1600-1699

1 En 1600, Bonaventura Salimbeni (1567-1613), a peint ce tableau baptisé "La Glorification de l'Eucharistie" visible à San Pietro dans l'église de San Lorenzo. On peut y voir l'Esprit Saint représenté sous la forme d'une sphère munie de 2 antennes.

Explication : Dieu et Jésus posent leur sceptre sur le globe de la création sur lequel figure le Soleil et la Lune ( ce qui ressemble à un objectif, en bas et à droite ).
Site de M. Diego Cuoghi

 

  1600 texel hollande

Deux siècles après, la chronique rapporte encore qu'un autre homme marin fut capturé dans le Texel. Tout le peuple d'Amsterdam l'admira. Mais l'homme, privé de son élément naturel, ne survécut que trois jours à sa captivité.

 

 
  1602 chine

Trois ans de Wanli (1602), à l'automne, «d'étoile, comme les œufs, la lumière diffusée en fonction de ces deux derniers avec une petite étoile, vol complexes tissées Prix de taille." ("Empereur Qianlong des Qing à Tongling County")

http://www.ufo.org.tw/?pn=view&id=ut989qrtrd56

萬曆三十年(1602年)秋,「夜有星如卵,光散照地,後隨小星二,復有大小二星飛行梭織。」(《清乾隆·安徽銅陵縣志》)
2 13 février 1606 France
C'est une " colonne de feu " qui est observée encore dans le sud-est de la France.
1606, 13 février
FRANCE, sud-est
C'est une "colonne de feu" qui est observée encore dans le sud-est de la France. (M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni: le premier dossier complet..." éd. Alain LEFEUVRE 1979, p. 35)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
3 mai 1606 Kyoto - Japon
Des boules de feu avaient survolé en permanence la ville de Kyoto et un soir une roue rouge était même venue tournoyer et planer au-dessus du château de Nijo.
mai : Au Japon, on ne cesse d'observer des boules de feu au-dessus de Kyoto et, une nuit, de nombreux samouraïs remarquent qu'une boule de feu semblable à une roue rouge tournoie et plane au-dessus du château de Nijo. Le lendemain matin, la ville n'est que rumeurs et les gens murmurent : Ce doit être un présage [Vallée 1969]. 1606, mai
JAPON, Kyoto
Des boules de feu avaient survolé en permanence la ville de Kyoto et un soir une roue rouge était même venue tournoyer et planer au-dessus du château de Nijo. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.86)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
4 à partir du 1 août 1608 Cannes, Gênes, Marseille, Nice

[Discours des terribles et espouvantables signes apparus sur la mer de Gennes, Pierre Ménier] 1608, à partir du 1 août
MEDITERRANEE: Cannes, Gênes, Marseille, Nice
"Sur la mer de Gennes s'est veu les plus horribles signes que de mémoire d'hommes ait esté parlé, ni escrit! Les uns estoient en figures humaines ayant des bras qui sembloient estre couverts d'escailles et tenoient un chacune de leur main deux horribles serpents volants, qui leur entortilloient les bras, et ne paroissaient que depuis le nombril, en haut hors de la mer et jettoient des cris si horribles que c'estoit chose espouvantable, et parfois se plongeoyent dans la mer puis ressortoyent en d'autres endroits long de là, hurloyant des cris si espouvantables que plusieurs en ont esté malades de la peur qu'ils ont eu, ils en voyoient qui sembloient estre en figures de femmes. D'autres avoient le corps comme humain, tout couvert d'escailles, mais la teste estoit en forme de dragon. Depuis le premier jour dudict mois, ils ont esté ordinairement veus au grand estonnement de tous les Genevois. La seigneurerie fit tirer quelques coups de canons pour tascher de les faire oster de ce lieu. Il leur fut tiré quelques 800 coups de canon, mais en vain, car ils ne s'en étonnèrent nullement. Les églises s'assemblèrent et allant au vray remède firent force processions, commandèrent le jeusne, les bons pères Capucins ordonnèrent les 40 heures pour tascher d'appaiser l'ire de Dieu, avec leur remède salutaire. Le quinzième jour d'aoust apparurent sur la dite mer du port de Gennes trois carrosses traînant chacun par six figures toutes en feu en semblance de dragon. Et marchoient les dictes carrosses traînés par les dictes signes qui avoient toujours leurs serpents en continuant leurs cris espouventables et s'approchoient assez de Gennes, tellement que les spectateurs du moins la plus grande part, estonnez s'enfuirent craignant les effets d'un tel prodige.
Mais comme ils eurent faict la virevoltée par trois fois le long du port après qu'ils eurent jeté des cris si puissants de bruict qu'ils faisoient retentir les montagnes des environs, ils se perdirent dedans la dicte mer et depuis, l'on n'en a veu ny sceu aucune nouvelle. Cecy apporte grand dommage à plusieurs citoyens de Gennes, les uns qui sont morts de peur comme entre autres le fils de sieur Gasparino de Loro et aussi le frère du Signor Anthonio Bagatello, plusieurs femmes aussi on esté affligées et en ont eu telle frayeurs qu'elles en sont mortes... Du depuis le long de la mer de Nice et tout le costé de la Provence, tant du costé de la marine que du plain s'est trouvé avoir veu pleuvoir du sang naturel qui couroit et taschoit de rougir les feuilles et fruits des arbres. A Toulon la plupart des maisons sur le couvert estoient taschées dudit sang, le pavé de l'église parrochiale du dicte lieu à la sortie de la Messe, fut veu picer le cornet de vrai sang et naturel. Le 18e dudit moys il pleut du sang en telle abondance qui couloit le long des rues et sembloit qu'ils eussent égorgé une infinité de personnes à Riliane.
A Lambex, le 20e dudict moys en présence de tout le peuple fut veu en pluye de sang tellement que nul ne sortoit alors des maisons que incontinents ne fussent taschez dudict sang qui distilloit du couvert des toits, ou bien de celuy qui tomboyt de la prime pluye. Bref, le long de la marine depuis Nice jusqu'à Marseille a pleu sang en divers jours... Austres choses dignes de mémoire arrivées presque en même temps, en la ville de l'Isle de Martègue, le 22e jour dudict mois apparurent deux hommes en l'air aiant chacun en main des armes et boucliers qu'ils se battoient en telle sorte qu'ils estonnoyent les spectateurs et après s'estre longuement battus se reposoyent pour un certain temps, puis retournoyent en batterie et leur combat tenoit deux heures. Le 27e dudit moys, ils combattirent à pied et se chamaillèrent de telle sorte qu'ils sembloyent des forgerons qui battoient sur l'enclume. Le lendemain ils se trouvèrent estre à cheval et faisoyant de telle sorte que l'on eust dit pour certains que chacun d'eux estoit emparé d'un boulevert ou forteresse et après avoir fait assez bonne mine l'un contre l'autre il se fit bruit comme quelques tirées de canon. Le bruict estoit si effroyable qu'il sembloit aux auditeurs estre la fin du monde, puis ayant continué les dicts jours l'espace de sept heures tout en instant une nue épaisse apparut en l'air et couvrit si obscurément que rien de deux heures ne parut, que des nuées et brouillards noirs, obscurcis, sentant comme le salpêtre, et après que l'air fut purifié ne fût rien vu de toutes ces chimères lesquelles furent esvanouyes. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.87-88)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html

1. Location. Baie des Anges, Nice, France Date: August 5 1608 Time: evening Three luminous craft visited the sky over the location much to the dismay of its citizens. They watched the objects race errantly about for some time, when they suddenly stopped and hovered a few feet above the water. The craft were long, oval in shape and flattened along their lengths, each with a “strange mast” sitting on top of them. The bay waters began to froth underneath them, giving off a dense orange vapor, accompanied by a loud, unpleasant noise. From one of the craft two vaguely human looking beings appeared. They were described as being dressed in red clothes covered with silvery scales, with huge heads and luminous eyes. The two creatures, holding cables or tubes attached to the craft, jumped into the water and moved about their ship for around two hours. When they returned inside the object, all three left at a high rate of speed, leaving the terrified residents of Nice wondering at what this omen from God could possibly mean.

HC addendum Source: www.subversiveelement.com/UfoNiceFrance.html Type: B

 

. Localisation. Baie des Anges, Nice, France Date: 5 Août 1608 Heure: soir Trois engin lumineux visité le ciel au-dessus de l'emplacement à la grande consternation de ses citoyens. Ils ont observé les objets course errantly pendant quelque temps, quand ils ont soudainement arrêté et a plané quelques pieds au-dessus de l'eau. Les engins étaient de long, de forme ovale et aplati sur toute leur longueur, chacune avec une "étrange mât" assis sur le dessus d'eux. Les eaux de la baie ont commencé à mousser sous eux, dégageant une vapeur d'orange dense, accompagné d'un bruit fort désagréable. De l'un des bateaux deux êtres regard vaguement humains sont apparus. Ils ont été décrits comme étant habillé dans des vêtements rouges couvertes de squames argentées, avec d'énormes têtes et les yeux lumineux. Les deux créatures, soutenir des câbles ou des tubes attachés à l'artisanat, a sauté dans l'eau et déplacés sur leur bateau pendant environ deux heures. Quand ils sont revenus à l'intérieur de l'objet, tous les trois à gauche à une vitesse élevée, laissant les habitants terrifiés de Nice se demandant ce que cela présage de Dieu pourrait signifier.

HC Source: www.subversiveelement.com / UfoNiceFrance.html Type: B

 

albert rosales

 

APPARITION D'OVNI

Au crépuscule du 5 aout 1608, les niçois voient apparaître dans le ciel, trois masses lumineuses se déplaçant à grande vitesse. Les engins s'arrêtent au dessus de la forteresse. Ils descendent à 1 m de la surface de la mer, à faible vitesse. Les habitants peuvent examiner en détails les trois engins.

LES ENGINS

Se mantenant proche de l'eau les trois masses provoquent une sorte de bouillonnement de l'eau avec dégagement d'une vapeur ocre-orangée, dans un bruit infernal. De l'un des engins surgit un être, puis deux......

 

LES ETRES

Ces deux personnages plongent dans l'eau jusqu'aux hanches. Leurs bras maintiennent à la verticale deux tubes raccordés à la ceinture. Pendant deux heures les engins les engins restent pratiquement en cette position. Puis les êtres embarquent vers 22 h, les engins partent vers l'Est, dans un bruit infernal, et disparaissent en quelques secondes.

DE NOUVEAU A GENES

Au matin du 22 août, les trois engins se présentent à Gênes. Informé des évènnement suvenus à Nice 17 jours auparant, il déclanchent un violent tir d'artillerie sur les trois vaisseaux. 800 boulets sont ainsi tirés, sans que les engins ne subissent de dommage. Après une heure d'évolution au dessus des flot, un engin se détache du groupe et fonce sur la ville à une vitesse vertigineuse.

PANIQUE

Une folle panique s'empare alors de la population, et l'on relève plusieurs morts et blessés après le passage de l'engin à la suite de piétinement, émotions ou radiations émises par le vaisseau. Les trois vaisseaux se regroupent ensuite et disparaissent vers l'Est à une vitesse vertigineuse.

 

A MARTIGUES

Le 25 août 1608, dans le ciel de Martigues apparait un vaisseau spatial qui évolue durant une 1 h 30 au dessus de l'aglomération. Deux êtres sortent du vaisseau, évoluant autour de l'engin et semblant se livrer à un duel en plein ciel. Ce sera la dernière manifestation relaté par cet écrit dans la région Méditerranéenne.

PLUIE ROUGE

Une semaine plus tard, d'abondantes pluies rouge comme le sang tombent dans la région. Les habitants pensent qu'il s'agit de sang, et qu'ils ont à faire à une vengeance divine, à la suite des èvennements de Martigues, Nice ou Gènes !.....

 

http://www.les-repas-ufologiques.com/L'histoire%20des%20soucoupes%20volantes%20en%20photos.htm

 

  22 aout 1608 Gênes, Italie

2. Localisation. Gênes, Italie Date: 22 Août 1608 Heure: inconnue Les habitants auraient vu une créature bizarre émergeant du droit de la mer au large des côtes. Il a été décrit comme une figure en forme humaine recouvert d'écailles et avec ce qui semblait être «serpents» saillantes de ses mains. Canon feu a été dirigé vers la créature sans effet apparent. Vers la même époque au large de la côte de Nice à la France pêcheurs ont vu un objet qui descendait vers la mer, une substance ressemblant à du sang a été vu tomber de l'objet. D'autres ont vu trois "bateaux" se déplaçant à grande vitesse au-dessus de la ville. Les trois bateaux s'approchent alors de la forteresse locale et descendent à l'eau provoquant une grande ébullition de la mer et émettant ocre-rouge vapeur. A la grande stupeur de ceux qui étaient présents, deux êtres humanoïdes, avec de grandes têtes et de grands yeux lumineux en costumes de combinaisons rouges et squameuses sortent des vaisseaux. Ces humanoïdes ont semblé être connectés à leurs navires par de longs tubes. Les humanoïdes ont passé plusieurs heures impliquées dans le travail "étrange" autour de leurs navires. Pendant ce temps, les soldats dans le canon à tir forteresse aux intrus sans effet apparent.

HC Source: CUN Gênes, outre Jean Pierre Petit France Type: E & B

albert rosales

2. Location. Genoa, Italy Date: August 22 1608 Time: unknown Locals reportedly saw a bizarre creature emerging from sea right off the coast. It was described as a human shaped figure covered in scales and with what appeared to be “snakes” protruding from its hands. Canon fire was directed towards the creature without any apparent effect. Around the same time off the coast of Nice in France fishermen saw an object that descended towards the sea, a blood-like substance was seen to drop from the object. Others saw three “vessels” moving at high speed above the city. The three vessels then approach the local fortress and descend to the water causing a great boiling of the sea and emitting ochre-red vapor. To the great stupor of those present, two humanoid beings, with large heads and large luminous eyes dressed in red scaly combination outfits emerge from the vessels. These humanoids appeared to be connected to their vessels by long tubes. The humanoids spent several hours involved in “strange” work around their vessels. Meanwhile soldiers in the fortress shot cannon at the intruders without any apparent effect.

HC addendum Source: CUN Genoa, Also Jean Pierre Petit France Type: E & B

 

  25 aout 1608 Martigues, marseilles france

Localisation. Près de Marseille, France Date: le 25 Août 1608 Heure: soir Trois jours plus tard, un seul navire est apparu près de Marseille dans le village de pêcheurs de Martigues, et de nouveau affiché les mêmes manœuvres de vol erratique qui avaient été affichées sur Nice. Il s'est arrêté dans les airs et deux êtres est sorti, apparaissant à s'engager dans un duel aérien d'une certaine sorte. La semaine suivante, il y avait une forte chute de pluie rouge, et dans les mois qui suivent églises étaient remplies de fidèles implorant quelque sort funeste qui était sur ​​le point de s'abattre sur eux. Bien que les comptes de ces événements sont parfois de façon ambiguë, il est remarquable que tant de gens dans trois endroits distincts auraient pu imaginer de tels phénomènes étranges à un moment où aucun des machines volantes existent.

HC Source: http://www.subversiveelement.com/UfoNiceFrance.html Type: B?

albert rosales

Location. Near Marseilles, France Date: August 25 1608 Time: evening Three days later, a single vessel appeared near Marseilles over the fishing village of Martigues, and again displayed the same erratic flight maneuvers that had been displayed over Nice. It stopped in midair and two beings got out, appearing to engage in an aerial duel of some kind. The following week there was a heavy fall of red rain, and in the months after churches were packed with worshipers begging to be spared whatever disastrous fate that was about to befall them. While accounts of these events are sometimes ambiguously worded, it is remarkable that so many people in three separate locations could have imagined such strange occurrences at a time when no flying machines existed.

HC addendum Source: http://www.subversiveelement.com/UfoNiceFrance.html Type: B?

 

5 4 mars 1614 Kinki - Japon
On y observa le passage d'un objet carré.
1614, 4 mars
JAPON, Kinki
On y observa le passage d'un objet carré. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.89)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
6 1619 Fluelen ( Uri ) - Suisse

Herr Christophorus Schere, préfet du canton d'Uri vit près de Fluelen, le long du lac d'Uri, un objet volant long et brillant. (Henry DURRANT: "Le livre noir des S.V." - Laffont 1970, p. 61) En 1619, à Flüelen, un énorme objet allongé et de couleur de feu est vu près d'un lac par le professeur Christopher Scherer, préfêt du canton d'Uri: "M'étant attardé sur le balcon pour admirer la pureté du firmament, je vis un brillant dragon de feu sortir de l'une des cavernes du mont Pilate et se diriger rapidement vers Flüelen à l'autre extrémité du lac. Il était énorme, sa queue longue et son cou tendu...Il laissait derrière lui, en volant, de nombreuses étincelles...Je crus d'abord voir un météore, puis, en regardant plus attentivement, je fus convaincu par son vol...que je voyais un véritable dragon." (Les Soucoupes chez Heidi, cfr GREPI, 1997)

http://www.waterufo.net/item.php?id=859

 
7 1 février 1620 Quimper-Corentin  - France

Entre 19 et 20 heures la foudre tomba sur la pyramide revêtue de plomb sur le toit de la cathédrale. Elle prit feu, explosa et s'écrasa au sol dans un bruit terrifiant. Les gens venus virent alors dans les flammes et la fumée un démon de couleur tantôt verte, tantôt bleue, qui faisait de son mieux pour attiser le feu... (Jacques VALLEE: "Chroniques des apparitions E.T." - DENOEL 1972 - coll. J'AI LU - p. 95, 96)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html

1. Localisation. Quimper-Corentin, France Date: 1 Février 1620 Temps: 1930 La cathédrale locale avait sur ​​son toit une pyramide recouverte de plomb, à la date ci-dessus entre 1930 et 2000, le tonnerre tomba sur la pyramide, et il a pris feu, a explosé, et tomba avec un bruit formidable. Les gens se sont précipités à la cathédrale de tous les coins de la ville et ont vu dans le milieu de l'éclairage et de la fumée, un «démon» de couleur verte, avec une longue queue verte, faisant de son mieux pour entretenir le feu. Ce compte, qui a été publié à Paris, est complétée par une version plus complète imprimée à Rennes. Cette dernière version ajoute que le démon était clairement visible par tous, à l'intérieur du feu, tantôt verte, tantôt bleue et jaune. Les autorités ont jeté dans le feu de cheminée, une quantité d'Agni Dei, près de cent cinquante seaux d'eau, et quarante ou cinquante wagons de fumier --- en vain. Le démon était toujours là, et le feu a gardé heureusement combustion. Quelque chose de radical devait être fait, une hostie consacrée est placée à l'intérieur d'une miche de pain et jeté dans les flammes, puis l'eau bénite a été mélangé avec de mile donnée par une infirmière de conduite au-dessus de tout reproche et la diffusion sur le démon et la pyramide de brûlure. Ce que le visiteur ne pouvait pas se tenir debout, il siffla d'une façon la plus horrible et s'envola.

HC Source: Jacques Vallée, "Passport to Magonia" Type: E? Commentaires: Très tôt rapport décrivant une entité vert ou humanoïde.

albert rosales

1. Location. Quimper-Corentin, France Date: February 1 1620 Time: 1930 The local cathedral had on its roof a pyramid covered with lead, on the above date between 1930 and 2000 thunder fell on that pyramid, and it caught fire, exploded, and fell down with a stupendous noise. People rushed to the cathedral from all parts of the town and saw in the midst of the lighting and smoke, a “demon” of a green color, with a long green tail, doing his best to keep the fire going. This account, which was published in Paris, is supplemented by a more complete version printed in Rennes. This latter version adds that the demon was seen clearly by all, inside the fire, sometimes green, sometimes blue and yellow. The authorities threw into the roaring fire a quantity of Agni Dei, close to one hundred and fifty buckets of water, and forty or fifty carloads of manure---to no avail. The demon was still there, and the fire kept happily burning. Something drastic had to be done, a consecrated host was placed inside a loaf of bread and thrown into the flames, and then blessed water was mixed with mile given by a nurse of above-reproach conduct and spread over the demon and the burning pyramid. This the visitor could not stand, he whistled in a most horrible fashion and flew away.

HC addendum Source: Jacques Vallee, “Passport to Magonia” Type: E? Comments: Very early report describing a green entity or humanoid.

 
8 1620 Genève - Suisse ( dimanche des Rameaux )

Une autre brochure parue en 1620 intitulée: "Effroyable bataille aperçue sur la ville de Genesvre le dimanche des Rameaux dernier..." raconte :"On a veu deux soleils, l'un rouge et l'autre jaune qui se sont entreheurtez...Un peu après est apparue une nuée longuette comme un bras, venant du costé du soleil, laquelle s'est arrestée près dudict Soleil, de cette nuée est sorty un grand nombre de gens habillé de noir, et armez comme gens de guerre... et puis voilà qu'arrivent des nuées jaunes comme du safran, desquelles nuées sont sorties des réverbérations ressemblant à des grands chapeaux haults et larges et s'est monstré toute la terre jaune et sanglante... Le soleil se dédoubla et tout se termina en une pluie de sang. (Les Soucoupes chez Heidi, cfr GREPI, 1997)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1621 chine

Ming Chronicle": "Apocalypse Tianqi empereur première année (1621) Février Nianer jour, Liaoyang et pendant plusieurs jours, mais aussi sur halo croix, il n'y a donc Joel, Bai mortelle."

http://www.ufo.org.tw/?pn=view&id=ut989qrtrd56

《明通鑑》:「明熹宗天啟元年(1621年)二月廿二日,遼陽有數日並出,又日交暈,左右有珥,白虹彌天。」

[編輯] 清朝

 

9 28 juillet  Genève - Suisse
La présence d'une croix dans le ciel de Genève est encore signalée le 28 juillet 1621, croix qui jetait des flammes comme pour embraser la ville et ses alentours. (Les Soucoupes chez Heidi, cfr GREPI, 1997)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
11 12 septembre 1621, en France, les Parisiens assistent à une sorte de combat aérien entre des boules et des lances volantes. Un mois plus tard, une intense activité aérienne a lieu dans le sud-est, à Lyon, Nîmes et Montpellier, avec notamment la présence d'une "grande et lumineuse Estoille" aux déplacements non naturels. 1621, 12 septembre
FRANCE, Paris et Saint-Denis
"Diverses petites nuées blanches apparurent lesquelles comme par escadrons, séparées les unes des autres, venoient par après à donner l'une dans l'autre d'une célébrité prodigieuse, après quoy disparoissants, d'autres se présentoient et aux approches envoyoient comme formes et manières de lances et de flèches les unes contre les autres de mesme que des escadrons qui viennent furieusement au choc et après s'estre quelque peu combattus, se perdoient et ne paroissoient plus..." écrit Pierre de l'Estoile. Tandis que Jacques Thevenyn, notaire décrit: "La nuit de dimanche douzième de septembre entre le lundi treizième, combien que fussions sans Lune, neaulmoings elle fut fort claire et se voyoit en l'air des cygnes de moy. Environ les dix heures du soir je vis, estant à nostre porte, au ciel comme trois longs chemins blancs, l'un plus petit que les autres et se mouvoient. J'estimois que ce fust du vent mais je ne sçay que c'estoit et sur ce, je vis comme une couronne qui n'estoit du tout closé du costé de la Porte Sainct Anthoine et l'estoit aux environs, contre laquelle y avoit plusieurs branches qui y venoient fondre..." (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.89-90)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
13 12 octobre 1621 Lyon, Nimes, Montpellier - France

"La nuict du 12 octobre dernier, sur les huict heures du soir ou environ, n'ayant pour lors aucune clarté de Lune estant à son dernier cartier, l'air outre nature commença à s'esclaircir du costé du Levant et continuant une heure et demie ou environ, le temps se rendit aussi clair et net qu'il fait aux plus beaux jours de l'Esté, ce qui donna un grand estonnement aux habitants de Lyon. La plus grande partie d'iceux regardant en l'air apperceurent des choses du tout estranges et hors le cours de nature. Sçavoir sur la grande place de Bellecourt virent comme une grande montaigne, sur laquelle estoit la figure d'un Chasteau, duquel sortoient force éclairs qui donnoient de tous costez et perdoient leurs lumières à un instant. Et cette figure de Chasteau se consommoit à mesure que cesdits éclairs en sortoient. Cela sembloit couvrir tout le cartier de la porte du Rosne, de Sainct Michel, la rivière de Saone et donner jusques au faux-bourg de Sainct George. Du costé de la place des Terreaux il fut veu (par plus de quatrecents personnes) en l'air, comme la forme d'un Bataillon de gens d'armes, à cheval, à la teste desquels il y avoit une Estoille fort lumineuse, qui sembloit les conduire, laquelle estoit plus grande et plus claire que celles que l'on voit ordinairement au ciel. Cette estoille comme un second Soleil faisoit dissiper devant elle tous les nuages qui se présentoient de diverses figures et sembloient à voir, vouloir tenir sa clairté, mais estant surmontez par sa grande lumière perdoient entièrement leurs figures et ne paroissoient plus. Toute la ville et lieux circonvoisins furent couverts ceste nuict et autres, ensuivant de divers signes et prodiges, comme lance de feu ardant, qui sembloient venir du costé du faux-bourg de la Guillotière, les quelles s'approchant du Pont du Rosne ne dispersoient et ne paroissoient plus, et cela jusques au lever du jour. Sur la ville de Nismes (...) il se vit à mesme temps cy devant nommé par les habitants de la dicte ville, principallement la nuict du treizième du dit mois environ neuf à dix heures du soir, sur l'Amphitheatre comme un grand Soleil fort resplendissant, lequel estoit entouré d'un nombre d'autres flambeaux lumineux et sembloit vouloir cheminer droit sur la Tour Romaine.. sur laquelle il paroissoit comme des chariots en feu tout entouré d'estoilles fort éclairantes. Il parut aussi d'autres signes tant sur la Capitole que sur le Temple, les quels sembloient couvrir toute la vile, ce qui estonna grandement touts les habitants de la dicte ville et autres lieux circonvoisins. Sur la ville et cité de Montpellier... commença à paroistre sur icelle quantitez de flambeaux ardents en forme de torches de la lumières desquels sortoit nombre comme lances de feu qui alloient de part et d'autre. Cette façon de faire dura depuis les neuf à dix heures de nuit jusques à trois heures du matin que s'apparut une grande et lumineuse estoille avec une longue queue, d'autres petites estoilles, lesquelles sembloient faire dissiper une grosse nuée meslee de diverses esclairs qui la vouloit comme couvrir et empescher sa clarté... " (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.92-93)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1623 rappelons le météore brûlant obsrevé le 17 novembre 1623 au dessu de l'allemagne et de l'autriche (phénomène rapporté par kepler)

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.92-93

 
  12 mai 1624 Gierstedt, Anhalt, Allemagne

1. Localisation. Gierstedt, Anhalt, Allemagne Date: 12 mai 1624 Temps: 2000 De six à huit heures du soir, une multitude d'hommes et de chars a émergé des nuages ​​au-dessus de cette ville en Allemagne.

HC Source: Chris Aubeck, Return to Magonia Type: E?

albert rosales

1. Location. Gierstedt, Anhalt, Germany Date: May 12 1624 Time: 2000 From six to eight o’clock in the evening a multitude of men and chariots emerged from the clouds over this city in Germany.

HC addendum Source: Chris Aubeck, Return to Magonia Type: E?

 

14 5 Août 1626 : Avec les membres de son expédition en Asie centrale, Nikolaï Roerich, peintre et savant, observe avec des jumelles un énorme objet ovoïdal étincelant qui se déplace dans le ciel en changeant de trajectoire. http://www.rr0.org/1626.html  

 

  9 avril 1628 une étrange série de coup de canon éclata dans le ciel dui berkshire angleterr et le phenomene se reproduisit le 9 septembre au dessu de la normandie

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.92-93

 
15 lundi 10 mai 1629 5 soleils vus à Romes en 1629 [Journal des savans, XIX,  p. 452 ; lettre de M. Etienne de Chartres]. http://www.rr0.org/1629.html  
  1634 wiltshire angleterre

1. Localisation. Wiltshire, Angleterre Date: 1634 Heure: nuit A M. Hart a été agressé par un groupe d'elfes de la nuit. Bien que marchant sur la "downes" il a vu une quantité innombrable de pygmées ou de très petites gens qui dansent dans un anneau de fée typique et de faire toutes sortes de petits bruits bizarres. Hart était très "surpris" mais n'était pas en mesure de les fuir, étant comme il le suppose, gardé là dans une sorte d'enchantement est tombé au sol dans un état second. Les petites créatures entourés de leur proie et lui pinça partout et a fait une sorte de bourdonnement rapide tout le temps. Le lendemain matin, Hart se réveilla pour se retrouver aileron au centre d'un anneau enfoncé dans l'herbe --- un anneau féerique.

HC Source: Chris Aubeck, retour à Magonia Type: E

albert rosales

1. Location. Wiltshire, England Date: 1634 Time: night A Mr. Hart was assaulted by a group of elves one night. Whilst walking over the “downes” he saw an innumerable quantity of pigmies or very small people dancing in a typical fairy ring and making all manner of small odd noises. Hart was very “amazed” but was not able to run away from them, being as he supposes, kept there in a kind of enchantment fell to the ground in a daze. The little creatures surrounded their prey and pinched him all over and made a sort of quick humming noise all the time. The following morning, Hart awoke to find himself fin the center of a ring pressed into the grass---a fairy ring.

HC addendum Source: Chris Aubeck, Return To Magonia Type: E

 

  1635 Saalfeld allemagne

1. Localisation. Près de Saalfeld, Allemagne Date: 1635 Heure: inconnue Hans Krepel rencontré une petite créature décrite comme une «femme de mousse" et a eu une conversation avec elle. Aucune autre information.

HC Source: Ulrich Magin Type: E

albert rosales

1. Location. Near Saalfeld, Germany Date: 1635 Time: unknown Hans Krepel encountered a little creature described as a “moss woman” and had a chat with her. No other information.

HC addendum Source: Ulrich Magin Type: E

 

16 mars 1636 Belle-Ile ( Morbihan ) - France

Extrait de la lettre du duc de Retz à son ami le R.P. Césarée - bibliothèque Méjanes d'Aix en Provence, manuscrit n° 1209) ... l'homme marain étoit sur un rocher du costé de l'ouest nommé d'Arbonne... et paroissoit comme assis. La grande hauteur de la coste l'empescha de juger comme étoit foit ce qui étoit sous l'eau, mais ce qui paroissoit dehors étoit le ventre, le nombril, le corps, la teste, les bras et les mains très bien proportionnez, fors les mains qui étoient extraordinairement grandes et blanches par dedans et les bras qui étoient un peu courts.Son Corps paroissoit de la grosseur d'une barique de vin et le reste à l'équipolent. Ses cheveux jusque sur les épaules fort gras et blanchâtres, sa barbe semblable et lui alloit jusqu'à l'estomac, ses yeux fort gros et rudes, la peau ni blanche ni basanée, mais elle avoit l'apparence d'être rude. ... mais bien virent-ils que l'entrejambe paroissoit large de plus d'un pied et que son dos étoit ainsi que le dessus de ses mains et de ses bras d'une peau grisâtre et sans écaille. .... au lieu de jambes, deux queues de poisson faites comme un saumon... quelquefois il se battoit les mains l'une contre l'autre et faissoit un certain sifflement qu'ils prirent pour rire... Au mêm temps qu'il paroissoit à Belle Ile des habitants qui alloient à Vannes assurent qu'en plain jour ils avoient vue une même choses... (Yves Naud: "Les E.T. et les OVNI dans l'histoire" Famot 1977, tome 2 p. 147-148)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1638 lublin pologne

1. Localisation. Lublin, Pologne Date: 1638 Heure: minuit Il ya une table à l'hôtel de ville de Lublin qui porte l'empreinte brûlée d'une main humaine. Aujourd'hui, cette mairie est utilisé comme un palais de justice. Une fois la nuit un secrétaire rapporté avoir vu des créatures mystérieuses qui lui faisait peur. Elle a affirmé avoir vu des cornes sur leurs têtes, cachés dans leur épaisse chevelure noire. Le lendemain, l'empreinte brûlée qui ressemblait à la paume d'un homme a été trouvé. Il est dit que «diables» avait visité le lieu appelé par une femme qui fait remarquer: «Si les démons seraient les juges, la peine sera plus juste".

HC Source: woe_@vp.pl Type: E?

albert rosales

1. Location. Lublin, Poland Date: 1638 Time: midnight There is a table in the town hall of Lublin which bears the burned imprint of a human hand. Today this town hall is used as a courthouse. Once at night a secretary reported seeing mysterious creatures that frightened her. She claimed to have seen horns on their heads, hidden in their thick black hair. The next day the burned imprint which resembled the palm of a man was found. It is said that “devils” had visited the location summoned by a woman who remarked, “If devils would be the judges, the sentence will be more just”.

HC addendum Source: woe_@vp.pl Type: E?

 

17 mars 1639 Muddy River Boston Massachusetts USA


James Everll vit une lumière flamboyante dans le ciel. Elle était de forme carrée ou rectangulaire de 2,5 m à 3 m de large et se déplaçait en zigzag. (Christiane PIENS: "Les ovni du passé" - Marabout 1977 - p. 65) (Yves Naud: "Les E.T. et les OVNI dans l'histoire" Famot 1977, tome 2 p. 152-153)

http://www.waterufo.net/item.php?id=4

http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html

1. Localisation. Muddy River, Boston Massachusetts Date: Mars 1639 Heure: nuit James Everell et deux compagnons à bord d'un petit bateau et partit pour un voyage sur la rivière boueuse. Ils avaient été, en aval, pour environ un mile lorsque des événements mystérieux de la nuit ont commencé. Les trois hommes ont été soudainement confrontés à l'apparition d'une énorme lumière planant dans le ciel. La lumière "flambé up" pendant qu'il planait et semblait être sur "trois mètres carrés". Alors qu'ils regardaient, la lumière «contracté dans la figure d'un porc" et a déménagé rapide comme une flèche dans le sens de Charlton. Pendant deux ou trois heures la lumière non identifié allait et venait dans le ciel entre l'emplacement et Charlton Everell. Quand la lumière disparut finalement, les hommes ont remarqué à leur grande consternation qu'ils avaient en quelque sorte été menées contre la marée retourner à l'endroit où ils avaient commencé leur voyage. D'autres personnes crédibles ont vu la même lumière, après près au même endroit. Certains témoins ont dit que la lumière était parfois perçue tirer des flammes et des étincelles et même deux OVNIS correspondant à cette description a été revu à Boston en 1644.

HC Source: Paul Deveraux, lumières de la Terre Type: E?

albert rosales

1. Location. Muddy River, Boston Massachusetts Date: March 1639 Time: night James Everell and two companions boarded a little boat and set out for a trip on the Muddy River. They had been moving downstream for about a mile when the night’s mysterious events began. The three men were suddenly confronted with the appearance of a huge bright light hovering in the sky. The light “flamed up” as it hovered and appeared to be about “three yards square”. As they watched, the light “contracted into the figure of a swine” and moved swift as an arrow in the direction of Charlton. For two or three hours the unidentified light moved back and forth in the sky between Everell’s location and Charlton. When the light finally disappeared, the men noticed to their dismay that they had somehow been carried against the tide back to the place where they had started their trip. Other credible persons saw the same light, after about the same place. Some witnesses said the light was occasionally seen shooting out flames and sparks and indeed two UFOs matching that description were again seen in Boston in 1644.

HC addendum Source: Paul Deveraux, Earth Lights Type: E?

 
18 avril 1639 Yuan ( province de Shansi ) - Chine

Les villageois présentaient leurs condoléances aux membres de la famille de Yuan Yingta, ministre de la Défense nationale pendant la dynastie des Ming, qui s'était sacrifié sur le champ de bataille en résistant aux soldats des Man. On vit alors une chose lumineuse en forme d'étoile, de couleur rouge, blanche, jaune et bleue, survolant le cortège funèbre (…) Cette chose brillante ne se posa pas au sol, mais elle tourna au-dessus du village pendant très longtemps, puis elle remonta dans le ciel. Ses lumières se virent jusqu'à plus de cinq kilomètres de là. (SHI BO : "La Chine et les extraterrestres" éd. Mercure de France, 1983, p.45)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
19 1640 Knokke - Belgique

Le Memorial Historica Espanol tome XVI relate qu'en 1640 au fort de Kenoque (Knokke) qui était une défense de la ville d'Ypres, les soldats du fort aperçurent au zénith une armée complète marchant à travers les flammes. A peine était-elle déployée qu'ils en virent deux autres, une venant de l'est et l'autre de l'ouest. Selon le texte "ces deux armées se mirent en ordre de combat et bataillèrent contre celle venue du nord. Le combat dura une heure et les coups s'entendirent clairement..." (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.93)
 
  1640 Hormigueros porto rico

1. Localisation. Hormigueros, Puerto Rico Date: 1640 Heure: midi Quand belle Maria Monserrate, de 8 ans, a disparu de sa maison dans Hormigueros un jour, son père, Don Geraldo, a mobilisé toute sa famille pour retrouver son, en imaginant l'ai perdue au milieu de la végétation tropicale exubérante du sud-ouest de Puerto Rico. Quinze jours plus tard, elle a été trouvé assis à côté d'une immense kapokier, en chantant joyeusement. Interrogé par son père comblé, Maria a déclaré: «Une dame vêtue de blanc avait nourri son fruit doux et caressant son visage." Description physique de la fille de la "dame blanche" correspondait à celle de la patronne de sa famille, Notre-Dame de Monserrate.

HC Source: Samizdat l'été 1994, les apparitions et les ovnis religieux Type: E ou F

albert rosales

1. Location. Hormigueros, Puerto Rico Date: 1640 Time: afternoon When beautiful Maria Monserrate, 8-years old, vanished from her house in Hormigueros one day, her father, Don Geraldo, mobilized his entire household to find her, imagining her lost amid the exuberant tropical vegetation of southwestern Puerto Rico. Fifteen days later, she was found sitting besides a huge ceiba tree, singing merrily. When questioned by her overjoyed father, Maria stated, “A lady dressed in white had fed her sweet fruit and stroked her face.” The girl’s physical description of the “white lady” corresponded with that of her family’s patroness, Our Lady of Monserrate.

HC addendum Source: Samizdat Summer 1994, Religious apparitions & UFOs Type: E or F

 

  septembre 1942

u Moyen-Age déjà, les gens se pr èoccu pa ient Dea ucou!, des phénomènes observés dans le CIel. On ne connaissait pas encore à ceue époque la -« soucoupe volante» mais les « croix Iumineu-ses s, «torchés enflarnmèes ~ ou «pluies d'épées s, effrayaient beaucoup.

C'est ainsi qu'un écrit ancien ra pporte q oc le 30 juin 1588, à La Rochelle, «une grosse pierre toute sanglante, de forme ovale, sur laquelle était gravée une croix. s'abattit dans la salle de la mairie et ca usa une grande frayeur !

Tout aussi étonnant est le témoignage que fit un officier et qui raconte que le ~ sep¬tembre 1642, on avait vu dans res plaines de Benon, ~ trois fem mes vêtues de blanc qui se sont élevées trés haut dans le ciel et pUIS ont disparu ) !

 

  11 mars 1643 le chroniqueur anglais john evelyn ecrivait dans son journal : je je dois pas oublier ce qui npous a fortement etonne la nuit derniere à savoir un nuage luisant dans l'air ressemblant a une epee, la pointe dirigee vers le nord; il etait aussi lune, le reste du ciel etant tres clair; cela commença vers soir et disp~rut vers ~ne heure; tout le .sud de l'Angleterre le vit

Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.9394)

 
  11 avril 1643 Boston Massachusetts usa

1. Localisation. Boston Massachusetts Date: 11 Avril 1643 Heure: nuit Un groupe d'hommes a vu deux lumières surgissent de l'eau sous la forme d'un homme. Puis d'autres personnes ont assisté à l'événement. Les lumières jaillirent flamme et brillaient. La forme déplacé de son emplacement à une distance et à nouveau à plusieurs reprises. Le phénomène identique ou similaire a de nouveau été vu le 18.

HC Source: Paul Deveraux, lumières de la Terre Type: E

albert rosales

1. Location. Boston Massachusetts Date: April 11 1643 Time: night A group of men saw two lights arise from the water in the form of a man. Then more people witnessed the event. The lights shot out flame and sparkled. The form moved from its location to a distance and back again on several occasions. The same or similar phenomenon was again seen on the 18th.

HC addendum Source: Paul Deveraux, Earth Lights Type: E

 

  janvier 1644 2 objets étranges sont aperçus dans le ciel de la ville. Dans l'Océan Indien, un navire marchand espagnol est survolé plusieurs fois par des objets lumineux.http://www.waterufo.net/item.php?id=261  
20 18 janvier 1644 Boston ( Virginie ) - USA

Vers 8 heures du soir plusieurs habitants du quartier de Boston situé en bord de mer virent une lumière de la taille de la pleine lune se lever au-dessus de la mer au nord-est. Peu après apparut une autre lumière, à l'est. Alors les habitants assistèrent à un curieux jeu de cache-cache entre les deux lumières. (...) Durant ce ballet céleste, plusieurs personnes connues comme étant sobres et pieuses qui se trouvaient sur l'eau entre Dorchester et Boston prétendirent avoir entendu une voix dans le ciel qui prononçait "d'une manière des plus terribles" les mots suivants: "Petit, petit, viens, viens" .... Ces appels furent répétés une vingtaine de fois de diverses directions. Une semaine plus tard, d'autres témoins virent le même ballet et entendirent les mêmes appels venant du fond des cieux. (Yves Naud: "Les E.T. et les OVNI dans l'histoire" Famot 1977, tome 2 p. 153-154)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  18 aout 1644 Près de Chemnitz allemagne

1. Localisation. Près de Chemnitz, en Allemagne Date: 18 Août 1644 Heure: inconnue Johann Georg J'ai attrapé un nain femelle 2 pieds de hauteur. On ne sait pas ce qu'est devenu le nain. Aucune autre information.

HC Source: Ulrich Magin Type: E ou H?

albert rosales

1. Location. Near Chemnitz, Germany Date: August 18 1644 Time: unknown Johann Georg I caught a female dwarf 2 feet in height. It’s not known what became of the dwarf. No other information.

HC addendum Source: Ulrich Magin Type: E or H?

 

  1645  St Teath, Cornwall Angleterre

1. Localisation. St Teath, Cornwall Angleterre Date: 1645 Heure: inconnue Anne Jeffries a été retrouvé sur le sol à l'extérieur apparemment inconscient. Elle a ensuite décrit la kidnapper par d'étranges petites entités. Elle se souvenir d'un bruit semblable à "la sonnerie des cloches» et immédiatement après, a été confronté à six petits hommes, coiffés de chapeaux à plumes et les yeux brillants brillamment. Les petits hommes soudainement grimpé sur elle et l'embrassa à plusieurs reprises. Ils lui ont prétendument flottaient dans un endroit bien éclairé, où elle a vu de beaux temples, les personnes portant des douanes lumineux magnifiques. Les petits hommes, maintenant en quelque sorte ressemblaient à des humains normaux. Celui qui semblait être le leader Jeffries séduit et pendant les relations sexuelles retourné son retour au jardin, alors qu'elle a entendu un bruit de ronflement. Elle jamais souffert d'une expérience similaire, mais aurait gagné pouvoirs curatifs après l'incident.

Addition de HC # 3387 Source: Jenny Randles, The Little Giant Encyclopedia Of UFOs Type: G?

albert rosales

1. Location. St Teath, Cornwall England Date: 1645 Time: unknown Anne Jeffries was found on the ground outside apparently unconscious. She then described her kidnap by strange little entities. She remembering a sound similar to “the ringing of bells” and immediately thereafter was confronted by six little men, wearing feathered hats and with brilliantly shiny eyes. The little men suddenly climbed on her and kissed her repeatedly. They supposedly floated her to a brightly lit place, where she saw beautiful temples, persons wearing splendid glowing customs. The little men, now somehow resembled normal humans. The one that appeared to be the leader seduced Jeffries and during sexual relations returned her back to the garden while she heard a loud humming sound. She never again suffered a similar experience but reportedly gained curative powers after the incident.

HC addition # 3387 Source: Jenny Randles, The Little Giant Encyclopedia Of UFOs Type: G?

 

21 mai 1646 La Haye - Pays-Bas

D'étranges personnes et animaux apparurent dans le ciel de La Haye. Tandis que "venant du sud-est une importante flotte de navires aériens avec de nombreux marins à bord" s'approchait de ce spectacle insolite. Un gigantesque combat suivit et au moment de la disparition du phénomène on vit alors "comme une grande nuée apparaître là où il n'y avait rien auparavant.." (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.94)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  21 mai 1646

un certain Forcet, relate qu'au  plus tard le 21 mai 1646, entre New-Market et Thetford Norfolk), « on vit un pilier comme un nuage venant de la terre puis  comme une sorte d'epee avec sa garde etincelante, pointée vers le sol  Ce pilier monta dans le ciel ou il prit une forme de pyramide et finit par disparaitre sous la forme d'une fleche de clocher; une lance redescendit alors vers le sol... Cela dura pendant une heure et demie

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.94)

 
  fin mai 1646

Le même ouvrage rapporte qu'à la fin de ce mois de mai 1646 d'etranges personnes et animaux apparurent dans le ciel de la Haye pays bas Tandis que, venant du sud-est, « une importante flotte de navires aeriens  avec de nombreux marins a bord» s'approchait de ce spectacle insolite Un gigantesque combat suivit et au moment de la disparition du phenomene, on vit alors « comme une grande nuee apparaitre la oU il n'y avait rien auparavant... ».

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.94)

 
  1650 Aristarchus "Red Hill." Mons Porphyrites Hevelius B.A.A. Lunar Sec. Circ. 1967, 2, No 8 http://www.mufor.org/tlp/1650.html  
  1650 region cosaque de la volga russie

1. Localisation. Région de la Volga, en Russie Date: vers 1650 Heure: journée Une des légendes locales de la région du Grand Fleuve russe de la Volga raconte la rencontre avec une entité énorme et son horrible destin. Un "homme" très grand marché dans la périphérie d'un petit village cosaque. Il était absolument incompréhensible pour les Cosaques où cet étrange géant venait. Le géant s'est comporté discrètement, il a été dit être d'au moins 6 mètres de hauteur, (!) Et par tous les signes, l'humanoïde semblait extrêmement bouleversé. Le géant émanait un puissant «vague d'énergie" ou un sentiment de mélancolie. Alors que près de l'entité étrange les habitants se sentaient mal à l'aise et les femmes enceintes dans le règlement avortements subis (ce qui bien sûr a été blâmé sur le géant). Le géant causé la peur et l'hostilité (hostilité) par les résidents locaux qui ont finalement tué. (Aucune autre information sur la façon dont cela a été fait)

HC Source: R. Dolya, Volhvy Oriona Moscou 2005 Type: E

albert rosales

1. Location. Volga region, Russia Date: about 1650 Time: daytime One of the local legends from the area of the Great Russian River of Volga tells about the encounter with a huge entity and its horrible fate. A very tall “man” walked into the outskirts of a small Cossack settlement. It was absolutely incomprehensible to the Cossacks where this strange giant had come from. The giant behaved quietly, he was said to be no less than 6 meters in height, (!) and by all signs, the humanoid seemed extremely upset. The giant emanated a powerful “energy wave” or feeling of melancholy. While close to the strange entity the locals felt uncomfortable and pregnant women in the settlement suffered miscarriages (this of course was blamed on the giant). The giant caused fear and hostility (enmity) by the local residents who eventually killed. (No other information on how this was done)

HC addendum Source: R. Dolya, Volhvy Oriona Moscow 2005 Type: E

 

  1651 chine

"Haiyan County" Reporter: "Qing Shunzhi Décennie (1651) saut rond-jour en Juin, la nuit, la troisième veille, le lever du soleil rouge au nord-est, aussi gros que des tasses. Milieu de la nuit avant le haut, ne détruis pas voir."

http://www.ufo.org.tw/?pn=view&id=ut989qrtrd56

[編輯] 清朝 《海鹽縣誌》記:「清順治十年(1651年)閏六月廿四日,夜三更,紅日出東北方,大如斛。夜半月始升,滅不見」。
  1652 chine

Junji neuf (1652) le premier mois sur 11 de plus, du Sud-Ouest a la lumière rouge, gros comme Nianpan, sonnent comme les canards volent-like, au nord-est de là. ("En comté recueils Chi")

http://www.ufo.org.tw/?pn=view&id=ut989qrtrd56

順治九年(1652年)正月上一一更,西南有赤光,大如碾盤,聲如水鴨飛狀,往東北而去。(《恩縣志·雜記志》)
  1653 thuin belgique

Et ce ne sont certes pas des phenomenes naturels qui peuvent expliquer l'apparition « d'hommes vetus de blanc  et brandissant des epees fulgurantes» sur les remparts de Thuin belgique  en 1653, alors que des troupes françaises' tenaient le siege de la ville Cette intervention qualifiée de «divine» à l'époque fit deguerpir les assaillants au grand soulagement des Thudinois.

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.94)

 
  1654 chine

Junji 10 ans (1654) en Février sur trois jours à compter de minuit, une des perles feu, l'air voyage Xu, du nord au sud, dans le Sud Avenue West, Kwun Yam En face de l'élément de mât, à peine, à tourner Xiang-nord-ouest. ("Cheung Chi catastrophes comté Shulu")

http://www.ufo.org.tw/?pn=view&id=ut989qrtrd56

順治十一年(1654年)二月初三日夜半,有火光斗大,徐行空中,自北而南,落本城南大街西觀音堂前旗杆項上,略止,旋徐向西北去。(《束鹿縣志·災祥志》)
  1655 Czestochowa, pologne

1. Localisation. Czestochowa, en Pologne Date: hiver 1655 Heure: inconnue Pendant le siège suédois du monastère de Jasna Gora certains événements étranges ont eu lieu. Beaucoup de soldats suédois ont affirmé qu'ils avaient vu un extraordinaire figurant femme vêtu bleu arpenter les murs du bastion. D'autres ont rapporté avoir vu une femme en blanc tenant une épée. Même le commandant suédois, le général Burchard Mueller a vu la femme extraordinaire qui lui a ordonné d'abandonner le siège. Beaucoup d'autres observations, des miracles et des événements étranges ont également eu lieu.

HC Source: woe_@vp.pl citant "Nasza Arka" (Notre Arc) du magazine catholique

albert rosales

1. Location. Czestochowa, Poland Date: winter 1655 Time: unknown During the Swedish siege of the Jasna Gora monastery some strange events took place. Many of the Swedish soldiers claimed that they had seen an extraordinary appearing blue clad woman pacing the walls of the bastion. Others reported seeing a woman in white holding a sword. Even the Swedish commander, General Burchard Mueller saw the extraordinary woman who ordered him to give up the siege. Many other sightings, miracles and strange events also took place.

HC addendum Source: woe_@vp.pl quoting “Nasza Arka” (Our Arc) Catholic Magazine

 

22 1655 Portugal

L'inquisition fut requise suite aux allégations d'un homme d'affaire, brusquement apparu au Portugal, qui prétendit qu'à peine quelques secondes plus tôt il se trouvait à Goa, côte est de l'Inde, dans a rue, devant son négoce. Lui trouvant des pouvoirs diaboliques, l'Inquisition le condamna au bûcher. (Roger BOAR et Nigel BLUNDEL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p. 72)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1656 Cardiganshire, Wales angleterre

1. Localisation. Cardiganshire, Pays de Galles Date: 1656 Heure: nuit Dans une lettre écrite par John Lewis, il décrit l'expérience d'une de ses connaissances: Un homme couché dans son lit la nuit alors que sa famille était profondément endormi. Juste après minuit », il pourrait percevoir une lumière qui pénètre dans sa petite chambre." Soudain, une douzaine de petits êtres "sous la forme d'hommes, et deux ou trois femmes, avec de petits enfants dans leurs bras" marché po La chambre semblait différent en quelque sorte . Il a été allumé, et semblait être "plus large" que par le passé. Les êtres se mirent à danser autour et rentrer dans une fête spéciale, invitant le spectateur à chercher la viande. Cela a duré quatre heures, et dans l'intervalle, "il pourrait percevoir aucune voix" à l'exception du murmure occasionnelle en gallois «appel d'offres se taise." Il a estimé qu'il était impossible de se réveiller sa femme. Enfin, le parti de petits esprits ont déplacé leur danse sur une autre pièce, puis partit. Jusqu'à ce que l'homme cria enfin réveillé et sa famille, pour une raison non expliquée "il ne pouvait pas trouver la porte, ou la façon dans son lit."

HC Source: Chris Aubeck, Return to Magonia Type: E Commentaires: comptes modernes de visites à coucher décrivent comment le témoin n'est pas en mesure de se réveiller un compagnon dormir dans la même chambre de la rencontre.

albert rosales

1. Location. Cardiganshire, Wales Date: 1656 Time: night In a letter written by John Lewis he describes the experience of an acquaintance of his: A man lay in bed at night while his family was all fast asleep. Just after midnight “he could perceive a light entering his little room.” Suddenly a dozen or so little beings “in the shape of men, and two or three women, with small children in their arms” walked in. The room seemed different somehow. It was illuminated, and appeared to be “wider” than before. The beings began to dance around and tuck into a special feast, inviting the witness to try the meat. This went on for four hours, and in the meantime “he could perceive no voice” except for the occasional whisper in Welsh “bidding him hold his peace.” He found it impossible to wake up his wife. Finally, the party of little spirits moved their dancing on to another room, and then departed. Until the man cried out at last and woke up his family, for some reason left unexplained “he could not find the door, or the way into bed.”

HC addendum Source: Chris Aubeck, Return to Magonia Type: E Comments: Modern accounts of bedroom visitations describe how the witness is unable to awake a sleeping companion in the same room of the encounter.

 

  1660 ragunda suede

1. Localisation. Ragunda, Suède Date: 1660 Heure: nuit Peter Rahm affirme que lui et son épouse étaient à leur ferme, un soir tard quand il est arrivé un petit homme, basané du visage et vêtu de gris, qui supplia la femme du témoin de venir aider sa femme puis dans le travail. Le témoin, voyant qu'ils avaient à faire avec un troll, prié sur sa femme, l'a bénie, et lui ordonna au nom de Dieu, aller avec l'étranger. Elle semblait avoir été emporté par le vent. La femme n'a accepté aucune nourriture au pays des fées et a donc été retourné sain et sauf.

HC Source: Chris Aubeck, Return to Magonia

albert rosales

1. Location. Ragunda, Sweden Date: 1660 Time: night Peter Rahm alleges that he and his wife were at their farm one evening late when there came a little man, swart of face and clad in gray, who begged the witness’s wife to come and help his wife then in labor. The witness, seeing that they had to do with a troll, prayed over his wife, blessed her, and bade her in God’s name go with the stranger. She seemed to have been borne away by the wind. The woman accepted no food in fairyland and was therefore returned unharmed.

HC addendum Source: Chris Aubeck, Return to Magonia

 

  17 octobre 1660 Shenly, Hertfordshire, Angleterre

2. Localisation. Shenly, Hertfordshire, Angleterre Date: 17 Octobre 1660 Heure: soir Cinq hommes "extrêmement lumineux et glorieux» et nu ont été vus dans le ciel du soir à Shenly dans le Hertfordshire selon «annus mirabilis».

HC Source: Chris Aubeck, Return to Magonia Type: E

albert rosales

2. Location. Shenly, Hertfordshire, England Date: October 17 1660 Time: evening Five “exceedingly bright and glorious” and naked men were seen in the evening sky at Shenly in Hertfordshire according to “Mirabilis Annus.”

HC addendum Source: Chris Aubeck, Return to Magonia Type: E

 

23 1661 Goult ( Vaucluse ) - France

Antoine de Nantes, messager de Goult, en proie à un mal cruel, aperçut un enfant d'une merveilleuse beauté, planant au-dessus des débris d'une auréole de feu. Et quand la figure divine eut disparu, le messager se trouva parfaitement rétabli. Erection d'une chapelle, inaugurée le 3 janvier 1663; "les miracles se multiplièrent à partir de ce jour: les météores de feu éclataient dans les ombres sur le dôme béni." (M. FIGUET/ J.L. RUCHON: "Ovni, le premier dossier complet..." - éd. Alain Lefeuvre 1969, p. 38)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
24 Octobre 1661 bristol Angleterre

A proximité de la ville de Bristol, plusieurs personnes (au nombre environ de quinze ou de seize) ayant été à un mariage, ont fait une petite marche après  le dîner le long de la rivière appelée Seavern, certains d'entre eux  marchaient sur les rives, d'autres d'eux à une plus grande distance et ont vu un nuage se lever vers le haut hors de l'eau, ressemblant beaucoup aux cerfs-volants avec lesquels les Boyes s'amusaient. Il montait sans cesse plus haut jusqu'à ce qu'on ne puisse le distinguer d'un nuage et pendant qu'ils le recherchaient , ils ont vu le nuage ouvert, et dedans  (pendant qu'ils jaugaient sa  forme et sa proportion) un homme noir grand, avec une mine maigre mince, qui a semblé se déplacer en avant et en arrière très vite, puis qui a soudainement disparu. Et après ceci le nuage s'est fermé encore, et très peu de temps ensuite   s'ouvrir une deuxième fois, alors apparu un homme à cheval, qui s'est déplacé en avant et en arrière avec une grand agilité pour une durée aussi courte de temps, et a bientôt disparu : puis, le nuage immédiatement (comme avant) s'et refermé, mais s'ouvrant encore la troisième fois, est apparue la forme d'une dame très avenante et belle, qui s'est également déplacée de l'avant vers l'arrière et a également disparu comme les deux autres. Puis le nuage entier s'est dispersé. Aucun des spectateurs ne peut être suspecté d'avoir une inclination au fanatisme (comme l'enquête le démontrera).

Mirabilis Annus Secundus, or The Second Year of Prodigies (Anonymous, Printed in the Year 1662) p.10

http://www.waterufo.net/item.php?id=901

 
  1662 saalfeld allemagne

1. Localisation. Près de Saalfeld, Allemagne Date: 1662 Heure: inconnue Une «femme-terre" a essayé de voler un enfant humain et le remplacer par sa propre près de cette ville. L'humanoïde a été un court créature comme des nains.

HC Source: Ulrich Magin Type: E

albert rosales

1. Location. Near Saalfeld, Germany Date: 1662 Time: unknown An “earth-woman” tried to steal a human child and replace it with her own near this city. The humanoid was a short dwarf-like creature.

HC addendum Source: Ulrich Magin Type: E

 

  aout 1662

Ph sique physique Traces aces Par Ted Phillips Ouvrages d'art et artefacts Semblable à la Moonshaft Quatrième partie Au cours des dernières années, j'ai trouvé que les rapports peuvent indiquer le Moonshaft n'est pas un objet singulier. Le texte qui suit présente les possibilités des structures similaires / artefacts la zone géographique. Enquête est en cours à l'heure actuelle, d'obtenir des informations supplémentaires. Ancient UFO Légendes de la Russie Dr. Valery Uvarov de la National Académie de sécurité situé à Saint - Pétersbourg, en Russie, a présenté documents relatifs à des événements dans son pays, telles que les suivantes: "Comme les légendes transmises par le bouche à oreille témoigner, dans la télécommande période où tout a commencé, la zone était habitée par un petit nombre toungouso nomades. Il était une fois, leurs lointains voisins ont vu que leur la terre a été soudain enveloppés dans impénétrable l'obscurité et de l'environnement ont été secoués par un grondement assourdissant. Un ouragan de force invisible et se pose la terre a été déchiré par des coups puissants. La foudre a traversé le ciel dans toutes les directions. Quand tout se calma et les ténèbres dispersées, sans précédent de vue a rencontré les nomades yeux. Dans au milieu de la terre brûlée et éclatante dans le soleil, se trouve une grande structure verticale qui était visible à une distance de plusieurs jours de voyage. «Pendant longtemps, la structure a donné des désagréable, ear-splitting bruits et peu à peu diminué en hauteur jusqu'à ce qu'il disparaisse dans le cadre de la tout terrain. En lieu et place de la hauteur structure il y avait un immense, béant, vertical "orifice." Dans la mots étranges des légendes, il composée de trois niveaux de "rire abîmes. "Ses profondeurs prétendument contient un sous-pays avec son propre soleil qui a été, cependant, "Déclin". Une odeur d'étouffement est passé de l'orifice, et que personne ne s'installe près il. De loin, on pourrait parfois un "tournant île" apparaissent au-dessus de l'ouverture, et ce a ensuite donné son "frapper le couvercle. "Des siècles ont passé. La vie a comme avant. Un jour, un petit tremblement de terre s'est produit et le ciel a été transpercé par un mince "ouragan de feu". Au sommet de celui-ci, un gigantesque boule de feu est apparu. Accompagné par "Une succession de quatre thunderclaps" et laissant derrière lui une traînée de feu, ce sphère le long d'un tir hors shallow trajectoire descendante et, après en voie de disparition au-delà de l'horizon, a explosé. Des décennies plus tard, ces événements répétés avec les boules de feu disparaître dans la même direction. " J'ai contacté le docteur pour Uvarov plus de détails. Sa description est très similaire à la Moonshaft tel que décrit par Antonin Horak nombreuses années plus tard. Tatras événement en 1662 Après mon deuxième voyage en Slovaquie, je s'est produit dans un article écrit par Auteur et chercheur polonais Robert Lesniakiewicz Jordanow sur le test site construit par les Allemands en 1939. Comme le site a été assez proche de l'emplacement de la caverne Moonshaft J'ai contacté Robert et nous avons été en étroite contact depuis. Robert m'a dit de les documents historiques relatifs à une événement inhabituel qui a eu lieu dans le Tatras en 1662. Le 6 août 1662, un grand objet venus du nord, la Pologne, et s'est écrasé dans les pièces près de la pointe de Mt. Slavkosky. L'impact, qui a eu place à midi, a fait une fort tremblement de terre » qui a détruit 15 maisons miles hors de Poprad, Spisska Bela, Kezmarok et d'autres localités sur le versants sud des monts Tatra. Les villageois ont atteint le site et procédé reste de la place pour un petit village près de la base des Tatras et enterrés là. De toute évidence, ce sera une enquête sur mon prochain voyage à la région. Après la récupération de pièces de l'objet d'un grand nombre de ces vivant dans la région sont mortes de physique effets tout à fait comme l'exposition aux rayonnements. Nazis dans la zone d'activité Robert a passé le long de l'information Jordanow sur le site de test et de la activités de la SS dans ce domaine. Je cite à partir de cette information: "Jordanow, les Beskides et de toute la région entre Cracovie 21 MUFON UFO Journal Mars 2007 Les Tatras, Pologne et des frontières Slovaquie Zakopane et, sur ce qui est maintenant la frontière entre la Pologne et la Slovaquie, tombé aux nazis dans les premiers jours de la guerre. Le 6 Septembre 1939, le Quatorzième armée allemande, en vertu de terrain Marshall Wilhelm von List, capturé Zakopane et Jordanow. Dans un semaine, pour des raisons jamais expliquées, le zone a été placée sous l'autorité directe le contrôle de la SS. "La zone est restée sous le régime nazi jusqu'à l'arrivée de la Russie soviétique forces en Janvier 1945. "Robert Lesniakiewicz interrogés anciens soldats de l'Armia Krajowa qui ont combattu les Allemands. Ils ont vu l'exploitation minière pour la SS de l'oxyde d'uranium dans les Beskides près de Jordanow. "Le Zarnowka et Grzechynia les bâtiments et les bunkers ont été construits par les paysans locaux et en russe, ukrainien et l'italien P.O.W.s. Robert's motherin - loi a été un prisonnier en Grzechniya en 1943. "Les SS et, en particulier leur leader, Reichsführer-SS Heinrich Himmler, ont pris un vif intérêt pour Jordanow et de ses environs. De nombreux de l'oxyde d'uranium et les mines ont été ouvertes travaillé entre avril 1940 et Novembre 1944. Himmler a également testé plusieurs nazi "se demandent les armes" dans la la région. "Himmler visité Zakopane deux fois, une fois au cours de l'hiver 1939 -- 1940 et à nouveau en 1943. Apparemment, Himmler avait envoyé à la SS Jordanow sur une "mission magique." "Selon la légende locale, il est une entrée à l'Agharta ou Interterra (également connu sous le nom de l'Underground Mondiale), situé sur le sud-ouest la pente du mont Babia Gora, juste à la frontière de la Slovaquie. "Himmler a envoyé plusieurs dizaines de les expéditions de spéléologie de la Tatra Les montagnes et les Beskides, ainsi que le slovaque, le tchèque et le Hongrois montagnes. Il a été particulièrement intéressés à la Domica-Baradia Cave en slovaque-hongrois zone frontalière. Il a exprimé l'espoir de trouver l'entrée à Shamballah, mais il n'a pas à le trouver. «Le SS cherché à l'entrée Agharta de Babia Gora sur le Mont et à Half Moon Cave à Byelanskye Tatra. La question est: comment les SS avoir connaissance de la moitié Moon Cave plusieurs années avant Antonin Horak est caché dedans? Mes voyages en Slovaquie ont m'a donné de nombreuses histoires intéressantes des observations de ces étranges vivant dans et autour de la Tatra Montagnes: Histoires de impaires bluewhite les flammes de la hausse montagnes, les petits globes blancs volant lentement près du sol et approche de la population locale dans de minuscules villages. Ces gens sont des agriculteurs et les éleveurs de moutons qui ont peu de news du monde extérieur. J'ai reçu de nombreux rapports de dispositifs très proches de ceux de régions plus peuplées de la monde. J'ai contacté Michael Cremo, le Forbidden auteur de l'archéologie, en lui donnant un bref résumé de mon Moonshaft projet. Il m'a conduit aux rapports qu'il avait reçus et deux de un intérêt particulier sera présentée dans Cinquième partie de ce rapport dans les prochains mois problème.

Mufon journal MaRS 2007

Ph Physical sical Traces aces By Ted Phillips Structures and Artifacts Similar to the Moonshaft Part Four Over the past few years I have found reports that might indicate the Moonshaft is not a singular artifact. The following text presents possibilities of similar structures/artifacts in the geographic area. Investigation is underway at present to obtain additional information. Ancient UFO Legends of Russia Dr. Valery Uvarov of the National Security Academy located in St. Petersburg, Russia, has presented papers related to events in his country, such as the following: “As the legends passed on by word of mouth testify, in the remote period when everything began, the area was inhabited by a small number of Tungus nomads. Once upon a time, their distant neighbors saw that their land was suddenly wrapped in impenetrable darkness and the surroundings were shaken by a deafening roar. A hurricane of unseen force arose and the land was riven by mighty blows. Lightning crossed the sky in all directions. When everything calmed down and the darkness dispersed, an unprecedented sight met the nomads’ eyes. In the midst of the scorched land, glowing in the sun, stood a tall vertical structure that was visible at a distance of many days’ journey. “For a long time, the structure gave out unpleasant, ear-splitting noises and gradually diminished in height until it disappeared under the ground altogether. In place of the tall structure there was an immense, yawning, vertical “orifice.” In the strange words of the legends, it consisted of three tiers of “laughing chasms.” Its depths supposedly contained an underground country with its own sun that was, however, “waning.” A choking stench rose from the orifice, and so no one settled near it. From a distance, people could sometimes see a “rotating island” appear above the opening, and this then provided its “banging lid.” “Centuries went by. Life went on as before. One day a small earthquake occurred and the sky was pierced by a thin “fiery whirlwind.” At the top of it, a dazzling fireball appeared. Accompanied by “a succession of four thunderclaps” and leaving behind a trail of fire, this sphere shot off along a shallow downward trajectory and, after vanishing beyond the horizon, exploded. Decades later, these events repeated themselves with the fireballs disappearing in the same direction.” I have contacted Dr. Uvarov for more details. His description was very similar to the Moonshaft as described by Antonin Horak many years later. Tatra Mountains Event in 1662 After my second trip to Slovakia I happened across an article written by Polish author and researcher Robert Lesniakiewicz about the Jordanow test site built by the Germans in 1939. As the site was quite close to the location of the Moonshaft cavern I contacted Robert and we have been in close contact since. Robert told me of historical documents relating to an unusual event that took place in the Tatra Mountains in 1662. On August 6, 1662, a large object came from the north, over Poland, and crashed into pieces near the peak of Mt. Slavkosky. The impact, which took place at noon, made a strong ‘earthquake’ which destroyed houses 15 miles away in Poprad, Spisska Bela, Kezmarok and other localities on the southern slopes of the Tatra Mountains. Villagers reached the site and carried remains from the site to a small village near the base of the Tatras and buried them there. Obviously this will be investigated on my next trip to the region. After the recovery of pieces of the object a large number of those living in the area died from physical effects quite like radiation exposure. Nazi Activity in the Area Robert has passed along information on the Jordanow test site and the activities of the SS in that area. I quote from that information: “Jordanow, the Beskidy Mountains and the entire region between Krakow 21 MUFON UFO Journal March 2007 The Tatras border Poland and Slovakia and Zakopane, on what is now the border between Poland and Slovakia, fell to the Nazis in the early days of the war. On September 6, 1939, the German Fourteenth Army, under Field Marshall Wilhelm von List, captured Zakopane and Jordanow. Within a week, for reasons never explained, the area was placed under the direct control of the SS. “The area remained under Nazi rule until the arrival of Soviet Russian forces in January 1945. “Robert Lesniakiewicz interviewed former soldiers of the Armia Krajowa who had fought the Germans. They saw the SS mining for uranium oxide in the Beskidy Mountains near Jordanow. “The Zarnowka and Grzechynia buildings and bunkers were built by local peasants and Russian, Ukrainian and Italian P.O.W.s. Robert’s motherin- law was a prisoner in Grzechniya in 1943. “The SS and, in particular their leader, Reichsfuhrer-SS Heinrich Himmler, took a keen interest in Jordanow and its environs. Numerous uranium oxide mines were opened and worked between April 1940 and November 1944. Himmler also tested several Nazi “wonder weapons” in the region. “Himmler visited Zakopane twice, once in the winter of 1939– 1940 and again in 1943. Apparently, Himmler had sent the SS to Jordanow on a “magical mission.” “According to local legend, there is an entrance to Agharta, or Interterra (also known as the Underground World) located on the southwestern slope of Mount Babia Gora, just across the border in Slovakia. “Himmler sent several dozen speleological expeditions to the Tatra Mountains and the Beskidy Mountains, as well as to the Slovakian, Czech and Hungarian mountains. He was especially interested in the Domica-Baradia Cave in the Slovakian-Hungarian borderland. He hoped to find the entrance to Shamballah, but did not find it. “The SS searched for the entrance to Agharta on Mount Babia Gora and at the Half Moon Cave in Byelanskye Tatra.” The question is: how would the SS have known about the Half Moon Cave several years before Antonin Horak was hidden in it? My trips to Slovakia have given me many interesting stories of strange observations by those living in and around the Tatra Mountains: Stories of odd bluewhite flames rising from the mountains, small white globes flying slowly near the ground and approaching locals in tiny villages. These people are farmers and sheep herders who have little news from the outside world. I have received numerous reports of devices very much like those from more populated areas around the world. I contacted Michael Cremo, the author of Forbidden Archeology, giving him a brief summary of my Moonshaft project. He gave me leads to reports he had received and two of special interest will be presented in Part Five of this report in next month’s issue.

Mufon journal amrs 2007

aout 1662

 

  6 aout 1662  High Tatras, Mt. Slavkovsky Stit, slovaquie

2. Localisation. Hautes Tatras, mt. Slavkovsky Stit, la Slovaquie Date: 6 Août 1662 Heure: midi Un corps lumineux a frappé le haut de Slavkovski Hill et brisé en morceaux. Suivant l'OVNI a atterri dans le village Strba et disparut. L'événement a été vu par beaucoup de gens et décrit plus loin dans les chroniques de la ville Levoca. L'OVNI est venue du côté polonais de la frontière.

HC Source: Robert K. Lesniakiewicz Type: H?

albert rosales

2. Location. High Tatras, Mt. Slavkovsky Stit, Slovakia Date: August 6 1662 Time: noon A luminous body hit the top of Slavkovski Hill and smashed it into pieces. Next the UFO landed at the Strba village and vanished. The event was witnessed by many people and later described in the Levoca town’s chronicles. The UFO came from the Polish side of the border.

HC addendum Source: Robert K. Lesniakiewicz Type: H?

 

  29 novembre 1662 ukraine

42. Le code dans la base UFOBUA : 223

La date : 29 mercredis, Novembre 1662

La catégorie du contact : le Vol de l'OVNI

La forme de l'OVNI : l'autre

La description : l'Extrait de la lettre du prêtre s'assoyait la Grémille, où on en détail décrit le phénomène observé dans le ciel le 29 novembre de 1662 : "... Selon захождении plusieurs gens voyaient les soleils chez nous dans le village et aux autres деревнях dans le ciel le signe terrible : seulement le soleil est venu, de cette place, où est venu le soleil, comme l'étoile grand et long est sortie et a paru selon le ciel, comme l'éclair... Se trouvait près de la demi-heure. La lumière était indescriptible - presque le feu, plusieurs voyaient sous cette lumière haut au-dessus des têtes des gens la grande"image"... Puis sur cette place, où l'"image"était, comme si le nuage est apparu trouble et petit. Le ciel s'est fermé, et a commencé à tomber le feu pour la terre... S'est levé ensuite en haut dans le nuage, et dans ce nuage la fumée et le bruit, comme le tonnerre, est devenue pour longtemps. La Terre tremblait, les maisons tremblaient, et plusieurs gens de la terreur pour la terre tombaient. Mais les animaux chacuns domestique dans un tas se démenaient, ayant bâillonné les bouches avec недоеденным par le fourrage, les têtes pour le ciel ont levé et hurlaient, comme si meurent... ". Cela" le signe terrible "observaient et dans le couvent Cyrillique, à quatre cents les kilomètres vers l'ouest :"... Est sortie presque l'étoile, et est rapide покатилась selon le ciel en bas, et недошедши jusqu'à la terre s'est levée comme la toison grand. Mais de lui, comme l'éclair, est parti le feu très vif, non comme le feu ordinaire. Tout a éclairé, comme à l'intérieur des bâtiments, et les alentours. De cette place, où il y avait une étoile, il y avait presque un nuage trouble, et a duré de lui selon le ciel comme le dragon grand, la tête dans le feu... Est allée de lui la fumée, il y avait aussi un bruit et le tonnerre... Et le feu pour la terre ne tombait pas, mais allait dans notre couvent ". La source : V.Kratohvil'" l'OVNI dans les annales russes anciennes "," un journal Intéressant ", ³2 (77), 2000

http://ufoinv.pochta.ru/ua/buafiles/9.htm

42. Код в базе UFOBUA: 223
Дата: 29 среда, Ноябрь 1662 года
Категория контакта: Пролет НЛО
Форма НЛО: другая

Описание: Выдержка из письма священника села Ерш, где подробно описано явление, наблюдавшееся в небе 29 ноября 1662 года: "...По захождении солнца у нас в селе и в других деревнях многие люди видели в небе знамение страшное: только лишь солнце зашло, от этого места, где зашло солнце, как звезда большая и длинная вышла и показалась по небу, как молния... стояла около получаса. Свет был неописуем - как бы огонь, многие видели в том свете высоко над головами людей большой "образ"... Затем на том месте, где "образ" был, как будто облако появилось мутное и небольшое. Небо сомкнулось, и стал падать огонь на землю... потом поднялось вверх в облаке, и в этом облаке стал дым и шум, как гром, надолго. Земля тряслась, и дома тряслись, и многие люди от ужаса на землю падали. А животные всякие домашние в куче метались, зажав рты с недоеденным кормом, головы на небо подняли и ревели, как будто умирают...". Это "знамение страшное" наблюдали и в Кирилловском монастыре, в четырехстах километрах на запад: "...Вышла как бы звезда, и быстро покатилась по небу вниз, и недошедши до земли встала как руно великое. А из него, как молния, вылетел огонь очень яркий, не как обычный огонь. Все осветило, как внутри зданий, так и окрестность. Из того места, где была звезда, появилось как бы облако мутное, и протянулся от него по небу как змей великий, голова в огне... и пошел из него дым, также был шум и гром... и огонь на землю не падал, а шел через наш монастырь". Источник: В.Кратохвиль "НЛО в древнерусских летописях", "Интересная газета", №2(77), 2000 год

 

25 15 août 1663 Belozero - Russie
Extrait du rapport du monastère St Cyrille: "Le paysan Levka Fedorov du village de Mys m'a dit ce qui suit: ... de diverses terres et de divers domaines se tenaient des gens à la messe,... en grande foule.. et à ce moment-là retentit, venant des cieux, un bruit très fort et beaucoup de gens sortirent sur le parvis et virent... du côté hivernal du plus clair des cieux, non d'un nuage, sortit un grand feu sur Roboziero et se dirigea vers le Midi, le long du lac, au-dessus de l'eau et avait cette flamme vingt sagènes (1 sagène = 2,13 m) et davantage de toutes parts, et une fumée bleue était à côté et devenant la flamme, sur vingt sagènes, deux rayons de feu aussi ... et du grand feu et des deux flammes plus petites, plus rien ne fut. Après une heure environ, le même feu revint à nouveau sur le lac, de la place même où il avait la première fois disparu et alla du midi vers l'ouest sur une demi-verste (1 verste = 1.066m) et disparut de la même manière. La troisième fois ce feu devint plus effrayant que la première par sa grandeur et par la suite s'en alla vers l'ouest. Et resta en tout sur Roboziero, ce feu, au-dessus du lac, environ une heure et demie et ledit lac à deux verstes en long et une en travers... Sur le lac naviguaient des paysans dans une barque et la flamme de ce feu était si brûlante qu'ils ne purent s'en approcher. Et le lac lui était éclairé jusqu'au fond, au plus profond, au centre il, ce lac, quatre sagènes et le poisson qui s'enfuyait vers les rives, tous l'ont vu et en dessous du feu, l'eau devenait par la flamme, comme couverte de rouille.."(Ion Hobana/Julien Weverbergh: "Les Ovni en URSS et dans les pays de l'est" - Kluwer 1972 - traduction Laffont 1976 pp. 79 à 87)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html

Samedi 15 août, dans le milieu de la journée: Des paysans du village Robozero (dans le comté de Bolozero, Russie), parmi lesquels Levka Pedorov, sont dans l'église lorsqu'ils entendent un grand bruit dans le ciel. Ils sont de l'église pour voir ce qui se passe, et voient descendre vers leur village, du ciel bleu et clair du Sud, une boule enflammée. L'objet passe au-dessus de l'église et va vers le lac voisin de Bieloziero. Il mesure 40 ou 45 m de diamètre, et 2 jets de "feu" partent de son avant. Après cela l'objet part du Sud vers Ouest (500 m de Pedorov), puis "disparaît". Il réapparait 1 h plus tard, au-dessus du même lac, qu'il survole pendant 1 h 30. Une compagnie de pêcheurs sur un bateau sur le lac à 1 mile de Pedorov est douloureusement brûlée par la lumière de la "boule", qui est si lumineuse qu'on peut voir le fond du lac à une profondeur de 8 ou 9 m, ce qui permet de voir les poissons s'éloigner. L'eau semble couverte de rouille sous la lueur [Témoignage Levka Pedorov, un des paysans témoins, transcrit par un scribe du monastère de Saint-Cyrille, Archives Historiques de Saint Petersbourg, trouvées par la commission archéologique partie IV in 1842].

30 Novembre : Autre cas, en bien des points semblable à celui du 15 Août, toujours au-dessus de Robozero [Mentions brèves dans les Archives Historiques de Saint Petersbourg, trouvées par la commission archéologique partie IV in 1842]

En 1663, en Russie, à Mys, durant la messe, après avoir entendu un son effroyable, les paroissiens voient une énorme boule de feu sortant des nuages, se dirigeant vers le lac puis  remontant dans le ciel. Une heure plus tard, la boule revient et plonge cette fois dans le lac, entraînant une barque de pêcheurs. Tous les poissons du lac sont tués.oir aussi

http://www.rense.com/general39/tm_aug.htm

imax Objets Volants Non Identifiés (OVNI)

Un des premiers rapports documentés d'observations des objets non identifiés volant au-dessus de l'eau en Russie remonte au XVIIe siècle. Des informations intéressantes contenues dans le rapport aux autorités du monastère de Cyril-Belozersky. Il dit que le 15 août 1663 sur le village (aujourd'hui la région de Vologda) Robozero du nord a un diamètre de corps étranger lumineuse d'environ 40 mètres, qui est un fort bruit à basse altitude se déplace lentement vers le sud. De son front sur le lac était situé près du village ont été envoyés à deux faisceaux. Une fois sur le lac lui-même, flamboyante balle a soudainement disparu puis réapparu, mais dans le sud-ouest de 0,5 km de l'endroit où le disparu. Bientôt il disparut à nouveau et est apparu pour la troisième fois à une distance de 0,5 km à l'ouest des derniers endroits. C'est là qu'il commença à s'estomper et disparaître. Lorsque je tente de s'approcher de lui sur le bateau les agriculteurs ont connu une forte fièvre, et au fond du lac était recouvert d'une profondeur de 8 m. La durée totale de l'observation du corps mystérieux a été de 1,5 heures. Après la disparition de bolide de 30 mètres à la surface de l'eau pour un certain temps est resté film brune, semblable à la rouille.

Photo 33. La portée d'un OVNI au-dessus Robozerom 15 août 1663 (en s'inspirant des documents Cyril Belozersky Monastère)

A observé un OVNI parfois montrer la forme et les capacités techniques qui ne rentre pas dans le cadre des scientifiques et ingénieurs militaires ne peuvent actuellement pas être joué complexe militaro-industriel. Ces "extraterrestre" ovnis et la possibilité d'ONG enregistrées dans plus de 25% des cas. Dans les archives de la Royal Geographical Society et l'AIPUFO RYA contient des informations décrivant ces caractéristiques de l'OVNI: une des formes) inhabituelle et tailles ("cigare" et la longueur du cylindre de 80 mètres à deux kilomètres de l'hémisphère, «barils», «Medusa», «juillet», «haltère»; boules rougeoyantes; OVNI de forme triangulaire, parfois de la taille "du stade «mini-OVNI jusqu'à 40 cm, etc);

http://www.x-libri.ru/elib/innet383/00000028.htm

 

et cet autrecas plus au nord en aout 1663 ou ce qui peut etre decris comme une fireball a mis le feu a lac et irradie les poissons

un poisson tentant d'echapper a son sort 

http://fr.youtube.com/watch?v=Nm4pu3MHBvg&feature=related

Одно из первых документально подтвержденных сообщений о наблюдениях неопознанных летающих объектов над водной поверхностью в России относится еще к XVII веку. Интересные сведения изложены в донесении властям из Кирилло-Белозерского монастыря. В нем говорится, что 15 августа 1663 г. над деревней Робозеро (нынешняя Вологодская область) с севера появилось странное светящееся тело диаметром около 40 аршин, которое с сильным шумом на малой высоте медленно двигалось в южном направлении. Из его передней части на озеро, находившееся рядом с деревней, были направлены два луча. Оказавшись над самим озером, пылающий шар внезапно исчез, а потом появился вновь, но уже в 0,5 км юго-западнее того места, где исчез. Вскоре он опять исчез и появился в третий раз на удалении 0,5 км западнее последнего места. Здесь он стал меркнуть и исчез совсем. При попытке приблизиться к нему на лодке крестьяне испытали сильный жар, а дно озера было освещено на глубину 8 м. Общая продолжительность наблюдения загадочного тела составила 1,5 часа. После исчезновения 30-метрового огненного шара на поверхности воды некоторое время оставалась бурая пленка, похожая на ржавчину.

Фото 33. Пролет НЛО над Робозером 15 августа 1663 г. (рисунок по документам Кирилло-Белозерского монастыря)

Наблюдаемые НЛО порой демонстрируют формы и технические возможности, которые не вписываются в рамки представлений военных ученых и инженеров и в настоящее время не могут быть воспроизведены военно-промышленным комплексом. Такие "внеземные" возможности НЛО и НПО зафиксированы более чем в 25% случаев. В архивах КАЯ РГО и АИПУФО имеются сведения, характеризующие подобные особенности НЛО: а) необычные формы и размеры ("сигары" и цилиндры длиной от 80 м до двух километров; полусферы, "бочки", "медузы", "юлы", "гантели"; светящиеся шары; НЛО треугольной формы, иногда размером "со стадион", мини-НЛО размером до 40 см и др.);

 

  mai 1664 Grenoble, France

1. Localisation. Grenoble, France Date: mai 1664 Heure: journée 17 ans bergère Benoit Rencurel était hors de travail sur la colline près d'une chapelle en ruine et venait de terminer son chapelet quand un vieil homme dans une robe rouge lui apparut, se présentant comme Saint-Maurice. Il a trouvé pour elle une source d'eau qu'elle n'avait pas vu avant, et puis lui a dit d'aller avec ses moutons dans une petite vallée près de Saint-Etienne ", où une grande grâce serait accordée elle.« Être une fille pieuse, elle est allée dans la vallée le lendemain. À un endroit connu sous le nom Les Fours elle a vu le premier d'une série de visions d'une femme et de l'enfant qui devait se produire régulièrement sur ​​une période de deux mois. Lorsqu'on lui a demandé qui elle était le personnage a répondu: «Je suis Marie, la Mère de Jésus. C'est la volonté de mon fils que je serais honoré dans cette paroisse mais pas à cet endroit. Vous serez donc demander au prêtre de venir ici avec son peuple en procession. "Un certain nombre de soins et de guérisons miraculeuses ont été réclamés et acceptée par les autorités ecclésiastiques. Il est intéressant de noter que, parfois, l'apparition a été accompagnée par des «parfums délicieux" ou des odeurs.

HC Source: apparitions mariales; Apparitions de la Vierge Marie, Notre-Dame de La Laus Type: E ou F?

albert rosales

1. Location. Grenoble, France Date: May 1664 Time: daytime 17-year old shepherdess Benoit Rencurel was out working on the hillside near a ruined chapel and had just finished her rosary when an elderly man in a red robe appeared to her, introducing himself as St. Maurice. He found for her a spring of water that she had not seen before, and then told her to go with her sheep to a small valley near St. Etienne “where a great grace would be granted her.” Being a devout girl, she went to the valley the next day. At a spot known as Les Fours she saw the first of a series of visions of a lady and child that were to occur regularly over a period of two months. When asked who she was the figure replied: “I am Mary, the Mother of Jesus. It is the will of my son that I should be honored in this parish though not in this spot. You will therefore ask the priest to come here with his people in procession.” A number of healings and miraculous cures were claimed and accepted by ecclesiastical authorities. It is interesting to note that at times the apparition was accompanied by “delicious perfumes” or odors.

HC addendum Source: Marian Apparitions; Appearances of The Blessed Virgin Mary Our Lady of La Laus Type: E or F?

 

  1665 Lutzen allemagne

1. Localisation. Lutzen, Allemagne Date: 1665 Heure: inconnue Une créature humanoïde étrange et minuscule habitait dans une cave dans cette ville, et a été observé à plusieurs reprises au cours de l'année. Aucune autre information.

HC Source: Ulrich Magin Type: E

albert rosales

1. Location. Lutzen, Germany Date: 1665 Time: unknown A strange and tiny humanoid creature dwelled in a cellar in this city, and was observed several times during the year. No other information.

HC addendum Source: Ulrich Magin Type: E

 

27 23 mars 1665 Leipzig - Allemagne

Il y aurait eu une chute tellement abondante de filaments de soie bleue, que des champs entiers en furent recouverts. Ces filaments seraient tombés du ciel et s'accrochaient aux pieds des hommes et des animaux. (Inforespace n° 52 - 1980, p. 3)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 

23 mars 1665

On mentionne par ailleurs (11) que des fibres de soie bleue tombèrent à Naumberg le 23 mars 1665. En très grandes quantités, déclare Chladni, qui place en face de la date un grand point d'interrogation.

http://www.exvibris.com/divers/Charles%20Fort%20-%20Le%20livres%20des%20damnes.pdf

28 9 avril 1666 , 9 h 30 : 3 cercles dans le ciel, un fort grand de D 100°, centre près du zénith, un 4e beaucoup plus petit [Journal des savans, XIX, lundi 10 mai 1666 p. 452 ; lettre du P. Le Bossu, chanoine régulier, abbaye de Saint Chéron-lez-Chartres]. http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html

http://www.rr0.org/1666.html

 
  19 août 1666 Le manuscrit Voynich

apparaît le 19 août 1666, lorsque le recteur de l'Université de Prague, Joannes Marcus Marci, l'envoie au célèbre jésuite Athanase Kircher qui était entre autres choses spécialiste de cryptographie. Il se présente comme un octavo de 15 cm sur 27, la couverture manque et selon la pagination, vingt-huit pages sont perdues. Le texte est enluminé de bleu, de jaune, de rouge, de brun et de vert. Les dessins représentent des femmes nues de petite taille, des diagrammes (astronomiques?) et environ quatre cents plantes imaginaires.

http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto/mystere/voynich.html

Manuscrit de Voynich Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aller à : Navigation, rechercher Extrait de l'écriture du manuscrit de Voynich.Le manuscrit de Voynich est un livre illustré écrit entre 1408 et 1436 à l'aide d'un alphabet inconnu par un auteur inconnu. Le mystère demeure entier quant à la nature exacte de ce manuscrit puisque les thèses les plus diverses s'affrontent. Certains le jugent authentique, et émettent des théories pour expliquer son apparente inintelligibilité pour les chercheurs et soutenir l'hypothèse d'un contenu signifiant. D'après les travaux de Gordon Rugg, il pourrait aussi s'agir d'une supercherie[1].

Le livre tire son nom d'un de ses anciens propriétaires, Wilfrid M. Voynich, qui l'acquit en 1912 auprès des Jésuites de Frascati, près de Rome. La plus ancienne mention connue de ce manuscrit date de 1639, dans une lettre d'Athanasius Kircher.

En 1962, Hans Kraus fait une description du manuscrit sur son catalogue de vente. Depuis 1969, le manuscrit est conservé à la Bibliothèque Beinecke de l’université Yale. Selon une étude publiée en 2011 par l'équipe de Greg Hodgins de l'Université d'Arizona, le parchemin support du texte a été fabriqué entre 1404 et 1438[2].

L'intégralité du manuscrit a été publiée pour la première fois par un éditeur français en octobre 2005[3].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manuscrit_de_Voynich

Cosmologie : des diagrammes circulaires à la signification obscure. Cette section possède également des dépliants. L'un d'entre eux s'étale sur six pages et contient des cartes de 9 « îles » reliées par des chemins avec la présence de châteaux et de ce que l'on estime être un volcan.

 

voir aussi

http://www.ms-voynich.com/

 

  1668 Nov 26 Dark Side Bright starlike point Several New Englanders Josselyn 1675; Mather 1714; Lowes 1927 http://www.mufor.org/tlp/1660.html  
  1669 torgau allemagne

1. Localisation. Torgau, en Allemagne Date: 1669 Heure: inconnue Plusieurs témoins dans cette ville ont vu un étrange nain-comme la créature. Aucune autre information.

HC Source: Ulrich Magin Type: E

albert rosales

1. Location. Torgau, Germany Date: 1669 Time: unknown Several witnesses in this city saw a strange dwarf-like creature. No other information.

HC addendum Source: Ulrich Magin Type: E

 

  1670 machine de Franzesko de Lana-Terzin
  1671 Oct 21 Pitatus N/A N/A Bode 1792a; Lalande 1792 (1966) http://www.mufor.org/tlp/1670.html

 

 
  31 mai 1671

Un monstre marin au visage humain. En France, le 31 mai 1671, le capitaine Pierre Luce, qui commandait en Martinique, nota, sur son rapport, qu'au large des îles du Diamant, six hommes avaient aperçu un monstre marin. II avait un visage humain, des cheveux noirs, et gris, une longue barbe, l'estomac couvert de poils. Mais, chose étrange, son corps se terminait comme celui d'un poisson. II avait l'air farouche. II ne se laissa pas capturer, il plongea et ne reparu plus.

http://messagesdelanature.ek.la/les-hommes-poissons-ont-ils-existe-p737886

 
  1671 Nov 12 Pitatus Small whitish cloud D.Cassini Bode 1792a; Lalande 1792 (1966)  
  1672 Feb 3 Mare Crisium Nebulous appearance D.Cassini Bode 1792a; Lalande 1792 (1966)  
29 8 février 1672 en Mer, dans la Manche

en mer, dans la Manche
"..à une heure après mydy par le temps du monde le plus serain, s'est apparue à nous une estoille au-dessus de nostre teste, environ de la longueur de quinze pieds. De là est allée tomber du costé du nort, lessant une fumée qui s'est formée en deux navirs avec chacun leurs deux hunières et la mizene et leurs grandes voiles serrés et envergés, ayant tous deux le devant au sus. Celuy du nort estoit plus grand que celuy du sus. Et comme ils alloient ainsy, ils se sont séparés environ de quatre pieds de large l'un de l'autre, au milieu desquels s'est formé un autre navire, paroissant plus gros que les autres, tout noir, nous monstrant le derrière et tournant le devant au nort, sans aucune voile mais pourtant garny de ses mas, vergues et cordages, comme s'il avait esté à l'ancre. Ce qui nous a paru l'espace d'une grosse demi heure. Et puis après, s'estant point ensemble, se sont dissipés en allant du costés du sus sans en lesser aucune marque... (capitaine Izaac Guiton, port De Fosse, Nantes) (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.96)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1673 Oct 18 Pitatus White spot D.Cassini Bode 1792a; Lalande 1792 (1966) http://www.mufor.org/tlp/1670.html

 

 
  1676

apress avoir communiqué son observation de mai 1677 (vois ci dessous) , Halley reçut d'auters rapports aussi insolites. Ainsi l'Italien Montanori, professeur de mathématiques, lui envoya une lettre ou il détaillait l'observation qu'il avait faite quelques mois auparavant, le 21 mars 1676 : « Cela apparut ecrit  il  «une heure et 45 minutes apres le coucher du soleil, venant de dalmatie au-dessus de l'Adriatique. Cela traversa toute l'Italie, a une altitude de plus de 60 km, en emettant un sifflement au mom~ survolait Ronzare. Il passa au-dessus de Livourne et franchit mer jusqu'en Corse toujoursaccompagned'unbruitquel'onpeutcc a celui d'une charrette roulant surdespierres.]'estimequecelasedl a pres de 260 km a la minute (plus de 15000 km/h !). Cela s etre un grand corps car ses dimensions apparentes etaient supe" celles de la lune. » Quand des astronomes entraÎnés à l'observa météores ou de comètes parlent en ces termes d'un «grand corps bll qu'ils n'ont pas pu identifier, qui oserait douter de la nature ins phénomène observé.

Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99)

Un autre documentI7 nous relate d'ailleurs sans doute 14 événement, quoiqu'on le date ici de la fin du mois:« Le 31 de de mars, environ a deux heures de la nuit, on a vu dans le ciel volant d'une grandeur démesurée qui illumina la terre pendant son tres rapide, commesic'était midi. Cette grande vapeur futaperçue 1 quelques instants en toute l'Europe et passa au-dessus de la Florence, de l'Orient vers l'Occident, suscitant la stupeur et la, chez tous ceux qui la virent

 
30 1677 Grenade - Espagne

Pierre Boutard, officier à bord du brûlot "La Maligne" note dans le livre du bord "le jeudy 30ème décembre 1677 le matin su les 4 heures, nous avons veu unne estoille o norrouest 1/4 d'ouest et a finy du suest 1/4 d'est, mais portant une grande lumière que nous croyons tous dens nostre bord que le feu fut partout, mais elle estoit acompengnée de plus de 200 rayons portant tous un clerté sans pareille, que nous estions tous esperdus. Nous mouliame sur les 9 ou 10 heures du matin à la pettite rade de la Grenade". (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.97)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1677 edmund haley

l'astronome Edmund Halley, professeur de géométrie à l'université d'Oxford, qui en 1682 devait le premier observer la comète qui porte désormais  son nom , fit lui-aussi plusieurs observations intéressantes. Ainsi, en mai 1677, il vit une « grande lumière dans le ciel » à plusieurs kilomètres d'altitude, au-dessus de l'Angleterre du sud

Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.97)

 
  1679 hunan chine

"Sun County dans le Hunan": "Kangxi 18 ans (1679), Kang Xi, le 17 août magnifique, il ya de grandes stars comme la Grande Ourse, à partir du nord-ouest par la journée Han, a survolé le sud-est, audio, blanc, effectivement la journée."

http://www.ufo.org.tw/?pn=view&id=ut989qrtrd56

 

《湖南永明縣志》:「清康熙十八年(1679年)己未,八月十七日昏時,有大星如斗,從西北經天漢,飛過東南,有聲,白光竟天。」

康熙十八年冬十一月十四日戌時,天方陰晦,忽雲際有光,如火而白,大如席,照地纖毫皆見。中有聲似雷非雷,殷殷不絕。稍頃作霹靂聲,其光散為大炬,隨聲向東北而止。(《巴東縣志·事變志》)

乾隆四十五年十月中,「二更,見天南方有物大如牛,漸如山,色紅燭地若晝,逾時滅。」《清朝·貴州遵義府志》。

 

31 En 1680, on peut voir un disque étrange sur une pièce de monnaie française.

http://www.sprezzatura.it/Arte/Arte_UFO_3.htm

il semble après analyse de pièces de la même collection de pièces qu'il s'agisse en fait probablement de motifs botaniques, ici une représentation de graines volantes

  1680 les abénaquis et leur bestiaire très alien

Les Abénaquis sont décrits dans les Journaux des jésuites comme étant des sauvages "non cannibales" et dociles, ingénieux, pas profanes et modérés lorsqu'il s'agit de la consommation d'alcool. Ils urinaient dans le fleuve.

Le traité d'Utrecht (1713)[modifier le code]

Selon l'Abbé Maurrault (1866), les Abénakis fuient les Anglais vers les territoires canadiens vers 1680. En cédant l’Acadie à l’Angleterre « selon ses anciennes limites », le traité d’Utrecht (1713) crée une situation difficile pour les Abénaquis de la côte atlantique en territoire revendiqué par les deux Couronnes (Cf. Nouvelle-France et Nouvelle-Angleterre). Le père Aubery6, influent sur la population locale et spécialiste de la langue abénaquise, envoie un mémoire et des propositions cartographiques de délimitation à Paris : l’Acadie y serait limitée à la péninsule actuelle de la Nouvelle-Écosse avec un poste limite, l’ancien fort de Pemaquid à partir duquel une ligne suivrait la hauteur des terres pour obtenir « une limite juste et certaine ». L’Acadie continentale reste cependant un territoire contesté.

En 1715, le père Aubery propose à nouveau de réunir l'ensemble des Abénaquis en un seul village (les missions de Bécancour et de Saint-François) et tente de dissuader Atecouando, chef abénaquis, et ses guerriers réfugiés à Saint-François de retourner près de la Nouvelle-Angleterre. Ainsi le missionnaire participe activement à la politique française qui souhaite conserver l’alliance avec les Abénaquis.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ab%C3%A9naquis

--

Je ne suis pas spécialiste, mais apparemment dans la mythologie des indiens Abénakis de cette région, on trouve tout un panthéon de nains surnaturels avec des yeux d'insecte, entre autres ... peut-être que la montagne sacrée non loin de laquelle s'est déroulée l'aventure (ou la mésaventure?) de ces jeunes gens, porte-t-elle ce caractère sacré en raison d'aventures analogues qu'auraient subies les amérindiens indigènes depuis des lustres? Faudrait les interroger, après avoir fumer un petit calumet bien sûr!

http://ufofu.tumblr.com/post/79445975887/les-enleves-de-lallagash#disqus_thread

Ato-sees (aussi Atosis) : un Médéoulin qui est à la fois serpent et humain. Il force les gens à trouver une petite branche pour qu'il les cuisine avec ; fut aveuglé par Moosbas.

Kee-wakw : un cannibale énorme habitant la forêt.

Metee-kolen-ol : une race de sorciers cruels aux cœurs de glace. Nanom-keea-po-da : un être vivant sous terre qui provoque les tremblements de terre.

P-mol-a (aussi Pamola, Bmola, Pomola) : un oiseau et être de la nuit qui emmène ses prisonniers à Alomkik, près du mont Katahdin, et provoque le mauvais temps.

Keeta-skog (aussi Peeta-skog) : être en forme de serpent qui lutte contre Pa-don-giak.

Pa-don-gi-ak : sept frères à la peau claire et aux cheveux dorés, mi-humains mi-oiseaux, qui habitent le lac Champlain. Féroces, ils luttent contre Keeta-skog et sont des êtres du tonnerre et de foudre.

Mool-sem : le chien blanc de Gluskab qui pouvait se contracter ou s'agrandir.

M-da-weelh-ak: Le chien noir de Gluskab, qui pouvait également se contracter ou s'agrandir. Le messager de Gluskab. A-senee-ki-wakw : une race de géants en pierre. Le premier peuple créé par Gluskab, mais il les détruira parce qu'ils écrasaient les autres animaux et blessaient la terre dû à leur grande taille.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_ab%C3%A9naquise

 

Entre Canada et États-Unis, le lac Memphrémagog (les "belles eaux") offre des panoramas remarquables des Cantons-de-l'Est. Au nord du lac, la rivière Magog s'écoule vers le lac Magog et la rivière Saint-François qui se déverse dans le Saint-Laurent. Le lac s'étend sur 44 km de Newport (Vermont) à Magog (Québec). Le lac servait de réseau de transport canotable aux Amérindiens et à la fin des années 1700, lorsque les défricheurs américains arrivèrent vers le nord en traversant la Nouvelle-Angleterre, le lac était encore une voie navigable essentielle. Au milieu des années 1800, le lac Memphrémagog devient un lieu de villégiature et de plaisance. Avec l'arrivée du chemin de fer (Passumpsic Railway et Waterloo & Magog Railway), la région se développe fortement.

Le lac est l'objet de nombreuses légendes dont celle d'un serpent marin qui habite les profondeurs au pied du mont Owl's Head et empêche les autochtones de se baigner ou de nager. Au cours des deux derniers siècles, quelque 225 apparitions de la créature ont été rapportées (Cf. le Stanstead Journal en 1847 : « un animal étrange, ressemblant à un serpent de mer, (…) existe dans le lac Memphrémagog. » Le sobriquet de "Memphré" nomme le monstre2.

 

 

Alom-begwi-no-sis : une race d'hommes aquatique et naine qui peut se contracter ou s'agrandir selon leur humeur. Ils ont un chaudron dans lequel ils peuvent transformer quelques graines de maïs en une quantité énorme. Voir l'un d'eux prédit une mort par noyade. Ask-we-da-eed : un être de feu, en forme de feu follet, qui amène la mauvaise chance et la mort; il est aussi lié aux comètes et aux météores.

Do-gakw-ho-wad : des petits hommes qui étaie les mâchoires des animaux pour éviter d'être mangés. Dzee-dzee-bon-da : un monstre tellement affreux qu'il est lui-même effrayé par son apparence.

 

M-ska-gwe-demoos : une femme habitant les marais avec de la mousse en guise de cheveux. Elle pleure toute seule dans la forêt et est potentiellement dangereuse.

N-dam-keno-wet : une créature mi-poisson, mi-humain avec un petit visage et de longs cheveux; provoque les femmes se baignant dans l'eau.

Tsi-noo : une personne dont le cœur est de glace et qui n'a pas d'âme; il mange les âmes des autres pour rester fort.

  17 septembre 1680 lisbonne portugal

françaisanglaisarabe1. Localisation. Lisbonne, Portugal Date: 17 Septembre 1680 Heure: 1130A De nombreux témoins ont entendu une forte détonation venant du ciel et j'ai vu trois langues de flammes tirant vers le bas dans les champs. Cela s'est produit trois fois d'affilée. Un éclairage puissant frappé parties de la ville provoquant des incendies. Vers la même époque sur les champs voisins une grande masse semblable à un nuage noir descend vers le sol émettant un tonnerre fort comme le bruit. De la nuée sortit une énorme chevelure couverte chiffre qui courait rapidement à travers les champs. Plusieurs sections locales ont tenté de chasser la créature, mais celui-ci était à jeun. Il courut aussi vite qu'il était en mesure d'exécuter des cercles autour des habitants médusés. Il a pu sembler apparemment derrière eux et ensuite en face d'eux dans une affaire de secondes. Ceux qui ont pu le voir près décrit comme ayant un énorme queue multicolore, blanc, bleu et rouge. Peu de temps après l'apparition de cette terrible bête une puissante tempête a détruit de nombreuses fermes et des maisons dans la zone tuant plus de 80 personnes.

HC Source: Chris Aubeck, Return to Magonia, citant Don Julio Alberto de la Hinojosa Type: C ou E?

albert rosales

1. Location. Lisbon, Portugal Date: September 17 1680 Time: 1130A Numerous witnesses heard a loud report coming from the sky and saw three tongues of flames shooting down into the fields. This occurred three times in a row. A powerful lighting struck parts of the city causing some fires. Around the same time on the nearby fields a large black cloud-like mass descended towards the ground emitting a loud thunder like sound. From the cloud emerged a huge hair covered figure that ran swiftly across the fields. Several locals attempted to chase the creature but this one was to fast. It ran so quickly that it was able to run circles around the stunned locals. It was able to seemingly appear behind them and then in front of them in a matter of seconds. Those who were able to see it close described it as having a huge multi-colored tail, white, blue, and red. Soon after the appearance of this terrible beast a powerful storm destroyed many farms and houses in the area killing over 80 persons.

HC addendum Source: Chris Aubeck, Return to Magonia, quoting Don Julio Alberto de la Hinojosa Type: C or E?

 

  1685 Dec 10, ~22h28m Plato Reddish streak on crater floor seen during eclipse (lunar) Bianchini Bianchini 1686; Klado 1965

http://www.mufor.org/tlp/1680.html

 

 
32 juin et juillet 1686 Crosford, Nanark - Ecosse

Du chroniqueur Patrick Malker: ... près le bac de Crosford, deux miles au-dessous de Nanark et particulièrement aux Mains, sur la rivière de la Clyde, une grande foule se rassembla plusieurs fois l'après-midi. Il y avait là une pluie de bonnets, de drapeaux, de fusils et d'épées. Les arbres et le terrain en étaient couverts. Des compagnies d'hommes armés marchaient en ordre le long de la rivière , des compagnies rencontrant des compagnies se ruaient les unes contre les autres et tombant à terre, disparaissaient. D'autres réapparaissaient immédiatement et marchaient dans la même direction... ceux qui avaient vu étaient saisis d'une telle frayeur et d'un tel tremblement que ceux qui n'avaient pas vu en étaient troublés... (Yves Naud: "Les E.T. et les OVNI dans l'histoire" Famot 1977, tome 2 p. 151)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  31 janvier 1686 norvege et pomeranie

inforespace52 31/1/1686 norvege cheveux d'ange "Le 31 janvier 1686, on aurait constaté en Nor-vège et en Poméranie (Prusse orientale) une chute de quantités énormes d'une substance qui se présentait sous la forme de feuilles « noires "", semblables à du papier carbonisé. Des analyses chimiques auraient été effectuées par Von Gro¬thus et Berzélius, l'un pensant qu'il s'agissait d'une substance minérale (des « écailles de mété¬orites ""J. tandis que l'autre contredisait cette interprétation, parce qu'il n'y avait pas de nickel (Annals and Mag. of Nat. Hist. 1-3-185, Annals of Philosophy, 16-68). On signale par ailleurs qu'en 1686 on aurait vu tomber du ciel près de Memel (également en Prusse orientale) une masse feu il. letée, noire comme du charbon. Elle tombait sous la forme de «grands flocons"", en même temps que des flocons de neige. Certains d'entre eux avaient la grandeur de la surface d'une table.Il est précisé que cette matière ressemblait effec¬tivement à des flocons, parce qu'elle se déchirait de « manière fibreuse"". Elle sentait désagréable¬ment, comme des algues pourries, quand elle était humide, alors que cette odeur disparaissait quand elle était sèchée. On y aurait trouvé des matières végétales, qui proviendraient principa-lement de conifères (Proc. Roy. Irish. Acad. 1-379) . "

http://www.exvibris.com/divers/Charles%20Fort%20-%20Le%20livres%20des%20damnes.pdf

1686

« Une sorte de papier brûlé tomba sur la Norvège et sur d'autres parties du Nord européen le 31 janvier 1686.» (5). Une trombe d'aussi large distribution pouvait difficilement se spécialiser dans cette rare substance qu'on nomme « papier des marécages ». Il y aurait eu des chutes de barrières, des chutes de toits et des chutes de branches d'arbres. On n'a jamais signalé nulle part une trombe en Europe du Nord, au mois de janvier 1686. Le temps passa, mais la détermination conventionnelle d'exclusion qui s'exerce sur toutes les chutes, sauf celles de substances terrestres ou de météorites, se raffermit. On finit par décrire (6) la substance de janvier 1686 comme « une masse de feuilles noires rappelant le papier brûlé, mais plus solide, plus agglomérée, plus cassante ». On ne mentionnera plus le «papier », ni les «conifères» et l'on négligera la composition végétale, sans laquelle il est très facile d'identifier une pulpe crochue à un hameçon. Les météorites sont généralement recouverts d'une croûte noire plus ou moins écailleuse. Or, la substance de 1686 était noire et écailleuse, si ce qui est «feuillu» peut être défini comme «écailleux ». Et la substance devint du même coup une masse minérale, grâce à l' « identification » du savant von Grothius. Ce qui prouve une fois de plus, bien que rien n'ait d'identité individuelle, que n'importe quoi peut être identifié à n'importe quoi d'autre. Mais le conflit ne s'en tint pas là. Berzelius, examinant à son tour la substance, n'y trouva pas trace de nickel. Comme le nickel était alors le standard «positif» des matières météoriques, von Grothius annula son «identification » précédente (7). Cette égalisation des éminences me permet de donner mon avis, qui autrement aurait été soumis à la totale invisibilité: il est dommage qu'on n'ait pas recherché des traces d'écriture (ou de hiéroglyphes) sur ces feuilles de papier.

 
33 En 1686, à Leipzig, l'astronome Gotfried Kirch  rapporte dans son journal qu'il a vu à 1h30, une sphère de feu traversant le ciel pendant 7 minutes.

observation similaire devait d'ailleurs être faite le 6 mars 1716, aprês 19 h 00, toujours par le professeur Edmund Halley. Ce . avait reçu, peu aprês le rapport de Montanori, un autre docume: lui envoyait cette fois un astronome de Leipzig, M. Gottfried Kirl, peut y lire: « Le 9 juillet 1686, a 01 h 30, un globe de feu muni! queue apparut environ a 8,5° de la constellation du Verseau, e immobile pendant pres de huit minutes. Son diametre était a pE la moitié de celui de la Lune. Il émettait tellement de lumiere

pouvait presque lire sans l'aide d'une bougie. Ensuite, il quittasap( mais tres graduellement. Ce phénomene fut aussi observé par d' au meme moment, et notamment par Schlazius dans une ville si 18 km de Leipzig. Il était alors ci peu pres minuit et l'élevati, l'objet était de 60° a partir de l'horizon sud. Il semblait se trol

une altitude de 50 km et il obliqua subitement vers le bas en la. échapper deux globules visibles uniquement avec un instrument d'op

Je note qu'un phénomene similaire avait deja été vu a Leipzig le 22 1680, ainsi qu'a Hambourg, vers 03 h 00, et que le globe semblait se situer a une altitude de 65 km, vers le nord-nord-est. »

Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.98)

 
  déjà des crop circles ? Des fées dessinent un anneau en foulant l’herbe d’une clairière Gravure anglaise sur bois. 17ème siècle

http://cendrars.club.fr/enigma2/crop1.htm

 

34 1687 GRANDE BRETAGNE, Londres
DANS SA LOI "ACTIO ET REACTIO", ISAAC NEWTON DONNE L'EXPLICATION DU PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA FUSEE. ("Les fusées véhicules de l'Avenir" - Hans K; Kaiser, éd. Amiot -Dumont 1954, p. 12) http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
35 1688 Kunmin ( province de Yun'nan ) - Chine

(notes du Gu-Sheng, chap. 6) entre la fin du printemps et le début de l'été de l'an vingt-sept sous le règne de l'empereur Kangxi de la dynastie des Qing, mon beau frère Bixilin se rendit chez lui dans les montagnes à 20 kilomètres de la ville de Kunmin. Pendant son séjour, il vit chaque midi, lorsqu'il faisait beau, un grand couvercle jeune comme un parapluie monter lentement d'une crête. Cette chose jetait de brillantes lumières qu'il n'osa pas regarder en face. Elle prenait de la hauteur et pénétrait dans les nuages. Peu après elle descendait, toujours lentement, pour remonter et redescendre de la même façon. Quand la nuit tombait, l'objet volant perdait l'éclat de sa couleur jaune et devenait plus pâle et flou. Il disparaissait complètement lorsque le ciel devenait noir. (SHI BO : « La Chine et les extraterrestres » éd. Mercure de France, 1983, p. 36)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  20 decembre 1689

AinSI, le 20 decembre 1689, un certain Jacob Bee notait dans son journal: « ... unecomete apparut à 16 h 45... elle avait d'abord la forme d'une demi-lune tres brillante , mais elle se changea ensuite en une epée étincelante et disparut  vers l'ouest... »

 (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99)

 
36 1692 Pays de Galles - Grande Bretagne

D'après "Morden's Atlas of Wales": "une exhalation ardente traversa la mer et mit le feu à des meules de foin, aux champs de blé et à des granges, tout près de Harlech. Cette chose infecta l'herbe mais elle n'était pas dangereuse pour les hommes, même pour ceux qui se sont trouvés au beau milieu d'elle. Cela se produisait toujours à la nuit tombée, le plus souvent un samedi ou un dimanche, et cela dura pendant quelques mois. La seule façon de l'éteindre et la faire fuir était de sonner d'une corne de chasse ou de tirer des coups de fusil..." (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
1692  pays de galle angleterre

La même année, une exhalaison ardente traversa la mer et mit le feu a des meules de aux champs de ble et a des granges, tout pres de Harlech (Pays de galles). Cette chose infecta l'herbe mais elle n'était pas dangereuse pour ommes, meme pour ceux qui se sont trouvés au beau milieu d'elle. se produisait toujours a la nuit tombée, le plus souvent un samedi n dimanche, et cela dura pendant quelques mois. La seule façon de Indre et de la faire fuir était de sonner d'une corne de chasse ou de des coups de fusil... » (d'après « Morden's Atlas ofWales », publié 1805).

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99) 

  6 mai 1692  edo Tokyo japon

Le 6 mai 1692, trois objets en formation étaient observés en plein au dessus d'Edo (ancien nom de Tokyo) au Japon.

(Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99)

 
  ete 1692 Cape Ann, Massachusetts  usa

1. Localisation. Cape Ann, Massachusetts Date: Summer 1692 Heure: nuit Ebenezer Babson rentrait chez lui tard dans la nuit quand il a vu deux hommes sortent de sa maison et se lancent dans un champ de maïs. Quand il a couru à l'intérieur pour vérifier le bien-être de sa famille, sa femme et ses enfants ont été déconcertés par ses questions, aucun intrus étaient entrés dans la maison, ils ont insisté. Babson saisit un fusil et sortit, où il a repéré les deux hommes boulonnage de derrière un journal. Comme ils ont échappé à un marais voisin, l'un a entendu dire à l'autre: «L'homme de la maison est maintenant venu, sinon nous aurions pris la maison." La famille se retira dans une garnison militaire non loin de là, et Babson puis furtivement à l'extérieur, où il a rencontré à nouveau les deux hommes. Le lendemain, il vint sur eux une troisième fois et ils l'ont pourchassé dans la garnison. Au cours de la prochaine semaine ou deux Babson, parfois seul, parfois en compagnie d'autres, eu d'autres rencontres avec de mystérieux inconnus, soupçonnés d'être des scouts canadiens-français dans la ligue avec des Indiens hostiles. Le 14 Juillet toute la garnison regardé une demi-douzaine des étrangers. Une partie de la poursuite, avec Babson en tête, a à portée de fusil. Babson a tiré sur eux, et trois est tombé au sol, pour remonter à leurs pieds avec aucun signe apparent de blessure. Alors qu'ils fuyaient une tournée de tirer sur Babson, la balle l'a raté et logée dans un arbre, d'où sa victime visée par la suite récupéré il. Quelques minutes plus tard, le groupe garnison piégé un des étrangers. Babson a tiré sur lui, et l'homme est tombé. Mais quand Babson et ses compagnons se sont précipités sur les lieux, il n'y avait personne. Plus tard, deux éclaireurs de plusieurs jours de la garnison observé onze des hommes étranges comme ils ont effectué ce qui ressemblait à des incantations particulières. Richard Dolliver tiré sur eux, les obligeant à se disperser. Comme observations ont continué, les étrangers ont été accusés d'avoir battu à granges, jetant des pierres et autres actes. Babson a connu l'une des dernières observations. En voyant trois étrangers, il a plongé derrière un buisson et attendit en embuscade --- seul à avoir raté son arme à feu. Les étrangers lui ont donné un regard dédaigneux et marchaient sur. Peu de temps après, ils n'ont jamais été revus.

HC Source: Jerome Clark, inexpliquée! Type: E Commentaires: Il me semble comme une visite par les voyageurs de l'avenir.

albert rosales

1. Location. Cape Ann, Massachusetts Date: Summer 1692 Time: night Ebenezer Babson was returning home late one night when he saw two men step out of his house and dash into a cornfield. When he ran inside to check on his family’s welfare, his wife and children were nonplussed by his questions; no intruders had entered the house, they insisted. Babson grabbed a gun and went outside, where he spotted the two men bolting up from behind a log. As they escaped to a nearby swamp, one was overheard saying to the other, “The man of the house is now come; else we might have taken the house.” The family retreated to a military garrison not far away, and Babson then sneaked outside, where he encountered the two men again. The following day he came upon them a third time and they chased him into the garrison. Over the next week or two Babson, sometimes alone, sometimes in the company of others, had further encounters with mysterious strangers, suspected to be French-Canadian scouts in league with hostile Indians. On July 14 the entire garrison watched half a dozen of the strangers. A pursuit party, with Babson in the lead, got within gunshot range. Babson fired on them, and three fell to the ground, only to rise to their feet with no apparent signs of injury. As they fled one turned to fire on Babson; the bullet narrowly missed him and lodged in a tree, from which its intended victim subsequently retrieved it. A few minutes later the garrison group trapped one of the strangers. Babson shot him, and the man dropped. But when Babson and his companions rushed to the spot, no one was there. Several days’ later two scouts from the garrison observed eleven of the strange men as they performed what looked like peculiar incantations. Richard Dolliver fired on them, causing them to scatter. As sightings continued, the strangers were accused of beating on barns, throwing stones, and other acts. Babson experienced one of the last sightings. Seeing three strangers, he dived behind a bush and waited in ambush---only to have his gun misfire. The strangers gave him a disdainful glance and walked on. Soon after that they were never seen again.

HC addendum Source: Jerome Clark, Unexplained! Type: E Comments: It seems to me like a visitation by travelers from the future.

 
  1693  pologne

1. Localisation. La Pologne, la localisation exacte inconnue Date: 1693 Heure: matin "Un homme noble et craignant Dieu se réveilla le matin et priait dans le jardin quand il a vu un« homme volant »qui volait sans ailes, parce que le mal lui portait."

HC Source: direct de woe_@vp.pl citant ancien manuel agriculture par Jan Kazimierz Haur Type: E

albert rosales

1. Location. Poland, exact location unknown Date: 1693 Time: morning “One noble and God-fearing man woke up in the morning and was praying in the garden when he saw a ‘flying man’ who was flying without wings, because evil was carrying him.”

HC addendum Source: direct from woe_@vp.pl quoting ancient agriculture handbook by Jan Kazimierz Haur Type: E

 

37 janvier 1694 Dolgelly ( Pays de Galles ) - Grande Bretagne

Le curé de Dolgelly rapportait que "seize meules de foin et deux granges avaient été brûlées par une sorte de vapeur enflammée que l'on voit souvent venir de la mer..." (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
  1695

inforespace52 1/1/1695 charles fort "Charles Fort signale aussi la découverte de substances gélatineuses ou onctueuses. Il y eut par exemple une substance jaune, malodorante, mais comestible, semblable a du beurre (2 fois en 1695), une matière rougeâtre et huileuse (en 1852) et une substance grisâtre, tombant au cours d'un orage sous la forme de petites mas-ses de la dimension d'une noisette, qui gonflait et devenait gélatineuse après avoir été dans l'eC1u p3!~c1ant 24 heures (1846). "

 
38 4 novembre 1697  Hambourg - Allemagne
Une sorte d'énorme sphère très lumineuse, survola lentement Hambourg et d'autres villes du nord-ouest de l'Allemagne.Cette image montre un OVNI sur Hambourg le 4 novembre 1697. Les objets ont été décrits comme "deux roues rayonnantes" par la population.
En 1697, à Hambourg, le 4 novembre, de nombreux témoins ont observé 2 roues lumineuses.
Une sorte d'énorme sphère très lumineuse, survola lentement Hambourg et d'autres villes du nord-ouest de l'Allemagne. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html

  assomption 1698 notre dame du laus alpes du sud france

Extrait du livre « Benoite la Bergère de Notre Dame du Laus » de R. de Labriolle.

« Le jour de l'Assomption de N.-D. 1698, notre Reine entre à la chambre de Benoîte sur les 7-8 h. du soir; elle disait ses Litanies et eut une joie extraordinaire de voir sa bonne Mère portée par Anges en forme de petits enfants d'un an, que Benoîte appelle des « angeons ».

http://ufofu.tumblr.com/post/79445975887/les-enleves-de-lallagash#disqus_thread

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/Laus.htm

 
39 1699 Avignon - France

Extrait de "L'histoire du diocèse d'Avignon" par l'abbé Granget: "Arrivé près de l'oratoire qui se trouve vis à vis de la chapelle de Notre Dame Ste Garde (St Didier, Vaucluse) je vis le ciel s'ouvrir, une grande lumière parut et bientôt j'aperçus trois globes de feu. Celui du milieu était élevé au-dessus des autres. Voilà me dis-je, les lumières dont on m'a parlé. Aussitôt je tombai à genoux et je bénis Dieu d'une si grande merveille. En même temps, deux nouvelles lumières apparurent mais un peu au-dessus de l'endroit où est la chapelle. Je m'avançai jusqu'à l'oratoire où se trouve représenté le mystère de la Résurrection de Jésus-Christ. Les deux globes s'unissent alors à celui du milieu et disparaissent. (Michel BOUGARD: "La chronique des OVNI" - Delarge 1977 p.99-100)
http://users.skynet.be/sky84985/chron3.html
 
40 16??  Dans l'une des plus vieilles églises de Russie, à Svetitskhoveli, en Géorgie, on peut voir cette étonnante fresque, datée du XVIIe siècle, où, de chaque côté de la croix, on peut distinguer deux objets volants à l'intérieur desquels deux visages regardent la scène de la crucifixion.

Explication : Représentation anthropomorphique de style bysantin symbolisant le Soleil et la Lune.
Site de M. Diego Cuoghi