in the distance. They were now walking briskly with less than half a mile to go. When they reached Loman Road, Ian says he again drew Ron's attention to the lights which were now stationary, whereupon they started to run. lan continued (in the report which he wrote for me): "... as we did so it began to move. I told Ron this but as he looked, a house roof blocked his view. I then told Ron to look at the space between the roofs and sure enough he saw it again." The boys started running again as they could hear the noise of the thing getting louder and getting nearer • It appeared to be following them... they continued running, and stopped by Lynwood Drive

The object as first seen: based on lan Hoole's sketch

Appearance of object when seen over Salisbury Grove

For comparison; the object seen around the Surrey and Hampshire borders in January and February 1974 Estate where they confirmed that the object was following them. They ran for another hundred yards and stopped. Then for the young witnesses came the most frightening part of the encounter for they realised that the object was now right above them. They

could see that it was massive and shiny with what seemed to be "small windows" (with an orange light, said Ron) around it. Ian said the whole object glowed with a misty light as though producing terrifie heat. Again the two beams of light at the "front" could be seen and the red flashing lights. Without more ado, and with ail thoughts of keeping fit long departed, they ran as hard as they could for lan's home, now less than 100 yards away. While Ron kept watch on the aerial intruder, Tan shouted to his mother to corne out. By the time she reached the door Ron said the object was descending behind some trees. Neverthe- less Mrs. Hoole said she could hear the unusual noise. When I spoke to Ian's father he said the boys were on the verge of being in a state of shock; they were white faced like ghosts, and were clearly terrified by what they had seen. For some time afterwards they were shaky and jumpy. Could this have been a return of the mystery abject seen extensively throughout Surrey and Hampshire in January & February 1974? Fsr 1978 1

 

  Yorkton, SK1/11/19781/11/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1958&record_id=4702-1958-8677&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  11 janvier 1978 Los Angeles, CA
Sphere flew below Cessna 150

http://www.nicap.org/waves/1978fullrep.htm

 
  12 janvier 1978 Cotheridge, Worcester,  angleterre

, 8h10 à 8h20 am Cotheridge, Worcester, en Angleterre. Une femme a déclaré avoir vu un brillant en forme de croissant objet avec les deux extrémités vers la terre. Elle a dit qu'il était clairement visible dans le ciel sans nuage. Après quelques minutes de vol stationnaire, il est reparti http://www.mufon.com/bob_pratt/triangles.html

 

January 12, 1978, 8:10 to 8:20 a.m. Cotheridge, Worcester, England. A woman reported seeing a brilliant crescent-shaped object with both ends pointed toward the earth. She said it was clearly visible in the cloudless sky. After hovering for some minutes, it flew off.
    On January 12 at 11:25 am and at 2:40 pm, jar quakes were again feltz-,d registered in Charleston, Beaufort Moncks Corner, South Carolina. This quake was accompanied by e laud boom and moderate to severe shaking of the ground. Citizens reported the rattling of windows, scattering of small objects and in one case a report of a crack in a newly finished interior wall was verified by an insurance adjuster, UFO iNVESTIGATORMIARCH-APRIL 1978
4 12 janvier 1978 BAKERS CREEK FALLS New South Wales australie

.Gary P. avait roulé durant toutes les heures du petit matin, quand il retrouva ses esprits, vers 5 heures du matin, s'étonnant d'être garé sur le bas côté de la route. Il était incapable de se souvenir des dernier 160 km. Tandis qu'il reprit conscience, il vit une lumière brillante stationnaire à quelque distance. Il essaya de s'en rapprocher, mais ce fut en vain.   (Keith Baskerfield - Australian Abduction Cases - 1989)

http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html

 
  GIO. 12 GENNAIO 1978 04.30/h TORRE BOLDONE (BG) BQ A  
 
VEN. 13 GENNAIO 1978 21/h VALLE DI LEDRO (TN) AQ
 
  13 janvier 1978 00:30 Sevilla Espagne Antonio Somoza a été conduite à travers les faubourgs de la ville quand il a vu un objet lumineux d'environ 100 m. loin émettant une lumière rouge intense et avait la forme d'un plat inversé. 7Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 13 Enero 1978 00:30 Sevilla España Antonio Somoza se dirigía en coche por las afueras de la ciudad cuando observó un objeto luminoso a unos 100 m. de distancia que emitía una intensa luz roja y tenía la forma de un plato invertido. 7
  13 janvier 1978 HEDE (35) 1978 Observé le 13/01/1978 Région Bretagne Département Ile-et-Vilaine Classe D Résumé Observation d'un objet en forme de rectangle semblant tomber du ciel puis changement de direction. Description détaillée Le 13 janvier 1978 vers 17h40 une automobiliste aperçoit un objet de couleur rouge orangé qui semble tomber au sol. Cet objet de forme rectangulaire se stabilise par la suite. Un autre témoin apercevra cet objet qui se déplace lentement vers l' Ouest mais aucun bruit particulier ne sera entendu. Aucune trace au sol ne sera retrouvée et aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phénomène qui reste inexpliqué. Compte-rendu de l'enquête Aucun.http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/bre/etude_1978-01-00476.html  
 

13 janvier 1978 station spatiale de reperage americano espagnole de pulgmajor a majorque

une station spatiale perturbee par des ovnis.palma de majorque selon le diaro de mallorca tout est detraque a la station spatiale de reperage americano espagnole de pulgmajor a majorque alors que de nombreux ovnis etaient detectes.le journal qui cite des techniciens de la station affirme que les recepteurs radio ont ete brouilles et certains se sont meme mis en marche tous seuls.les radars n'auraient jamais detecte autan t d'ovni a la fois. Ceux ci se deplacaient a une vitesse supersonique.les techniciens ecratent l'hypothese d emeteorites car les radarss n'auraient sans douite pas pu les detecter

13 janvier 1978 parisien libere

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  13 janvier 1978 mallorca espagne

e'egeschlagenen Mutrnalkingen sur Lites ont des rapports GARANTIE sur des phénomènes étranges sur une nouvelle Flaciereohem Nahnung. Comme le temps de la Zeliteing "Dierio de lorca "A propos de: Co-tête, enregistré en 1500 Mater dessus de la mer-MIROIR insteelierte Raderecteirm sur la montagne Pulgenayor Pal bel de ma la de Maliloroa sur vergengeren Donne tag Lindero équivalents Flugkür ¬ par les calibrage rie Ultiresohail wegten d'abeilles et Vibratiorven jusqu'à-bre nient geleannter forte auelbe le Mügliielekeile 4.8 il kürente SiOH gehendele augmenter météores diffère. naoh Aresilohe de l'expert ¬ e AEI de parce que l'écran radar reglistriere métaux nter connus. En Bilett rappeler • daman, Dab Le Mallorca aul. ansailige astro ¬ nom Ramon Compte Porte récemment ¬ Gioh de • Jeler 1978 ¬ tion de Hau de ILFO-Enecheinengen être ¬ küncligt et lneelberg Puig maire de Français bevorzuglein art du débat appelé ¬ Il sonelinungen.

Extrait de: Vienne, L. cordes de laine 11 téléphone 52 57 Tiroler Tageszeitung ..., 1 e & e "'-' * '• dans eeee kanPalma de la semaine dernière non- 7>. 118 • cllich kon.eszt. Schir m sur le bel de Puigrnayor de montagne UltraschallFlugkei le déplacement et le vibrato striere. van expert, puisque le radar écran me rai_ connu Metaile avoir minute, sépare la vue dada il geh.andelt météores tion de inconnu auparavant Forte ausleisten. Le Mbgliclikeit, Mer instaIIierte radar de Mallorca "a rapporté enregistré la Radarsehirm ci-dessus obtenir un nouvel aliment à environ 1500 mètres. Comme le journal "Diario sur Erscheirtungen étrange sur geschldfenen Mutmaliungen UPOS de liber ont durcit nim. rapports ef 1QRID. Le Spartien dans un jamais Os via A / labres?

La mer à environ 1500 inetalliarte altitude apieget Radarschlirra aie la montagne Pudeeneyor demandé Palma de Mallorca registriiierte Dans la précédente semaine-Linde? reigkürpene inierte qui Rait mobile rberschallgesenveindigkeit et Vebrationen de hisher inouïe Ste-x-1 <e auslbsten. Le Mbeglichkeit, dal3-il part gehandeit météores lebrente, sépare l'opinion d'un expert "AIU parce ms-chirrn du RENR ne signe beleansete métaux. Zn qui Hülee tions de l'OVNI champ Oberfloe été beleanntgegeben niebit.

 

tiF0s sur Majorque? / 4 DRID. Les Espagnols jamais geschlafenen Mutmafiungen sur les ovnis ont maintenant reçu par les rapports de phénomènes étranges sur un nouvel aliment à l'écran radar. Comme le journal "Diario de Mallorca", a rapporté l'inscrit installé dans environ 1500 mètres au dessus du niveau de la mer ¬ écran radar sur la Puigmayor de montagne à Palma la semaine dernière non ¬ savait Flugkdrper qui se déplaçait avec des ultrasons et des vibrations nen de forte jusqu'alors inconnu ausldsten., l'aide dans l'application, dal3-il météores gehandeit künnte, diffère selon les experts, car seuls les métaux de l'écran radar connus régiment striere.

Madrid (dpa) L'Espagnol n'a jamais été endormi-tion Mutmeungen sur les ovnis ont reçu un nouvel élan par des rapports de rares phénomènes communs ¬ sur un écran radar mercredi. Comme le journal "Diario de Mallorca" a rapporté le siège est installé à environ 1500 mètres écran radar de niveau de la mer au-dessus de la Puigmayor de montagne à ma de la Majorque de Pal jeudi dernier non de ver ¬ défini Flugkdrper, la à ausliisten avec Uitraschall être ¬ wegten et vibrations jusqu'alors inconnu degré-ter forte. Le Miiglichkeit, daf3 il ont météores gehandeit keinnte, diffère de l'avis des ex-perts. L'astronome Mallorca sur sâssige Ramon Compte Porta a récem-ment pour l'année 1978, un Hâufung d'observations d'OVNIS été annoncé et la montagne de l'île Puigmayor Français appelé préféré-e place.

MADRID. L'jamais eingeschlafenet en Espagne tions sur tifos reçues par d'étranges phénomènes sur un Radarsehiri tion de ces jours. Comme le journal "Diario de Mallorca" a rapporté enre ¬ tation le installé dans environ 1500 mètres écran radar de niveau de la mer sur la Puigmayor de montagne à ma di de Majorque de Pal passé antigénique jeudi undefined Flugkdrper nu ¬ que déplacé par ultrasons au-dessus et Vi de la bration de forte ausIdsten sans précédent. Le Mdglichkeit dan, ont gehandeit météores il

e'egeschlagenen Mutrnalkingen über Lites haben durch Berichte über seltsame Erscheinungen auf einem Flaciereohem neue Nahnung erheiten. Wie die Zeliteing „Dierio de Mal¬ lorca" ber:Co-tete, regIstrierte der in etwa 1500 Mater über dem Mee-piegel insteelierte Raderecteirm auf dem Berg Pulgenayor bel Pal¬ma de Maliloroa am vergengeren Donne tag Lindero-lente Flugkür¬per, die eich rie Ultiresohail bee wegten und Vibratiorven von bis-ber nient geleannter Starke auelbe Die Mügliielekeile 4,8 es sioh um Meteore gehendele heben kürente, scheide. naoh Aresilohe von Exper¬ten aeis, da der Radarschirm nter bekannte Metalle reglistriere. Des Bilett erinnerte •daman, daB der aul Mallorca. ansailige Astro¬nom Ramon Compte Porte kürz¬Gioh des •Jeler 1978 eine Hau¬fung von Ilfo-Enecheinengen ange¬küncligt und den lneelberg Puig¬mayor ais bevorzuglein art der Er¬sonelinungen genannt batte.

 

Ausschnitt aus: Wien, L. Wolleeile 11 -Telefon 52 57 Tiroler Tageszeitung ..., 1. e&e"' -‘* '• i n eeee kanPalma te vergangene Woche unbe- 7›. 118 •cllich kon.eszt. schir m auf dem Berg Puigrnayor bel UltraschallFlugkei bewegten und Vibrato- striere. van Experten aus, da der Radar- schirm mir bekannte Metaile rai_ haben Minute, scheidet nach Ansicht dada es sich um Meteore geh.andelt nen von bisher nicht gekannter Starke ausleisten. Die Mbgliclikeit, Meeresspiegel instaIIierte Radar- de Mallorca" berichtete, registrierte der in etwa 1500 Meter über dem einem Radarsehirm neue Nahrung erhalten. Wie die Zeitung „Diario über seltsame Erscheirtungen auf geschldfenen Mutmaliungen liber UPOs haben nim durcit. Berichte ef 1QRID. Die in Spartien nie ein- Os über A/labres?

Der in etwa 1500 Meer über dem Meeres-apieget inetalliarte Radarschlirra aie dem Berg Pudeeneyor bat Palma de Mallorca registriiierte In der Vorwoche -Linde? inierte reigkürpene die sich rait rberschallgesenveindigkeit bewegten und Vebrationen von hisher nicht gekannter Ste-x-1<e auslbsten. Die Mbeglichkeit, dal3 es sich tien Meteore gehandeit haben lebrente, scheidet nach Ansicht von Experte„ aius, da der Renr¬ms-chirrn nur beleansete Metalle registriere. Zn welcher Hülee die Ufos des Gebiet Oberfloe gen, wurde niebit beleanntgegeben.

über Mallorca Uschten wieder dûs über die Radarschirme der 1500 in über dem Meeresspiegel instailierten GroBfunkstelte. Die nicht identi¬fizierten Flugkiirper bewegten sich mit Ultrasclealleesdewindig¬keit und Risten Vibrationen von bisher nicht gekannter Sterke aus. Eine spanisclie .Zeitung. er¬miment ilaran, cla13 der auf Mal-lorca ansassige Astronom Ra-mon Compte Porta für 1978 eine eldufung von UPO-Erscheinun¬gen über dem Inselberg Puig¬mayor, meglidterweise eine Landung, vorausgesagt habe.

sur Majorque Uschten nouveau DHS sur les écrans radar de la instailierten 1500 GroBfunkstelte niveau de la mer ci-dessus. L'identification ¬ fiés Flugkiirper pas déplacé avec Ultrasclealleesdewindig de la Ness et vibrations Risten de Sterke sans précédent. Un spanisclie. Journal. il ¬ ilaran miment, cla13-résident sur ​​l'astronome de temps lorca Ra-mon Compte Porta ont un eldufung des tions de UPO phénomènes sur le maire de l'île Puig, meglidterweise un atterrissage prévu pour 1978.

tiF0s über Mallorca? /4. DRID. Die in Spanien nie ein-geschlafenen Mutmafiungen über UFOs haben nun durch Berichte über seltsame Erscheinungen auf einem Radarschirm neue Nahrung erhalten. Wie die Zeitung „Diario de Mallorca" berichtete, registrierte der in etwa 1500 Meter über dem Meeresspiegel installierte Radar¬schirm auf dem Berg Puigmayor bei Palma vergangene Woche unbe¬kannte Flugkdrper, die sich mit Ultraschall bewegten und Vibratio¬nen von bisher nicht gekannter Stârke ausldsten. Die Müglichkeit, dal3 es sich um Meteore gehandeit haben künnte, scheidet nach Ansicht von Experten aus, da der Radar¬schirm nur bekannte Metalle regi- striere.

 

ViVieder UFOs über allorca entdeckt? Die in Spanien nie ein-schlafenden Mutmallungen über unbekannte Flugob¬jekte (UFOs) haben am Mitt¬woch durch Berichte über seltsame Erscheinungen auf einem Radarschirm neue Nahrung erhalten. Wie die Zeitung „Diario de Mallorca" berichtete, registrierte ein Radarschirm nahe Palma, am vergangenen Donnerstag undefinierte Flugkürper, die Vibrationen von nicht ge-kannter Stârke auslüsten.

OVNI ViVieder découverts plus allorca? Les Espagnols jamais dormir Mutmallungen sur les objets inconnu Flugob (OVNI) ont reçu un nouvel élan par les rapports de phénomènes étranges sur un écran radar dans la mi ¬ Woch. Comme le journal "Diario de Mallorca" a rapporté inscrit un écran de radar près de Palma, jeudi dernier undefined Flugkürper, auslüsten les vibrations de pas ge une forte connue.

Madrid (dpa) Die in Spanien nie eingeschlafe-nen Mutmeungen über UFOs haben am Mittwoch durch Berichte über selt¬same Erscheinungen auf einem Radarschirm neue Nahrung erhalten. Wie die Zeitung „Diario de Mallorca" berichtete, registrierte der in etwa 1500 Meter über dem Meeresspiegel installierte Radarschirm auf dem Berg Puigmayor bei Pal¬ma de Mallorca am ver¬gangenen Donnerstag un¬definierte Flugkdrper, die sich mit Uitraschall be¬wegten und Vibrationen von bisher nicht gekann-ter Stârke ausliisten. Die Miiglichkeit, daf3 es sich um Meteore gehandeit haben keinnte, scheidet nach Ansicht von Exper-ten aus. Der auf Mallorca an-sâssige Astronom Ramon Compte Porta hatte kürz-lich für das Jahr 1978 eine Hâufung von UFO-Erscheinungen angekün-digt und den Inselberg Puigmayor ais bevorzug-ten Ort genannt.

 

MADRID. Die in Spanien nie eingeschlafenet gen über Tifos haben dieser Tage durch seltsame Erscheinungen auf einem Radarsehiri rung erhalten. Wie die Zeitung „Diario de Mallorca" berichtete, regi¬strierte der in etwa 1500 Me-ter über dem Meeresspiegel installierte Radarschirm auf dem Berg Puigmayor bei Pal¬ma di Mallorca am vergan¬genen Donnerstag undefinier¬bare Flugkdrper, die sich mit Ultraschall bewegten und Vi¬brationen von bisher nicht gekannter Stârke ausIdsten. Die Mdglichkeit, dan es sich um Meteore gehandeit haben

     
  OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 21, le 13 janvier 1978.

24 H. de faits divers

Encore des O.V.N.I. dans le ciel provençal

Le ciel provençal devient un boulevard d'objets volants non identifiés. Les gendarmes de Peyrolles (Bouches-du-Rhône) ont recueilli hier, plusieurs témoignages d'habitants de Meyrargues qui assurent avoir aperçu pendant cinq bonnes minutes (et pour l'un d'eux à 200 m. de lui), deux boules lumineuses autonomes et rapprochées qui volaient en formation à 50 ou 100 km.-heure, émettant le bruit, mais en plus faible, d'un avion à réaction. Les "unidentified flying objects" ont disparu vers le Nord-Ouest, en direction de la Durance. Ces sphéroïdes semblaient avoir 1 m. de diamètre et 3 à 4 m. de longueur réelle. Aucun petit homme vert n'a été signalé dans la région.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal13jan1978-2f.htm

 

  Sydney, NS1/13/19781/13/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1959&record_id=4702-1959-8678&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  Journaux 1970-1979 -> Documents -> Accueil This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 3, le 13 janvier 1978.

Faits et méfaits

Des OVNIS dans le ciel de Meyrargues?

Les objets volants non identifiés refont leur apparition dans le ciel provençal. Plusieurs témoignages ont été recueillis hier par la gendarmerie de Peyrolles (bouches-du-Rhône) signalant le passage, pendant cinq minutes, de deux O.V.N.I. évoluant dans les airs, à 14 km au Nord-Est d'Aix, au sud-est de Meyrargues. Ils avaient la forme de deux boules lumineuses (sphéroïdes réfringents) qui, après un moment d'immobilité, auraient évolué individuellement avant de se diriger vers le Nord-Ouest, dans la direction de la Durance, entre Le Puy-Saint-Réparade et Pertuis, pour s'élever ensuite dans l'athmosphère et disparaître.

Vus de profil, ces O.V.N.I. semblent constitués par une boule lumineuse jaune clair, d'un mètre de diamètre environ, allongés vers l'arrière par une demi-sphère violette sous laquelle on ditinguait un point lumineux jaune soutenu.

Ces objets de 3 à 4 m de longueur réelle se déplaçaient en formation à vitesse réduite entre 50 et 100 km - heure. Ils émettaient un bruit comparable à celui d'un avion à réaction, mais d'intensité plus faible. A Meyrargues, les O.V.N.I. seraient passés à faible altitude et à moins de 200 m de l'un des témoins.

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal13jan1978f.htm

OVNIS EN PROVENCE, FRANCE, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 22, le 13 janvier 1978.

Les OVNI sont de retour

AIX. -- Plusieurs habitants de Meyrargues ont observé d'étranges phénomènes lumineux se déplaçant dans le ciel. Ils sont ensuite allé faire part de leur découverte aux gendarmes de Peyrolles. Pendant cinq bonnes minutes, deux OVNI ayant la forme de cylindres ont évolué dans les airs, au sud-est du village de Meyrargues. Ils ont, toujours selon les témoignages, marqué un temps d'arrêt avant de disparaître vers la Durance, entre Le Puy-Sainte-Réparade et Pertuis. Longs de 3 à 4 mètres et se déplaçant à une vitesse estimée entre 50 et 100 Km.-h., ils émettaient un bruit analogue à celui des réacteurs d'avions. Ils seraient passés à moins de 200 mètres d'altitude d'un témoin.

http://ufologie.patrickgross.org/press/lemeridional13jan1978f.htm

 

 

  14 janvier 1978 DOL DE BRETAGNE(35) 1978 Observé le 14/01/1978 Région Bretagne Département Ile-et-Vilaine Classe C Résumé Observation de lueurs rouges orangées. Description détaillée Le 14 janvier 1978 entre 5h57 et 6h45 plusieurs personnes observent quelques secondes d'importantes lueurs rouges orangées éclairant tous les environs. Deux boules lumineuses orange et bleue seront vues par un automobiliste 500m devant son véhicule. Nous manquons d'informations plus précises sur ce phénomène. Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/bre/etude_1978-01-00477.html

 
  14 janvier 1978 Rostov-on-Don, Russie

06h00A Dans le sous-sol de l'eau locale fôlatre "Oktyabrenok" complexe, Mikhail Babkin a soudainement trébuché sur le plancher en béton lisse et est tombé vers sa gauche contre un mur en béton ; il apparemment a été allé pour une heure. Il a renvoyé réciproquement la même façon dont il avait disparu. Il a pensé qu'il avait été allé seulement pendant 5 minutes. Pendant la période de sa disparition il était tout seul dans une petite salle. Tout autour de lui a tenu cinq humanoids étranges avec les têtes carrées (ou les casques ?). Regarder hors de la fenêtre il a vu un jour ensoleillé lumineux et les dessus des arbres basculant comme si dans un vent fort (il était pendant le milieu de l'hiver). Ceci s'est produit en présence de 3 témoins qui effréné ont recherché Babkin en vain. Source de supplément de HC : UFO De X-Libri, Type De la Russie : G ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Rostov-on-Don, Russia
Date: January 14 1978
Time: 0600A
In the basement of the local water sports complex "Oktyabrenok", Mikhail Babkin suddenly stumbled on the smooth concrete floor and fell to his left against a concrete wall; he apparently was gone for one hour. He returned conversely the same manner in which he had disappeared. He thought he had been gone only for 5 minutes. During the period of his disappearance he was by himself in a small room. All around him stood five strange humanoids with square heads (or helmets?). Looking out the window he saw a bright sunny day and the tops of trees rocking as if in a strong wind (it was during the middle of winter). This occurred in the presence of 3 witnesses who frantically searched for Babkin to no avail.

HC addendum
Source: X-Libri UFO, Russia
Type: G?
  14 janvier 1978 Redding Californie usa

nuit Le témoin s'est réveillé au milieu de la nuit pour voir une entité étrange se tenir près de son lit. Il a été décrit en tant qu'ayant une tête plate, de grands yeux, et un grand nez ; il a semblé prolonger ses bras au-dessus d'elle. Aucune autre information. Addition de HC # source 913 : Jacques Vallee, recherche de scientifique de la confrontation A du type étranger de contact : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

"En son chapitre titré "Copper Medic" dans "Confrontations" en 1990, Jacques Vallée rapporte les nombreux épisodes dont auraient été protagonistes les époux Clint et Jane Chapin, âgés, vivant dans une caravane bien entretenue dans les environs de Redding en Californie où ils exploitaient apparemment une mine. L'auteur rapport ses impressions lors de ses visites au couple, et les diverses expériences qu'ils lui ont décrites, comportant un décollage d'OVNI le 30 octobre 1969, un autre le 27 décembre 1976, des malaises étranges le 13 octobre 1977. Il est raconté que l'épouse aurait placé de la dynamite sous un lieu d'atterrissage d'OVNI afin de le faire exploser "une fois pour toutes" s'il revenait et qu'alors les scientifiques auraient "vraiment quelque chose à analyser."

Parmi toute la série d'événements allégués, Jane Chapin indique que le 14 janvier 1978, elle avait vu une entité apparaître au chevet de son lit. Elle n'en avait pas vu les pieds. Elle a réalisé un dessin de l'entité pour Jacques Vallée, montrant une tête "plate avec de grands yeux, un gros nez et un bras étendu." Elle a manifesté des craintes de ce que cela puisse nuire à sa crédibilité.

"

"Vallée explique sa frustration par rapport aux dires du couple, qui avaient apparemment été beaucoup trop sollicités par des ufologues et les média, et prenaient les questions pour des mises en doutes et n'ont pas été entièrement coopératifs, il décrit des aléas d'analyse d'un "sable" trouvé sur les lieux et d'un morceau de métal dont il est difficile de comprendre la nature évidentielle; mais il indique qu'il les croit, qu'il y a bien un site là où des phénomènes extraordinaires d'étaient produit.

Vallée a demandé aux Chapin ce que sont les OVNIS à leur avis; elle pense que ce sont des engins secrets russes ou chinois, lui pense qu'ils viennent de l'intérieur de la terre par des trous aux pôles comme il en a entendu parler lors d'une émission de TV. Jane Chapin a fait promettre à Vallée de ne pas parler à d'autres ufologues de l'apparition de l'entité au chevet du lit.

Vallée indique que la presse avait publié un article qui était entâché d'erreurs et que cela avait mis les Chapin en colère. Des ufologues avaient parlé de l'affaire, en février 1978, alors qu'eux-mêmes ne désiraient aucune publicité."

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-14-usa-reddingf.htm

 

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-14-usa-reddingf.htm

 

Location. Redding California
Date: January 14 1978
Time: night
The witness woke up in the middle of the night to see a strange entity standing near her bed. It was described as having a flat head, large eyes, and a big nose; it appeared to extend its arms over her. No other information.

HC addition # 913
Source: Jacques Vallee, Confrontation A scientist Search for Alien Contact
Type: E

  14 janvier 1978 pyramide sous marine dans les bermudes

Une pyramide de Berlitz Sondeur identifié dans le Triangle des Bermudes un bâtiment - trace de Atiantis?

Les chercheurs de l'Amérique sous-marins ont des Bermudes de triangle, l'auteur best-seller de Charles Berlitz abandonne autant d'énigmes, découvert quelque chose de curieux les kiges Dreiek de: à une profondeur d'environ 400 mètres de localiser rapidement le sonar sur le fond de l'océan une enquête géométrique, qui - éventuellement - un ¬ gigantesque pourrait être cal pyramide des gens de la main. Vous seriez donc gro8 que la pyramide de Khéops avec un Seitenlânge de Ägyptische de 333 mètres et à 290 mètres de Heihe doppeit et müGte déjà des milliers d'années avant l'époque des Pharaons ge construit ont été. Charles Berlitz a été expliqué dans une interview avec le journal allemand "Bild", il prévoit de discuter de cette Baide dans un sous-marin à la construction hinun-tert-même. Pour lui, il est au-ger doute un dais le premier A découvert une piste hochentwickeiten gens müglicher-comme les ancêtres de la AZTE ¬ ken que bien construits pyrarnidenfôr ¬ forme Grabmàler. Même plus: "Aujourd'hui, enfin, la ville mystérieuse de Atlan ¬ tis trouvé», dit Berlitz "Elle se tenait sur ​​le pont terrestre entre schen Nord et l'Amérique du Sud et a coulé il ya longtemps dans cette mer. ..".

 

Eine Pyramide für Berlitz Echolot ortete im Bermuda-Dreieck ein Bauwerk — Spur von Atiantis?

Amerikanische Unterwasser¬forscher haben im Bermuda¬Dreieck, das Bestsellerautor Charles Berlitz so viele Râtsel aufgibt, etwas râtselhaft Dreiek¬kiges entdeckt: in einer Tiefe von etwa 400 Meter ortete das Echolot auf dem Meeresgrund eine geometrische Erhebung, die — môglicherweise — eine giganti¬sche Pyramide von Menschen¬hand sein konnte. Sie wâre mit einer Seitenlânge von 333 Me- ter und einer Heihe von 290 Meter doppeit so gro8 wie die âgyptische Cheopspyramide und müGte schon Tausende Jahre vor der Zeit der Pharaonen ge¬baut worden sein. Charles Berlitz hat in einem Interview mit der deutschen „Bild"-Zeitung bereits erklârt, er wolle schon in Baide in einem U-Boot zu dem Bauwerk hinun-tertauchen. Für ihn steht es au-Ger Zweifel, dais man die erste Spur eines hochentwickeiten Volkes entdeckt hat, müglicher-weise der Vorfahren der Azte¬ken, die ja auch pyrarnidenfôr¬mige Grabmàler bauten. Mehr noch: „Jetzt ist endlich die geheimnisvolle Stadt Atlan¬tis gefunden", sagt Berlitz. „Sie stand auf der Landbrücke zwi¬schen Nord- und Südamerika und versank vor Urzeiten mit dieser im Meer , .."

 

     
 

estevan

Estaven, SK1/15/19781/19/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1961&record_id=4702-1961-8680&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1960&record_id=4702-1960-8679&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1962&record_id=4702-1962-8682&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 

 

 
  Torquay, SK1/15/19781/19/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1962&record_id=4702-1962-8683&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1961&record_id=4702-1961-8681&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  15 janvier 1978

15-01-1978 Région : Provence Alpes Cote d'azur Département : Vaucluse Classe : C Résumé : Observations de plusieurs phénomènes lumineux silencieux dans le ciel : manque d'informations. Description : Témoignage récent (2011) d'une observation ancienne faite le 15 janvier 1978 entre18h45 et 19h10. Les témoins en voiture sur la D177 entre Venasque et Gordes vont faire plusieurs observations successives de phénomènes lumineux silencieux qu'ils ne s'expliquent pas et seront très impressionnés par ce qu'ils ont vu. La première observation correspond à la planète Jupiter, plein Est (voir carte astro). Le témoignage correspond ensuite aux caractéristiques des lanternes thaïlandaises : points lumineux en groupe, évoluant dans le sens du vent (de Sud ouest), et durant quelques minutes. On notera toutefois que le témoin indique des lumières blanches et rouges : même les lanternes blanches émettent plutot une lumière jaune-orangé. (Très utilisées en Thaïlande pour les fêtes depuis des siècles, ces lanternes sont très répandues en France depuis les années 2000, mais étaient rares à cette époque en France, utilisées par les asiatiques et les touristes revenant d'Asie.) Il n'a pas été vérifié que le déplacement des lanternes était cohérent avec le vent (archives indisponibles sur le web). Les autres observations restent étranges, mais peuvent être des confusions avec la Lune (demi lune plein sud), des véhicules sur la route suite à l'émotion de la deuxième observation. Mais ceci n'explique pas tout. Ce cas est classé "C" : manque d'informations pour conclure, mais une des observations correspond à des lanternes thaïlandaises .

Je recopie ci-après mes notes manuscrites de l’époque : Notre itinéraire : Mont Ventoux – Malaucène – Carpentras puis D 4 par Vénasque et D 177 vers Gordes. Passé Vénasque, Nirvana (c’est le prénom de mon épouse) ainsi qu’A (ma fille alors âgée de 14 ans et 4 mois) remarquent, à gauche, une grosse étoile un peu orangée. Avant les Trois termes (intersection de la D 177 et de la D 244), O (mon fils aîné alors âgé de 11 ans et 2 mois) voit, vers la droite, trois points lumineux blancs en avant, formant un triangle, et un point rouge en arrière, le point rouge apparaissant comme une queue. N a aperçoit à droite, à 500 mètres environ du carrefour des Trois Termes, des feux semblables à ceux d’un avion, blancs et rouges, mais pas de feu vert, se déplaçant très lentement. Arrêt aux Trois termes. Je suis sorti pour faire pipi, je suis remonté ; on est redescendu en marche arrière ; A et moi n’avons pas vu grand chose. On est remonté aux Trois termes, avons pris la route de Murs (D 244) sur une centaine de mètres. Je suisdescendu pour marcher sur une vingtaine de mètres. Retour aux Trois termes, N voulant absolument revenir en arrière. On a repris la route de Carpentras. On a tous vu un « engin » vers l’ouest, peu au-dessus del’horizon, se déplaçant très lentement et évoluant, selon Nirvana et Olivier, sur un espace délimité, plutôt du sud vers le nord, selon Al et moi. Descendu de la voiture, j’ai pu observer pendant un bon moment (10 minutes au moins) le mouvement très lent de cet « engin ». Il avait une forme octogonale dont les contours étaient à peine marqués par une ligne faiblement lumineuse ; au centre, une partieun peu plus éclairée évoquant la possibilité d’un habitacle. Mais, au total, quelque chose d’à la fois net et se fondant dans l’obscurité. Puis on est reparti vers les Trois termes, moi avec l’intention de prendre la route de Murs (on peut, de ce col des Trois termes, aller à Gordes soit par la D 177 passant par l’abbaye de Sénanque, soit par la D 244 vers Murs). À ce moment, N , A et O voient une lueur vermillon en forme de demilune, posée sur le sol, englobant plusieurs arbres. Début de panique dans la voiture, sauf moi qui suis encore très serein. Au carrefour, N me demande de prendre la route de Sénanque. Je rassure ma femme et mes enfants car je viens de voir dans le rétroviseur les phares d’une voiture qui nous suit. À peine dit, je réalise qu’il n’y a pas de voiture et que la lueur dans le rétroviseur est d’un blanc éblouissant d’une très grande intensité ; elle est émise par une source très proche et qui nous suit (j’acquiers alors la conviction que l’ « engin » longtemps observé s’est déplacé, instantanément et sans aucun bruit, de Narration libre : partie 1 Cette page et les suivantes sont destinées à être utilisées pour rédiger en toute indépendance, le récit de votre observation Vous êtes entièrement libre de la forme, du fond et dela durée de votre récit (vous pouvez adjoindre des pages supplémentaires si nécessaire). CNES‐GEIPAN QUESTIONNAIRE STANDARD INDIVIDUEL V2.00 Page | 5 l’horizon où je le voyais vers nous). Je suis soudain littéralement paniquéà mon tour et j’aborde la pente vers Sénanque avec une impression jamais ressentie, comme pour fuit un danger très menaçant. Alors que la lueur a disparu, N , Ol r et moi (A , terrorisée, s’étant cachée sous une couverture) apercevons, un peu plus haut que la moitié de la distance entre les Trois termes et Sénanque, deux formes rondes, l’une blanche etrouge, l’autre orangée, grossissant extraordinairement vite, la première plus grosse que l’autre et les deux donnantl’impression de vouloir serejoindre au-dessus de nous (Olivier faisant la comparaison avec la position des skis pour s’arrêter). On a cessé de les voir dans le creux de l’abbaye, la deuxième semblant s’éloigner en redevenant de plus en plus petit

http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1978-01-08159

 

  15 janvier 1978 Vimbodi, Tarragona Espagne Une femme à son mari et ses enfants ont vu un OVNI de la fenêtre de sa maison. L'objet était profonde cône orange en forme avec une fin incurvé vers l'extérieur, rouge foncé. Il était encore pendant un certain temps, puis a poursuivi sa mars jusqu'au moment où il s'en alla. 8Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 15 Enero 1978 Vimbodi, Tarragona España Una mujer su marido y sus hijos vieron un ovni desde la ventana de su casa. El objeto era de color naranja intenso en forma de cono con un final en curva hacia afuera, de color rojo oscuro. Estuvo inmóvil durante un tiempo y luego continuó su marcha hasta que se alejó. 8
  15 janvier 1978; Washinton County, IN. 7:10 PM. Un seul moteur Sundowner battant de Evansville, Indiana à Cincinnati, Ohio, a rencontré un OVNI volant une trajectoire de collision à environ 22 miles au nord de Louisville, Kentucky. Le pilote accompagné de son instructeur et de son amie, lié qu'il volait à 5500 'quand il a repéré deux lumières au niveau de l'œil à quelque distance inconnu à venir. Soudain, l'un des feux blancs ont commencé à se déplacer horizontalement, loin de l'arrêt de la lumière, puis il a fait un cercle parfait, et puis une autre, tout en restant à la même distance. Le comportement erratique a continué pendant plusieurs minutes, puis l'animation est devenue l'objet brillant, ressemblant à un "blob" et a commencé à ce qui semblait le pilote à la tête d'une trajectoire de collision avec le Sundowner, Comme le blob est venu menaçant de plus près, le pilote, de peur de collision dove son métier à 1000 pieds. En un instant, le blanc strié blob généraux et hors de vue. Lorsque le pilote est arrivé à Cincinnati Standiford il a appelé la tour de contrôle de Louisville. On lui a dit qu'ils n'avaient pas UFO confirmé par radar, mais il avait reçu des appels de gens de la région qui a vu un OVNI. (Můj-122, 8).

http://www.nicap.org/waves/1978fullrep.htm

Jan. 15, 1978; Washinton County, IN. 7:10 PM. A single engine Sundowner flying from Evansville, Indiana to Cincinnati, Ohio, encountered a UFO flying a collision course approximately 22 miles north of Louisville, Kentucky. The pilot accompanied by his instructor and girlfriend, related that he was flying at 5,500' when he spotted two bright lights at eye level at some unknown distance ahead. Suddenly one of the white lights began to move horizontally away from the stationary light, then it made a perfect circle, and then another, while remaining at the same distance. The erratic behavior continued for several minutes, then the animated object became brighter, looking like a "blob" and began what appeared to the pilot to head in a collision course with the Sundowner, As the blob came menacingly closer, the pilot, fearful of collision dove his craft down 1,000 feet. In an instant, the white blob streaked overhead and out of view. When the pilot arrived in Cincinnati he called the Standiford Control Tower in Louisville. He was told they had no UFO confirmed by radar, but had received calls from people in the area who had seen a UFO. (MUJ-122,8).
  15 janvier 1978 Hutamigaura Hisakazu Horie Japon envisageait le «rocher sacré» quand tout à coup, il a remarqué la présence d'un OVNI. Le témoin a pris une photo de lui. Sa portée a été estimée à environ 3,5 m. de diamètre. 9Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 15 Enero 1978 Hutamigaura Japón Hisakazu Horie se encontraba contemplando las "rocas sagradas" cuando, de pronto, se percató de la presencia de un OVNI. El testigo tomó una fotografía del mismo. Se estimó su medida en unos 3,5 m. de diámetro. 9
  15 janvier 1978 1910L UP 22 km . N. Louisville , Kentucky Cet événement a eu lieu à 5500 pieds d'altitude quand un pilote instructeur et sa petite amie volaient dans un moteur unique ' Sundowner ' de Evansville , IN à Cincinnati , OH . Bien au-dessus du comté de Washington , EN (environ à mi-chemin de leur destination , à l'approche de l'Interstate 65 ), le pilote privé a été le premier à repérer deux lumières de les approcher directement . La distance de séparation n'a pas pu être déterminée . ensuite, l' singeries ont commencé . Une des lumières a volé horizontalement à l'écart de l'autre et " fait un cercle parfait , et puis un autre, tout en restant à la même distance ... ( ce ) ont continué pendant plusieurs minutes, puis le objet animé est devenu lumineux , ressemblant à un " blob " et a commencé à ce qui semblait le pilote de la tête une trajectoire de collision avec le coucher du soleil. Comme le blob est venu menaçant de plus près, le pilote , craignant de collision plongé son métier en bas de 1000 pieds . En un instant , le blob blanc strié aérien et hors de vue . " Sur atterrissage à Cincinnati le pilote a téléphoné à la tour de contrôle de Sta ndiford à Louisville (environ 25 milles Les S de leur rencontre ) et a appris qu'il y avait eu aucun contact radar confirmés à ce moment-là . ils ont reçu des appels de gens qui avaient vu un OVNI dans ce domaine général, cependant téléphone . ( Ridge , F.L. , Rencontres régionales - Le FC Fichiers 1994 Mt . Vernon , Indiana ) Aviation Safety in America -A Previously Neglected Factor (1) Richard F. Haines (2) Chief Scientist National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena -NARCAP -October 15, 2000 76. January 15, 1978 1910L UP 22 mi. N. Louisville, Kentucky This event took place at 5,500 feet altitude when an instructor pilot and his girlfriend were flying in a single engine ‘Sundowner’ from Evansville, IN to Cincinnati, OH. While above Washington County, IN (approximately half- way to their destination, nearing Interstate 65) the private pilot was the first to spot two bright lights approaching them directly. The separation distance could not be determined. Then the antics began. One of the lights flew horizontally aw ay from the other and “made a perfect circle, and then another, while remaining at the same distance... (this) continued for several minutes, then the animated object became brighter, looking like a “blob” and began what appeared to the pilot to head in a collision course with the Sundowner. As the blob came menacingly closer, the pilot, fearful of collision dove his craft down 1,000 feet. In an instant, the white blob streaked overhead and out of view.” Upon landing in Cincinnati the pilot phoned the Sta ndiford Control Tower in Louisville (about 25 miles S of their encounter) and learned that there had been no confirmed radar contacts at that time. They had received phone calls from people who had seen a UFO in that general area, however. (Ridge, F.L., Regional Encounters - The 1994 FC Files, Mt. Vernon, Indiana)
  16 janvier 1978 explosions

Fin de la vague d'explosions aériennes. 200 explosions auront été enregistrées depuis Novembre 1977. http://www.rr0.org/1978.html 

 
  17 janvier 1978

L'OVNI de Elmas

«Les pilotes a croisé le chemin d'un orange éclatant OVNI" était le titre de la «National Enquirer» par le 17 janvier 1978: Les pilotes d'hélicoptère ont été choqués - elle arracha de grands yeux quand ils ont vu voler par un mystérieux objet lumineux en lui-même. Ils ont fait leur première UFO. "Maintenant, je crois qu'ils existent parce que j'ai vu même un", a déclaré le 46-ans Maj.Francesco Zoppi la «Enquirer». L'homme est le père de deux enfants et a travaillé pendant 16 ans avec la Force aérienne italienne. Il pilotait son avion droite sur Cagliari en Sardaigne pour un vol d'entraînement, c'était la nuit du 27 Octobre 1977, où il a rencontré un OVNI. "Il était une boule de lumière rouge-orange avec une bande pourpre autour du bord, at-il rappelé, disant que l'objet comme un" cône de combustion d'un jet de post-combustion "regarde. Première grande Zoppi pensais en fait qu'il a attiré un jet à travers la zone, mais ensuite il a un doute, "parce que le cône zuschoß sur moi - oui et pas de jet peut voler à reculons". Plus tard, il dit à l'opérateur de la tour de contrôle qu'il avait également identifié l'OVNI avec des jumelles, il pouvait voir un seul témoin et aucune forme réelle. L'apparition a été à seulement quelques minutes à voir et ensuite à 180 degrés de tirer sur eux à plus de Mach 1: ". Après toutes mes années dans la Force aérienne, je ne peux pas expliquer ce que j'ai vu cette nuit-là" Parmi les témoins Gianella sergent Corrado, a été l'un de 26 ans, 4 ans d'expérience de vol. Il était dans un deuxième hélicoptère et il se souvient plus comment l'OVNI brutalement de 180 degrés a tourné autour et a volé dans la direction d'où elle provient. "Je ne connais aucun avion qui peut ainsi effectuer une manœuvre, ce n'était certainement pas Jet. Ce que j'ai vu n'avait pas un lecteur normal, il était en fait un OVNI. " Dans un autre hélicoptère a été sergent Aldo De Muro, 32 ans avec 8 ans d'expérience professionnelle: "Je ne pense pas que cela était un avion parce que l'usure de ces lumières scintillantes, c'était juste une boule de feu orange J'ai même volé à une altitude de plus .. de 300 mètres et il a regardé comme si l'objet est un autre 100 pieds plus haut et d'environ 400 mètres. C'était très inhabituel, pas normal. " Tous les pilote de trois hélicoptère a fait un rapport du Centre et lui a présenté au ministère italien de la Défense. Un porte-parole du ministère de l'Enquirer: «Tous ces rapports demeurent confidentiels."Le 5 Janvier 1978, le ministère de la Défense a annoncé l'agence de presse ANSA et le centre UFO CUN "La presse a publié récents toujours des lettres, dans lesquelles les gens sur l'apparence d'un objet volant non identifié sur le 27 octobre 1977 au ciel de Cagliari veulent savoir. exécution que nous voulons, nous ne faisons aucune enquête approfondie concernant les observations d'OVNI, mais dans ce cas particulier, il a été constaté qu'il est normal pour un avion, un F-104 n'a, négociés à ce niveau pour les manoeuvrer sur le trajectoire de vol de l'hélicoptère avait effectué et a été classé de manière incorrecte par les pilotes d'hélicoptère parce que la visibilité a été affectée par le crépuscule et de brume. " Le Elmas UFO Donc, pas plus et avait été un avion de chasse? Apparemment, il était connu à Rome pour absence d'enquêtes sur de tels incidents ne remarquerez pas vraiment - et les tabloïds avaient exagéré puissant. Le journaliste Giorgio Metta de Cagliari avait proposé le cas pour le journal local d'un suivi parce qu'il y avait un certain nombre d'autres témoins des événements. Y compris les gens de l'Aéro-Club de Cagliari, qui étaient sur le terrain d'aviation. Ils ont vu la boule de feu dans le ciel (une sphère avec une forme légèrement elliptique, rouge-orangé au début, puis devient vert) de droite à gauche, puis envolez-vous qui est dans le sens Nord-Sud, au moment même à un peu après 17:45 lorsque l'hélicoptère a montré et tourné sur le côté tout comme la boule de feu derrière et au-dessus de la trajectoire de vol "pour un moment", a accompagné et ont tiré sur eux. La structure a disparu avec une extrême rapidité et une traînée de lumière et en ligne droite. Dans l'ensemble, le Centre avait seulement "a duré quelques secondes" et d'un mouvement anormal de la boule de feu par les témoins sur le terrain n'a jamais été mentionné, elle est retournée seule au mouvement de l'hélicoptère, qui a créé une fausse impression à bord. Les témoins sur le terrain étaient les suivants: l'excellence, y compris Dr.Ottawviano Canzini, une tête d'Alitalia. les pilotes d'hélicoptère expérimenté évidemment faussée dans sa présentation en raison de l'expérience situation stressante de manière significative au cours des observateurs, qui étaient dans le vrai sens des mots avec les deux pieds sur le sol, le phénomène était à peine quelque chose de spécial. Par une deuxième observation, une heure plus tard, cependant, n'est pas plus parler, ce qui a eu l'Okkultzeitschrift Kiosk "Il Giornale dei Misteri" inventé. 

http://cenap.alien.de/cenapnews/zeigen.php?satzid=10107&page=1

 

Das UFO vom Elmas

"Piloten kreuzten Bahn eines orangeglühenden UFO" lautete die Schlagzeile des ´National Enquirer´ vom 17.Januar 1978: Die Hubschrauberpiloten waren erschrocken - sie rißen ihre Augen weit auf als sie ein rätselhaftes, glühendes Objekt an sich vorbeifliegen sahen. Sie machten ihr erstes UFO aus. "Jetzt glaube ich daran, dass sie existieren weil ich selbst eines sah", berichtete der 46-jährige Maj.Francesco Zoppi dem ´Enquirer´. Der man ist Vater von zwei Kindern und arbeitet seit 16 Jahren bei der Italienischen Luftwaffe. Er flog seine Maschine gerade über Cagliari auf Sardinien für einen Übungsflug, es war die Nacht des 27.Oktober 1977 als er dem UFO begegnete. "Es war ein Ball aus rötlich-orangenem Licht mit einem violetten Band um den Rand", erinnerte er sich und meinte, dass das Objekt wie ein "glühender Konus eines Jet-Nachbrenners" ausschaute. Zunächst dachte Major Zoppi deswegen tatsächlich, dass da ein Jet durch die Gegend zog, aber dann bekam er Zweifel, "weil der Konus auf mich zuschoß - und kein Jet kann ja rückwärts fliegen". Später berichtete ihm der Kontrollturm-Operateur, dass er ebenfalls das UFO mit dem Feldstecher ausgemacht hatte, auch er konnte nur ein Licht und keine eigentliche Gestalt sehen. Die Erscheinung war nur ein paar Minuten in Sicht und drehte dann um 180 Grad bei, um mit mehr als Mach 1 davonzuschießen: "Nach all meinen Jahren bei der Luftwaffe, ich kann nicht erklären, was ich in dieser Nacht sah." Zu den Zeugen zählte auch Sergeant Corrade Gianella, 26-jährig, 4 Jahre Flugerfahrung. Er befand sich in einem zweiten Helikopter und er erinnert sich besonders daran, wie das UFO abrupt um 180 Grad drehte und in die Richtung zurückflog aus der es gekommen war: "Ich kenne kein Flugzeug, welches so ein Manöver ausführen kann. Es war definitiv kein Jet. Was ich sah hatte keinen normalen Antrieb, deshalb war es effektiv ein UFO." In einem weiteren Hubschrauber saß Sergeant Aldo De Muro, 32-jährig und mit 8 Jahren Berufserfahrung: "Ich glaube nicht, dass dies ein Flugzeug war weil diese blitzende Lichter tragen. Dies war nur ein orangener Feuerball. Ich selbst flog in einer Höhe von mehr als 300 Metern und es schaute so aus, als ob dieses Objekt nochmals 100 Meter höher war und etwa 400 Meter weit weg. Das war total außergewöhnlich, nichts normales." Alle drei Hubschrauber-Piloten fertigten einen Bericht der Beobachtung an und reichten ihn ans italienische Verteidigungs-Ministerium ein. Ein Sprecher des Ministeriums gegenüber dem Enquirer: "Alle solche Berichte bleiben vertraulich."

Am 5.Januar 1978 gab das Verteidigungsministerium gegenüber der Presseagentur ANSA und dem UFO-Zentrum CUN bekannt: "Die Presse veröffentlichte in letzter Zeit immer wieder Leserbriefe, worin die Leute mehr über die Erscheinung eines unbekannten Flugobjektes am 27.Oktober 1977 am Himmel über Cagliari wissen möchten. Wir möchten ausführen, das wir keine tiefergehenden Untersuchungen betreffs UFO-Sichtungen durchführen, aber im konkreten Fall stellte man fest, dass es sich um ein normales Flugzeug, eine F-104, gehandel hatte, die ein für sie normales Flugmanöver auf der Flugbahn der Hubschrauber durchgeführt hatte und fälschlicherweise von den Hubschrauber-Piloten eingestuft wurde, da die Sichtverhältnisse aufgrund der Dämmerung und durch Nebel beeinträchtigt waren." Das UFO von Elmas war also keines mehr und ein Düsenjäger gewesen? Offenbar wußte man in Rom wegen mangelnder Untersuchungen solcher Vorfälle nicht richtig Bescheid - und die Sensationspresse hatte mächtig übertrieben. Der Journalist Giorgio Metta aus Cagliari hatte nämlich den Fall für die Ortszeitung weiter verfolgt, da es eine Reihe von weiteren Zeugen für das Geschehen gab. Darunter Leute des Aeroclubs von Cagliari, die sich gerade auf dem Flugfeld befanden. Sie sahen hoch am Himmel den Feuerball (eine Kugel mit leicht elliptischer Gestalt, zunächst orange-rot und dann grünlich werdend) von rechts nach links, also in Nord-Südwest-Richtung, dahinfliegen, gerade zu dem Zeitpunkt um kurz nach 17:45 h als die Hubschrauber auftauchten und gerade zur Seite drehten als der Feuerball hinter und über ihnen deren Flugweg "für einen Moment" begleitete und an ihnen vorbeischoß. Das Gebilde verschwand mit enormer Geschwindigkeit und einem leichten Schweif hinter sich herziehend in gerader Linie. Ingesamt hatte die Beobachtung nur "einige Sekunden gedauert" und von einer anomalen Bewegung des Feuerballs war von den Zeugen am Boden nie die Rede, sie ging alleine auf die Eigenbewegung der Hubschrauber zurück, was einen falschen Eindruck an Bord hervorrief. Die Zeugen am Boden waren hochkarätig: darunter Dr.Ottawviano Canzini, ein Chef der ALITALIA. Die erfahrenen Hubschrauberpiloten verzerrten in ihrer Darstellung offenbar aufgrund der Streßsituation ihre Erfahrung erheblich während für die Beobachter, die im wahrsten Sinne des Worten mit beiden Beinen auf dem Boden standen, die Erscheinung kaum etwas besonders war. Von einer zweiten Sichtung eine Stunde später ist hingegen hier nicht mehr die Rede, das hatte sich die Kiosk-Okkultzeitschrift ´Il Giornale dei Misteri´ erfunden.
  17 janvier 1978 1:35 San Jose Costa Rica Deux officiers de police de la ville a vu un grand objet lumineux qui rebondit rayons colorés et se reposer pendant quelques secondes sur votre machine. Après quelques secondes, tourné, tourné à l'ouest et se dirigea lentement à perdre. 10Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 17 Enero 1978 01:35 San José Costa Rica Dos policías de la ciudad vieron un objeto luminoso de gran tamaño que despedía rayos de color y se posó durante unos segundos sobre su unidad. Tras unos segundos, dio una vuelta, giró hacia el oeste y se alejó lentamente hasta perderse. 10
    On January 18, et 7:26 am, air quakes were once more fait and registered at Folly Beach, Moncks Corner and Sum¬merville, South Carolina. Their infre¬quency was deterrnined to ha two cycles per second and of a low amplitude not characteristic of normal seismic readings resuiting from earth tremors. Jahn has requested that copies of ail availabie records of registered quakes be forwarded ta hirn for authentication so that information of these occurrences may be charted. As aiways, Our readers will be kept informed of future develop¬ments. Meanwhile information received by NICAP investigator Jahn from conti in England indicate that on Decenk..... 21, 1977, at 2:00 pm Greenwhich Mean Time, Coastguardsrnan Peter Baker re¬ported hearing and feeling an air quake at (Contfnued on next page (Air Quakes continuel) ' 's station located on St. Just Island in .e village of Cornwall, five miles north of Land's End. He had stated that the tremor caused by the quake made him run from his station because of severe shaking. He also stated that a fellow Coastguardsman stationed at Gwennap Head, which is in the same vicinity, had felt the air quake too. A check by English investigators indlcated that no Concorde Aircraft were known to be in the area at the time and no offshore cil rigs were operating in the area or using explosive devices UFO iNVESTIGATORMIARCH-APRIL 1978
  18 janvier 1978 DRANCY (93) 1978 Observé le 18/01/1978 Région Ile-de-France Département Seine-St-Denis Classe C Résumé Observation du passage d'un phénomène lumineux. Description détaillée Le 16 janvier 1978 vers 18h 10 deux témoins observent durant une minute un phénomène circulaire lumineux phosphorescent blanc-jaune. Il se déplace à très grande vitesse du Nord au Sud selon une trajectoire rectiligne. Lors du déplacement ils constatent que l'objet a une forme cylindrique avec un feu rouge puis qu'une couleur verte lumineuse est visible à l'avant de l'objet. Aucun bruit n'a été entendu lors du déplacement mais le phénomène laisse une trainée lumineuse. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce phénomène pour lequel nous manquons d'informations. Compte-rendu de l'enquête Aucun.http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/ile/etude_1978-01-00478.html  
  18 Janvier 1978 base américaine de McGuire New Jersey usa

: Alors qu'un officier de sécurité de l'USAF fait une patrouille de routine autour de la base américaine de McGuire (New Jersey), plusieurs témoins voient un ovni survoler la base. Un membre de la Police Militaire poursuit l'engin qui a survolé sa voiture. Peu après, le membre de la police militaire voit un être de 1 m qu'il décrit comme brun-grisâtre, mince, avec une grosse tête et de longs bras. Le policier tire 5 fois sur la créature et 1 fois sur l'ovni au-dessus de lui. Celui-ci s'élance à la verticale pour rejoindre 11 autres objets stationnaires loin dans le ciel. Le corps de la créature est retrouvé à proximité de la piste d'aviation par l'officier de sécurité et une patrouille qui remarquent l'odeur nauséabonde qui s'en dégageait, comme de l'ammoniaque. Plus tard dans la journée, une équipe de la base de l'USAF de Wright-Patterson arrive sur place, asperge le corps de produits chimiques, le met dans une caisse, le charge dans un C-141 de transport de troupes et repart [Rapport d'un officier de sécurité de l'armée de l'air] [FX 95-2654]. http://www.rr0.org/1978.html

http://www.ufocasebook.com/ftdixalien.html

http://www.ufocasebook.com/ftdix.html

La rencontre de fin de l'étranger Aimable-Le local de DIX de pi par service de nouvelles de registre de journal de Rick Murray un policier militaire de DIX de fort a censément pompé cinq balles dans ce qui a ressemblé à un gris-type étranger de l'espace et une plus de balle dans une soucoupe apparente en vol planant au-dessus de sa voiture de patrouille. Le gris alors a dégagé de façon ou d'autre une haute barrière de chaîne-lien avant de s'effondrer complètement sur une piste dans une région éloignée de la base aérienne de McGuire. La créature a pué l'ammoniaque et a eu la peau d'un reptile, ou ainsi on raconte. Ufologists en avant les ont discuté possèdent l'évidence pleine qu'un tel cas a en effet transpiré il y a presque trente ans janv. 18, 1978. Les fonctionnaires de l'Armée de l'Air des ETATS-UNIS ont à plusieurs reprises nié la réclamation, dire encore cette semaine que la prétendue évidence dans le cas a été critiquée en tant que canular il y a des années. Toujours, la vieille histoire offre un prologue bizarre à la saga récente de l'incursion basse impliquant le DIX maintenant notoire six de fort, qui attendent l'action en justice en tant que terroristes islamiques allégués.L'historien bas civil de McGuire, Gary Boyd, reconnaît l'histoire de UFO a au cours des années prises une vie d'elle doit posséder. L'Internet à ce jour, il dit, offre des rapports détaillés des recherches d'UFOlogists sur le cas. Vrai ou pas, l'histoire emballe un gros coup dramatique, avec la citation d'investigateurs de UFO ce qu'elles réclament est un témoin oculaire. Les prétendues notes de témoin oculaire : "... Un MP de DIX de fort poursuivait un bas objet de vol qui a alors plané au-dessus de sa voiture. Il l'a décrit en tant qu'ovale formé, sans des détails, et rougeoyer avec une couleur verte bleuâtre." Il continue pour dire : "... à ce moment-là, devant sa voiture de police, est apparue une chose, au sujet de brun grand et grisâtre de quatre-pieds, de grosse tête, de longs bras, et de corps mince," le témoin oculaire remarquable. "Le MP a paniqué et a mis le feu à cinq séries de son 45 calorie dans la chose, et à une ronde dans l'objet ci-dessus." Aussi tard qu'il y a deux ans, Boyd indique, de chercheurs d'amateur de UFO cherchés pour accéder pour baser des disques au sujet de l'incident allégué, tout en feignant pour chercher des informations sur leurs milieux militaires. Boyd indique qu'il est fielded un total de dix enquêtes au sujet ce qui en cercles de UFO s'appelle, "de la nuit l'étranger mort." "c'est une fiction complète," Boyd dit, riant, dans une entrevue cette semaine. "c'est fiction pleine d'humour parce que ce n'était pas puits égal hoaxed. Le morceau en chef d'évidence physique soutenant la réalité de l'incident de UFO est un rapport militaire d'incident/complaint, qui détaille soi-disant les événements allégués de la nuit en question. Boyd, cependant, écarte en riant le document, le noter reflète de nombreuses et flagrantes inexactitudes."la chaîne de la commande est totalement baisée vers le haut et ils ont même le code postal faux pour la base," dit Boyd. Une conclusion semblable au sujet du rapport a été tirée par l'institut national de la Science de découverte, Las Vegas, collection basée par Nev. de scientifiques et d'investigateurs, dont les sondes dans une variété de phénomène paranormal sont financées par le brasseur d'affaires de domaine d'aerospace/real, Robert T. Bigelow. NIDS a gagné la renommée ces dernières années pour un livre appelé la "chasse pour le Skinwalker", basée sur la recherche de l'organisation sur une gamme bizarre du ­ paranormal d'épisodes s'étendant de Bigfoot et de sightings de UFO au ­ d'activité de shapeshifter et de monstre à un ranch dans un coin à distance de l'Utah. Après la conduite d'une recherche préliminaire sur le cas de McGuire, les investigateurs de NIDS ont déterminé que ni le commandant bas chez McGuire en 1978, ni quatre autres fonctionnaires principaux de l'Armée de l'Air, "n'a admis n'importe quelle mémoire de l'incident." Bien qu'ils ne pourraient pas localiser le témoin oculaire principal, les investigateurs de NIDS ont décidé que le cas a senti assez comme un canular qu'aucune autre recherche n'était nécessaire. Cependant, NIDS par son site Web "encourage" n'importe qui avec des informations sur la rencontre alléguée de McGuire à les contacter, notant, "le cas est encore en suspens."Le plus grand défenseur continu du cas est Richard H. Hunt, un Brentwood, auteur de Md.-based se spécialisant dans la guerre civile et UFOs, qui a été autrefois associé au comité national d'investigations du phénomène aérien, une organisation qui a apprécié une bonne réputation pour au moins sa sincérité. NICAP a été fondé pendant les ailerons de UFO du l''50s, par les corps marins retirés Donald principal Edouard Keyhoe, qui sont devenus monde célèbre pour ses articles en magazine vrai maintenant que les "soucoupes en vol sont vraies." La chasse a repris sur la recherche de McGuire sur la mort d'un autre NICAP vigoureux, Leonard H. Stringfield, qui a également servi à des autres organismes respectés d'UFology tels que le réseau mutuel de UFO. Stringfield, ou ainsi l'histoire va, eu des nouvelles du témoin oculaire principal après avoir donné une émission d'entrevue au-dessus de radio de forces armées. Cette entrevue avait inspiré le témoin, un homme Stringfield et la chasse identifient comme Jeff Morse, pour écrire la lettre contenant le compte graphique du MP tirant la créature étrange. Avant sa mort en 1992, Stringfield avait interviewé de nombreux temps de Morse, bien qu'il y ait eu apparemment de grandes lacunes de temps entre les conversations. Morse a rapporté, et Stringfield cru, que les interruptions ont dû aux agents fédéraux arrêtant le courrier et les appels téléphoniques.En conclusion, Morse a expédié Stringfield une copie du rapport, écrite sur quels fonctionnaires militaires conviennent est une forme standard de la densité double 1569. Le rapport a semblé authentique à Stingfield, qui a reconnu n'avoir alors aucune manière d'être sûr. Ce qui l'a impressionné plus, bien que, ait été le comportement de Morses. "j'ai fini par connaître Morse comme aimable, lumineux et alerte et incliné vers la réticence," a écrit Stringfield, qui a indiqué qu'il a été encouragé que Morse a à aucun moment réclamé que ce qu'il a vu était un extraterrestre. Morse, un officier de sécurité novice de l'Armée de l'Air à l'heure de l'incident allégué, rapporté voir réellement la créature s'est étendu sur la piste pendant que lui et d'autres officiers de sécurité travaillaient pour fixer le secteur. Il plus tard a dit que la créature a été battue loin sur un C-141 à la base aérienne de Wright Patterson, près de Dayton, Ohio, où, selon le savoir de UFO, plusieurs des étrangers morts de l'incident célèbre de Roswell seraient stockés. _ morse avoir dire et autre bas niveau sécurité officier être aussi prendre Wright Patterson pour un dur faire faire un compte rendu session, mais un Morristown, New Jersey mandataire identifier à mesure que un son interrogateur avoir nier jamais participer dedans, ou connaître quelque chose environ, faire faire un compte rendu relier UFOs.Morse a continué pour gagner une licence dans la gestion d'entreprise et des maîtres dans des relations humaines, selon la chasse qui est également impressionnée avec Morse l'homme. "j'ai une pleine image de son fond de famille et la carrière de professionnel," chasse écrit. "en ce moment il n'y a aucun doute dans mon esprit quelque que le rapport est authentique, et puisqu'il représente littéralement un cas de deliciti de corpus, il est du premier ordre d'importance. "le fait que plusieurs des officiers impliqués ont refusé à d'autres investigateurs ayant n'importe quelle connaissance de l'incident n'étonne pas," chasse continue. "je depuis longtemps suis venu à la conclusion que ce cas est si important et soutenu en un tel secret complet qu'il faudra à une recherche congressionnelle complète au levier lâchement la pleine histoire." Voyez également les morts tirés par étranger de dossier de caisse de UFO Casebook au DIX de pi.

06/10/2007-Close Encounters Of The Local Kind-The Ft. Dix Alien By Rick Murray

Journal Register News Service

A Fort Dix Military Policeman supposedly pumped five bullets into what looked like a gray-type space alien and one more bullet into an apparent flying saucer hovering above his patrol car.

The gray then somehow cleared a high chain-link fence before collapsing dead on a runway in a remote area of McGuire Air Force Base. The creature stank of ammonia and had the skin of a reptile, or so the story goes.

Prominent Ufologists have argued they possess solid evidence that such a case did indeed transpire nearly thirty years ago on Jan. 18, 1978.

Officials of the U.S. Air Force have repeatedly denied the claim, saying again this week that the so-called evidence in the case was discredited as a hoax years ago.

Still, the old story offers a bizarre prologue to the recent saga of base incursion involving the now notorious Fort Dix Six, who await court action as alleged Islamic terrorists.

McGuire's civilian base historian, Gary Boyd, acknowledges the UFO story has over the years taken on a life of it's own. The Internet to this day, he says, offers detailed reports of UFOlogists' investigations into the case.

True or not, the story packs a dramatic wallop, with UFO investigators quoting what they claim is an eyewitness.

The so-called eyewitness notes: "...A Fort Dix MP was pursuing a low flying object which then hovered over his car. He described it as oval shaped, with no details, and glowing with a bluish green color."

He goes on to say: "...At that time, in front of his police car, appeared a thing, about four-feet tall, grayish brown, fat head, long arms, and slender body," the eyewitness noted. "The MP panicked and fired five rounds from his .45 cal into the thing, and one round into the object above."

As late as two years ago, Boyd says, amateur UFO researchers sought to gain access to base records about the alleged incident, while pretending to seek information about their military backgrounds. Boyd says he's fielded a total of ten inquiries about what in UFO circles is called, "the night the alien died."

"It's a complete fiction," Boyd said, laughing, in an interview this week. "It's humorous fiction because it wasn't even well hoaxed.

The chief piece of physical evidence supporting the UFO incident's reality is a military incident/complaint report, which purportedly details the alleged events of the night in question. Boyd, however, laughingly dismisses the document, noting it reflects numerous and blatant inaccuracies.

"The chain of command is totally screwed up and they even have the wrong zip code for the base," says Boyd.

A similar conclusion about the report was reached by the National Institute of Discovery Science, a Las Vegas, Nev. based collection of scientists and investigators, whose probes into a variety of paranormal phenomenon are financed by aerospace/real estate tycoon, Robert T. Bigelow.

NIDS gained fame in recent years for a book called "Hunt for the Skinwalker", based on the organization's investigation into a bizarre range of paranormal episodes ­ ranging from Bigfoot and UFO sightings to shapeshifter and poltergeist activity ­ at a ranch in a remote corner of Utah.

After conducting a preliminary investigation of the McGuire case, NIDS investigators determined that neither the base commander at McGuire in 1978, nor four other key Air Force officials, "admitted any memory of the incident."

Although they could not locate the principal eyewitness, NIDS investigators decided the case smelled enough like a hoax that no further investigation was necessary. However, NIDS through its website "encourages" anyone with information about the alleged McGuire encounter to contact them, noting, "the case is still pending."

The case's biggest continuing supporter is Richard H. Hunt, a Brentwood, Md.-based author specializing in the Civil War and UFOs, who has formerly been associated with the National Investigations Committee on Aerial Phenomenon, an organization that has enjoyed a good reputation for at least its sincerity.

NICAP was founded during the UFO flaps of the '50s, by retired Marine Corps Major Donald Edward Keyhoe, who became world famous for his articles in True Magazine maintaining that "Flying Saucers are Real."

Hunt picked up on the McGuire investigation upon the death of another NICAP stalwart, Leonard H. Stringfield, who also served for such other respected UFology organizations as the Mutual UFO Network.

Stringfield, or so the story goes, heard from the principal eyewitness after giving an interview broadcast over Armed Services Radio. That interview had inspired the witness, a man Stringfield and Hunt identify as Jeff Morse, to write the letter containing the graphic account of the MP shooting the strange creature.

Before his death in 1992, Stringfield had interviewed Morse numerous times, although there were apparently big time gaps between conversations. Morse reported, and Stringfield believed, that the interruptions owed to federal agents intercepting mail and phone calls.

Finally, Morse mailed Stringfield a copy of the report, written on what military officials agree is a standard DD 1569 form. The report seemed authentic to Stingfield, who acknowledged at the time having no way of being sure. What impressed him most, though, was Morses' demeanor.

"I got to know Morse as amiable, bright and alert and inclined toward reticence," wrote Stringfield, who said he was encouraged that Morse at no time claimed that what he saw was an extraterrestrial.

Morse, a rookie Air Force security officer at the time of the alleged incident, reported actually seeing the creature sprawled on the runway as he and other security officers worked to secure the area.

He later said the creature was whisked away on a C-141 to Wright Patterson Air Force Base, near Dayton, Ohio, where, according to UFO lore, several of the dead aliens from the famous Roswell incident are said to be stored.

Morse has said he and other low level security officers were also taken to Wright Patterson for a tough debriefing session, but a Morristown, N.J. attorney he identified as one of his interrogators has denied ever taking part in, or knowing anything about, any debriefing related to UFOs.

Morse went on to earn a bachelors degree in business management and a masters in human relations, according to Hunt who is equally impressed with Morse the man.

"I have a full picture of his family background and professional career," Hunt writes. "At this point there is no doubt in my mind whatsoever that the report is authentic, and since it literally represents a case of corpus deliciti, it is of the first order of importance.

"The fact that several of the officers involved have denied to other investigators having any knowledge of the incident is not surprising," Hunt continues. "I have long since come to the conclusion that this case is so important and held in such complete secrecy that it will take a thorough Congressional investigation to pry loose the full story."

Also See the UFO Casebook case file- Alien Shot Dead at Ft. Dix.

 
  18 janvier 1978 Anlaby North Humberside angleterre

soirée Quatre jeunes hommes jouaient dans la cour de récréation locale quand ils ont entendu un bruit siffleur pointu et regardents jusqu'à pour voir un objet argenté rond avec des fenêtres, et des couleurs changeantes débarquant sur le toit plat de l'école. Trois êtres ont émergé de l'objet. Ils ont été décrits en tant que petit et l'or de port a coloré des costumes et manquer de tous les bras. Les tubes sont venus de leurs dos et apparemment ont été reliés dans l'objet. Pendant que le témoin observé, les êtres fonctionnait de nouveau dans l'objet qui a décollé lentement, un des témoins a vu par un trou dans le fond les êtres retournant apparemment à quelques sièges à l'intérieur du métier. Addition de HC # source 166 : Nigel Watson, Magasin Étrange # Type 10 : B

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Anlaby North Humberside England
Date: January 18 1978
Time: evening
Four young men were playing in the local schoolyard when they heard a sharp whistling sound and looked up to see a round silvery object with windows, and changing colors landing on the flat roof of the schoolhouse. Three beings emerged from the object. They were described as small and wearing gold colored suits and lacking any arms. Tubes came from their backs and apparently were connected into the object. As the witness watched, the beings ran back into the object which took off slowly, one of the witnesses saw through a hole in the bottom the beings apparently returning to some seats inside the craft.

HC addition # 166
Source: Nigel Watson, Strange Magazine # 10
Type: B
  Calgary, AB1/19/19782/2/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1965&record_id=4702-1965-8686&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1964&record_id=4702-1964-8685&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  18 janvier 1978 Gallicano, Lucca h.06.52.Avvistamento d'un objet qui effectue des manœuvres en zigzag. M. N.V. Il nous dit: «Ils étaient les heures de 06h52 et il pleuvait quand, regardant par la fenêtre, j'ai vu un objet parfaitement sphérique, d'environ un mètre de diamètre et de mouvements irréguliers jaune-blanc, l'exécution est restée visible pendant environ 7 minutes. Il tomba sur le côté W de la montagne en face de moi, il s'arrêta tout à coup et est divisé obturation. Alors c'était fermé pour réapparaître un peu plus loin, alors, de procéder à un zig-zag et aller sur les toits des maisons (environ 30-40 mètres) ont augmenté et diminué sa luminosité. Il a effectué toutes ces manœuvres dans environ sept minutes, puis partit brusquement et a disparu ". Source: Archives de la CRP

http://www.crprato.it/sito/index.php?option=com_content&view=article&id=37:anno-1978&catid=34:avvistamenti&Itemid=68

 

18 Gennaio 1978 Gallicano, Lucca h.06.52.Avvistamento di un oggetto che compie manovre a zig zag. Il signor. N.V. Ci racconta: “Erano le ore 06.52 e stava piovendo quando, affacciandomi alla finestra, ho visto un oggetto perfettamente sferico, di circa un metro di diametro e di colore giallo-bianco che, eseguendo movimenti irregolari è rimasto visibile per circa 7 minuti. E' calato verso il versante W del monte che ho davanti, si è fermato improvvisamente ed è ripartito di scatto. Poi si è spento per riapparire poco più in su, quindi, procedendo a zig-zag e avvicinandosi ai tetti delle case (circa 30-40 metri) ha aumentato e diminuito la sua luminosità. Ha eseguito tutte queste manovre in circa sette minuti, poi improvvisamente si è spento ed è scomparso.” Fonti: Archivio CRP
  19 janvier 1978 italie

19/01/1978 AVVISTATO UN UFO SUL MARESANA? maresana Giornale di Bergamo (Il)

P ROGETTO 1978/ADRIATICO

Auspichiamo la collaborazione dei ricercatori per portare a compimento questo, senz'altro incompleto, catalogo. Si ringrazia Giuseppe Verdi per la collaborazione nella stesura del database. info@ufodatanet.org cabassi@ufodatanet.org

 

 
  GIO. 19 GENNAIO 1978 21.25/h S.LORENZO A VACCOLI (LU) AQ B  
  19 et 26 janvier 1978

Zig 1856Zig1857Zig1858BEDFORDSHIRE CROSS-COUNTRYCHASEKen PhillipsNotre collaborateur a enquêté sur ces incidents tout en un enquêteur de la British UFO Research Association. Son rapport complet a été soumis à UFOIN pour publication dans Flying Saucer Review, et se compose de données sur lesquelles cette voluMlnous résumé est fondé. Dessins et de la carte pour cet article par Pauline Bowen. LECTEURS peut rappeler l'histoire de deux jeunespêcheurs et leur rencontre près, on mal-rable dans la nuit d'été de 1978. Cette in-cident a eu lieu sur la rivière Ouse, près du village de Harrold dans le Bedfordshire. Comme on le verra à partir du croquis qui accompagne ce compte qui est en plein milieu de la scène de ces événements étonnants.Cette histoire particulière est fascinant pour plusieurs raisons. Non seulement sont au moins 13 témoins impliqués dans chaque observation, mais les phénomènes assisté par-fait remarquables manœuvres, conduit ses participants une course-poursuite joyeux, est répété sur quatre nuits séparées, et comporte quelques effets associés de rencontres rapprochées. À une occasion, l'objet a été vu en gros plan sur le terrain.Ces observations remarquables découlent d'abord de la minuscule village de Felmersharn, Bedfordshire. Cela se trouve à environ 6 miles vers le NNE de Bedford et de la région est principalement agricole ouvert. À propos de 3 miles au NO de là, cependant, est le Royal Aircraft Establishment travaille à Radwell. Il ya aussi la base de la RAF à Cardington, juste au sud-ouest de Bedford.Dans la nuit du jeudi 19 Janvier 1978, nous commençons notre histoire. Vers vingt heures-20h45 (les estimations varient) un grand groupe d'enfants à la maison des jeunes dans le village ont observé une lumière étrange dans le nord-est. Ce serait, bien sûr, le placer dans la direction de l'établissement des avions, mais ils considéré qu'il était beaucoup plus proche. Il est apparu à planer au-dessus de bétail Grange.Le club de jeunesse se trouve dans les motifs de l'École Finchmill et les témoins étaient à l'extérieur sur un fond foncé, étoilé et fraîcheur du soir. La plupart des enfants étaient âgés entre 10 et 12, mais il y avait quelques-uns qui étaient plus âgés. Il est impossible de dire exactement combien observé le phénomène, mais il y avait au moins 13. Huit d'entre eux ont été attribués à une école et leur professeur était le plus coopératif. Il leur a fait remplir des formulaires de rapport d'OVNI dans des conditions d'examen. Leurs histoires étaient très consistante-dans ces circonstances. Il est convaincu qu'ils sont sincères et a déclaré qu'aucun des enfants impliqués étaient d'un type plus-imaginative.Fondamentalement, ce qu'il semble qu'ils ont vu était un ovale ou une forme de cigare qui a été entouré par une vapeur blanchâtre. Il s'agissait d'une bande rouge au premier plan, et une bande verte à l'arrière. La plupart des enfants a dit que c'était le silence, mais deux d'thern décrit un léger bourdonnementretentit. L'objet se déplaçait vers l'ouest et apparut au-dessus du monument aux morts dans le village. Il a plané ici pour 2/3 minutes, temps pendant lequel quelques-uns des garçons est devenu agité. Plusieurs d'entre eux ont affirmé qu'ils ont commencé à se sentir malade et est devenu très chaud pendant l'observation. Deux garçons ont admis qu'ils ont commencé à pleurer. Leur chef de file club de jeunes a été toId de l'objet et n'a, en fait sortir pour la voir.Aboya: Des échantillons de croquis des Enfants de larouge / vert objet vu, le 19 Janvier 1978.Ci-dessous: La «bulle-voiture" objet (voir page 30).Deux des enfants étaient Stephen et Robert Honeywood (âgés de 12 et 17), qui vivait à proximité. Ils se précipita chez lui chercher leur père, mais quand il est arrivé l'abject avait disparu. Les autres témoins avaient observé se déplacer très rapidement hors de l'ouest après avoir été vu pendant environ 4 minutes.M. Howard Honeywood, âgé de 39 ans, est un gestionnaire de l'agro-culturel et un homme très pratique. Comme il le dit: "Je n'ai pas vraiment les croire cette nuit-là, mais sur l'observation suivante que j'ai vu les objets trop."Il était exactement une semaine plus tard 26 Janvier, 1978 - cette fois à environ 18h30 La nuit était très froide, avec un peu de givre localisé. Un grand groupe d'enfants étaient à nouveau au club, mais cette fois le spectacle qui les a accueillis était fantastique. Plus au sud-ouest, l'égard de certains bois qui entourent le village voisin de Pavenham, était une série complexe de lumières. Il y avait environ huit d'entre eux se déplacer dans une voltige bizarres dispiay. Ils tordre, tourner et en zig-zag, effectuant ce qui semblait manoeuvres impossibles. Ils étaient orange et blanc, mais totalement différent de feux d'un aéronef. Ils flashé irrégulière. Parfois, il serait juste une seconde ou deux entre les éclats, parfois il y aurait plusieurs minutes quand ils resterait stable, avant le prochain éclair.Cette performance a duré un certain temps, et encore une fois les enfants Honeywood allé le porter à l'attention de leur père, conscient qu'il avait considéré comme leur observation plus tôt pour être un produit de leur imagination. M. Honeywood prend l'histoire comme ils ont frappé à sa porte."Un certain nombre de lumières ont été planant au-dessus Pavenham Woods. Certains d'entre eux ont été incroyables acrobaties aériennes effectuant et qui plus est, nous pourrions sec quelques-uns des Iights à travers les arbres, ils étaient très proches au niveau du sol. Nous avons regardé ce spectacle pendant une demi-heure. Puis 1 a décidé d'entrer dans ma camionnette. Tous les enfants (environ 13 d'entre eux) se sont entassés dans le dos et nous avons roulé plus de Pavenham Woods (au sujet de P / 2 miles au sud du Sud-Ouest) pour un look doseur. Quand nous sommes arrivés il ya un les objets a eu raison de tête. Soudain, les lumières viré loin dans la direction de Carlton (ouest) et nous suivait dans la camionnette. Au moins huit objets ont été cabrioles dans le ciel et plusieurs fois nous avons obtenu tout près, mais à chaque fois ils viré loin. Pourtant nous les ont chassés, atteignant des vitesses de fous sur les sombres ruelles de pays, en gardant les huit objets en vue. "Cette quête folle les a pris à travers les villages de Pavenham et Carlton, les seuls avec éclairage. Sur la reconstruction de la route quelques semaines plus tard avec M. Honeywood et son fils aîné, ils ont pu se souvenir d'un point où ils avaient déjà oublié. Entre Pavenham et Carlton ils ont pris un détour pour le sud du village de West End. Ici ils sont venus très près d'un obiet très grande dans le sud-est qui a été planant au-dessus de la rivière Ouse Grande, apparemment tout à fait Iow. Lorsque cette s'éloigna vers Carlton ils ont continué dans la poursuite.Le lecteur frénétique de plus de 6/7 miles de la campagne anglaise a pris une période de temps inconnue, quand plusieurs arrêts sont pris en compte - mais ils estiment que la longueur totale de l'observation des objets peut bien avoir été heures 2/3!Dans les mots de M. Honeywood voici comment la chasse a conclu:"Nous nous sommes retrouvés à un endroit appelé Turvey (PA miles au sud de Carlton). Nous avons tiré jusqu'à à un coude de la route juste à l'extérieur du village pour observer l'un des abjects qui planait par un arbre juste à côté de la route. Soudain cette lumière a dévié vers le village. Ensuite, nous Iooked autour au nord-ouest et a vu trois lumières disposées en triangle dans un champ voisin. La formation était d'environ 150 pieds de l'endroit où nous étions garés et les lumières ont été espacées d'un estimé de 35 mètres les uns des autres (un triangle EQUIL-ateral en fait). Nous avons pu voir une structure claire derrière les lumières. C'était une manière transparente en forme de dôme contour. Je sais que ce processus était transparent, car nous avons vu les phares d'une voiture sur une route à quelque distance derrière le terrain à travers le dôme. Nous n'avons pas approcher doseur parce que j'ai commencé à ressentir une certaine eerieness toute l'affaire, et mon malaise a été croissante, je n'ai, cependant, tourner la camionnette autour de 180 degrés afin que je puisse briller mes phares à l'objet, mais je n'étais pas réussie. Pour une raison ou une sorte de brume semblait entourer l'objet et je n'ai pas réussi à l'éclairer correctement. Notre malaise était devenu si grand que nous poussin ¬ ÉNED dehors. J'ai décidé de sortir de la place et la tête pour la maison. "Sur questjoning spécifique, il semble que les observations terminée brusquement. Rien d'autre a été vu sur le chemin du retour et M. Honeywood retourné sur le terrain abandonné le lendemain, mais rien trouvé du tout. Il n'y avait pas de traces apparentes, soit, à l'examen. Il est intéressant de noter, par ailleurs, que le 'occasion van était un moteur diesel (sans doute en l'excluant de tous les éventuels effets électro-magnétiques qui peuvent avoir été présentes).A plusieurs reprises, rappelez-vous, le obect / s ont été observés de près. Une description de ce qui a été vu suit:"C'était quelque chose comme une voiture bulle, seulement plus grand -. De la taille d'un hélicoptère Il n'y avait pas rotors ou ailettes, ami qu'il ne faisait aucun bruit, même au plus près l'approche dans le pays calme entoure Il y avait une grande lumière orange à la. arrière et plusieurs lumières blanchâtres qui passaient irrégulière à l'avant. Au sommet était une série de 2/3 fenêtres rectangulaires. "M. Honeywood avait passé six ans dans la RAF en tant que cuisinier et avait donc une certaine familiarité avec les avions et les hélicoptères. Il était certain que ces objets n'étaient pas explaniable comme métier conventionnel mais néanmoins contacté le Royal Aircraft Establishment à Radwell le lendemain. Ils lui ont dit que, normalement, ils avaient deux ADAV Harrier qui pourrait bien avoir été responsable de l'observation, mais on était loin et l'autre était «sur le terrain en morceaux." Ils n'avaient rien dans l'air filière qui pourrait expliquer les observations. En outre, ils noté, «Notre radar a été la nuit dernière -. La première fois ce qui s'est passé au cours des mois"Lentement, les incidents étaient forgotton par le village, que la vie est redevenue normale, mais M. Honeywood et sa famille est restée alerte. A 18h30 le lundi, Février 20, 1978, ils avaient même un doseurUne structure claire, mais transparent ...rencontrer. Cette fois, M. et Mme Honeywood, plus tous les quatre de leurs enfants (trois fils et une daugh ter), il a vu.Le Aeroform, exactement comme ceux qu'ils avaient déjà vu de près, se glissa juste au-dessus de leur maison. Il était faible et très grande et, à nouveau, totalement silencieux. Une autre caractéristique de cette rencontre était que, comme il passait au-dessus à la fois sonore et visuelle ont été perdus temporairement de leur poste de télévision dans la bouse.Pour ce qui est bas été constatée il n'y avait pas d'autres témoins à l'un de ces incidents, qui est en soi inhabituel. Eux aussi semblent avoir été la dernière fois que Honeywoods filière observé des phénomènes étranges. Cependant, il ya une suite intéressante.Le jeudi, Mars 2, 1978, M. Honeywood et son fils aîné avait voyagé à mon domicile à Milton Keynes d'être interviewé. Pendant qu'ils étaient loin du village une daim les enfants au club de jeunes meurent encore d'avoir vu quatre ou cinq feux en forme de cigare Nover et démarrer en trombe. M. Honeywood pas ¬ me ified de ce dès son retour à la maison à 10h30, une heure et demi après l'observation. J'ai appelé la RAF Cardington qui a dit qu'ils n'avaient pas un avion volant à l'époque, mais nous avons pris un ballon captif. Ceci, cependant, était en vol stationnaire à 250 pieds et, depuis le champ d'aviation est d'environ 8 miles au sud-est de Felmersham ils ont jugé hautement improbable qu'il serait même possible de sec à partir de là. Radwell a été fermé et mourir seule autre source potentielle d'avions, l'US Air Force Upper Heyford (34 miles au sud sud-ouest) avait aucun avion dans la région à cette time.fFsr mai 1979

19 et 26 janvier 1978 Zig 1856 Zig1857 Zig1858 BEDFORDSHIRE CROSS-COUNTRY CHASE Ken Phillips Our contributor investigated these incidents whilst still an investigator with the British UFO Research Association. His completed report has now been submitted to UFOIN for publication in Flying Saucer Review, and consists of voluMlnous data upon which this summary is based. Drawings and map for this article by Pauline Bowen.

READERS may recall the story of two young fishermen and their close encounter one mis-erable night in the Summer of 1978. This in-cident took place on the River Ouse, near the village of Harrold in Bedfordshire. As will be seen from the sketch map accompanying this account that is right in the midst of the scene of these amazing events. This particular story is fascinating for several reasons. Not only are at least 13 witnesses involved in each sighting, but the phenomena witnessed per-forms remarkable manoeuvres, leads its participants a merry chase, is repeated on four seperate nights, and involves some associated close encounter effects. On one occasion the object was seen close-up on the ground. These remarkable sightings stem initially from the tiny village of Felmersharn, Bedfordshire. This lies about 6 miles NNE of Bedford and the area is mostly open farmland. About 3 miles NW of here, however, is the Royal Aircraft Establishment works at Radwell. There is also the RAF base at Cardington, just to the SW of Bedford. On the night of Thursday, January 19, 1978, we begin our story. At about 8 p.m. to 8.45 p.m. (estimates vary) a large group of children at the youth club in the village observed a strange light in the north east. This would, of course, place it in the direction of the aircraft establishment, although they considered it to be much closer. It appeared to be hovering over a nearby cattle shed. The youth club is situated in the grounds of the Finchmill School and the witnesses were outside on a dark, starry and cool evening. Most of the children were aged between 10 and 12, although there were a few who were older. It is impossible to say exactly how many observed the phenomenon, but there were at least 13. Eight of them were traced to one school and their teacher was most co-operative. He got them to fill out UFO report forms under examination conditions. Their stories were very consistant- under these circumstances. He is convinced that they are sincere and said that none of the children involved were of an over-imaginative type. Basically, what it appears they saw was an oval or cigar shape that was surrounded by a whitish vapour. It consisted of a red band to the fore, and a green band to the rear. Most children said it was silent, but two of thern described a faint buzzing sound. The object moved to the west and appeared over the war memorial in the village. It hovered here for 2/3 minutes, during which time some of the boys became agitated. Several of them claimed that they began to feel unwell and became very hot during the sighting. Two boys admitted that they started to cry. Their youth club leader was toId of the object and did, in fact come out to view it. Aboya: Samples of the childrens' sketches of the red/green object seen on 19 January 1978. Below: The "bubble-car" object (see page 30). Two of the children were Stephen and Robert Honeywood (aged 12 and 17), who lived nearby. They dashed home to fetch their father, but when he arrived the abject had gone. The other witnesses had watched it move off very fast to the west after being seen for about 4 minutes. Mr. Howard Honeywood, aged 39, is an agri-cultural manager and a very practical man. As he says: "I didn't really believe them that night, but on the next sighting I saw the objects too." It was exactly a week later, January 26, 1978 — this time at about 6.30 p.m. The night was very cold, with some localised frost. A large group of children were again at the club, but this time the sight that greeted them was fantastic. Over to the south west,

towards some woods surrounding the nearby village of Pavenham, was a complex series of lights. There were about eight of these moving about in a bizarre aerobatics dispiay. They would twist, turn and zig-zag, performing what seemed impossible manoeuvres. They were orange and white, but totally unlike aircraft lights. They flashed irregularly. Sometimes there would just be a second or so between flashes, sometimes there would be several minutes when they would remain steady before the next flash. This performance lasted some time, and again the Honeywood children went to bring it to the attention of their father, aware that he had considered their earlier sighting to be a product of their imagination. Mr. Honeywood takes up the story as they knocked on his door. "A number of lights were hovering over Pavenham Woods. Some of them were performing unbelievable aerobatics and what is more, we could sec some of the Iights through the trees they were very close to ground level. We watched this performance for half an hour. Then 1 decided to get into my van. All the kids (about 13 of them) piled into the back and we drove over to Pavenham Woods (about P/2 miles South South West) for a doser look. When we arrived there one of the objects was right overhead. Suddenly, the lights veered away in the direction of Carlton (west) and we followed behind in the van. At least eight objects were cavorting about in the sky and several times we got quite close, but on each occasion they veered away. Still we chased them, reaching lunatic speeds on those dark, country lanes, keeping the eight objects in view." This crazy pursuit took them through the villages of Pavenham and Carlton, the only ones with lighting. On reconstructing the drive some weeks later with Mr. Honeywood and his eldest son, they were able to remember a point that they had previously forgotten. Between Pavenham and Carlton they took a detour south to the village of West End. Here they came very close to a very large obiect in the south east that was hovering over the River Great Ouse, apparently quite Iow. When this moved off towards Carlton they continued in pursuit. The frantic drive over 6/7 miles of English countryside took an unknown period of time, when several stops are taken into account — but they estimate that the total length of observation of the objects may well have been 2/3 hours! In the words of Mr. Honeywood here is how the chase concluded: "We ended up at a place called Turvey (PA miles south of Carlton). We pulled up at a bend in the road just outside the village to observe one of the abjects that was hovering by a tree just off the road. Suddenly this light veered off towards the village. Then we Iooked around to the north west and saw three lights arranged in a triangle in a nearby field. The formation was about 150 feet from where we were parked and the lights were spaced at an

estimated 35 feet away from each other ( an equil-ateral triangle in fact). We could see a clear structure behind the lights. It was a transparent dome-like outline. I know it was transparent because we saw a car's headlights on a road some distance behind the field through the dome. We did not approach doser because I began to feel a certain eerieness about the whole affair, and my unease was increasing, I did, however, turn the van around 180 degrees so that I could shine my headlights at the object, but I was not successful. For some reason a kind of mist seemed to surround the object and I failed to illuminate it properly. Our unease was now so great that we chick¬ened out. I decided to get away from the place and head for home." On specific questjoning it seems that the sightings ended suddenly. Nothing else was seen on the way home and Mr. Honeywood returned to the deserted field the next day but found nothing at ail. There were no apparent traces either, on examination. It is of interest to note, incidentally, that the van used was a diesel engined (presumably excluding it from any possible electro-magnetic effects that may have been present). On several occasions, remember, the obect/s were seen close up. A description of what was seen follows: "It was something like a bubble car, only larger — about the size of a helicopter. There were no rotors or fins, ami it made no sound, even at closest approach in the quiet country surrounds. There was a large orange light to the rear and several whitish lights that flashed irregularly to the fore. At the top was a series of 2/3 rectangular windows." Mr. Honeywood had spend six years in the RAF as a cook and so had some familiarity with aircraft and helicopters. He was certain that these objects were not explaniable as conventional craft but nonetheless contacted the Royal Aircraft Establishment at Radwell the next day. They told him that normally they had two Harrier VTOL aircraft that might conceivably have been responsible for the sighting, but one was away and the other was "on the ground in pieces." They had nothing in die air that could account for the observations. In addition they noted, "Our radar was off last night — the first time this has happened in months." Slowly the incidents were forgotton by the village, as life returned to normal but Mr. Honeywood and his family remained alert. At 6.30 p.m. on Monday, February 20, 1978 they had an even doser A clear structure but transparent ... encounter. This time Mr. and Mrs. Honeywood, plus all four of their children (three sons and one daugh ter) saw it. The aeroform, precisely like the ones they had previously seen close up, glided right over their house. It was low and very large and, again, totally silent. One additional feature to this encounter was that as it passéd overhead both sound and vision were lost temporarily from their television set in the bouse. So far as bas been ascertained there were no other witnesses to any of these incidents, which is in itself unusual. These also appear to have been the last time that die Honeywoods observed strange phenomena. However, there is an interesting sequel. On Thursday, March 2, 1978, Mr. Honeywood and his eldest son had travelled to my home in Milton Keynes to be interviewed. Whilst they were away from the village an the children at die youth club again daim to have seen four or five cigar-shaped lights Nover and then shoot off. Mr. Honeywood not¬ified me of this immediately on his return home at 10.30, an hour and a half after the sighting. I called RAF Cardington who said they had no aircraft flying at the time, but did have a tethered balloon. This, however, was hovering at 250 feet and since the air-field is about 8 miles south east of Felmersham they considered it highly unlikely that it would even be possible to sec it from there. Radwell was closed and die only other potential source of aircraft, USAF Upper Heyford (34 miles south south west) had no aircraft in the area at that time.f Fsr mai 1979

 

  19 janvier 1978 Piranhas pres de  Rondonopolis bresil

17h15 Six jeunes garçons jouaient au football sur un champ quand ils ont vu un vol d'objet formé par disque lumineux au-dessus du secteur. Il a volé au niveau de cime d'arbre puis arrêté et descendu à la terre sans faire un bruit. Quatre des garçons ont fonctionné terrifié à leurs maisons et deux sont restés derrière. Deux cousins, Manoel Roberto et Paulinho Roberto étaient restés derrière. Les enfants ont dit leurs parents et une recherche des deux cousins s'est ensuivie. Plus tard après minuit un appel téléphonique de la police a alerté la famille de Manoel Roberto qu'il avait été pris par M. Touro d'ingénieur dans la ville voisine de Rondonopolis, froid et affamé et recherchant l'abri. Plus tard il a relaté que pendant que l'objet débarquait son cousin Paulinho et lui-même également essayé de courir mais ne pouvoir pas se déplacer. Ils ont été alors attirés vers l'objet. À l'intérieur du métier ils se sont trouvés dans une grande salle où il y avait seulement une chaise et un bouton. Dans la chambre il y avait également huit humanoids courts, costumes bien ajustés caoutchouteux rougeâtres de port, là visages étaient humain-comme. Les deux garçons sont restés sur la chaise incapable de se déplacer, jusqu'à ce qu'un des hommes courts ait approché et ait passé le sien remettent le côté de la chaise. Plus tard l'objet a débarqué dans Rondonopolis et Manoel était a laissé vont par les humanoids. Autour du même temps il y avait une panne rapportée de puissance dans le secteur. Son cousin Paulinho a été jamais vu ou pas entendu d'encore. Sien où restez inconnu. Source de supplément de HC : Guillermo Daniel Gimenez, Type d'ONIFE-CEP : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Piranhas near Rondonopolis Brazil
Date: January 19 1978
Time: 1715
Six young boys were playing soccer on a field when they saw a luminous disc shaped object flying over the area. It flew at treetop level then stopped and descended to the ground without making a sound. Four of the boys ran terrified to their houses and two remained behind. Two cousins, Manoel Roberto & Paulinho Roberto had stayed behind. The children told their parents and a search for the two cousins ensued. Later after midnight a telephone call from the police alerted the family of Manoel Roberto that he had been picked up by an engineer Mr. Touro in the nearby city of Rondonopolis, cold and hungry and looking for shelter. Later he narrated that as the object landed his cousin Paulinho and himself also tried to run but were unable to move. They were then attracted towards the object. Inside the craft they found themselves in a large room where there was only a chair and a button. In the room there were also eight short humanoids, wearing reddish rubbery tight-fitting suits, there faces were human-like. Both boys remained on the chair unable to move, until one of the short men approached and passed his hand over the side of the chair. Later the object landed in Rondonopolis and Manoel was let go by the humanoids. Around the same time there was a reported power outage in the area. His cousin Paulinho has never been seen or heard from again. His whereabouts remain unknown.

HC addendum
Source: Guillermo Daniel Gimenez, ONIFE-CEP
Type: G
  20 janvier 1978 cargo Progress 1

Progress 1 est lancé le 20 janvier 1978 à 8 h 25 TU et s'amarre le 22 à Saliout 6 sur le port arrière (pour les manoeuvres de transfert de carburant). Le vaisseau cargo Progress est en fait un Soyouz inhabité modifié pour le transport de vivres et équipement vers Saliout 6. Il transporte 1400 kg d'équipement dans le module orbital et 1000 kg de carburant.

Le 25 janvier, après avoir déchargé le cargo, commence la manoeuvre de pompage du carburant du Progress vers la station. Le 1er février, tout le carburant a été pompé dans la station. Il servira à réhausser son orbite.

http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_sovietique/saliout/saliout_6.htm

 

 
     
  20 janvier 1978 moscou russie

05h00A Un père et un fils se sont réveillés comme ils faisaient habituellement au matin traditionnel couru avec leur chien. Dès le début, le comportement du chien était rare ; il s'est caché sous le lit et a refusé de monter. Il était nécessaire de le traîner par le collier et alors il a avec obéissance commencé à fonctionner avec les hommes le long de la rue de Korolev. Soudainement le chien arrêté dans ses voies et a commencé à hurler. Les deux hommes ont également arrêté et ont noté la position environ 15 mètres de parti une figure étrange environ 3 mètres de hauteur. La figure a été habillée dans des combinaisons, qui ont reflété le clair de lune ; elle s'est tenue légèrement déplaçante toujours ses mains. La tête a semblé être directement reliée à ses épaules sans cou évident. Sur son dos elle a eu un appareil ressembler à un grand réservoir de l'oxygène. La figure a alors commencé à se déplacer a le mouvement lent de mains se diriger vers les témoins. Quoiqu'il ait fait froid, les deux hommes se sont sentis que un vent froid entrer dans leurs directions et un sentiment d'horreur les a accablés. Soudainement le chien s'est précipité vers la figure étrange et les deux hommes ont entendu une tonalité aiguë audible, et immédiatement, après avoir placé ses bras tout droit le côté de son corps que la figure s'est levée vers le haut de directement dans l'air et ont disparu de la vue. Source de supplément de HC : Type d'UFOZONE Russie : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Moscow, Russia
Date: January 20 1978
time: 0500A
A father and son awoke like they usually did to the traditional morning run with their dog. From the start, the dog's behavior was uncommon; he hid under the bed and refused to come up. It was necessary to drag him by the collar and then it obediently began to run with the men along Korolev Street. Suddenly the dog stopped in its tracks and began to howl. Both men also stopped and noticed standing about 15 meters away a strange figure about 3 meters in height. The figure was dressed in overalls, which reflected the moonlight; it stood still slightly moving its hands. The head appeared to be directly connected to its shoulders without a visible neck. On its back it had an apparatus resembling a large oxygen tank. The figure then began to move has hands slow motion pointing towards the witnesses. Even though it was cold, both men felt a cold wind flow in their directions and a feeling of horror overwhelmed them. Suddenly the dog rushed towards the strange figure and both men heard an audible high-pitched tone, and immediately, after placing its arms straight on the side of its body the figure rose up straight into the air and disappeared from sight.

HC addendum
Source: UFOZONE Russia
Type: E
5 20 janvier 1978 BRESIL, Rondonopolis
Six jeunes garçons jouaient au football sur une petite place de la ville. Soudain un objet lumineux, ayant la forme de deux assiettes accolées l'une à l'autre, s'est posé près d'eux. Pris de panique, ils s'enfuirent, sauf deux d'entre eux, paralysés sur place. Des êtres descendirent de l'engin et les invitèrent à monter. L'un de ces deux enfants à été retrouvé à 500 km de là, deux heures après sa disparition, revêtu seulement d'un pantalon et transi de froid. L'autre garçon n'a jamais été retrouvé. Le rescapé, Manuel Roberto dit qu'ils furent conduits dans une salle où il n'y avait qu'une chaise ou un banc dont ils ne pouvaient plus se libérer une fois qu'ils y avaient pris place. L'une des créatures montra alors comment en passant la main le long d'un côté de cette chaise ils pouvaient se libérer de cette emprise. Dans cette salle il y avait huit êtres de petite taille avec des visages humains. Pendant l'atterrissage de l'ovni, une panne d'électricité a affecté toute la localité sans que la compagnie puisse en déterminer la cause. (Pierre DELVAL: "Contacts du 4e type" - De Vecchi 1979, p. 22, 109-110)  

  http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html     

20 ajanver 1978

 

 

 

 

Le Manoel Roberto garçon de 11 ans, est apparu le Janvier 20, 1978, un vendredi, en Rondonopolis - MT à 250 km de Cuiaba dire que parallèlement à son cousin, Paulinho, 10 ans, ont été enlevés par un en train Piranhas - GO, quand un différend, nu, dans une ville de football Campinhos.

 

Le port ne shirt et shorts, Manoel Roberto, après avoir heurté plusieurs maisons à la recherche de terres et de la nourriture, est arrivé à la résidence de l'ingénieur électronique Nestor Bull, qui a répété l'histoire plusieurs fois sans tomber dans la contradiction. Il dit qu'il sait le sort de son cousin, il a été laissé dans cette ville, alors que Paulinho a été à l'intérieur de l'engin spatial (train).

 

Le garçon a été l'histoire de se propager rapidement à travers la ville. Aujourd'hui, alors que l'ingénieur Nestor Taurus se prépare à aller à Piranhas, à 500 km de Rondonopolis, Manoel Roberto de livrer à leurs parents, certains ont dit que le vendredi soir a vu un objet avec une forme circulaire sur la ville.

 

Par coïncidence, le temps que le navire avait quitté le garçon dans Rondonopolis, a indiqué à être violents chute de la lumière dans la ville, pendant trois minutes, mais il n'y avait pas de problème avec le réseau d'énergie électrique.

 

Selon Manoel Roberto, lui et son cousin ballon joué en compagnie d'autres garçons, quand autour de 17 heures par objet étranger est tombé dans une rue près de la Campinhos. Les autres garçons ont peur, mais lui et Paulinho ont été cloués au sol et ont été attirés à l'intérieur du train. Il a dit aussi, qui avait huit personnes, tous les enfants au sein de l'objet et habillés de vêtements similaires à la mousse de plastique, de couleur rougeâtre. Manoel Roberto a dit que les étrangers ne parlent pas d'eux et non entre eux.

 

Dernière mise à jour (Mai 31, 2008)

 

http://www.cubbrasil.net/index.php?option=com_content&task=view&id=2095&Itemid=83

Por Administrator 31 de maio de 2008 Fonte: Jornal Local online

Piranhas - GO Rondonópolis - MT

O menino Manoel Roberto, de 11 anos, apareceu no dia 20 de janeiro de 1978, uma sexta-feira, em Rondonópolis - MT a 250 km de Cuiabá afirmando que juntamente com o seu primo, Paulinho, de 10 anos, foram raptados por um trem em Piranhas - GO, quando disputavam uma pelada de futebol num campinho da cidade.

Vestindo apenas calção e camisa, Manoel Roberto, depois de bater em diversas casas em busca de pouso e alimentação, chegou na residência do engenheiro eletrônico Nestor Touro, a quem repetiu a história várias vezes sem cair em contradição. Ele diz que desconhece o destino de seu primo, pois foi deixado naquela cidade, enquanto Paulinho ficou no interior da nave espacial (trem).

A história do menino espalhou-se rapidamente pela cidade. Hoje, enquanto o engenheiro Nestor Touro preparava-se para se deslocar para Piranhas, a 500 quilômetros de Rondonópolis, para entregar Manoel Roberto a seus pais, algumas pessoas afirmavam que na sexta feira à noite haviam visto um objeto com forma circular sobre a cidade.

Coincidentemente, no horário em que a nave teria deixado o menino em Rondonópolis, registrou-se violenta queda de luz na cidade, durante três minutos, embora não houvesse qualquer problema com a rede de energia elétrica.

Segundo Manoel Roberto, ele e seu primo jogavam bola em companhia de outros garotos, quando por volta das 17 horas um objeto estranho desceu numa rua perto do campinho. Os demais garotos correram assustados, mas ele e Paulinho ficaram pregados ao chão e foram atraídos para o interior do trem. Disse, também, que haviam oito pessoas, todas baixinhas, dentro do objeto e vestidas com roupas parecidas com espuma de plástico, de cor avermelhada. Manoel Roberto disse que os estranhos não falaram com eles e nem entre eles mesmos.

Última Atualização ( 31 de maio de 2008 )

Par Administrateur Mai 31, 2008 Source: site officiel en ligne

Piranhas - GO Rondonopolis - MT

 
  20 janvier 1978  lower templestonaustralie

20/01/1978 lower templeston m warren brown 953 1 min lf blue light flashing and moving erratically

National Archives of Australia

 
  21 janvier 1978 neufundland allemagne

http://www.mufon-ces.org/docs/TypeDE.pdf

 

  Jan.22, 1978: Au petit matin, un mystérieux objet ressemblant à deux triangles emboîtés de base à base de plané au-dessus de la station d'épuration de Kingston sur la route 2 E, juste à l'est de la ville et est venu à moins de 500 pieds de la plante. Après avoir été en vue pendant env. 90 secondes, il a tiré vers le haut dans le ciel à un angle de 45 degrés et a disparu à un taux élevé de la vitesse.

http://www.informantnews.com/misc/217.html

 

Jan.22,1978: In the early morning, a mysterious object looking like two triangles fitted together base-to-base hovered over the Kingston Sewage Plant on Hwy 2 E, just east of the city and came within 500 feet of the plant. After being in view for approx. 90 seconds, it shot up into the sky at a 45 degree angle and disappeared at a high rate of speed.
  Ravensview, ON1/22/19781/26/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1972&record_id=4702-1972-8690&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1973&record_id=4702-1973-8691&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  22 janvier 1978 21h30 gens Figueira da Fox Portugal Plusieurs ont affirmé avoir vu un brillant en forme de disque objet avec clignotant rouge, vert et blanc. L'observation a duré environ 30 minutes. 11Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 22 Enero 1978 21:30 Figueira da Fox Portugal Varias personas aseguraron haber visto un objeto discoidal muy luminoso con luces rojas, verdes y blancas. La observación duró unos 30 minutos. 11
  22 Janvier 1978 Klemzig Adelaide SA Trace-IFO Le matériel a été trouvé sur un retour de pelouse qui n'avait pas été là la veille. Le matériel a été étalée sur une période de 10-24cm de large bande dans un arc. Le matériel a été la lumière de couleur grise et la propagation des mauvaises herbes, les feuilles et les tiges sur l'herbe. Lorsqu'on le frotte entre les doigts, il tourné en noir et gras. 10x vues par l'intermédiaire d'un miroir, le matériel a été considérée comme composée de petites, de forme ovale, des éléments. Les jardins botaniques de la SA a informé l'inspection a indiqué que c'était un vase moule. (UFORSA)

http://www.project1947.com/kbcat/kbsaufo05-2.htm

 

22 January 1978 Klemzig Adelaide SA Trace-IFO

Material was found on a back lawn which had not been there the night before. The material was spread over a 10-24cm wide band in an arc. The material was light grey in colour and spread over leaves of weeds and over grass stalks. When rubbed between the fingers it turned black and greasy. Viewed through a 10x looking glass, the material was seen to be composed of small, oval, discrete elements. The Botanic Gardens of SA advised their inspection indicated it was a slime mould.

(UFORSA)

 

  22 janvier 1978 Meadow h.20.50. Objet observé pendant quelques secondes dans le ciel de la ville. Le témoin a dit: «J'étais dans la voiture sur Viale Montegrappa quand, à 20h50, j'ai vu un objet circulaire et de couleur blanche intense, qui est dirigée vers le Monte Morello. Il roulait à une vitesse élevée pour que je puisse suivre seulement quelques secondes. «L'objet a effectué trois mouvements saccadés vers le haut à la même vitesse alors disparu de ma vue. Le ciel était tout à fait clair. " Source: Archives de la CRP

http://www.crprato.it/sito/index.php?option=com_content&view=article&id=37:anno-1978&catid=34:avvistamenti&Itemid=68

 

22 Gennaio 1978 Prato h.20.50. Oggetto osservato per pochi secondi nel cielo della città. Il testimone racconta: “ Ero in auto sul Viale Montegrappa quando, alle ore 20.50, ho visto un oggetto di forma circolare e di colore bianco intenso, che si dirigeva verso Monte Morello. Viaggiava ad elevata velocità per cui l’ho potuto seguire solo per pochi secondi. L' oggetto ha eseguito tre movimenti ascensionali a scatti sempre alla stessa velocità poi è scomparso dalla mia vista. Il cielo era completamente sereno.” Fonti:Archivio CRP
    cendoc envelope 10 1978 23/01/1978 15 municipio de colares pa municipio de colares pa 23h30 ovni pousado avermelhada escura na parte superior e reflexos azul esverdeados na parte inferior arredonda circular chapeu de abas curtas com 2 pes estimado em funcao da distancia entre 2 e 3 m estacionario deslocou se ganhando altura em grande velocidade supersonica ao deslocar se no solo 400 m estimada sr manoei joao de oliveria filho o relator observou o ovni pousado por um periodo de 10 dez minutos tentou chamar seus companheiros ao voltar o cl ja se deslocava em grande velocidade para o alto no rumo noroeste
    cendoc envelope 10 1978 23/01/1978 16 rio guajara olaria keuffer benfica pa rio guajara olaria keuffer benfica pa 23h53 corpo luminoso amarela avermelhada indefinida 10 cm inicialmente reta no sentido norte sul efetuou curva e media - 500 km/h 300 m estimada 1000 m estimada equipe do a2 i comar efetuou curva a esquerda afastando se duracao da passagem 60 segundos
  Robertsonville, QC1/23/19781/23/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1976&record_id=4702-1976-8695&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1975&record_id=4702-1975-8694&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  24 janvier 1978 Leicester and Hinckley angleterre

, 7 à 8 heures et Hinckley Leicester, Angleterre. Au moins 17 personnes ont signalé avoir vu un objet en forme de delta-bas qui ont volé les frais généraux et ne fait pas de bruit. Il a été éclairé par stable rouge, bleu et jaune s'allume comme il se dirigeait au sud vers Hinckley de Leicester, où il a vu 12 résidents.http://www.mufon.com/bob_pratt/triangles.html

 

January 24, 1978, 7 to 8 p.m. Leicester and Hinckley, England. At least 17 people reported seeing a delta-shaped object that flew low overhead and made no noise. It was lit by steady red, blue and yellow lights as it headed south from Leicester toward Hinckley, where 12 residents saw it.
    cendoc envelope 10 1978 24/01/1978 17 rio guajara olaria keuffer benfica pa rio guajara olaria keuffer benfica pa 00h09 corpo luminoso amarela avermelhada indefinida 5 cm trajetoria reta no sentido noroeste sul media - 500 km/h 300 m estimada 1000 m estimada equipe do a2 i comar ausencia de ruido passagem rapida m/m 1 minuto
    cendoc envelope 10 1978 24/01/1978 18 rio guajara benfica pa rio guajara benfica pa 01h42 corpo luminoso amarela avermelhada fosca indefinida 15 a 20 cm trajetoria curva no sentido noroeste sudeste media - 500 km/h 200 m estimada 3000 m estimada equipe do a2 i comar desaparecimento por interposicao de arvores
  24 janvier 1978 Sommes-nous seuls, ou pourraient-ils être dans la ceinture d'astéroïdes ? Michael D. Papagiannis

symposium de l'American Institute of Aeronautics and Astronautics

Departement d'Astronomie, Université de Boston, Boston, Massachusetts 02215, USA Quarterly Journal of the Royal Astronomical Society, Vol. 19, n° 3, septembre 1978, pp. 277-281.

"Le choix de la ceinture d'astéroïdesDans ce cadre, il semble que la ceinture d'astéroïdes serait un lieu idéal pour que des extraterrestres y installent leurs colonies spatiales. Non seulement ils auraient un accès facile à l'ensemble des ressources naturelles en exploitant le minerai des astéroïdes, mais ils seraient aussi suffisamment proches du Soleil pour avoir une énergie solaire suffisant à leurs besoins. Il y a des années cette suggestion aurait paru déraisonnable, principalement parce que nous avions l'habitude de penser que la ceinture d'astéroïdes doit être pleine de débris pouvant être très dangereux pour tous vaisseaux spatiaux basés de manière permanente dans leur voisinage. Les missions Pioneer 10 et 11, cependant, [Kinard et al. 1974] ont découvert que la densité des météroïdes dans la ceinture d'astéroides diffère peu de tout autre endroit dans le système solaire, et que par conséquent la colonisation de la ceinture d'astéroides semble relativement faisable. Il y a également, bien sûr, les creux de Kirkwood dans la ceinture d'astéroïdes qui sont practiquement vides de tous astéroïdes. Un vaisseau pourrait rester là presque indéfiniment en compensant simplement les effets de marée de Jupiter par son propre système de propulsion."

"Pourquoi sont-ils silencieux ?Quant à savoir pourquoi ils n'ont pas établi de contact avec nous, on peut penser à plusieurs réponses, y compris l'hypothèse du zoo de Ball [1973]. L'explication la plus simple, cependant, et par conséquent, peut-être la plus probable, pourrait être celle de la confusion et de l'indécision. Nos voisins hypothétiques étaient probablement habitués depuis des millions d'années à une Terre léthargique habitée par des formes de vie ne méritant pas d'effort de communication. Soudain, dans les 50 dernières années à peu près, ce qui est probablement un intervalle très court pour une société galactique bien installée, ils ont été confrontés à une société technologique se répandant de manière exponentielle (aéroplanes, communications radio, bombes nucléaires, vaisseaux spatiaux) ce qui doit sans doute leur causer de sérieuses préoccupations. Il est possible, cependant, que face à une explosion technologique si soudaine, une civilisation cosmique sereine soit perplexe et indécise quand à la manière de gérer la situation. Ils pourraient être en train de débattre pour savoir s'il faut nous écraser ou nous aider, et par conséquent ils pourraient simplement reporter leur décision, attendant de voir ce que nous faisons de nous-mêmes. Dans le même temps, la ceinture d'astéroïdes fournit une cache naturelle où ils peuvent rester innaperçus pendant un long moment jusqu'à ce que nous décidions d'aller à leur recherche."

suite et source ici :

http://www.rr0.org/Documents/Articles/1978-01-24_Papagiannis_fr.html

January 28, 1978: American Institute of Aeronautics and Astronautics
held symposium on Space and UFOs in Los Angeles, CA.

http://www.www.nicap.org/Chronology/78.htm

 
 

??

taloyoak nu??

 

Spence Bay, NWT1/25/19781/26/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1977&record_id=4702-1977-8696&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 

 
  25 janvier 1978 NOUZONVILLE (08) 1978 Observé le 25/01/1978 Région Champagne-Ardenne Département Ardennes Classe B Résumé Probable observation d'un aéronef. Description détaillée Le 25 janvier 1978 vers 18h 30 sept enfants jouant dans la rue observent le passsage d'un engin orange de forme ovale. Des lumières rouges et blanches placées alternativement clignotent à la base de l'engin. Venant du Sud, il suit une courbe pour aller en direction de l'Ouest à la même altitude que les avions de tourisme. Les avis des enfants divergent sur le bruit entendu lors du passage de l'engin. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce passage d'un probable aéronef. Compte-rendu de l'enquête Aucun.http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/cha/etude_1978-01-00479.html

  MER. 25 GENNAIO 1978 16.55/h ASTI (AT) AQ  
  ACE 3370 83 25/01/1978 santarem pa bbr283 bbr284

enquete sur des cas ovnis par l'armee aupres de journalistes

  MER. 25 GENNAIO 1978 18.50/h FERRARA (FE) AQ A  
  MER. 25 GENNAIO 1978 21.40/h POGGIO RENATICO (FE) AQ  
  26 janvier 1978 900 photos d'ovnis disponibles apres 25 ans de recherche ufologique

Ostorr coloré. magazine Vienne Date: 0,26. Janvier 1978 ovnis ♦ Jllifjli secrète Un T- zezchrlemgen le nez et les rapports de Astronaulen par de mystérieux objets volants - de COLORÉ Pas 2/78 Enfin ovnis viennent à la lumière de la réalité, de la vérité. Depuis vingt ans, je serai-j'exagère recherche sur les ovnis et sont devenus les grôBte OVNI archives photographiques en Europe avec plus de 900 Français les photos. Je serai ¬ Vous glückwünsehe à vos soi-ries. Ces un bon rapport, il n'a pas été rapporté dans la presse! Je suis très reconnaissant pour votre honnête Pu ¬ blikation. Annv Saguhn, UFO mariage de la communauté de l'étude, Humburg S'il vous plaît ne pas pousser L'année dernière, j'ai écrit un rapport de South Ameri ¬ ka: A Washington Accred ¬ ditierter Militârattaché son pays avait erzühlt, DAB lui Pe nt agôn un OVNI ¬ nal d'origine avec sen deux occupants morts avait été montré. L'OVNI avait un diamètre d'environ 3 mètres et une demoiselle de 150 cm. Depuis ¬ au avait été expliqué, il DAB à des données même avec Laserstrah len n'avait pas été mdglich pour ouvrir l'OVNI. Les pilotes américains ont reçu l'ordre de ne pas pousser sur les ovnis, afin de ne pas chasser Dr F. Meyer, Kônigshuter

Bunte Ostorr. Illustrierte Wien Datum: .26. Jan. 1978 Ufos ♦Jllifjli geheimen A uf- zezchrlemgen der Nase und Berichten von Astronaulen iiber geheimnisvolle Flugobjekte — ab BUNTE Nr. 2/78 Endlich kommen Ufos ins Licht der Realitat, der Wahr-heit. Seit zwanzig Jahren be-treibe ich Ufo-Forschung und habe mittlerweile das grôBte Ufo-Foto-Archiv in Europa mit mehr ais 900 Fotos. Ich be¬glückwünsehe Sie zu Ihrer Se-rie. Eine solch gute Reportage hat es in der Presse noch nicht gegeben! Ich bin Ihnen sehr dankbar für Ihre ehrliche Pu¬blikation. Annv Saguhn, Ufo-Studiengemeinsehe, Humburg Bitte nicht schieBen Im vorigen Jahr schrieb mir ein Verwandter aus Südameri¬ka: Ein in Washington akkre¬ditierter Militârattaché seines Landes habe erzühlt, daB ihm im Pe nt agon ein Origi¬nal-Ufo mit zwei toten Insas¬sen gezeigt worden sei. Das Ufo habe einen Durchmesser von ca. 3 Metern und eine Mlle von 150 cm gehabt. Da¬bei sei erklart worden, daB es bis data selbst mit Laserstrah¬len nicht mdglich gewesen sei, das Ufo zu ôffnen. Auch seien die US-Piloten angewiesen, nicht auf die Ufos zu schieBen, um sie nicht zu verscheuche Dr. med. F. Meyer, Kônigshuter

     
  GIO. 26 GENNAIO 1978 18/h FIRENZE (FI) AQ

26 janvier 1978 Point Florence h.18.00.Oggetto et très léger encore dans le ciel de la ville. (Insuffisant) "Les messieurs. M.F. et CG, nous ont déclaré qu'ils avaient observé pendant environ une heure, debout dans le montant de la ville de Florence, un objet très lumineux, en forme de goutte ou inversé toupie, dont la couleur change constamment et qui semblait tourner sur lui-même. " Source: Archives de la CRP http://www.crprato.it/sito/index.php?option=com_content&view=article&id=37:anno-1978&catid=34:avvistamenti&Itemid=68

 

26 Gennaio 1978 Firenze h.18.00.Oggetto puntiforme e molto luminoso fermo nel cielo della città. (Insufficente) “ I signori. M.F. e C.G., ci segnalano di avere osservato per circa un'ora, fermo sulla verticale della città di Firenze, un oggetto molto luminoso, a forma di goccia o trottola rovesciata, che cambiava continuamente colore e che pareva girare su se stesso. “ Fonti: Archivio CRP
  GIO. 26 GENNAIO 1978 18/h COLOGNOLE (PI) BO B  
  GIO. 26 GENNAIO 1978 19/h SIRACUSA (SR) AQ  
  26 JANVIER 1978, PINE KNOT, KENTUCKY, USA,

" MR. MASON: BREF RESUME DE L'EVENEMENT ET DES SUITES: Le Center for UFO Studies aurait enregistré qu'à Pine Knot, Kentucky, le 28 janvier 1978, la nuit, un homme de 93 ans nommé faisant courir ses chiens de chasse dans un champ juste au sud de la ville a vu un engin en forme de disque brillamment éclairé atterrir sur une clairière voisine, à environ 100 mètres de lui.

Apparemment deux humanoïdes grands de 2.40 mètres, de teints brun-jaune et dégageant une odeur très putride en seraient sortis.

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-26-usa-pineknotf.htm

 

 
  L'AFFAIRE DE MANOEL ROBERTO, BRESIL, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 20, le 26 janvier 1978.

O.V.N.I. de la fiction... à la réalité?

La réalité, a-t-elle vraiment dépassé la fiction ou s'agit-il encore d'une invention due à une imagination fertile. Toujours est-il qu'au Brésil on prend très au sérieux les affirmations d'un enfant de 11 ans qui prétend avoir été enlevé, avec son cousin, par un OVNI. L'affaire s'est passée récemment. Rien n'est négligé par les enquêteurs quant aux déclarations de Manoel. Mais on recherche, surtout, le cousin kidnappé par huit petits hommes portant des anneaux de fer sur la poitrine.

Manoel Roberto (11 ans), qui prétend avoir été enlevé avec son cousin Paulo, le 20 janvier dernier, par un objet volant non identifié, maintient toujours ses déclarations, apprend-on à Rondonopolis (Centre-Ouest du Brésil).

Le jeune Manoel, rappelle-t-on, a été trouvé samedi à Rondonopolls, à 500 kms de son domicile. Il a raconté qu'il avait été enlevé avec son cousin à bord d'une locomotive lumineuse, à l'intérieur de laquelle se trouvaient huit hommes de petite taille, vêtus de rouge, et portant des anneaux de fer sur la poitrine. Ces derniers ne parlaient pas, ni entre eux ni avec les enfants, auxquels ils faisaient comprendre par des mouvements des yeux ce qu'ils devaient faire, par exemple leur indiquant des sièges quand ils voulaient les faire asseoir. Ils leur auraient également donné un liquide à boire.

Retrouvé seul, Manoel n'a pas pu expliquer ce qu'était devenu son cousin. A Rondonopolls, les réactions de la population sont mitigées, certains accordant crédit au récit du garçon, d'autres le traitant d'affabulation. Toutefois, de nombreux habitants ont indiqué qu'à l'heure de l'arrivée supposée de Manoel, à 19 heures, ils avaient vu dans le ciel un étrange objet lumineux. De même, on a appris mardi qu'une panne totale d'électricité avait affecté la région à cette heure, sans que la compagnie locale puisse en déterminer la cause.

M. Manuel Toro, l'ingénieur chilien à qui s'est adressé Manoel à Rondonopolls, a raconté qu'il avait rencontré le jeune garçon à demi-dévêtu et sale. Selon l'ingénieur, le récit de Manoel est cohérent et ne comporte pas de contradiction.

Il faut cependant, poursuit-il, confronter Manoel avec ses parents, et surtout parler avec les autres enfants avec qui il jouait quand, selon lui, il a été emmené à bord de l'O.V.N.I.

http://ufologie.patrickgross.org/press/lemeridional26jan1978f.htm

Paru dans Rondonopolis

Boy enlevé à Goiás par une soucoupe volante

Journal: MAIL FROM PRESSE

Cuiabá (dimanche), Janvier 22, 1978.

Le garçon Manuel Roberto, 11 ans, est apparu vendredi soir à Rondonopolis - 250 km de Cuiabá - dire que, avec son cousin, Paulinho, 10 ans, avait été enlevé "par un train" dans Piranhas, Goiás, lorsque a mené une «nu» dans un terrain de football Soccer City.

Vêtu d'un short et une chemise seulement, Manuel Roberto, après avoir heurté plusieurs maisons à la recherche de l'atterrissage et l'alimentation, a atteint la résidence d'un ingénieur en électronique Nestor Toro, qui a répété les heures du conte plusieurs sans tomber dans la contradiction. Il dit qu'il sait le sort de son cousin, il a été quitté cette ville, tandis que Paulinho était à l'intérieur du vaisseau spatial.

L'histoire du garçon se propager rapidement à travers la ville. Aujourd'hui, tandis que l'ingénieur Nestor Toro se prépare à passer à Piranhas, à 500 miles de Rondonopolis, Roberto Manuel de livrer à leurs parents, certains ont dit que le vendredi soir avait vu un objet de forme circulaire sur la ville. Par coïncidence, au moment où le navire avait quitté le garçon à Rondonopolis, il y avait chute violente de la lumière dans la ville pendant trois minutes, mais il n'y avait aucun problème avec le réseau électrique.

Selon Manuel Roberto, lui et son cousin jouait à la balle en compagnie de d'autres garçons, quand autour de 17 heures d'un corps étranger dans une rue près du terrain de football. Les autres garçons a couru peur, mais lui et Paulinho ont été «cloué au sol" et ont été établis dans le «train». Il a également dit qu'ils avaient huit personnes, toutes incroyablement bas, à l'intérieur de l'objet et habillés en "-comme la mousse de plastique, de couleur rougeâtre." Roberto Manuel ont dit qu'ils n'avaient pas parler aux étrangers et entre eux.

 

http://ampupnews.blogspot.com/2009/10/abducao-em-mato-grosso.html

 

Apareceu em Rondonópolis

menino raptado em Goiás por um disco voador

Jornal: CORREIO DA IMPRENSA

Cuiabá (domingo), 22 de janeiro de 1978.

O menino Manoel Roberto, de 11 anos, apareceu sexta-feira à noite em Rondonópolis – 250 km de Cuiabá – afirmando que juntamente com seu primo, Paulinho, de 10 anos, haviam sido raptados “por um trem” em Piranhas, Goiás, quando disputavam uma “pelada” de futebol num campinho da cidade.

Vestindo apenas calção e camisa, Manoel Roberto, depois de bater em diversas casas em busca de pouso e alimentação, chegou a residência do engenheiro eletrônico Nestor Touro, a quem repetiu a história várias vezes sem cair em contradição. Ele diz que desconhece o destino de seu primo, pois foi deixado naquela cidade, enquanto Paulinho ficou no interior da nave espacial.

A história do menino espalhou-se rapidamente pela cidade. Hoje, enquanto o engenheiro Nestor Touro preparava-se para se deslocar para Piranhas, a 500 quilômetros de Rondonópolis, para entregar Manoel Roberto a seus pais, algumas pessoas afirmavam que na sexta feira à noite haviam visto um objeto com forma circular sobre a cidade. Coincidentemente, no horário em que a nave teria deixado o menino em Rondonópolis, registrou-se violenta queda de luz na cidade, durante três minutos, embora não houvesse qualquer problema com a rede de energia elétrica.

Segundo Manoel Roberto, ele e seu primo jogavam bola em companhia de outros garotos, quando por volta das 17 horas um objeto estranho desceu numa rua perto do campinho. Os demais garotos correram assustados, mas ele e Paulinho ficaram “pregados ao chão” e foram atraídos para o interior do “trem”. Disse, também, que haviam oito pessoas, todas baixinhas, dentro do objeto e vestidas com roupas “parecidas com espuma de plástico, de cor avermelhada”. Manoel Roberto disse que os estranhos não falaram com eles e em entre eles mesmos.

 

  VEN. 27 GENNAIO 1978 19/h SORSO (SS) AQ C  
 
VEN. 27 GENNAIO 1978 19.15/h BELLOSGUARDO (FI) AQ A
 
    cendoc envelope 10 1978 27/01/1978 19 municipio de colares pa municipio de colares pa 03h00 corpo luminoso luminosidade azulada objeto de cor escura circular provida de pequenas asas e dois tubos na parte frontal 2 m de diametro trajetoria reta voo picado freando procedente de ne variavel baixa pouco acima da praia 300 m estimada sr raimundo costa leite o relator dedicava se a tarefa de colocar sua rede de pesca na praia do cajueiro cuando percebeu que um objeto nao identificado vinha em sua direcao abandonou sua rede e juntamente com o companheiro abrigou se no mangal .o objeto ficou pairando na prai a baixa altura focando uma luz azulada no mangue
    cendoc envelope 10 1978 27/01/1978 20 rio laranjeira aluente do rio guaraja cimatro belem pa rio laranjeira aluente do rio guaraja cimatro belem pa 23h32 corpo luminoso amarela avermelhada fosca indefinida 10 cm trajetoria ligeiramente curva sudeste sudoeste baixa -200 km/h 300 m estimada 1000 m estimada quando mais proximo equipe do a 2 i comar o ovni movimentava se serpenteando proa variavel ao aproximar se do clarao da cidade procedeu a uma curva acentuada rumando para o norte apagou a distancia de 300 em frente ao ponto de observacao caixa d'agua 28 m de altura
  27 janvier 1978 GUITRES (33) 1978 Observé le 27/01/1978 Région Aquitaine Département Gironde Classe D Résumé Observation d'un objet de forme plate et ovale ; disparition soudaine. Description détaillée Le 27 janvier vers 17h45 deux témoins observent durant 4 à 5 minutes depuis leur salon un objet volant stationnaire. De forme plate et ovale il semble éclairé et volumineux. Durant une minute l'engin s'éteint brusquement ne laissant qu'un léger filet de lumière puis se rallume pour partir en oblique à une très grande vitesse et disparaître. Aucun bruit n'a été entendu. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce phénomène qui reste inexpliqué. Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/aqu/etude_1978-01-00480.html

 
  27 janvier 1978

Document de l'Air Force du 9 février 1978

Un OVNI apparaît lors d'une panne d'un satellite soviétique, tombé au Canada

TRADUCTION

POUR : Chef de la Division Nationale de Récupération

A L'ATTENTION DE : XXXXXXX

De : Chef du Bureau de Minneapolis

SUJET : Rapport sur un OVNI au moment d'une panne d'un Satellite Soviétique

1. À 4:30 le 8 février 1978 XXXXXXXXXXX qui travaille pour le XXXXXXXXXXXXX, a rapporté l'information qui pourrait se rattacher à la chute du satellite Soviétique qui est tombé au Canada mardi 24 janvier. Il a dit que tandis qu'il allait travailler il y a une semaine, vendredi 27 janvier, il était sur le pont de XXXXXXXXXX en direction de XXXXXXXXXXXXXX il a observé un objet étrange tombant du ciel. Aucune description n'a été obtenue.

2. Nous avons dit que nous passerons cette information à l'Armée de l'air et s'ils veulent entrer en contact avec lui pour plus d'information nous donnerons à l'Armée de l'Air son nom et son numéro de téléphone.

3. Pour le rapport, au cas où quelqu'un est à la recherche d'infos sur les OVNIs, nous expédierons ce qui suit :

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

http://photovni.free.fr/f.o.i.a%2049/06062003USAF2.htm

 

 

  27 janvier 1978 Frodsham Cheshire angleterre

tôt le matin les hommes de AM quatre pouching dehors dans un domaine à côté du tisserand de fleuve, quand ils ont aperçu un ballon argenté comme le flotteur d'objet le long du fleuve et de la terre. Il a émis une lueur violacée forte qui l'a rendu dur pour regarder. Deux figures de taille normale ont émergé, elles ont porté les costumes argentés et ont eu des lampes sur leurs chefs comme des mineurs, et ceux-ci ont également rougeoyé pourpres. Les vaches sur un champ voisin ont semblé devenir paralysées et incapables de se déplacer. En utilisant un métal mettez en cage les figures parquées dans une des vaches et semblez la mesurer. Les hommes sont alors devenus effrayés et ont couru du secteur, comme ils les ont courus ont senti une sensation étrange de tintement autour du secteur d'aine. Addition de HC # source 519 : Bourrique Randles, Type D'Abduction : C

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

27 janvier 1978 Ffr25 ffr26

L'incident h semble que le evenini du 27 Janvier 1978, était froid et sombre. À propos de 17.45 GMT quatre jeunes hommes (âgés entre 17 et 19) a décidé de chercher ta faisan sur les rives de la rivière Weaver. Cela impliquerait braconnage sur les terres d'un agriculteur (la raison principale pour laquelle ils souhaitent garder leurs narres de cette). La rivière Weaver est l'un des principaux Cheshire voies d'eau qui se jette dans l'estuaire de la Mersey à environ un mile à l'est de la ville de Frodsham. Frodsham lui-même est un petit endroit, avec quelques logements agréable nouvelle, l'industrie légère, et une impressionnante toile de fond formée par la paroi rocheuse de Helsby Hill. Cet affleurement de grès s'élève à quelques centaines de mètres de contraste inhabituel de la plaine autrement large et plate du paysage de campagne de roulement. Chester est dix miles au sud-ouest, et une dizaine de miles Warrington au nord-est. Là où le fleuve serpente dans l'estuaire il ya une grande étendue plane, avec une végétation luxuriante général. Vaches paissent contentement dans les champs agricoles. Il est pittoresque, et seulement parfois perturbé par un train à grande vitesse électrique comme il courses passé sur le côté de Londres-Ecosse itinéraire. Les hommes étaient dans une localité connue sous le nom de jardin du diable. Cet endroit sinistre nommé semble avoir oublié les liens avec les expériences bizarres dans le passé - ce qui peut avoir une certaine importance. Jardin du Diable est situé près du barrage où l'eau s'élargit vers l'embouchure de la rivière. Les hommes étaient là, attendant patiemment dans le sous-bois, quand tout à coup l'un d'eux a repéré un objet étrange venant le long de la surface de la rivière du sud-est, la direction de Barnton et Weaverham. Leur réaction immédiate a été que c'était un satellite qui avait perdu le contrôle. Peu de temps avant cette époque, il y avait été tout à fait une petite frayeur quand un satellite russe avec un moteur atomique s'était écrasé au Canada, et ce fut immédiatement amené à l'esprit. L'abject traversé la surface de l'eau à l'horizontale, et apparemment contrôlé, pas plus de 20 pieds ou SA à partir du sol. Les hommes regardaient en silence comme l'abject approché, passé par là et a atterri dans les buissons sonne assez proche. h faisait un bruit de bourdonnement faible, mais mélangés avec tout cela il y avait un bruit différent - comme le vent impétueux. Globalement, ce fut un effet particulier et inquiétant. L'objet était sphérique et de couleur argentée, mais à la base il y avait une sorte de jupe ou de la jante. La taille globale était d'environ 15 pieds, bien que cela a été Nard à évaluer dans le Bloom. Il y avait des feux clignotants sur le côté et aussi ce qui ressemblait à des fenêtres qui ont émis une lueur très étrange. Il s'agissait d'une lumière ultraviolette de type (bien que les hommes titi pas l'appeler ainsi, leur description, il est apparent) et il a été douloureux pour les yeux de regarder fixement elle pendant un certain temps. La lumière fait apparaître floue à l'intérieur, et il était impossible de s tous les détails à l'intérieur. Inutile de dire que les hommes avaient maintenant tout oublié de le faisan, et regardaient avec fascination et une certaine crainte. Ils croyaient encore que c'était un satellite, mais se souvenant de la peur de l'énergie atomique, et compte tenu de l'éclairage bizarre floue, ils étaient terrifiés de devenir contaminé. Comme ils étaient sur le point de lancer, cependant, une silhouette apparut à partir autour du côté de la «satellite». Naturellement, il était presque impossible de voir tous les détails de la cause de l'obscurité, mais l'homme avait l'air assez normal et portait un argenté monopièce La seule particularité qui était visible était une lampe, quelque chose qui ressemble à une lampe de mineur, sur le dessus de la partie casque de la combinaison. Cette illuminé les environs avec la lueur violette au cours de laquelle les témoins ne pouvaient tout simplement pas regarder directement. La figure a semblé arpenter la scène et de l'avis, à peu près au même chaux que les hommes, quelques vaches dans un champ voisin. Ceux-ci se tenaient absolument immobile. Qu'ils aient été simplement peur ou étaient paralysés, les hommes ne savent pas. Le chiffre est retourné à l'abject sphérique, qui était de toute flamme émettant langer par le dessous (ceux-ci étaient apparus comme des rétro-fusées que l'objet avait atterri). Il était parti quelques secondes seulement, de retour avec un compagnon et une pièce d'équipement qui ressemblait à une grande cage ou (rame en métal argenté. Les témoins suppose qu'il doit être en aluminium, ou quelque chose de similaire lumière, parce que les deux entités n'a eu aucune difficulté à son exécution. Les chiffres approché l'une des vaches avec cette cage. La vache est restée immobile. Le placer autour de la vache ils ont procédé à des pièces / nove de la cage (entretoises et barres), comme si l'exécution d'une measiirement complexe de la taille de l'animal et la forme! h était à ce moment que les hommes à regarder figuré c'en était assez. Ils ont expliqué que, après la vache qu'ils pourraient être le prochain sur la liste! Comme celle qu'ils prirent la fuite, sans regarder en arrière jusqu'à ce qu'ils atteignent le pont qui les a menés sur la rivière, d'où il était un mile ou revenir en ville. Ils ne virent rien de plus, mais un des hommes (qui était articulé et possède plusieurs hauts

Vache `braconnage regardé par des braconniers?

qualifications scolaires en sciences ressenti un tiraillement) comme il s'est enfui. Il est le plus embarrassé au sujet de cette description, car il dit l'attraction invisible était sur ses testicules. Il s'est enfui, mais ils sont restés très douloureux par la suite (comme s'il avait été frappé par quelque chose de dur là). Pour un couple de jours après ce jambes étaient rouges et douloureux comme d'un léger coup de soleil (inutile de dire impossible en Grande-Bretagne en Janvier). Ceci, en effet, c'est l'histoire. Nous pouvons ne porte aucun jugement réel sur elle, mais il convient de noter qu'il existe des similitudes étroites avec d'autres CE3 cas - y compris des choses dont il est peu probable que les hommes l'aurait su. En outre, la nature de l'expérience, et le fait qu'ils étaient sur le braconnage sont en rapport avec leur désir de ne pas discuter de l'affaire. D'un autre s'il s'agissait d'un canular, il semble peu probable qu'ils l'auraient révélé dans la façon dont ils l'ont fait, et laissé passer l'occasion de davantage de publicité. Il est également peu probable que l'épisode embarrassant impliquant la «force invisible» aurait été mentionné à al! (Ce n'était pas, à l'origine, et la plupart des détails n'est apparue que dans les déclarations écrites pour nous). L'homme embarrassé n'était pas le seul à décrire les effets physiologiques, d'ailleurs, même si Chose racontée par les autres étaient plus vagues, comme «une drôle de sensation» ou un «picotement». Dans l'ensemble nous avons l'impression qu'il ya une certaine indication que cela pourrait être vrai quel que soit qu'implique une authentique dans une telle situation comme ça! Nos efforts pour obtenir l'histoire à avoir été sérieusement entravée. Nous mentionnons ces derniers points non pas parce que nous croyons qu'ils sont significative (ils peuvent ou non être), mais comme une question d'exhaustivité. Sans aucun doute, il y aura certains qui pourraient considérer cela comme une preuve que la peur de parler a été renforcée par un autre facteur - l'intervention du gouvernement. Certes, toutes les notes originales sur l'affaire ont été envoyés par la poste de Chester à Irlam quand il a été décidé que nous devrions écrire cela en compte pour le FSR. Ils ont disparu. Le GPO ne pouvait pas les suivre. C'était en Septembre 1978 et il a été quelques mois plus tard que l'enveloppe tourné vers le haut (intact). Il avait apparemment été ouvert et révélé. Officiellement, il avait été «égaré», comme elle l'a peut-être été. Cependant, les problèmes ont continué à s'accumuler. L'article original envoyé au FSR semble avoir été LE VOYAGE INTERROMPU par John G. Fuller Sous-titré «Deux heures perdues à bord d'un soucoupe volante", ce livre est une nouvelle édition cartonnée de la rencontre classique et une affaire d'enlèvement de Betty et Barney Hill en Septembre 1961.There est une importante nouvelle épilogue. Souvenir Press Ltd 43 Great Russell Street Prix ​​£ 6.95 London WC1 B 3PA

"Égaré". Certes, il n'avait qu'un an plus tard, quand nous avons remarqué que l'affaire n'avait pas été publié, que nous avons demandé de l'éditeur pourquoi. Cela a conduit à la "nouvelle" version de l'affaire. Bien sûr, il ya des chances que les raisons de cette série de «malchance» sont UNES complètement rationnels. Mais il convient de noter le fait. Enfin, il convient de mentionner que le mois de Janvier 1978 a été particulièrement active pour CE3 cas en Grande-Bretagne, il convient de noter que le film Rencontres du troisième type ouvert dans ce pays en Mars, et la publicité qui l'entoure a commencé en Février. Le 2 Janvier une figure d'argent adaptée a été vu à Rainford, Merseyside, juste de l'autre côté de l'estuaire de la Mersey (voir FSR Vol.23, No.6, et Vol.24, n ° 3). Puis, le 18 Janvier, à Anlaby à Humberside, certains enfants ont déclaré à Nigel Watson comment un petit OVNI avait atterri sur leur schoolroof plat en plein jour et trois «astronautes», reliés par des tubes à l'OVNI, avait sorti le port d'or en une seule pièce costumes. Ils avaient été très peur pour les quelques moments de cette observation avant que l'ovni avait filé au loin. En outre FSR Vo1.25, n ° 3, comporte un rapport UFOIN de Ken Phillips d'un petit OVNI sphérique qui a été chassé à travers le pays dans Felmersham, Bedfordshire. C'était le 26 Janvier, moins de 24 heures. devant une abjecte à peu près semblable aurait été vu par quatre braconniers terrifiés à Frodsham. Même les naines des emplacements ne sont pas disimilar - une coïncidence finale pour clore cette histoire intrigante! Fsr 1980 3

 

Location. Frodsham Cheshire England
Date: January 27 1978
Time: early am
Four men were out pouching in a field next to the River Weaver, when they sighted a silvery balloon like object float along the river and land. It emitted a strong purplish glow that made it hard to look at. Two figures of normal height emerged, they wore silvery suits and had lamps on their heads like miners, and these also glowed purple. Cows on a nearby field seemed to become paralyzed and unable to move. Using a metal cage the figures penned in one of the cows and seemed to measure it. The men then became frightened and ran from the area, as they ran they felt a strange tingling sensation around the groin area.

HC addition # 519
Source: Jenny Randles, Abduction
Type: C

27 janvier 1978 Ffr25 ffr26

The incident h seems that the evenini of January 27, 1978, was cold and dark. At about 17.45 GMT four young men (aged between 17 and 19) decided ta look for pheasant on the banks of the River Weaver. This would entail poaching on a farmer's land (the principal reason why they wish to keep their narres out of this). The River Weaver is one of Cheshire's main water-ways, flowing into the Mersey Estuary about one mile east of the town of Frodsham. Frodsham itself is a small place, with some pleasant new housing, light industry, and an impressive backdrop formed by the rocky crag of Helsby Hill. This sandstone outcrop rises a few hundred feet in unusual contrast to the otherwise broad flat plain of the rolling country landscape. Chester is ten miles south west, and Warrington about ten miles north east. Where the river meanders into the estuary there is a wide, flat expanse with generally lush vegetation. Cows graze contentedly in the farm fields. It is picturesque, and only occasionally disturbed by a high speed electric train as it races past on the adjacent London-Scotland route. The men were in a locality known as Devil's Garden. This ominously named place would appear to have forgotten links with weird experiences in the past — which may be of some significance. Devil's Garden is situated by the weir where the water broadens towards the mouth of the river. The men were here, waiting patiently in the undergrowth, when suddenly one of them spotted a strange object coming along the surface of the river from the south-east, the direction of Barnton and Weaverham. Their immediate reaction was that this was a satellite that had gone out of control. Shortly before this time there had been quite a scare when a Russian satellite with an atomic motor had crashed in Canada, and this was instantly brought to mind. The abject traversed the surface of the water horizontally, and seemingly controlled, no more than 20 feet or sa from the ground. The men watched silently as the abject approached, passed by and then landed in sonne bushes quite close by. h was making a faint humming sound, but intermixed with all of this there was a different noise — like rushing wind. Overall it was a peculiar and eerie effect. The object was spherical and silver in colour, but at the base there was a kind of skirt or rim. The overall size was about 15 feet, although this was Nard to assess in the Bloom. There were flashing lights on the side and also what looked like windows that emitted a very strange glow. This was an ultraviolet type light (although the men titi not call it this, their description makes it apparent) and it was painful for the eyes to stare at it for any length of time. The light made the interior appear fuzzy, and it was impossible to sec any details inside. Needless to say the men had now forgotten all about the pheasant, and were watching with fascination and some fear. They still believed it was a satellite, but remembering the atomic energy scare, and in view of the weird fuzzy lighting, they were terrified of becoming contaminated. As they were about to run, however, a figure appeared from round the side of the "satellite." Naturally it was almost impossible to see any detail of because of the darkness, but the man looked reasonably normal and was wearing a silvery one-piece suit The only peculiarity that was noticeable was a lamp, something akin to a miner's lamp, on the top of the helmet part of the suit. This illuminated the surroundings with the violet glow at which the witnesses just could not look directly. The figure appeared to survey the scene and notice, at about the same Lime as the men, some cows in a nearby field. These were standing absolutely still. Whether they were simply frightened, or were paralysed, the men do not know. The figure moved back to the spherical abject, which was no langer emitting flames from the underside (these had appeared as if from retro-rockets as the object had landed). He was gone only seconds, returning with a companion and a piece of equipment that looked like a large cage or (rame made out of silvery metal. The witnesses assumed it must be aluminium, or something similarly light, because the two entities had no trouble in carrying it. The figures approached one of the cows with this cage. The cow remained still. Placing it around the cow they proceeded to /nove parts of the cage (struts and bars), as if performing an intricate measiirement of the animal's size and shape! h was at this point that the watching men figured enough was enough. They reasoned that after the cow they might be next on the list! As one they turned and fled, without looking back until they reached the bridge which took them over the river, from whence it was a mile or so back into town. They saw nothing further, but one of the men (who was articulate and possessed several high

Cow `poaching' watched by poachers?

school qualifications in sciences) felt a tugging as he ran away. He is most embarrassed about describing this because he says the invisible pull was on his testicles. He got away, but they remained very sore afterwards (as if he had been hit there by something hard). For a couple of days following this his legs were red and sore as though from a mild sunburn (needless to say impossible in Britain in January). This, in effect, is the story. We can pass no real judgement on it, but it should be noted that there are close similarities with other CE3 cases — including things which it is unlikely the men would have known about. In addition the nature of the experience, and the fact that they were out poaching are commensurate with their desire not to discuss the case. On the other band if it were a hoax it seems most unlikely they would have revealed it in the way that they did, and passed up the opportunity of further publicity. It is also unlikely that the embarrassing episode involving the "invisible force" would have been mentioned at al! (it was not, originally, and most of the details only emerged in the written statements to us). The embarrassed man was not the only one to describe physiological effects, incidentally, although Chose recounted by the others were more vague, such as "a funny feeling", or a "tingling". On balance we feel that there is some indication that it might be genuine whatever genuine implies in such a situation as this! Our efforts to get the story to you have been severely hampered. We mention these final points not because we believe they are sig-nificant (they may or may not be), but as a matter of completeness. Undoubtedly there will be some who might regard this as evidence that the fear of talking was enhanced by a further factor — government intervention. Certainly all the original notes on the case were sent by post from Chester to Irlam when it was decided that we should write these up for FSR. They disappeared. The GPO could not trace them. This was in September 1978 and it was several months later that the envelope turned up (intact). It had apparently been opened and revealed. Officially it had been "mislaid", as indeed it may have been. However, the problems have continued to add up. The original article sent to FSR seems to have been THE INTERRUPTED JOURNEY by John G. Fuller Subtitled "Two lost hours aboard a Flying Saucer," this book is a new hardback edition of the classic encounter and abduction case of Betty and Barney Hill in September 1961.There is an important new epilogue. Souvenir Press Ltd. 43 Great Russell Street Price £6.95 London WC1 B 3PA

"mislaid". Certainly, it was only a year later when we noticed that the case had not been published, that we inquired of the editor why. This led to the "new" version of the case. Of course the chances are that the reasons for this run of "bad luck" are completely rational unes. But it is worth noting the fact. Finally, we should mention that the month of January 1978 was unusually active for CE3 cases in Britain; it should be noted that the film Close Encounters of the Third Kind opened in this country in March, and publicity surrounding it began in February. On January 2nd a silver-suited figure was seen at Rainford, Merseyside, just over the other side of the Mersey Estuary (see FSR Vol.23, No.6, and Vol.24, No.3). Then on January 18, at Anlaby in Humberside, some children reported to Nigel Watson how a small UFO had landed on their flat schoolroof in broad daylight and three "astronauts," connected by tubes to the UFO, had got out wearing golden one-piece suits. They had been very frightened for the few moments of this sighting before the UFO had streaked away. In addition FSR Vo1.25, No.3, carries a UFOIN report from Ken Phillips of a small spherical UFO that was chased across country in Felmersham, Bedfordshire. This was on January 26, less than 24 hours. before a somewhat similar abject was allegedly seen by four terrified poachers at Frodsham. Even the naines of the locations are not disimilar — a final coincidence to round off this intriguing tale! Fsr 1980 3

 

  27 JANVIER 1978, CLARKSVILLE, TENNESSEE, USA

", MR. FENDER: BREF RESUME DE L'EVENEMENT ET DES SUITES: Un résumé très synthétique d'un site web ufologique indique que le 27 janvier 1978, à 14:00, à Clarksville, Tennessee, USA, il y a eu une abduction sans souvenir de la façon dont le témoin, un certain Fender, 48 ans, a été pris depuis une route dans une pièce ovale blanche de 15 mètres de long.

Cela aurait duré une heure, il y aurait eu cinq petits êtres gris, et un message d'avertissements au sujet de futures catastrophes dans un proche avenir.

Le cas proviendrait du catalogue de David Webb et de documents du Center for UFO Studies."

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-27-usa-clarksvillef.htm

 

et

"En 1998, quelqu'un a envoyé l'histoire qui suit, indiquant que cela s'est passé le 1er août 1978 à Clarksville, Tennessee, USA, dans la nuit, à un site web d'ufologie, qui l'a publiée en 2003:

"Je faisais un petit somme en soirée à la date ci-dessus. J'étais alors enceinte d'environ 6 mois. Je me suis réveillée et ai vu un grand emgin en dehors en haut de la fenêtre d'une structure de cadre en A située dans un bois aux alentours. Mon mari l'a vue aussi. Pour quelque raison je me suis évanouie ou ai perdu conscience. J'ai entendu une voix avec un fort accent du moyen orient me dire d'ouvrir mes yeux. J'ai pensé en moi, "pourquoi est-ce que Marc, mon mari, me dirait d'ouvrir mes yeux. J'ai dit non. La voix a dit vous devez. Je l'ai finalement fait après que la voix ait parlé fermement. Ce que j'ai vu je ne l'ai jamais vu avant. Il ressemblait à un insecte. C'était mince et blanc portant une tenue foncée, plus comme une robe longue. Il a parlé sans bouger les lèvres. Je ne pourrais pas dire qui me parlait parce qu'il y en avait plus d'un. Les autres portaient des salopettes. Il a continué à me dire de le regarder, mais moi je ne voulais pas et j'ai continué à fermer les yeux. Il a dit que je ne dois avoir peur de lui mais j'ai continué à crier et faire de l'hyperventilation. Il a continué à dire qu'il ne me ferait pas de mal et que je doit croire cela. Il a continué à regarder de près dans mes yeux ou mes pupilles. Je lui ai demandé ce qu'il était. Etait-il un serpent? Il dit non, je ne suis pas un reptile. Alors j'ai demandé s'il était un insecte. Il m'a dit de regarder ses bras et a dit quelque chose au sujet de ses articulations et étaient-elles comme les insectes? Je lui ai demandé s'ils allaient me tuer ou me manger. Il a dit, pourquoi? vous pensez que vour aurez bon goût? Ceci peut sonner comme une blague, mais vraiment je ne blague pas. J'ai continué à crier et à fermer mes yeux. J'étais sur une certaine sorte de table, je sais, l'expérience extraterrestre classique. Les autres autour de moi commençent à reculer. L'extraterrestre plus grand, celui dans la robe longue leur a dit Ca c'est la crainte, c'est la crainte que vous sentez. C'était affreux. J'ai continué à erdre et reprendre connaissance et j'avais peur pour mon bébé. Naturellement, ils ont pris une longue aiguille et l'ont collée dans mon nombril. Cela a fait plus mal que tout ce que j'avais jamais senti. Il leur a dit que ça a fait mal et une des petites choses méchantes a mis ses mains devant mes yeux. Je dois m'être évanoui parce que la douleur est partie. Quand je me suis réveillé j'ai revu celui dans la robe longue parlant à un autre. Ils me tournaient le dos alors j'ai pensé qu'est-ce que j'ai à perdre. Je me suis moqué de l'arrière de leurs têtes et leur ai dit qu'elles ressemblaient à des ballons de basket. L'UN a dit, vous vous moquez de nous? J'ai dit oui. Je partir. Il a dit pas encore. Il y avait beaucoup plus de choses mais c'est difficile de parler et je dois m'arrêter maintenant. Il y avait des hélicoptères autour du vaisseau quand je les ai vus la première fois avant que j'aie été réveillé. Je donnerais des détails sur ça plus tard."

http://www.ufologie.net/ce3/1978-08-01-usa-clarksvillef.htm

 

  27 28 janvier 1978 siracuse italie

27/01/1978 UFO NEL CIELO DI SIRACUSA siracusa Sicilia (La) 28/01/1978 "UFO" AVVISTATO NEL CIELO DI SIRACUSA siracusa Giornale (Il) 28/01/1978 UN UFO NEL CIELO DI SIRACUSA siracusa Nazione (La)

P ROGETTO 1978/ADRIATICO

Auspichiamo la collaborazione dei ricercatori per portare a compimento questo, senz'altro incompleto, catalogo. Si ringrazia Giuseppe Verdi per la collaborazione nella stesura del database. info@ufodatanet.org cabassi@ufodatanet.org

 
  cendoc envelope 10 1978 28/01/1978 21 rio laranjeira aluente do rio guaraja cimatro volkswagen belem pa rio laranjeira aluente do rio guaraja cimatro volkswagen belem pa 01h08 corpo luminoso amarela avermelhada indefinida 10 cm trajetoria em suave curva a esquerda sentido norte sul media - 300 km:h 300 m estimada 1500 m estimada equipe do a 2 i comar o ovni moviemntava se serpenteando afastou se do clarao da cidade belem efetuando curvaacentuada para o rumo ne apagando a distancia de 3000 m a frente dos observadores

  28 janvier 1978 Chelmsford angleterre

nuit Un jeune couple conduisant par la ville a vu une lumière lumineuse descendre du ciel devant eux, car il les a obtenus plus étroitement pourrait voir qu'il était a brillamment allumé le métier formé par disque avec une grande fenêtre de visionnement où plusieurs figures pourraient être regarder apparemment vu dehors. L'objet écarté rapidement et a été perdu de la vue. Addition de HC # source 1004 : Journal Type De Vol. 7 # 1 De Bufora : A

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Chelmsford England
Date: January 28 1978
Time: night
A young couple driving through town saw a bright light descend from the sky in front of them, as it got closer they could see that it was a brightly lit disc shaped craft with a large viewing window where several figures could be seen apparently looking out. The object moved away rapidly and was lost from sight.

HC addition # 1004
Source: Bufora Journal Vol. 7 # 1
Type: A
  28 janvier 1978 04:00 Gualeguaychú Argentine Douglas Lyall est sorti de sa maison et a vu six objets volants dans le ciel alignés et se déplacent vers le nord à grande vitesse et la hauteur de la ligne d'horizon. Selon le témoin, les objets avaient arrondi apparence. L'observation a duré une minute à minute et demie. 12Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 28 Enero 1978 04:00 Gualeguaychú Argentina Douglas Lyall salió al patio de su casa y vio en el cielo seis objetos que volaban alineados y que avanzaban hacia el norte a una gran velocidad y a la altura del horizonte. Según el testigo, los objetos tenían apariencia redonda. La observación duró entre un minuto y minuto y medio. 12
  28 janvier 1978 seville espagne

Sevilla 28/1/1978 Entre les villes de Sanlúcar la Mayor Séville et Benacazón, un témoin affirme voir un OVNI lumineux terres sur la terre à moins de cinq mètres de lui. L'OVNI est un objet parallélépipédique avec un dôme surmonté d'un train d'atterrissage à quatre pattes. Après avoir ouvert une porte, un faisceau de lumière est venue de l'intérieur avec deux chiffres de humanoid. Le témoin a fui dans la terreur quand l'OVNI prend son envol au milieu d'une fumée. L'OVNI a été dirigé vers le témoin et a remis une «bouffée de chaleur», comme il dit. Cette observation d'OVNI est lié à un rapport de la Guardia Civil, une déclaration judiciaire de l'événement, et l'examen médical qu'il a été soumis à San Lazaro urgence de l'hôpital. Le témoin a souffert une dépression nerveuse, la conjonctivite, poêlé peu les poils du visage et des taches noires sont difficiles à nettoyer la paume des mains et sur sa joue droite.

source INFORME FENÓMENO OVNI ANTE LA CIUDADANIA ESPAÑOLA
Gabriel Gomis Martín DICPE, Asociación para el Desarrollo e Investigación de Casos Paranormales de España
 

28/1/1978 Sevilla Entre las localidades sevillanas de Sanlúcar la Mayor y Benacazón, un testigo afirma ver un OVNI luminoso que se posa en tierra a menos de cinco metros de él. El OVNI es un objeto paralepípedo rematado con una cúpula y con un tren de aterrizaje basado en cuatro patas. Tras abrirse una compuerta, un haz de luz salió de su interior junto a dos figuras humanoides. El testigo huye despavorido momento en que el OVNI despega en medio de una humareda. El OVNI se dirigió hacia el testigo y lo alcanzó por un “fogonazo abrasador” según relató. Este avistamiento OVNI va unido de un informe de la Guardia Civil, de una declaración judicial del suceso, y del reconocimiento médico al que fue sometido en urgencias del Hospital San Lázaro. El testigo padeció ataque de nervios, conjuntivitis, pequeños chamuscamientos del vello de la cara, y unas manchas negras de difícil limpieza en palmas de las manos y en su mejilla derecha.
  28 janvier 1978 Pine Knot Kentucky usa

nuit Un homme courant ses chiens de chasse dans un sud juste de champ de la ville a vu que a brillamment allumé la terre de métier formée par disque sur un dégagement voisin, à environ 100 yards du témoin. Apparent deux humanoids grands de huit-pied ont émergé. Ceux-ci ont été décrits en tant qu'ayant les teints brunis jaunes et ont dégagé une odeur très putride. Aucune autre information. Addition de HC # source 742 : Cufos Rapporte Le Type : B

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

 

Location. Pine Knot Kentucky
Date: January 28 1978
Time: night
A man running his hunting dogs in a field just south of the city saw a brightly lit disc shaped craft land on a nearby clearing, about 100 yards from the witness. Apparently two eight-foot tall humanoids emerged. These were described as having yellow browned complexions and gave off a very putrid smell. No other information.

HC addition # 742
Source: Cufos Reports
Type: B
  28 janvier 1978 Bergen norvege

28 January 1978, night – Bergen Svein Åge Olson was photographing the ship Bolero leaving the Bergen harbor. He had his camera on a tripod and set it to take time-exposures. Several photos were shot. After development, a UFO had appeared on all of them. Photos show a typical lens flare.

Sources : Fotocat (via ForgetoMori)
http://fotocat.blogspot.com/
http://forgetomori.com/2008/ufos/norway-in-ufo-photos/

For example, an identical lens flare found in another landscape pictures, this time in Miami, Florida, in the seventies:

28 January 1978, night – Bergen

Svein Åge Olson was photographing the ship Bolero leaving the Bergen harbor. He had his camera on a tripod and set it to take time-exposures. Several photos were shot. After development, a UFO had appeared on all of them.

Photos show a typical lens flare.

 

  26 janvier 1978 Ni105 Jt couic:1 have been a UFO. It could have been a "Weber (meteor). As of this date the evidence is not completely analyzecL But whatever appeared on Thursday, January 26 in Washington D.C.'s predawn sky, led a lot of people, well over 40 of them, to believe they saw something extraordinary. Forty years of flying prepared retired Air Force Col. Stephen Yednock to keep eyes alert, head cool and judgement sound. It did not, however, prepare him for the "molten metal-like white projec¬tile" that he and a driving companion were witness to on their way to work that morning in Herndon, Virginia. it was 6:09 am and Col. Yednock had an unob-structed view of the sky. His account of the occurrence was concise and no non-sense in attitude. "I'd estimate the object was in about a 2:30 o'clock position from my ventage point, moving between 700 and 800 knots. Total visibility time was approxi¬mately 3 seconds before the object seemingly disappeared into the trees. From its trajectory, I'd guess it augered in (flying partance for impacted) within 10 or 15 seconds sornewhere neer the Mont¬gomery County/Potomac River area." Machinist P.C., ais° on his way to work, was driving from Bryans, Maryland. He first noticed a brilliant light source which appeared much like a cloud lit up by Iightening. It was 6:10 am. Seconds later he was able to identify the light source as coming from a bail-like object with a long bluish tait. He estimated the object moved at a much greater speed than jet aircraft on a straight trajectory. "I was stunned," he said. "l've seen shooting stars before but never anything like this."

Others concurred. At least 90% of those reporting the sighting to NICAP claimed they had seen an abject similar in description. Differences in the reports were minor. One account from a witness in Loretto, Virginia pictures the object as "huge, tearshape [and) brilliant green in colon" Another had it coming in at an angle, then veering sharply and reascend¬ing. A check by NICAP officiais of local weather, FAA, aerospace and related agencies indicate the sightings were not of any expected phenomena or planned air¬craft mobility. Also discounted were re¬ports of rocket launches or flares from area military installations. No direct re¬ports were made to these agencies nor did they observe the abject themselves. UFO INVESTIGATOR/FEBRUARY 1978

 

  28 janvier 1978 h.17.30 à gazon sujet observé par plusieurs témoins dans le ciel de la ville. "M. D.S. et son épouse à leur domicile situé dans la Via Napoli, ont vu à environ 17h30, dans la direction de Florence, un objet étrange et de couleur blanche avec deux lumières à l'intérieur de forme ovale. Ils ont pu observer ainsi, bien qu'il y avait des nuages​​, c'était en dessous d'eux. Après environ une minute l'objet est éteint et a disparu. " Source: Archives de la CRP

http://www.crprato.it/sito/index.php?option=com_content&view=article&id=37:anno-1978&catid=34:avvistamenti&Itemid=68

28 Gennaio 1978 Prato h.17.30 Oggetto osservato da più testimoni nel cielo della città. “ Il sig. D.S. e la moglie, dalla loro abitazione situata in via Napoli, hanno visto intorno alle ore 17.30, in direzione di Firenze ,uno strano oggetto di forma ovoidale e di colore bianco con due luci all'interno. Lo hanno potuto osservare bene in quanto, anche se c'erano delle nubi, questo era al di sotto di esse. Dopo circa un minuto l’oggetto si è spento ed è scomparso. “ Fonti: Archivio CRP
  28 janvier 1978 Campi Bisenzio h.17.30 "Le sig.LM, et son amie ont été dans Campi Bisenzio Place à Scarborough quand, vers 17h30, ils ont vu un objet en forme d'oeuf avec de multiples lumières à l'intérieur. Ils ont dit: "Il se tenait sous les nuages​​, mais nous ne pouvions voir quelques secondes parce que soudainement disparu." Source: Archives de la CRP

http://www.crprato.it/sito/index.php?option=com_content&view=article&id=37:anno-1978&catid=34:avvistamenti&Itemid=68

28 Gennaio 1978 Campi Bisenzio h.17.30 “ Il sig.L.M., e la sua fidanzata si trovavano a Campi Bisenzio in Piazza Scarlino quando, intorno alle 17.30, hanno visto un oggetto a forma di uovo con più luci nel suo interno. Hanno dichiarato: "Era fermo sotto le nuvole ma l’abbiamo potuto vedere solo per pochi secondi perché all’improvviso è sparito.“ Fonti: Archivio CRP
  28 janvier 1978 Meadow h.17.37 sur. "Même le Sig.SM, qui était situé en face de la barre dans la Perle rue Ferrucci, 17:37 pm vu un objet en forme d'oeuf avec trois lumières blanches dans l'intérieur intense. Florence semblait s'accrocher à environ 35/40 degrés au-dessus de l'horizon. Le ciel était couvert de nuages ​​nombreux, mais l'objet était en dessous d'eux. S.M. J'ai remarqué que quelques secondes, car soudainement disparu ". Source: Archives de la CRP http://www.crprato.it/sito/index.php?option=com_content&view=article&id=37:anno-1978&catid=34:avvistamenti&Itemid=68 28 Gennaio 1978 Prato h.17.37 circa. “ Anche il Sig.S.M., che si trovava davanti al Bar la Perla in via Ferrucci, alle ore 17.37 ha visto un oggetto ovoidale di colore bianco con tre intense luci nel suo interno. Sembrava fermo su Firenze a circa 35/40 gradi sull’orizzonte.Il cielo era coperto da numerosi nuvoloni ma l'oggetto si trovava al di sotto di essi. S.M. lo ha osservato solo per pochi secondi perchè all'improvviso è sparito.” Fonti:Archivio CRP
  29 janvier 1978UFO PLUS FAISCEAU DE LUMIEREPaul Murray MAPaul Murray est membre UFOIN et chercheur pour le Centre Ecosse. Il travaille sur une base indépendante et c'est son premier rapport pour FSR. T Son rapport est venu à notre attention, car ilsemblait porter une ressemblance à d'autres comptes d'ovnis avec de multiples faisceaux de lumière (par exemple FSR Vol.18, n ° 3 de 1972). Il était encore plus semblable à des événements durant une vague de Winter récente de bas niveau ovnis qui ont vu un certain nombre d'incidents en étroite collaboration reiated à des endroits aussi éloignés que le Grand Manchester, Derby shire ¬ et Surrey (voir Lou; niueau OVNI à Mytchett par Omar Fowler, FSR Vol. 24, n ° 1, 1978).Les témoins étaient des membres d'une même famille, M. John Fisher et sa femme, leur fils âgé de treize années, Roger et leur petite fille Audrey. Ils se déplaçaient d'Edimbourg vers leur maison dans le Blackwood, Lanarkshire, dans la nuit du 29 janvier 1978. Il était 23h00La route qu'elles ont prise n'était le long de l'autoroute M8, qui divise l'Ecosse. C'était une nuit claire sans lune visible, et pas d'étoiles qu'ils puissent se souvenir. Juste avant le désactiver à Livingstone, à environ 8 miles à l'ouest d'Edimbourg, Roger tachetée ce qui d'abord pensé qu'il s'agissait d'un avion. Une trajectoire de vol à l'aéroport de la ville ne passent sur l'autoroute et il était donc naturel qu'il devrait penser cela. Cependant, comme la voiture est venu doseur à l'objet tous les quatre membres du groupe l'a vu pour ce qu'il était, et ils le décrivent de manière très similaire.Roger est un garçon intelligent et articulé. Il présente un certain intérêt pour les ovnis et il était son enthousiasme qui a conduit à l'observation signalés (à première vue le Daily express UFO Bureau): -"La chose la plus notable a été le brillant intensément blanche` projecteur »à la« face », le tournage d'un faisceau vers le bas et le balayage du sol. De toute évidence sous visibles étaient quatre lampes rouges dont l'éclat était un peu moins de la lumière blanche. N'y avait aucun bruit, et nous avions la fenêtre enroulée vers le bas. Il n'y avait aucun changement dans la couleur ou la luminosité tout au long de fluctuation de l'observation entière ... »Mme Fisher est une dame qui semble avoir un oeil pour les détails d'enregistrement: -"Sa taille était au moins aussi grand que ou plus grand que d'une berline familiale. Je ne pouvais discerner aucune forme spécifique derrière les lumières, sauf qu'il semblait être circulaire ..." (Les témoins ont ensuite été montré sur le dessin de l'OVNI Mytchett et j'ai pensé qu'il était similaire.)M. Fisher est un professeur d'économie à Motherwell Technical College. En raison de son travail, il a lui-même formés pour être factuel à l'extrême. Il ne croit pas aux ovnis et a essayé de convaincre le reste de sa famille (en vain) que c'était une phen naturelle ¬ omenon. Il a des doutes au sujet de cette lui-même et est maintenant `tolérante» à ceux qui racontent des histoires d'ovnis: -«1 a été la concentration sur la conduite et nous n'avons donc pas vraiment un changement pour le voir aussi clairement que les autres. Sa taille était difficile à estimer, mais il était d'environ 120 pieds du sol. Au début, j'étais convaincu que c'était une sorte de ter hélicoptère mais quand j'ai vu qu'il doseur Je pensais que c'était, peut-être, certains travaux de construction au bord du chemin, mais où? Il n'y a que des champs ouverts désolées dans le sens. que nous avons vu cette chose ..."Même la petite Audrey était catégorique sur ce qu'elle avait vu. En fait, elle a été plutôt perturbé qui ne pouvait pas faire quelque chose!"Le seul point de désaccord sur les détails légère concerne ou non l'objet était stationnaire. M. Fisher pense que c'était donc sa conjecture que c'était des lumières sur une tour de construction. Les autres soutiennent qu'il se déplaçait très lentement sur un chemin du nord au sud, bien que parfois l'air de planer pendant un certain temps. La voiture s'est finalement passé, bien qu'elle était en vue, pour un total d'environ quatre minutes. Même M. Fisher est d'accord que c'était un rnost vue déroutante et ne croient maintenant que cela aurait pu être une lumière au sol. Il est très désolé qu'il ne s'est pas arrêté la voiture pour qu'ils puissent avoir un regard doseur.La famille Fisher a certainement vu quelque chose de UNEX-plainable. Par leurs témoignages que nous avions peut rejeter d'un caractère conventionnel et objets astonomical. Comme beaucoup d'aspects du phénomène OVNI relative à la lumière, et surtout à des faisceaux de lumière, nous semblons être à une perte d'expliquer de telles choses. Nos propres idées de la lumière sont, bien sûr, assez restreinte. Peut-être cet OVNI, comme celui de Mytchett, était déterminante dans son vol. Je ne peux que conclure que les pêcheurs ont vu un OVNI Iow-niveau, et qu'il doit rester `inconnu.Fsr 19 79 5 29 janvier 1978 UFO PLUS BEAM OF LIGHT Paul Murray MA Paul Murray is a UFOIN member and investigator for Central Scotland. He works on a freelance basis and this is his first report for FSR.

T HIS report came to our attention because it seemed to bear a resemblance to other accounts of UFOs with multiple beams of light (e.g. FSR Vol.18, No.3 of 1972). It was even more similar to events during a recent Winter wave of low-level UFOs which have seen a number of closely reiated incidents at locations as far apart as Greater Manchester, Derby¬shire and Surrey (see Lou; Leuel UFO at Mytchett by Omar Fowler, FSR Vol. 24, No.1, 1978). The witnesses were members of the one family, Mr. John Fisher and his wife, their thirteen year old son Roger and their young daughter Audrey. They were travelling from Edinburgh towards their home in Blackwood, Lanarkshire, on the night of january 29, 1978. It was 11.00 p.m. The route they took was along the M8 motorway, which bisects Scotland. It was a clear night with no moon visible, and no stars that they can recollect. Just before the turn off to Livingstone, some 8 miles west of Edinburgh, Roger spotted what at first he thought was an aircraft. A flight path into the City airport does pass over the motorway and so it was natural that he should think this. However, as the car came doser to the object all four members of the group saw it for what it was, and they describe it in very similar fashion. Roger is an intelligent and articulate boy. He has some interest in UFOs and it was his enthusiasm that led to the sighting being reported (at first to the Daily Express UFO Bureau):— "The most noticable thing was the intensely bright white `searchlight' at the 'front' shooting a beam downwards and scanning the ground. Plainly visible underneath were four red lamps whose brightness was rather less than the white light. There was no sound, and we had the window wound down. There was no change in colour or fluctuation in brightness throughout the whole sighting..." Mrs. Fisher is a lady who would seem to have an eye for recording details:— "Its size was at least as big as or bigger than a family saloon car. I could discern no specific shape behind the lights except that it seemed to be circular..." (The witnesses were subsequently shown the drawing of the Mytchett UFO and thought it was similar.) Mr. Fisher is a lecturer in economics at Motherwell Technical College. Because of his job he has trained himself to be factual in the extreme. He does not believe in UFOs and tried to convince the rest of his family (unsuccessfully) that this was a natural phen¬omenon. He has doubts about this himself and is now `tolerant' to those who tell UFO stories: — "1 was concentrating on driving so did not really get a change to see it as clearly as the others. Its size was difficult to estimate but it was about 120 feet off the ground. At first I was convinced it was some kind of helicop ter but when I saw it doser I thought it was, maybe, some construction work by the roadside, but where? There are only desolate open fields in the. direction that we saw this thing... "Even little Audrey was adamant about what she had seen. In fact she was rather perturbed that could not do something about it!" The only slight disagreement over details concerns whether or not the object was stationary. Mr. Fisher thinks it was hence his conjecture that it was lights on some construction tower. The others maintain that it moved very slowly on a path from the north to the south, although occasionally appearing to hover for a while. The car eventually went past it, although it was in view for a total of about four minutes. Even Mr. Fisher agrees that it was a rnost puzzling sight and does not now believe that it could have been a ground-based light. He is very sorry that he did not stop the car so they could have a doser look. The Fisher family certainly saw something unex-plainable. By their accounts we can dismiss aircraft of a conventional nature and astonomical objects. Like a lot of aspects of the UFO phenomenon relating to light, and especially to beams of light, we seem to be at a loss to explain such things. Our own ideas of light are, of course, fairly restricted. Perhaps this UFO, like the one at Mytchett, was purposeful in its flight. I can only conclude that the Fishers saw a Iow-level UFO, and that it must remain `unidentified.' Fsr 19+79 5

 

6 fin janvier 1978 France, Vernouillet
Vers 20 h 15 Mme L observe machinalement le ciel de la fenêtre de sa cuisine. Elle voit alors une forme indéfinissable qui se déplace à une vitesse vertigineuse et s'immobilise instantanément en prenant l'aspect de deux disques lumineux. Les deux disques sont éloignés de 2 diamètres l'un de l'autre. Une bande sombre tangente à la base des disques qui ont un diamètre apparent de 20' d'arc. Par leur couleur, ils rappellent des phares d'automobile. De chacun des disques, un ruban de lumière se dirige vers le sol. Très intriguée, Mme L. réveille son mari qui observe à son tour le phénomène. Après 4 à 5 minutes, les témoins cessent d'observer celui-ci, qui est toujours là, immobile. (Christian DE ZAN : « Guide du Chasseur de Phénomènes OVNI » - éd. De Vecchi 1980, p. 126)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html
 
  Wolfville, NS1/30/19781/31/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1978&record_id=4702-1978-8697&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  30 janvier 1978 23:30 Castilleja de la Cuesta, Séville Espagne Un groupe de gens allaient à un endroit où il y avait eu une observation dans les jours précédents quand ils ont vu un point lumineux qui a évolué en ordre dispersé dans le ciel. L'observation a duré 20 minutes jusqu'à ce qu'il soit finalement perdu à l'horizon. Pourrait être obtenu de la transparence infrarouge. 13 12Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 30 Enero 1978 23:30 Castilleja de la Cuesta, Sevilla España Un grupo de personas se dirigían a un lugar donde se había producido un avistamiento en días anteriores cuando vieron un punto luminoso que evolucionaba caprichosamente en el cielo. La observación duró 20 minutos hasta que se perdió definitivamente en el horizonte. Se pudo obtener una transparencia en infrarrojos. 13
  30 janvier 1978 STRASBOURG, BAS-RHIN, FRANCE

30 JANVIER 1978, STRASBOURG, BAS-RHIN, FRANCE, Mr. K.: BREF RESUME DE L'EVENEMENT ET DES SUITES: Un homme dont l'anonymat a été préservé par le magazine d'ufologie qui a publié sa lettre en y accordant aucun crédit particulier y assure que dans la nuit du 30 janvier 1978, dans la banlieue nord de Strasbourg, il regardait la télévision, puis a fait du yoga, s'est mit au lit et s'est endormi, pour se réveiller "peu après" avec l'impression que quelqu'un l'appelait. Il a pensé prendre un poignard pour sortir mais s'est contenté d'un porte-clé canif, a quitté son pavillon, en a refermé la grille, et s'est dirigé vers le canal tout proche. A ce moment il entend une sorte de "bip... bip..." qui lui paraissait venir du bout la rue, et découvre une lumière clignotante rouge et blanche derrière une haie de poiriers. Il se dirige vers le chemin de halage et voit là un "engin" d'un diamètre de 25 à 28 mètres, sous lequel se trouve une sorte d'escabeau. Il est alors monté à bord de l'engin. Il y avait là un couloir central de quelques 15 mètres de long et un autre couloir plus petit sur sa gauche, et deux hommes dont il dit qu'ils sont "beaux, de 2 mètres environ, avec des cheveux crêpés, comme brillantinés, châtains-gris, vêtus de combinaisons brillantes collantes gris-bleu, avec un col d'officier mais sans fermeture visible." Il donne le 23 mai 1987 un bref résumé de son expérience allégué en indiquant qu'il y avait dans l'engin cinq membres d'équipage, qu'il a été invité à faire "un tour dans la galaxie" et qu'il a accepté volontiers. Au bout de deux heures, il s'est trouvé en présence d'une femme qu'il décrit comme une "blonde vénusienne" et qu'il a eu des relations sexuelles avec elle.

 

MAGAZINE D'UFOLOGIE "LUMIERES DANS LA NUIT":

Le magazine, dans une série consacrée à des rapports de rencontres rapprochées d'OVNIS avec occupants, indique avoir reçue une "étrange histoire" dont il est commenté que la crédibilité "n'est pas parmi les meilleures" et dont l'authenticité "peut pas être considérée comme n'allant pas de soi."

Le magazine donne alors le résumé d'une lettre du témoin dont le magazine conserve l'anonymat et désigne comme "monsieur K", lettre initiale de son patronyme. Le magazine indique que "l'enquête a été réalisée" en 1989 dans la proche banlieue nord de Strasbourg.

Le résumé de cette lettre de monsieur K. indique que dans la soirée du 30 janvier 1978, il regardait la télévision. Le film n'était pas intéressant et il a fait quelques exercices de yoga, s'est mit au lit et s'est endormi.

Il s'est réveillé "peu après" avec l'impression que quelqu'un l'appelait. "Probablement inquiet" il a songé prendre un poignard pour sortir mais s'est contenté d'un porte-clé canif, a quitté son pavillon, en a refermé la grille, et s'est dirigé vers le canal tout proche.

A ce moment il entend une sorte de "bip... bip..." qui lui paraissait venir du bout la rue, et découvre une lumière clignotante rouge et blanche derrière une haie de poiriers. Il se dirige vers le chemin de halage et voit là un "engin" d'un diamètre de 25 à 28 mètres, sous lequel se trouve une sorte d'escabeau. Il est alors monté à bord de l'engin.

Dans l'engin il découvre un couloir central de quelques 15 mètres de long et un autre couloir plus petit sur sa gauche. Il se trouve en présence de deux hommes dont il dit qu'ils sont "beaux, de 2 mètres environ, avec des cheveux crêpés, comme brillantinés, châtains-gris, vêtus de combinaisons brillantes collantes gris-bleu, avec un col d'officier mais sans fermeture visible."

Il donne le 23 mai 1987 un bref résumé de son expérience allégué en indiquant qu'il y avait dans l'engin cinq membres d'équipage, qu'il a été invité à faire "un tour dans la galaxie" et qu'il a accepté volontiers. Au bout de deux heures, il s'est trouvé en présence d'une femme qu'il décrit comme une "blonde vénusienne" - l'auteur de l'article dans LDLN se demande avec bon sens s'il avait voulu dire "blond vénitien" - que que cette créature a eu pour lui "des bontés dont nous tairont ici le détail - indique l'auteur de l'article, en précisant que ces bontés constitueraient un équivalent française de l'aventure d'Antonio Villas Boas, c'est à dire des relations sexuelles entre monsieur K. et cette "blonde vénusienne."

L'article précise que tout cela est simplement ce que monsieur K. prétend.

 

http://www.ufologie.net/ce3/1978-01-31-france-strasbourgf.htm

 

 
  31 janvier 1978 Montvale New Jersey usa

18h15 Trois enfants en bas âge jouaient sur la glace sur un champ de l'école primaire locale, elle était foncée, et les projecteurs ont illuminé le champ. Les garçons ont alors noté un "avion" comme l'objet qui a passé lentement au-dessus du champ. Des moments plus tard un deuxième objet est arrivé, il a été décrit comme place formée avec de grandes lumières jaunes sur chaque coin avec un léger dôme sur supérieur et une lumière rouge dessous. L'objet a émis un faisceau de lumière rouge vers la terre, qui s'est arrêtée sous peu avant de le toucher. Ils ont alors noté plusieurs figures se déplacer raidement le long, autour du secteur de parc. Ces figures étaient humanoid et ont été habillées dans des équipements jaunes lumineux avec des initialisations et des gants. Elles étaient de la taille moyenne et de chauve dirigés. Un des êtres a semblé différent puisqu'il a eu une plus grande tête qui a semblé "plissée" en bas du milieu et portait un cap brun au-dessus du costume jaune. Pendant que les témoins observaient les figures qu'ils ont notées et surnaturel amortissez et un soufre désagréable comme l'odeur dans le secteur. Les figures ont marché loin vers le garage voisin de travaux publics. Les garçons ont alors noté une autre figure, celle-ci une femme se tenant dans le sort de stationnement. Elle a eu de longs cheveux bruns moyens et a porté un costume foncé avec la fourrure bleue autour d'elle des épaules et quand elle a marché, elle comme si dans le mouvement lent. Elle s'est assise sur une basse barrière puis a soulevé son bras très lentement et s'est dirigée au ciel, apparemment à un autre objet formé par place planant. La femme alors a également marché vers les travaux publics construisant et à un point a semblé apparaître et disparaître pendant qu'un véhicule de police la conduisait par proche. Addition de HC # source 1758 : IUR Vol. 3 # 3, Type D'Avril 1978 : C ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

http://www.ufologie.net/indexf.htm

 

Location. Montvale New Jersey
Date: January 31 1978
Time: 1815
Three young children were playing on the ice on a field of the local elementary school, it was dark, and floodlights illuminated the field. The boys then noticed a "plane" like object that passed slowly over the field. Moments later a second object arrived, it was described as square shaped with large yellow lights on each corner with a slight dome on top and a red light underneath. The object emitted a red beam of light towards the ground, which stopped short before touching it. They then noticed several figures moving stiffly along, around the park area. These figures were humanoid and were dressed in bright yellow outfits with boots and gloves. They were of average height and bald headed. One of the beings appeared different since he had a larger head which seemed "creased" down the middle and was wearing a brown cape over the yellow suit. As the witnesses watched the figures they noted and uncanny silence and an unpleasant sulfur like odor in the area. The figures walked away towards the nearby Public Works Garage. The boys then noticed another figure, this one a woman standing in the parking lot. She had medium long brown hair and wore a dark suit with blue fur around her shoulders and when she walked, she did as if in slow motion. She sat down on a low fence then raised her arm very slowly and pointed to the sky, apparently at another hovering square shaped object. The woman then also walked towards the Public Works building and at one point seemed to appear and disappear as a police vehicle drove by near her.

HC addition # 1758
Source: IUR Vol. 3 # 3, April 1978
Type: C?

 

31 janvier 1978 Mexique

mysterieuses lueur au dessus du golfe du Mexique Un eclair d'une vive intensite a lillumine le ciel durant 5 secondes dimanche soir au dessus du golfe du mexwique provoquant l'inquietude de milliers de personnes qui ont alerte la police et la presse. Un porte parole de l'administration federale de l'aviation faa a la nouvelle orleans a indique que cet eclair a peut etre ete provoque par la rentree dans l'atmophere d'une meteorite. Selon le temoignage d'un pilote de ligne l'eclait avait la meme intensite lumineuse que le soleil a son lever

31 janvier 1978 nice matin

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  31 janvier 1978 pres de Strasbourg France

après minuit le feutre d'homme  obligé pour aller à un canal voisin et car il a approché le secteur, il a entendu un type fort bruit "de bip de bip". Il a alors vu une lumière rouge et blanche shinning par derrière une bordure de haies voisine. Sur étudiant lui est venu sur un objet débarqué avec une échelle menant dans elle. Il s'est élevé à bord de et à l'intérieur de deux l'humain très grand comme des figures l'a rencontré. Tous les deux des cheveux colorés auburn brillants eus et ont été très bien construits. Ils tous les deux ont porté les équipements gris bleus convenables serrés. Les êtres étaient amicaux vers le témoin et lui ont apparemment donné une petite excursion de la "galaxie" avant de le retourner de nouveau à la terre. Addition de HC # source 1964 : Denys Breysse, Type De Becassine De Projet : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Strasbourg France
Date: January 31 1978
Time: after midnight
A man felt compelled to go to a nearby canal and as he approached the area, he heard a loud "bip bip" type sound. He then saw a red and white light shinning from behind a nearby hedgerow. Upon investigating he came upon a landed object with a ladder leading into it. He climbed onboard and inside two very tall human like figures met him. Both of these had shiny auburn colored hair and were very well built. They both wore tight fitting blue gray outfits. The beings were friendly towards the witness and apparently gave him a small tour of the "Galaxy" before returning him back to earth.

HC addition # 1964
Source: Denys Breysse, Project Becassine
Type: G
 

31 janvier 1978 nice france

nous avons peur. Mlle sophie lo negro boulveard paul montel le langudoc batiment et escalier 56 a nice nous precise de son coe: moi aussi j'ai vu un ovni survolant un batiment en face de chez moi. J'ai appele ma mere qui a pu apercevoir le phenomene .c'etait le 31 janvier vers 19 heures .nous avons d'abord vu des couleurs bleues puis oranges ainsi de suite .L'objet est reste sur place pendant quelques instants. Il n'y avait aucun bruit. Nous avons peur et nous sommes rentrees a la maison. Nous avons ferme la fenetre de la cuisine.j'espere que cette affaire va s'eclaircir car nous avons peur.

13 mars 1978 nice matin

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  31 janvier 1978 06:45 Chelmsford Royaume-Uni Un témoin a vu une lumière brillante dans le ciel qui est tombé et a disparu. Un peu plus loin vu réapparaître. L'objet avait deux lumières jaune-orange. Puis il a disparu pour de bon. 14Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 31 Enero 1978 06:45 Chelmsford Reino Unido Un testigo vio una luz brillante en el cielo que descendió y desapareció. A cierta distancia la vio aparecer de nuevo. El objeto tenía dos luces brillantes amarillo-naranjas. Luego desapareció definitivamente. 14
  31 janvier 1978; Pawleena, Tasmanie

4:10 AM. Un objet rond avec deux lumières brillant dans son approche d'un centre de la ferme et fait le tour du paddock, à basse altitude. Il est passé devant un grand arbre de la gomme, puis gagné l'altitude, la vitesse et l'accélération de là. (Tasmanie UFO Investigation Centre Newsletter, Mai 1978

http://www.nicap.org/waves/1978fullrep.htm

 

Jan. 31, 1978; Pawleena, Tasmania

4:10 AM. A round object with two brilliant lights in its center approached a farmhouse and circled the paddock at low altitude. It passed in front of a tall gum tree, then gained elevation, accelerated and sped away. (Tasmanian UFO Investigation Centre Newsletter, May 1978)

 

  fin jabnvier 1978  vernouillet france

de-zan-christian-guide-du-chasseur-de-ph-nom-nes-ovni

 

 

 

 
  FEBBRAIO 1978 IMPRECISATO TRATTO SS. S.CARLOGEBBO (NO) FS  
 
FEBBRAIO 1978 IMPRECISATO IGLESIA (CA) BQ-LU
 
  fevrier 1978 Tbilisi Georgie Russie

 de fin de nuit AvtandilomVladimirovichem s'est réveillé avec un mal de dents terrible ; regarder hors de la fenêtre il a vu le vol d'un objet lumineux énorme qui a disparu derrière les montagnes. Étonné, il s'est épuisé dans sa véranda et a soudainement vu deux énormes "oiseaux noirs", des frais généraux descendants, elles a semblé n'avoir aucune aile. Bientôt les prétendus oiseaux sont graduellement descendus et ont débarqué sur la véranda. Les deux "des oiseaux" ont prouvé à moi deux humanoids, dont on était plus de deux mètres de hauteur, l'autre légèrement plus court. Tous les deux ont porté les costumes et les casques bien ajustés foncés. Les casques ont eu une boule-saillie de chaque côté. Dans la région des yeux et du nez était une ouverture, par laquelle étaient grands évidents grenouille-comme des yeux sans cils. Il y avait d'autres ouvertures sur le secteur de sein. La conversation a été conduite par télépathie et dans "a raffiné" la langue géorgienne. Ils ont proposé au témoin d'être assortis à eux, mais il les a poliment refusés disant qu'il a eu un mauvais coeur. Un des humanoids a alors produit un comprimé et a insisté sur le fait que le témoin l'a avalé, d'abord lui a refusé mais quand le humanoid a exigé il l'a avalé. Moments plus tard que le témoin a entendus que un bruit de piaulement et immédiatement les deux humanoids a enlevé émettre verticalement vers le haut un bruit de sifflement doux. Ceux-ci ont volé loin dans la direction des montagnes, où apparemment l'objet lumineux qu'il avait vu précédemment avait débarqué. Sa prochaine mémoire était de se réveiller dans le lit ne sachant pas il y est arrivé. Source de supplément de HC : Type d'UFOZONE Russie : C ou E ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Tbilisi Georgia (Russia)
Date: February 1978
Time: late night
Avtandilom Vladimirovichem woke up with a terrible toothache; looking out the window he saw the flight of a huge luminous object that disappeared behind the mountains. Astonished, he ran out into his verandah and suddenly saw two enormous "black birds", descending overhead, they appeared not have any wings. Soon the so-called birds gradually descended and landed on the verandah. The two "birds" proved to me two humanoids, of which one was over two meters in height, the other somewhat shorter. Both wore dark tight-fitting suits and helmets. The helmets had one ball-protrusion on each side. In the region of the eyes and nose was an aperture, through which were visible large frog-like eyes without eyelashes. There were other apertures on the breast area. Conversation was conducted telepathically and in "refined" Georgian language. They proposed to the witness to go with them, but he politely refused telling them that he had a bad heart. One of the humanoids then produced a tablet and insisted that the witness swallowed it, at first he refused but when the humanoid insisted he swallowed it. Moments later the witness heard a peeping sound and immediately both humanoids took off vertically upward emitting a smooth hissing sound. These flew away in the direction of the mountains, where apparently the luminous object he had seen previously had landed. His next memory was of waking up in bed not knowing how he got there.

HC addendum
Source: UFOZONE Russia
Type: C or E?
  fevrier 1978 sur la route entre Ornontowice et Chudow. silesie pologne

La Pologne - le milicien rappelle une rencontre étrangère La RÉGION de la SILÉSIE (sud-western Pologne) dans une lettre à l'organisation de NPN un ancien policier de région silésienne rappelle sa rencontre avec un grand objet foncé avec un intérieur d'occupant qui a eu lieu en février 1978. L'ancien policier 56-year-old rappelle sa rencontre avec un métier étrange avec un intérieur vu par occupant environ 2 AM, sur la route entre Ornontowice et Chudow." La nuit ce il patrouillait des centres de magasin avec son chien appelé "Jazgot". La couche de neige était relativement fraîche. J'étais probablement dans l'à mi-chemin quand je me suis arrêté sur le bord de la route "- il a écrit. Soudainement le témoin a entendu que un bruit et lui particuliers pourraient voir un objet foncé énorme avec des ouvertures plus lumineuses qui volait dans la distance. "quand l'objet passait près j'ai noté quelqu'un silhouette dans une des fenêtres et pendant un moment il me semble que cette personne me regardait. L'objet était grand et d'abord I a pensé que c'était l'avion AN-22 ". Il a ajouté qu'il ne pourrait voir aucune ailes et d'autres dispositifs évidents d'avion conventionnel. L'homme ne pourrait pas également entendre les moteurs de machine retentir bien qu'il perçoive le bruit de "couper l'air". "d'abord I a pensé que c'était une coque d'un certain gros porteur sans ailes et moteurs qui va s'écraser parmi les bâtiments voisins dans Chudow. Mais j'avais tort. Je voudrais souligner que l'objet volait plus ou moins d'Orzesze à Ruda Slaska." Puisque l'objet a tourné pour être quelque chose autre qu'un avion en chute, l'homme a continué sa manière à Chudow pensant à la nature de l'objet peu usuel. Selon lui "il était impossible pour un objet de taille semblable sans ailes et moteurs pour voler librement parce qu'il doit se briser quelque part dans le secteur". Bien que le témoin ait continué à penser qu'il avait rencontré un certain type de métier conventionnel, après avoir fini sa patrouille il a décidé d'obtenir quelques autres informations sur apercevoir. Après retour à la milice * station dans Gieraltowice j'ai appelé la garde du terrain d'aviation de sport de Gliwice "- il a rapporté. Le témoin s'est enquis des atterrissages possibles des planeurs ou de quelques autres gros porteurs. La réponse de la garde vexée était négative. Du fait temps ma curiosité pourrait être nocive, et moi pourrait être mis le feu." Grâce à CIELEBIA ?. www.npn.org.pl

http://www.nationalufocenter.com/artman/publish/article_220.php

 

Poland - Militiaman recalls an Alien Encounter

SILESIA REGION (South-Western Poland) In a letter to NPN organization a former policeman from Silesian region recalls his encounter with a large dark object with an occupant inside that took place in February 1978. The 56-year-old former policeman recalls his encounter with a strange craft with an occupant seen inside about 2 AM, on the road between Ornontowice and Chudow." At that night he was patrolling shop centers with his dog called "Jazgot". The snow layer was relatively fresh. I was probably in the halfway when I stopped on the roadside" – he wrote. Suddenly the witness heard a peculiar noise and he could see a huge dark object with brighter openings that was flying in the distance. "When the object was passing by I noticed someone’s silhouette in one of the windows and for a while it seems to me that this person was looking at me. The object was large and at first I thought it was AN-22 aircraft".

He added that he couldn’t see any wings and other visible features of conventional aircraft. The man also couldn’t hear the machine engines sound although he perceives sound of "cutting the air". "At first I thought that it was a hull of some large aircraft without wings and engines that is going to crash amongst the nearby buildings in Chudow. But I was wrong. I’d like to emphasize that the object was flying more or less from Orzesze to Ruda Slaska." Because the object turned to be something other than a falling plane, the man continued his way to Chudow thinking about the nature of the unconventional object. According to him "it was impossible for an object of similar size without wings and engines to fly freely because it must crash somewhere in the area". Although the witness kept thinking that he had encountered some type of conventional craft, after finishing his patrol he decided to gain some further information about the sighting. After return to Militia* station in Gieraltowice I called the guard from Gliwice sport airfield" – he related. The witness asked about possible landings of gliders or some other large aircrafts. The vexed guard’s reply was negative. In that time my curiosity could be harmful, and I could be fired." Thanks to CIELEBIAŒ. www.npn.org.pl

 

9 février 1978 ANGLETERRE, Ermington (Plymouth)
Une femme qui désire garder l'anonymat raconte qu'elle a été enlevée par un faisceau lumineux jusqu'à l'intérieur d'un vaisseau spatial, alors qu'elle suspendait du linge mouillé aux fils dans son jardin. D'abord elle aperçut une forme aux lueurs bleues arriver dans le ciel au nord. « La lumière a plané au-dessus du jardin. J'étais pétrifiée et le linge me tomba des mains. Soudain j'étais complètement prise dans des bulles de lumière. Je vis trois entités ressemblant à des hommes. Ils ne parlaient pas. Ils mesuraient environ 1 m 50 et étaient vêtus de vêtements bleuâtres métalliques. Ils m'ont attrapé par les bras et nous sommes montés ensemble dans ce faisceau de lumière jusque dans une espèce de salle. D'autres hommes s'y trouvaient. J'ai alors eu l'impression qu'ils ne me voulaient aucun mal. Un peu plus tard je me suis retrouvée dans l'entrée de mon jardin. A l'arrière du coup j'avais une bosse douloureuse. J'étais abasourdie, mais non blessée. Quand j'ai levé la tête, la chose disparaissait dans le ciel à grande vitesse. » (Roger BOAR et Nigel BLUNDEL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p. 54)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html
 
  fevrier 1978 oschersleben allemagne

http://www.mufon-ces.org/docs/TypeDE.pdf

 

 

fevrier 1978 carmona et marchena seville Espagne

atterissage pres de marchena seville  un jour du mois de fevrier 1978 vers minuit deux routiers mm andres gnzales mascro et jose cerpa mateos se trouvaient sur la route qui relie le village de carmona a celui de marchena a 50 kms a l'es de seville .ils transportaient une machine agricole. Ils ont apercu une lumiere venant directement vers eux et deux cents m plus loin un objet rouge vif est atteri a dix metres du camion au milieu de la route. Le poids lourd a ete stoppe net sans que personne n'ait freine le moteur s'est arrete et le sphares se sont eteints. En meme temps les temoins se sont evanouis et peu apres quand ils ont repris connaissance le phenomene n'etait plus la. Monsieur andre gonzales a eut mal aux yeux pendant une semaine n'etant pas capable de rergarder fixement la lumiere du jour. Enqueteurs joaquin mateos nogales manuel filpo cabana jose antonio gutierrez reina et antonio moya cerpa rapport et dessin antonio moya cerpa

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

Février 1978 Balladonia WA australie

1 de sexe masculin [0]

Une mémoire d'environ trois heures aurait été associés à l'observation de deux lumières inhabituelles. Au cours de cette période de trente ans, chauffeur de camion, se souvient-il dit: "... de parler à quelqu'un d'inventer quelque chose ... Je me souviens également parler de deux voix ..." Les enquêtes n'ont pas été en mesure d'apprendre quelque chose de plus sur l'événement.
(Jeff Bell, Perth).

 

Feb 1978 Balladonia WA 1 male [0]

A memory lapse of some three hours is said to have been associated with the observation of two unusual lights. During this time a thirty year old truck driver says he recalls: "...talking to somebody about inventing something...also I remember speaking with two voices..." Investigations have been unable to learn anything more about the event.

(Jeff Bell, Perth.)

http://www.project1947.com/kbcat/kbabduct0505.htm

 

  fevrier 1978 Les Hogues Eure (27)

Date d'observation : février 1978 Heure : 03:00 heures Type d'observation: Visuel : proche Nbre de Témoins: 3

Les trois témoins dorment quand ils sont réveillés par les chiens qui hurlent bizarrement. Ouvant les yeux ils se rendent comptent qu la chambre est éclairée par une lumière clignotante qui passe à travers les volets. Ils se lèvent et regardent par la fenêtre. Ils observent alors au-dessus de la forêt une boule rouge qui lance une courte gerbe d'étincelles jusque sur le toit de la maison en face avec un fort grésillement. Puis la boule arrête de jeter les étincelles et des flammes apparaissent sous elle dirigées vers le bas. Puis l'objet se dirige vers les témoins. Le fils cours arrêter le compteur et tous s'écartent de la fenêtre. Quand ils regardent à nouveau plus rien n'est visible. Le lendemain ils s'aperçoivent que les fils électiques et l'antenne TV ont brulès et le transformateur à 300m avait été détérioré sans que les techniciens EDF ne comprennent comment. A noter que du lieu d'où provenait l'objet il n'y avait aucune lignes électriques.

Sources Lumières dans la Nuit par ** http://www.forum-ovni-ufologie.com/divers-cas-d-observation-d-ovni-f79/

 
  fevrier 1978 madrid espagne abduction de juliof sous reserve cas ummo

 

- Le n°1 de 1979 de « Contactos Extraterrestres » de Madrid publie l’article d’Enrique de Vicente au sujet de l’abduction de « Julio F. » examiné à bord de la soucoupe d’Ummo. C’est PENA qui a découvert ce contacté (D4827) http://www.ummo-sciences.org/activ/analyses/ana22.htm

 

f jimez del oso

  Fév 1978 ontario canada

: Un objet avec quatre feux ronds, l'un vert, un rouge, l'autre deux blancs et les solins, a survolé l'ouest de la ville.

http://www.informantnews.com/misc/217.html

Feb.,1978: An object with four round lights, one green, one red, the other two white and all flashing, flew over the city's west end.
10 février 1978 GRANDE BRETAGNE, Killingworth (Tyne and Wear)
Linda (pseudonyme) infirmière rapporte l'observation d'un ovni volant entre deux maisons en février 1978. Il y avait un bruit assourdissant, et sa mère se cachait sous les couvertures, convaincue qu'il s'agissait d'un avion sur le point de s'écraser. Mais Linda jeta un coup d'œil par la fenêtre et vit, à quelques mètres à peine, un objet argenté avec une bande de lumières colorées. Elle dit « la chose ressemblait à un boîte de luxe contenant des cigares de grand prix ». (Roger BOAR et Nigel BLUNDEL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p. 31)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html

1978 A 21 ans, infirmière Killingworth rapporté avoir vu un objet en forme de cigare à une distance de quelques pieds seulement comme il se glissa entre les maisons et se leva vers appartements à proximité.http://www.chroniclelive.co.uk/news/local-news/unexplained-north-ufo-sightings-rife-6736729

 

1978 A 21-year-old Killingworth nurse reported seeing a cigar-shaped object from a distance of only a few feet as it glided between houses and then rose towards nearby flats.
  1 fevrier 1978 film rencontre du troisieme type

 

 

Évadez-vous dans le fantastique aiariniert citoyens américains De notre correspondant MARLENE MANTHEY

WASHINGTON. Ce n'est pas le plus récent illusion masse Made in Hol ¬ Lywood, mais il commence anzunehmenf beângsti ¬ mugissement forme C'est le Raumfahrtrurnrnel et la alimentée artificiellement la peur de la rencontre avec l'inconnu, la AuBerirdischen ou extra-terrestre que sur pseudoscience-scientifiquement heiBt . WOR-à Alimentée est ce sentiment d'incertitude et de malheur par l'explosion et l'inflation de fiction des films de science, comme le plus récent hit de Hollywood "rencon fermé ¬ ter du Troisième Type" ou le soir ¬ remplissage des bandes sur la tergang du Weltun dans 1982, dans laquelle le sort de la «tions gewesenen groBarti de la planète Terre" est déploré. Après l'année dernière, le film "Star Wars" déjà prévue à battre AILE dossiers de revenus, y compris les 400 millions de dollars que le film "Jaws" avait fait avec semer Haifischgruselei est «Rencontres fermés" ultra de la Nonplus pour la devenir beuteI. MUL3 Vous Hollywooder de cloche encore avant la file d'attente au box-office et stocker quatre dollars sur la table de} Lause à menton regarder la derwerk de ce Wun de fantaisie, ¬ de bande dessinée art et des effets de lumière. Science-fiction est connu pour être un venant d'Amérique désignation ¬ tion pour la description des Aben de la chère et expériences dans un e ¬ fantaisiste ausgemal sur une base scientifique et technique du monde futur. Nuit après nuit, course à travers les écrans de télévision les émissions très divertissantes comme "Star Trek" ou "Espace 99". Ils sont des millions d'enfants et d'adultes américains verschlun ¬ tente général Il ya toute une littérature autour de ces oreilles pointues, l'homme Vulcan et autres Raumschiffahrern et les résidents de colonies Alpha dans l'espace, sur la Lune, les planètes, et où d'autre est son mbge. Pendant ce temps, le vol à la fantastique, en pseudo savoir fiction économique ¬, la magie, l'astrologie et les superstitions des formes ¬ comme a accepté, les citoyens concernés ont DA6 zusamrnengeschlos-sen, pour s'attaquer à cette masse délirant. L'agence spatiale nationale à Washington - la NASA - la fin de Décembre a été contraint de erkiaren dans une lettre à la maison de la femme, DAB vous ne pensez pas comme l'en ¬ entre I.; ingst aux fichiers ge posé enquête sur la "pas ¬ objets volants non identifiés ", c'est à dire les Ue0S de reprendre. Warde Ce savoir un« déchet Ver ¬ de l'argent des contribuables et être hüchstwahrscheinlich improductif ». NASA sel, cependant prêts. Raison de «preuve schen physique crédible

Pour positionner sources "nouvelles analyses len. La maison avait une femme à la suggestion ¬ du président Carter persün liche NASA veut veraniassen, poursuivre à nouveau les ovnis. Jimmy Carter avait, comme lui-même assuré il ya quelques années rapporté comme gouverneur de la Géorgie, un OVNI en forme d'avoir vu le Rimmel "gliihen-la lumière." "Comme je ne me moque pas plus sur les personnes qui les âhnliches re-port ". Ce qu'il avait donné à la campagne électorale sur le disque et donc avec probablement même les voix de ces soi-disant 15 millions d'Américains adultes nen a conduit un ¬, il est allégué DAB également vu une fois avant soucoupes volantes et ühnliches sur lui ¬ mei eu. C'est - si, disent les sociologues et les psychologues - la décennie de la "techno-pop", en abrégé technologiquement et populür Il peut être Français inoffensifs auparavant décennie Gegan liés de troubles et de Pro-test La force motrice derrière la fuite de l'eau .. dans l'irréalité de Ruth Money, Money, Money ... Si vous pouvez retirer un demi-milliard de dollars avec un film, le cours a l'argent de lion 17 mil de coûts de production ge, alors c'est certainement n'est pas un mauvais Geschüft . L'horoscope qui apparaissent aujourd'hui dans 1250 quotidiens américains sont eintraglich. Gallup a demandé dissuader ¬ miné, DAB, 32 millions d'adultes américains en astrologie croient ¬ tion. il ya une génération, quand il y avait plusieurs fois des journaux quotidiens plus seulement 100 ter ¬ Brat fancien prêt à imprimer l'Horoscope quotidien. et que la télévision apporte inattendu. Ilüglichkeiten. imaginer un Uri Geller à rnachen berührnt le Triangle des Bermudes ¬. ¬ projections astrales, les opérations mentales contribuent nen et biorythme. Pour cette confusion compteur ¬ zutreten, a été à New York sous la direction de réel sci ¬ sternes, les philosophes et les politiciens, le "Comité pour l'étude de Behatiptungen genre paranormal" mis en place. Il est un magazine mensuel "Le sceptique" et a l'inzvvischen une telle ¬ nam de l'organisation, tels que la société de télévision NBC ¬ traîné devant les tribunaux. Parce qu'ils «pseudo savent le genre de documentaires questions économiques est donc Français s'ils étaient ge vraiment basé ¬ sur des faits ou des tâches réelles énigmes de la communauté ¬ de la connaissance." Qui jure 186 scientifiques et les philosophes de ce cercle, Dab la dernière de l'illusion de masse de occultisme, l'astrologie, l'ufologie et donc à la fois sur le plan psychologique que kürperliche santé, DERS ¬ spéciales jeunes, gefâhrde, ainsi que la science légitime ¬ être menacé.

7, 00, N-PERSONNEL VOIX AVEC STEVEN SPIELBERG SUR SA tee-film à succès r.

Landed Gewinntrâchtig

Comme 27jâhriger qu'il a fait avec son "blancs Hai" sensation. Beil3t Le poisson-histoire humaine play-te à ce jour n'ehr silex Français milliard de shillings. A. Alun, années de zwel plus tard, présente Re-giewunderknabe Steven Spielberg de l'Amérique son dernier . Opus contre "le well3e.Hal 'de la Re-, gisseur dit - seulement« Fernsehmenti "était. , Close Encounters. du troisième type "heiBt la bande, dans les pays d'utilisation mn le premier Zusamrnentreffen de personnes avec des êtres de schen aullerirdi va Explication:. terme« ¬ tion de la rencontre du premier type "être ¬ à attirer l'homme dans la langue des vues d'ovnis. La "deuxième type" wa-

De LUDWIG HEINRICH

re l'atterrissage d'un OVNI. Et les «Rencontres du troisième type» est le contact direct avec un OVNI. Il est déjà Spielberg Film aux Etats-Unis et drap de briser les records au box office. Pour la production ¬ teurs un simple calcul semble fonctionner: Meir ais 15 millions d'Américains affirment avoir vu des OVNIS. Si al ¬ lein ces Lente voir le film tien, on a de bonnes mains. En Autriche, court le 210 - Millions Sehil ling-production à Pâques. • A Munich, Steven Spielberg s'est maintenant aux questions des journalistes après son OVNI Opus avait déjà eu sa gestion de la première mondiale de langue allemande officieuse. La première question drângt à l'individu:,, Glau ¬ Vous devez en OVNI "? «Même dans le ness de mon enfant», répondit Spielberg, "je me suis dit que c'était non ¬ miiglich, DAB nous sommes seuls dans l'univers Et je me souviens encore midi très à un événement spécial. Quand j'étais Sectes ACI ans, hotte midi mon père car je horloge dans la nuit de la Boit et est venu avec moi à un champ où je pourrais vivre l'événement unique d'une météorite régénérations. Toile Il en est résulté des effets très légers qui me font très-être eindrudtten. " Son stand-courant le point: "Pour le film conduit- Je TE innombrables dialogues ont avec des gens qui ont déjà observations

 

Fluçht in das Phantastische aiariniert die US-Bürger Von unserer Korrespondentin MARLENE MANTHEY

WASHINGTON. Es ist nicht der neueste Massenwahn Made in Hol¬lywood, aber er beginnt beângsti¬gende Formen anzunehmenf Es ist der Raumfahrtrurnrnel und die künstlich angeheizte Furcht vor der Begegnung mit dem Unbekannten, dem AuBerirdischen oder Extra-terrestialen, wie es auf Pseudowis-senschaftlich heiBt. Angeheizt wor-den ist dieses Gefühl von Unsicher-heit und Weltuntergang durch die Explosion und Inflation von Science¬Fiction-Filmen, wie Hollywoods neuestem Schlager „Closed Encoun¬ter of the Third Kind" oder abend¬füllenden Streifen über den Weltun¬tergang im Jahre 1982, in denen das Schicksal des „gewesenen groBarti¬gen Planeten Erde" bejammert wird. Nachdem im Vorjahr der Film „Star Wars" bereits daranging, aile Rekorde an Einnahmen zu schlagen, einschlieBlich der 400 Millionen Dol-lar, die der Film „Jaws" mit semer Haifischgruselei gemacht hatte, ist „Closed Encounters" das Nonplus¬ultra für den Hollywooder Klingel¬beuteI geworden. Man mul3 immer noch vor den Kinokassen anstehen und vier Dollar auf den Tisch des }lauses legen, um sich dieses Wun¬derwerk von Phantasie, Trickfilm¬kunst und Lichteffekten ansehen zu kinnen. Science-fiction ist bekanntlich eine aus Amerika kommende Bezeich¬nung für Schilderungen von Aben¬teuern und Erlebnissen in einer auf naturwissenschaftlich-technischer Grundlage phantasievoll ausgemal¬ten Zukunftswelt. Abend um Abend laufen über die Fernsehschirme recht unterhaltsame Serien, wie „Star Trek" oder „Space 99". Sie werden von Millionen amerikanischen Kin¬dern und Erwachsenen verschlun¬gen. Es gibt eine ganze Literatur um diese Spitzohren, Vulcan-Menschen und anderen Raumschiffahrern und Bewohnern von Alphakolonien im Raum, auf dem Mond, den Planeten, und wo es sonst noch sein mbge. Indessen hat die Flucht in das Phantastische, in pseudowissen¬schaftliche Fiktion, in Zauberei, Astrologie und Aberglauben der¬artige Formen angenommen, da6 sich besorgte Bürger zusamrnengeschlos-sen haben, um gegen diesen Massen-wahn anzugehen. Die nationale Raumfahrtagentur in Washington — NASA — sah sich Ende Dezember gezwungen, in einem Brief an das WeiBe Haus zu erkiaren, daB man gar nicht daran denke, etwa die in¬zwischen I.;ingst zu den Akten ge¬legte Untersuchung über die „nicht¬identifizierten fliegenden Objekte", also die Ue0S, wieder aufzunehmen. Dies warde nâmlich „eine Ver¬schwendung von Steuergeldern und hüchstwahrscheinlich unproduktiv" sein. Die NASA sel indessen bereit, .auf Grund von „echten physikali¬schen Beweisen von glaubhaften

Quellen" neue Analysen anzustel¬len. Das WeiBe Haus hatte auf Anre¬gung von Prâsident Carter persün¬lich die NASA veraniassen wollen, erneut den UFOs nachzugehen. Jimmy Carter hatte, wie er selbst versichert, vor einigen Jahren als Gouverneur von Georgia berichtet, ein UFO in der Form eines „gliihen-den Lichts" am Rimmel gesehen zu haben. „Seitdem lache ich nicht mehr über Leute, die âhnliches be-richten." Dies hatte er im Wahl-kampf zu Protokoll gegeben und da-mit wahrscheinlich auch noch die Stimmen jener angeblich 15 Millio¬nen erwachsener Amerikaner ein¬gefahren, von denen behauptet wird, daB sie auch schon einmal fliegende Untertassen und ühnliches am Him¬mei gesehen hâtten. Dies ist — so sagen die Soziologen und Psychologen — das Jahrzehnt des „Techno-Pops", abgekürzt von technologisch und populür. Es mag harmloser sein ais die vorhergegan-gene Dekade von Aufruhr und Pro-test. Die treibende Kraft hinter die-ser Flucht ins Irreale ist der Rut Money, Money, Money ... Wenn man mit einem Film, der freilich 17 Mil¬lionen Dollar in der Herstellung ge¬kostet hat, eine halbe Milliarde Dol-lar einfahren kann, dann ist das zweifellos kein schlechtes Geschüft. Auch die Horoskope, die heute in 1250 US-Tageszeitungen erscheinen, sind eintraglich. Gallup bat ermit¬telt, daB 32 Millionen erwachsene Amerikaner an die Astrologie glau¬ben. Vor einer Generation, als es noch ein Mehrfaches an Tageszei-tungen gab, fancien sich nur 100 Brat¬ter bereit, das tagliche Horoskop zu drucken. Und das Fernsehen bringt ungeahnte. Ilüglichkeiten. einen Uri Geller vorzustellen, das Bermuda¬Dreieck berührnt zu rnachen,.Astral¬projektionen, psychische Operatio¬nen und Biorhythmus beizusteuern. Um dieser Verwirrung entgegen¬zutreten, hat sich in New York unter Führung von echten Wissenschaf¬tern, Philosophen und Politikern das „Komitee für die Untersuchung von Behatiptungen paranormales Art" etabliert. Es gibt eine Monats-zeitschrift „Der Skeptiker" heraus und hat inzvvischen eine so nam¬hafte Organisation wie die NBC¬Fernsehgesellschaft vor den Kadi geschleppt. Weil sie „in der Art von Dokumentarfilmen pseudowissen schaftliche Themen so darstellt, ais ob sie wirklich auf Tatsachen ge¬gründet seien oder der Wissen¬schaft echte Râtsel aufgâben". Die 186 Naturwissenschafter und Philo-sophen dieses Kreises versichern, daB der neueste Massenwahn von Okkultismus, Astrologie, Ufologie und so weiter sowohl die seelische wie kürperliche Gesundheit, beson¬ders der Jugend, gefâhrde, wie aber auch die legitime Wissenschaft be¬drohe.

7, 00,N-MITARBEITER SPRACH MIT STEVEN SPIELBERG ÜBER DESSEN ERFOLGREICHEN tee-FILM r.

Gewinntrâchtig gelandet

Als 27jâhriger machte er mit seinem „WeiBen Hai" Furore. Die Fisch-beil3t-Mensch-Geschichte spiel-te bis dato n'ehr ais flint Milliarden Schilling. ein. Alun, zwel Jahre spâter, prâsentiert Amerikas Re-giewunderknabe Steven Spielberg sein neuestes Opus, . gegen das „Der well3e.Hal' der Re- , gisseur sagt — nur ein „Fernsehmenti" war. ,,Unheimliche Begegnung. der dritten Art" heiBt der Streifen, in dern's mn das erste Zusamrnentreffen von Menschen mit aullerirdi¬schen Lebewesen geht. Zur Erlauterung: Als „Begeg¬nung der ersten Art" be¬zeichnet man in der Fach¬sprache das Sichten von Ufos. Die „zweite Art" wâ-

Von LUDWIG HEINRICH

re die Landung eines Ufos. Und die „Begegnung der dritten Art" ist der direkte Kontakt mit einem Ufo. Schon ist Spielbergs Film in den USA drauf und drap, Kassenrekorde zu brechen. Für die Produ¬zenten scheint eine simple Rechnung aufzugehen: Meir ais 15 Millionen Amerikaner wollen Ufos gesehen haben. Wenn al¬lein diese Lente tien Film sehen, hat man ausgesorgt. In Osterreich lauft die 210- MiLlionen-Sehil ling-Pro-duktion zu Ostern an. • In München stellte sich Steven Spielberg nun den Fragen der Journalisten, nachdem sein Ufo-Opus vorher seine inoffizielle deutschsprachige Urauf-führung erlebt hatte. Die erste Frage drângt sich von selbst auf: ,,Glau¬ben Sie an Ufos?" „Schon in meiner Kind¬heit", antwortet Spielberg, „sagte ich mir, es sei un¬miiglich, daB wir allein im Universum sind. Und ich erinnere midi noch sehr an eine spezielle Begebenheit: Als ich sectes Jahre ait war, hotte midi mein Vater um I Uhr nachts aus dem Boit und ging mit mir auf ein Feld, wo ich das einmalige Ereignis eines Meteoriten-regens miterleben konnte. Das ergab ganz toile Licht-effekte, die mich sehr be-eindrudtten." Sein heutiger Stand- punkt: „Für den Film führ- te ich unzâhlige Gesprâche mit Leuten, die schon Beobachtun-

 

Droht die Gefahr ails dem Weltall?

Steven Spielberg, Regisseur des „Weil3en Hais", der auf der ganzen Welt Miliionen schockierte und be¬geisterte, schuf eine neue Filmsen-sation: „Unheimliche Begegnung der dritten Art'', einen Film über die Landung von UFOs auf der Erde. Optisch und akustisch ging man bel der Herstellung des Filmes gânzlich neue Wege, und die uralte Mensch- heitsfrage, ob es auf3er dem Men¬schen noch andere intelligente, ver-nunftbegabte Lebewesen im Univer¬sum gibt, findet eine überraschend unkonventionelle, neuartige Beant-wortung. Ein geradezu interpianeta-risches Staunen erfal3t des Fiimpu-blikum und larit es auf der ganzen Welt in die Vorstellungen strômen. Metropot-Lichtspiele

Il ya un danger Qu'avez l'univers?

Steven Spielberg, réalisateur de "requin Weil3en" qui a choqué le monde entier et être Miliionen ¬ hantée, a créé une nouvelle organisation Filmsen: "Rencontres du troisième type'', un film sur l'atterrissage d'OVNI sur la Terre optique. et acoustique il est allé Bel la production du film gânzlich de nouvelles façons, et le vieil homme- normalisé demandant si il est auf3er les hommes schen autres êtres intelligents dans l'univers ver-nunftbegabte ¬ somme, est étonnamment peu conventionnelle, roman répondeur. A franchement interpianeta compétences étonnement erfal3t de Fiimpu-blikum et il Larit courants dans le monde entier dans les idées. Metropot Jeux de lumière

 

     
  1 fevrier 1978 Gainsborough Lincolnshire angleterre

 

22h20 Le témoin a vu un grand disque argenté formé pour objecter les frais généraux et la terre de pousse derrière quelques arbres voisins. Deux figures au sujet du six-pied grand étaient position vue à côté de l'objet. Tous les deux étaient homme comme avec les costumes argentés. L'objet a alors laissé le secteur très à à grande vitesse. Addition de HC # source 165 : Nigel Watson, Magasin Étrange # Type 10 : C

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Gainsborough Lincolnshire England
Date: February 1 1978
Time: 2220
The witness saw a large silvery disc shaped object shoot overhead and land behind some nearby trees. Two figures about six-foot tall were seen standing next to the object. Both were man like with silvery suits. The object then left the area at very high speed.

HC addition # 165
Source: Nigel Watson, Strange Magazine # 10
Type: C
  Mt.Uniacke Hants Co, NS2/2/19783/16/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4703&page_id_nbr=2072&record_id=4703-2072-8780&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4703&page_id_nbr=2074&record_id=4703-2074-8782&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4703&page_id_nbr=2073&record_id=4703-2073-8781&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  2 février 1978 Verona, Kentucky (near Cincinnati, Ohio usa

, 7:30 pm Vérone, Kentucky (près de Cincinnati, Ohio). Un couple d'âge moyen et leurs fils ont grandi triangulaire en forme de l'objet volant lentement et à basse altitude au-dessus de leur ferme et de disparaître dans un pré. Il avait trois grands feux rouges et faites un bourdonnement sonore. Les lumières étaient si lumineux, il était difficile de les regarder.http://www.mufon.com/bob_pratt/triangles.html

 

February 2, 1978, 7:30 p.m. Verona, Kentucky (near Cincinnati, Ohio). A middle-aged couple and their grown son saw a triangular-shaped object flying slowly and low over their farmhouse and disappear across a meadow. It had three big red lights and made a humming sound. The lights were so bright it was hard to look at them.
  2 février 1978 Vineland, New Jersey. usa

, 11 h Vineland, au New Jersey. Une femme a vu un objet triangulaire avec un point situé à l'arrière et beaucoup de rouge et de blanc par les lumières. " Il ne fait pas de son. Cette même nuit, l'heure inconnue, six adolescents de police a dit avoir vu un objet triangulaire avec des lumières à chaque coin quand leur voiture s'est arrêté à une intersection. Ils ont suivi pendant six ou sept kilomètres, sur la liquidation étroit chemin de terre, puis s'arrête et les lumières de leur tournée. L'OVNI a également mis ses feux off. Lorsque les feux de voiture ont été refoulés, l'OVNI s'est également rendu sur les lumières. D'ici là, il est apparu à environ un mille de distance et de 500 à 600 pieds à l'airhttp://www.mufon.com/bob_pratt/triangles.html

 

February 2, 1978, 11 p.m. Vineland, New Jersey. A woman saw a triangular object with a point at the back and "a lot of red and white lights." It made no sound. That same night, time unknown, six teenagers told police they saw a triangular object with lights in each corner when their car stopped at an intersection. They followed it for six or seven miles, wound up on narrow dirt road, then stopped and turned their lights off. The UFO also turned its lights off. When the car lights were turned back on, the UFO lights also went on. By then it appeared to be about a mile away and 500 to 600 feet in air.

 

  2 fevrier 1978 ukraine

17. Le code dans la base UFOBUA : 256

La date : 2 jeudi, Février 1978

La catégorie du contact : le Vol de l'OVNI

La forme de l'OVNI : discoïdal

La description : "le 2 février 1978 à 6.45 j'ai vu dans la chambre à coucher les rayons extraordinaires de la couleur turquoise, – a écrit T.A.Kontarenko d'Odessa. – A regardé à la fenêtre et a vu l'objet de la couleur turquoise, qui volait selon le ciel avec le rayonnement extraordinaire. J'ai réveillé le fils, et nous sommes sortis ensemble pour le balcon et ont commencé à observer. L'objet entouré par l'auréole, volait très doucement. Dans l'auréole on examinait nettement le contour de l'objet en forme de l'assiette retournée. Altitude du vol – 70-80 m. Au vol l'objet émettait la lumière molle vive de l'agréable couleur bleuâtre-verte. La propreté extraordinaire de la lumière particulièrement frappait. Volait l'objet du nord-est pour l'est, la vitesse – plus lentement notre avion. Le montant de l'objet – 17-20 mètres". La source : Russe Уфологический le Digest 03 / mars 2004 (les Archives d'A.S.Kuzovkina)

http://ufoinv.pochta.ru/ua/buafiles/15.htm

17. Код в базе UFOBUA: 256
Дата: 2 четверг, Февраль 1978 года
Категория контакта: Пролет НЛО
Форма НЛО: дискообразная

Описание: "2 февраля 1978 года в 6.45 я увидела в спальне необычные лучи бирюзового цвета, – написала Т. А. Контаренко из Одессы. – Выглянула в окно и увидела предмет бирюзового цвета, который летел по небу с необычным сиянием. Я разбудила своего сына, и мы вместе вышли на балкон и стали наблюдать. Предмет, окруженный ореолом, летел очень тихо. В ореоле четко просматривался контур предмета в форме перевернутой тарелки. Высота полета – 70-80 м. При полете предмет излучал мягкий яркий свет приятного голубовато-зеленого цвета. Особенно поражала необычная чистота света. Летел предмет с северо-востока на восток, скорость – медленнее нашего самолета. Размер предмета – 17-20 метров". Источник: Российский Уфологический Дайджест 03 / март 2004 (Архив А. С. Кузовкина)
  2 fevrier 1978 ukraine

17. Le code dans la base UFOBUA : 256

La date : 2 jeudi, Février 1978

La catégorie du contact : le Vol de l'OVNI

La forme de l'OVNI : discoïdal

La description : "le 2 février 1978 à 6.45 j'ai vu dans la chambre à coucher les rayons extraordinaires de la couleur turquoise, – a écrit T.A.Kontarenko d'Odessa. – A regardé à la fenêtre et a vu l'objet de la couleur turquoise, qui volait selon le ciel avec le rayonnement extraordinaire. J'ai réveillé le fils, et nous sommes sortis ensemble pour le balcon et ont commencé à observer. L'objet entouré par l'auréole, volait très doucement. Dans l'auréole on examinait nettement le contour de l'objet en forme de l'assiette retournée. Altitude du vol – 70-80 m. Au vol l'objet émettait la lumière molle vive de l'agréable couleur bleuâtre-verte. La propreté extraordinaire de la lumière particulièrement frappait. Volait l'objet du nord-est pour l'est, la vitesse – plus lentement notre avion. Le montant de l'objet – 17-20 mètres". La source : Russe Уфологический le Digest 03 / mars 2004 (les Archives d'A.S.Kuzovkina)

http://ufoinv.pochta.ru/ua/buafiles/15.htm

Код в базе UFOBUA: 256
Дата: 2 четверг, Февраль 1978 года
Категория контакта: Пролет НЛО
Форма НЛО: дискообразная

Описание: "2 февраля 1978 года в 6.45 я увидела в спальне необычные лучи бирюзового цвета, – написала Т. А. Контаренко из Одессы. – Выглянула в окно и увидела предмет бирюзового цвета, который летел по небу с необычным сиянием. Я разбудила своего сына, и мы вместе вышли на балкон и стали наблюдать. Предмет, окруженный ореолом, летел очень тихо. В ореоле четко просматривался контур предмета в форме перевернутой тарелки. Высота полета – 70-80 м. При полете предмет излучал мягкий яркий свет приятного голубовато-зеленого цвета. Особенно поражала необычная чистота света. Летел предмет с северо-востока на восток, скорость – медленнее нашего самолета. Размер предмета – 17-20 метров". Источник: Российский Уфологический Дайджест 03 / март 2004 (Архив А. С. Кузовкина)

 

  Shoal Brook, NFLD2/3/19782/4/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2055&record_id=4702-2055-8762&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  Wiltondale, NFLD2/3/19782/4/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2056&record_id=4702-2056-8763&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2054&record_id=4702-2054-8761&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2053&record_id=4702-2053-8760&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2053&record_id=4702-2053-8760&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2057&record_id=4702-2057-8764&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  Edmonton, AlbertaFebruary 3, 19782/3/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1991&record_id=4702-1991-13385&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

Edmonton, Alberta2/3/19782/5/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1992&record_id=4702-1992-8704&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  Birchy Head, NFLD2/3/19782/4/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2058&record_id=4702-2058-8765&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  Lake Nipissing, ON2/3/19782/3/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1984&record_id=4702-1984-8698&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1986&record_id=4702-1986-8700&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1987&record_id=4702-1987-8701&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1985&record_id=4702-1985-8699&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1990&record_id=4702-1990-8703&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  3 février 1978 La nuit de San Luis, Argentine Buenos Aires Quatre pêcheurs ont vu un étrange engin en forme de plat à environ 20 pieds de diamètre qui sont apparus soudainement sur ​​le réservoir. L'objet émettait une grande lumière descendant sans bruit jusqu'à environ 25 mètres des témoins. Puis il ouvrit une trappe et est tombé semblait être recouvert d'écailles. Avoir été approché quatre témoins, les ont accueillis avec les bras levés, a été réintroduit dans le navire et a filé au loin. 15 Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 3 Febrero 1978 Por la noche San Luis, Buenos Aires Argentina Cuatro pescadores vieron una extraña nave con forma de plato de unos 20 metros de diámetro que surgió repentinamente sobre el embalse. El objeto emitía una gran luminosidad descendiendo sin hacer ruido hasta unos 25 metros de los testigos. Luego se abrió una escotilla y descendió un ser que parecía estar cubierto de escamas. El ser se acercó a los cuatro testigos, les saludó levantando los brazos, se introdujo nuevamente en la nave y se alejó a gran velocidad. 15
  VEN. 03 FEBBRAIO 1978 18.10/h S.CRISTOFORO DI CESENA (FO) AQ B  
  VEN. 03 FEBBRAIO 1978 19.40/h S.CRISTOFORO DI CESENA (FO) AQ C  
  VEN. 03 FEBBRAIO 1978 22/h GENOVABOLZANETO (GE) BQ  
  SAB. 04 FEBBRAIO 1978 18.30/h S. CROSTOFORO DI CESENS (FO) AQ D  
     
  4 fevrier 1978 Dique La Florida, San Luis Argentine

0445A Six hommes, Manuel Alvarez, Pedro Sosa, Regino Pedroni, Genaro Sosa, Jacinto Lucero et Ramon Sosa ont eu pêcher sorti près du rivage d'un lac local quand pendant que quatre des hommes dormaient, deux que un objet formé par cuvette à l'envers énorme émettant une lumière fluorescente lumineuse descendent près d'eux à la grande vitesse. Il a arrêté 25 mètres des témoins et a plané. Une trappe s'est ouverte et une petite échelle a été abaissée. Un humain très grand comme la figure est alors descendu, il portait un équipement écallieux argenté lumineux et a porté des mitaines sur ses mains. Il a également eu un casque formé par cuvette transparente qui a couvert son tête entière. L'être a eu de beaux dispositifs et cheveux blonds, il a marché vers le rivage près des témoins et a fait un geste de main, comme une salutation, il alors a marché en arrière et a écrit l'objet qui est rapidement monté à la grande vitesse vers le nord-ouest. Les quatre autres hommes se sont réveillés pour voir le vol d'objet loin. Addition de HC # source 353 : Journal de Bob Gribble Mufon # 238 et Fabio Zerpa, type de Los Hombres De Negro y Los Ovnis : B

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Dique La Florida, San Luis Argentina
Date: February 4 1978
Time: 0445A
Six men, Manuel Alvarez, Pedro Sosa, Regino Pedroni, Genaro Sosa, Jacinto Lucero & Ramon Sosa had gone out fishing near the shore of a local lake when as four of the men slept, two a huge upside down bowl shaped object emitting a bright fluorescent light descend near them at high speed. It stopped 25 meters from the witnesses and hovered. A hatch opened and a small ladder was lowered. A very tall human like figure then descended, he was wearing a bright silvery scaly outfit and wore mittens on his hands. He also had a transparent bowl shaped helmet that covered his whole head. The being had beautiful features and blond hair, he walked towards the shore near the witnesses and made a hand gesture, like a greeting, he then walked back and entered the object which quickly ascended at high speed towards the northwest. The other four men awakened to see the object flying away.

HC addition # 353
Source: Bob Gribble Mufon Journal # 238 and Fabio Zerpa, Los Hombres De Negro y Los Ovnis
Type: B
  4 fevrier 1978 Orange, CA

L'observation:

Mme Semaza dit que le bourdonnement sonore réveillé son augmentation en volume jusqu'à ce que les oreilles et le mal, elle a comparé à une «foule de gens ... bourdonnement.

La recherche de la source du son, un objet de forme ovale a été observé à travers une fenêtre. Il a été décrit comme ayant un feu clair rouge à chaque extrémité qui a envoyé des faisceaux de lumière vers le sol. Entre le feu rouge est une ligne horizontale de plusieurs feux blancs bleuâtres. Ci-dessous et autour de l'objet est une couche de brouillard ou de fumée grise. Le ciel au-dessus de l'objet avait un brillant rose et il était près d'un climat chaud et clair, la couleur rouge.

Initialement, l'objet était en vol stationnaire, mais a rapidement augmenté lentement, laissant derrière la couche de fumée. L'objet a plus, un brillant éclair de lumière blanche de 3 secondes, puis a rapidement disparu.

N EM effets ont été signalés. Effets physiologiques (son blesser les oreilles) et de bourdonnement du son ont été signalés.

Source:

Epperson, Idabel, 1978, Canine Mère de cuirs Puppies OVNI, MUFON UFO Journal n ° 122, Janvier 1978, page

http://www.nicap.org/anreact/ar-780204.htm

 

The sighting:

Mrs. Semaza said the humming sound that awakened her increased in volume until it hurt her ears and she compared it to a “mob of people…humming.”

Looking for the source of the sound, an oval-shaped object was viewed through a window. It was described as having a bright red light on each end that sent shafts of light toward the ground. Between the red lights was a horizontal row of several bluish white lights. Below and around the object was a layer of haze or gray smoke. The sky above the object had a glowing pinkish area and near it was a hot, clear, red color.

Initially the object was hovering, but soon began rising slowly, leaving the smoke layer behind. The object rose higher, flashed a brilliant white light for 3 seconds, and then quickly disappeared.

No EM effects were reported. Physiological effects (sound hurt ears) and humming sound were reported.

Source:

Epperson, Idabel, 1978, Canine Mother Hides Puppies from UFO, MUFON UFO Journal No. 122, January 1978, page 7.

 

  4 fevrier 1978 Scarborough Ontario Canada

22h00 Un jeune étudiant marchait dehors quand il a entendu un type pointu bruit de sirène d'hésitation, le recherchant a aperçu un objet formé par soucoupe planant près de la terre. Par une section transparente sur le dôme, plusieurs figures mobiles ont pu être vues à l'intérieur. Aucune autre information. Addition de HC # source 10 : John Brent Musgrave, les occupants de UFO et les créatures dactylographient : A

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Scarborough Ontario Canada
Date: February 4 1978
Time: 2200
A young student was out walking when he heard a wavering sharp siren type sound, looking up he sighted a saucer shaped object hovering close to the ground. Through a transparent section on the dome, several moving figures could be seen inside. No other information.

HC addition # 10
Source: John Brent Musgrave, UFO Occupants and Critters
Type: A
  5 fevrier 1978 Balodonia, australie

QUATRE CAS: Balodonia, Western Australie, 1978,17 A 30 ans, de sexe masculin chauffeur de camion a connu la suite événements, alors que la conduite est de Baladonia, (Suite page suivante) (Australie, suite) à environ 4 heures, 5 Février, 1978: «Bien que la conduite d'environ ouest 20-30 km à l'est de Baladonia, je observé une grande vedette à venir vers moi, venant de l'ouest vers l'est. Je pensais que c'était un autre véhicule, si je mets mes feux de route et off plusieurs fois, mais l'autre n'a la lumière ne change pas. Ensuite, j'ai pu voir un grand en forme de diamant vers la lumière me (n ° 1). Il était rouge, bleu, vert et feux jaunes se reflétant sur la route directement en dessous. La lumière blanche momentanément aveuglé moi, je n'ai donc pas savoir si elle va directement au-dessus de ou tourné d'un côté de moi. Ensuite, je arrêté le camion et en est sorti. Mais ne pouvaient rien voir. Après quelques minutes, j'ai commencé à conduire. J'ai commencé regardant autour de quand j'ai remarqué un tour terne lumière blanche (n ° 2) ou l'objet de mon côté droit qui a été environ 2.3 pouces de diamètre, voyagent à la même vitesse que mon camion. Je me suis alors arrêté et l'objet arrêté. J'ai commencé à conduire à nouveau, puis l'objet déplacé de nouveau. Ensuite, il disparu au moment où je roulais en Baladonia. Environ cinq minutes, il réapparus sur ma gauche. Je arrêté, puis un autre camion arrêté qui a été en provenance de l'ouest, à voir si j'étais bien. Je lui ai demandé s'il pouvait voir quelque chose, mais l'objet a disparu. «J'ai commencé à conduire, il réapparu de nouveau à gauche. Je suis mon camion phares off (en cours de route), puis l'objet est passé d'une forme ronde à une forme allongée (n ° 3) qui a été d'environ 17 pouces par 8 pouces haut. Il s'agissait d'un blanc terne avec des couleurs noir segments (windows). Environ un ou deux minutes plus tard, je suis mon phares à nouveau, puis l'objet disparu. A propos de '/ 4' / 2 heure plus tard, il est réapparu sur ma main droite comme une forme ronde à nouveau. À propos de 4h30 heures que le ciel a augmenté plus lumineuse, l'objet disparu. " Ce compte est assez intéressant d'un certain nombre de points, mais nous avons aussi trouver que le conducteur expérimenté "un abattement de la mémoire "pour approximatley 3 - 3 '/ 2 heures, immédiatement avant l'OVNI événement. Il ya des lacunes dans ce compte en raison de certaines parties de l'illisible compte d'origine "Lorsque j'ai quitté Boarder Village j'ai été tout habillé. Quand je suis passé par Nidura, mais je coun't se souvient de rien entre et des milles à l'est de Baladonia, à l'exception de, je me souviens parler à quelqu'un d'autre à inventer quelque chose (quelqu'un voulait que je prendre le crédit de leur invention, mais je ne serait pas d'accord) Je me souviens aussi parlant avec 2 voix. La prochaine chose que j'ai souvenir a été de 4 milles à l'est de Baladonia, où j'ai arrêté mon camion à ravitaillement, quand j'ai remarqué que j'avais encore sur mon tee-shirt et veste Amco et seulement mon jockets, mais mes courts ont été ailleurs dans la cabine du camion. Je n'ai pas de sélection les randonneurs de tout accroc ou ont tout d'autre avec moi sur le voyage d'Est en l'ouest. " Mufon rapport aout 1980

 

5 fevrier 1978 australie

CASE FOUR: Balodonia, Western Australia, 1978.17 A 30-year-old male truck driver experienced the following events, while driving east of Baladonia, (Continued on next page) (Australia, Continued) at about 4 a.m., February 5, 1978: "While driving west approximately 20-30 miles east from Baladonia, I observed a large spotlight coming towards me, coming from the west going east. I thought it was another vehicle, so I put my high beam on and off several times, but the other light did not change. Then I could see a large diamond-shaped light coming towards me (No. 1). It had red, blue, green and yellow lights reflecting off the road directly below it. The white light momentarily blinded me, so I don't know whether it went directly overhead or veered to one side of me. Then I stopped the truck and got out. But couldn't see anything. After a couple of minutes I started driving again. I started looking around when I noticed a round dull white light (No. 2) or object on my right hand side which was approximately 2-3 inches in diameter, also travelling the same speed as my truck. I then stopped and the object stopped. I started driving again, then the object moved again. Then it disappeared when I drove into Baladonia. About five minutes, it reappeared on my left hand side. I stopped, then another truck stopped which was coming from the west to see if I was alright. I asked if he could see anything, but the object had disappeared. "I started driving, then it reappeared left again. I switched my truck headlights off (while driving) then the object went from a round shape to an elongated shape (No. 3) which was approximately 17 inches by 8 inches high. It was a dull white colour with black segments (windows?). About one or two minutes later I switched my headlights on again, then the object disappeared. About '/4 to '/2 an hour later, it reappeared on my right hand side as a round shape again. About 4:30 a.m. as the sky grew brighter, the object disappeared." This account is fairly interesting from a number of points, but we also find that the driver experienced "a lapse of memory" for approximatley 3 - 3'/2 hours, immediately preceding the UFO event. There are some gaps in this account due to illegible parts of the original account "When I left Boarder Village I was fully clothed. When I drove past through Nidura, but I coun't remember anything between and miles east of Baladonia, except for, I remember talking to somebody about inventing something (somebody wanted me to take credit for their invention, but I wouldn't agree) also I remember speaking with 2 voices. Next thing I remember was 4 miles east of Baladonia, where I stopped my truck to refuel it, when I noticed that I still had on my tee-shirt and Amco jacket and only my jockets, but my shorts were elsewhere in the truck cab. I didn't pick up any hitch hikers or have anybody else with me on the trip from east to west." Mufon report aout 1980

 

    cendoc envelope 10 1978 5/02/1978 22 municipio de colares pa praia do cajueiro municipio de colares pa praia do cajueiro 05h30 ovni avermelhada na parte central ares retangular mais clara rede invertida semi circular ou semi oval 3 m em ascencao lente trajetoria rera baixa 30 m estimada 400 m estimada sr manoel joxo de oliveira observada inicialmente grande luminosidade entre as aguas do do mangue moviementou se vagarosamente como que flutuando folha ao vento sobre a praia em direcao ao norte
7 5 février 1978 ESPAGNE, province de Soria
Le témoin, commerçant madrilène, part à la chasse à la perdrix accompagné de son chien Mus. Bizarrement, alors qu'il est habitué à un terrain de chasse déterminé, le témoin se dirige vers un endroit inconnu. Une sorte d'impulsion l'oblige à engager sa voiture dans un chemin. Le moteur cale, les lumières s'éteignent. Il sort, soulève le capot, examine le moteur, quand le chien manifeste des signes de peur. De derrière une sorte de tumulus surgissent deux inconnus, en combinaison verte, portant sur la tête une cagoule jaune, et semblent vivement intéressés par le chien. Ces individus invitent le témoin à les suivre, ce qu'il fait. Il se retrouve devant un grand objet d'apparence métallique qui flotte immobile à quelques mètres du sol. Un cylindre en descend dans lequel s'ouvre un porte et le témoin y pénètre escorté par les deux individus. Il se retrouve dans un couloir circulaire au pied d'une échelle archaïque qui mène à l'étage. Il y monte et accède à une salle en dôme hémisphérique éclairée de lumière blanche. Il doit montrer son fusil aux inconnus et leur donner une cartouche. Ensuite il se voit redescendre l'échelle, sortir et voit filer son chien devant lui. Lorsqu'il tourne la tête, l'engin n'y est plus. Plusieurs heures se sont passées. Sous hypnose il révélera un voyage spatial. (Bertrand MEHEUST: "En soucoupes volantes" - Imago 1992, p. 39, 40)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html

5 fevrier 1975 medicaceli soria espagne rr4

Cas n ° 2. Medinaceli (Soria), Février 5, 1978. Julio Fernandez, âgé de 3 1, allait à la chasse avec son chien quand il a reçu un «ordre mental» de s'écarter de sa route et à conduire vers Medinaceli, en Expériences présumés Intérieur OVNI 95 g. 2 Tendilla, 18 Décembre, 1977 Cas. Au nom de abducté Miguel Herrero repose dans son lit dans la cours de hypnotisé. Permanent, le Dr Javier Parra, psychologue clinicien, qui a classé l'événement comme un canular. le voisinage de laquelle sa voiture arrêtée sans explication, juste avant le lever du soleil. Ensuite, lui et le chien ont été prises dans un étrange objet circulaire, à 50 mètres de diamètre, par deux grands êtres à tête de premier plan et le menton allongés. sous hypnose il s'est rappelé que lui et son chien a subi des examens médicaux désagréables. Il était à l'intérieur du UFO depuis plus de trois heures (voir Fig. 3). Explication: canular probable. Parallélisme avec le suspect existe alreadypublicized Cas Tendilla. La séance d'hypnose s'est avéré être pleine de conduire questions. (Sources: A. Ribera, Secuestrados por Extraterrestres, Barcelone: Planeta, 198 1. Contactos Extraterrestres, n ° 1, 1979. Flying Saucer Review Vol. 30, n ° 3,4 et 5, 1985. V. J. Ballester Olmos et J. A. Fernandez.)

http://www.scientificexploration.org/journal/jse_08_1_olmos.pdf

 

Endroit. Près De la Date De Medicaneli Soria Espagne : Temps 1978 Février De 5 : 0545A vieux Julio 30-year Fernandez et son chien Mus un indicateur anglais étaient sur leur chemin de faire la chasse de quelques lièvres mais pour une certaine raison inexplicable il a pris une route que cela a menée dans la direction opposée, nord-vers l'est de titre le long de la route de Barcelone vers la province de Soria. À environ 0430A Julio a cessé de boire du café et les anis à un bord de la route barrent connu comme Hostal 113, près de la route sur les périphéries d'Algora. Un serveur étrange a servi. Il était grand et les gants en caoutchouc justes et portants et ce qui ressemblé à une perruque (!) pendant les 20-minute s'arrêtent, autre client n'a pas hérité le barre-peu commun même pendant cette période de nuit. En outre, une odeur de pin a infiltré l'établissement, qui Julio assumé pour être un détergent. Les contrôles suivants ont montré, cependant, que le Hostal 113 n'avait pas été ouvert alors et d'unique Julio assorti du serveur la description n'a travaillé là. À 0545A Julio a laissé la barre et a conduit dessus, une demi-heure passant plus tard Medicaneli. Soudainement il "a su" qu'il a dû être à un certain endroit 15 kilomètres plus loin dessus, et mettre son pied vers le bas sur l'accélérateur. En ce moment son souvenir conscient s'est arrêté. Plus tard sous la régression hypnotique Julio s'est rappelé de conduire sa voiture en bas de la route lorsque pour aucune raison responsable il a soudainement freiné. À partir de ce moment là la voiture a semblé à l'acte de sa propre entente, s'inversant, et puis venant à une halte ensuite étant entré dans vers l'arrière une traînée étroite de saleté, qui a commencé sur le bon côté de la route principale. Alors le moteur s'est arrêté, les lumières se sont éteintes et le joueur de cassette par radio cessé pour travailler. Elle était comme si le courant électrique avait été complètement divisé : la nouvelle batterie n'a plus chargé et les prises plus n'ont étincelé correctement. Mus a grogné, pour une précaution, Julio a pris à son Winchester le seul baril, fusil de chasse automatique de semi-finale hors de l'initialisation et l'a chargé avec son maximum de cinq chariots. C'était alors qu'il a attrapé la vue de deux êtres humains quasi descendant la voie, finalement stoppant seulement un des mètres et demi de lui. Ils ont porté les combinaisons vertes en pastel d'une seule pièce sans couture qui ont atteint aux pieds et ont dégagé une luminosité très faible sans des attaches ni des ouvertures de fermeture éclair et ont recueilli aux tailles. La combinaison était ajustage de précision suffisamment serré pour que leurs muscles montrent. Aucune fibre, aucun fil, et aucune conception ne devaient être détectés là-dessus. Le matériel était lisse et n'a pas brui quand il s'est déplacé. Les capots ou les capots jaune pâle, laissant seulement le visage découvert, ont couvert leurs têtes et épaules. Leurs capots, comme leurs cinq gants digités ont été faits d'une texture ressemblant assouvissant le point, très très bien et adaptant les parties du corps étroitement. Les hommes ont eu les épaules extrêmement larges, avec les muscles dorsaux puissants montrant en évidence, les tailles étroites, et ils ont semblé sportifs. Parmi les dispositifs qui les ont placés indépendamment des êtres humains ordinaires étaient les bras et les mains particulièrement longues, le grand crania et les yeux très grands. Julio a senti un sens de paix et de calme l'envelopper. Quand ils se sont adressés à lui il à la première pensée qu'ils employaient le discours, mais plus tard, se rendant compte que leurs lèvres ne se sont pas déplacées, il a supposé qu'elles ont communiqué mentalement avec lui. Ils lui ont demandés de calmer en bas de et de les suivre. Julio obéi, prenant le long de son chien et du pistolet. Les étrangers ont marché avec une démarche majestueuse, élégante et rhythmique. Julio a été alors mené à un métier énorme qui avait été caché derrière deux hillocks au fond d'une petite vallée, planant cependant quatre mètres au-dessus de la terre. C'était une vue impressionnante. Formé comme un plat inversé de potage, d'un mat, couleur métallique argentée, il a semblé avoir un diamètre d'environ 60 ou 70 mètres et une taille d'environ 15 à 20 mètres. Temporairement ignorant Julio, qui avait fait une pause pour prendre dans la vue stupéfiante, les occupants ont serré en avant de sorte qu'il ait dû courir à se rattrapent. Arrivant sous la zone centrale du métier, Julio a noté sa surface complètement douce, comme si moulé dans l'une seule pièce, sans des rivets ou des garnitures. En ce moment il s'est rendu compte d'une odeur puissante de pin, ou probablement d'ozone, une odeur aussi discernable à bord. Le pistolet et le couteau de Julio ont fait de la lévitation vers le haut dans le métier. Un cylindre métallique lisse alors a émergé silencieusement du centre du disque, s'arrêtant juste au-dessus de la terre. C'était environ quatre mètres de hauteur et de 2.5 mètres de diamètre. Une porte, glissant vers le haut, s'est ouverte dans le mur du cylindre descendu, indiquant un petit compartiment allumé par une lumière étrange, venant de partout d'une blancheur absolument pure que Julio a trouvé déranger complètement. À ce jour effrayé, il a hésité avant l'progression par la porte dans l'axe. Si peu disposé était le chien pour suivre son maître que Julio a dû le traîner dedans. Ce qui était maintenant un ascenseur intérieur s'est levé silencieusement, s'arrêtant à une entrée à un couloir, où la partie a descendu. Promouvez était le long un autre couloir, avec deux portes métalliques, environ 2.5 mètres de haut. Ces portes mode finement, et il pourrait ne voir aucune charnière, poignée, ou verrou sur eux. L'aspect entier de l'endroit était le plus médicalement l'aseptique qui pourrait être imaginé que... il n'y avait aucun angle interne. Les murs étaient continus avec le plafond, étant joint par une courbe douce. Continuant le long du passage circulaire, il est soudainement venu à une petite échelle... qu'elle n'a pas semblée à lui logique que les gens avec une technologie capable de continuer un métier flotter les quatre mètres légers outre de la terre devraient exiger d'une échelle afin de passer d'un niveau à l'autre. L'échelle a ressemblé aux étapes d'une piscine, avec une finition très brillante et une balustrade cylindrique. Les étapes de semi-finale-cylindrical ont été placées à des intervalles d'environ 40 centimètres. Un des êtres a mené la manière, mesurant les étapes dans deux sauts avec l'agilité phénoménale. Avec une certaine difficulté, portant le chien sous son bras droit et avec le pistolet au-dessus de son épaule, Julio a suivi. Il a noté que la balustrade s'est sentie particulièrement froide. Au dessus de l'échelle, qui a amené à une salle par un trou circulaire, était un autre individu qui, comme les autres, a assuré Julio qu'il n'a eu rien à s'inquiéter pour. L'"poste de pilotage" en tant que lui s'est avéré être, était d'environ 15 mètres de large et de cinq mètres de haut. Intéressant, à la différence des chaussures de Julio et des griffes de son chien, les étapes des crewmembers n'ont fait aucun bruit sur le plancher. Au centre du poste de pilotage a tenu un genre de console. Elle a eu de la ressemblance à un orgue électronique. Elle était environ 2.5m larges et, se tenant là-dessus, l'ensemble dans des poses en métal était un écran de verre transparent. La table de commande elle-même se tenait sur une plateforme circulaire du même matériel blanc que le reste du plancher. Ailleurs sur le poste de pilotage a tenu trois autres, de plus petites consoles, des mètres environ une et demi au loin, ensemble autour de la circonférence de la salle, devant laquelle étaient les sièges étranges, élevés, coniques, avec la partie aiguë vers le fond. En outre été mis près du mur environnant ont un grand panneau carré, des grisâtres de plomb en couleurs, et une table rectangulaire d'un éclat bleu métallique et noirâtre. L'ensemble autour du dôme à des intervalles environ d'un et une moitié dose étaient les fenêtres rectangulaires faites de ce qui a semblé être verre fumé. En attendant, Mus avait été autour du poste de pilotage, reniflant à tout, incluant à des moindres des étrangers, qui ont réagi d'une façon de surprise. Quand Julio a exigé à son chien, le bruit de son nom a évoqué la grande surprise parmi les entités. Sur demander où ses centres serveurs ont commencé, Julio a reçu une réponse mentale inintelligible, y compris l'expression "trois sept, carré." Après ceci les étrangers ont indiqué qu'ils voudraient examiner son chien et prendre des échantillons de sang provenant de lui. Mus a été porté à une table rectangulaire et le sang de sa patte était avec précision, soigneusement extrait au moyen une seringue regardante assez normale. Les hommes ont alors communiqué à Julio qu'ils ont voulu l'examiner et l'ont placé derrière l'écran sur la table rectangulaire. Après que quelques minutes il ait été donné pour comprendre qui était tout à prier de lui. Mais dans suivant souvenir-qui s'est avéré plus dur récupérer et ce qui clairement il a trouvé déranger-Julio très dit que de nombreux échantillons avaient été extraits à partir de lui, y compris le sang, le sperme, l'urine, le fluide cérébro-spinal, le synovia, la salive, et les jus gastriques et intestinaux. Il a cru que deux femmes, semblables facial aux hommes, étaient à bord alors. Poliment passé commande pour se reposer sur un des sièges à la console centrale, Julio ainsi. À côté de Julio reposé un des crewmembers qui, après avoir soulevé l'accoudoir gauche agilement digité plusieurs boutons argentés. Le siège a commencé à tourner le long d'une voie dans la console centrale. Julio a continué à se reposer près du crewmember, de son chien et de pistolet sur son côté. Soudainement, un dossier, perçant sifflent a été entendu, produisant une agitation sur le poste de pilotage. Les plus grands des trois servent d' équipier des membres rapidement dirigés vers une des unités de console et chacun des trois a étudié les écrans de visionnement à distance devant eux. Une image est apparue sur les écrans d'un homme regardant plus âgé. En ce moment les membres de servir d' équipier ont commencé à parler parmi eux-mêmes, leur telepathy avec Julio interrompu. L'homme sur l'écran, qui a semblé être un supérieur, a parlé d'abord, et alors les autres a conversé avec lui. La langue a semblé dure à Julio, il l'a décrit comme mélange entre allemand et coréen. Ils ont semblé cracher hors des mots pendant qu'ils parlaient, et certains des bruits étaient comme des toux. Ils n'ont jamais modulé leur discours ; les mots ont semblé être soulevés hors de leurs estomacs et n'ont pas semblé être produits par les cordes vocales mais être jetés dehors par le diaphragme et de temps en temps ils ont émis cri comme s'ils obstruaient. L'image a disparu de l'écran de visionnement. Julio s'est trouvé en arrière dans la communication télépathique avec ses centres serveurs. L'activité agitée s'est ensuivie ; comme les crewmembers ont commencé à pousser désespérément se boutonne. La plateforme centrale a commencé à tourner en sens inverse des aiguilles d'une montre, stoppant quand le pupitre de commande est venu en conformité avec quel Julio assumé était un "ordinateur." Un autre bruit siffleur pourrait dont être entendu, le point Julio semble avoir passé dehors. Après un autre sifflez Julio était éveillé encore. Les crewmembers ont montré l'intérêt pour le pistolet de Julio et, le passant autour parmi eux-mêmes, l'ont interrogé au sujet de son utilisation. Un fumeur lourd, Julio a allumé une cigarette. Les hommes ont demandé s'ils pourraient enlever un pour l'étude et déposé lui dans le même cylindre. Bientôt Julio a été escorté au cylindre d'ascenseur, la rose de porte en métal et il était de retour dehors, à la lumière du soleil lumineuse. Il a chancelé de nouveau à sa voiture, où Mus se boulonnant immédiatement du cylindre, attendu lui. Le moteur de voiture a maintenant fonctionné, et il a conduit loin sans prendre la peine de regarder en arrière le disque. Parmi les articles intéressants d'information donnés par télépathie à Julio par les ufonauts, pendant et après que son abduction alléguée, ait été qu'autre, des êtres plus courts venaient ici qui moins ont été évolués moralement. Ces autres, elle a été expliquée, "sont occupés en sondant et à programmer" les esprits de ces humains qu'ils ont contactés ou enlevé. Julio Fernandez a été tué dans un accident de voiture en 1992, par coïncidence près de l'emplacement où il a prétendu avoir été enlevé. Addition de HC # source 465 : Thomas E Bullard, abductions de UFO la mesure d'un mystère et d'une fléole des prés bons, type Sublime de révélation : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

 

Location. Near Medicaneli Soria Spain
Date: February 5 1978
Time: 0545A
30-year old Julio Fernandez and his dog Mus an English Pointer were on their way to do some hare hunting but for some unaccountable reason he took a road that led in the opposite direction, heading north-eastwards along the Barcelona road towards the province of Soria. At about 0430A Julio stopped to drink coffee and anis at a wayside bar known as the Hostal 113, beside the highway on the outskirts of Algora. A strange waiter served. He was tall and fair, wearing rubber gloves and what looked like a wig. (!) During the 20-minute stop, no other customers came into the bar---unusual even for that time of night. Also, a smell of pine pervaded the establishment, which Julio assumed to be a detergent. Subsequent checks showed, however, that the Hostal 113 had not been open at the time and no one matching Julio's description of the waiter worked there. At 0545A Julio left the bar and drove on, half an hour later passing Medicaneli. Suddenly he "knew" that he had to be at a certain location 15 km further on, and put his foot down on the accelerator. At this point his conscious recollection stopped. Later under hypnotic regression Julio remembered driving his car down the road when for no accountable reason he suddenly braked. From this point on the car seemed to act of its own accord, reversing, and then coming to a halt after having entered backwards a narrow dirt trail, which started at the right side of the main road. Then the engine stopped, the lights went out and the radio cassette player ceased to work. It was as though the electrical current had been completely severed: the new battery no longer charged and the plugs no longer sparked properly. Mus growled, so as a precaution, Julio took his Winchester single barrel, semi automatic shotgun out of the boot and loaded it with its maximum of five carriages. It was then that he caught sight of two quasi human beings coming down the track, finally halting only one and a half meters from him. They wore seamless one-piece pastel green coveralls that reached to the feet and gave off a very faint luminosity with no zip fasteners nor openings and gathered at the waists. The overall was sufficiently tight fitting for their muscles to show. No fibers, no thread, and no designs were to be detected on it. The material was smooth and did not rustle when it moved. Pale yellow cowls or hoods, leaving only the face uncovered, covered their heads and shoulders. Their hoods, like their five fingered gloves were made of a texture resembling sating stitch, very fine and fitting the parts of the body closely. The men had extremely broad shoulders, with powerful dorsal muscles showing prominently, narrow waists, and they seemed athletic. Among features that set them apart from ordinary human beings were the exceptionally long arms and hands, large crania and very large eyes. Julio felt a sense of peace and calm envelop him. When they addressed him he at first thought they were using speech, but later, realizing that their lips did not move, he assumed they communicated mentally with him. They asked him to calm down and to follow them. Julio obeyed, taking along his dog and the gun. The aliens walked with a majestic, elegant and rhythmical gait. Julio was then led to a huge craft that had been concealed behind two hillocks in the bottom of a small valley, though hovering four meters above ground. It was an awesome sight. Shaped like an inverted soup plate, of a matt, silvery metallic color, it appeared to have a diameter of about 60 or 70 meters and a height of some 15 to 20 meters. Temporarily ignoring Julio, who had paused to take in the breathtaking sight, the occupants pressed ahead so that he had to run to catch up. Arriving underneath the central area of the craft, Julio noticed its completely smooth surface, as though molded in one piece, with no rivets or fittings. At this point he became aware of a powerful odor of pine, or possibly ozone, a smell also detectable on board. Julio's gun and knife levitated upwards into the craft. A smooth metallic cylinder then emerged silently from the center of the disc, stopping just above the ground. It was about four meters in height and 2.5 meters in diameter. A door, sliding upwards, opened in the descended cylinder's wall, revealing a small compartment lit by a strange light, coming from everywhere of an absolutely pure whiteness which Julio found thoroughly disturbing. By now frightened, he hesitated before stepping through the door into the shaft. So reluctant was the dog to follow its master that Julio had to drag him in. What was now an interior elevator rose silently, stopping at an entrance to a corridor, where the party alighted. Further along was another corridor, with two metallic doors, about 2.5 meters high. These doors were finely fashioned, and he could see no hinges, handles, or latches on them. The whole appearance of the place was the most clinically aseptic that could be imagined...there were no internal angles. The walls were continuous with the ceiling, being joined by a gentle curve. Continuing along the circular passage, he suddenly came to a small ladder...it did not seem to him logical that people with a technology capable of keeping a craft floating weightless four meters off the ground should require a ladder in order to pass from one level to another. The ladder looked like the steps of a swimming pool, with a very shiny finish and a cylindrical handrail. The semi-cylindrical steps were set at intervals of about 40 cm. One of the beings led the way, scaling the steps in two jumps with phenomenal agility. With some difficulty, carrying the dog under his right arm and with the gun over his shoulder, Julio followed. He noticed that the railing felt exceptionally cold. At the top of the ladder, which led up to a room through a circular hole, was another individual who, like the others, assured Julio that he had nothing to worry about. The "flight deck" as it turned out to be, was about 15 meters wide and five meters high. Interestingly, unlike Julio's shoes and the claws of his dog, the steps of the crewmembers made no noise on the floor. In the center of the flight deck stood a kind of console. It had some resemblance to an electronic organ. It was about 2.5m wide and, standing on it, set in metal footings was a transparent glass screen. The control table itself was standing upon a circular platform of the same white material as the rest of the floor. Elsewhere on the flight deck stood three other, smaller consoles, about one and a half meters wide, set around the circumference of the room, in front of which were strange, high, conical seats, with the pointed part towards the bottom. Also set close to the surrounding wall was a large square panel, leaden grayish in color, and a rectangular table of a metallic, blackish blue sheen. Set around the dome at intervals of about one and a half meters were rectangular windows made out of what appeared to be smoked glass. Meanwhile, Mus had been around the flight deck, sniffing at everything, including at least one of the aliens, who reacted in a surprise manner. When Julio called out to his dog, the sound of its name evoked great surprise among the entities. On asking where his hosts originated, Julio received an unintelligible mental response, including the expression "three seven, squared." After this the aliens indicated that they would like to examine his dog and take blood samples from him. Mus was carried to a rectangular table and blood from his paw was precisely, carefully extracted with a fairly normal looking syringe. The men then communicated to Julio that they wanted to examine him and placed him behind the screen on the rectangular table. After a few minutes he was given to understand that was all to be required of him. But in subsequent recollections---which proved harder to recover and which clearly he found very disturbing---Julio said that numerous samples had been extracted from him, including blood, semen, urine, cerebrospinal fluid, synovia, saliva, and gastric and intestinal juices. He believed that two women, similar facially to the men, were on board at the time. Politely ordered to sit on one of the seats at the central console, Julio did so. Next to Julio sat one of the crewmembers that, having raised the left armrest nimbly fingered several silvery buttons. The seat began to revolve along a track in the central console. Julio continued to sit beside the crewmember, his dog and gun at his side. Suddenly, a brief, piercing whistle was heard, producing a commotion on the flight deck. The tallest of the three crew members quickly headed toward one of the console units and all three studied the remote viewing screens in front of them. An image appeared on the screens of an older looking man. At this point the crew members began talking among themselves, their telepathy with Julio interrupted. The man on the screen, who seemed to be a superior, spoke first, and then the others conversed with him. The language sounded harsh to Julio, he described it as a mixture between German and Korean. They seemed to spit out the words as they were talking, and some of the sounds were like coughs. They never modulated their speech; the words seemed to come up out of their stomachs and did not seem to be produced by the vocal cords but to be thrown out by the diaphragm and from time to time they emitted a little cry as though they were choking. The image disappeared from the viewing screen. Julio found himself back in telepathic communication with his hosts. Hectic activity ensued; as crewmembers started desperately pushing buttons. The central platform began to rotate anticlockwise, halting when the control console came in line with what Julio assumed was a "computer." Another whistling sound could be heard, from which point Julio seems to have passed out. After another whistle Julio was awake again. The crewmembers showed interest in Julio's gun and, passing it around among themselves, asked him about its use. A heavy smoker, Julio lit a cigarette. The men asked if they might take one away for study and deposited it into the same cylinder. Soon Julio was escorted to the lift cylinder, the metal door rose and he was back outside, in bright sunlight. He staggered back to his car, where Mus immediately bolting from the cylinder, awaited him. The car engine now worked, and he drove away without bothering to look back at the disc. Among the interesting items of information imparted telepathically to Julio by the ufonauts, both during and after his alleged abduction, was that other, shorter beings were coming here who were less evolved ethically. These others, it was explained, "are engaged in probing and programming" the minds of those humans whom they have contacted or kidnapped. Julio Fernandez was killed in a car crash in 1992, coincidentally near the site where he claimed to have been abducted.

HC addition # 465
Source: Thomas E Bullard, UFO Abductions The
Measure of a Mystery and Timothy Good, Unearthly Disclosure
Type: G
 

Case No.2. Medinaceli (Soria), February 5, 1978. Julio Fernandez, aged 3 1, was going hunting with his dog when he received a "mental order" to deviate from his route and to drive towards Medinaceli, in Alleged Experiences Inside UFOs 95 g. 2 Tendilla, December 18, 1977 case. Alleged abductee Miguel Herrero rests in bed in the process of being hypnotized. Standing, Dr. Javier Parra, clinical psychologist, who classified the event as a hoax. the vicinity of which his car stopped without explanation, just before sunrise. Then he and the dog were taken into a strange circular object, 50 meters in diameter, by two tall beings with prominent heads and elongated chins. Under hypnosis he recalled that he and his dog suffered unpleasant medical examinations. He was inside the UFO for over three hours (see Fig. 3). Explanation: Probable hoax. Suspicious parallelism exists with the alreadypublicized Tendilla case. The hypnosis session turned out to be full of leading questions. (Sources: A. Ribera, Secuestrados por Extraterrestres, Barcelona: Planeta, 198 1. Contactos Extraterrestres, No. 1, 1979. Flying Saucer Review Vol. 30, Nos. 3,4 and 5, 1985. V. J. Ballester Olmos and J. A. Fernandez.)

  St. Leon, MB2/5/19782/8/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1994&record_id=4702-1994-8705&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1996&record_id=4702-1996-8707&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2000&record_id=4702-2000-8711&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1999&record_id=4702-1999-8710&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1995&record_id=4702-1995-8706&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1998&record_id=4702-1998-8709&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1997&record_id=4702-1997-8708&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  5 février 1978 Medinaceli, Soria Espagne A9D1 premières heures de la matinée à nous promener son chien en Juillet quand il a remarqué un manque de temps. Après quelques séances avec des techniques de régression, Julio pourrait décrire qui a été aveuglé par une lumière et ensuite introduit dans une chambre. Il a décrit plus de type nordique êtres qui semblait plus intéressé par son chien lui-même. Juillet a été enlevé. 16Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 5 Febrero 1978 Medinaceli, Soria España A9D1 A primeras horas de la mañana Julio paseaba su perro cuando se percató de una ausencia de tiempo. Tras algunas sesiones con técnicas regresivas, Julio pudo describir que fue cegado por una luz e introducido posteriormente en una habitación. Describió a unos seres altos de tipo nórdico que parecían estar más interesados por su perro que por él mismo. Julio fue abducido. 16
  5 fevrier 1978 Balodonia Western Australie

nuit Le témoin conduisait vers la ville, a entièrement vêtu, et a alors perdu la mémoire de plusieurs heures. Il a eu des souvenirs fragmentaires de la conversation avec une entité au sujet d'une invention. Plus tard il s'est trouvé quelques milles en dehors de de ville tandis que certains de ses vêtements étaient dispersés au sujet de la cabine de camion. À un certain point pendant l'incident, un objet brillamment allumé l'a passé, et alors une petite lumière mate l'a poursuivi pendant 30 minutes retraitant seulement quand l'autre trafic s'est approché. Addition de HC # source 2218 : Facture Chalker, Journal de UFO De Mufon # Type 150 : G ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Balodonia Western Australia
Date: February 5 1978
Time: night
The witness was driving toward town, fully clothed, and then lost memory of several hours. He had fragmentary recollections of conversing with an entity about an invention. Later he found himself a few miles outside of town while some of his clothes were scattered about the truck cab. At some point during the incident, a brightly lighted object passed him, and then a small dull light pursued him for 30 minutes retreating only when other traffic approached.

HC addition # 2218
Source: Bill Chalker, Mufon UFO Journal # 150
Type: G?
  6 fevrier 1978

Le 6 février, Progress 1 se détache de la station rempli des "poubelles" et déchets des cosmonautes. Il s'éloigne de 10-15 m et expérimente une approche avec le système de rendez vous de secours. Le 8, le cargo se désintègre dans l'atmosphère.

http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_sovietique/saliout/saliout_6.htm

 
     
  6 fevrier 1978 Big Springs Texas usa

nuit M. Feldman seul conduisait sur 78 d'un état à un autre quand soudainement les phares de la voiture ont illuminé une créature bizarre grande se tenant du côté de la route. La figure a eu un aspect reptile défini avec son corps couvert de balances. Elle a eu de grands yeux d'enflement lumineux et une bouche lipless large. Terrifié il a conduit loin par le secteur. Des voies étranges ont été trouvées à la scène. D'autres ont vu la même chose ou la créature semblable pendant les plusieurs jours suivants. Addition de HC # source 3209 : Jorge Martin, Evidencia Ovni # Type 17 : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Big Springs Texas
Date: February 6 1978
Time: night
M. Feldman was driving alone on interstate 78 when suddenly the headlights of the car illuminated a tall bizarre creature standing on the side of the road. The figure had a definite reptilian appearance with its body covered with scales. It had large bright bulging eyes and a wide lipless mouth. Terrified he drove away from the area. Strange tracks were found at the scene. Others saw the same or similar creature during the next several days.

HC addition # 3209
Source: Jorge Martin, Evidencia Ovni # 17
Type: E
  6 février 1978 Vérona kentucky USA

http://home.fuse.net/ufo/1978ky1.jpg

OVNI bourdonnant aperçu par une famille au-dessus de Verona Par David F. Brown Editeur en Chef Associé

Dans les cieux d'hiver au-dessus de Verona quelque chose de rouge et triangulaire a changé la vie de Luther Barton la nuit de jeudi dernier.

Mais il n'a aucune idée de ce que c'était.

Barton, 48 ans, son épouse Edith et son fils Luther Jr., 23 ans, sont sortis de leur modeste ferme sur la Route 491 près de Verona à environ 7:30 cette nuit-là.

Comme ils le faisaient, ils sont entrés dans le monde étrange et mystique des OVNI. Ils ont vu quelque chose qu'ils n'ont jamais vu avant et sur quoi ils ne peuvent pas mettre un nom.

Terre à terre

Les Barton ont vu un objet volant non identifié.

Et, à la différence de beaucoup de gens, ils l'ont immédiatement rapporté à la police.

"Je ne sais juste pas ce que c'était," a dit Barton dimanche. "Je n'ai pas su ce que c'était alors. Je ne le sais toujours pas maintenant."

Les Barton se considèrent comme des gens terre à terre. Luther Barton est un employé de la Continental Baking Co., Cincinnati. Il a vécu la majeure partie de sa vie au Kentucky nordique. Pour la première fois il pense en terme de "vers la terre."

Barton a indiqué que l'objet a volé bas et ralentit directement au-dessus de leur maison et disparu à travers un pré.

Pas un hélico.

"C'était d'une forme du genre triangle," a-t-il dit, choisissant soigneusement ses mots. "Il avait trois grandes lumières dessus - et il bourdonnait."

Barton a indiqué que les lumières étaient rouges et tellement lumineuse que cela rendait difficile de le voir clairement, ou de se figurer exactement à quelle hauteur au-dessus d'eux il a volé.

Barton a indiqué que le bruit était un bourdonnement régulier.

"Certains disent que peut-être j'ai vu un hélicoptère. Mais cela n'a pas ressemblé à cela. Et cela ne sonnait pas du tout comme cela."

Il a également écarté l'idée que l'objet était un avion.

"Je n'ai jamais vu un avion comme cela. Il se déplaçait trop lentement. Il était d'une drôle de forme. Et ce bourdonnement..." a-t-il dit, laissant la phrase inachevée.

Le rapport des Barton diffère de celui d'autres observateurs d'OVNIs du nord du Kentucky dans les dernières semaines.

Policier pressé de questions

Le patrouilleur d'Erlanger Ron Jones, son fils Ron II de 4 ans, et sa nièce, Melody Harris, ont vu un OVNI la nuit à Florence. Ils l'ont décrit ce qu'ils ont vu en tant que vert, formé comme un oeuf ou une ampoule, et ont dit qu'il n'a pas fait un bruit.

Leur rapport a été étudié en détail par l'expert en OVNI de Cincinnati Leonard Stringfield. Stringfild a marqué le rapport comme "crédible."

Jones a dit qu'il s'en tient à ce qu'il a dit qu'il a vu, en dépit "des taquineries que j'obtiens toujours."

Le policier, qui habite à Verona, a été contacté par d'autres experts en matière d'OVNIs d'à travers le pays, qui l'ont bombardé de questions.

Et Stringfield a invité Jones à l'Université du Kentucky Nordique la nuit de mardi, où le directeur de la compagnie de chimie Dubois projette une conférence sur les OVNIS.

Un autre rapport d'OVNI est venu de Rick et de Judy Gibson, de Fort Wright. Mme Gibson a dit qu'ils ont vu un objet pendant une nuit hors de leur fenêtre de chambre à coucher. Elle a décrit l'OVNI comme vert, de forme ronde, et silencieux.

A Newport, Dave Pruitt, 65 Broadway, un employé de Reliance Universal, a dit qu'il a vu un objet brillant ovale par la fenêtre de l'étage à environ 8:00 un matin.

"Il a brillé comme de l'aluminium poli. Il n'avait aucune lumière. Il était juste dans le ciel comme s'il y était suspendu. Alors il a disparu."

Pruitt a estimé que l'objet était à un ou deux miles de distance. La sienne est la seule observation rapportée de jour.

http://ww.ufologie.net/press/kentuckpost6feb1978f.htm

merci a patrick gross

  7 fevrier 1978 st hildaaustralie ovni ? non lightshow du groupe rock elo electric light orchestra

7/02/1978 st hilda mr mayer kaldas0050 30 mins four green beams in parralelwith each other and the eartshs surface sighted above the srine of remeberence st kilda rd in a ne to se direction, 3 beams stationar y one lsight lateral movement ..elo laser

 
  7 février 1978 23:30 Soure Portugal Un commerçant a dit avoir vu un objet lampes lumineuses électroluminescentes rouge et vert clignotant. 17Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 7 Febrero 1978 23:30 Soure Portugal Un comerciante aseguró haber visto un objeto luminoso que emitía luces rojas y verdes parpadeantes. 17
  Calgary, AB2/7/19782/14/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=1955&record_id=4702-1955-8674&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  8 février 1978 Lac Michigan Début d'une vague d'observation de longs objets cylindriques au-dessus du lac Michigan. http://www.rr0.org/1978.html

http://www.michiganufos.com/1978.htm

8 février 1978 un ovni en forme de SOMBRERO vus par deux RANGERS

http://www.michiganufos.com/1978.htm#ranger

 

Endroit. Banlieue noire Verte De Chêne, Date Du Michigan : Temps 1978 Février De 8 : autour du minuit car les douzaines de témoins indépendants ont observé manoeuvrer des objets au-dessus du secteur, certains ont décrit en tant qu'énorme et formée ovale, John et Clara Cassim revenaient des amis visitants quand elles ont vu une machine se reposer dans un petit dégagement outre de la route. "elle a ressemblé à une ampoule très grande se reposant sur quatre jambes." Trois chiffres de humanoid sont apparus hors de nulle part et se sont élevés dans l'objet. Alors l'objet a commencé à rougeoyer très lumineux et rose directement vers le haut. Source de supplément de HC : Type Central de UFO Du Michigan :

voir aussi trois autres cas

Detroit DJ Has Close Encounter (February 1978)

Student Sees Sombrero UFO In Pinckney (February 1978)

http://www.michiganufos.com/1978.htm

voir aussi

OVER 50 UFOS SPOTTED IN 1 MONTH IN THE MYSTERIOUS GREAT LAKES TRIANGLE
(Article from the National Enquirer pg. 54 Tuesday May, 16, 1978 - Joe Mullins)

http://www.michiganufos.com/1978.htm

Location. Green Oak Township, Michigan
Date: February 8 1978
Time: around midnight
As dozens of independent witnesses watched maneuvering objects over the area, some described as huge and oval shaped, John and Clara Cassim were coming back from visiting friends when they saw a machine sitting in a small clearing off the road. "It looked like a very big light bulb resting on four legs." Three humanoid figures appeared out of nowhere and climbed into the object. Then the object started to glow very bright and rose straight up.

HC addendum
Source: Michigan UFO Central
Type: B

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

  8 9 fevrier 1978 saline michigan usa

 Ils étaient séance juste tirant là la brise comme ils avaient fait pendant des années. Les deux hommes étaient dans leurs années '40, et comme la plupart des gens de ville, ils ont passé leur temps libre se reposant sur le porche plan avec une boisson fraîche. Elle était environ 10:15 P.M. quand un des deux hommes a noté une lumière clignotante dans le ciel. Au début, ni l'une ni l'autre pensée elle a valu la peine probablement un deuxième regard... un avion ou un 'hélicoptère ', ils ont pensé. Pendant qu'ils continuaient dans leur conversation à vide une deuxième lumière a clignoté dans la vue, a plané là avec la première lumière et alors les deux objets ont clignoté vers le bas et ont plané au-dessus des cimes d'arbre pas plus de 50 yards d'elles. Ils étaient en rond et très grands avec deux lumières clignotantes chacune. "je juste n'ai pas su quoi faire de lui", dit un des hommes. "nous juste avons reposé là petrified", avons dit l'autre. "alors le fond de la chose sacrée s'est ouvert et il y avait la lumière la plus lumineuse que j'ai jamais vue, nous nous sommes juste pris et haut-coupé la queue lui hors de là aussi rapidement que nous pourrions." Ils tous les deux ont convenu qu'il était "hors de ce monde." Quelques sceptiques argueront du fait qu'il could've été les nombreuses bières que les hommes ont prises, bien qu'ils les aient jurés a eu seulement "quelques uns." Mais que diriez-vous des autres rapports qui entraient par les douzaines ; d'un pasteur, de deux policiers, de plusieurs hommes d'affaires, d'un ancien technicien de l'Armée de l'Air, et d'une masse d'autre-ce qui au sujet de leurs rapports ? Les personnes du lac island ont vu quelque chose, celle sont pour sûr -- il y a trop de témoins fiables aux sightings qui ont laissé leur marque sur cette petite communauté au Michigan. La plupart des rapports viennent des banlieues noires vertes de chênes et de Brighton, et ont eu lieu en soirées février de 8 et 9, 1978. Plus que les personnes une douzaine ont vu l'UFOs mais les autorités ont tourné une oreille sourde -- comme d'habitude. Une des visionneuses, très un fiable pour le technicien de l'Armée de l'Air, a même fourni à un journal local les diagrammes ce qui il a vu Tom Beauchamp dit, d'"moi a obtenu une vue très bonne du fond du métier qui est venu de l'ouest. Elle était basse et voyageante très rapide -- la chose était plus grande que l'éléphant trois 747 voyage en jet." Beauchamp se reposait en dehors de sa maison quand quelques voisins ont couru jusqu'à lui se dirigeant à une machine regardante étrange de vol. En raison de son fond dans l'Armée de l'Air il est évident que s'il disait ce n'ait pas été un avion ou l'avion conventionnel... il n'était pas. Interviewé par un journal local il a dit : "la chose a eu une sorte d'une forme ovale (beaucoup de sightings de UFO réclament une forme ovale, mais d'un angle, de tous ressembler ronds d'objet à un ovale) et il a eu une grande intensité de lumière venir du centre du métier. Ils n'étaient certainement pas des lumières d'avion. "je suis sûr, ils ai été situé dans un petit secteur au centre du métier. Une femme dite : "il était si grand, si vrai -- nous étions enthousiastes, s'étreignant -- nous n'avons eu aucune crainte du tout, en fait nous nous sommes sentis que c'était un privilège l'avoir vu." Des autres équipent dit : "j'ai vu environ six d'entre eux vers le haut là, tout étais accrocher juste dans le ciel." Mike Sixby a entendu parler de l'UFOs au-dessus de la radio dans sa voiture. Des secondes plus tard, il a vu les objets bourdonner dans la vue. Gardant le calme il a atteint pour son appareil-photo de film qu'il garde toujours avec lui, et a tiré un rouleau de film de couleur de 8mm. Le film a été envoyé à WJBK-TV où il a été aéré plusieurs nuits plus tard. Ailleurs, un groupe des hommes et les femmes ont observé large-observé en tant que lac fini de va-et-vient island quatre dardé par UFOs pendant plus d'une heure. Une femme dans le groupe dit : "ils ont plané, ont fait des tours pointus d'angle droit, et ont expédié au loin à un rapport de vitesse rapide partir ce qui ressemblés aux nuages derrière eux." Étudiant plus plus loin, j'ai été indiqué par plusieurs témoins qu'un bateau très grand de mère a semblé haut dans le ciel. Tout en observant ce métier énorme, un homme rapportait que, "un grand faisceau clignotait à partir d'un dessus et d'un faisceau différent, la sorte de bleuâtre en couleurs clignotait du fond. Pendant que j'observais, trois plus petits métiers ont hérité la vue et ont disparu dans la plus grande. Le plus grand a alors commencé à se lever rapidement et en un rien de temps, a été allé." La police à la banlieue noire verte de chêne a été inondée avec des appels. Beauchamp, l'ancien homme de l'Armée de l'Air était parmi les visiteurs. Il a dit qu'il a été frustré parce que chacun, y compris la police, CIA et le FBI a dit qu'elles n'ont pas voulu entendre parler de lui. John et Clara Cassim qui rendaient visite à des amis ont dit qu'ils ont vu une machine se reposer dans un petit dégagement juste outre de la route. "elle a ressemblé à un 'lightbulb 'très grand se reposant sur quatre jambes. Nous avons pensé que ce pourrait avoir été un certain nouveau type d'équipement qu'on voit autour des travaux de construction, "John dit. _ en ce moment Clara Cassim hurler... "but quand voir le figure, trois les je croire, qui apparaître et monter dans ce chose, je sentir sûr être regarder quelque chose sublime. Alors la machine a démarré pour rougeoyer très lumineuse et rose directement vers le haut." "nous n'avons pas parlé d'elle à n'importe qui jusqu'à ce que nous ayons entendu les rapports sur la radio et ayons vu le film sur la TV, celui est quand nous avons décidé de dire notre histoire." Plusieurs résidants ont fait les croquis approximatifs de l'UFOs qui ont été soumis à l'Argus, un journal local. Un croquis a été envoyé à cet auteur qui est inclus à cette page. Ce n'est pas le type courant soucoupe qui est devenu une sorte de marque déposée, mais plutôt semblable à celle décrite par le livre de Josef Blumrich d'scientifique-ingénieur de NASA les vaisseaux spatiaux d'Exekiel. Blumrich était sûr que le von Daniken avait tort au sujet de ses théories au sujet des astronautes antiques. Quel Blumrich intéressé était plus les théories de Daniken de von sur apercevoir ont mentionné dans la bible par le prophète Exekiel. Après lecture du chapitre dans la bible, Blumrich a été convaincu que le von Daniken pourrait avoir raison. Il a même conçu, ou a reconstruit, le vaisseau spatial biblique en utilisant des références de la bible. Le croquis que j'ai reçu a une ressemblance saisissante au métier de Blumrich (voir le croquis à la page 34). À d'où est-ce que ceci mène ? Bien, pour un, nous n'avons ici pas un, mais plus de 25 personnes qui jurent qu'elles ont vu des objets de vol d'une certaine sorte, pas une fois mais beaucoup de fois. Quelques sightings durant bien au-dessus d'une heure, et rapporté par les personnes qualifiées. Pourtant ordures d'autorités pour prendre un intérêt. Ce qui s'est produit au parc d'île est un classique jusque des sightings de UFO et la rencontre disparaissent, pourtant très peu a été rapporté dans les médias de nouvelles. Il toute ajoute jusqu'à des autres cover-up. Source : Le UFO mettent à jour les pages de magazine, d'hiver 1979 32-34 et la page 60

http://mimufon.org/1970%20articles/ItWasOutOfThisWorld.htm

 

They both Agreed: It Was Out Of This World

Zachary Harris

 

(February 8 and 9, 1978)

They were just sitting there shooting the breeze as they have been doing for years. Both men were in their forties, and like most of the town folks, they spent their leisure time sitting on the front porch with a cool drink.

It was about 10:15 p.m. when one of the two men noticed a flashing light in the sky. At first, neither thought it was worth a second glance…probably a plane or a 'copter', they thought.

As they continued in their idle conversation a second light flashed into view, hovered there with the first light and then both objects flashed down and hovered above the treetops no more than 50 yards from them. They were round and very large with two flashing lights each.

"I just didn't know what to make of it", said one of the men. "We just sat there petrified", said the other.

"Then the bottom of the darn thing opened up and there was the brightest light I have ever seen, we just picked ourselves up and high-tailed it out of there as fast as we could." They both agreed that it was "out of this world."

Some skeptics will argue that it could've been the many beers that the men had, although they swore they had only "a few." But what about the other reports which were coming in by the dozens; from a parson, two policemen, several business men, a former Air Force technician, and scores of others-what about their reports?

The people of Island Lake saw something, that's for sure--there are too many reliable witnesses to the sightings which have left their mark on this small community in Michigan. Most of the reports come from Green Oaks and Brighton townships, and took place in the evenings of February 8 and 9, 1978. More than a dozen persons saw the UFOs but the authorities turned a deaf ear--as usual.

One of the viewers, a very reliable for Air Force technician, even provided a local newspaper with the diagrams of what he saw. Tom Beauchamp said, "I got a very good view of the bottom of the craft which came from the west. It was low and traveling very fast--the thing was bigger than three 747 jumbo jets."

Beauchamp was sitting outside his home when some neighbors ran up to him pointing to a strange looking flying machine. Because of his background in the Air Force it's obvious that if he said it wasn't a plane or conventional aircraft…it wasn't.

Interviewed by a local paper he said: "The thing had a sort of an oval shape (many UFO sightings claim an oval shape, but from an angle, any round object looks like an oval) and it had a great intensity of light coming from the center of the craft. They were definitely not aircraft lights. "I'm sure, they were located in a small area in the center of the craft.

One woman said: "It was so big, so real--we were ecstatic, hugging each other--we had no fear at all, in fact we felt it was a privilege to have seen it."

Another man said: "I saw about six of them up there, all were just hanging in the sky." Mike Sixby heard about the UFOs over the radio in his car. Seconds later, he saw the objects zoom into view. Keeping calm he reached for his movie camera which he always keeps with him, and shot a roll of 8mm color film. The film was sent to WJBK-TV where it was aired several nights later.

Elsewhere, a group of men and women watched wide-eyed as four UFOs darted back and forth over Island Lake for over an hour. A woman in the group said: "They hovered, made sharp right angle turns, and sped off at a rapid rate of speed leaving what looked like clouds behind them."

Investigating further, I was told by several witnesses that a very large mother ship appeared high in the sky. While watching this huge craft, one man reported that, "A large beam was flashing from the top and another beam, sort of bluish in color was flashing from the bottom. As I watched, three smaller crafts came into view and disappeared into the larger one. The larger one then began to rise rapidly and in no time, was gone."

The police at Green Oak township were flooded with calls. Beauchamp, the former Air Force man was among the callers. He said that he was frustrated because everyone, including the police, CIA and the FBI said they didn't want to hear about it.

John and Clara Cassim who were visiting friends said they saw a machine sitting in a small clearing just off the road. "It looked like a very big 'lightbulb' resting on four legs. We thought it might have been some new type of equipment which one sees around construction jobs," John said. At this point Clara Cassim exclaimed…"but when we saw the figures, three of them I believe, that appeared and climbed into this thing, I felt sure we were looking at something unearthly. Then the machine started to glow very bright and rose straight up."

"We didn't talk about it to anyone until we heard the reports on the radio and saw the film on TV, that's when we decided to tell our story."

Several residents made rough sketches of the UFOs which were submitted to The Argus, a local newspaper. One sketch was sent to this writer which is included on this page. This is not the conventional type saucer which has become a sort of trade mark, but rather similar to the one described by NASA scientist-engineer Josef Blumrich's book The Spaceships of Exekiel. Blumrich was sure that von Daniken was wrong about his theories concerning ancient astronauts. What interested Blumrich most was von Daniken's theories on the sighting mentioned in the Bible by the prophet Exekiel.

After reading the chapter in the Bible, Blumrich was convinced that von Daniken could be right. He even designed, or reconstructed, the Biblical spacecraft using references from the Bible. The sketch I received has a striking resemblance to Blumrich's craft (see sketch on page 34).

Where does this lead to? Well, for one, we have here not one, but over 25 persons who swear that they did see flying objects of some kind, not once but many times.

Some sightings lasting for well over an hour, and reported by qualified persons. Yet authorities refuse to take an interest. What happened at Island Park is a classic as far as UFO sightings and encounters go, yet very little has been reported in the news media. It all adds up to another cover-up.

Source: UFO Update Magazine, Winter 1979 pages 32-34 and page 60

 
 

 

 
  soirée du 8 au 9 février 1978 Island Lake UFO Seen By Air Force Technician (February 1978)

Elle était environ 10:15 P.M. quand un des deux hommes a noté une lumière clignotante dans le ciel. Au début, ni l'une ni l'autre pensée elle a valu la peine probablement un deuxième regard... un avion ou un 'hélicoptère ', ils ont pensé. Pendant qu'ils continuaient dans leur conversation à vide une deuxième lumière a clignoté dans la vue, a plané là avec la première lumière et alors les deux objets ont clignoté vers le bas et ont plané au-dessus des cimes d'arbre pas plus de 50 yards d'elles. Ils étaient en rond et très grands avec deux lumières clignotantes chacune. "je juste n'ai pas su quoi faire de lui", dit un des hommes. "nous juste avons reposé là petrified", avons dit l'autre. "alors le fond de la chose sacrée s'est ouvert et il y avait la lumière la plus lumineuse que j'ai jamais vue, nous nous sommes juste pris et haut-coupé la queue lui hors de là aussi rapidement que nous pourrions." Ils tous les deux ont convenu qu'il était "hors de ce monde." Quelques sceptiques argueront du fait qu'il could've été les nombreuses bières que les hommes ont prises, bien qu'ils les aient jurés a eu seulement "quelques uns." Mais que diriez-vous des autres rapports qui entraient par les douzaines ; d'un pasteur, de deux policiers, de plusieurs hommes d'affaires, d'un ancien technicien de l'Armée de l'Air, et d'une masse d'autre-ce qui au sujet de leurs rapports ? Les personnes du lac island ont vu quelque chose, celle sont pour sûr -- il y a trop de témoins fiables aux sightings qui ont laissé leur marque sur cette petite communauté au Michigan. La plupart des rapports viennent des banlieues noires vertes de chênes et de Brighton, et ont eu lieu en soirées février de 8 et 9, 1978. Plus que les personnes une douzaine ont vu l'UFOs mais les autorités ont tourné une oreille sourde -- comme d'habitude.

http://www.michiganufos.com/1978.htm

ceci ressemble à l'ovni de ezechiel ..voir temps protohistoriques

 

9 fevrier 1979 carthagene espagne en mer

une cinquantaine d'ovni font escorte a un cargo espagnol murcie Espagne un cargo espagnol aurait ete encercle par une cinquantaine d'ovnis pendant pres de 6 heures en mediterannee.le phenomene s'ets produit dans la nuit au large du port de carthagene la tamames a ete entoures par plusieurs objets jaunatres  qui suivaient la route du bateau ?. au debut le radar du cargo ne signalait la presence d'aucun objet mais apre splusieur sminutes l'ecran a commence a enregistrer la presence de nombreux corps indetermine 

9 fevrier 1979 parisien libere

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

  Barrie, ONFebruary 1, 19782/10/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2014&record_id=4702-2014-8724&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p

1http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2015&record_id=4702-2015-8725&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  1978 Oamaru sur la côte de la Nouvelle-Zélande

Cependant, il ya des cas où les "cheveux" sort tout simplement d'un ciel clair. Retour en 1898, le magazine "rivyu uezer mensuel a écrit que les citoyens américains de Montgomery ont vu la chute des« pôles d'une substance ressemblant à des toiles d'araignées. " Filaments ressemblait les fibres fines d'amiante et un peu phosphorescents. A 10 Février, 1978 près de la ville de Oamaru sur la côte de la Nouvelle-Zélande deux heures a diminué fils gluants. Ils ont été "considérablement plus mince que le web", mais néanmoins clairement visible dans la lumière du soleil dans le ciel bleu clair. Alors, c'est quoi? Nous devons reconnaître que l'origine et la destination des fibres de fusion mystérieuse pas réussi à installer et à ce jour. Qui tond pour nous "cheveux d'ange» demeure un mystère.

Впрочем, бывают случаи, когда "волосы" выпадают просто с чистого неба. Еще в 1898 году журнал "Мансли уэзер ривью" писал, что жители американского города Монтгомери видели падение "скоплений субстанции, напоминающей паутину". Нити напоминали тонкие волокна асбеста и слегка фосфоресцировали. А 10 февраля 1978 года близ города Оамару на побережье Новой Зеландии два часа падали липкие нити. Они были "значительно тоньше, нежели паутина", но тем не менее отчетливо видны в лучах солнца на фоне ясного голубого неба. Так что же это такое? Приходится признать, что происхождение и назначение загадочных тающих волокон не удалось установить и по сей день. Кто для нас стрижет "волосы ангела", остается загадкой. http://www.x-libri.ru/elib/smi__780/00000001.htm
 

11 fevrier courcemont sarthe France

un ovni lumineux est apparu dans le ciel de courcemont il avait la forme d'un disque il s'immobilisa quelques instants avant de s'eteindre purement et simplement

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  Oromocto, NBFebruary 19782/12/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2024&record_id=4702-2024-8733&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2023&record_id=4702-2023-8732&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  12 fevrier 1978 LA REOLE (33) 1978 Observé le 12/02/1978 Région Aquitaine Département Gironde Classe C Résumé Observation d'une boule de feu avec trainée de flammes. Description détaillée Le 12 février 1978 vers 19h 30 un témoin voit en direction du Sud -Est une sphère de couleur rouge très vif. Située juste au-dessus de l'horizon cette sphère descent progressivement vers le sol puis disparaît en lassant une trainée de flammes. L'observation a duré une minute et demie environ. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce phénomène pour lequel nous manquons d'informations. Compte-rendu de l'enquête Aucun.http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/aqu/etude_1978-02-00482.html  
  Prince George, BC2/12/19782/13/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2022&record_id=4702-2022-8731&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  12 fevrier 1978 argentine

Extraterrestrial recherchées par la police argentine!. Il ya des témoins de sa présence et de laisser une profonde empreinte dans la banlieue de Buenos Aires. Argentine février 11 Sud Carolina (Sig). Le flic est une ville 834 kilomètres de NBC aujourd'hui Buens début d'une investigcion sur la présence d'un étranger qui quitte traces dans les environs de la ville. Quatre pêcheurs de loisir sont plaints la semaine dernière d'avoir vu un OVNI d'avoir quitté un "être" damino à eux et la police a découvert saludo.investigadores "empreintes producideas par quelqu'un pour quelque chose de grand peuple" lie chacune des treintscentimetros long par 17 de large, qui a décidé de l'enquête. Le pescariores a vu la apariccion le vendredi 3 eb barrage de la Floride, travaille selon le témoignage d'un navire exttrane sous la forme d'une assiette creuse et investi environ vingt mètres de diamètre qui ont émergé de imlproviso à basse altitude par encoima de embelse. L'OVNI descendre à une très forte lumière est dertuvo dans l'air et chute sans produire un seul bruit d'environ 25 mètres de la part des pêcheurs. Le apparato noitego à surefo et ceux qui sont restés supsendido environ trois mètres de hauteur. Ensuite, ivre d'un hayon et une diminution d'un escaderilla conformément à une personne ralto ls d'un témoin. Manuel Alvarez employé d'une entreprise avicacion. Le prétendu extraterrestre d'un demi-mètre quatre vingts Vestia un maillage de la nuque jusqu'à Piers argenté "coma avec escarnas transportant un verre et Bell-Fley enfundadas mains dans des mitaines, un équipage de la soucoupe volante approché le groupe des quatre et des Açores enmudecinos pascadores le message d'accueil avec ses deux armes et de retourner au navire que des retombées .. par incredibe avec une vitesse. Un rapport de police a révélé que oy "a été photographié Rodo le secteur et constaté qu'il était sur une base régulière et dans une zone d'environ un mètre et demi d'affichage Restr avec les caractéristiques d'une empreinte sur le terrain. Les empreintes sont irrégulièrement dans un pâturage aplaratados périphérie et un pôle d'elemntos usine desproviato Restez descubierro à terreno.por ulmtima de rapport qui doit être Rock procédé à l'EBI laventamianto indiqué sur le site afin de déterminer si la radioactivité teinien 12 février 1978 le dira crafico

 

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

12 fevrier 1978

extraterrestre buscado por la policia argentina !. hay testigos de su presencia y dejo huellas profundas en los alrededores de buenos aires. San luis argentina 11 febrero (efe) .la policia de est ciudad a 834 kilometros de Buens aires inicio hoy una investigcion sobre la presencia de un extraterrestre que deja huellas en las cercanias de la ciudad. Cuatra pescadores deportivos denunciaron la seman pasada haber visto descender un ovni de cuyo interior salio un "extrano ser" que damino hasta ellos y los saludo.investigadores policiales descubrieron "huellas de pisadas producideas por algo a alguien de grand perso" cada une de treintscentimetros de largo por 17 de ancho lo que decidio la investigacion. Los pescariores vieron la apariccion el viernes 3 eb el dique de la florida ;se traba segun los testimonios de un exttrane nave con la forma de un plato sopera invertido y unos veinte metros de diametro que surgio de imlproviso a poca altura por encoima del embelse. El ovni que descenda una luz muy fuerte se dertuvo en el aire y descendio sin producir un solo ruido a unos 25 metros de los pescadores. El apparato noitego al surefo y aque se mantuyo supsendido a unos tres metros de altura .luego se ebrio una escotille y descendio por una escaderilla una persona segun ralto uno de ls testigos .manuel alvarez empleado de una empresa de avicacion. El supuesto extraterrestre media un metro ochenta vestia una malla desde el cuello hasta los piers de color plateado "coma con escarnas portaba una escafandra de cristal y fleyaba las manos enfundadas en mitones;el tripulante del plato volador se acerco al grupo de los cuatro azorados y enmudecinos pascadores los saludo con sus dos brazos y regreso a la nave que poso des.. partio con una incredibe velocidad. Un informe policial  revelo oy que "fue fotografiado rodo el sector y se pudo constata que en forma regular y en un espacio de alrededor de un metro y medio se visualizen restros con la caracteristicas de una huella en  el terreno. Las huellas tienen forma irregular en una periferio de pastos aplaratados y un centro desproviato de elemntos vegetales quedaoado descubierro al terreno.por ulmtima al informe que se procedio al laventamianto de rocas  ebi

cadas en el lugar para determinar si teinien radioactividad

12 fevrier 1978 dirao el crafico

 

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 

  LUN. 13 FEBBRAIO 1978 SERA MILANO (MI) AQ  
 
LUN. 13 FEBBRAIO 1978 19/h FABRIANO (AN) AQ
 
  Codroy Valley, NFLD[aucune date indiquée]2/13/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2020&record_id=4702-2020-8730&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  St. Prince George, B.C.February 19782/13/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2021&record_id=4702-2021-13536&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
    cendoc envelope 10 1978 13/02/1978 23 rodovia pa17 belem mosqueiro pa rodovia pa17 belem mosqueiro pa 23h40 corpo luminoso amarela avermelhada indefinida 12 cm trajetoria reta sentido noroeste sudeste zig zag baixa -200 km/h ao cortar a rodovia acelerou 500 m estimada 1000 m estimada no ponto mais proximo de sua rota ten vasconcelos 1s q at mt flavio e os civis melio piloto e a meillo eng° civil ao atingir a br 316 4 minutos depois foi observado um cl que moviementava a baixa velocidade pouco acima das arvores aproando o rumo sul
  8 fevrier 1978 pays de galles angleterre

voir aussi le cas de rr3 ecole broad haven l'année avant le 4 fevrier 1977

OVNIS DANS LE PAYS DE GALLES, 1978: L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Nouvelle République, France, le 13 février 1978.

SOUCOUPES VOLANTES A GOGO L'apparition successive de plus de cinquante "soucoupes volantes" au cours des dernières semaines dans le triangle formé par les villes de Swansea, Mid. Wales et Broad Haven commence à inquiéter les Gallois.

Le dernier objet volant non identifié a été aperçu dans cette région par deux témoins considérés comme sérieux, deux directeurs de société, qui ont relaté dimanche leur aventure: "Une énorme machine en forme de cigare, d'au moins six mètres de long, est passée à cent mètres de notre voiture. Elle volait si bas qu'elle aurait heurté un autobus à impériale. Elle ne faisait pas de bruit et semblait prête à s'écraser. Elle a disparu dans un champ".

L'association britannique de recherche sur les objets volants non identifiés prend ces rapports très au sérieux et cherche à éclaircir ce mystère.

http://ww.ufologie.net/press/nouvellerepublique13fev1978f.htm

4 fevier 1978 swansea mid wales et broad haven pays de gales angleterre

l'apparition successive de plus de 50 soucoupes volantes au cour des derniers semaines dans le triangle formes par swansea mid wales et broad haven commence a  inquieter les gallois le dernier ovni a ete paercu dans cette region apr deux temoins consideres comme serieux deux directeurs de societe qui ont relate dimanche leur aventure une enorme machine en forme de cigare d'ua moins six metres de long est apssee a  100 m de notre voiture elle volait si bas qu'elel aurait heurte un autobus a imperiale elle ne faisait pas de bruit et semblait prete a s'ecraser elle disparu dans un champs

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm  

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Nouvelle République, France, le 13 février 1978.

SOUCOUPES VOLANTES A GOGO

L'apparition successive de plus de cinquante "soucoupes volantes" au cours des dernières semaines dans le triangle formé par les villes de Swansea, Mid. Wales et Broad Haven commence à inquiéter les Gallois.

Le dernier objet volant non identifié a été aperçu dans cette région par deux témoins considérés comme sérieux, deux directeurs de société, qui ont relaté dimanche leur aventure: "Une énorme machine en forme de cigare, d'au moins six mètres de long, est passée à cent mètres de notre voiture. Elle volait si bas qu'elle aurait heurté un autobus à impériale. Elle ne faisait pas de bruit et semblait prête à s'écraser. Elle a disparu dans un champ".

L'association britannique de recherche sur les objets volants non identifiés prend ces rapports très au sérieux et cherche à éclaircir ce mystère.

http://ufologie.patrickgross.org/press/nouvellerepublique13fev1978f.htm

 

 
  13 février 1978 05:30 Cantanhede Portugal a vu un objet émettant une couleur orange vif. 18Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 13 Febrero 1978 05:30 Cantanhede Portugal Fue visto un objeto que emitía una luminosidad anaranjada. 18
  14 fevrier 1978 POYA (988) 1978 Observé le 14/02/1978 Région Outre-Mer Département Nouvelle Calédonie Classe C Résumé Observation d'un objet de forme ovale , déplacement rapide rectiligne Description détaillée Le 14 février 2008 et non le 23 février comme le déclareront en premier lieu des témoins, vers 16h plusieurs personnes observent dans le ciel le passage rapide d'un objet ovale et brillant avec une trajecoite rectiligne. Aucun bruit et aucune trainée ne sont remarqués. Aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phéomène pour lequel nous manquons d'informations. Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/out/etude_1978-02-00489.html

 
  Sheho, SK2/14/19782/14/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2027&record_id=4702-2027-8736&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2028&record_id=4702-2028-8737&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2025&record_id=4702-2025-8734&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  14 fevrier 1978 pres de San Justo Argentine

Endroit. Près De la Date De San Justo Argentine : Temps 1978 Février De 14 : la nuit Jorge Daniel Lamazon et Mario Martinez conduisaient des sud de la ville sur l'itinéraire 11 quand ils ont noté une lumière blanche lumineuse approcher leur véhicule, environ 500 mètres de distance. Elle a été soudainement perdue de la vue. Leur véhicule a soudainement calé et en même temps très un grand homme-comme la figure portant un équipement foncé s'est approché à à moins de trois mètres de la voiture. L'être a regardé fixement attentivement les témoins, a alors marché loin disparaissant dans l'obscurité. Source de supplément de HC : Type De Fabio Picasso : C ?

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

Location. Near San Justo Argentina Date: February 14 1978 Time: night Jorge Daniel Lamazon and Mario Martinez were driving south of the city on Route 11 when they noticed a bright white light approaching their vehicle, about 500 meters away. It was suddenly lost from sight. Their vehicle suddenly stalled and at the same time a very large man-like figure wearing a dark outfit approached to within three meters from the car. The being stared intently at the witnesses, then walked away disappearing into the darkness.

HC addendum Source: Fabio Picasso Type: C?

 

    15 fevrier 197 8sonic boom On February 15, 1978, at 7:40 A.M., Ann Schulkins, a 22 year-old accounting clerk, was driving east on W. Maple in West Bloomfield when a brightness off to the right in the sky caught her attention. It appeared to be a bar-shaped craft, fiery reddish orange, with a horizontal gap or beam of white light in the center. The abject glowed sharply and had rather a halo effect. It was fairly large, 2" on a ruler held at arm's length. Ms. Schulkins observed the craft for two minutes before turning off onto another road and losing it be-hind some trees. Through the duration of her sighting, she daims it never moved. Diane Slezak, age 24 and in personnel marketing, was aisy driving on February 19, 1978, at 11:55 P.M., when she sighted two very bright lights in the sky in Rose-ville. She observed them for a couple of minutes, when they then seemed to be¬corne five lights in a straight line. As the car got Gloser, the lights took the form of a "V" and then became feint blue and red blinking ones. Their speed was so great, they disappeared in seconds. Oct nov 1978
  MER. 15 FEBBRAIO 1978 06.53/h LAGO MAGGIORE VERSO BAVENO (VB) AQ  
  15 fevrier 1979 messina italie

15/02/1978 L'EXTRATERRESTRE E' PAPPAGALLO, MESSINESE FINISCE IN GALERA AUTORE MESSINA GIUSEPPE messina Giornale di Sicilia (Il)

P ROGETTO 1978/ADRIATICO

Auspichiamo la collaborazione dei ricercatori per portare a compimento questo, senz'altro incompleto, catalogo. Si ringrazia Giuseppe Verdi per la collaborazione nella stesura del database. info@ufodatanet.org cabassi@ufodatanet.org

 
8 15 février 1978  CANADA, près de Montréal
Durant la nuit l'adolescente de 15 ans est brusquement réveillée et s'assied dans son lit. De la fenêtre de sa chambre parvient une forte clarté et elle se sent incapable de bouger. Très près du sol dans le jardin, un étrange appareil lumineux en forme de dôme stationne au-dessus de la neige, immobile. A la base et à son sommet pulsent des lumières colorées.
- Tu vas te lever et venir nous rejoindre...
- Non ! Ce cri muet elle le hurla mentalement et, une idée, une argumentation fort étonnante la poussa à formuler cette pensée:
- Non, je ne viendrai pas car je suis matérialiste, très attachée aux joies banales de la vie. Vous, vous êtes évolués spirituellement et fort éloignés de mes préoccupations. Laissez-moi, la spiritualité ne m'intéresse pas. (...) Après un temps difficile à évaluer - plus d'une heure sans doute - la paralysie cessa et l'engin, avec lenteur, se souleva. Affolée la jeune fille courut réveiller ses parents. Ceux-ci, par la fenêtre, purent voir sans erreur possible le vaisseau qui maintenant à plusieurs mètres du sol, s'éloignait avec ses lumières pulsantes polychromes. (...) (Jimmy GUIEU: "Nos maîtres les extraterrestres" - Presses de la Cité 1992, p. 35 à 38)
http://users.skynet.be/sky84985/chron22.html
 

 

 

15 fevrier sauzet lot France

a sauszet un agriculteur rapporta avoir vu un objet volant tres lumineux qui lancait des etincells l'engin sur lesquel le temoin crut discerner des hublots laissait derriee lui une trainee d'une dizaine de metres de elongueur.

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

15 fevrier 1978 villeneuve du pareage ariege France

un automobiliste qui circulait dans la commune de villeneuve du pareage observa un ovni durant plusieurs mnutes l'objet etait constitude d'une boule de feu lachant derriere elle unj jet d'etincelles d'une dizaine d emetres un peu plus loin trois petites psheres suivaient

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  15 février 1978

Explosion aérienne encore non identifiée.

http://www.rr0.org/1978.html

 
  Mi-Février, 1978 Nelagoney, Oklahoma. usa

, soir. Nelagoney, en Oklahoma. Une femme de conduire sur une route de campagne a vu ce qu'elle croyait être une étoile jusqu'à ce qu'elle propose. Ensuite, il a volé en arrière et adopté en silence sur sa voiture. Il est en forme de boomerang et émis bleu-blanc étincelles. Il a quatre petits feux à l'avant, clignotant dans l'ordre. Ensuite, il accéléré loin.http://www.mufon.com/bob_pratt/triangles.html

 

Mid February, 1978, evening. Nelagoney, Oklahoma. A woman driving on a back road saw what she thought was a star until it moved. Then it flew backwards and passed silently over her car. It was boomerang-shaped and emitted bluish-white sparks. It had four small lights on the front, flashing in sequence. Then it sped away.
 

mi fevrier 1978 carcassonne aude

un pilote du dentre de formation aeronautique de carcassonne effectuait un voil de nuit lorsqu'il apercut une boul eorangee qui evoluait en lachant une trainee de couleur verte. D'autres temloins au sol rapporterent la meme obseravtion

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  16 fevrier 1978 MONT LOUIS (66) 1978 Observé le 16/02/1978 Région Languedoc Roussillon Département Pyrénées-Orientales Classe D Résumé Observation de deux objets se déplaçant à très grande vitesse. Description détaillée Le 16 février à 6h 40 un automobiliste aperçoit durant une minute une boule brillante de couleur orangé en stationnaire au-dessus de la vallée mais en-dessous des sommets des montagnes. L'objet se déplace ensuite à très grande vitesse en évitant les montagnes et sans bruit dans une direction Nord-Nord-Est. Une trainée lumineuse est visible dans son sillage et le témoin observe alors un second objet ovoïde de couleur mat qui suit le premeir objet à une trentaine de mètres. Aucun autre témoignage n'a été recueilli sur ce phénomène qui reste inexpliqué. Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/lan/etude_1978-02-00485.html

  Reserve Mines, NS2/17/19782/17/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2031&record_id=4702-2031-8740&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2032&record_id=4702-2032-8741&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4703&page_id_nbr=2082&record_id=4703-2082-8788&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4703&page_id_nbr=2081&record_id=4703-2081-8787&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  Drayton Valley, AB2/17/19782/28/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2029&record_id=4702-2029-8738&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2030&record_id=4702-2030-8739&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  17 fevrier 1978 Cocula Mexique

02h00A Trois professeurs, M. Moreno, M. Aguilar et M. Coronado étaient sur leur chemin de nouveau à la ville d'un dîner en retard, quand ils ont noté les flashes lumineux de la lumière de vert, rouge et blanche venant d'une colline voisine. Ils ont arrêté leur véhicule et sont sortis pour obtenir un meilleur regard. Ils ont marché vers les lumières, qui ont semblé être à environ 300 mètres de parties. La lumière a semblé obscurcir plus ils lui sont devenus étroits. Quand ils étaient à environ 20 mètres de la lumière, ils ont noté que c'était maintenant un objet formé par oeuf opaque, environ 15 mètres de longueur. Elle a semblé avoir trois antennes comme des saillies sur le dessus. Elle a maintenant dégagé blanc chaud fluorescent. Curieux les trois hommes ont approché l'objet encore autre et ont commencé à l'entourer. Soudainement, un des hommes a noté quelque chose très près de lui et a signalé les autres deux. Ils tous ont alors vu dans un fossé apparent fraîchement creusé un "robot court comme l''humanoid qui a semblé creuser toujours. L'être a semblé porter un équipement argenté convenable serré avec un casque rond. Le petit homme a simplement ignoré le trio et a continué à creuser. A effrayé chacun des trois a couru à travers un champ, est entré dans le véhicule et a conduit loin très à à grande vitesse. Le jour suivant ils sont revenus à l'emplacement et ont trouvé de nombreuses traces au sol, y compris le fossé. Addition de HC # source 3507 : J J Benitez, type de Serpiente de La de EL Arbol y :

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Cocula Mexico
Date: February 17 1978
Time: 0200A
Three teachers, Mr. Moreno, Mr. Aguilar and Mr. Coronado were on their way back to town from a late dinner, when they noticed bright flashes of green, red and white light coming from a nearby hill. They stopped their vehicle and got out to obtain a better look. They walked towards the lights, which appeared to be about 300 meters away. The light seemed to dim the closer they got to it. When they were about 20 meters from the light, they noticed that it was now an opaque egg shaped object, about 15 meters in length. It appeared to have three antennae like protrusions on top. It now gave off a fluorescent white glow. Curious the three men approached the object even further and began to surround it. Suddenly, one of the men noticed something very close to him and signaled the other two. They all then saw in an apparently freshly dug ditch a short "robot like' humanoid that appeared to be still digging. The being seemed to be wearing a tight fitting silvery outfit with a round helmet. The little man simply ignored the trio and kept digging. Frightened all three ran across a field, entered the vehicle and drove away at very high speed. The next day they returned to the site and found numerous ground traces, including the ditch.

HC addition # 3507
Source: J J Benitez, El Arbol y La Serpiente
Type: C
  17 fevrier 1978 lac majeur italie

17/02/1978 OGGETTO VOLANTE SUL LAGO MAGGIORE AUTORE A.C. lago maggiore Stampa (La)

P ROGETTO 1978/ADRIATICO

Auspichiamo la collaborazione dei ricercatori per portare a compimento questo, senz'altro incompleto, catalogo. Si ringrazia Giuseppe Verdi per la collaborazione nella stesura del database. info@ufodatanet.org cabassi@ufodatanet.org

 
    cendoc envelope 10 1978 18/02/1978 24 municipio de colares pa praia do cajueiro municipio de colares pa praia do cajueiro 20h25 corpo luminoso amerala avermelhada emitindo lampejos azulados indefinida 5 cm zig zag no sentido oeste leste supersonica 3000 m estimada 3000 m estimada 1s q at mt flavio e sra fm freitas costa o ovni passou a emitir lampejos apos cruzar a vertical despareceu ao atingir 2/3 da abodaba celeste
 

18 20 fevrier 1978 foret aznalcollar province de seville Espagne

entre le 18 et le 20 fevrier vers 20heures un garde forestier a observe pendant 4 minutes un anneau lumineux qui sest descendu et mont a plusieurs reprises sur le sommet d'un mont situe a un km du temoin.le diametre total du phenomene a ete estime inferieur a celui de la pleine lune.le centre de la "chose" etait sombre sans etre tout a fait noir, et les anneaux qui l'entouraient donnaient l'impression d'un arc en ciel .ils etaient de couleur orangee bleue et verte foncee. On n'a pas entendu de bruit et le phenomene s'est dissipe quand il est descendu sur la colline. Trois jours apres, le temoin est alle sur les lieux chercher des traces et il a trouve un rejeton chene liege ecrase et un cercle autour ou les pierre semblaient avoir ete balayees. Cet incident s'est deroule dans une zone forestiere de 6000 hectares appartenant au gouvernement a quelques 11 km d'aznalcollar province de seville au sud de l'Espagne: enqueteurs joaquin mateos nogales et antonio moya cerpa. Rapport et dessin antonio moya cerpa

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

18 19 fevrier  1978 ales salindres et besseges gard France

des habitants de trois localites ales salindres et besseges obserevrent un objet de forme ovoide duquel se detachait un faisceau lumineux l'engin etait escorte par 7 disques de teinte bleutee bien ranges qui laissaient une trainee lumineuse le tout avancait en silence a une vitesse comparable a celle des avions a reactions

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNI VU ET PHOTOGRAPHIE EN HAUTRE-MARNE, FRANCE, 1977:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Alsace, France, le 19 février 1978.

Quatre jeunes Alsaciens sur la route de Langres, quand soudain, un OVNI...

[Légende photo:] La photo, obtenue après un sérieux agrandissement montre deux OVNIS. En fait il s'agit d'un seul et même phénomène.

A M. Joseph Bohler, alerte septuagénaire domicilié à Urbès, on ne fait pas prendre aisément des vessies pour des lanternes il en a vu d'autres au cours de sa longue carrière d'officier de gendarmerie. M. Bohler est en effet capitaine retraité, mais il n'a pas perdu le goût des enquêtes bien fortes. La dernière lui a réservé des surprises de taille!

Son vieil instinct professionnel lui avait fait flairer une affaire d'OVNI remontant à septembre dernier et dont les jeunes témoins n'avaient trop osé parler jusqu'au moment où M. Bohler a vu plusieurs photos qu'ils avaient prises sur le fait et dont l'auteur n'espérait rien tirer, au point qu'il avait attendu 5 mois avant d'envoyer les films au laboratoire.

Mais les tirages allaient apporter la preuve que Christine Meyer et Clément Meyer les deux 18 ans et sans liens de parenté, domiciliés, 18, rue du Millepertuis et 3, rue des Vosges à Wittenheim ainsi que Bernard Bihr, 21 ans, de Ruelisheim et Daniel Biéchy 22 ans d'Obermorschwihr n'avaient pas rêvé, à 2 h du matin sur le plateau de Langres la nuit du lundi 19 septembre 1977.

Motards passionnés ils revenaient du "Bol d'Or" disputé sur le Circuit Bugatti au Mans... Mais cédons la plume à M. Bohler qui n'a pas perdu la main pour rédiger les déclarations - laissant parler les quatre témoins de l'événement.

"Nous roulions tous les quatre, phares allumés, sur la RN 426... Arrivés à 23 km à l'ouest de Langres, vers Auberive (Haute-Marne) nous avons aperçu au nord de la nationale et à 30° d'altitude environ, une lueur insoutenable à l'oeil. Il s'agissait d'un feu orange incandescent et immobile. Surpris autant que curieux nous nous sommes arrêtés et avons examiné de loin ce foyer insolite. Notre camarade Clément Meyer qui disposait d'un appareil-photo, a eu la présence d'esprit de prendre deux clichés de ce foyer lumineux orange qui nous a fait penser à une soucoupe volante.

Nous sommes restés environ 15 minutes à admirer ce phénomène non sans une certaine appréhension, nous l'avouons volontiers. Puis nous avons quitté les lieux et repris notre route. L'engin lumineux était encore à la même place à ce moment..."

Mère de Christiane, Mme Alfred Meyer a fait développer le film chez M. Di Scala, rue du Maréchal de Lattre à Wittenheim. Ce qui n'était à l'origine qu'un petit point lumineux sans forme sur la pellicule couleur est apparu, après un laborieux travail d'agrandissement, comme une soucoupe volante telle que l'imagination la représente souvent, dans une position légèrement différente sur chacun des clichés.

En somme un objet volant qui aurait été, cette fois, parfaitement identifié pour avoir été vu "de visu" par 4 personnes de bonne foi et saines d'esprit et même photographié par l'une d'entre elles...

Un nouveau dossier à transmettre aux autorités chargées de la surveillance du territoire.

G. Heimburger

http://ufologie.patrickgross.org/press/lalsace19feb1978f.htm

 

  19 fevrier 1978 tokyo japon

Sous Tapen-chasse " ccesich une station de radio ¬ d'extrémité japonais. Avec des rayons rouges, bleus et weirSen dans la libéralisation de ciel de Tokyo sera le schen de aufierplanetari attirer des tracts.

 

,..untertapen-Jagd" ccesich eine japanische Rend¬funkstation. Mit roten, blauen und weirSen Strahlen am Himmel liber Tokio will man die aufierplanetari¬schen Flieger anlocken.

     
  19 février 1978 Aznalcóllar-The Alamo, Sevilla Espagne Un garde venait inspecter leurs ruches remarqué une "étoile" tactile très lumineux verticalement vers le haut d'un lointain colline à 1 km. L'objet est ronde et sombre, avec un diamètre apparent inférieur à celui de la pleine lune, entourée de trois anneaux concentriques d'orange, de vert et de bleu. L'objet est descendu verticalement à 200-300 m. sur la montagne, un geste qui a fait deux fois. A cette dernière occasion le témoin a perdu de vue l'objet. 19Enciclopedia digital “Informe OVNI”. enrique de vicente 19 Febrero 1978 Aznalcóllar-El Álamo, Sevilla España Un guarda forestal que acababa de inspeccionar sus colmenas observó una "estrella" muy brillante que bajaba en vertical hasta tocar la cima de un monte distante 1 km. El objeto era redondo y oscuro, de un diámetro aparente inferior al de la Luna llena, envuelto por tres anillos concéntricos, de colores naranja, azul y verde. El objeto descendió en vertical hasta 200-300 m. sobre el monte, maniobra que hizo dos veces. En esta última ocasión el testigo perdió de vista al objeto. 19
  19 fevrier 1978 ETRECHY (91) 1978 Observé le 19/02/1978 Région Ile-de-France Département Essonne Classe C Résumé Observation d'une lueur suivant la ligne SNCF. Description détaillée Le 19 février 1978 vers 4h 30 deux témoins observent une lueur qui se déplace en suivant la ligne SNCF. Cette lueur de couleur rouge et bleue se déplace très rapidement avant de disparaître. Aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phénomène pour lequel nous manquons d'informations. Compte-rendu de l'enquête Aucun.http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/ile/etude_1978-02-00486.html  
  20 fevrier 1978 san antonio texas usa

A 1978 newspaper article and drawing from the March 1978 UFONS.

The Ozarks Conference continued to expand and Lou kept running it until the last couple of years when due to his health he turned over to the people who had worked with him. I have no doubt that Lou’s open and honest personality had much to do with the success of the Ozark’s Conference. Everyone liked Lou. It was obvious that you were dealing with someone who was both rational and passionate about the subject, who never engaged in self-promotion, fanatical ideas, personal attacks, and some of the other features that unfortunately accompany some of American ufology. He was unique, a great American ufologist who never published a book, gave lectures or appeared on TV, but whose contributions to the field via the Newsclipping Service and the Ozark Conference will be remembered for a long time. All those who knew Lou will miss him greatly.

You can check the 2012 program of the Ozark UFO Conference here.

http://wwwmacsufonews.blogspot.be/2012_01_31_archive.html

 

  Albright, AB2/20/19782/20/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2037&record_id=4702-2037-8746&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
 

flaxcombe

Flaxcomb, SK2/20/19782/21/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2035&record_id=4702-2035-8744&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2034&record_id=4702-2034-8743&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2033&record_id=4702-2033-8742&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 

 

 
 

20 fevrier 1978 haute garonne tarn et garonne l'ariege et l'aude

durannt plusieurs nuits toutes ces regions furent survolees par des ovnis on aprla de boule tantot bleue tantot verte d'objet en forme de triangle et encore d'entonnoirs lumineux

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

21 fevrier 1978 champagne France

plusieurs personnes rapporterent avoir vu un ovni traverser a vive allure le ciel de la region champenoise aureole de bleu l'objet degageait une lumiere blanche tyres intense rappelant celle d'un tube au neon. Parmi ces tmeoins notons la presence du maire d'une communea uboise

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  21 fevrier 1978 charleston new jersey  usa explosion san cause

Deux bruits-il énigmatiques avait sonné comme des explosions en grande ¬ i3er Huhe - ont été entendus le 2 Décembre de habitants de Les partenaires de la tonne de la US Coast City Charles dans le New Jersey. Dans un tel Sto ¬ toire apparente un message de science-fiction sur les explosions étaient spéculations doux et sauvages sur l'origine des bruits est présente ¬: De U, ps était juste sur le bord de la parole: «Mais irgendwel ¬ che secrète servant Ver militaire ¬ recherche n'ont pas été inclus. Nouveau alimentaire a reçu le mi ¬ fitârische variante de plus Gerâuschrnefdungen et par l'écrasement d'un satellite soviétique à propulsion nucléaire à travers le Canada. Maintenant rapporte le magazine scientifique britannique "New Scientist", dari US Verteicli-ministère de la Défense avec véhémence toute sorte de servir expé-riences militaires sur le Kiistenstrei ¬ fen-nier., Au moins offi ¬ essentiel de faire cette version comme une cause de Explosionsgerâusche et tichtphânornene, le plus 2, 22 et 30 Décembre, mais aussi à 5, 12 et 18 Janner vrai ¬

ont été genornmen, exclus. La présomption qui déclarent effets künnten par tiber avion ou par son éclairage naturel Methanbla sen originaire, a été confirmée par quoi que ce soit. La seule chose que les chercheurs afin befaBten de la ne de la Mari US découvert est si loin dari depuis 1729 à plusieurs reprises ces rapports par l'étoile de la Nouvelle-Angleterre gei ...

 

Zwei râtselhafte Gerâusche -es hâtte wie Explosionen in gro¬i3er Hühe geklungen - wurden am 2. Dezember von Einwoh¬nern der US-Küstenstadt Charles¬ton in New Jersey gehôrt. In der wie eine Science-fiction-Sto¬ry anmutenden Meldung über die Explosionen wurden mild-wilde Spekulationen über die Herkunft der Gerâusche ange¬stellt: Von U!,ps war nur am Rande die Rede, "Aber irgendwel¬che geheimen militârischen Ver¬suche wurden nicht ausge¬schlossen. Neue Nahrung erhielt die mi¬fitârische Variante durch weitere Gerâuschrnefdungen und durch den Absturz eines sowjetischen atomgetriebenen Satelliten über Kanada. Jetzt berichtet die englische Wissenschaftszeitschrift „New Scientist", dari das US-Verteicli-gungsministerium vehement jede Art von militârischen Expe-rimenten über dem Kiistenstrei¬fen- abstreitet. Zumindest offi¬ziell ist damit diese Version als Ursache für Explosionsgerâusche und tichtphânornene, die am 2., 22. und 30. Dezember, aber auch am 5,, 12. und 18. Jânner wahr¬

genornmen worden sind, ausge-schlossen. Auch die Vermutung, die Knalleffekte künnten durch tiberschallflugzeuge oder durch natürlich entzündete Methanbla¬sen entstanden sein, wurden bisher durch nichts bestâtigt. Das einzige, was die damit befaBten Forscher der US-Mari¬ne bisher herausfanden, ist, dari seit 1729 immer wieder solche Berichte durch Neuengland gei¬stern ...

 

     
 

21 fevrier les marryrs aude

a 21h15 un restaurateur du village les marryrs vitr de chez lui un rond lumineux se deplacer a hauteur d'arbres deux minutes apres le passage de cette curieuse chose tous les occupants de la maison entendirent un nruit sourd et prolonge

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

21 fevrier montauban tarn et garonne

sur la route nationale 20 pres de montauban de sautomobilistes observerent  un objet volant ayant la forme d'un triangle une partie effilee a l'arriere paraissait incandescente elle brillait d'une couleur rouge orange dans la partie avant bcp plus large scintillait une lumiere verte

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

21 fevrier toulouse haute garonne

a toulouse l'inspecteur des ventes d'un journal regional apercut une grosse boule de lumiere tantot bleue tantot verte brillant au dessus de la ville

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

21 fevrier 1978 pamiers ariege France

a pamiers c'est un surveillant d'usine qui remarqua une forme allongee qui emettait ue vive lueur bleutee et qui se deplacait dans le sesn est ouest

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

21 fevrier 1978 mee sur seine  melun seine et marne France

pres de melun vers 21h le fils du maire de mee sur seine assista au pssage d'une lueur verte clignotante derriere laquelle se dessinait une trainee blanche

 http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  Lincoln Park, MichiganFebruary 21, 197802/21/1978http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/001057-119.01-f.php?&isn_id_nbr=4702&page_id_nbr=2009&record_id=4702-2009-8719&interval=50&&PHPSESSID=7s3gu1hfmo1icf3uviansi35p1

 

 
  21 fevrier 1978 pres de Nettlebed angleterre

22h45 Un automobiliste conduisant par le brouillard épais près de ce village entrait dans un secteur de moins de brouillard dense et arrondissait une courbure quand il a vu deux figures se tenir au milieu de la route. Chacun avait tendu des bras et avait semblé être complètement bandé de leurs têtes vers le bas à leurs jambes, ressemblant de façon ou d'autre à des "mamans." Son épouse a crié et il a fait un écart son véhicule pour les éviter, le brouillard est descendu profondément encore et les deux figures ont été alors perdues de la vue. Addition de HC # source 770 : Oliver Normand, Magazine Vol. 11 # de UFO De Recherche Type 6 : E

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1978.shtml

 

Location. Near Nettlebed England
Date: February 21 1978 Time: 2245
A motorist driving through thick fog near this village was entering an area of less dense fog and was rounding a bend when he saw two figures standing in the middle of the road. Each had outstretched arms and appeared to be completely bandaged from their heads down to their legs, somehow resembling "mummies." His wife screamed and he swerved his vehicle to avoid them, the fog came down thick again and both figures were then lost from view.

HC addition # 770
Source: Norman Oliver, Quest UFO Magazine Vol. 11 # 6
Type: E
    cendoc envelope 10 1978 22/02/1978 25 municipio de colares pa praia do cajueiro municipio de colares pa praia do cajueiro 19h15 corpo luminoso amerala avermelhada indefinida 3 cm ziga zag acelerando constantemente sentido noroeste se media - 500 km/h 2000 m estimada 2000 m estimada na vertical 1s q at mt flavio e sra fm freitas costa ao atingir 2/3 da aboobada o ovni mudou bruscamente 45* a sua proa prosseguindo para leste
  22 février 1978 Loomis, California usa

, 10 h Loomis, Californie (près de Sacramento). Plusieurs résidents et d'une femme de conduire sur une autoroute a rapporté avoir vu des lumières dans le ciel. Un résident a déclaré que le but était de forme triangulaire, avec un point et un grand cône ci-joint. " Il se déplaçait lentement et calmement, faisant un bruit de bourdonnement. Un autre résident et de son fils a vu un objet triangulaire avec deux grandes lumières en vol stationnaire à environ 75 pieds au-dessus de sa maison. Un autre résident a vu un objet stationnaire dans le ciel avec de six à dix "lumineux réel" lumières dans une ligne horizontale. Une femme a vu la conduite de deux grandes maison, des lumières vives, mais sans faisceau d'un phare. Après un journal de publicité de ces observations, plusieurs autres personnes appelées à rendre compte également de voir un objet en forme de deltahttp://www.mufon.com/bob_pratt/triangles.html

 

February 22, 1978, 10 p.m. Loomis, California (near Sacramento). Several residents and a woman driving on an interstate highway reported seeing lights in the sky. One resident said the object was triangular in shape "with one point taller and a cone attached." It moved slowly and quietly, making a humming noise. Another resident and her son saw a triangular object with two large bright lights hovering about 75 feet over her house. Still another resident saw a stationary object in the sky with six to ten "real bright" lights in a horizontal row. A woman driving home saw two large, bright lights, but with no beam like a headlight. After a newspaper publicized these sightings, several more people called to report also seeing a delta-shaped object.
 

22 fevrier 1978 promenade du paillon nice France

ovni nos lecteurs nous ecrivent. A la suite des temoignages que nous avons publies relatifs a des apparitions d'ovnis dansd le ciel de la cote d'azur nous avons fait etat de deux lettres de nos lecteurs qui ont confirme le phenomene. Cette publication a amene d'autres personnes a nous faire part de leurs observations. C'est ainsi que le 28 fevrier m et mme andre piccon demeurant "les flamants" 82 chemin de l'olivet au cannet rocheville nous acriven t; sauite a votre article paru  dans nice matin le 25 fevriere concernant le temoignage d'un monsieur ayant apercu un ovni dans le ciel d'entrevaux je viens vous relater le phenomene dont nous avons ete temoins. Le mercredi 22 fevrier entre 18h45 et 19h comme nous nous promenions sur la promenade du paillon nous avons vu dans le ciel le meme phenomene que biarichi: une petite boule bleue qui est apparue suivie d'une trainee blanche cela a dure quelques secondes.nous avons pense a une etoile filante et nous avons meme fait un vœu. C'est en lisant votre article que nous avons fait un rapprochement avcec d'autres osberavtions. Une boule bleu vert.

13 mars 1978 nice matin

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

22 fevrier 1978 entrevaux alpes maritime

un automlobiliste se dirigeait vers nice sur la  rn202 lorsuq'il vit a la hauteur d'entrevaux une boule bleuee suivie d'une trainee blanche qui a basse altitude evoluait a vive allure

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
 

22 fevrier 1978  la colle sur loup France

Un autre temoignae nous parvient de m collart 8 hameau saint lambert eavenue de la liberation a la colle sur loup qui nous ecrit. Ayant lu votre article au sujet des ovni dans nica matin du  25 fevrier je tiens a vous informer que le 22 fevrier vers 19 h a la verticale de la colle sur loup j'ai apercu une boule bleue passant a l'orange puis de nouveau au bleu .lengin se deplacait dans la direction sud ouest a grande vitesse je n'ai percu aucun bruit. Voilà deux temoignages qui vont sans doute interesser ceuxw qui se penchent sur le probleme sdes ovnis ils pourront san doute en tirer des conclusion. Les declarations de mm rmoin et collart seront en tout cas a mettre a l'actif d'un dossier qui interesse depuis pkusieurs annees les techniciens denombreux pays. Pfl

3 mars 1978 nice matin

http://www.les-repas-ufologiques.com/Expo-Guy-Tarade/index.htm

 
  MER. 22 FEBBRAIO 1978 02.00/h MONTE ROSSO ETNEO (CT) AQ  
  23 fevrier 1978 londres angleterre

de nombreux témoins d'un cigare

Londres UF9-Biiro est gestiirmt vo Ineernanten Louon (uni). Même pfloten professionnel et officiers de la Force aérienne sont tinter l'informateur, actuellement de Londres "Daily. Exprimez "décoré" bureau OVNI "avec 13eobachtungsmeldungen sur mysterkise objets volants übersch-wernmen. Les descriptions sont très différents. Elles vont de "lueur" de ZY "cigare".

Londoner UF9-Biiro wird vo Ineernanten gestiirmt LOUON (uni). Sogar Berufs-pfloten und Luftwaffenoffiziere sind tinter den Informanten, die derzeit das von der Londoner Tageszeitung „Daily. Express" eingerichtete „UFO-Büro" mit 13eobachtungsmeldungen über mysterkise fliegende Objekte übersch-wernmen. Die Beschreibun-gen sind sehr unterschiedlich. Sie reichen von „Lichtschein" bis zy „Zigarre".

 

     
  23 fevrier 1978 italie

23/02/1978 "PALLA DI FUOCO" SUI MONTI ROSSI Sicilia (La)

P ROGETTO 1978/ADRIATICO

Auspichiamo la collaborazione dei ricercatori per portare a compimento questo, senz'altro incompleto, catalogo. Si ringrazia Giuseppe Verdi per la collaborazione nella stesura del database. info@ufodatanet.org cabassi@ufodatanet.org